Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Nachtheim, la Terre des Ombres

novembre 16, 2015, 01:56:21 pm

Nachtheim... La lointaine terre qu'Ishtar avait envisagé. Les parchemins et les vieux documents en cuir reliés et roulés dans les cylindres d'archive de "Ceux-qui-voient-sans-voir", appelés "Nichtsehende" à Inferis, indiquaient ce curieux endroit, découvert partiellement sous le reigne de Lugalbanda. C'était une période intéressante de l'histoire d'Inferis, là où elle était en expansion par les mers et son tyran charismatique Lugalbanda poussait presque à quitter la grande cité d'Inferis, alors en proie à une épidémie surnommée la "Maladie Rouge". Il s'avéra des années plus tard que Lugalbanda avait été le créateur de cette maladie, pour pousser la population à lui obéir tout en passant pour le sauveur (alors seul détenteur du remède). Malheureusement pour lui, l'histoire se termina brutalement. Le peuple, enragé par la nouvelle, chassa le tyran de la ville et ferma les ports et les accès à Lugalbanda, banni de sa propre cité. C'est son fils Aqshy qui prit par la suite la direction de la cité et délaissa complètement l'oeuvre de son père de faire une expansion marine. Il fallut attendre encore des siècles pour qu'Ishtar reprenne le titre d'Amirale et se lance dans sa quête. Mais les cartes marines faites par Lugalbanda à l'époque étaient encore exploitable et donnèrent le chemin pour arriver à Nachtheim...

Par les flots, aux abords d'un continent modeste et aride, se trouvait un grand nuage noir... On pouvait s'y enfoncer plus proche par un bras de fleuve qui ne tardait pas à déboucher sous cette voûte nuageuse et dense. Lorsque les bateaux passaient sous ce vaste nuage parsemé périodiquement et aléatoirement d'éclairs, la météo passait de la chaleur sèche du désert à un insoutenable climat équatorial. L'humidité et la chaleur, malgré l'absence de soleil, devenait étouffante pour le mortel moyen. Pas un seul rayon de soleil passait cette masse nuageuse et le sol aride laissait place à une étrange flore violette et rouge, exotique et inconnue. L'air devenait chargée d'odeur, d'humus, de spores en tout genre, de l'odeur caractéristique qu'on croisait dans ces sous-bois humides ou dans ces caves à champignon. Certains s'équipaient de masque à gaz ou de respirateur pour s'aider à supporter cet environnement. Entre fougères à mâchoires dissimulées, lichens radioactifs et phosphorescents qui prenaient des teintes luminescentes après chaque éclairs, étranges lianes s'enroulant sur elle-même tel des serpents, champignons à taille humaine et autres dangers méconnus, Nachtheim n'avait pas volé son surnom. Mais par delà la canopée de cette jungle marécageuse par endroit, on pouvait voir d'énormes inselberg. Ces constructions d'origine naturelle, s'élevaient dans les airs en pentes raides, parsemés d'étranges ouvertures.

Accostant dans un lac rejoignant le gros fleuve sur un port de fortune en construction, on devait rejoindre la côte par des ponts flottants encordés les uns aux autres. Les abords de la terre ferme étaient surveillés par des marins d'Inferis qui veillaient à ce que les animaux locaux ne viennent pas déranger les transferts de marchandise. Cela avait prit des semaines pour transiter de la main d'oeuvre et des structures afin de tailler des routes et des convoyeurs magnétiques afin de ramener de quoi habiter l'inselberg principal... Car oui, au centre de Nachtheim, il y avait un inselberg imposant. Quand les premiers groupes d'exploration étaient venus, ils purent découvrir l'ouverture principal de cet inselberg... Un énorme portail rond tel une porte de coffre fort, dans un métal inconnu réagissant à la lumière et cerné d'antiques statues d'hommes-insectes. Il suffit à Theorem, alors dans les premières expéditions, à poser ses mains sur la porte ronde pour que ses cercles et ses symboles s'illuminent et n'ouvrent la porte en se séparant en deux. Un cercle de lumière juste derrière la porte devait être traversé pour accéder aux galeries de l'inselberg. Une fois cet ultime mur de lumière passé, l'air devenait respirable et les animaux sauvages de Nachtheim ne parvenaient pas à le traverser.

Les galeries complexes de l'inselberg, laissés là par une espèce inconnue d'hommes-insecte, laissait à la colonie une structure de type ruche prête à être habitée. Tunnels cylindriques dans la roche irrégulière mais à base plate pour circuler, décorations sommaires en une suite de demi-sphères de métal séparées en deux horizontalement sur l'axe médian des tunnels à intervalles réguliers, étranges bustes et fresques quasiment effacées, orbes lumineuses au plafond qui éclairaient les tunnels... Sans compter les pièces, galeries, puits d'aération et même certaines fenêtres (pourvues du même disque de lumière qu'à l'entrée) dans des pièces en hauteur, reconverties en logements. Les dits logements n'avaient que des toilettes sèches et un mobilier sommaire. L'exploration était à peine à ses débuts et les merveilles de Nachtheim, quand on passait le danger, s'ouvraient à eux. Du même principal que la jungle est le magasin de tous les produits de nécessités, c'était également le cas de cette flore. Certes tout était à découvrir et la tourista guettait chaque personne qui s’essayait à une denrée locale non préparée. C'était arrivé à un point où les colons se jetaient sur la seule source d'alimentation certifiée conforme et comestible, un champignon bien reconnaissable qui ressemblait à une vesse de loup rouge foncée et que les colons nommaient "verrue de Nachtheim". On pouvait la cuisiner avec un peu de tout, c'était spongieux avec un arrière goût de navet.

Ishtar avait organisé un banquet pour fêter les premiers travaux d'envergure dans la colonie. Le port était quasiment opérationnel, le convoyeur magnétique en place, les génératrices fonctionnaient à plein régime, les archéologues, botanistes et autres scientifiques faisaient des découvertes quotidiennement. La Marine d'Inferis donnait l'image d'avoir dompté Nachtheim même si la carte était encore assez floue. Dans la salle prévue pour accueillir les visiteurs, le mobilier colonial était sommaire, en métal anodisé et en bois local, caché à la hâte sous des draps noirs, proposant différentes denrées. Un drapeau imposant de la colonie avait été accroché au mur en face de l'entrée et le buffet juste en face. Les différents officiers et experts étaient là, avec des mousses faisant office de serveurs. C'était sommaire, à bien des égards, mais au moins ça donnait une sensation d'être à la maison. Une musique d'ambiance était faite par l'orchestre de la marine. Ishtar donnait un point d'honneur à saluer tout ceux qui venaient et vit enfin approcher Mélinda Warren. Elle s'approcha, faisant la bise à la jeune femme avant de regarder son uniforme donné par la Marine.


"Oh que le cuir d'Inferis te va bien... Bienvenue dans l'Inselberg 01, renommé Bivotopia depuis quelques jours. J'ai l'intention de révéler la stèle lors de mon discours inaugural."

Theorem approcha de Mélinda. Il portait son habituelle qipao mais tenait un plateau avec plusieurs boissons ainsi qu'un tabler sur les hanches. Car oui, même le vice-amiral mettait la main à la pâte et servait des invités de marque. Une bonne bouteille de spiritueux d'Inferis avait été ouverte et ce dernier pétillait dans les coupes. Theorem s'inclina respectueusement et présenta son plateau alors qu'Ishtar prit une coupe.

"Vous avez fait bon voyage, Madame Warren ? Le climat de Nachtheim ne vous dérange plus, pas plus que le port du masque respiratoire en extérieur ?"



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 1 novembre 19, 2015, 09:23:05 pm

Quelques semaines s’étaient écoulées depuis l’anniversaire de mariage de Theorem et Ishtar*, et le fait que Mélinda soit désormais membre d’un clan vampirique portait déjà ses fruits. Après son séjour sur le navire d’Ishtar, et la proposition de cette dernière de participer à la fondation d’une colonie, Mélinda avait tenu un conseil extraordinaire au sein du clan, réunissant tous les membres actifs. Ensemble, le projet d’Ishtar avait été débattu pendant une bonne heure. La trésorerie actuelle du clan leur permettrait de faire plusieurs emprunts à différents établissements bancaires ashnardiens, nécessaires afin d’organiser les préparatifs. Il fallait diffuser des annonces, obtenir des esclaves, recruter des serfs, former des ouvriers... Le clan prit l’attache de plusieurs guildes, car, à Ashnard comme à Nexus, la liberté commerciale était encadrée par une législation prévoyant que toute activité commerciale exercée en-dehors de corporations commerciales était interdite. Parallèlement, Mélinda avait entamé des démarches auprès des autorités consulaires de l’Empire pour que le territoire de Nachtheim soit reconnu par l’Empire comme dépendant de la souveraineté d’Inferis. Un accord important, car il permettait d’envisager de futures invasions, et permettrait de renforcer les relations commerciales entre le clan et Inferis.

Depuis la fondation du clan Warren, Nachtheim était la première opération d’envergure, bien plus importante que la simple gestion d’un harem ou d’une ferme. Vanillia, la femme de Mélinda, avait tenu à y participer, car ses distilleries produisaient du vin de qualité... Et, bientôt, les fermes de Vanillia produiraient autre chose, car Mélinda envisageait d’acheter certaines exploitations agricoles à proximité. Le vin, c’était un bon commerce, mais il ne fallait pas oublier la matière première. Comme toujours, Mélinda faisait joujou avec son clan, se montrant toujours autant ambitieuse, quitte à faire grincer beaucoup de dents.

Les ouvriers étaient partis dans des caravanes, escortés par les guerriers et les mercenaires de la guilde Warren, emmenant avec eux du matériel, et d’importantes matières premières. De ce qu’elle savait, Nachtheim était une région austère, à l’air vicié, et il fallait donc reconstruire, en commençant par les inselberg, ces constructions rocheuses dans lesquelles les fondations de la colonie étaient implantées. Mélinda avait envoyé, pour superviser l’ensemble de la construction, l’une des esclaves en qui elle avait le plus confiance, une dominatrice qui descendait d’une lointaine Amazone, Claudia. Sa dernière mission, auprès d’Evangeline, une partenaire commerciale du harem, avait été un franc succès**, et elle prenait maintenant plus d’importance. Claudia, par ailleurs, était maintenant devenue une vampire.

L’une des premières mesures du clan avait en effet été de développer le nombre de vampires, et, comme Mélinda avait une importante manne d’esclaves, certains avaient été sélectionnés pour bénéficier du don de l’immortalité. Tout ceci conférait à ces nouveaux vampires un statut particulier. Claudia n’était donc plus, à proprement parler, une esclave, même si elle continuait encore à voir Mélinda comme sa Maîtresse... Et elle n’était pas non plus sa fille. Elle était un membre du clan, tout simplement.

Aujourd’hui, Mélinda se tenait donc à Nachtheim, région qu’elle avait déjà eu l’occasion de voir à la fin de sa croisière avec Theorem & Ishtar. Elle n’avait rien caché à Vanillia, et lui avait dit qu’Ishtar était amoureuse d’elle. Vanillia en avait été un peu surprise, et Mélinda lui avait assuré que cette situation ne changerait rien à leur couple.

« Je t’aime, Vanillia, et c’est la seule chose qui importe... »

Les mots de Mélinda avaient rassuré Vanillia, et elle avait réussi à la convaincre de ne pas venir à la réception organisée par Ishtar. Le clan avait besoin de quelqu’un en son absence, et Vanillia, qui avait l’esprit d’une gestionnaire née, était tout à fait indiqué pour ça. Elles s’étaient donc quittées, et, sur le chemin, Mélinda avait enfilé l’uniforme infernois, puisqu’elle faisait maintenant partie de la Marine d’Inferis.

En réalité, l’amour inattendu d’Ishtar la troublait un peu, car elle ne savait pas vraiment comment gérer ça. C’était aussi inattendu que flatteur, mais elle savait la Dragonne fière. Cependant, la vampire ne pouvait pas lui rendre cet amour. Elle l’aimait, oui, mais pas de la même intensité que ce qu’elle ressentait avec Vanillia, avec qui elle avait fait plus que juste se marier, puisque les deux avaient fusionné***.

*Mais comment annoncer ça à Ishtar ?*

En l’état, cette question disparut assez rapidement quand elle rejoignit Nachtheim, puis, ensuite, Bivotopia, le premier inselberg. La vampire répondit au tendre baiser d’Ishtar sur sa joue, en souriant légèrement :

« Oui, je crois que j’étais taillée pour porter cet uniforme... J’aime particulièrement la manière dont il moule mes fesses. »

Elle rajouta ensuite, sur une petite voix amusée :

« J’ai déjà fait l’amour dedans, tu sais... »

Il fallait bien qu’elle le teste ! Elle fut ensuite interrompue en voyant Theorem approcher, et lui sourit.

« Oui, le voyage a été... Long. Mais bien... Pour le reste... Je vous fais confiance pour rendre cet endroit charmant, vous ne m’avez encore jamais déçue jusqu’à présent. »

Un sourire joyeux vint ensuite éclairer son visage.

Oui, elle était contente d’être là ! C’était un moment important... Mélinda-la-tenancière était en train de s’effacer devant Mélinda-la-Comtesse... Et c’était terriblement gratifiant !



* : Cf. RP « Anniversaire de mariage » ;
** : Cf. RP « Une invitée attendue » ;
*** : Cf. RP « Long Live The Vampire ».

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 2 novembre 21, 2015, 01:31:17 pm

Melinda précisa d'office qu'elle avait déjà couché dans son uniforme. Dommage, Ishtar aurait apprécié d'avoir la primeur là-dedans, mais on ne pouvait pas tout avoir. Elle avait put se faire le petit cul de Theorem quand il avait mit son uniforme pour la première fois... et que de souvenirs ! Elle n'avait eut qu'à relever l'arrière de sa qipao, alors non couvert par sa veste, déplacer sa culotte sur le côté et s'enfoncer dans son petit trou en l'appuyant contre le mur. C'était super ! Du coup, elle s'était imaginé pouvoir le faire avec son amante, mais ça ne serait visiblement pas le cas dans l'immédiat. Pas grave, Ishtar passa sa main dans le dos de Mélinda, marchant calmement vers le buffet en lui caressant le dos, comme l'aurait fait une amoureuse, passant sa main gantée de latex sur la veste d'uniforme de la vampirette.

"Je sais que Nachtheim ne paye pas de mine de prime abord, mais ce territoire cache bien plus qu'une simple zone intoxiquée. C'est une mine d'or pour qui sait l'exploiter. Quand nous sommes arrivés, ces inselberg avaient toutes ces galeries. Nous avons découvert plusieurs statues dans la végétation et des bas-reliefs, ainsi que des hiéroglyphes d'une race ancienne d'hommes-insectes. Nos linguistes ont bossés dur pour déchiffrer quelques récurrences, alors nous pouvons poser un nom sur ce peuple : Urtrag. Nous avons donc prit l'habitude de nommer cette race antique disparue les Urtragiens. Mais en datant la roche, ça doit faire plusieurs siècles qu'ils ont tout abandonné. Nous pensons aussi que ce gros nuage vient d'eux, et qu'il faisait de ce désert un endroit propice pour eux. Cela explique sûrement pourquoi la plupart des espèces qu'on croise dans ces marécages et ces jungles sont d'origine insecte."

Le buffet était... très local. La colonie était récente mais il était déjà répandue qu'on y mangeait mal. Et quand Ishtar elle-même ne défendait pas cet état de fait, c'est que c'était réellement pas génial. Des plats de champignons, des salades de fougères rouges vives, des créatures bizarres mais assimilés comme comestibles, des sortes de grosses crevettes pas très engageantes... Bref, le buffet était digne de Nachtheim, pas très engageant du premier coup d'oeil. Mais si on s'y risquait, on découvrait de nouvelles saveurs. Le goût des choses nouvelles s'acquerraient avec le temps mais quand il s'agissait d'êtres très vieux et qui avaient tout goûtés. Un peu de nouveauté, même bizarre en bouche, était une expérience rare et dur à renouvelé. Ishtar s'empara d'une des crevettes et la débarrassa de sa carapace avec une pince prévue. Une fois la chair retirée, elle la plongea dans une sauce violacée pour la manger. Theorem aida Mélinda a s'occuper de la sienne pour la faire découvrir ce crustacé de vase, fade si on ne le mélangeait pas à la sauce qui elle était beaucoup plus relevée. La combinaison des goûts était une science. Theorem prit la parole.

"Nachtheim fait peur à beaucoup de nouveaux colons, mais on s'y adapte. Personnellement je me sens tout de suite chez moi quand je viens ici. Les portes se sont ouvertes devant moi en posant simplement mes mains dessus. Les lumières se sont activés sous mes pas. On aurait dit que ce lieu endormis n'attendait que le retour de quelqu'un pour y habiter. Bivotopia est une ruche des urtragiens, mais il y a bien d'autres inselberg desquels on cherche encore l'ouverture... Ca ne saurait tarder."

La jungle était dangereuse et peu viable, on y pénétrait avec prudence. Un faux pas, un manque de respect à Nachtheim, et la faune comme la flore vous rappelait de faire attention. Spores empoisonnés, créatures dans l'ombre, lianes étrangleuses... Bref, ça ne manquait pas de dangers... Mais étrangement, on pouvait des fois y circuler sans inquiétudes. La plupart des créatures vous ignorait si vous ne faisiez que passer. Ishtar elle-même avait découvert quelques zones aux abords de Bivotopia sans se faire agresser. Et vu l'atmosphère de Nachtheim, les soldats habituellement en uniforme de cuir et de latex avaient en plus des masques à gaz couvrant le bas de leurs visages. Cela donnait un côté heavy rubber à toute l'armée de la dragonne qui avait là un royaume digne de son image. S'installant dans un grand canapé provenant visiblement du Czarina Tiamat, elle invita Mélinda à se mettre à côté d'elle, tapotant la place assise voisine.

"Tu m'as manqué ces derniers temps. Theorem aussi avait son ancienne maîtresse qui lui manquait. Tu vas pouvoir partager mon lit ce soir et pendant tout ton voyage. J'ai une gros lit à baldaquin ici. J'ai profité aussi de mon installation ici en me faisait un vrai donjon SM voisin à ma chambre par un passage secret. Nous pourrons nous amuser avec notre petit Theorem ce soir... Mais avant, je voudrais beaucoup... te montrer quelques trucs sympas ici. Nous avons un superbe spa, probablement là depuis le début. Tu verras beaucoup d'Inferois ici, donc ne t'attend pas à croiser beaucoup de gros mecs."

La politique d'Inferis de faire disparaître les mâles comme on se les imaginait avait court ici aussi. Mais il y avait quand même quelques créatures masculines bien pourvues ayant des dérogations. C'était l'avantage d'être gouverneure et amirale. C'était le cas par exemple du minotaure imposante et aux muscles saillants, dans un boxer en cuir moulant et une veste militaire à bordure rouge, présent dans la salle. C'était le lieutenant de Theorem, un cadeau d'Ishtar à son chéri. Ainsi, il était bien protégé et un beau mâle pouvait le fourrer à loisir ! Oaren était d'une fidélité sans borne à son Vice-Amiral. Peut être était-il aussi gay. Cela aurait expliqué son attirance anormale pour Theorem.



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 3 novembre 27, 2015, 02:06:42 pm

Porter une combinaison en cuir ou en latex n’était pas la même chose que le port d’une robe. Avec une robe, on se sentait bien plus libres, notamment au niveau des jambes, ce qui permettait à l’air de caresser vos délicates jambes, et sentir la robe remuer dans tous les sens avait aussi un caractère agréable. En revanche, avec du cuir, mais surtout du latex, il y avait une sorte de sensation d’étouffement, comme si on portait une camisole. C’était quelque chose d’assez particulier, a fortiori quand la combinaison était intégrale, et il fallait vraiment un temps d’adaptation pour s’y faire, et pour constater que le latex ne formait pas une combinaison, mais plus une sorte de seconde peau, se superposant à la première. Une fois qu’on avait compris ça, la combinaison devenait très agréable à être portée. Que ce soit le cuir ou le latex, ce que Mélinda adorait par-dessus tout, c’était les craquements… Quand on se déplaçait, et que la tenue craquait contre votre corps… Allez savoir pourquoi, mais elle adorait ce bruit, ce délicieux crissement remontant le long de ses oreilles. Si elle osait, elle aurait payé une étude tekhane sur ce crissement du cuir, en se demandant si ce bruit si particulier ne déclenchait pas, dans l’inconscient humain, une sorte de plaisir sexuel profond… Ou si c’était juste elle qui était une fétichiste un peu folle.

Dans tous les cas, elle se trouvait ici, dans la colonie d’Inferis, dans le chantier du premier gros contrat de son clan, mais dans une relation qui, malgré l’importance des moyens, restait très personnelle. Une Dragonne noire l’aimait, et Mélinda ne savait pas trop comment se dépatouiller de cette situation. Elle ressentait clairement une forte attirance pour Ishtar, indéniable, mais la vampire était déjà mariée, et déjà amoureuse… Vanillia était le mot qui faisait battre son cœur à l’unisson, et la vampire ne savait pas trop comment faire. L’amour… Elle connaissait l’intensité de ce sentiment, surtout chez une personne fière comme Ishtar… Comment réagirait-elle en apprenant que Mélinda ne pouvait pas lui garantir une relation du même type ? Est-ce qu’elle mettrait fin au contrat ? Juridiquement, le contrat était ficelé, signé, et les colons sur place… Mais qui sait de quoi une Dragonne cruelle et fière était capable ? L’amour vous faisait perdre la tête, et Mélinda était bien placée pour le savoir. La preuve, puisqu’elle s’était mariée !

*Alors que j’ai toujours été la première à critiquer le mariage…*

Ironique, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, elle sortit de ses pensées quand Ishtar et Theorem lui parlèrent de leur quotidien à Nachtheim. Visiblement, la région était dangereuse, inhospitalière, suite à l’héritage toxique laissé par une ancienne espèce d’hommes-lézards qui auraient habité ici avant de mystérieusement partir. Mélinda écoutait silencieusement, tout en glissant, ici et là, quelques commentaires :

« Les Ashnardiens sont des individus vivant dans des régions dures, ils sont habitués à des labeurs difficiles… Je vous ai envoyé des ouvriers compétents, des artisans talentueux, des maçons, des ingénieurs, des architectes… Vous n’aurez pas à regretter leur efficacité. »

Néanmoins, purifier tout Nachtheim allait aussi nécessiter une force militaire. Ishtar disposait de sa propre armée, dont le singulier look, fait d’une catsuit de latex avec un masque à gaz, ne lui avait pas échappé. Le cas échéant, peut-être accepterait-elle aussi l’aide de la guilde Warren ? Ce serait à vérifier… En attendant, elle suivit Ishtar et Theorem, caressant pour sa part les fesses de la Dragonne, quand elles rejoignirent la salle de banquet.

La nourriture locale n’était pas fameuse, et Theorem lui expliqua comment manger les crevettes, ce à quoi Mélinda s’appliqua, assise à côté d’Ishtar, qui ne tarda pas à arborer les choses sérieuses. Un sourire amusé éclaira les lèvres de Mélinda… Même si son inquiétude était toujours là.

*Et aucune mention sur ma femme… Alors qu’elle sait que je suis mariée, je lui ai envoyé un faire-part…*

Comment interpréter cet oubli ? Mélinda décida de laisser courir, en se disant qu’Ishtar en parlerait en temps voulu.

« Ma foi, je suis ton invitée ici, ma chère Ishtar… Montre-moi tout ce que tu souhaites. En revanche… J’aurais une petite requête à te demander… »

Elle laissa planer quelques secondes, en se mordillant les lèvres, puis reprit :

« Est-ce que je pourrais manger en allant sur tes genoux ? »

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 4 novembre 29, 2015, 09:18:55 pm

Ishtar était confortablement installée dans le canapé quand elle entendit la vampirette demander si elle pouvait manger assise sur les genoux de la dragonne. Cette dernière était sur le coup un peu surprise mais n'en fit paraître absolument aucune expression de surprise. Elle se contenta de faire ce grand sourire carnassier qu'elle faisait habituellement avant de doucement tapoter ses cuisses dépassant de chaque côtés du pagne de sa robe échancrée en latex sous son habituelle veste courte et ouverte. Les deux bas en latex retenues par des petites ceintures violettes offraient un confortable support pour le postérieur de la vampirette qui put s'installer, le dos calé contre les deux seins plein de silicone de son amante. Certes, Ishtar savait que Mélinda était mariée, tout comme Mélinda savait qu'Ishtar s'était mariée avec Theorem. Être poly-amoureuse demandait donc de simplement comprendre que la dragonne aimait celle assise sur ses genoux mais aussi sa soubrette d'amour. Elle posa ses deux mains gantées sur les cuisses de Mélinda avant de doucement respirer dans son cou.

"Bien entendu... Tu es bien installée ?... Tu m'as tellement manqué pendant que je montais ce bastion dans cet inselberg troué comme une termitière. J'espère que toi aussi je t'ai manqué..."

La dragonne glissa une de ses mains le long du body en latex de la vampire, accédant au pelvis de la suçeuse de sang portait. Cela commença par une douce caresse le long de sa fente d'amour, puis à une sorte de pénétration à travers le latex sans rentrer en profondeur. Enfin, une fois qu'elle sentit la sensation humide du latex et le bruit caractéristique qui s'accompagnait, elle glissa simplement sa main au fond de la culotte en passant par l'élastique latéral. Elle commença à la doigter en embrassant son cou, faisant rougir Theorem, tout excité, qui regardait la scène impuissant. Oh la scène passa totalement inaperçue... Pourquoi ? Parce que la nation hyper sexualisée qu'Ishtar représentait par son uniforme d'Amirale s'adonnait déjà individuellement à satisfaire leur appétit par les amuse-bouches du buffet local, mais aussi de leur luxure naturelle. On voyait ici et là déjà quelques rapports sexuels plus ou moins dissimulés ou carrément exposés. Par exemple, Natasha, la lieutenante d'Ishtar, se tenait assise dans un siège, à frotter la face encagoulée de son soumis mordu de partout contre sa fente intime et trempée. Une dragonne d'un rang inférieur à Ishtar mais originaire d'Inferis, urinait dans un verre avant de le tendre à sa soumise en riant de manière hystérique. Deux serveurs très efféminés se cajolaient et se caressaient à côtés du buffet dans une pure scène homosexuelle qu'on aurait put confondre pour un rapport lesbien si ce n'était l'absence de leur poitrine. Deux gradés de la Marine échangeaient des phrases en se faisant sucer ou lécher par leurs subalternes respectifs. La scène était passée d'un simple banquet ennuyeux et morose comme on en trouvait partout à une authentique partouse sado-maso où tout le monde s'adonnait à ses envies et pulsions, sans honte, sans pitié.

"Huhuhu... Inutile de dire Bienvenue à Nachtheim... Comme tu vois nous appliquons notre culture même au bout du monde... Theorem, regarde bien... Ecoute le bruit qu'elle fait quand je la doigte... Regarde mes doigts disparaître sous son latex jusqu'à son antre intime qui t'es totalement interdite. Hmmm... Bien, approche, ouvre la bouche et tire ta langue de pute."

Theorem s'approcha, tout rouge et tremblotant de frustration alors qu'il s'exécuta, tirant la langue. Une bien longue langue d'ailleurs ! On oubliait souvent que ce dernier était certes un hyénidé mais de la classe des Protèles. Il avait donc une langue plutôt longue qui rendait ses cunni et ses fellations absolument uniques et savoureuses. Elle devait bien faire 18 cm avec plusieurs piercings barrettes à travers qui stimulait encore plus. Ishtar retira sa main aux doigts couverts de cyprine. Elle les colla les uns aux autres et les écarta, laissant voir les filets collants entre eux de liquide intime. Puis elle essuya son index et son majeur sur la langue de Theorem. Elle étala la cyprine dessus, en passant plusieurs fois, s'essuyant les doigts avant de reculer sa main.

"Bien... Remet donc ta langue dans ta bouche, savoure bien... C'est le goût d'une superbe femme... Ton ancienne Maîtresse et mon Amante. Maintenant lèche ses escarpins. Fait disparaître ce goût divin en rendant ses chaussures encore plus rutilantes ! Et si jamais ta langue dérapait sur sa peau parfaite... J'ai une créativité sans borne en punition, et aujourd'hui je suis d'humeur très imaginative !"

Le vice-amiral s'exécuta, se mettant à genoux au sol avant de doucement lécher les pieds de la vampirette. Et il s'appliqua à ne pas déraper sur sa peau recouverte de résille. Un brave petit soumis bien dressé qui grimaçait par moment sous le goût désagréable des escarpins vernis par moment. Mais Ishtar n'en avait cure, embrassant plusieurs fois Mélinda en roulant sa langue avec la sienne, la pelotant doucement et continuant de la doigter de son autre main, pendant que l'autre passait sous sa veste ouverte et caressait ses superbes seins. Une bosse se forme contre le bas du dos de la vampire.

"Alors ma chérie... J'espère que tu aimes comment tu es traitée ici, à Nachtheim... Tu as ta vie chez toi et je le respect totalement... Ici tu es mon Amante, tu seras traitée avec un immense respect... Et je partage mon jouet avec toi bien volontier. Si tu as un caprice quelconque à satisfaire... Il est là pour satisfaire tes moindres désirs capricieux, que ce soit cruel ou insensible... Et tu sais qu'il adore ça, te traiter comme une déesse... Regarde-le lécher tes pieds alors que lorsque je lâche ma Hyène de Guerre sur un village dissident dans Inferis, ou qu'un groupe quelconque d'envahisseur s'attaque à nous, il fait un carnage sans nom en mon honneur... Ma Hyène de Guerre ! ... Qui te lèche en ce moment les pieds comme un bon toutou !"



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 5 décembre 04, 2015, 09:21:59 pm

Sous sa veste, qui constituait l’uniforme règlementaire d’Inferis, Mélinda avait opté pour une tenue qui, d’après ce qu’elle savait, était en accord avec les critères infernois. Elle aurait pu mettre des collants en latex, mais elle avait opté pour des résilles, pour un long corset en latex avec des espèces de froufrous, des talons en cuir, d’un noir brillant, et portait également des gants noirs. En somme, elle avait sorti, sous la veste, une agréable tenue, qui produisait toujours son petit effet. Vanillia et elle se faisaient régulièrement plaisir, car la garde-robe de Mélinda était pleine de tout un tas de tenues. C’était comme si Mélinda avait voulu concentrer l’intégralité des tenues et des fantasmes sexuels du monde chez elle. La luxure était son domaine, et c’était aussi pour ça qu’elle était heureuse de revoir Ishtar. Outre la puissance et la force de la Dragonne, sa grande perversion était un spectacle dont Mélinda ne pouvait pas se lasser. Ce banquet en était la preuve, finissant assez rapidement en joyeuse orgie dépravée et délurée.

Elle s’assit donc sur les genoux d’Ishtar, sentant, avec joie, nichée contre son cul, une bosse. La verge d’Ishtar était là, et, même au repos, elle était grosse. Mélinda écarta donc bien les jambes, tout en laissant Ishtar lui parler et la caresser, la tête de la vampire allant se poser contre ses seins. Voilà un endroit très confortable, en réalité ! Fermant les yeux, Mélinda soupira légèrement, appréciant ce contact, la sensation du latex, et les doigts joueurs d’Ishtar. La dragonne n’hésitait pas à la pénétrer, remuant son doigt en elle, faisant soupirer la belle vampire, qui se pinça les lèvres en gémissant, remuant un peu, de gauche à droite, avant de voir Theorem les rejoindre.

Le fidèle Theorem était toujours un esclave, et, visiblement, depuis l’anniversaire de mariage, rien n’avait jamais changé entre lui et Ishtar... La Dragonne aimait toujours autant le martyriser.

« Oui... Tu m’as manqué, Ishtar... »

Ce n’était pas un mensonge de le dire, même si Mélinda se méfiait toujours un peu de ce sentiment-là... L’amour pouvait être dangereux et traître, et elle tâcha donc de se concentrer sur le moment présent, sur la lubricité entre Ishtar et Theorem, la Dragonne narguant son esclave, se moquant de lui, en allant lui faire boire la mouille de Mélinda. Le voyage jusqu’à Nachtheim avait été long, et, pour mieux apprécier le moment à venir, Mélinda avait passé un voyage chaste et vertueux, ne couchant pas avec ses quelques servantes. Un choix volontaire, car elle savait pertinemment que désir et frustration étaient étroitement liés, et se nourrissaient mutuellement. En encourageant l’un, elle développait l’autre, et inversement.

C’était donc de manière volontaire que la vampire avait choisi d’arriver en situation de quasi-manque, afin de mieux développer sa perversion... Avec Ishtar, il fallait être à la hauteur ! Ainsi, tandis que Theorem léchait ses escarpins, et qu’Ishtar lui parlait et l’embrassait entre-temps, Mélinda réfléchissait.

« Des idées et des caprices... Hum... J’en ai quelques-unes, oui... »

Mélinda adressa à Ishtar un sourire espiègle, puis sa main alla se saisir d’un verre, et elle se dandina un peu. Sa main retira provisoirement celle d’Ishtar, et la femme se concentra. Ici, elle pouvait laisser parler ses fantasmes les plus osés, et c’était précisément ce qu’elle recherchait. Fermant les yeux, elle se concentra alors, et remplit le verre de son urine, soupirant légèrement, les joues rougies par cet acte.

« Haaa... Il est temps, mon brave Theorem. »

Le sourire de Mélinda sembla gagner en perversion tandis qu’elle lui tendit le verre.

« Avale... Mais ne bois pas. Puisque toutes les parties de mon corps sont délicieuses, mon urine devrait te ravir. Respire avec le nez, et conserve-là dans ta bouche pendant que moi et Ishtar nous amusons ensemble... »

Maintenir l’urine dans sa bouche serait probablement encore plus humiliant et dégradant que de le boire d’une traite... Mais c’était un ordre direct de Mélinda, et, tandis que Theorme buvait, la femme pencha la tête vers l’arrière, murmurant dans le creux de l’oreille d’Ishtar :

« Je sens ta grosse queue me caresser le bassin... Tu sais qu’elle m’a beaucoup manqué ? La sentir dans mon cul, c’est... Exquis... »

Quand Mélinda songeait n’avoir rien fait pendant le trajet, elle n’avait pas totalement raison. Elle avait régulièrement utilisé un plug anal, afin de préparer ses fesses à la queue d’Ishtar et à ses brutales sodomies.

Là, elle espérait que ce traitement allait porter ses fruits.

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 6 décembre 07, 2015, 04:38:03 pm

Theorem était un esclave. Il devait obéir à ses maîtres et maîtresses jusqu'à la fin des temps. Car oui, étant immortel par sa nature de Goule Haiena, il ne connaîtrait jamais l'âge ni la vieillesse et encore moins sa propre mortalité venir. Il n'était pas indestructible pour autant et sa constitution même plutôt fragile l'amenait forcément à moins bien encaisser les coups. Mais pour l'instant, il apprenait la soumission absolue. Après tout, c'était un enseignement de toute une vie humaine et probablement qu'un siècle serait à peine suffisant pour parfaitement le modeler comme Ishtar en avait envie. La dragonne observait la scène avec une certaine délectation... Mélinda venait uriner devant tout le monde dans un verre, tirant le bas de son body en latex sur le côté pour en faciliter l'accès. Puis une fois sa petite commission terminée dans ce récipient prévu pour le champagne offert au banquet, la dragonne put voir Theorem prendre le verre de façon un peu hésitante avant de lever ce dernier avec une légère grimace. Ishtar espérait que ce dernier continu à être un peu dégoûté comme ça. Ses grimaces et ses expressions de dégoût étaient aussi délectables que ses petits cris de douleur pendant d'intenses sodomies ou son regard frustré quand il pompait sa maîtresse en voyant bien qu'il n'aurait rien, son piercing au nombril laissant voir la clé de sa cage de chasteté danser devant lui au rythme des soupirs de la dragonne. Theorem remplissait sa bouche de l'eau dorée de la vampire encore toute chaude, veillant à ce que sa langue ne se contracte et empêche le fluide de s'écouler dans sa gorge, laissant baigner ainsi toute sa cavité buccale tout en respirant par le nez. Sa grimace ne s'estompa pas et la dragonne caressa plus avant son amante.

"Il est tellement obéissant... C'est ma petite pédale à moi."

Puis elle se désintéressa un peu de son soumis et commença à lécher le cou de Mélinda en devenant plus insistant sur ses caresses aux seins. Comme elles étaient placées, Theorem voyait Mélinda de face, assise sur les genoux de la dragonne. Elle voyait les mains gantées d'Ishtar palper ses énormes seins sous sa veste ouverte, les malaxant et les pelotant avec tellement d'intensité... Theorem en était profondément jaloux et envieux. La frustration était à son maximum pour lui alors que devant lui, sa maîtresse allait coucher avec son ancienne maîtresse. Deux superbes femmes et très perverses... Si elles continuaient ainsi, il passerait sûrement le reste de l'éternité comme un sac à foutre pour l'un comme pour l'autre. Finalement, Ishtar décala le pagne avant de sa robe sur le côté avant d'empoigner son sexe massif, en toute discrétion... En quelques seconde, elle poussa sa verge imposante contre le fondement de Mélinda, ayant poussé le fond du body sur le côté avec envie. Sans quitter des yeux Theorem, elle posa ses mains sur les hanches de la vampire, la soulevant un peu avant de se rabaisser contre elle. Une sodomie, juste sous son nez, alors que les deux superbes femmes devant lui le fixaient, s'embrassaient, se donnaient. Une sodomie juste devant lui, comme s'il était un spectateur de site internet, mais avec la proximité immédiate, les odeurs, le son du latex qui grince... Il n'avait qu'à tendre les bras, tirer sur ce body pour voir les seins généreux de Mélinda... Mais non ! S'il le faisait, les conséquences seraient pires. Ishtar avait déjà des perles de sueur alors qu'elle pénétrait la vampire, la sodomisant avec appétit tout en gardant ses mains sur la généreuse poitrine d' Mélinda ou sur ses hanches. Theorem ne put se retenir et glissa sa main jusqu'à sa cage de chasteté, la frottant d'abord timidement... Puis voyant que sa maîtresse n'en disait rien il la frotta avec insistance, cherchant du plaisir qui ne venait pas... Un long filet de présperme commença à descendre de l'ouverture de la cage, tombant au sol, signe d'une grande frustration. Theorem était écarlate de gêne.

"Han ma douce Mélinda... Hah... Ca y est... Ma première éjaculation ! Hmmm !"

Elle serra un peu les dents et finit par jouir dans le fondement de Mélinda, lâchant un grand soupire par spasmes, elle lâcha plusieurs giclée de sperme chaud en elle. Au moins huit bonnes rasades de sperme sous l'orgasme tremblant de la dragonne qui eurent les yeux qui se révulsèrent de plaisir au bout d'un moment, tirant un peu sa langue pourvue d'un piercing, en un superbe ahegao, marque de fabrique d'Ishtar. Son expression n'était pas aussi ridicule que celle de Theorem pendant ses orgasmes, mais elle valait quand même le détour. Elle se calma progressivement même si son érection ne perdit pas de sa vigueur. Elle reprenait doucement son souffle, passant le revers de sa main sur son front sous sa casquette pour en éliminer la transpiration, rendant son revers de main totalement trempé. Ishtar se retira enfin, avant de voir son soumis tout frustré.

"Mon petit pédé, tu vas nous prouver que tu as bien fait ce qu'on t'as dit. Lève le menton et ouvre un peu la bouche, met-toi aussi à genoux devant nous..."

Il s'exécuta, se plaçant devant ses maîtresses avant d'ouvrir un peu la bouche en levant la tête. Pas de doute, il en avait encore plein la bouche.

"Bien... Ferme la bouche, avale bien tout et rouvre la bouche qu'on constate."


Nouvelle exécution et Theorem fit un "gulp" sonore avant de rouvrir la bouche en grand, montrant que tout s'était écoulé. Son estomac ne recevait plus que ça, du sperme, de la cyprine ou de l'urine. Il avait des fois un peu plus pire dans la bouche... Finalement la dragonne sembla satisfaite et regarda la vampire.


"On considère qu'il a passé ton test ? On peut aller le punir un peu plus si tu veux. Ou alors on le laisse à ces invités et on va s'amuser entre nous deux, ma chérie ! J'ai hâte de lécher ton cul plein de semence, ma vampirette d'amour !"

Et oui, Ishtar aussi aimait bien faire des trucs aussi immoraux et indigne que l'anulingus ou même la branlette espagnole, un de ses trucs préférés ! Mais elle laissait Mélinda décider si Theorem serait un boulet ou le sujet d'amusement.



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 7 décembre 14, 2015, 12:39:11 pm

Assise sur les cuisses d’Ishtar, Mélinda savait qu’elle allait à nouveau se retrouve rembarquée dans une spirale de sexe et de luxure intense. Elle n’allait pas se le mentir, c’est ce qu’elle aimait chez Theorem & Ishtar. Un couple hors norme, qui semblait ne répondre à aucune logique, un couple reposant sur la violence, la soumission, la domination, et la perversion sexuelle. Mélinda sentait Ishtar la peloter, et elle sentait aussi le regard envieux de Theorem, ainsi que son humiliation. Avec eux, elle pouvait laisser parler ses penchants les plus pervers, qu’elle n’osait même pas encore montrer totalement à Vanillia... Mais, ici, elle savait que même le plus osé et le plus pervers de ses fantasmes n’atteindraient pas l’imagination fertile d’Ishtar. Les deux femmes s’embrassaient donc, et Mélinda tournait ensuite la tête, pour sentir la bouche de la femme venir sur son cou, l’embrassant doucement, la mordillant même parfois un peu, ses belles et fortes mains noires continuant à malmener ses seins.

« Haaa... »

Elle laissait Ishtar agir, elle la laissait jouer avec son corps, et elle sentit les bras d’Ishtar la soulever, tandis que sa verge continuait à taper contre son dos... Puis, après tout ce temps à se faire peloter, elle sentit sa verge se planter en elle. Mélinda gémit à nouveau, en serrant les lèvres, les joues rougies par l’effort, et se mit à onduler le long des cuisses de la femme. Quoi de mieux qu’une sodomie pour entamer et officialiser leurs joyeuses retrouvailles ? Son corps ondulait contre celui de la femme, sautillant contre ses cuisses, et, au milieu de ses soupirs et de ses gémissements, quand elle rouvrait les yeux, c’était pour voir, devant elles, le visage excité de Theorem. L’homme était très excité, à tel point qu’il avait du mal à se retenir, la pisse de Mélinda continuant à être dans sa bouche. Hum ! Quel délicieux supplice ce devait être pour lui ! Il était condamné à voir deux superbes beautés en train de s’envoyer joyeusement en l’air sous nez, et ce sans pouvoir rien y faire ! Spectateur silencieux, il ne pouvait que regarder, et n’avait même pas le droit de jouir ou de se masturber. Son sang bouillonnait furieusement dans ses veines, ne faisant qu’exciter davantage Mélinda, qui se retournait parfois pour embrasser Ishtar.

Comme elle aimait ça ! Une sodomie brutale, mais néanmoins « douce », car relativement discrète. Elle ne hurlait pas, se mordillant les lèvres en soupirant, et, si on pouvait entendre le latex grincer, la plupart des convives restaient occupées à leurs propres activités. À Inferis, le sexe était presque un élément normal de la vie en société, et Mélinda remuait sur ce cul, accompagnant les mouvements d’Ishtar, même si, concrètement, c’était la dragonne qui agissait à sa place, en usant de sa redoutable force pour soulever et abaisser la vampire. Et, si Theorem regardait bien, il pourrait la voir mouiller, un peu de cyprine s’échappant parfois de son séduisant justaucorps en latex.

« Haaaannn... Haaaa... Ishtar, hummmm... »

Elle sentit alors Ishtar se perdre en elle, les ongles de la femme se crispant sur sa peau, la faisant couiner. Ishtar balança son foutre en elle, comme pour saluer définitivement Mélinda, qui alla ensuite appuyer sa tête contre les seins d’Ishtar, soupirant lentement en clignant des yeux à plusieurs reprises.

« Haaaa... Ça... Ça, ça m’avait manqué... »

Elle regarda ensuite Theorem avala son urine, ce qui la fit sourire, puis Ishtar lui proposa ensuite de se décider sur la suite des évènements.

« Hum... »

Son choix était en réalité tout tranché, et elle esquissa un léger sourire, avant de reprendre des forces, et de pouvoir mieux s’exprimer.

« Redresse-toi, Theorem... Et pose tes mains sur mes cuisses... Aide-moi à les enrouler autour de ta taille... »

Le brave homme s’exécuta, et la main de Mélinda se posa sur ses cheveux, puis son autre main alla sur son épaule, en appui, et elle se pencha vers lui, venant l’embrasser sur les lèvres, sentant sa verge tendue caresser son bassin, heurtant son corset en latex. La vampire l’embrassa ensuite tendrement, sensuellement, en jouant avec sa langue, et en mordillant la lèvre inférieure de l’homme, tirant dessus avec ses dents, avant de lui sourire lentement.

« Évidemment que tu restes avec nous, Theorem... Mais n’espère pas jouir. J’aime te sentir en état de... Hum... D’érection perpétuelle... Comme ce doit être douloureux, mon pauvre petit... Mais, pour moi, c’est terriblement excitant ! »

La femme lui sourit lentement, malicieusement, puis se pencha en arrière, et tourna sa tête sur el côté, venant embrasser Ishtar dans le creux du cou.

« Nous allons le punir toute la soirée, ma chère... »

Ça n’allait pas être de tout repos pour le brave Theorem !

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 8 décembre 14, 2015, 04:53:59 pm

Theorem savait que le pire pour lui était à craindre. Le banquet autour d'eux était devenu délirant de luxure. Les invités, presque tous des gradés ou des invités de haut-rang d'Inferis, s'adonnaient aux plaisirs de la chair dans l'indifférence générale. Mais mine de rien, ça se faisait avec un certain calme et une mesure presque silencieuse, comme Mélinda et Ishtar. Tout se faisait autour du sexe ici et ce n'est donc pas une surprise que personne ne regardait ce que l'autre faisait ne serait-ce qu'à l'autre bout du canapé qu'ils occupaient. Ishtar regarda Mélinda se pencher et embrasser Theorem tout en gardant bien serré ses jambes autour de ses hanches, comprimant sa cage de chasteté contre l'entre-jambe recouvert du body en latex noir qui grinça à son contact. La dragonne lâcha un petit rire pervers en aidant finalement la vampire à se redresser et se remettre sur ses jambes. Néanmoins, elle resta face à Theorem avant d'appuyer sur sa tête en sortant son pénis de sous son pagne noir.

"Ne lambine pas, Theo. Nettoie-moi la queue."

On ne change pas une habitude aussi répandue. Theorem se mit à genoux un moment avant de lécher le sexe en semi-érection de la dragonne. Le sperme restant sur son gland fut rapidement nettoyé à coup de langue. Le Vice-Amiral se donna du mal pour contenir une petite grimace dût au goût particulier de cette verge qui avait visité l'orifice anal de la vampire juste avant. Ishtar en profita pour s’allumer une cigarette, fumant tranquillement en se faisant sucer, restant debout. Elle fit face à Mélinda.

"Nachtheim commence déjà à rapporter des résultats. On a débuté la cartographie complète de l'endroit mais ça prend du temps. Même un satellite espion tekhan ne saurait regarder ce qui se passe sous notre nuage noir. On doit l'explorer à pied et relevé les endroits intéressants ainsi que les multiples galeries souterraines. Pour autant je ne cherche pas à le rendre moins dangereux... Nachtheim me plait ainsi, indomptable et sauvage. On dirait un autre monde."

Elle tapota la tête de Theorem, signe qu'il devait arrêter et il recracha la verge tendue d'Ishtar qui la replaça dans sa culotte de latex avant de faire retomber le pagne dessus. Cela ne prit pas longtemps avant qu'ils ne s'éloignent dans les couloirs de Bivotopia, l'inselberg principal de la colonie. Les tunnels cylindriques et les éclairages naturels de l'endroit rendaient l'endroit un peu inquiétant, dans cette roche légèrement rouge. Il y avait par terre des gaines techniques, des ajouts rapides fait par la Marine, comme des câbles électriques et des rallonges. Certains murs avaient déjà quelques tentures d'Inferis et des éléments décoratifs de cette colonie. Comme s'ils passaient d'un rôle à un autre, Theorem reprit la parole.

"Ces galeries sont les premières investies. Ca prendra sûrement encore quelques mois pour que les installations d'équipement soient terminés. Même le réseau d'eau pour les évacuations est à finaliser dans certaines galeries. Donc la plupart des logements ont des toilettes sèches sauf celles des gradés bien entendu. Et elles sont toutes connectées à un endroit."

Le trio pénétra dans une grande salle cylindrique, profonde et parfaitement droite tel un silo de missile. Il était vaste et large, équipé de passerelles visiblement mises en service par la colonie ainsi que plusieurs monte-charges. Les étages supérieurs et inférieurs de la colonie pouvaient se faire par ce silo immense qui donnait sur le ciel ténébreux de Nachtheim. Une géode de verre d'allure presque naturelle fermait le plafond et empêchait l'eau de couler dans le silo. Ils montèrent dans le monte-charge commandé par un marin dévolu à ce poste et les monta dans l'étage des gradés.

"Il y a plusieurs niveaux à Bivotopia. Et chaque niveau est composé de plusieurs étages. Dans un niveau on peut passer de plusieurs étages par des rampes, mais pour aller de niveaux en niveaux, ce monte-charge est le plus pratique. C'est la première chose qu'on a installé ici."

Le monte-charge lui-même avait plus l'air d'un ascenseur industriel, n'ayant pas de portes ou de sécurité particulière à part une chaîne qui condamnait la sortie que le marin referma une fois le monde entré et tira un gros levier pour faire monter ce dernier jusqu'aux étages de l'amirauté. Une fois tout en haut dans les derniers niveaux, les couloirs de Nachtheim avaient eut un soin plus particulier pour la décoration. Les câbles pendaient toujours aux murs ou par terre, mais plusieurs bannières avaient été installés et des portes-draps fait de latex noir aux couleurs d'Inferis, repliés sur les côtés pour la garder ouverte. Une plus grande salle circulaire avec plusieurs ouvertures vers l'extérieur avait une fonction bien particulière : la salle du Trône. De grandes bannières verticales pendaient du plafond sur les côtés de la pièce voûtée et le siège massif était là. Le trône en lui-même était surélevé sur une structure métallique où plusieurs câbles de différents postes de travail convergeaient. Plusieurs ordinateurs d'allures antiques mais du niveau actuel d'Inferis, comme l'âge du Comodore PET sur Terre. Ishtar se tenait au courant des activités de sa colonie par informatique et son trône lui-même avait une structure métallique rembourrée de cuir noir matelassée et des accoudoirs truffés de commandes. Il y avait également un écran de contrôle rattaché à un bras du siège pour surveiller l'état des différents moniteurs de contrôle. Les personnes de services se mirent au garde à vous en voyant arriver Ishtar. Par choix de la dragonne, tous ses assistants étaient des androgynes très jeunes de différentes races, dans des uniformes très ouverts et féminisés. La dragonne fit le signe du repos pour tranquilliser ses soldats qui reprirent le travail de compilation de données.

"Voici mon antre, le Steuer Thron. Je contrôle tout les relevés d'énergie, de production, de surveillances... Les rapports de différents gardes, les dossiers personnels et les différentes notes. Ils sont mes yeux quand je ne suis pas à mon trône et m'aident quand j'y suis. On vit une époque formidable... En informatisant toute ma colonie dès sa création, j'ai l'oeil sur tout, je peux plus efficacement amener tel ou tel élément dans tel ou tel endroit. J'ai tout piqué aux humains d'une autre dimension qui passent leurs vies connectés. Mais avec des machines bien plus limitées qui ne laissent pas la place au détournement en utilisation récréative. Mais je ne venais pas t'embêter avec des détails techniques. Je pense que tu as déjà contente de voir où va ton investissement en main d'oeuvre."

Elle fit signe de la suivre, allant plutôt quelques couloirs plus loin en passant un portail de gardes pour aller dans les quartiers réservés à Ishtar et son compagnon Theorem. La décoration ne changea pas et donna finalement à une chambre visiblement équipée tel un donjon SM. Fidèle à elle-même, un grand lit à baldaquin au sommier en obsidienne massif noir, des draps en latex noir pour protéger le matelas, de la place pour 10 personnes et au lieu des habituel draps blancs pour fermer le lit, le latex noir célèbre d'Inferis. La reste de la chambre avaient différents accessoires sexuels, tel une croix de saint andré, une cage de métal, des étagères métalliques de divers produits et un cheval de torture. Une fois entré, la dragonne referma la porte derrière elle, cylindrique comme le couloir, avant de se tourner vers la vampirette.


"Et voila mon antre sexuelle... Theorem, retire ton uniforme..."

Le Vice-Amiral s'exécuta et enleva sa veste et cuir, puis sa qipao en latex. Dessous, il portait sa tenue destinée au sexe. Un harnais de latex noir visiblement assemblé à même son corps, sa cage de chasteté bien mise en valeur et ses tétons percés. Il gardait ses longs gants et ses bas de latex, ainsi que son collier de soumis (exemple). Ishtar le regarda un moment avant de s'asseoir sur le lit confortable, sortant son smartphone. Elle regarda Mélinda et Theorem en activant la fonction caméra.

"Mélinda, laisse aller toute ta perversion la plus secrète et la plus intime. Je veux voir ce que ma belle Amante peut faire de plus inavouable..."



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 9 décembre 14, 2015, 09:30:50 pm

Theorem se retrouva à nouveau à sucer la queue grosse, volumineuse, d’Ishtar, pendant que cette dernière parlait à Mélinda. Après cette brève sodomie, qui laissait le cul de la vampire en train de frissonner, elle écouta donc la dragonne lui présenter brièvement Nachtheim. Ishtar n’avait visiblement pas envie de pacifier totalement la région. Du moment que les inselbergs restaient sûrs... Ainsi que la route y menant... Néanmoins, Mélinda n’avait pas vraiment son mot à dire là-dessus. Non seulement elle n’y connaissait pas grand-chose, mais elle agissait juste en tant qu’investisseur. Ishtar comptait utiliser Nachtheim comme port d’amarrage pour sa flotte, et c’était à ce titre que Mélinda avait investi dans ce projet. Elle non plus ne rentrait pas dans les détails, car elle avait reçu un certain nombre de subventions émanant du Conseil Impérial, dans la mesure où Inferis était maintenant un royaume allié d’Ashnard, ce qui avait permis de valider les projets de subvention... Ça, et le fait d’avoir Samara comme amie. Le rapport de Samara sur la flotte d’Inferis avait plutôt bien plu au Conseil Impérial, qui, sur le long terme, espérait pouvoir se faire un allié d’Inferis, dans le cadre de la lutte contre Nexus.

« Comme tu veux, Ishtar. C’est ton royaume. »

Par la suite, le trio commença une visite guidée, où Theorem prit la parole. De sa calme et tendre voix, il lui expliqua donc l’architecture interne de Bivotopia, une sorte de gros et immense dôme avec une série de couloirs faisant penser à des couloirs de bunkers, arrondis au niveau du toit, avec des portes, ici et là. De grands espaces vides et froids, où les courants d’air vous faisaient frissonner. Bivotopia s’étalait sur des étages successifs en hauteur, et Ishtar avait commencé à moderniser la structure, à l’aide de monte-charges. Une technologie assez futuriste pour Mélinda, dont la surprise s’accrut en voyant son centre nerveux.

C’était une espèce de centre informatique tekhan, avec de multiples ordonnateurs, énormes, qui bourdonnaient et vibraient, et permettaient de surveiller l’intégralité de ce premier inselberg depuis la salle de trône. Une philosophie très ashnardienne permettant à Ishtar de siéger au sommet du trône, en despote, et, sur ce point, Mélinda n’aurait guère été surprise d’apprendre qu’elle avait de multiples caméras de sécurité permettant de voir les ébats de ses administrés. Il suffisait de voir la tête des informaticiens et des assistants pour le comprendre. Ils étaient tous beaux, androgynes, avec des tenues en latex, et probablement tous très soumis à la redoutable dragonne. Voir cet étalage d’esclaves et de soumis ne pouvait que renforcer la fierté de Mélinda d’avoir pu taper l’œil de cette femme indomptable, qui avait été jusqu’à défier Ashnard. Il ne faisait aucun doute que leur relation allait à nouveau amener le Conseil Impérial à discuter du cas de Mélinda Warren.

« C’est... Très impressionnant. J’aime beaucoup ce que vous avez fait de cet endroit. »

Le meilleur était toutefois encore à venir, quand le trio arriva dans la chambre d’Ishtar, une immense pièce, avec un lit magistral. Mélinda observa cela sans rien dire, clignant des yeux à plusieurs reprises.

« Et ben... Ton mobilier est... Charmant. »

Elle esquissa un léger sourire, puis regarda ensuite Theorem se déshabiller, exhibant d’intéressants sous-vêtements. Mélinda, de son côté, ôta également son uniforme, et se retrouva donc avec juste son long corset en latex, ses gants noirs, et ses longs collants. Ishtar était décidée à la filmer, et Mélinda hocha la tête, puis se rapprocha de l’homme, faisant claquer ses talons sur le sol. Theorem était là, dans sa belle tenue, avec sa ceinture de chasteté, et, sans rien dire, Mélinda regarda autour d’elle. Elle laissa le temps passer, en prenant le temps de bien détailler.

De fait, elle avait énormément d’options, et elle étudiait chaque option.

« Très bien... Commençons, mon beau Theorem. »

Elle se rapprocha de sangles suspendues en hauteur, pour les bras, et Mélinda lui fit signe de s’y attacher. Il se retrouva ainsi avec les bras suspendus en l’air, et Mélinda serra les sangles, puis se déplaça ensuite un peu, chantonnant et sifflotant légèrement. Elle ouvrit un placard, et sortit un objet... Une pince électrique. Elle était reliée à une batterie que Mélinda posa sur le sol, puis l’alluma, et s’amusa à serrer la pince, faisant claquer les éclairs, des arcs électriques dansant devant son nez.

« C’est beau, hein ? Ne t’inquiète pas, c’est prévu pour que la peau ne grille pas... »

Elle posa alors la pince électrique sur son sexe, et le referma, en laissant l’électricité se répandre, puis elle se glissa dans son dos, et pinça ses seins, avant de mordiller son cou.

« Hum... Oh ouiii, j’aime sentir ton corps vibrer, mon beau Theorem... Vas-y, couine... »

Mélinda pinça à nouveau ses tétons, et continua à lécher sa peau, avec une lueur excitée dans les yeux.

« Et insulte-toi... »

Mélinda s’écarta alors, et alla récupérer un fouet, puis se retourna.

« Allez... Allez, PETITE PUTE !! »

Le fouet se leva, et s’abattit alors en plein milieu du dos de Theorem, avant de repartir en arrière, puis de claquer de nouveau en avant.

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 10 décembre 15, 2015, 12:02:29 pm

La tourmente commençait pour Theorem. Mélinda semblait inspirée par l'endroit et pouvait voir l'étendue des possibilités quant à cet énorme donjon SM équipé. Ishtar était l'Amirale de cette colonie et à ce juste titre elle devenait aussi Gouverneure de l'endroit. Elle avait équipé cet endroit selon ses désirs et retrouvait également l'atmosphère de son cher donjon SM même à l'autre bout du monde. Elle en avait un plus petit à bord de son navire, mais ça n'avait rien de comparable avec celui-ci, avec des équipements en dur et du mobilier haut de gamme provenant d'Inferis. La Hyène de Guerre se retrouva les bras suspendus dans les airs et remarqua la vampirette qui alla jusqu'à la batterie portative pour les jeux électriques. Il savait ce que ça voulait dire, ce que ça apportait... Une douleur indescriptible et piquante, mais qui avait finalement atteint l'intérieur de son être jusqu'à lui apporter un plaisir délicieux et insondable. Mixer entre enfer et paradis, Theorem s'agita et lâcha des cris désespérés inaudibles en dehors alors que son dos engoncé dans le harnais sexuel et recouvert de tatouage se retrouva marqué de coups de fouets, avec l'ordre impératif de se dévaluer juste devant ses maîtresses.

"Aaaaah ! Nyaaaah ! Je suis une sale soubrette Haaaaa ! Une sale soubrette gay et puante ! Aaaaah ! Je suce des queues comme seule nourriture ! Haaa haaaa ! Je me fais enculer comme la grosse pédale que je suis !!!"

Les coups pleuvaient et son dos termina rougis par les coups de fouets, sans entamer sa peau ou faire de cicatrices permanentes. Les fesses exposées de Theorem devinrent également toutes roses, ayant leur lot de coups reçus. Ishtar de son côté filmait tout avec avidité, Frottant son imposante poitrine d'une main en se glissant sous sa robe par le décolleté plongeant, ou alors serrant sa verge à peine contenue par sa culotte de latex, formant une bosse dans sa culotte. La dragonne n'en perdait pas une miette et se régalait du spectacle avant de se redresser en voyant Theorem petit à petit décroître vers une transe sexuelle, ses yeux se révulsant petit à petit à chaque coups et il perdit rapidement la capacité de s'auto-insulter. Sa voix s'étouffa dans ses cris et ses sanglots avant qu'il ne soit plus que silence et gémissements, entrecoupés de cris distordu sortant de sa bouche quand il se mangeait un coup plus fort que les autres. Qui aurait cru que la Hyène de Guerre, l'arme secrète d'Ishtar, se change en loque après une séance SM ? La dragonne prit ses responsabilités de propriétaire et se leva pour aller enlever la pince électrique sur la cage de chasteté de Theorem, arrêtant de le faire trembler. Quand il retomba mollement mais toujours maintenu par les poignets en l'air, il se mit à uriner sur lui, lâchant des petits gémissements. Ishtar ne s'en incommoda pas, il y avait visiblement un regard par terre pour tout nettoyer avec un peu d'eau.

"Il a son compte... Je ne te savais pas aussi douée avec un fouet ! Je sais quoi t'offrir pour Noël !"

Dit-elle avant d'embrasser son amante, roulant sa langue avec la sienne avant de doucement se retirer pour caresser les hanches de Mélinda. La posture était très intense sexuellement sans même parler. Elles se regardaient, yeux dans les yeux, intimes... amoureuses ? Ishtar voyait en Mélinda une égale, une personne qui l'égalait en intensité. Certes, elle aimait aussi une autre, mais la dragonne aussi aimait son Vice-Amiral. Si elles pouvaient le punir à deux ensemble, tant mieux. Elle écrasa sa poitrine contre la sienne en l'embrassant avant de se retirer enfin d'elle avec une pleine érection, soulevant son pagne de latex noir. Ishtar transpirait, mais c'était habituel. On pouvait dire de l'Amirale qu'elle souffrait d'hyperhidrose, mais ça ne l'avait jamais dérangé.

"Tu apprécie le nouveau harnais sexuel que j'ai fait faire sur Theo ? C'est du sur-mesure, très résistant et fait à même son corps. Il a différentes attaches pour ses menottes et ça met son corps en valeur. A la base c'est pour la gente féminine, mais comme Theo n'est plus un homme... Je te propose un truc : On le laisse récupérer et on l'attache à la croix de saint andré avec une cagoule en latex de privation sensorielle. C'est comme ça qu'il dort, si ce n'est pas en vacbed, ou harnaché comme un saucisson pour servir de peluche dans mes bras la nuit. Il ne dors pas vraiment la nuit, je dois bien le maintenir ainsi pendant que moi je me repose."

A la fin de sa phrase, Ishtar prépara les attaches de la croix. Un grand X en bois massif très bien décoré de motifs de hyènes et d'attaches solides. Détachant son soumis qui s'affala dans ses bras de fatigue, elle l'amena tranquillement vers la croix avant de l'attacher avec l'aide de la vampire. Une fois les bras attachés en l'air, ce fut au tour des jambes, les maintenant écartées. Ishtar avait ses habitudes et sortit d'un petit coffre à côté de la croix le matériel relatif aux "nuits" de Theorem. Une cagoule de latex très moulante qu'elle lui enfila avec talent. Un trou à l'arrière faisait sortir sa queue de cheval et ses odangos. Une fois le visage engoncé dans le latex, elle lui mit un bandeau sur les yeux qui se clipsait sur la cagoule, puis un harnais de visage comportant un gag ring avec un gode intégré dedans. Ishtar lui fit avaler le sextoy avant de fermer le harnais sur son visage. Une paire de petit vibrateurs sur ses tétons et collés avant de coincer les batteries dans son harnais, puis un casque son sur les oreilles pour l'isoler totalement. Mais Ishtar ne désirait pas qu'il penche la tête, alors elle avait pensé à un système pour tirer sa queue de cheval en arrière contre le mur. Le corps cambré, attaché et torturé, Theorem donnait cette image de poupée maso alors qu'Ishtar posa ses mains sur son visage, en totale adoration devant le résultat.

"A plus tard mon chéri... Tu es si mignon !"

Il ne pouvait pas l'entendre, mais la dragonne s'extasia encore quelques secondes avant de revenir à Mélinda, lui indiquant le grand lit.

"J'ai hâte de faire une nuit amoureuse avec toi ma belle... Tu as apporté ta nuisette ? Tu veux un de mes maillots de latex pour la nuit ? Ce soir nous faisons une nuit de couple alors, met-toi à l'aise..."

La dragonne prit le chemin d'un paravent, retirant sa tenue qu'elle laissait sur un cintre aux soins de ses esclaves de nettoyer. Elle enfila un des seuls textiles autorisés par le code vestimentaire d'Inferis. Quand elle sortit de derrière le paravent, elle portait une nuisette ouverte sur le devant faite en résille. Le haut était maintenu par une sorte de soutient gorge en vinyle mais aux bonnets en résille pour voir sa poitrine. Des bas en résille avec des petites chaussettes en wetlook laissant sortir ses orteils finissaient de couvrir ses jambes et pour ses bras il s'agissait de gants couvrant ses avant-bras et seulement le dessus de ses mains par des triangles de wetlook noir jusqu'au doigt du milieu. Quant à sa culotte, Ishtar avait mit un string en dentelle noir et wetlook, surmonté d'un petit noeud noir. C'était très féminin et elle avait également retiré sa casquette.

"Je te plait ainsi, ma chérie ? Je peux être ta femme ce soir ? Je l'ai mise juste pour toi, pour que tu me vois comme une épouse aimante..."

Ishtar en semblait presque gênée. Mine de rien, elle avait un corps assez musculeux par endroit, comme son ventre tonique et dessiné de tablettes de chocolat et sa grande taille par rapport à Mélinda. Toute nue elle serait moins féminine et même la voir agir ainsi et habillée de la sorte était un effort extra-ordinaire qu'elle faisait exclusivement pour la vampire. Elle essayait de se faire plus fleur bleue afin de la séduire. Bon elle avait l'intime conviction de ne pas pouvoir battre Vanilla, mais... Au moins elle mettait toutes ses chances de son côté et faisait de gros efforts... Même avec une nuisette aussi féminine.
« Modifié: décembre 15, 2015, 12:34:17 pm par Theorem & Ishtar »



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 11 décembre 15, 2015, 01:29:56 pm

*SCHTAAACC !! SCHHHTAACC !! SCCHHHTAAACCC !!*

On pouvait entendre le fouet claquer, encore et encore, sur le dos du brave Theorem, tandis que ce dernier, entre plusieurs couinements, tout en s’insultant copieusement. C’était aussi une manière de le réveiller, de l’amener à agir, et, ainsi, à subir mieux les coups qu’il subissait, sans cette passivité qu’entraînait le mutisme et le silence. Mélinda savait comment faire, tout comme elle savait que le fouet d’Ishtar était émoussé, et ne découperait donc pas la chair de Theorem. Ce n’était pas un fouet fait pour la torture, mais pour le sadomasochisme. Néanmoins, fouet émoussé ou non, il y avait ce bruit de claquement que tout fouet faisait, quand le bout du fouet dépassait le mur du son, ce qui expliquait ce bruit si particulier, ce claquement si délicieux. Ainsi, que le fouet frappe quelque chose ou frappe l’air, il claquait toujours. Un véritable bang supersonique se provoquait à l’extrémité du fouet, et Mélinda continuait à malmener le dos de l’homme, avec un sourire joueur, légèrement vicieux, tout en continuant ainsi à joyeusement le torturer... Jusqu’à ce qu’Ishtar vienne mettre fin à ce moment.

En souriant, Mélinda retint son fouet, et, quand la pince électrique fut retirée, Theorem se vida, sa vessie venant sur le sol. Plus aucune retenue, il semblait totalement épuisé, peinant à tenir de bout... Sans les sangles le retenant, il serait tombé sur sa propre pisse, et, au moins, il ne vomit pas... Ce qui aurait été tout à fait possible. L’homme était suspendu aux sangles, visiblement épuisé, tandis qu’Ishtar, elle, semblait ravie par l’usage fait du fouet. Mélinda se contenta d’un sourire espiègle.

« Je suis douée dans beaucoup de choses, Ishtar, tu le sais très bien... »

Elle frissonnait encore après tous ces coups. Il y avait eu de la violence, là-dedans, ce qui avait augmenté son taux d’adrénaline. Se mordillant les lèvres, elle regarda ensuite Ishtar détacher Theorem, afin de l’attacher à une croix, pour lui mettre une cagoule de latex destinée à le couper de l’extérieur. Une idée très particulière, mais elle en profita pour commenter le harnais du petit Theorem.

« Oui, je trouve que tu as un vrai don pour tout ce qui traite au latex et au cuir... Le harnais de Theorem est magnifique. »

L’ensemble lui allait plutôt bien, et était l’expression de la perversion ambiante dans ce couple. Une perversion qu’elle ne retrouvait pas vraiment ailleurs. Chez Vanillia, leur liaison était différente. Elle était sa femme, ce qui n’était pas rien pour Mélinda, mais le fait qu’elle soit sa femme, et le fait que Mélinda la respecte énormément, faisait que, paradoxalement, elle s’autorisait avec Ishtar des choses qu’elle ne s’autoriserait pas à faire avec Vanillia. C’était quelque chose comme ça... Ici, il y avait une sorte de liberté de sexe qu’elle ne pensait pas retrouver chez Vanillia... Non pas que sa femme soit une créature chaste et vertueuse, elle était une grande perverse... Juste... Différente d’Ishtar. La dragonne attacha l’homme, et lui mit sa cagoule, puis caressa un peu son visage. Theorem ne pouvait plus bouger, ni voir, ni entendre, ni même renifler... Il ne lui restait plus que la sensation tactile, corporelle. C’était un repos très particulier...

Mélinda alla voir Theorem à son tour, caressant son corps, ses griffes glissant légèrement sur sa peau. Theorem était là, attaché, ficelé, ligoté, incapable de pouvoir faire autre chose que ce qu’Ishtar voulait.

« Repose-toi bien, mon brave Theorem... Demain, ton corps va encore être mis à contribution... »
 
Ceci fait, la vampire se retourna vers Ishtar, et constata que cette dernière avait opté pour une nouvelle tenue... Assez différent de ce qu’elle portait habituellement. Il y avait bien le soutien-gorge en vinyle, évoquant vaguement le cuir ou le latex... Puis Ishtar se mit à lui parler, amenant Mélinda à esquisser un léger sourire.

« Bien sûr que tu me plais... Tu as opté pour une tenue très particulière, dis-moi... Mais moi, je crois que je vais opter pour l’un de tes maillots... »

Ce fut au tour de Mélinda de filer derrière le paravent, de se déshabiller, pour revenir avec un maillot... Assez sexy. On le voyait de front, et, de dos, il moulait plutôt bien ses fesses et, de manière plus générale, ses formes.

« Tu sais, j’aime beaucoup le latex... Et je t’aime aussi, toi... »

En disant cela, Mélinda alla rejoindre le lit, en souriant, se mettant à quatre pattes, puis s’allongea à côté d’Ishtar, couchée sur le flanc.

« Et moi ? Je te plais aussi, dans l’un de tes maillots ? »

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 12 décembre 15, 2015, 03:41:18 pm

Ishtar regarda Melinda disparaître derrière le paravent et ce fut une délivrance que de la voir tolérer parfaitement qu'elle ait mit une nuisette. Le changement était du goût de Mélinda qui elle se basa sur une valeur sûre en mettant un body en latex un peu asiatique. Voila qui était intéressant. Elle l'attendait, assise sur le grand lit noir en voyant arriver son amante à la suite. La dragonne resta un moment un peu interdite, pour mieux accuser le coup de voir son amante aussi bien vêtue, puis elle monta totalement sur le lit avec la vampirette. Tirant le cordon des voiles du lit, les différentes attaches sautèrent pour rabattre les draps de latex noir et fermer totalement le lit. Des petites lumières tamisées montées sur le haut des piliers du baldaquin donnèrent une lueur chaleureuse à ce cocon d'amour alors que la dragonne se lova contre la vampirette. Elle plongea son regard améthyste dans celui de braise de son amante avant de l'embrasser, comme une relation lesbienne des plus sulfureuses. Sa langue roula avec la sienne et Ishtar se coucha sur le dos en amenant Melinda sur elle.

"Ma belle vampirette, embrasse-moi en me serrant fort."

Les joues un peu rouges, elle s'agrippa à sa partenaire sexuelle avant de l'embrasser tendrement, liant ses mains avec les siennes en l'embrassant passionnément. Les caresses et les préliminaires furent longues, mais au final Melinda se retrouva adossée aux oreillers et Ishtar léchait l'anus de la vampire avec appétit, récupérant la semence laissée là il y a quelques temps. L'intense sodomie que Mélinda avait subie dans la salle où les convives festoyaient avait laissé là un repas pervers pour la dragonne qui laissa parler ses pulsions et nettoya en profondeur la vampirette. Puis elle se redressa pour venir lécher l'entre-seins laissé apparent par le body de Mélinda. Toute la sueur y convergeait et enfin elle leva les bras de sa partenaire pour venir laper avec avidité les aisselles. La dragonne n'avait jamais caché son goût immodéré pour la sueur et les fluides corporels. Finalement elle se lova contre son amoureuse et vint la caresser.

"Oh ma jolie, Je suis si fière d'être ton amante..."

Elle sembla hésiter, tournant un peu autour du pot avant de l'embrasser un peu, retardant la déclaration de quelques secondes. Une fois le baiser rompu, elle se lança.

"Je t'aime ! Je t'aime Mélinda !"

Ishtar, la Libératrice de Navgrad, la Terrible Dragonne Noire, la Castratrice des Traîtres, l'Amirale Magma Suprême ! Qui aurait imaginé qu'une personne qui donnait des cauchemars à ses prisonniers, qui avait fait se cacher des gladiateurs de frayeur, organisé des mises à mort publiques des plus sauvages et abreuvé du sang des vaincus... pouvait devenir aussi vulnérable ? Elle brûlait de passion, comme pour Theorem. Mais là Mélinda était le centre d'intérêt sans risque de devenir un objet. Une déclaration brûlante et étrangère à Ishtar qui posait des mots sur ce qu'elle ressentait. Ca avait passé le cap du simple attachement ou pulsion sexuelle. Sa déclaration attendait avec une pointe de désespoir une réponse positive et ne pas se faire rembarrer aussi sec. La concurrence était rude avec Vanilla, mais Ishtar était poly-amoureuse. Avec de la chance... Son amante le serait ? Ishtar la regarda, le souffle court, le coeur battant si fort qu'il en était audible dans ce silence... Et elle attendait sa réponse.



Artworks réalisés par Feline-Bun

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 13 décembre 22, 2015, 02:48:46 am

Dans sa séduisante et moulante tenue, Mélinda se trouvait particulièrement belle. Oh, de base, elle était belle, et voir comment cette tenue moulait ses formes confirmait ce que la vampire, en toute modestie, appelait « la théorie Mélinda », à savoir que n’importe quelle tenue lui allait. Le latex, le cuir, les tenues moulantes, étaient des ensembles qu’elle appréciait autant que ses longues robes et les vêtements de fine couture. Oui, elle se sentait très bien dedans, et elle était amusée de voir que, d’un point de vue vestimentaire, les rôles avaient changé... Une enveloppe externe qui confirmait les troubles internes. Ishtar était dans un rôle auquel elle n’était pas habituée, et, comme pour s’assurer de n’avoir aucun témoin, elle tira sur des fils, et renferma le lit à baldaquin, un drap noir venant les envelopper, les dissimulant au regard extérieur. Une obscurité malmenée par quelques délicates lueurs qui donnaient un charme sensuel renforcé, l’obscurité allant à merveille avec la peau sombre d’Ishtar.

Les mains de Mélinda caressèrent et glissèrent sur le corps de la femme, puis elles s’embrassèrent goulument, le corps de la vampire allant se blottir contre celui de la dragonne. Elle répondait à ses baisers, elle caressait son corps, ses doigts filant le long de sa peau, et elle soupira en sentant la langue d’Ishtar se nicher dans son décolleté. Cette délicate petite fente, bien pensée. C’était un superbe body, et le sentir sur son corps excitait énormément la vampire, tout comme le fait de sentir la puissante dragonne. Entre ses mains, elle était comme une peluche, car Ishtar était plus grande et plus musclée qu’elle. La Dragonne noire se lovait donc contre son corps, léchant aussi bien sa peau que son maillot, revenant fréquemment embrasser ses lèvres, leurs langues allant joyeusement se mélanger dans de doucereuses étreintes.

« Hmmm... »

Quel était donc le secret de Mélinda ? Comment faisait-elle pour faire tourner tant de têtes ? Fallait-il croire qu’elle disposait d’un charme inné ? Il y avait, autour de la vampire, une ombre de mystère, une sorte d’aura qui faisait que, même si vous étiez sûr de la connaître sur le bout des doigts, vous pouviez vous dire qu’il y avait une facette de sa personnalité qui vous échappait. C’était une femme que vous pouviez autant haïr qu’adorer, et, tandis qu’Ishtar léchait et embrassait son corps, jusqu’à finir par s’attaquer à son petit cul, en tirant sur la fermeture Éclair située dans le dos pour y accéder, Mélinda était convaincue que la balance d’Ishtar était carrément tendue vers la zone « Amour ».

Cette impression se confirma encore quand, après avoir léché son cul, et fait saliver Mélinda, ainsi que lui avoir administré un ultime baiser, elle lui avoua son amour... D’une manière assez exceptionnelle pour Ishtar, et qui amena Mélinda à devoir réfléchir rapidement. La voilà prise au pied du mur ! Et, si la vampire avait toujours réussi à s’en sortir dans son métier, et à juguler les différentes facettes de sa personnalité, c’était bien parce qu’elle s’efforçait, dans la mesure du possible, d’être honnête, et de ne jamais mentir.

Mélinda lui sourit donc, et s’appuya sur ses avant-bras.

« Et bien... Ce n’est pas tous les jours que tu dois faire une telle déclaration, Ishtar... J’en suis flattée. »

La vampire connaissait la cruauté d’Ishtar, une cruauté régulière et permanente, qu’elle infligeait quotidiennement à Theorem. Elle était inscrite dans ses gènes, et cet aveu était d’autant plus surprenant... Surprenant, car Ishtar avait, à domicile, quantité de femmes au moins autant perverses qu’elle, et qui étaient également d’une grande beauté.

Elle se mordilla donc les lèvres, et rajouta alors, en fronçant légèrement les sourcil :

« Pardonne-moi, mais je ne peux m’empêcher de me demander... Qu’est-ce qui... T’attire tant... Chez moi ? »

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Theorem

Terranide

  • -
  • Messages: 1438


  • FicheChalant

    Description
    Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.

Re : Nachtheim, la Terre des Ombres

Réponse 14 décembre 22, 2015, 12:29:19 pm

Ishtar voyait bien que Mélinda n'était pas non plus à répondre du tac au tac avec autant de sensualité et de spontanéité que la dragonne avait put faire preuve. Non, elle était du coup un peu plus distante et préférait tâter le terrain avant de se lancer ou de reculer. Mais c'était une impasse normale et parfaitement compréhensible pour la dragonne qui savait que la vampirette n'était peut être pas poly-amoureuse, et qui n'avait peut être pas de place pour deux amoureuses. La dragonne avait fait l'effort vestimentaire et la mise en scène, mais ça n'avait visiblement pas suffit à convaincre son amante. Mais au moins ses intentions n'étaient pas tombées totalement en désuétude. Elle reprit son courage à deux mains, reprenant ses dires devant une vampirette dans l'expectative d'une réponse quelconque. Chose qui allait venir dans quelques secondes pendant qu'Ishtar finissait de dompter des sentiments quasiment tabous à Inferis et dans sa famille.

"Tu me pose encore la question ?... J'ai beaucoup d'esclaves, Mélinda. Je claque des doigts et des femmes comme des hommes viennent ramper à mes pieds pour seulement l'insigne honneur de lécher mes orteils. Peu de monde le sait, mais j'ai débuté ma vie dans la fange, enchaînée au fond du Temple Noir d'Inferis... J'ai été torturée, expulsée, bannie, par mon propre père, avant de devoir errer dans Terra pour me faire un nom. J'ai été vagabonde, fille de joie, prostituée... La rue, l'alcool, la drogue, le sexe... Mais j'ai aussi apprit la magie noire pour nourrir ma vengeance. Je suis une créature de la nuit, j'ai tué et violé pour en arriver là. Maintenant que j'ai mon armée d'esclaves, j'ai trouvé mon esclave parfait. Un soumis que j'ai lentement corrompus. Joli et noble chevalier... jusqu'à en faire ce guerrier ténébreux et soumis attaché à la croix de saint andré là-bas..."

La dragonne alla se blottir contre la vampire, l'embrassant longuement pour trouver la force de finaliser son discours.

"Je suis toujours un cran au dessus des autres... Je n'ai plus de mentor ni même d'égale... Jusqu'à t'avoir rencontré. Toi. Une créature de la nuit qui a bataillé pour en arriver là, une femme forte et magicienne, une esclavagiste et une femme de loi et de politique. Nous sommes semblables... Jamais je ne voudrais te soumettre, tu es comme moi. Je t'aime depuis un long moment. J'ai une grande admiration pour toi, je voudrais te compter comme mon amie la plus chère et en qui je peux tout dire... Et je sens mon coeur battre plus vite quand tu es là, quand je me plonge dans ton regard. Tout cela m'était interdit à Inferis. Mais je veux le dire. Si Theorem m'a bien apporté la chose la plus importante qu'il me manquait, c'est l'amour... Et j'en ressent pour toi ! Je t'aime Melinda !"

Sa déclaration fut la plus passionnée possible alors qu'elle prit soigneusement les pieds de la vampirette. Elle avait beaucoup d'espions, de renseignements... Il paraissait que Vanilla adorait les pieds et Ishtar se demandait si Mélinda aimait elle aussi se faire lécher les pieds. Une chose impensable pour la stature de la dragonne qui prit doucement ses chevilles en main. Elle hésita un moment avant de tirer la langue et de caresser le latex couvrant sa voûte plantaire jusqu'à ses orteils. Une longue léchouille des pieds qui allait rester dans l'intimité de ce lit à baldaquin. Elle regarda la réaction de son amante avant de voir que pour obtenir le coeur de la vampire, il faudrait sûrement en faire un peu plus... Mais la dragonne était prête à tout. Elle caressa son collier à pic avant de mettre une laisse à l'anneau de ce dernier, la mettant dans la main de son amante avant de rester à genoux devant elle. Ishtar leva un peu les mains en gardant les bras pliés, comme un chien faisant le beau.

"Regarde ce que je fais pour toi Mélinda ! Je t'aime !"



Artworks réalisés par Feline-Bun


Répondre
Tags : vampire ondinisme maitre/esclave yuri vaginal anal yaoi fini