Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
 
S O L A C E  B E L L E T Y N

« motherfuckers get buzzed off the spice that I bring.»
goddess of sex, drugs and rock'n'roll.


Identité : Solace « Freeky » Belletyn
- surnommée : freeky, folamour (pour sa tendance à vouloir surfer ou chevaucher des engins explosifs), salace, attila, la folle, planche à pain, renégate.... enfin, y en a toute une palanquée.
Âge : inconnu, probablement milieu de la vingtaine, un peu moins en apparence.  
Sexe : petite demoiselle au langage fort peu châtiée, grande gueule avec des bewbs donc oui... féminin.
Race : Divinité. Issue de batifolages entre deux divinités aussi décadentes l'une que l'autre, fille de la Folie, de la Rage et de l’Excès, Lyssa et Dionysos. De par cette ascendance hors du commun, Solace a été gratifié de capacités et d'un titre plus que particulier : déesse de l'hallucinogène, de la drogue, de la dope, des trips et de la frénésie. Enfin bref vous l'aurez compris... de tout ce qui permet de prendre son pied.
Sexualité : « Quand y 'en a pour un, y en a pour deux ! » beuglera-t-elle en guise de réponse. (Bisexuelle - soyons logiques, en orgie on n'écarte personne, malgré tout conquêtes personnelles principalement chez la gente masculine.

Physique :



Fine, élancée, bien proportionnée, Solace exhibe des courbes discrètes s'accordant avec une corpulence moyenne, voir assez faible. Ses cheveux d'un bleu électrique encadre un visage ovale agrémenté d'une bouche délicate et fine dont la couleur est réhaussé par des gloss divers. Ses rétines quant à elles attirent le regard, d'un rose parfois vif tirant sur le fushia, elles n'évoquent rien de bien humain, et sont un témoignage de sa nature autre. Ces deux joyaux sont hérités de sa mère et brillent d'une lueur folle qui semble parfois s'accentuer en fonction de ses humeurs. Sa peau est lisse, pâle, d'un blanc crémeux, fragile en apparence et est marqué par des tatouages bariolés représentant nuages cartoonesque et cartouches roses. Son corps est généralement souligné par une haut court laissant peu de place à l'imagination (accompagné d'une ceinture de munitions, son cou est d'ailleurs orné d'un collier simple au bout duquel pend son "lucky bullet") et un short moulant agrémenté de bas résilles et de collants roses qui marque ses formes et fait transparaître cette poitrine.

Lorsqu'elle opte pour une autre tenue elle favorise généralement des habits pratiques et légers, des jeans bleus s'accordant avec la couleur de ses cheveux. Ceux-ci se transforment au gré des manifestations divines de ses pouvoirs, sa chevelure vire au rose plus ou moins vif lors que l'énergie qu pulse autour d'elle est à son maximum (fêtes frénétiques, batailles, orgies par exemple), ses yeux suivent le changement et adopte une teinte verte perçante. Mais rares sont les fois où sa chevelure n'est pas séparé en natte laissant reposer devant sa face une mèche vif qui dégringolent jusqu'au sol. Le tout donne une impression de petitesse, mais aussi cette silhouette élancée et énergique qui donne l'impression de se retrouver face à une véritable pile électrique.

Quand aux armes... éléments essentiels de sa tenue, il est fort rare de la croiser dépourvu d'au minimum un petit calibre et un couteau papillon savamment dissimulé dans la poche de son short ou dans une de ses bottes. Généralement, la gosse se trimbale avec des calibres bien trop gros pour elle. Bien sur ça fait rire, ça fait sourire, sauf quand elle vous le colle dans le visage.

Caractère :


Passionnée, elle vibre d'une énergie contagieuse. La petite dame n'hésite pas à se jeter sans hésitation dans la bataille. On la connaît pour ce tempérament belliqueux et peu farouche. C'est toutefois une jeune fille impétueuse et tout en nuance. Un fragilité occultée au regard des autres la pèse, causée par son égarement dans un monde, un univers dans lequel il ne lui semble pas trouver sa place. Alors elle tâche de la trouver, de se rendre utile, fait jouer son talent pour la créativité. Affectueuse et attachante au fond, elle confie gracieusement sa confiance à ceux qui la contente ou qui l'apprécie. Sans aller jusque là, si la jeune femme est pris d'une certaine tendresse à votre égard (à prendre des pincettes, la tendresse chez elle est... assez étincelante disons) elle peut être amener à vous épargner. Fourbe? Jamais. Solace est honnête, quoiqu'un peu taquine. Elle peut abhorrer la vulgarité des autres à son égard et a déjà littéralement arraché la langue d'un imprudent pour l'avoir copieusement arroser de quelques appellations fort peu cordiales. Pourtant, ça ne l'empêche pas de se montrer grossière lorsqu'elle s'énerve par exemple, ou lorsqu'elle est contente, voir carrément vulgaire. Au fond c'est juste une excuse pour casser quelques tibias et mâchoires.

La miss est claustrophobe, ayant une sainte horreur de tout espace trop étroit. Une crainte qui semble accompagner tout porteur du sang de sa lignée. Elle conserve cependant un certain contrôle d'elle même (dans la limite du possible). L'ennui est aussi une crainte ancrée chez elle, tout comme la perte de libertés. Mais ce qu'elle cherche par dessous tout c'est la passion, les existences ancrées dans des valeurs, des désirs ou des envies, vivant ainsi par procuration à travers les rêves des autres. Vis à vis de son entourage, Solace est une jeune demoiselle extravertie pourvue de nombreuses facettes, à chaque rencontre un nouveau visage se présente aux curieux. Solace, la fantasque, la battante, la traîtresse, l'étrange, l'étrangère, la délicate, la passionnée, la fêlée...

Parce que oui, quelques années de séquestration ont achevé de lui griller quelques fusibles. Si on omet de plus l'ascendance qui la prédestine à une santé mentale douteuse. Extravagante, elle l'était avant, disons que cette facette de sa personnalité a été légèrement accentuée lorsqu'elle fut libérée. Disons qu'elle a perdu quelques repères et que le caractère qui la démarquait tant a été exacerbé. De par la démonstration de ses pouvoirs qui a été le résultat de sa libération, Solace a tendance à ne plus craindre personne. Bien mal lui en prendra. Elle n'est ni surhumaine, ni invincible, et ses capacités ont tendance à se montrer quelque peu imprévisible sans supervision. La folie ne l'effraie pas, elle trouve en son sein une certaine sécurité. Ayant du mal à se poser, elle privilégie les relations (amicales, non amicales, plus si affinités...) avec des individus qui comme elle éprouve quelques difficultés à se rattacher au fil du commun.

Bien entendu, Solace a toujours été marqué par cette folie si caractéristique, cette extravagance et cette passion brute qu'elle a hérité de son géniteur et de sa génitrice. Épicurienne, elle dévore la vie avec rage, profitant frénétiquement de chaque instant. Solace, avec une certaine démence, le fait avec fureur et rage que ce soit dans ses peines ou dans ses amours. A l'instar des ménades (les suivantes de Dionysos, elle inspire à la violence et peut faire preuve de peu de pitié à l'égard de l'autre. Il lui est déjà arrivé de : faire exploser un type qui l'avait regardé de travers, semer la zizanie dans une fête pour regarder tout le monde s'étriper live (suite à un pari) et est en plein dans des expériences pour déterminer si lorsque l'on tire une balle dans une partie de la tête celle-ci explose (légende urbaine ou pas ?). Bien entendu, elle ne tue (généralement) pas pour le plaisir... certes un peu pour le fun, mais tape rarement chez les victimes qui n'ont rien demandé. Excepté lorsqu'elle est en frénésie bien entendu. En dehors, elle est plutôt attachée au genre humain et aime se faire des potes délurés comme elle. Mais, si il y a bien quelque chose qui l'a toujours caractérisé c'est sa propension à s'attirer ou créer les emmerdes,et plus particulièrement à semer la zizanie autour d'elle que ce soit au travers d'un secret dévoilé ou de rumeurs balancées. C'est plus voir qu'elle. De plus, l'aura qui l'entoure, ses caractéristiques divines, semble préparer d'eux mêmes le terrain, paraissant développer entourloupes et autres autour d'elle.

Histoire :

They say the definition of madness is doing the
same thing and expecting a different result...
That's right!

nexus, un peu moins d'une dizaine d'années auparavant + La botte vint heurter la mâchoire alors qu'elle effectua une pirouette la remettant dans le bon sens. Satisfaite, elle sourit au malheureux qui se tenait le menton, ruisselant de sang. « Bang, Bang » rugit-t-elle carnassière alors que l'homme pleurait de rage. Entre ses doigts la longue pochette de cuir qui contenait les richesses arrachées à son agresseur. C'en était trop pour celui-ci qui fonça comme un bélier en direction de la fille. Nouvelle pirouette. Il se prit le mur de plein fouet et c'en était fini.

**

Le porte-document atterrit sur la table. Mains sur les hanches, Solace jaugeait son interlocutrice, zieutant du coin de l’œil la pochette qu'elle avait arraché une heure avant à un messager belliqueux qui n'avait sans doute rien demander. Les informations à l'intérieur (une histoire de plan) ne l’intéressaient pas. Pour la femme qui se trouvait devant elle, c'était une tout autre histoire. Kylel soupira, jambes croisées alors qu'il jaugeait la demoiselle. Dans sa main, l'objet tant convoité, les yeux de Solace brillaient furieusement à cette vue. Alors qu'elle esquissa un geste pour s'en emparer, la femme qui lui faisait face décala sa main en arrière de quelques centimètres, un air amusé sur le visage. L'une des femmes les plus puissantes pour lesquelles il lui ait été donné de travailler. Kylel l'avait rencontré, affamée alors qu'elle errait dans les rues, petite voleuse qu'elle avait pris la main dans le sac. Alors au lieu de la remettre aux autorités ou de la châtier elle-même, Kylel l'avait mis au boulot. La façon dont la fille descendait les verres d'alcool les uns après les autres alors qu'elle concluait leur partenariat l'avait hypnotisé. Avec son gabarit, la gosse aurait du être raide au troisième verre, la gnôle brûlant sa propre gorge et lui faisait tourner la tête. Mais non. Cette fille en voulait toujours plus. La brutalité qui l'habitait effrayait la femme. C'était stupide, cette mioche avait une vingtaine d'années de moins qu'elle. Désormais, leur collaboration arrivait à son terme, la boss avait passé un marché avec Solace : elle lui donnerait le moyen de trouver des informations sur sa famille, sur ses origines, si elle accomplissait une série de tâches toutes aussi compliquées l'une que l'autre. Il lui fallu plusieurs mois pour y venir à bout mais cela en valait la peine lorsqu'elle tenait dans ses mains... un acte de vente.

**

Petite princesse. Ciri rigolait en prononçant ces mots. Taggle, hurla-t-elle à l'adresse de la jeune femme, continuant à mâchonner une sucrerie acheté au marché de Vityrian. Bras croisés, elle jaugeait sa camarade qui lui adressa une moue boudeuse. L'oracle. Cela faisait déjà deux ans que Kylel la lui avait collé dans les pattes, cette jeune fille mystérieuse et étrangère comme elle, habitée par de curieuses visions. L'acte de vente avait été conclu pour une esclave, une  gamine ayant à peu prés son âge. L'adolescente lui avait tout de suite plu au fond, mais elle n'avait pas arrêtée de la rembarrer. Mais Ciri c'était celle qui la maintenait tant bien que mal les pieds sur terre. La voyante lui prêtait quelques origines royales mais Solace s'en contrefichait. Princesse, princesse. Au fond d'elle il y avait une étincelle de fierté d'appartenir à quelque chose de plus grand qu'elle. A l'extérieur, Solace lui intimait de garder le silence et de ne plus en parler.

BEFORE
des années auparavant...

(flashback) Une petite silhouette se détachait au loin, sillonnant des terres desséchées. Les seuls badauds étaient quelques vieux arbres morts et ses oiseaux qui s'enfuyaient à tire d'aile lors qu'elle s'approchait. Juvénile. L'enfant ne devait pas avoir plus de huit ans. Ses cheveux azur tirant sur un bleu plus foncé et ses rétines rosâtres lui donnait un air irréel, inhumain. D'où venait-t-elle ? Qui était-t-elle ? Aucune explication ne faisait sens dans son esprit et aucun souvenir ne venait répondre à ces questions qui se pressaient dans ses pensées. Elle ne se rappelait ni de son nom, ni son point de départ, juste d'avoir marché, marché... marché pendant des lieux. Elle avait soif et faim, mais au fond, la gamine se disait qu'elle n'en avait pas besoin. Alors elle continuait son périple, persuadée qu'il faudrait bien que son chemin rencontre celui d'une autre âme. Qui viendrait à son secours ou bien causerait sa perte.

C'est son salut qui vint à elle, bien heureusement, sous la forme d'une femme fatiguée, enveloppée dans un manteau qui avait dû être somptueux autrefois mais qui désormais pendait un peu lamentablement exhibant tâches et déchirures. Mais celle-ci ne s'était pas arrêtée après aperçu la petite qui criait, agitait ses bras dans sa direction. Ses mains s'étaient ensuite agrippées au manteau, tâchant vainement de la tirer en arrière. C'était peine perdue. Ses grands yeux clignaient à l'adresse de la vagabonde qui la repoussa à terre. La gamine sanglota, déversant bientôt un torrent de larmes regardant la femme repartir, s'appuyant sur un bâton deux fois plus grande qu'elle. Puis la silhouette qui s'éloignait stoppa tout simplement. « Essuie-toi le nez, aie un peu honte, et redresse-toi » la femme avait parlé, légèrement penchée son regard d'acier scrutait le visage de la gosse aux cheveux bleus. Sans un mot, elle se redressa et recommença à marcher, laissant cette fois le lent à la petite de la suivre.

Le corbeau croassait à l'adresse de l'adolescente qui, en échange lui tira la langue impertinente. Elle reçu en réponse un coup à l’arrière du crâne se retrouvant nez à nez avec son mentor, furieuse. Svafa. Ce nom aux consonances étrangères l'avait intrigué, et au fil des années s'étaient distillés quelques informations sur cette femme mystérieuse qui l'avait, en quelque sorte, adoptée. Celle-ci n'était pas humaine. Peut-être était-ce pour cette raison que l'égarement de la petite l'avait touché. Les mots mystérieux qu'elle prononçait, son influence sur les événements, sa manière de combattre... n'avaient rien de bien mortels. Si la nature de Solace la laissait aussi perplexe que la principale intéressée, elle lui fourni quelques clés de compréhension. Puis, leurs chemins se séparèrent, avec tendresse la désormais jeune femme étreignit celle qu'elle avait considéré comme une figure maternelle pendant toutes ses années avant de la regarder s'éloigner au loin et disparaître de sa vie de la même façon qu'elle y était entrée.

**

Furie de sang. Un goût métallique dans la bouche, la fureur de la puberté, et la rage de la bataille. Quelques jours a peine était passés depuis que Svafa l'avait quitté et son chemin avait croisé celui d'une (bien trop) joyeuse bande. Ces hommes avaient jeté des regards assoiffés à la petite silhouette. Ses mains étaient crispés sur les chairs alors que ses yeux luisaient d'une lueur farouche, un sourire narquois déformait les traits de son visage. Ils s'étaient entre-tués. D'étranges pouvoirs s'étaient manifestés avec une violence impitoyable. Blottie contre un arbre, emmitouflée dans sa cape de voyage, elle avait pleuré alors qu'un morceau manquant de sa personne semblait avoir été retrouvé.

AFTER
enfin le présent du passé quoi...

Étendue lascivement sur le lit, clignant des yeux un air de fausse innocence peinte sur le visage, Solace narguait le guerrier à quelques mètres d'elle. L'air de la chambre était lourd, pesant. Un cri retentit. On l'appelle. Plantant là son amant, elle se dirigeait vers à la fenêtre avant de sauter légèrement depuis le balcon jusqu'au sol. Elle adresse un petit geste trollesque à l'homme qui la regardait ébahi depuis la fenêtre avant de se retourner vers la petite troupe. La bande a fière allure. Ciri était en tête, frêle petite poupée encadrée de montagnes de muscles. Mais pourtant on la respectait. Toute deux faisaient figure de chef, étant presque une seule et même entité aux yeux des autres mercenaires. Elles abandonnèrent les vols et les petits boulots ingrats. Mercenaires de Terra, on déposait confiant sa vie entre leurs mains. Ils étaient presque honnêtes, ces bras cassés, cette bande de justiciers à deux sous. La routine était entrecoupée par les visions soudaines de Ciri, par ces yeux vitreux qui fixaient Solace pour lui délivrer quelques prédictions incompréhensibles jusqu'à la révélation. Le rêve avait été aussi imprégné de mystères que les précédents et s'était ensuivit un véritable jeu de pistes. Elles avaient réussi à remonter les traces et les indices jusqu'à un petit village sur la côte où une vieille femme avait fait quelques révélations intéressantes sur cette fille aux cheveux bleus qui l'avait fait poussé un cri de stupéfaction lorsqu'elle l'avait aperçu. S'asseyant au coin de la cheminée, elle entreprit d'une voix monocorde de conter le récit que les deux jeunes femmes étaient venues chercher :

Il était une fois...

Solace : (tousse, tousse)

La vieille : IL ÉTAIT UNE FOIS... [...]

Solace rugit de rire. La vieille se foutait tout simplement de leur gueule. Soit, qu'il en soit ainsi, elle ne perdrait pas une seconde de plus à écouter ces balivernes.

Lyssa et Dionysos. Deux personnages qui avaient su s'offrir du bon temps. Puis le dérapage et la déesse se trouvait engrossée. L'accouchement vint bien assez tôt, et une petite curiosité aux cheveux bleus et aux yeux aussi rouges et déments que sa mère était née. La jalousie de son mari, Mantus, l'avait conduite - avec sa folie qui, avons-le, l'amenait à des actes dénués de toute raison, à laisser la petite aux mains de nymphes. Celles-ci furent rendues folles par les capacités naissantes de l'enfant et décidèrent (pas trop vaches quand même) d'abandonner la petite non sans lui avoir omis auparavant de lui effacer la mémoire et de brider temporairement ses dons.

Viens, Ciri. Son amie l'a regardait, les yeux écarquillés, l'intimant de rester. La plantant là, elle sortit de la petite maison pour se diriger vers le bord de mer alors que son esprit tentait de faire sens aux révélations absurdes de la conteuse.

Puis un jour Ciri disparut. Purement et simplement. Quant à elle... son imprudence ne manquait pas de lui attirer des ennuis jusqu'à ce qu'on mette purement et simplement la main sur sa jolie trogne de déesse. Un homme vint à elle, un curieux objet entre ses doigts. Un rouleau de bois rutilant sur laquelle quelques symboles étaient gravés. Il murmura quelques mots et... plus rien. Le black out.

**

Pitié, pitié. Pourquoi pitié ? Ses doigts trituraient le collier qui enserrait son cou, ses yeux vitreux dévisageait l'homme à moitié étendu sur le sol. Elle tenait dans sa main une antique paire de ciseaux rouillés maculés de tâches brunâtres. Sa volonté était annihilée, la chaîne qui enserrait son cou la privait de tout souhait, de toute possibilité de s'enfuir de cet endroit damné. Son geôlier avait eut vent de sa nature peu commune et s'était empressé (après nombreuses recherches) de mettre la main sur un artefact permettant d'enchaîner une présence divine, aussi atténuée soit elle par le manque de connaissances vis à vis de ses pouvoirs comme Solace. Myreck. La violence des fêtes et des réceptions qu'il donnait enveloppait la jeune femme comme un torrent l'écrasant. Les mâchoires se refermaient sur les chairs alors que les corps dansaient, enserrés les uns contre les autres. Depuis son piédestal, elle observait mains tendus, ces scènes enivrantes. C'était elle qui causait ça,elle était puissante et pour la première fois de son existence trouvait sa place. Solace était divinité, Solace était puissance. Fier de sa création, l'ombre, l'homme la regardait avec fierté... et bientôt crainte. La pression que Gleipnir, la chaîne qui paraît son cou et la rattachait à lui, semblait minime face à l'effet de ces étranges pouvoirs.

Après des célébrations dans le sang et le stupre, elle avait été jeté dans la petite geôle qui lui faisait office de chambre. Recroquevillée au fond de sa prison, elle pleurait pour la première fois depuis des lustres, en attendant une quelconque délivrance, face à ses pensées et la folie qui causait son sort. Puis un rire brisé vint bientôt remplacer les sanglots, avant de laisser place au silence glacé de la cellule. Quelques mois plus tard, une tornade délicate l'enveloppait et on la transportait ailleurs. Par magie.

MONTREZ-VOUS BANDE D'ENFLURES s'écria-t-elle, la voix un peu enrouée. Un peu hagarde ses yeux roses balayaient les alentours. Que... que... quoi ? Devant son regard ébahi, une petite silhouette qui se distingua au fur à et mesure que sa vision s'adaptait à la lumière du jour. Sa chevelure azurée dégringolait dans son dos et devant son visage, dissimulant partiellement sa vision. Avec ses poings serrés et son air paumée Solace devait avoir fière allure. Il ne lui fallu que quelques secondes supplémentaires pour pouvoir percevoir son "opposant". Opposante. Elle s'étrangla, se frottant les yeux avant de reculer de quelques pas.

Bienvenue à Seikusu ! beugla Ciri, un sourire jusqu'aux oreilles.

... Wot.

ÉPILOGUE
ce qui vient après...

Une odeur délicate de nourriture flottait dans les airs. Le ventre de Solace gargouillait méchamment, cela faisait trois jours qu'elle se jetait comme une damnée sur tout plat qui se présentait à elle. Elle souffla paresseusement sur la poudre blanche qui maculait la petite console alors que Ciri lui jetait un regard furieux depuis le comptoir de la cuisine. Elle haussa les épaules avant de balancer sa tête en arrière, soupirant. Cela faisait deux semaines à peine que Ciri l'avait amené dans ce monde à grands renforts de magie, l'opération lui avait pris un temps fou, des ressources considérables... mais elle avait tenu au retour de sa Solace. Peu de temps après, cette dernière avait emménagé sur son canapé, reflétant sur ses choix, sa vie, et son passé. Son hôte avait été claire. Pas de violence, pas de bagarre. Elle serait sage disons Ciri la balancerait à l'extérieur si il le fallait.

plus tard + Mademoiselle. L'impétueux reçu un grand coup de coude dans les côtes de la part de son compagnon. Les deux jeunes la dévisageait, une semi-adoration au fond des yeux. Leurs doigts étaient entremêlés comme pour figurer une sorte de semi-prière. Solace les fixait, un sourcil arqué alors qu'ils débitaient leur petit discours préparé à l'avance. Ciri avait su s'amuser et avait laisser échappé le récit des prouesses de Solace, et apparemment (Solace avait tendance à oublier les visages) la jeune femme les avaient gratifié d'un exemple de ces capacités (elle avait dû être particulièrement déchirée pour que la chose élude à sa mémoire, ce qui était en soit un exploit herculéen). Alors voilà qui lui donnait du "ma déesse" et du "Seigneur" alors que, merde, elle essayait de faire sa vie.

Coin, coin muthafucka, coin, coin ! Sa botte appuyait sur la gorge du canard béat alors que le canon s'alignait avec le front couvert de sueur. Devant ses yeux luisants dans la pénombre, quelques malheureux s'agitaient. Rien dans le froc. Rugit-t-elle alors qu'elle appuyait sur la détente. La tête du pauvre homme transformé en canard par les hallucinations fantasques qui teintaient l'esprit de la jeune femme avait presque littéralement explosée.  Le reflet que lui renvoyait la vitre lui fit cligner les yeux, m- fascinée, mi-ébahie par sa propre apparence. Ses yeux avaient perdus leur éclat rosâtre pour passer à sa tignasse ébouriffé, prenant une teinte verte radioactive alors que ses cheveux étaient désormais fushia. Ses doigts filèrent vers son visage, puis ses cheveux. L'énergie qui affluait lui brûlait les entrailles. Était-ce cela qu'ils ressentaient lorsqu'elle faisait tourner en bourrique ses victimes ?  C'était délicieux, éclatant. - Une belle surprise bande de branquignole, braya-t-elle avait d'achever son carnage, repeignant le petit entrepôt d'une splendide teinte carmine.

quelques heures plus tard + Assoupie sur le canapé, Solace avait tout d'un ange, ses cheveux anormalement roses reprenaient peu à peu une teinte bleue vif. Étrange, murmura Ciri avant de déposer un plaid sur son amie endormi. Elle haussa les épaules. Les bizarreries diverses et variées n'étaient pas chose rare avec la jeune femme, elle aurait dû être habituée depuis le temps. Scrutant le visage angélique, elle laissa échapper un soupir avant de se relever pour rejoindre sa chambre. Ouvrant une paupière, puis l'autre, Solace se releva donnant un coup de pied pour glisser le sac d'armes sous le canapé. Un sourire carnassier vint parer son visage, puis elle retomba d'un coup dans les bras de Morphée. Pour de vrai cette fois-ci.

Autres :
Assoiffée par l'envie de connaître et d'explorer, Solace traversait les contrées en quête d'objets qui répondraient à ses attentes, à ses questions. Sa nature presse sur cette envie d'horizon et de voyages, l'incitant à visiter les pays, les mondes, sans jamais réellement se poser. Solace alignait les petits boulots et eut des occupations plus ou moins exotiques en fonction de ses voyages, elle s'est toutefois fait reconnaître à travers les boulots de mercenaire et de voleuse. Bataille, sport et bricole sont ses trois passions. La mécanique des corps est aussi un de ses domaines d’intérêts.

Dans ses petits papiers quelques guerriers musculeux et personnes auxquels elle a rendu des services. Rois, reines, ducs, princesses etc... Solace s'est crée son petit réseau. Bien entendu, il y a un carnet tout aussi épais pour les ennemis et les gens auxquels elle a joué de sales coups. Une des raisons pour lesquelles la jeune femme a mis en pause ses activités. L'appartement dans lequel elle réside désormais manque un peu du luxe des palais qu'elle a visité mais ça vaut bien son ancienne piaule (une cellule de prison, donc elle ne fait pas vraiment sa difficile) !

Pouvoirs :

"space cake powa !"

Là on entre dans le vif du sujet. Solace de par son ascendance divine est dotée de capacités directement héritées de ses parents. Le sang de Bacchus et de Lyssa est prégnant chez elle mêlant passion et folie. Au lieu du vin, elle est capable d'agir sur les plus bas instants, minant les effets de divers substances hallucinogènes. Les descriptions suivantes sont différentes manifestations de la même source de pouvoir.

Par simple contact (capacité nommée Methyskien), Solace est capable de causer une légère euphorie et une incapacité à articuler correctement et jugement sur la situation corrompu. Pouvant agir à un tout autre degré, Hamartia, elle lui permet de provoquer une furie violente doublée d'une euphorie amenant toute personne subissant ce pouvoir à un état de délire, perversité et hébétude brusque. Il n'est pas rare que celle-ci obtienne dés lors une vigueur surhumaine.

L'Ethousiasmos est sans aucun doute le petit préféré de la jeune femme, non seulement il s'agit d'un pouvoir inédit, fruit de l'union dont elle est issue mais ses effets sont pour le moins des plus agréables à observer. Grâce à ce pouvoir, elle est capable de répandre dans les airs une phéromone particulière. Toute personne affectée tombe dés lors dans une semi-torpeur, un état d'hébétude causé par la toxine. Dés lors, ils sont pris de visions oniriques de créatures étranges tels que des faunes chassant de jeunes nymphes, de magnifiques anges, des esprits facétieux se trémoussant sur des mélodies imaginaires. Ces effets s'accompagnent d'une furieuse envie d'aller danser avec ces créatures imaginaires, secouant l'affecté d'un bonheur brut et violent.

Comme son paternel, technique appelée l'omophagie, la jeune femme est capable de provoquer des besoins sauvages et violents se rapportant à l'appétit, causant envies et désirs brutaux altérant dés lors tout sens de raison et de réalité. Cet aspect de son pouvoir agit de deux façons : provoque une envie irrépressible de se nourrir, conduisant le pauvre malheureux subissant cette capacité à se nourrir de tout ce qui lui tombe sous la main allant jusqu'à s'attaquer aux autres afin de dévorer boire leur sang, et de dévorer leur chair (vive le cannibalisme). Le second aspect cause une frénésie sexuelle chez la personne et bonus : on peut même cumuler les deux ! Du fun pour toute la famille en somme. A prendre ses précautions toutefois, car le pouvoir peut dés lors se retourner contre elle.  

L'Oinos Aimatos désigne l'état particulier de la jeune femme.  Tout tissu, fluides, etc... possèdent des propriétés potentiellement  psychotropes. Sang, salive, sueur etc... Les effets varient principalement en fonction de l'humeur, mais restent légers par rapport aux autres capacités. Elle peut aussi donner un effet voulu à une boisson ou à de la nourriture en crachant dedans, ou en léchant l'aliment. Yummy.

Concrètement - les effets sont toutefois variables - ça donne : colère - crack ; joie - héroïne ; tristesse & douleur - morphine ou opium ; euphorie - extasy ; excitation - cocaïne ; meh - marijuana ; épuisement - strychine ; enthousiasme -  LSD ; neutre - amphétamines, codeïne ; jalousie - chloroforme ou  éther etc...    

Sensibilité aux psychotropes, etc... - accrue bien entendu, le corps de la jeune femme lui offre une endurance à toute épreuve. Les poisons ont moins d'effet sur son organisme, tout comme l'alcool et les drogues ce qui lui demande d'ingérer ou de prendre de copieuses quantités pour en ressentir les effets. Il lui est aussi capable de les ressentir par procuration. Tout individu proche d'elle, ou en contact direct, ayant bu ou pris une substance pourra, si elle le souhaite (bien entendu, il est assez difficile d'y résister pleinement), en transmettre l'effet. C'est pour cette raison que sa dope, c'est l'énergie qui se dégage des abus, des passions, de l'excitation des personnes qui l'entoure, elle canalise et se nourrit de cette énergie qui la fait planer et rosit ses cheveux qui perdent temporairement leur bleu si caractéristique.

Pour terminer, il y a l'epic mode, comme elle se plait à l'appeler, ou la Frenzy, un dernier ajout à sa collection de surprises imprévisibles. Attention : Celui-ci ne s'active pas à volonté, il s'agit de l'effet d'une absorbation-combustion trop forte d'énergie (comme précisé au dessus via orgies, batailles etc...) qui renvoie les effets de son pouvoir directement vers elle. Faim, hallucinations, etc... contribuent à causer une rage, et une frénésie incontrôlable causant une envie de meurtre et autres violente. En état d’invincibilité illusoire (elle peut être blessé bien entendu), elle sera pris d'une envie irrépressible de déverser son énergie. cheveux roses, yeux verts, on vous en a déjà parlé mais la frénésie c'est quoi au juste ? Le revers de la médaille, parce qu'on peut se douter qu'avec une nature y a forcément quelque chose qui pète quelque part. Cette facette d'elle même ne peut pas être tout à fait vu comme une seconde personnalité à part entière. Elle reste toutefois dotée de raison, même si les pulsions se font pressantes. A la fin de la frénésie, Solace tombera de sommeil, et aura besoin de recharger ses piles, étant d'ailleurs incapable de faire appel à tout pouvoir pendant une certaine période de temps.

Capacités diverses & autres :

mini-berserker, endurance, rapidité – Bien entendu, elle préfère reposer en particulier sur ses capacités guerrières. Agile, elle compense son manque de force par son agilité et sa férocité, facilement aveuglée par la rage, elle omet dés lors toute douleur ; crocheteuse – Porte, verrous, serrures... rien ne l'arrêtait ou presque. La mécanique des choses ont toujours eut peu de secrets pour elle, et il fallait bien bouffer. Autant dire qu'il s'agissait d'un passage obligé pour son petit job de voleuse. + badass body - de par sa nature, sa constitution est plus résistante qu'un être humain normal, la rendant plus endurante face à l'effort. Elle n'est bien entendu pas immortelle et est vulnérable aux coups et aux blessures. Les preuves visibles de sa nature, ses cheveux bleus et ses yeux roses, sont heureusement pris pour extravagance dans la plupart des lieux qu'elle a fréquenté. + bang, bang Les gens aux bonnes mœurs qualifierait le mode de vie de Solace de dissolu. Sans doute. Elle vit à cent à l'heure sans vraiment se soucier du lendemain, attiré comme un papillon à un arc électrique, la folie l'excite et l'apaise. Elle privilégie des ébats souvent violents étant donné l'imprévisibilité de ses dons et de l'influence qu'ils ont sur elle. ; LOL! - On aurait pu le deviner mais la petiote Solace a un talent de pur troll lui permettant de déstabiliser n'importe quel adversaire en sortant les pires absurdités possible dans les pires moments.    

+ aime :
la violence ♥♥♥♥
les flingues
danser
les orgies
la roulette russe
l'altitude (parce que c'est bon de planer)
son canapé
trolle
l'alcool
la drogue
le sexe

+ n'aime pas :
les canards (atteinte d'anatidaephobie aïgue - la peur d'être observer par des individus de la gente canardienne)
les ascenseurs
l'ennui
les aspirateurs
la perte de contrôle
perdre son canapé
le silence
la morale

en vrac – aime le théâtre (les tragédies et les comédies) ainsi que le grand guignol + le cannibalisme y a que ça de vrai (bon après elle se restreint c'est juste quand la situation se présente à elle + Solace a son petit culte d'admirateurs qui lui colle l’arrière train depuis quelques temps déjà, elle laisse faire de temps en temps elle cogne quelques crânes pour qu'il arrête de la suivre. Rien n'y fait. Toutefois, y a l'avantage d'avoir des boucliers humains à portée de main. + aime la musique, joue des percussions, plus récemment s'est mis à la batterie et à la basse. + assez polyvalente, elle peut passer d'un boulot à un autre sans beaucoup de soucis + son prénom de naissance est maena, solace lui a été donné par sa mère adoptive, Svafa,qui lui aussi fait don de son nom de famille, Belletyn. + Solace organise régulièrement des raves parties ans des lieux abandonnés. Sa spécialité ? Convaincre les autorités de se joindre à la fête (généralement contre leur gré).

possessions (principales) :
- son "lucky bullet", une balle chemisée-pendentif qui ne l'a quitte presque jamais, c'est son petit porte-bonheur.
- un duo de flingues qu'elle a surnommé Bonnie and Clyde.
- un khukuri
- un arsenal complet (fusils à canons sciés, grenades, des couteaux papillons etc...)

note : Les différents aspects du pouvoir de Solace (effets et noms) sont directement tirés d'une des branches de la thaumaturgie du jeu Vampire : The Mascarade, appelée the Blood of Dionysus et qui reflétait vraiment ce qui je souhaitais faire transparaître comme aspects dans cette capacité. ♥

crédits :  
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
« Modifié: mars 19, 2016, 12:55:59 am par Solace Belletyn »
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Double-Lune

Créature

  • -
  • Messages: 428


  • FicheChalant

    Description
    Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
    Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
    Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
Bienvenue ! ^^

Pssst ! Eh, regarde par ici ! ;D
T'es vraiment une enflure toi tu sais...
Ouiii ! <3




La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.

Losgar

Créature

  • -
  • Messages: 373


  • Fiche

    Description
    Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
Bienvenue parmi nous !

( Héhé , Jinx pète tout :P )

Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
Double-Lune : Merci mesdemoiselles ! Mais eh mais euuuuh.....

PAR MES AÏEULX. /truffe l'atrocité à plumes de plomb.

Losgar   Merci beaucoup ! (ça fait longtemps que je souhaitais faire un personnage avec elle, j'ai mis du temps à me décider si j'optais pour Jinx ou un OC et j'ai fini par opter pour la petit miss. *-*)
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.


Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
Harleeeeeeeeeeeeen. Ma qu(ee)inn.  ;D Bon d'accord jeu de mot qui tombe à l'eau...

Merci pour ton accueil !  
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Naisho Yujima

Humain(e)

Awn, elle a l'air toute mignonne!...Bon, comme la majorité des personnes qui me font dire sa, elle est incroyablement dangereuse (Comem apr exemple, Harley qui as poster avant moi) mais bon,un peu de folie sa fait toujours du bien!

Amuse-toi bien avec! Essait de ne pas tout faire sauter! (Ou au moins, si tu peux pas te retenir, fait pas sauter ma gueule quoi)

Sanguilia

Dieu

  • -
  • Messages: 404


  • FicheChalant

    Description
    N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
Une autre Déesse aussi folle que moi

*sourire diabolique*   Bienvenue

Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
Nalsho : Mais c'est bien un peu de folie dans la vie ! ♥ Aller promis, j'essaierais de pas te faire exploser au moins, je conseille un périmétre de sécurité vis à vis de ma personne c'est nettement plus prudent.  ;D

Sanguilia : J'étais curieuse, j'ai parcouru vite fait ta fiche... je crois qu'on va bien s'entendre ! Mouaha les déesses félées sont les plus sensass' j'dis. Faut mettre un peu de piment dans la vie de ces pauvres mortels après tout.
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Stephen Connor

Administrateur

  • -
  • Messages: 2771


  • FicheChalant

    Description
    Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 
    
    Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.
    
    Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.
    
    PS : Préfère les gros culs D:
Putain stop me faire lire quoi =(

Cool fiche. Validée.
(´・ω・`)

Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
Merci beaucoup ! *-*
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Sanguilia

Dieu

  • -
  • Messages: 404


  • FicheChalant

    Description
    N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
Solace, tu es comme moi, trop "d'amour" à donner

Arillé

Créature

Tiny Tina is a better psycho.

Mais bienv'nue!

Mort à LoL

Solace Belletyn

Dieu

  • -
  • Messages: 355


  • FicheChalant

    Description
    Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 
    
    Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
Sanguilia : C'est tout à fait ça !  ;D

Arillé : Ah non ! /s'accroche à sa couronne en papier d'allu'/ Bon okay j'en conviens la petite est aussi balèze dans le genre.
All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Alice.Liddell

Humain(e)

Fuhuhu ! T'es drôlement chouette toi comme nana  ;D

Re-bienvenue et au plaisir de tordre le cou à la raison avec toi <3


Répondre
Tags :