Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
Pleione ronronnait furieusement dans les bras de Yuko, prête à avoir sa double pénétration. Mais alors qu'elle s'attendait à ce que sa chérie l'attrape et la plaque contre la banquette pour la sauter fougueusement, cette dernière caressa délicatement son corps et la fit s'allonger en douceur sur le siège. La neko n'était pas habituée à voir sa maîtresse se comporter avec autant de gentillesse et d'attention avec elle, mais c'était une surprise très agréable. Elle semblait vouloir lui offrir une première double pénétration tout en douceur. Elle suivit ses consignes et bomba son joli petit cul pour que la lapine ait la place de s'installer. Puis elle sentit deux belles verges bien tendues caresser l'entrée de son minou, de quoi la faire ronronner plus fort.

« Mmmrrraaawww... »

Pleione et Yuko s'embrassèrent, leurs langues dansant ensemble avec appétit, et elle sentit Blanche guider les deux queues dans son vagin. Elles avançaient progressivement, à un rythme soutenu, mais pas sans faire trembler de partout le corps la neko.

« Hhhmmm ! »

La lapine semblait trouver le passage étroit, ce qui venait sans aucun doute du fait qu'elle devait partager la place avec un autre sexe de futa. Une fois les deux queues tout au fond de sa chatte, le baiser se rompit et l'humaine-neko demanda à sa chérie si elle se sentait bien.

« Aaahhh... j'ai l'impression... de vibrer... de partout. Mais... ooohhh... ça va. »

La neko posa sa main sur la tête de sa bien-aimée et la caressa.

« Vas-y. »

La double pénétration commença. Pleione sentit un immense plaisir la noyer tandis que les verges des deux futas lui labouraient la chair. Elles n'y allaient pas très fort, et pourtant le moindre mouvement suffisait à faire crier la neko. Yuko et Blanche la faisaient grimper aux rideaux, et elle était si secouée qu'elle n'arrivait pas à faire autre chose qu'à griffer le dos de sa maîtresse.

« Aaahhh ! Ooouuuiii ! Putain c'est trop bon ! »

La Lilianstar avait un peu mal à cause de l'écartement important de ses parois vaginales, mais le plaisir l'emportait largement sur la douleur. Elle criait son plaisir de tout son souffle et ses mains glissaient le long du dos et des fesses de la Karistal tout en laissant la marque de ses ongles griffus. Elle laissait même échapper quelques insultes tant elle était contente de se faire sauter. Cette première double pénétration était une expérience qu'elle n'était pas prête d'oublier.

Pleione perdit rapidement la notion du temps, de même que le compte de ses orgasmes. La seule chose dont elle avait encore conscience, c'était du plaisir qui inondait son corps. Elle miaulait et criait à s'en décrocher la mâchoire, son corps était parcouru de spasmes, et cette déferlante de plaisir sexuel s'acheva quand elle sentit un torrent de sperme déferler dans son minou.

« NNNYYYAAA !!! »

Yuko et Blanche se vidèrent abondamment les bourses dans sa chambre à bébé, la faisant déborder. Cette jouissance la laissa dans un état d’hébétement léger, où elle n'attendait plus qu'un ordre de ses amantes.

De son côté, Antares se régalait en regardant Yuka s'empaler le cul sur le mandrin de Noire tout en utilisant sa bouche là où la neko le souhaitait. Elle suçait son mamelon avec autant de force que si elle voulait en faire sortir du lait, ce qui était bien sûr impossible. Elle le pinçait même avec ses dents.

« Mmmhhh... oh la vilaine fille... qui mord le sein de sa maman. »

Sa voracité était à la hauteur de son excitation. Antares s'amusa encore plus quand elle vit Noire commencer à fesser Yuka en même temps qu'elle la sodomisait. Le plaisir semblait rendre l'humaine-neko folle de joie, à tel point qu'elle en vint à ceinturer sa chérie pour ne pas que son visage s'éloigne de sa poitrine.

« Mmmyyyuuu... ooouuuiii... ça c'est une bonne fille. Hhhmmm... suce les tétons de maman... vas-y à fond. »

Quand sa soumise agissait ainsi avec elle, la neko ne pouvait s'empêcher de fantasmer en l'imaginant dans le rôle de son joli bébé avec une couche bien épaisse entre les jambes et une jolie robe rose sur le dos, la couvrant de câlins et de baisers, et lui donnant quelques fessées de temps en temps. Elle était aux anges. L'une de ses mains passa entre les cuisses de son amante et elle alla caresser son minou dégoulinant de mouille.

« Ooohhh... ça c'est une petite fille trempée. »

Tandis qu'elle la doigtait énergiquement, elle alla murmurer à son oreille pour que les autres n'entendent pas.

« Si maman le pouvait... mmmrrraaawww... elle t'interdirait de porter une culotte... et elle te mettrait une couche... dès maintenant. Mmmyyyuuu... »

Antares savoura son plaisir pendant de longues minutes, jusqu'à ce que Yuka ne jouisse en répandant sa mouille sur ses doigts et que Noire remplisse son fondement avec sa crème chaude. Après ce rodéo, la Karistal et la lapine eurent besoin d'une minute pour reprendre leurs esprits. Dans cet intervalle, la neko garda la tête de sa bien-aimée contre ses seins et la couvrit de baisers délicats.

« Oui... tu as été une bonne fille pour maman. Mais j'ai quand même envie... de m'amuser un peu. »

La Lilianstar prit la petit culotte de sa soumise et la lui mit devant les yeux.

« Maman ne peut pas te mettre de couche maintenant, mais les culottes sont pour les grandes filles. Tu es trop mouillée pour que je t'autorise à remettre la tienne. »

Un sourire carnassier commença à se dessiner sur le visage de la maîtresse.

« Cependant... si tu es capable de me faire jouir assez fort... et que mon corps se noie dans le plaisir... peut-être que je te la rendrai. »

Qu'elle veuille l'attaquer seule ou demander de l'aide à Noire, la méthode importait peu. Tout ce qu'Antares voulait, c'était que Yuka lui fasse une démonstration de son talent pour qu'elle mérite de porter à nouveau sa petite culotte.
2
Complexe d'études secondaires et supérieures / Re : Un type pas très partageur [Pv Clad]
« Dernier message par Clad Oyio le septembre 15, 2019, 01:26:40 pm »
Clad regardait à présent la jeune fille se relever avec toujours un peu de sperme sur le corps. C'était ridicule, seul, il aurait fait beaucoup mieux. Il l'aurait recouverte de la tête au pied et il lui en aurait même laissé pour se finir dans sa bouche. En tout cas, Rin n'avait pas du tout l'air gênée et encore moins énervée qu'un voyeur comme Clad l'ait filmé quelques minutes auparavant. D'autant plus, qu'elle lui dit que la scène auquel l'homme venait d'assister, ne valait pas ce qu'elle avait déjà vécu avec toute une équipe de Baseball, par exemple. Oui, Clad s'en souvenait de cette vidéo. C'est à ce moment là, qu'il s'était dit que s'il avait l'occasion de coucher avec, il pourrait lui faire tout ce qu'il veut.

Rin lui demanda son nom, mais au moment de lui répondre, elle enchaîna  et lui permit de coucher avec, prétextant que ça serait mieux que de la regarder en vidéo. L'homme ne savait trop quoi dire. Il était à la fois choqué, heureux et terriblement excité. Son membre, à l'intérieur de son pantalon était à présent bien grand, du liquide pré-sperme commençait à se libérer dans son caleçon.

« Et bien … Moi c'est Clad. Et oui, avec plaisir ... » dit-il un peu timidement.

A ce moment là, Clad sentit l'excitation lui parcourir les entrailles, il arrivait enfin à se détendre. L'odeur de la jeune fille qui était comme un aphrodisiaque, l'aidait beaucoup. Sans réfléchir, il enleva son haut et son pantalon, ne laissant que son caleçon, que sa bite de vingt centimètres, déformait complètement.

L'homme se rapprocha légèrement de la jeune fille, il avança ses mains et commença à lui caresser les seins. Il s'amusait à les porter légèrement, afin de voir s'ils étaient aussi lourd qu'ils en avaient l'air. Ensuite, il se mit à les caresser, naviguant entre les tétons et la chair blanche. Il se mit même à pincer légèrement les tétons de Rin.

Pendant ce temps là, son liquide pré-sperme commençait à  perler au dessus de son caleçon, mais Clad, tellement occupé à caresser la magnifique poitrine de Rin, ne remarquait rien.
3
Territoire de Tekhos / Re : Metro, boulot, dodo [PV Rinako]
« Dernier message par Suki Tetsuhiko le septembre 14, 2019, 11:26:00 pm »
Suki devait un peu se changer les idées et passer un moment agréable avec Rinako, en soi, ça ne la dérangeait absolument pas mais avec son corps, ça... ça la rendait un peu nerveuse. Elle n'était pas horrible à voir, mais son corps avait soudainement eut une poussée de croissance, ça pouvait être quelque peu confus pour Rinako, autant que pour Suki ? Sortant de la chambre, l'ambiance était un peu plus dans l'état d'esprit qu'elle devait être, sa Rinako était elle aussi dans une charmante petite tenue alors qu'elle... Suki n'avait jamais été très sous-vêtement. Elle a grandi en usant que de la tenue Celkhane et ne portait donc autre chose que pour dormir. Et la culotte, c'était depuis qu'elles avaient les filles à la maison, avant, ce n'était que le tee-shirt qui lui servait de pyjama. Rinako la rassurait un peu, après ce baiser, ce qui la fit doucement sourire.

« Merci... »

Autant Suki débordait de confiance sur le terrain, autant quand il s'agissait de passer un moment plus intime, elle était plus timide et réservée. Ce n'était pas la même chose pour elle. Non pas qu'elle n'aimait pas tout ce qui avait un rapport au sexe, mais elle était plus à l'aise avec un fusil entre les mains. Elle déposa ses mains sur ses épaules, d'ordinaire elle pouvait poser sa tête sur sa poitrine sans problème alors que là, leurs regards pouvaient se faire face. Malgré son apparence, malgré sa taille, elle restait Suki, cette même Celkhane pas si confiante que ça sur ce terrain.

« Rinako... »

Elle n'avait pas vraiment quelque chose à dire ou à demander, mais prononcer son nom, c'était un peu plus rassurant pour elle. Elle rapprocha ses lèvres des siennes, venant fermer les yeux pour partager un moment doux et délicat avec elle. Elle déposa ses mains sur ses épaules, d'ordinaire elle pouvait poser sa tête sur sa poitrine sans problème alors que là, leurs regards pouvaient se faire face. Même ses mains, elles restaient sur ses épaules alors que pourtant, elle pourrait en profiter pour caresser son corps pourtant magnifique, surtout dans cette tenue, mais elle avançait doucement. Rinako pouvait passer ses mains où elle voulait, Suki ne lui refusait rien. Quant à elle, elle devait bien avoué qu'entre ses jambes, ça la démangeait un peu... Mettant fin, un instant, à ce baiser, elle ouvrait les yeux pour parler doucement à sa petite amie.

« Au moins... les sensations sont toujours les mêmes... »

Pour ce qui concerne les baisers, après le reste, elle ne savait pas si ça allait être plus intense ou moins ?
4
Complexe d'études secondaires et supérieures / Re : Un type pas très partageur [Pv Clad]
« Dernier message par Rin Shibuya le septembre 14, 2019, 10:39:10 pm »
Rin aimait beaucoup venir au lycée, en ce sens qu'il lui était facile de trouver des partenaires sexuels, garçons comme filles. C'était là le grand avantage. L’inconvénient en revanche, c'était que ces derniers tenaient difficilement son rythme et il était très commun qu'ils finissent épuisés avant qu'elle ne prenne réellement son pied. Le seul moyen pour la jeune fille de faire durer le plaisir était alors d'avoir plusieurs partenaires en même temps ou à la suite, mais cela restait rarement satisfaisant.

A ce moment là, c'était exactement ce qu'il se passait. La demi dizaine de lycéens lui jouirent dessus, lui offrant assez de sperme pour un petit en-cas. Malheureusement, ils étaient déjà exténué alors que ça faisait à peine un quart d'heure que Rin jouait avec leurs queues. Eux, avaient sans doute passés un moment plaisant, mais elle, restait sur sa faim. Tandis qu'ils remontèrent leurs pantalon, la lycéenne se contentait de récolter la semence sur sa peau pour l’amener entre ses lèvres, sans vraiment les regarder partir. Quant au garçon qui avait filmé la scène, celui-ci vint finalement à elle, l'air intimidé.

- Hey ! Tu es Rin, c'est ça ? J'ai adoré tes dernières vidéos. J'ai … j'ai hâte de voir celle-ci sur ton site … Enfin … Si tu as filmé évidemment … Je suis bête.

- Hmm... Pas vraiment nan, je préfère mettre ce qui en vaut vraiment la peine... Et ça, ça valait pas ma séance avec l'équipe de base ball.


Une scène mémorable où elle avait été baisée par toute une équipe sportive après leur entrainement, une bonne grosse partie de la nuit. Des types baraqués montés comme des buffles qui n'avaient pas hésitais un seul instant avant de pourfendre ses orifices serrés avec leurs matraques. Un véritable festin, en comparaison de son en-cas de ce midi. Ci le lycéen avait vu ses vidéos, il avait probablement dû tomber sur celle-ci. Rin ne se refusait jamais rien lorsqu'il était question de sexe.

Rin se releva et, toujours nue, se pencha vers lui, mains croisés dans le dos et affichant un petit sourire espiègle, absolument pas gênée d'être vue par quelqu'un qu'elle ne connaissait pas dans son plus simple appareil. Mais bon, ce n'était pas non plus comme si personne ne la connaissait à Mishima.

- Tu connais mon nom, mais moi, je ne connais pas le tient. Tu me le donne du coup ? ❤ Et pourquoi te contenter de vidéos quand l'occasion se présente enfin de me sauter ? T'inquiète pas, je mord pas trop fort ♪
5
Le coin du chalant / Des trames, encore des trames. -Hentai ou pas-
« Dernier message par Akeshi le septembre 14, 2019, 09:31:44 pm »
C'est avec surprise que j'ai constaté que je n'avais pas fait de chalant pour proposer des scénarios directement aux personnes qui pourraient être tentées de vouloir RP. Les trames proposées se dérouleront principalement sur Terre parce que c'est là qu'officie le détective.

Genres : Enquête, lycée.
Akeshi et votre personnage forment un duo de détectives/mercenaires -à décider- qui travaille uniquement dans l'enceinte du lycée. Elèves et professeurs peuvent faire appel à eux pour retrouver des objets perdus, faire circuler des rumeurs sur des personnes ou aller jusqu'à orchestrer une vengeance.
Leur efficacité est désormais connue de tout le monde même si tout cela reste officieux et que personne ne sait vraiment qui ils sont vu qu'ils passent par un site web pour leurs demandes.


Genres : Enquête, ville.
De manière officielle, le détective Akeshi peut être engagé par la police ou des civils. Votre personnage est de la famille d'une victime d'un meurtre ou est suspecté à tort du meurtre de la personne en question.


Genres : Découverte, bac à sable, sur Terra.
Passage sur Terra à travers un portail, le détective va devoir s'adapter. Quitte à exploiter les autres en abusant de son pouvoir. La fin justifie les moyens après tout.


Genres : One-shot.
- Le monde a changé suite à une catastrophe et il va falloir reconstruire la planète. Cela peut se passer dans un abri façon Fallout ou en dehors sans radioactivité.
- Une femme est envoyée dans un manoir isolé sans qu'on lui explique pourquoi. Une fois sur place elle découvre qu'elle sera formée par le maître des lieux pour devenir une épouse parfaite aux yeux de son futur époux.
- Crise sociale dans tout le pays. Un mouvement populaire appelé les chemises vertes prend les armes et kidnappe la femme d'une figure politique. Les jours passent et aucune nouvelle. Pas de demande de rançon ou d'exigences. Une semaine plus tard on découvre en direct qu'elle est vivante. Elle n'a pas été maltraitée. Mais ça ne saurait tarder...

Tous les kinks sont quasiment intégrables aux scénarios présentés ici. Ma boite à MP est ouverte pour les personnes timides qui ne veulent pas répondre directement sur ce topic.

La seule exigence que j'ai est de répondre au moins deux fois par semaine vu que mes réponses ne seront pas des pavés. Sans vouloir abuser, attendre un mois entre deux réponses c'est l'équivalent de casser le rp définitivement.

 8)
6
Complexe d'études secondaires et supérieures / Re : Un type pas très partageur [Pv Clad]
« Dernier message par Clad Oyio le septembre 14, 2019, 07:41:42 pm »
Clad depuis le début de l'année scolaire, était bizarrement beaucoup plus présent en cours. Il ne s'agissait pas des cours en eux même, encore moins pour ces notes, etc. Non, il n'en avait que faire de tout ça. Il était riche, vivait dans l'un des plus beau appartement de la ville. Il fallait donc une vraie bonne raison pour qu'il vienne aussi souvent. Et cette raison, c'était cette fille,dans sa classe. Elle était magnifique, avec de gros seins, un petit cul parfait et surtout elle adorait le sexe.

En effet, lorsque Clad était chez lui, il avait eu connaissance d'une jeune étudiante dans son campus, qui s'amusait à se filmer en train de baiser des mecs, notamment des étudiants et ce, dans n'importe quel endroit du bâtiment. Il s'était branlé plusieurs fois sur ces vidéos. Il faut dire que la jeune fille était une vraie nymphomane et n'hésitait pas à le montrer. Clad était persuadé qu'elle devait boire plus de sperme que d'eau pendant ses journées de baise.

Le jeune homme passa des journées entières à la regarder se faire prendre. L'envie de se la faire était présente depuis le début, mais son envie de l'avoir pour lui seul émergeait petit à petit dans son esprit. C'est une fois que les nouveaux cours du semestre ont eu lieu, qu'il se rendit compte que cette jeune fille était dans sa classe. Pendant tout le cours, elle rigolait assez fort, avec de nombreux mecs, assit, tout autour d'elle. Au moment de la sonnerie, qui annonçait le début de la pause du midi, il se leva et commença à les suivre, un peu au loin. Ils les vit monter tout en haut du bâtiment, Clad les suivit jusqu'à la porte et alluma son portable, et commença à filmer la jeune fille se faire juter dessus. Les prémices de sa volonté de ne l'avoir que pour lui venaient d'apparaître, car il n'en voulait plus des vidéos de la jeune fille, postées sur son blog à la vue de tous, non, lui ce qu'il voulait, c'était de l'exclusivité.

Pendant plusieurs minutes, il s'amusa à la filmer. Elle prenait évidemment beaucoup de plaisir. Mais ces hommes … Il ne savait vraiment pas y faire. Il aurait fait ça tellement différemment. Bref, c'est pile au moment où elle se faisait juter dessus, qu'il la vit regarder Clad et lui faire un petit clin d’œil. Il attendit que les hommes aient fini et aient remit leur pantalon, pour se montrer davantage. Il la salua au loin, l'air un peu gêné.

C'était pas du tout le style de Clad, lui les aimait soumises, il aimait les violenter. C'était quelqu'un de très confiant. Mais cette jeune fille dépassait toutes les autres. Il en avait rarement vu d'aussi libertines et aussi nymphomanes, dès le début. Il était, il faut l'avouer, intimidé.

Il se rapprocha du petit groupe, son portable rangé dans sa poche.

« Hey ! Tu es Rin, c'est ça ? J'ai adoré tes dernières vidéos. J'ai … j'ai de voir celle-ci sur ton site … Enfin … Si tu as filmé évidemment … Je suis bête. » dit-il toujours un peu intimidé.
7
Territoire de Tekhos / Re : Metro, boulot, dodo [PV Rinako]
« Dernier message par Rinako Yukimitsu le septembre 14, 2019, 11:57:41 am »

Le repas terminé, la table débarrassée et la vaisselle dans la machines, elles étaient enfin prêtes à passer un dernier moment toute les deux avant de dormir. Après ce qu’elles avaient vécue dans la journée, se moment d’intimité de plaisir ne pourrais que leur faire du bien. Enfin tout dépendra comment Suki réagira avec son corps actuel, physiquement ou psychologiquement elle pouvait finalement faire un blocage.

Suki s’occupa d’insonorisé la chambre pour pas déranger les petites et qu’elles ne les dérangent pas non plus en se demandant ce qui se passe, puis elle partit dans la salle de bain. Rianko se retrouva alors pour la première fois seule depuis tout ça. Elle se laissa tombé sur le lit, restant comme ça quelques secondes. Même si avec le temps elle c’était faites à ses situations, ça n’enlevais rien à l’horreur de tout ça. Surement que lendemain, elle irait voir pour prendre des nouvelles de ses pauvres enfant…Mais pour le moment c’était Suki qui avait besoin d’elle.  Lui faire plaisir et lui faire oublier ce qui lui était arrivé, il fallait se ressaisir et se changer.

Elle se leva finalement et commença par mettre un peu de musique, une petite musique d’ambiance qu’elle aimais bien. Le genre de musique douce sur lequel il lui arrivait de dansé quand elle avait besoin de se vidé l’esprit. Elle retira alors sa combinaison de danseuse de combat, puis attrapas sa tenue de nuit. Un ensemble de sous-vêtements rose en dentelle, le tout sous une nuisette transparente. Rinako avait toujours besoin de sentir respirer sa peau, es que sa venais de sa façon d’utiliser la magie ? C’était possible, mais c’était un besoin qu’elle avait. Puis dans cette tenue elle était plutôt sexy après tout.

Finalement Suki arriva dans sa tenue habituelle elle aussi, sauf qu’avec son corps actuel, c’était beaucoup plus juste. L’effet était complétement différent, Rinako se demandait même si c’était confortable quand elle voyait sa culotte si serrée.  Bien sur Suki s’inquiétait de lui plaire. Rinako lui sourit et s’approcha pour l’embrassé.


-Tu pourrais être devenue une limage galactique géante, tu me plairais toujours. Sérieusement, tu es très bien comme ça.

8
Complexe d'études secondaires et supérieures / Un type pas très partageur [Pv Clad]
« Dernier message par Rin Shibuya le septembre 14, 2019, 04:28:08 am »
Cela faisait désormais plusieurs mois que Rin vivait seule chez elle. Elle avait beau avoir été adoptée par une nouvelle famille, sa mère était absente, tout comme sa sœur. Seule l’IA de leur appartement domotique lui tenait compagnie. Si seulement les choses en seraient restées là, à la rigueur, ça aurait été, mais non, la plupart de ses connaissances étaient portées disparues aussi, et personne ne semblait s’en inquiéter. Si la jeune fille avait été superstitieuse, elle aurait pu penser qu’elle serait la prochaine à disparaître.

Heureusement, elle avait son blog pour tenir. Depuis l’absence de sa famille et ses amies, Rin avait redoublée d’activités sur celui-ci, pour combler le vide et enchaînait désormais les plans cul plus vite qu’un danseur de claquettes enchaînait ses pas. A un point tel que c’était un miracle quasi divin qu’elle parvienne à maintenir ses notes dans la moyenne.

D’ailleurs, ce jour là, c’était la pause midi, et Rin prenait un repas bien particulier sur le toit du bahut. Elle avait pliée son serafuku dans un coin et était donc entièrement nue, entourée par plusieurs garçons, qui frottaient leur queue partout où il le pouvait sur son corps, pendant qu’elle même en suçait un et en branlait deux autres. Les traces de semence un peu partout sur elle démontraient que la lycéenne les avait déjà fait jouir plusieurs fois. Malgré tout, elle continuait à les satisfaire, pour leur plus grand plaisir à tous. Après tout, Rin avait encore faim...

Du coin de l’œil, elle voyait également un garçon qu’elle ne connaissait pas encore, occupé à filmer la scène derrière la porte de l’escalier de service. Soit un gars qui n’était pas au courant pour son blog et penserait pouvoir la faire chanter plus tard, soit un viewer de son blog, qui comptait lui envoyer la vidéo plus tard... Elle le saura bien assez vite de toute façon, car tandis qu’elle lui fit un discret clin d’œil, les lycéens se mirent à lui juter au visage et à la poitrine, dans des râles de plaisir...
9
Salles de cours et bibliothèque / Re : Tout commence par une rencontre... [PV Kanade Yume]
« Dernier message par Ayame Himetora le septembre 13, 2019, 11:59:51 pm »
Inutile de se presser, certes Ayame brûlait d'envie d'essayer toutes ses choses qu'elle avait lu dans les livres sans pour autant les vivres. Mais sauf si Kanede s'enfuit immédiatement en courant sans lui laisser l'occasion de l'approcher à nouveau, elle était déjà piégée. C'est aussi pour ça qu'elle se retenait. Et puis à quoi bon si elle passe à l'attaque ici ? Il y avait des gens qui pourraient aisément venir en aide si elle couine trop fort, alors que dans sa chambre ou dans la sienne, elle sera à sa merci. Quoi qu'il en soit, elle jouait donc le rôle de la petite amie. Puis soyons franc, ça l'intéressait tout de même un minimum toute cette histoire. Posant sa question concernant le week-end qui s'annonçait devant eux, Kanede n'avait pas spécialement d'idée puisqu'en général, elle restait chez elle pour résumé la chose. Ça ne change pas d'elle, Ayame ne pouvait pas dire mieux à ce sujet. Au mieux parfois, elle allait en ville pour voir les nouveautés en librairie et parfois la bibliothèque, mais elle avait déjà fait le tour.

Mais comme elle aussi n'était pas trop cinéma, elle opta pour le parc.

« Le parc ? »

Elle restait silencieuse un instant. Un espace ouvert, en majorité calme, des bancs pour bouquiner, le temps calme normalement, un endroit où rester en couple... Moui, ça pouvait être une bonne idée en soi, il y avait bien des possibilité sans pour autant faire dans l'excès.

« Cela me semble être une bonne idée. La seule chose que je devrais savoir, c'est jusqu'à quel point je peux aller ? »

Oui, car même si elle ne fera rien qui irait contre la loi, elle doit savoir où seront les limites ? Peuvent-elles se tenir la main ? Se prendre dans les bras ? S'embrasser ? Elle doit savoir pour ne pas faire un faux pas. Sinon, elle était d'accord pour faire cette petite sortie, ça lui semblait même une bonne idée de choisir le parc. Ça restait classique sans pour autant être trop banal. Elle apportait la tasse à sa bouche, buvant doucement son thé encore un peu chaud, mais pas brûlant au point d'en souffrir. Déposant la tasse dans sa coupelle, elle observa Kanede en souriant. Ce petit sourire pouvait vouloir dire tellement de choses venant de sa part. Mais rien de bien méchant pour le moment.

« Kanede-chan... tu pourrais me citer trois choses que tu aimes chez moi ? Que ce soit physique ou que tu sache me concernant ? Pour ma part... Ce petit sourire pouvait vouloir dire tellement de choses venant de sa part. Je suis d'accord pour dire que la beauté ne fait pas tout, mais ne nous voulons pas la face, cela aide à avoir des sentiments pour l'autre. Ensuite... Bien sûr il y aussi la lecture, le fait que tu aimes cela m'a fait lever les yeux sur toi. Si tu serais une de ses pimbeches qui ne pense qu'au maquillage et aux selfies, ça aurait fait de toi une fille si banale et si ennuyante... Pour finir... Ce n'est pas très comparatif, car tu es la seule avec qui j'ai partagé ça, mais... tes lèvres ont bon goût. »

Il fallait bien qu'elle mette sa petite touche personnelle. Cela ne fit qu’étirer son sourire. Maintenant, c'était à elle d'en faire autant, pendant que sa cuillère faisait tournait dans sa tasse, doucement.
10
Territoire de Tekhos / Re : Entre Kitsunes [PV Tek-Kitsune]
« Dernier message par Miyubi Inari le septembre 13, 2019, 11:57:17 pm »
La famille Inari retrouvait un certain quotidien, le fait cette fois que Kanna était absente l'après-midi fit que Miyubi dû rester éveillé sans faire de sieste avec Kozué, qui l'avait quand même fait, elle. Nozomi avait toujours ses cours pour apprendre la vie en société, et même ce que toute jeune fille de son âge devait savoir, l'écriture, l'histoire, la langue. De son retour tardif, sa mère n'avait pas pu se reposer, mais maintenant Kanna de retour, sa mère pourrait se reposer. Sauf que la mère de famille était assez têtue et préférait continuer de travailler, elle irait juste se coucher plus tôt ce soir. Pendant que la mère de famille cuisinait, Kanna l'aidant dans sa tâche, Nozomi terminait les tâches au temple. Vu l'heure, les visites vont se terminé au sein du temple, le reste était toujours accessible comme toujours. Le ménage, fermer les portes, ce genre de petites choses.

Amata jouait avec Kozué pour le moment, amusant la petite comme elle le pouvait avant de la libérer pour qu'elle retourne voir sa mère. La sieste ne serait pas pour maintenant, surtout pour elle sinon elle ne dormirait pas ce soir. Bien qu'elle traînait dans le coin cuisine, elle avait l'habitude de ne pas déranger sa mère dans ce moment, sauf si vraiment elle s'ennuyait, mais elle observait sa mère et sa grande sœur parler, enfin, surtout Kanna, Miyubi ne communiquant que par signe. De son côté, Nozomi se reposait un peu de toutes ses tâches avant de revoir Amata venir vers elle. Techniquement, elle ne lui avait rien fait de mal, mais la jeune fille n'arrivait pas à supporter les humains. Amata avait beau être une kitsune, elle restait imberbe. Seuls les furrys pouvaient aisément approcher Nozomi, sans ça, elle restait méfiante des imberbes. Bien qu'elle avait appris à respecter les multi-queues au sein des kitsunes, comme les autres, elle avait la malchance de ne pas être une furry. Sinon, Nozomi aurait été une toute autre personne avec elle.

Son regard se tournait vers elle, pas le moindre synonyme de sympathie dans son regard noir, elle restait silencieuse un instant avant de soupirer, sans le cacher.

« Si tu veux, mais on devlait ne pas pelde de temps, cal celtaines boutiques vont commencer à felmer. »

Surtout ce genre de boutique, c'était plutôt les restaurants et bar qui restait ouvert tard. Non pas qu'il faisait nuit, mais le ciel perdait de son bleu pour virer doucement au orange. Elle acceptait donc la requête d'Amata, uniquement, car elle savait qu'en faisant sa tête de mule, sa mère et sa grande sœur aurait continuer de lui faire la morale. Se redressant, elle passait rapidement dans le coin cuisine, indiquant dans sa langue natale son départ avec Amata. La mère comme la fille se retournait vers elle. Miyubi gardait son sourire de maman quant à Kanna, elle sourirait aussi. Mais que voulait dire ce sourire ? Ça pouvait autant être le même message que Miyubi qu'un sourire plus charmeur. L'interprétation était libre venant de la kitsune charmeuse. Elle embrassa – plutôt léchait – les lèvres de Kozué avant de partir. Toujours habillée dans sa tenue de miko, car autant ne pas perdre de temps, elles quittaient le temple pour revenir en ville.

« Qu'est-ce que tu veux acheté en ville ? Comme ça, je saulais mieux te guider. »

Nozomi était la plus cultivée de la civilisation Edorasienne. Elle apprenait la langue, l'écriture, la culture, pour ensuite apprendre ça à sa famille. Plus tard, ce sera Kozué, qui pourrait mieux apprendre tout cela vu qu'elle est encore jeune, mais pour le coup, ça restait son rôle à elle d'apprendre pour sa famille. Malgré tout, toute la famille gardait leur petit accent transformant les R en L. La kitsune restait sauvage vis-à-vis d'Amata mais elle faisait des efforts au moins, c'était déjà ça.
Pages: [1] 2 3 ... 10