Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Yulia Vesselovski

Humain(e)

I am the Darkness, Beach. [Validée]

février 26, 2014, 09:47:31 pm

Nom: Vesselovski

Prénom: Yulia.

Surnoms: Patronne, Maîtresse, Darkness sont les plus utilisés.

Sexe: Féminin.

Race: Humaine.

Âge: 26 ans.

Orientation sexuelle: Bisexuelle, même si son passé l'a rendue méfiante envers les hommes.

Description physique: Vous avez déjà croisé un ange ? Si non, alors vous venez tout juste de le faire, car Yulia est une divine beauté. Peut-être certains la trouveront plus à leur goût que d'autres, mais au delà de tous ces éléments subjectifs il faut l'admettre, Yulia est une très belle créature. La première chose qui frappe autre que son tour de poitrine (et oui) ce sont ses yeux. Le gauche et d'un merveilleux vert émeraude, tandis que l'autre est aussi violet qu'une améthyste. Deux yeux de couleur différentes, rares pour des yeux, et de façon naturelle, voilà qui a déjà de quoi intriguer.

Son visage est de catégorie triangulaire, à savoir avec un menton petit et fin, qui remonte sur une mâchoire et des joues suivant parfaitement la continuité de ces formes, avec des traits très fins et symétriques, une vraie harmonie de formes. Passons ensuite sur son petit nez et ses lèvres relativement pulpeuses sans être gonflées au bottox non plus, pour arriver à sa chevelure qui est d'un roux exquis, au même titre que ses sourcils par ailleurs. Ses cheveux sont assez longs, ils lui arrivent à mi hauteur du dos, et très soyeux car elle en prends grand soin.

Pour le reste du corps, disons qu'elle a ce qu'il faut où il le faut, sans pour autant être le type même de la bimbo sexy. Sa silhouette est globalement assez fine et cela se retrouve dans beaucoup d'éléments de son corps. Son ventre est plat et orné d'un nombril creux comme beaucoup de monde, elle a de longues jambes fines et élancées, une poitrine de taille moyenne et de délicates mains.

Oh, et elle porte constamment un poignet droit un grand bracelet noir, orné de ce qui semble être deux émeraudes, une très grosse et l'autre plus petite (pour voir l'image, se référer à la catégorie "Autres" un peu plus bas).


Caractère: Vous avez déjà croisé un ange ? Si non, alors les mecs, vous venez de vous tromper d'étage, et pas qu'un petit peu. Vous connaissez le bon vieux proverbe qui dit qu'il ne faut jamais se fier aux apparences ? Que l'habit ne fait pas le moine ? Et ben voilà, vous êtes tombés sur l'incarnation de ces deux proverbes. Yulia est une sadique, et encore, le terme de sadique à lui seul ne saurait pas définir à quel point cette jeune femme adore crever des trucs.

Faut pas croire, avant c'était une jeune fille comme les autres. Elle aimait son prochain comme à peu près tout le monde ayant un minimum d'empathie, mais des années de prostitution forcée entre les mains de la mafia, puis la mise entre ses mains d'un artefact profondément malfaisant, ça vous change n'importe qui.
Elle aime buter des gens. Sentir le dernier souffle de vie d'une victime, son cœur s'arrêter de battre, la voir barboter dans son propre sang, elle kiffe ça, mais fort heureusement elle est aussi assez pragmatique pour comprendre que ce hobby doit rester quelque chose de ponctuel. De la mesure chers amis, de la mesure.

En gros si je devais résumer. Yulia est la dirigeante sans états d'âmes d'une SMP (Société Militaire privée) qui vends ses services au plus offrants sans se poser de questions éthiques ou morales, c'est aussi la dirigeante d'un groupe mafieux très actif dans le domaine du crime en général. Sauf la prostitution, y'a des règles quand même. Froide et professionnelle la plupart du temps, elle sait aussi être hypocrite et sourire quand c'est une nécessité, et n'est même pas incapable d'avoir des relations sociales normales.
Mais quand elle pète un câble, ce qui peut arriver...il y a du sang sur les murs, au sens littéral du terme, et elle kiffe ça.
Qu'on se rassure cela dit, car comme énoncé précédemment, c'est aussi et surtout une pragmatique qui est consciente que péter un câble trop souvent peut lui attirer des ennuis, et griller sa couverture de femme d'affaires, un modèle de réussite.
Les apparences, tout est une question d'apparences, et seul importe ce que l'on montre, pas ce que l'on est.


Histoire: Bien qu'elle vive désormais la majeure partie du temps sur Tekhos, Yulia n'en est absolument pas originaire, et n'en a même connu l'existence que depuis une poignée d'années. Yulia Vesselovski est née dans ce magnifique pays qu'est la Russie, au sein d'une famille qui avait du mal à joindre les deux bouts avec le grand nombre d'enfants qu'ils avaient, et le tout au sein d'un appartement miteux loué pour une misère.
Autant dire que Yulia n'a pas vraiment grandi dans un environnement familial très stable, même si ses parents n'étaient au moins pas de mauvais bougres. Son père n'était pas un alcoolique qui battait ses enfants, et sa mère n'était pas une mégère. Ils n'étaient pas parfaits non plus mais...Yulia avait vu bien pire parmi certains de ses jeunes amis, qui eux avaient des parents exécrables.
Le contexte de pauvreté dans lequel elle se trouvait ne lui permit pas de s'assurer une éducation vraiment décente, elle obtint le minimum que le gouvernement devait fournir à ses citoyens, mais à l'arrivée de l'adolescence elle se trouva dans l'incapacité de faire des études supérieures. C'était d'ailleurs bien dommage, elle adorait les études, et elle était du genre très studieuse, sage en plus d'être un beau brun de fille, mais qui refusait les avances des garçons car elle voulait se conserver pour l'homme de sa vie.

Son destin semblait tracé. Pas très palpitant pour une jeune fille aussi intelligente qu'elle. Un mari, des enfants, essayer de tenir une maisonnée avec de faibles revenus, elle ne pouvait espérer guère mieux, mais ça aurait pourtant été préférable à ce qu'elle du subir quand elle atteignit ses 16 ans.
Sans vraiment qu'elle le sache, la mafia avait ses yeux rivés sur elle. Son joli air d'ange, ses yeux aux couleurs uniques, et le fait qu'elle soit encore vierge en faisait une cible de choix pour les réseaux de prostitution d'Europe, qui continuaient de rapporter gros. Un soir d'hiver, alors qu'elle rentrait chez ses parents, elle se fit enlever et embarquée dans une voiture, puis tabassée jusqu'à ce qu'elle se décide à se taire. Ses parents en ne la voyant pas rentrer finirent par prévenir la police, mais il n'y eu que peu de recherches et ils conclurent à une fugue, une affaire classée sans suite comme des dizaines concernant des jeunes filles, elles aussi enlevées par la mafia.

Là où elle fut emmenée, un chien aurait probablement été mieux traité. Yulia n'était pas du genre à vouloir se laisser faire, sans compter qu'elle n'était pas dupe des intentions de ces types qui la battaient. Mais cela dura. Des jours de mauvais traitements, sans manger, dans le froid, finirent par éroder sa volonté, car elle ne voulait malgré tout pas crever comme une chienne.
Alors elle céda, elle se fit docile pour son propre salut, les coups cessèrent et la nourriture gagna en qualité, on lui donna aussi une chambre...ou du moins une espèce de paillasse dans quatre mètres carrés, mais c'était mieux que le sol en béton. Elle attendit là dedans longtemps, jusqu'à ce qu'un homme accompagné de deux autres ne vienne dans ce lieu. On lui expliqua qu'elle appartenait à la mafia désormais, qu'elle n'était plus qu'une pute, qu'un client venait de payer très cher pour lui prendre sa virginité et qu'il valait mieux être docile, car le contraire lui vaudrait une mort lente et douloureuse.

Que faire d'autre dans ce cas ? Dans sa situation ? Elle se laissa faire entre les mains de ce vieil homme, un riche homme d'affaire qui prenait son pied avec des jeunettes comme elle, et quand il le pouvait en s'assurant de leur prendre leur première fois. Elle manqua à plusieurs reprises de vomir et de s'évanouir, mais elle savait que cela lui vaudrait des coups encore plus violents, alors elle du ce jour là lutter pour continuer à subir les assauts de ce tas de chair grasse, qui la souilla à plus d'un égard.
Ce jour là quelque chose se brisa en elle, de façon irréversible. Plus que de lui prendre sa virginité, on lui ôtait le peu de foi qu'elle pouvait avoir en la bonté humaine, et les années qui suivirent ne lui donnèrent aucune raison de changer d'avis. Elle alla de bordel en bordel, plus ou moins bien entretenu. Une quantité incalculables d'hommes lui passèrent dessus, et elle qui devait se forcer à faire semblant pour ne pas qu'on la tabasse à mort. On lui ôtait sa qualité d'être humain pour la rabaisser au rang d'objet, de tas de viande utilisable à merci. Face aux clients elle souriait, se faisait entreprenante comme on l'exigeait d'elle, mais une fois ce rideau tombé il ne restait plus qu'une loque, dont seul l'instinct de survie propre à tout animal l'empêchait encore de se tailler les veines ou de se pendre.

Jusqu'à ce que quelque chose ne vienne perturber drastiquement la donne.

C'était un soir d'hiver, elle venait tout juste d'avoir 24 ans, et était dans le métier depuis déjà bien trop d'années. On l'avait parée de beaux vêtements, de beaux bijoux, et elle était conduite chez un excentrique homme d'affaire qui s'était payé le luxe de s'acheter un château en Allemagne. Grand collectionneur d'antiquités, lui et quelques amis organisaient une petite sauterie au cours de laquelle Yulia serait la grande attraction.
Ce qu'elle ne savait pas, c'était la raison pour laquelle elle plutôt qu'une autre avait été sélectionnée. Son identité n’apparaissait plus nulle part, virtuellement elle n'existait donc plus, et cette petite bande d'archéologues avaient une façon bien particulière de traiter le peu de prostituées qu'ils se payaient à prix d'or, car elle ne survivaient pas aux soirées. Yulia était la prochaine.
Elle s'en rendit bien vite compte quand, en plus des habituelles prestations qu'elle devait offrir, ces mecs commencèrent à la mutiler à l'aide de couteaux, doucement, en laissant la panique la gagner car ce serait plus fun que de simplement la buter hein ?
Ce fut long. Très long, très douloureux, elle ne ressemblait plus à rien alors qu'elle était en train d'agoniser dans une marre de sang, et qu'un de ses hôtes continuait malgré tout de se satisfaire sur elle pour profiter de ses derniers instants. Mais alors qu'elle sentait sa conscience s'en aller, une voix sinistre et inquiétante résonna au plus profond de son esprit.

Si douce...si brisée...tellement de haine enfouie. Oui...je te choisis petite, tu ne mourra pas ce soir, mais eux si...

La voix provenait d'un bracelet acquis depuis plusieurs années par l'un d'entre eux, mais qui était bien plus qu'une simple antiquité un peu étrange. Il s'agissait d'un artefact dont les origines remontait à avant l'existence de l'humain, ou même de quoi que ce soit d'autre. Il était l'une des forces mystiques primordiales régissant ce monde et bien d'autres. Le Darkness, l'incarnation même des ténèbres, et il venait de trouver un hôte, après toutes ces années, qu'il jugeait enfin digne d'intérêt.
Le bracelet pourtant enfermé dans une vitrine blindée se mouva comme un être vivant, brisa sa prison à la grande stupéfaction de ses propriétaires qui le virent, sans comprendre se mouvoir à l'aide d'espèces de tentacules et s'attacher au poignet de Yulia. Ses blessures commençaient à se refermer, elle commençait à reprendre vie.

Tellement plus que ce pour qu'on t'a pris. Oh oui petite, ton moment est venu, celui de faire couler le sang, à commencer par ceux qui t'ont fait du mal. Bute les, écorche les, saigne les...TUE LES !

Ce qui s'en suivit, après qu'elle aie ouvert les yeux, et qu'elle se soit trouvée mue par une force incontrôlable, est trop perturbant pour être raconté ici. Disons simplement que les tortionnaires de Yulia passèrent un sale quart d'heure, qu'ils payèrent au centuple ce qu'ils lui avaient fait subir, et que les murs de ce grand salon avaient été recouverts de leur sang au centimètre carré près.


Quelques heures plus tard, au sein d'une grande forêt, quelque part dans la Bavière durant une froide nuit d'hiver. Yulia court, elle est couverte de sang, et ce n'est pas le sien. Elle est perdue, désorientée, avec des vêtements en lambeaux sans pour autant qu'elle n'aie froid, et avec un bracelet autour du poignet droit qui ne veut pas s'enlever, et qui lui parle.
Elle prend alors le temps de se poser, d'essayer de réfléchir...et de parler avec cette chose.

Putain mais...t'es quoi ?

Je suis ce qui t'es arrivé de mieux dans ta vie jusque là misérable Yulia. Je suis les ténèbres, et mon pouvoir sera le tien, si tu en veux.

Je...quoi ?

S'ensuivit un très long échange, qui d'un œil extérieur ressemblait à une jeune femme parlant toute seule à un ami imaginaire. La Darkness lui expliqua ce qu'il était, pourquoi elle, et ce qu'il voulait...du sang, un bon bain de sang de temps en temps, en échange de quoi Yulia aurait à sa disposition des pouvoirs qu'elle n'osait même pas imaginer.
Là où tout bascula, c'est à ce moment où Yulia n'hésita pas longuement avant d'accepter la proposition de cette chose dont elle savait si peu des motivations. Mais pour la première fois de sa vie, elle avait l'impression d'être autre chose. Elle venait de massacrer une bande de gros connards, et bordel...elle se sentait bien. Si elle avait pu les ressusciter pour leur faire subir ça encore et encore elle l'aurait fait putain ! Elle avait tué des types et elle kiffait ça ! Y'en avait d'autres sur la liste, tous ces putains de mafieux qui l'avaient foutue dans cette situation, qui lui avaient pris sa vie...oh ils allaient prendre tellement cher.

Oui...tu me plais gamine, on va bien s'entendre tous les deux, je le sens.

Et ils prirent cher. Elle y passa du temps, mais avec ses pouvoirs surnaturels, elle prit la vie de ces enfoirés, d'un grand nombre d'entre eux, et aussi de certains qui n'avaient rien à voir avec ça, mais qui étaient présents au mauvais endroit au mauvais moment. Le Darkness influait sur sa façon de penser. Elle devenait sadique, volontiers cruelle, mais elle s'en rendait compte et l'acceptait. Ce qu'elle faisait, elle en avait envie depuis bien longtemps, la différence étant qu'à présent elle pouvait le faire. Mais autant de meurtres et de sang attiraient forcément l'attention, et elle était tellement traquée que le Darkness lui offrit une autre voie, une échappatoire que personne ne pourrait suivre. Il lui parla de portails vers un autre monde, et elle se rendit au Japon dans la ville de Seikusu, pour disparaître ensuite de la circulation.

Arrivée sur Terra puis à Tekhos, c'est dans cette gigantesque ville futuriste qu'elle se fit un nom. D'abord en tant que hors-la-loi, elle engrangea une petite fortune en braquant de riches entreprises tout en conservant l'anonymat, elle se créa des contacts, rassembla des parjures autour d'elle et parvint à se hisser vers le haut du tableau. Elle fonda sa propre Société Militaire Privée, et recruta parmi les hommes pauvres qui étaient mis au ban de cette société, contribuant à faire d'elle une estimée femme d'affaires...et dans les ombres la dirigeante d'une importante organisation mafieuse.




Autres:



-Le Darkness, un très ancien artefact d'origine inconnue, et qu'elle porte au poignet ne la lâchera jamais, pas plus qu'elle n'accepterait maintenant de vivre sans les pouvoirs qu'il lui confère. Ces derniers sont immenses, et comme le nom du bracelet l'indique, tirent leurs pouvoirs de l'obscurité. En pleine nuit ou dans des zones d'ombres assez intenses, Yulia est littéralement capable de matérialiser ce qu'elle veut, son imagination étant sa seule limite dans ces conditions adéquates. Les utilisations principales qu'elle en fait sont tout d'abord la matérialisation sur son corps d'une armure:



Outre le fait de lui apporter une résistance aux coups et aux armes hallucinante et une régénération de dingue, le Darkness  augmente sa force, son agilité, ses réflexes à des niveaux surhumains, en plus de lui donner la capacité de modeler une pléthore d'armes. Mais le pouvoir le plus intéressant dont elle se sert à l'aide de cet artefact est l'invocation de "Darklings", des créatures prenant consistance et forme à partir des ténèbres et de la volonté de Yulia. Ces derniers peuvent prendre diverses formes, du petit gobelin agressif et moqueur jusqu'au Dragon qu'elle pourrait monter.
Ce n'est là que les utilisations qu'elle en fait le plus souvent, comme le Darkness prends sa force des ténèbres et ne se limite qu'avec l'imagination de sa porteuse, d'autres possibilités sont envisageables.

Malgré tout le Darkness à un point faible: la lumière. Il est complètement inopérant en présence de la lumière du Soleil, les sources de lumière artificielles n'ont pas un tel effet, mais altèrent néanmoins son efficacité. Ainsi, Yulia est aussi vulnérable qu'une humaine lambda quand elle est exposée à la lumière du Soleil, et toute création du Darkness exposée à cette lumière se désintègre sur le champ.

-Son gang de mafieux, si l'on peut encore appeler son organisation un gang au vu de l'importance qu'elle a pris. Trafic d'armes, de drogues, de plans industriels, corruption, assassinat, Yulia est à la tête de sa propre Mafia qu'elle mène depuis Tekhos, et use de cet avantage pour lentement s'étendre à Seikusu. Son organisation dissimule ses activités illicites derrière la couverture d'une honnête entreprise de mercenariat, louant les services de soldats entraînés au plus offrant à Tekhos. Et bien entendu, comme elle ne peut tout gérer à elle seule, Yulia à quelques assistants. C'étaient tous et toutes des exclus de la société pour une raison ou pour une autre, que Yulia a embarquée dans sa propre aventure, car sortir un outcast de sa merde vous apporte sa fidélité...en général.

Igor est son chauffeur. Quoi vous pensiez qu'en étant aussi riche elle se fait encore chier à conduire elle même ? C'était un ancien clochard, car il ne fait pas bon d'être un homme à Tekhos, qu'elle a récupéré. Elle a fait se développer chez lui une loyauté sans faille envers sa sauveuse avant de le gratifier d'une myriade d'opérations. Le pauvre clochard qu'il était vit son visage changé, et son corps amélioré de façon importante, en faisant aussi un impressionnant garde du corps et un homme de main efficace. Il éprouve une rancœur tenace envers la gente féminine, à l'exception de sa patronne, et n'a donc rien d'un gentleman.

Irina est un androïde spécialisé dans l'informatique et la nanotechnologie. Un ancien modèle de sexbot depuis longtemps remisé par les modèles les plus récents, et qui a surtout vécu assez sans effacement de mémoire pour développer une conscience propre, que Yulia à récupéré pour une misère dans une décharge. Sans toucher à sa mémoire, Yulia en a fait bien autre chose en lui conférant une armature d'androïde militaire, et un but, la servir.


Les Jumelles. Leur nom ? Elle n'en ont pas, ou plus, aucune importance, leur identité a été effacée des archives de Tekhos et elles n'existent légalement plus, sauf sous des identités temporaires et qui changent sans arrêt. Elles sont deux, et sont les gardes du corps de Yulia, surtout en journée où elle est la plus vulnérable. Expertes au maniement des armes, formées au combat rapproché, ce sont d'authentiques veuves noires au passé trouble, mais au vu de la loyauté qu'elles ont envers celle qu'elles appellent maîtresse, aucun doute sur le fait que Yulia a du profondément les marquer. Ce sont aussi, accessoirement, ses amantes les plus régulières.

Kelly Eden est son avocate. Entre la possession d'un grand réseau mafieux et d'une boîte de milice privée pour couvrir ses activités illégales, Yulia s'est très rapidement trouvée face à la nécessité d'avoir dans ses relations proches une experte du droit qui soit autant une enflure qu'elle. Kelly est très grassement payée par Yulia qui est sa cliente exclusive. C'est une personne hautaine, arrogante, mais qui est dans son domaine une très grande pointure, alors elle peut se le permettre. Yulia est bien la seule personne envers qui elle fait preuve de respect sans être hypocrite, et il ne lui traverserait pas un seul instant l'idée de la trahir...elle sait quelles en seraient les conséquences.

Karl représente quand à lui les intérêts moins...légaux de Yulia, car il est son assistant dans la gestion de leurs petites affaires de l'ombre. Malgré son air de taré c'est un excellent leader, et la plupart des hommes voient en lui intermédiaire plus safe pour parler à Yulia. Les deux sont d'excellents amis et pour une bonne raison, ils sont autant tarés l'un que l'autre, même si ils ont l'intelligence de ne pas le montrer trop. Son plus gros kiff ? La drogue...et mater les petites bourgeoises Tekhannes quand ça peut se faire.
« Modifié: mars 03, 2014, 03:41:05 pm par Yulia Vesselovski »

Double-Lune

Créature

  • -
  • Messages: 428


  • FicheChalant

    Description
    Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
    Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
    Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 1 février 26, 2014, 09:55:22 pm

Bienvenue !

Si t'as envie de buter des gens, essaye de me prévenir avant, qu'on se retrouve pas par accident sur la même cible. ::)

Eh, mais ça pourrait faire un chouette RP ça...




La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.

Lucy

Créature

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 2 février 26, 2014, 09:57:34 pm

Une entreprise basée sur la mort, hein ?... Hummm... Ton armure est-elle blindée, ou je peux te décapiter sans trop de problèmes en cas d'affrontement ?

Welcome ! Et je crois que tu as inversé Beach (Plage) et Bitch (Salope), à moins que ça soit un jeu de mots auquel j'ai été totalement imperméable...

Pour m'envoyer un message, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Sarah Pezzini

Humain(e)

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 3 février 26, 2014, 09:59:44 pm

Re-bienvenue.

Ce n'est pas parce que vous avez eu une enfance difficile qu'il faut commettre les mêmes exactions.

Je vous enverrais à Eternum, et toute tentative de corruption sera vaine è__é
DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Double-Lune

Créature

  • -
  • Messages: 428


  • FicheChalant

    Description
    Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
    Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
    Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?

Re : Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 4 février 26, 2014, 10:00:39 pm

Welcome ! Et je crois que tu as inversé Beach (Plage) et Bitch (Salope), à moins que ça soit un jeu de mots auquel j'ai été totalement imperméable...

Si c'est le cas tu n'es pas la seule. ^^"




La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.

Yulia Vesselovski

Humain(e)

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 5 février 26, 2014, 10:03:02 pm

Non c'est bel et bien un jeu de mot un peu moisi, en référence à une ancienne expérience avec une prof d'anglais à qui j'avais demandé des éclaircissements de vocabulaire. ;D

Double-Lune

Créature

  • -
  • Messages: 428


  • FicheChalant

    Description
    Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
    Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
    Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 6 février 26, 2014, 10:04:43 pm

Ah, c'est sûr, si tu commences à faire des private jokes, on va tous passer pour des andouilles...

Mais tu ES une andouille, Créatrice !




La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.

Yulia Vesselovski

Humain(e)

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 7 février 26, 2014, 10:10:27 pm

Private Joke, vous l'avez comprise pourtant, et je ne voulais pas mettre d'insultes directement dans le titre, ça ferait pas sérieux. è_é

Pour Lucy, je t'invite à lire un peu le comics "The Darkness" dont je me suis bien sûr inspirée. Le héros portant cette armure rivalise avec superman en duel, alors...mouais, c'est un chouilla blindé. x)

Quand à Sarah...oh putain une flic...UN POULET ! CE SOIR C'EST KFC ! :D

Ririna Novac

Créature

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 8 février 26, 2014, 10:11:26 pm

Chouette, une criminelle à Tekhos =D

Bienvenu, futur gagne pain °w°

*Prépare les cellules à Eternum*

Yulia Vesselovski

Humain(e)

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 9 février 26, 2014, 10:14:51 pm

Merci, futur mannequin d'entraînement. ;D

Ririna Novac

Créature

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 10 février 26, 2014, 10:17:00 pm

Oh je serais toi, j'éviterais d'y aller à main nu quand même :P

Sauf si tu tiens à les briser sur de l'acier, c'que reviendrait au même ::)

Lucy

Créature

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 11 février 26, 2014, 10:18:56 pm

Désolé, mais je suis sur un manga tout autre en ce moment. Et y'a trop de nœuds dans l'intrigue pour avoir le temps de suivre un autre manga en même temps X_X

Pas grave... Mes vecteurs sont éthérés après tout. Ils passent au travers de ton armure sans la toucher, et deviennent palpable à nouveau lorsqu'ils se trouvent à l'endroit même de ton cœur... Juste un peu technique.

Par contre, le private joke sans expliquer le pourquoi du comment, je dois avouer que j'aime pas trop... 'fin bref

Pour m'envoyer un message, merci de cliquer sur le bouton ci-dessous :

Yulia Vesselovski

Humain(e)

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 12 février 26, 2014, 10:25:53 pm

Ouah cay compliquay tout ça. The Darkness est un comics et non pas un manga, c'est différent...c'est mieux. x) (obvious troll hein). Et la private joke n'a rien d'une private joke, c'est juste un petit jeu de mot sur le fait que beach et bitch quand on les prononce y'a très peu de différence, c'est tout, faut pas chercher plus loin ni se prendre le chou pour ça. x)

Après pour l'acier, j'arrive à gérer, ne t'en fait pas Ririna. <3

Serenos Sombrechant

Humain(e)

  • -
  • Messages: 2081


  • FicheChalant

    Description
    Le Roi des Trois Royaumes et le personnage le plus influent d'Ayshanra. Derrière ses allures détendues et son sourire charmeur, Serenos est un homme dangereux et incontrôlable, et une constante menace pour les royaumes continentaux. Son mépris pour le protocole lui ont attiré le titre de "Roi Fou".

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 13 février 26, 2014, 11:09:30 pm

*w* La plus belle méchante/gentille du monde.

J'aime o/

Bienvenue!

Lucrecia

Créature

Re : I am the Darkness, Beach.

Réponse 14 février 27, 2014, 12:22:04 am

Bienvenue à toi !

Quelques fautes, donc je te recommanderai une petite relecture pour la correction de certaines, mais sans cela, ça va.

Je te valide donc, mais je te recommande quand même de jeter un coup d’œil ! :)

"Je suis les ténèbres, plage", c'est original aussi ! :P


Répondre
Tags :