Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Edward Warren

E.S.P.er

Réunification (PV Mélinda Warren)

octobre 21, 2015, 11:50:13 pm

Le voyage jusqu'à la capitale d'Ashnard avait été long, mais Claude et Edward étaient finalement arrivés dans cette ville que le jeune mage n'avait encore jamais visitée, et ce malgré ses nombreux voyages. Il avait toujours vu en cette ville un danger potentiel, car c'était là que résidait l'empereur actuel, celui contre lequel sa famille s'était battue il y a bien longtemps de ça. Et pourtant, si il en croyait les dires des hommes qu'il avait engagé, c'était dans cette même capitale que résidait désormais ce qu'il restait de sa famille.
Ils n'étaient plus nobles, mais tenaient visiblement une affaire d'esclavagisme qui leur permettait de vivre dans un luxe tout à fait acceptable. Le Harem des Warrens était une grande bâtisse en plein milieu de la capitale, avec de grands jardins et beaucoup de monde vivant à l'intérieur, mais Edward n'était pas rentré à l'intérieur directement. Il avait passé quelques jours à observer, au loin, ses occupants, et à se renseigner discrètement auprès de gens de la ville sur ce qu'il se colportait à leur propos. Puis il avait décidé d'une stratégie, simple mais efficace, pour pouvoir entrer à l'intérieur. Il se fit passer pour un acheteur potentiel d'esclaves, ce qui lui permettrait ainsi de rentrer sans directement se poser comme étant un Warren, car il souhaitait jauger le terrain.
Si sa sœur jumelle était bien la dirigeante de cette entreprise, il voulait déjà être certain que c'était bien le cas, mais surtout ne pas s'imposer de suite comme un nouveau membre de famille arrivant inopinément.

*Salut, je vous annonce que votre famille viens tout juste de s'aggrandir...on a déjà empalé des gueux pour moins que ça...* s'était-il dit alors.

La couverture d'un simple acheteur, souhaitant une rencontre avec cette Mélinda Warren en personne, était une façon de pouvoir jauger de la situation. Edward espérait toutefois que ça marcherait, il avait fait un long voyage, et avait du revendre une partie de ses activités ainsi que son manoir pour venir ici. C'était indéniablement stupide, mais son instinct l'avait poussé à faire ses choses, et ça lui avait rarement fait défaut. Depuis de nombreuses années, une sensation de vide intérieur le tracassait sans arriver à mettre vraiment le doigt dessus. On racontait bien des choses sur les supposés liens que partagent des jumeaux, et il était possible que l'envie inconsciente d'être à nouveau proche de sa sœur jumelle se soit manifestée d'autant plus fort avec ses pouvoirs magiques.

Edward avait ainsi du attendre plusieurs jours, qu'il avait passé dans un hôtel proche, car on obtenait visiblement pas une vente privée avec la maîtresse de maison sur commande. Quand le jour arriva, il vint seul à l'entrée du harem, vêtu d'un élégant costume. A son cou, un pendentif était accroché par une chaîne, et contenait en son sein un portrait de sa mère. Si cette Warren en était bien une, et à  plus forte raison sa sœur jumelle, alors il était clair qu'elle devrait lui ressembler grandement. Il se présenta devant l'entrée, gardée bien entendu, mais montra aussitôt un petit papier signé qu'il avait obtenu d'un des majordomes du harem, certifiant de sa venue, mais sous un faux nom toutefois.
Après de brèves vérifications d'usage, Edward fût autorisé à entrer, et il fût assailli par des odeurs de parfum, tandis qu'il voyait ça et là des femmes et des hommes le regardant, qui étaient de façon évidente des esclaves.
Il se disait qu'au pire, si il sentait qu'il ne serait pas le bienvenu ici, il pourrait toujours dépenser une partie de son or pour s'acheter une de ces beautés...
Mais très sincèrement, alors qu'il patienta dans le hall, en faisant les cents pas, il voulait surtout avoir l'occasion de retrouver ce qui lui avait manqué depuis sa naissance, à savoir une famille. Il n'aurait sans doute jamais fait cet effort si les derniers Warrens existants avaient été réduits à l'état de pécores cultivant leurs champs, mais l'idée de savoir sa sœur vivante après tout ce temps, et ce que els Warrens avaient réussi à devenir malgré leur disgrâce d'antant...l'avait poussé à se dire qu'ils étaient dignes du nom, et qu'il pourrait peut-être apporter sa pierre à l'édifice.

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 1 octobre 22, 2015, 12:59:39 am

« Qu’est-ce que tu veux dire, Samara ?
 -  Je pense avoir été claire... Consulter les archives de ta famille. »

Mélinda croisa les bras, une mine contrariée sur le visage. De base, elle n’aimait pas qu’on vienne fouiller dans ses affaires, et elle l’aimait encore moins quand il s’agissait de son passé... Ou, plutôt, du passé familial. John et Élizabeth Warren. Autrement dit, Papa et Maman. D’eux, il ne restait qu’une vieille bibliothèque poussiéreuse qui se trouvait dans les souterrains du harem, dans une pièce fermée, où Mélinda se rendait rarement, et où elle avait consigné tout ce qui avait trait au glorieux passé des Warren, et tout ce qu’elle avait pu récupérer quand, il y a des siècles, elle avait tué son père. John Warren... Lord Warren. Le dernier héritier d’un nom qui, jadis, avait eu son importance. Les Warren étaient jadis des propriétaires terriens ayant plusieurs comtés sous leur commandement, suite à de nombreux mariages politiques ou conflits militaires. Ils formaient alors tout un clan, qui, en ces ères prospères, avait inclus de grands ports, et de nombreux forts. On avait du mal à le croire, mais Mélinda Warren descendait d’une illustre famille aristocratique ashnardienne... Et elle n’avait que récemment réussi à redorer ses lettres de noblesse au nom « Warren ». Suite à son mariage avec Vanillia Warren, Mélinda était de nouveau une noble, une Comtesse. Une belle élévation sociale.

Son père, lui, avait été le Lord de la famille à une époque troublée... L’Empereur actuel, Ram Aballah, alias le Roi Cramoisi, était un dément, quelqu’un qui avait plongé l’Empire dans un règne excessif de cruauté et de sauvagerie, transformant la capitale en un immense charnier. Il dilapidait l’or impérial dans des expéditions archéologiques aux confins du monde, et on disait que, dans les tréfonds du Palais Impérial, lui et son mage sombre se livraient à de sinistres expériences génétiques et magiques sur d’innombrables esclaves... Ceux qui n’étaient pas donnés en pâture à ses innombrables et infernales araignées. Une révolte avait éclaté, et les Warren avaient été du mauvais camp, ceux des loyalistes. Ils avaient tout perdu, et, en définitive, n’avaient plus conservé que ce modeste bâtiment, qui n’était alors qu’une simple résidence secondaire.

Cette déchéance avait précipité la démence de ses parents. Lord Warren avait fait une dépression, tandis qu’Elizabeth, sa mère, qui avait toujours aimé le luxe et la luxure, avait également fait une dépression. L’accouchement de Mélinda avait été le point final. Elle en était morte, et Lord Warren s’était défoulé sur sa fille, l’accusant d’être un monstre responsable de tous ses maux. Ce n’était pas une histoire joyeuse, et, même si Mélinda appréciait beaucoup son hôte, elle n’appréciait pas que, depuis quelques jours, cette dernière vienne remuer dans son passé.

« Je ne vois pas en quoi le journal de ma mère peut t’intéresser... »

Samara était d’un avis contraire, et, en tant que mécène, amie, et amante de Mélinda, elle n’avait eu aucune difficulté (Mélinda avait un peu rechigné, certes, mais rien d’ingérable) à accéder à cette bibliothèque. Depuis plusieurs jours, elle fouillait ce qu’il y avait. Mélinda la suivait de près, et avait vu les multiples registres et les multiples adjudications qui avaient eu lieu suite à la saisie de l’ensemble du patrimoine des Warren, au titre des réquisitions de guerre. Un ensemble de jugements poussiéreux qui avaient pour seul slogan que le vainqueur édictait sa propre justice.

« C’est... Compliqué.
 -  Je ne suis pas une idiote ! »

Samara se retourna vers elle, et soupira lentement. Des torches les éclairaient, et elle consentit à lui donner quelques explications supplémentaires :

« Le Roi Cramoisi a un mage avec lui... Il l’a toujours eu. Ce mage lui sert de conseiller, et...
 -  Le Roi Cramoisi ? Il n’est pas mort ? »

L’Empereur fou avait été exilé de l’Empire, et, depuis lors, la rumeur affirmait qu’il était mort. Samara se pinça les lèvres, et reprit :

« Il n’a jamais été tué... Et j’ai appris que la grossesse de ta mère ne s’était pas très bien passée. Enfin... Celle de Bran avait eu lieu sans problème, mais la tienne... Ton père avait des contacts au sein du Palais, et c’est le mage du Roi Cramoisi qui s’est assuré de la grossesse.
 -  Ah... Et ?
 -  Je ne peux pas t’en dire plus pour l’heure, mon cœur. »

Mélinda enrageait ! Elle n’aimait pas les secrets, et serra les poings.

*Qu’est-ce qu’elle me cache ?!*

Inutile de vouloir lui tirer les vers du nez... Et, de plus, Mélinda avait un rendez-vous. Un rendez-vous étrange, avec un certain noble venant des profondeurs de l’Empire. Une région qu’on appelait les « Marches de l’Empire », une région sauvage, montagneuse. Elle était surprise que quelqu’un ait fait le voyage jusqu’ici. Il s’agissait de vendre des esclaves, mais, avec les évènements récents (la formation de son clan, et Samara qui squattait ses locaux), Mélinda avait repoussé le rendez-vous. L’homme, néanmoins, avait insisté, et un rendez-vous lui avait donc été donné aujourd’hui.

Mélinda laissa donc Samara, et alla dans son bureau. Comme d’habitude, elle portait sa belle robe dorée, longue et ample, et, assise, réfléchissait à ce que Samara voulait. Qu’est-ce qu’elle lui cachait ? Cette question la hantait, encore et encore... Son passé... Elle savait que le passé de son père avait des zones d’ombre. Entre tous les pillages et les réquisitions, quantité de documents avaient été perdus, mais, même malgré ça, Mélinda ne voyait pas trop ce que la démone pouvait bien en faire.

On toqua à la porte, et cette dernière s’ouvrit sur l’une de ses esclaves, Kimiko, seins à l’air, dans une séduisante tenue moulante rouge en latex. C’était une femme assez âgée, qui avait déjà donné naissance à plusieurs bébés au sein du harem, et qui, en ce moment, avait un plug niché dans son joli petit cul.

« Maîtresse... Votre invité est arrivé. Entrez, mon beau. »

Kimiko laissa le jeune homme passer... Et, en le voyant, Mélinda cligna des yeux.

Outre son physique, elle sentit surtout... Son sang. Un sang qu’elle connaissait très bien, et qui fit que, à la surprise de Kimiko, Mélinda ne parla pas, mais avait, au contraire, les lèvres entrouvertes, peinant à croire à ce qu’elle ressentait. Ce sang, ce sang... Ce n’était pas n’importe quel sang.

C’était son sang !

« Que... ? Mais... Que se... Qui... Qui es-tu ?! »

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Edward Warren

E.S.P.er

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 2 octobre 22, 2015, 01:56:45 am

Edward patienta un bon quart-d'heure dans cette sorte d'antichambre, qui était sans nul doute une salle de transition entre le reste de la bâtisse et le bureau personnel de la propriétaire des lieux. Mais après tout, ses siècles d'existence avaient appris au « jeune » homme à être patient, aussi se contenta-t-il de marcher. Il avait néanmoins besoin d'évacuer la petite pointe d'appréhension qui l'envahissait, ce qui était chose rare chez lui. Mais beaucoup dépendait de cette rencontre, qui approchait à chaque minute qui s'écoulait. Soit il allait retrouver une famille, soit il en serait définitivement privé, car il pouvait y avoir des tas de raisons qui justifiaient le refus d'un nouveau venu au sein d'un clan déjà bien implanté.
Mais il ne souhaitait pas y penser toutefois, car il était convaincu que ce ne serait pas la réaction d'une personne ayant un tant soit peu de bon sens, et surtout qui partageait le même sang que lui, à un niveau aussi proche. Edward était tellement absorbé dans ses pensées qu'il n'avait accordé que quelques regards distants à l'esclave qui se trouvait elle aussi dans la salle, sans aucun doute pour lui tenir compagnie en attendant...mais c'était futile. L'esclave toutefois avait semblé noter que le jeune homme n'avait absolument pas l'intention de lui adresser la parole, et eut la sagesse de rester à sa place, une qualité qu'Edward dût lui reconnaître, car il lui était bien souvent arrivé de croiser des gens se prenant pour ce qu'ils n'étaient pas.

Mais au bout d'un moment, l'esclave lui fît signe d'approcher, tout en ouvrant la porte donnant sur un cabinet assez bien agencé. Ce n'était pas un luxe digne des hautes familles aristocratiques de l'empire, mais pour quelqu'un ayant redressé tant bien que mal un nom tombé en disgrâce, Edward estimait que...et bien qu'il y avait du potentiel.
Il franchit alors le seuil de la porte, et lui même fût décontenancé par ce qu'il vit alors. Cette jeune femme, elle était le portrait craché de sa mère, mais aussi par extension de lui même. Leurs visages, leurs regards...l'ensemble de leurs apparences physiques comportaient tellement de points similaires, exactement similaires, qu'il était désormais certain qu'il était bien face à sa sœur. Lui toutefois s'y attendais, aussi ne se retrouva-t-il pas complètement pris au dépourvu, au contraire de Mélinda qui eût du mal à trouver ses mots, avant de formuler finalement une question simple...qui était-il ?

*Bien-sûr...le sang. Elle est une vampire, elle doit sentir à quel point le sang qui coule dans mes veines est similaire au sien.*

C'était un détail important, mais qui avec le voyage et ses préparatifs avait échappé à Edward, surtout car au final il allait simplifier les choses. Il poussa un léger soupir, et tout en ayant les bras croisés dans le dos, se tourna légèrement en direction de l'esclave, qui bien entendu était restée au palier de la porte, étonnée de voir sa maîtresse dans un tel état.

Auriez-vous l'amabilité de nous laisser en privé je vous prie ? Votre maîtresse et moi même avons, de toute évidence, des choses à nous dire...

L'esclave sembla hésiter, le jauger, mais Edward n'était pas une menace pour Mélinda et probablement qu'elle dut le sentir, car elle accéda à l'ordre qu'il venait de donner. Puis il se retourna face à sa sœur...sa sœur...qu'elle était belle. Mais surtout, elle devait être avide de réponses.

Par où commencer ? Oh probablement par le début, et le plus simple. Pour faire court, et répondre à tes interrogations immédiates, ma véritable identité est Edward Warren, fils de John et Elizabeth Warren...ton frère en somme.

Nul doute que ce genre de révélation devait être du genre à briser des murs par centaine, mais Edward estimait que tourner autour du pot, dans cette situation, n'était pas souhaitable. Il laissa quelques secondes de silence s'installer, le temps pour Mélinda de digérer la confirmation de ce que, intuitivement, ses sens vampiriques avaient du lui suggérer.

Puis-je m'asseoir Mélinda ? J'ai fait un long voyage pour parvenir jusqu'à toi, et j'ai tant de choses à te dire, car ma venue mérite des explications un peu plus développées. Mais je dois bien admettre une chose...

Il ôta le médaillon qu'il portait autour du cou, puis l'ouvrit pour révéler à Mélinda ce qu'il contenait, un petit portrait de sa mère, de leur mère, le genre d'objet que seul un Warren pouvait avoir sur lui.

Tu ressemble trait pour trait à Mère de son vivant.

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 3 octobre 22, 2015, 12:53:54 pm

Non... Un clone ? Mélinda n’arrivait pas à le croire ! C’était comme si un éclair venait de la frapper de plein fouet, sans qu’elle s’y attende, la laissant chaos sur le fauteuil. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises, et, quand le jeune homme se retourna vers Kimiko, en lui demandant de partir, la vampire sembla retrouver un peu de contenance, et fit signe à Kimiko de partir. Cette dernière était intriguée. Ayant plus de quarante ans d’existence, dont plus d’une trentaine au sein du harem, elle pensait connaître sa Maîtresse sur le bout des doigts, et elle ne l’avait jamais vue... Dans une telle situation. Elle hocha néanmoins la tête en se retournant.

« O-Oui, Maîtresse... »

Troublée, elle la referma, et Mélinda s’attendait à ce que ça jase... Dans un établissement composé majoritairement de femmes, il fallait s’attendre à ce que tout le monde parle et glose. Mélinda se retrouva donc seul avec... Cet homme... Cet homme qui, non content de lui ressembler comme deux gouttes d’eau, partageait le même sang qu’elle. Le départ de Kimiko avait un peu réveillé Mélinda, qui fronça lentement les sourcils, en se demandant qui était cet homme. La seule explication lui venant en tête était celle d’un clone tekhan, même si elle ne comprenait qui aurait pu la cloner, ni pourquoi.

L’homme, se doutant des questions traversant le crâne d’une muette Mélinda, lui expliqua alors être le fils de John et Elizabeth Warren... Edward Warren, son frère.

*Quoi ?!*

Edward était habillé de manière élégante, aristocratique, et était aussi terriblement beau. Il avait un physique androgyne, un corps svelte et fin, de beaux cheveux blonds clairs, et des yeux bleus clairs, penchant sur le vert, perçants... Comme le regard de Mélinda. Sa bouche était également la même que la sienne, tout comme ses joues, sa taille, la forme de son visage. De manière générale, le visage d’Edward était effectivement très similaire au sien, et il s’approcha un peu, en demandant, devant le silence de Mélinda, s’il pouvait s’asseoir... Puis il ouvrit ensuite son pendentif, et déposa ce dernier sur le bureau.

Mélinda avait aussi un pendentif, mais il n’abritait pas une image ; c’était un cristal en dymérite qui était dedans, un cristal capable d’annuler les pouvoirs magiques. Néanmoins, les deux pendentifs étaient exactement les mêmes, car ils venaient de la famille. Elle put ainsi voir, dans le médaillon, l’image de sa mère, et sentit son cœur remuer. Il y avait de nombreuses images d’Elizabeth dans le harem (aucune de John). De fait, quand on voyait ces grandes peintures, on avait l’impression que c’était Mélinda elle-même qui avait fait ses peintures. Il y avait notamment une grande peinture murale d’elle... Et cette photo était bien la sienne.

Edward lui avoua alors qu’elle était aussi belle qu’elle, et la vampire releva la tête, en papillonnant des yeux à plusieurs reprises.

« Je... Oui, assis-toi, bien sûr... »

Un frère... Comment une telle chose était-elle possible ? Mais Edward avait raison, il n’était pas un clone, quelle idée saugrenue ! L’esprit de Mélinda se mit à réfléchir rapidement, une fois passée l’élément de surprise.

« Il n’y a eu aucune autre grossesse à part la mienne et celle de Bran... Et tu me ressembles davantage qu’à Bran. »

Si Edward et Mélinda ressemblaient à Elizabeth, Bran, lui, tenait davantage de John, physiquement parlant.

« J’en déduis donc que nous avons dû naître au même moment... »

Elle n’y comprenait rien, en réalité ! Les actes de naissance parlaient juste d’elle, et elle n’avait jamais entendu parler d’un quelconque frère jumeau ! Pourquoi lui avoir caché ça ? Pourquoi les avoir séparés ? Et pourquoi revenait-il ? Toutes ces questions brûlaient en elle, mais, en définitive, il n’y en avait qu’une seule qui prévalait, et que Mélinda posa, d’une voix extrêmement émue, chose très inhabituelle chez elle, d’habitude si maîtresse de ses émotions :

« Tu... Tu es mon... Mon frère ? »

Elle l’avait dit avant, mais... Et bien, en toute honnêteté, elle avait encore bien du mal à y croire !

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Edward Warren

E.S.P.er

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 4 octobre 22, 2015, 01:32:05 pm

Devant de telles révélations, qui impliquaient tellement de conséquences et de questions, l'une des réactions possibles de Mélinda aurait tout à fait pu être le rejet. C'était bien ce qu'Edward avait craint, mais on n'autorisait généralement pas quelqu'un qu'on s'apprêtait à faire expulser à prendre place dans un siège, aussi laissa-t-il échapper un léger soupir de soulagement. Que ça soit par curiosité ou toute autre raison, sa sœur souhaitait savoir le fin mot de cette histoire, qu'Edward venait tout juste de résumer grossièrement et sans aucun détails. Pour le coup, le fait que sa sœur aie été vampirisée était une chance, car elle avait pu identifier leur lien de parenté par son sang, ce qui de fait avait donné une crédibilité supplémentaire à ses dires.
Edward prit donc place dans un confortable fauteuil, juste en face de la jeune femme, dont il se délectait de la vision. Il avait l'impression de regarder dans un miroir inversé, une version de lui même en femme, leur ressemblance était si frappante que le doute était impossible. Edward la laissa processer ces informations, faire d'elle même le lien, les connections, jusqu'à ce qu'elle lui demande de sa bouche une confirmation de leur lien familial. A cette question, il souria légèrement, avant de se gratter l'arrière de la nuque.

J'imagine que ça doit faire un choc en effet. J'ai eu à peu près la même réaction que toi lorsque j'ai appris que toi et Bran étiez toujours en vie, et que les Warrens n'avaient pas disparu de la surface du globe. Oui, je suis ton frère, ton frère jumeau...je pense qu'on se ressemble assez tous les deux pour te convaincre de la véracité de mes dires.

Il s'étira alors un peu, comme pour se décontracter. Il avait passé plusieurs semaines de voyage, et sur le trajet, avait réduit au minimum ses utilisations de la magie afin de ne pas attirer l'attention sur lui. Une attention qu'il n'allait plus pouvoir éviter désormais, l'esclave qui était partie devait certainement déjà en train d'informer ses congénères de lui, ce jeune homme ressemblant tant à leur maîtresse. Mais peu lui importait.

Mais tu veux sans doute des détails...alors je vais te raconter ce que je sais. Je suis né quelques minutes après toi Mélinda, mais pour une raison que j'ignore, père a décidé de m'éloigner de la famille en me confiant à la garde d'un de nos serviteurs, qui me suis comme mon ombre depuis lors. J'ai grandi dans les Marches de l'Empire, pour ainsi dire loin de tout, et là bas...le nom de Warren ne signifie absolument rien.
Suite à la guerre civile, les terres qui étaient celles de la famille avaient été cédées à d'autres, et il fût impossible de retrouver votre trace, nous vous avons cru morts. Ce n'est que récemment que, poussé par une...intuition, j'ai investi une fortune pour tâcher de trouver ce qu'il vous était vraiment arrivé. J'ai appris que vous étiez toujours en vie...et me voilà...


C'était là aussi résumé, mais trop d'informations d'un coup était difficile à digérer, il donnait là l'essentiel de ce qu'elle avait à savoir. Ses études de magie, et ses voyages, pouvaient attendre qu'elle soit plus disposée à les entendre.

...avec l'impression d'être enfin complet...

Voir devant lui cette sœur qu'il pensait morte depuis des siècles était intense, il n'en laissait que peu paraître, mais il devait être aussi ému que sa sœur de retrouver cette part manquante.

J'ai fait tout ce trajet dans l'unique but de vous retrouver enfin. Je tiens tout de suite à te rassurer, tu as été la tête dirigeante de la famille durant des siècles, et je n'ai nullement l'intention de m'imposer d'une quelconque façon que ce soit. Je veux juste venir apporter ma pierre à l'édifice, faire enfin quelque chose de vraiment constructif...et être avec vous, avec ma famille.

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 5 octobre 22, 2015, 08:08:37 pm

Sur le cul, Mélinda avait encore du mal à assimiler que cet homme, ce jeune garçon androgyne, à la peau claire, était bel et bien un membre de sa famille. Le sang, bien entendu, ne mentait pas, mais son cerveau avait encore du mal à digérer une information qui, à ses yeux, lui semblait être totalement irréalisable. Bran était son seul et unique frère, et cet homme était un imposteur, voilà ce qu’une voix hurlait dans sa tête... Et ce quand bien même le sang de cet homme était le sien, qu’il avait un médaillon similaire au sien, et avec le visage de sa mère. Non, il était impossible que ce soit un trucage, un mensonge, et Edward, en s’installant, parla tranquillement, et lui expliqua qu’il avait été caché à la naissance par Lord Warren, sans savoir pourquoi.

*Il ne me dit pas tout...*

L’esprit méfiant de Mélinda était aiguisé comme un couteau. Edward avait été envoyé dans les Marches Impériales, ces régions reculées et éloignées, presque coupées de l’Empire, et où le nom des Warren ne signifiait rien. La vampire l’écoutait silencieusement, sourcils froncés, lèvres désormais closes. Pensant être le dernier des Warren, Edward était resté caché, jusqu’à entendre parler de Mélinda, et avait alors tout entrepris pour un long périple jusqu’ici, afin de la revoir. Signe de sa nervosité, le jeune homme oscillait entre tutoiement et vouvoiement, une particularité que la vampire nota rapidement.

Un second frère... Pire, un frère jumeau, né quelques secondes après elle, sur le cadavre de leur mère. C’était... Et bien, honnêtement, Mélinda ne voyait aucun mot susceptible d’exprimer ce qu’elle ressentait en ce moment. Stupéfaite, ébahie, incrédule... Tous ces mots pouvaient s’appliquer, mais ne faisaient qu’effleurer le sentiment qui la traversait. Un véritable coup de foudre, dans le sens où elle était encore secouée et éberluée !

*J’ai un petit-frère...*

Lentement, cette constatation joyeuse était en train de s’installer en elle. Un petit-frère... D’une voix calme et posée, l’homme lui expliqua qu’il n’était pas venu ici pour réclamer un quelconque héritage, mais... Par volonté familiale, pour « apporter sa pierre à l’édifice ». Les Marches Impériales... Il s’agissait de régions reculées, mais administrées par l’Empire. Or, quand Mélinda avait formé son clan, ce dernier avait été publié au registre officiel, et diffusé dans toutes les administrations locales. Oui, c’était sûrement comme ça que l’homme avait été mis au courant.

La vampire s’humecta donc les lèvres, tandis qu’un silence pesant s’installait dans le bureau. C’était bien la première fois, ou, du moins, l’une des rares fois, où la langue bien pendue de la vampire était asséchée.

« Je... Excuse-moi, je suis... Je suis plus loquace, d’habitude, mais... Celle-là, je dois me dire que je ne m’y attendais pas. »

Ce n’était pas tous les jours qu’on venait frapper à votre porte pour vous dire qu’on partageait le même lien de sang.

« Pardonne mon scepticisme, mais... Je suis née il y a plusieurs siècles, et... Enfin, tu sais sûrement que je suis une vampire, mais... Je sens chez toi un sang similaire au mien, mais je n’ai pas l’impression que tu sois un vampire... »

Comment pouvait-il toujours être en vie, avec un corps aussi jeune, après plusieurs siècles d’existence ?

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Edward Warren

E.S.P.er

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 6 octobre 22, 2015, 11:05:27 pm

Pour le moment, rien ne semblait présager une mauvaise tournure de la situation actuelle. Si Mélinda était encore sous le choc de ce qu'elle venait d'apprendre, elle ne rejeta pas Edward de but en blanc, ce qui avait au moins pour effet de rassurer ce dernier. La question toutefois de sa légitimité se posa quand même, et ce pour une raison très simple, sa longévité. Edward, en tant qu'être humain normal, aurait déjà du mourir depuis quelques centaines d'années, ce que nota bien évidemment sa sœur.

Un vampire, non en effet, je n'en suis pas un. Mais j'ai eu la chance d'être doté...pour ainsi dire un don.

Edward leva alors sa main droite, en inclinant la paume face au plafond de la pièce, et lança alors un sort mineur qui fit apparaître une légère boule de lumière au creux de sa paume. C'était littéralement une passe magique que pouvait faire n'importe quel magicien, mais il n'allait pas se mettre à lancer des sorts plus évolués au beau milieu d'un bâtiment, et qu'il tenait à ne pas endommager.

J'ai passé la plus grande partie de ma vie à étudier la magie, et j'en ai passé les premières années dans une académie. Les mages de cet endroit, mes anciens mentors, m'ont catégorisé directement comme étant, ce qu'ils appellent dans leur jargon, une Source. Pour simplifier Mélinda, disons que j'irradie littéralement d'énergies magiques, bien plus que ce que le commun des mages, et même les plus puissants, peuvent se targuer de canaliser. Mon corps à cessé de vieillir dès le moment où j'ai commencé à véritablement maîtriser mes pouvoirs, l'afflux d'énergies constant au sein de mon métabolisme y est probablement pour quelque chose.

Il cessa alors de maintenir la boule lumineuse, qui s'évapora doucement pour totalement disparaître, alors qu'il referma ses doigts dessus.

Il semblerait donc que nous ayons tous deux trouvé un moyen de contourner la mort par décrepissement de nos corps. C'est indéniablement un heureux concours de circonstances. Je n'ai aucune idée de comment tu es parvenue à être affectée par une variante du vampirisme qui soit...moins handicapante que d'autres, mais je suis heureux de constater que tu demeure, du moins dans les grandes lignes, humaine d'apparence et d'esprit.

Edward avait suffisament lu de livres pour connaître pas mal d'éléments sur le vampirisme, et ses multiples variantes, car les vampires étaient aussi nombreux de par le monde que diversifiés. Mélinda semblait elle avoir contracté une variante limitant ses capacités surnaturelles par rapport à d'autres formes, mais contrebalançant cela par une liste d'effets indésirables moindres. La fenêtre était ouverte sur un plein Soleil, et cela ne semblait pas la déranger le moins du monde, et de la même façon elle n'était pas dénuée d'émotions.
Edward haussa alors d'un coup les épaules.

Voilà...nous voici donc réunis. Pour être honnête je n'avais aucune idée de comment aborder le sujet, ou de comment tu réagirais face à cette révélation. Je comprends que ça soit lourd à digérer, te voir en chair et en os ne me laisse pas non plus indifférent. Si tu ignorais mon existence, moi je te croyais morte depuis bien longtemps...

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 7 octobre 23, 2015, 12:54:07 am

Un don ? Mélinda fronça les sourcils, intriguée. De quoi voulait-il parler ? Ses jambes se croisèrent lentement, et elle posa un doigt sur ses lèvres, se mettant à réfléchir. Elle le vit alors générer une boule d’énergie blanchâtre dans la paume de sa main, et il lui expliqua ensuite qu’il était un magicien. Et, plus précisément, une « Source »... Mélinda avait déjà entendu Samara en parler. Les Sources... Des individus qui naissaient avec un potentiel magique extrêmement élevé. Toute personne naissait, de base, avec une certaine sensibilité à la magie, mais, selon les personnes, cette affinité était plus ou moins grande. Chez les Sources, elle était très élevée, ce qui faisait que ces individus étaient rares, car leur magie les submergeait généralement, leur faisant perdre la raison dès le plus jeune âge, ce qui, concrètement, se manifestait souvent par des cas d’autisme. La magie avait permis à Edward de se maintenir, comme c’était le cas pour quantité de magiciens.

Edward était donc une Source... Qu’est-ce que ça voulait dire ? Était-ce pour ça que son défunt père l’avait envoyé aux Marches Impériales ? Comme il l’avoua ensuite, chacun des deux avait trouvé un moyen de lutter contre le temps. La vampire acquiesça en hochant la tête, commençant peu à peu à comprendre le scénario d’ensemble. L’homme reprit ensuite, après plusieurs secondes d’hésitation, et la vampire s’humecta les lèvres, avant de sourire.

« Oui, effectivement... Tu me pensais morte, et je te pensais inexistant. »

Cette situation était vraiment bien curieuse. La vampire se pinça les lèvres, et plusieurs secondes passèrent donc. Edward avait parlé, et c’était maintenant à elle de le faire. Ses lèvres remuèrent donc, et elle se mit à parler :

« Quand je suis née... Quand nous sommes nées, notre mère, Elizabeth, n’a pas supporté l’accouchement. Si tu t’es renseignée sur notre passé, tu sais que nos parents étaient proches du Roi Cramoisi, et que la guerre civile avait profondément affaibli ces derniers. Notre mère n’a pas supporté l’accouchement, et notre père... Notre père en a perdu la raison. Lui et notre grand-frère, Bran, m’ont torturé. Ils me traitaient comme une esclave, m’enfermant dans une prison, dans les geôles du harem... Puis il m’a vendu à ses créanciers, ceux qui le pourchassaient pour lui réclamer des réquisitions de guerre. J’ai été vendue comme du bétail alors que j’avais à peine dix ans, et que j’étais une souillonne... Ce que j’ignorais, c’est que mes créanciers avaient pour projet de se séparer définitivement de notre père. Ils ont fait de moi une vampire avant que je tue Lord Warren. »

Mélinda parlait calmement du parricide qu’il avait fait, un acte horrible, mais qui était parfaitement justifié par ce qu’elle avait subi pendant sa période humaine. Elle lui expliqua donc qu’elle avait tué son père lors d’une fête, et qu’elle avait choisi d’épargner Bran, le transformant en vampire, l’éduquant, afin de conserver avec elle encore un membre de sa famille. On pouvait comprendre, en filigrane, toute la solitude de Mélinda.

« J’aurais voulu fermer ce harem, à l’origine, mais le faire aurait revenu à vendre les esclaves de notre défunt père à des individus peu scrupuleux... J’ai donc conservé ce manoir, en ai fait un harem, et, peu à peu, j’ai réussi à me reconstruire une famille... Je suis mariée, j’ai une fille, et même un clan, maintenant. »

La vampire esquissa un nouveau sourire, un peu triste.

« Et voilà que, maintenant, un frère-jumeau débarque... Quelqu’un qui, comme moi, a vécu seul, loin de sa famille... »

Mélinda soupira alors, et secoua la tête, en se pinçant les lèvres.

« Je ne comprends pas pourquoi notre père a choisi de te dissimuler... Peut-être sont-ce tes pouvoirs magiques... »

Une hypothèse comme une autre. La vampire se redressa soudain, ressentant le besoin de se lever, l’incapacité à rester sur son siège. Maintenant que son cerveau avait clairement admis l’existence d’un frère jumeau, elle se sentait toute excitée, et contourna ainsi le bureau, se rapprochant de lui.

« Désolée de m’être montrée si... Distante, Edward. Mais... Il me fallait bien un peu de temps pour me faire à cette idée... Mais... J’ai un petit-frère... »

Elle le dit sur un ton très ému, et cligna des yeux, en sentant ces derniers s’embuer sous l’effet d’une vague d’émotions. Voir l’émotion gouverner Mélinda était une autre chose que peu de gens pouvaient prétendre avoir vu... Elle se rapprocha alors de lui, et vint l’enlacer fort, venant se plaquer contre lui.

« Je te souhaite un bon retour à la maison ! »

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Edward Warren

E.S.P.er

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 8 juin 26, 2016, 05:06:36 pm

L'annonce de la mort de son père des mains de sa propre fille n'ébranla pas Edward plus que ça. Il savait depuis déjà longtemps que ce dernier était de toutes façons mort, et le jeune homme ne l'ayant jamais rencontré, il n'y avait envers la mémoire de son père aucun sentiment affectif. Que Mélinda soit devenue une esclave maltraitée, alors qu'elle était la chair de sa chair, le dépassait, mais visiblement son père n'avait jamais été très réputé pour ses prises de décisions sages, il avait même bien failli faire plonger le nom des Warren dans l'oubli.

Père n'était visiblement pas quelqu'un d'aimant. Ce qu'il t'a fait subir, et mon éloignement...je ne peux que comprendre ton acte Mélinda.

En dehors de tout sentiment qu'il aurait pu avoir pour son père, la réaction de Mélinda, à savoir la vengeance, lui paraissait compréhensible. Edward avait en effet plus tendance à analyser les faits de façon très Cartésienne, plutôt que de se laisser gouverner par les sentiments, car il mettait au dessus de tout le fait d'émettre des jugements aussi objectifs que possible. Mélinda lui conta ensuite la renaissance en cours du clan, qui comptait à présent quelques membres supplémentaires, et lui demeurait une oreille attentive. Il l'observait surtout, elle et sa beauté, il sentait au fond de lui qu'elle était bien sa sœur jumelle, et la revoir lui prodiguait le plus grand bien. Il avait toujours vécu dans la certitude qu'il était le seul, et que son nom ne signifiait plus rien, et que ce serait sa tâche à lui seul d'essayer de redorer ce blason, ce qui était un terrible poids sur les épaules de qui que ce soit, même pour quelqu'un d'aussi solide mentalement qu'Edward.

Elle s'excusa ensuite d'avoir été distante, puis se leva, un mouvement que son jeune frère imita afin de recevoir une étreinte des plus bienvenues. Edward Warren était d'un naturel moins tactile que sa sœur, mais en cet instant, il enlaça Mélinda avec une affection sincère. Certes, les deux devraient apprendre à se connaître, à se découvrir l'un l'autre, mais il n'y avait que peu de liens plus forts que celui liant deux jumeaux. C'était maintenant qu'Edward se rendait compte à quel point elle lui avait manqué, celle avec qui il avait partagé le ventre de sa mère, qui avaient passé ces neuf mois ensemble et possédaient tant de points communs. Les séparer avait été un crime, et rien que pour ça Edward ne pouvait en vouloir à sa sœur d'avoir tué son père. Il poussa donc un long soupir, en serrant aussi sa sœur dans ses bras.

Merci Mélinda...c'est...bon, de te retrouver.

Lorsqu'il s'était préparé à cette rencontre, imaginant les différentes conclusions potentielles de cette révélation de sa part, une bonne part de ces conclusions se terminaient mal, et il s'estimait ainsi d'autant plus heureux que Mélinda l'accepte comme son frère.

Une maison que je n'ai plus l'intention de quitter, et que j'aiderais au mieux de mes capacités. Je sais que nous avons encore du chemin à faire avant de vraiment nous connaître, mais sache que ma présence ici et ma loyauté de son acquises, ma sœur.

Il s'était alors légèrement reculé, afin de la regarder dans les yeux. Il était impressionnant comme il avait presque, à quelques exceptions près, l'impression de se voir dans un miroir, car il avait lui même conservé des traits de visage doux, le même nez, et surtout le même regard.

J'ai fait l'acquisition au cours de ces décennies d'un certain nombre d'entreprises fructueuses dans les Marches de l'Empire. Mines de pierres précieuses, propriétés et hôtels particuliers, manufactures...et je suis prêt à ajouter cela aux biens communs de la famille. Considère ça comme mon cadeau pour m'accepter parmi vous.

Mélinda Warren

Créature

  • -
  • Messages: 3555


  • FicheChalant

    Description
    Petite vampire qui aime mordre des fesses <3

Re : Réunification (PV Mélinda Warren)

Réponse 9 juin 26, 2016, 06:59:40 pm

Bien sûr, il y avait encore des questions restées sans réponse, il y avait encore beaucoup de choses à se demander. Comment ce frère jumeau avait-il pu rester dissimulé pendant tant d’années ? Et, même, comment était-il né ? Mélinda n’avait jamais entendu parler d’un frère jumeau, et le certificat de naissance avait clairement indiqué que Mélinda était la seule fille de ses parents. Ces questions, Mélinda se les posait, bien entendu, mais, au-delà de ça, elle savait que cet homme était son frère, que c’était son sang qui coulait en lui. Elle le serra donc contre elle, sentant le jeune homme la serrer également. Des deux, il était frappant de voir combien ils avaient la même intensité dans le regard. Des yeux très similaires, et elle se fit donc cette réflexion, tout comme Edward, quand le jeune homme s’écarta un peu d’elle.

Edward lui expliqua alors qu’il ne revenait pas les mains vides. Les Marches Impériales étaient un endroit reculé de l’Empire, mais il y avait, là-bas, pour peu qu’on embauche suffisamment de guerriers et de mercenaires, de nombreux gisements à protéger. Il lui annonça donc avoir la mainmise sur des gisements miniers, des hôtels particuliers, probablement dans les coins les plus attractifs des Marches, et la gestion de plusieurs villages. Il était disposé à mettre ces domaines dans l’assiette du clan, et Mélinda sourit alors. Un sourire généreux, magnifique, étincelant, où ses dents blanches pointèrent.

« Eh bien, tu n’as pas chômé, Edward... Il va de soi que j’accepte tes cadeaux, mon chéri. »

Mélinda lui sourit à nouveau, se rapprochant un peu plus de lui. Ses mains se posèrent ainsi sur ses épaules, et ses seins caressèrent son torse, tandis que ses yeux le regardaient fixement.

« Mais, pour être honnête, même si tu m’avais ramené le trésor de Nexus, pour être un Warren, il y a encore deux choses à faire... »

Le ton de Mélinda était maintenant un peu plus sensuel, tandis qu’elle s’humectait les lèvres, et rapprochait son visage, l’une de ses mains en profitant pour se poser sur la nuque de l’homme, l’autre s’appuyant sur son torse.

« La première de ces choses, c’est d’aimer les baisers... »

On disait que, dans les Marches, la beauté n’était pas au rendez-vous. Ce faisant, Mélinda subodorait qu’Edward n’avait probablement pas dû avoir l’occasion de côtoyer beaucoup de femmes, mais, maintenant qu’il était revenu à la maison, les choses allaient changer. Leurs visages se rapprochèrent donc, et, après l’ultime mot de la vampire, cette dernière alla sceller leurs lèvres par un tendre et intense baiser, pressant son corps contre le sien.

Un délicieux soupir s’échappa de ses lèvres, tandis que, yeux clos, elle savourait ce magnifique baiser...

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Répondre
Tags :