Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Lucy Trend

Créature

esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

samedi 09 avril 2022, 20:54:56

-Alors… après avoir tourné ici… c’est… la prochaine à droite ?

Du moins c’était ce que je comprenais des instructions du GPS de mon téléphone, j’aurais préféré voler directement mais pour ce genre de travail, je préfère rester « normal » … du moins le temps d’arriver chez mon client. Cette fois c’était un riche japonais dans un quartier huppé… à l’écart du centre-ville. J’avais un peu l’habitude de ce genre de client… des business man, patron d’entreprise ou personne haut placé, tellement a fond dans leur travail qu’ils n’ont pas vraiment de temps pour se divertir et apaiser leur pulsion. Et du coup ils font appel à des personnes comme moi pour les apaiser. Toujours prêtes à servir pour de l’argent… et pourquoi pas boire un peu de sang… et récolter des secrets inavouable… toujours pratique.

Et là on retournait avec apparemment un petit riche, pourquoi pas. Ça ne me changeait pas de d’habitude a pat des demandes particulière qui sortait de ce qu’on me demandait… « venir au naturel ». Pour les autres clients je m’habillais toujours un peu classe… a part les chaussures que je dégageais très vite. C’était la première fois qu’on me demandait de ça, du coup j’avais mon accoutrement habituel, je me fichais bien que ce fût un peu bizarre comme demande. Apres tout je n’avais pas besoin de me préparer longtemps cette fois.

C’était une zone pavillonnaire avec des maison japonaise traditionnel, cela m’amusait, la société japonaise avec ses codes stricte et son image sage… même dans les coins des plus traditionnel il y avait toujours des déviances caché… et souvent des déviances extrêmes.

-Ah !! Enfin !!

J’avais trouvé la demeure de mon client, je m’approchais du portail en bois cachant l’enceinte intérieur. Apparemment il y avait un grand jardin, je vins alors escalader le mur juste pour voir la maison. Très traditionnel, la bâtisse et le jardin… mais avec de la modernité sur la façade avant comme l’indiquait une porte de garage.

Je fus tenté de passer le mur pour directement toquer à la porte mais… j’allais être sage pour l’instant, j’avais des secrets à découvrir. Je redescendis du mur et je vins sonner à l’interphone. J’entendis décrocher et je vins alors répondre.

-Bonsoir, je suis Lucy Trend, vous m’avez demandée pour une nuit.

Il n’y eu pas de réponse, mais le portail s’ouvrit simplement. Je prenais ça pour une invitation et je vins alors me diriger vers la porte d’entrée, prêt à rencontrer mon hôte.
Je suis différente? Oui. Je suis bizarre? Oui. Je suis dérangeante? Oui, oui oui!! Et ça me plait très bien comme ça!!

Forme humaine:
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
Forme vampire: (attention nudité)
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Asmodeus

Avatar

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 1 mercredi 13 avril 2022, 02:30:24

Avait-elle encore oublié ? L'avait-elle encore oublié ? Lucy, elle s'appelait comme ça aujourd'hui. Poupée de chiffon, livrée aux vents du désespoir, objet du sadisme d'une de ses filles et de ses propres désirs. La danseuse grâcieuse, la courtisane radieuse, l'assassin grandiose, l'objet dévoyé. Lucy Trend, petite lumière accrochée à ses fils. Elle sautait et tournait sur cette terre, incapable de se rappeler de son passé et des secrets qu'elle n'aurait pas dû oublier.
Asmodée, Prince de la Luxure, Surintendant des Enfers et patron des maisons de jeu, veillait sur elle depuis ce que certains pouvaient juger être une éternité. Il s'amusait de son sort comme de ses plaisirs erratiques, s'était pris au jeu de ses passions impropres. Maintes fois, il s'était mêlé à son existence, l'usant jusqu'à la corde avant de la laisser, marquée à jamais d'un sceau invisible, un sceau qu'elle avait oublié mais qui s'imposerait toujours à elle.
Car ce sceau était le sien, et elle serait toujours happée par son appel.

Ce soir-là, il avait endossé la peau d'un jeune premier japonais pour l'attirer. Le sort avait voulu qu'elle finisse dans ce point focal d'anomalies dimensionnelles qu'était Seikusu ; un lieu bien avisé pour ses petits plaisirs et ses pérégrinations, bien proche des Enfers dont il était sorti pour la retrouver. Il avait prétexté l'usage de ses services courtisans et n'avait eu aucune exigence, sinon qu'elle reste elle-même, elle qui n'avait guère changé depuis leur première rencontre, il y a fort fort longtemps, dans un pays fort fort lointain.
Il avait senti son approche bien avant qu'elle ne sonne. Du fauteuil où il se tenait, Asmodée bougea la main, faisant planer le combiné de l'interphone et activant l'ouverture de la porte avant de le raccrocher. Elle arrivait, et il se préparait à des retrouvailles qui seraient pour le moins troublantes pour la vampire. Plongé dans l'obscurité, les rayons précoces de Sélène éclairant seuls le séjour où il l'attendait, silencieux. Et il la laissa entrer et s'aventurer à l'intérieur, l'observant, inchangée, avant de briser le silence pour l'accueillir.

"Bienvenue, Lucy."

Il attendit qu'elle le repère dans la pénombre, ouvrage facile pour une créature nocturne, avant de continuer. Pour le moment, il n'activait pas le sceau magique qu'il avait laissé en elle, s'amusant de la voir évoluer au naturel avant de la soumettre à leur vieux pacte. Il la ménageait avant de la transformer en poupée de chiffon ; sa poupée de chiffon.

"Mets-toi à l'aise, et tourne, que je te voie bien. Tu es... parfaite."

A l'image de ses souvenirs ; mais il ne pouvait le dire, pas encore. Chaque chose en son temps. Au jeu du chat et de la souris, la meilleure partie était celle où la souris ne savait pas encore qu'elle était prise au piège.

Lucy Trend

Créature

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 2 mercredi 13 avril 2022, 08:49:40

Apres avoir traversé la partie du jardin a la façade de la demeure, je vins entrer dans la demeure. La lumière était éteinte dans l’ensemble de la maison apparemment, juste illuminé par le reste des rayons du soleil en train de se coucher lentement. Alors que je traversais hall d’entré et couloir, j’en profitais pour regarder autour de moi. La demeure était toujours dans un style traditionnel mais avec des pointes de modernité occidental… voir même des fois des pointes artistique occidental. Un jeune cadre dynamique ? Un artiste ? Puis finalement je pensais qu’il devait surement s’agir d’un architecte.

Une fois arrivé dans le séjour, je pu observer autour de moi avant que mon regard ne s’attarde sur une silhouette. Cela devait être mon client. Un jeune japonais… la trentaine peut être ? Un peu moins. Dans un style très moderne, maintenant j’en étais sûr, c’était surement un architecte. Il était beau, séduisant mais surtout, en le regardant j’avais une impression étrange… un désire… une excitation que je ne parvenais pas à expliquer. Comme si j’étais enchanté par ce bel homme. Je vins alors pousser un petit rire de nervosité tout en secouant la tête.

Je vins alors m’incliner pendant que mon client m’accueillait. Il resta assis dans un fauteuil, m’observant avec beaucoup d’attention. Il me demanda de me mettre à l’aise et j’eu une petite hésitation. Devais-je déjà révéler ma poitrine ? C’était peut-être l’un des seuls métiers ou j’étais à peu prêt sage car c’était une bonne source de revenu mais… si on me contactait c’était uniquement par le bouche a oreille donc ce client devait savoir que j’aimais beaucoup afficher ma nudité. Je vins donc retirer le foulard qui couvrait mes seins, posant ce dernier sur un canapé avant de tourner très lentement pour permettre à mon hôte d’observait ce qu’il voulait.

Je pris du temps juste pour faire quelque pose pour mettre en valeur mon corps et certaine partie de mon corps. Croisant les bras pour remonter mes seins, offrant une bonne vue sur ses derniers et mes piercings. Puis de face les bras en l’air légèrement penché vers l’arrière attirant le regarder vers mon ventre et le piercing du nombril. Puis de dos et un peu de coté ou ce fut bien sur mes pieds qui furent mise en valeur, un peu mes jambes bien sures mais surtout mes pieds et les nombreux bijoux qui les parsemaient.

Cela fait je vins me diriger vers une bouteille de champagne que j’avais vu pendant mon tour sur moi-même. Je vins la prendre, remplissant les deux coupes présente a ses cotés et retourna vers mon hôte, donnant délicatement une coupe avant de m’asseoir sur mes talons, les deux genoux a terre, devant lui.

-Je vous remercie pour vos compliments monsieur et j’espère que le reste de la soirée sera combler vos attentes les plus folles.

Je pris alors une première gorgée du champagne, toujours intriguée par cette étrange sensation… je commençais a avoir chaud… surement un peu de nervosité… pour qu’elle raison, je ne sais pas mais peu importe, j’avais une réputation à tenir.

-Alors cher monsieur, par quoi voulez-vous commencer ?
Je suis différente? Oui. Je suis bizarre? Oui. Je suis dérangeante? Oui, oui oui!! Et ça me plait très bien comme ça!!

Forme humaine:
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
Forme vampire: (attention nudité)
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Asmodeus

Avatar

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 3 samedi 16 avril 2022, 04:20:09

Asmodée n'était pas un sentimental, mais il aurait volontiers menti pour cacher la sensation que lui procurait ces retrouvailles, alors même qu'elles étaient loin d'être entamées. Comme elle dévoilait sa peau caramel aux mamelons sombres et la grâce tonique de son corps de danseuse, pas un seul instant affectés par les vices et sévices des siècles passés, il se rappelait leurs précédentes rencontres avec une nostalgie inspirante. Et il sourit, derrière sa main, à l'exposition de ces pieds dont elle était fière. Que la poupée ne s'inquiète pas : ils y viendraient, tôt ou tard, et elle prierait alors, en vain, ses grands dieux de l'avoir gardée de son amnésie sélective.

La coupe prise, le regard plongé dans le sien avec intensité, le démon aux traits humains se paya une minute de silence, comme la célébration anticipée de la mort de la naïveté de la belle courtisane. Une lueur d'excitation brillait dans ses prunelles en songeant à la suite ; mais il ne pouvait en laisser trop deviner. Et il préféra agir comme un client lambda, avant toute chose, pour ne pas éveiller les soupçons.

"On m'a dit que tu dansais divinement. Fais-moi voir ! Que je te désire plus encore."

Il avait écarté les jambes, l'invitant à se glisser jusqu'à lui si elle le voulait, à la recherche du plaisir de son client inconnu. Si elle avait su les folies que dissimulait cette demande on ne peut plus simple, on ne peut plus basique, peut-être aurait-elle pris ses jambes à son cou. Mais, là encore, il eut été facile de le lui faire faire littéralement.
Avant même qu'elle démarre sa danse, un frisson vint titiller la virilité idéale encore cachée à la pensée des plaisirs qu'il tirerait de chaque morceau de cette petite chose pas si fragile.

Lucy Trend

Créature

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 4 samedi 16 avril 2022, 07:58:05

De ce que je voyais de ses yeux, il semblait clairement apprécier ce qu’il voyait. Une bonne nouvelle, ce n’était donc pas un de ses hommes qui désirait juste avoir une présence féminine mais un véritable pervers qui voulait prendre du bon temps.

-Divinement ? Je n’irais peut-être pas jusque-là mais, si telle est votre désir, je saurais vous offrir ce que vous demandez.

La danse était un véritable classique de ce qu’on me demandé et pourquoi cela ne le serait pas ? L’une de mes principales capacités en tant que courtisane c’était celle de danseuse exotique… donc il n’y avait pas de quoi être surprise par cette demande, au contraire. Aurait-il des demandes particulières par la suite ? C’était souvent le cas, d’abord une danse simple, puis après des choses plus… « étranges » dirons-nous. Je m’y soumettais bien sûr, je ne risquais pas vraiment de danger mais c’était toujours amusant de voir ses fausses têtes de premier de la classe avec de telle fantasme inavouable.

Mais du coup, j’acquiesçai tout en terminant ma coupe avant de me lever de m’incliner. Je fus amusée de voir que l’homme avait instinctivement écarté les jambes comme une invitation lubrique directe. Qu’il n’s’inquiète pas, j’allais lui offrir ce plaisir bien sûr. Me plaçant devant lui, je commençai alors à danser, levant les bras en l’air, mouvant mon bassin comme des vague qui fit suivre mes piercings comme balancé par l’eau de la mer. Mes jambes, du bout de mes orteils décrivaient de doux arcs de cercles alors que mes chevilles offraient par à-coup les cliquetis de tous les bijoux que je portais à mes pieds.

Je venais alors m’approcher doucement de lui comme c’était ce qu’il voulait… apparemment. Abaissant mes mains pour lui caresser le visage et le haut de son torse. Avait le droit de le déshabiller ? Je préférais être sûr de sa part. Je relevai ma jambe droite pour caresser de la plante de mon pied sa jambe et m’approcher de son entre jambe.

-J’espère que je ne vais pas trop vite monsieur.

Le but n’était certes pas de le faire jouir aussi tôt, même si clairement je pourrais le faire recommencer de nombreuse fois. Cependant, c’était je pensais une question rhétorique, je savais bien pourquoi j’étais ici alors pas besoin de m’en cacher plus que ça.
Je suis différente? Oui. Je suis bizarre? Oui. Je suis dérangeante? Oui, oui oui!! Et ça me plait très bien comme ça!!

Forme humaine:
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
Forme vampire: (attention nudité)
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Asmodeus

Avatar

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 5 vendredi 06 mai 2022, 03:03:25

Avec le temps, l'esprit humain oubliait. Même influencé par le sang vampirique immortel, il restait faillible, corruptible, malléable. Et Lucy avait de bonnes raisons d'oublier. Qu'elle aime ou non, sa mémoire n'avait pas beaucoup de façons de réagir aux démembrements et au genre d'expériences atroces auxquelles elle avait pu être soumise. A peine Asmodée s'évanouissait-il qu'elle avait déjà commencé à faire abstraction. A chaque fois, c'était un nouveau départ. A chaque fois, il pouvait réveiller sa mémoire réprimée doucement, s'amusant de son ignorance, profitant de sa naïveté. Les traits choisis, élégants mais bien humains, ne laissaient pas présager d'agenda caché. Elle ne pouvait connaître la nature de son nouveau client avant qu'il la lui révèle, et il comptait bien la laisser dans le vague jusqu'au dernier moment.

Et il espérait bien profiter de la danse sensuelle qu'elle lui offrait. Courtisane et danseuse à la fois, Lucy n'avait jamais respecté les règles tacites et venait toujours provoquer son client, même après tout ce temps. Le contact de la plante de son pied sur son entrejambe éveilla des souvenirs chez l'archidémon, qui croisa son regard malicieusement et laissa un brin de magie rose enflammer les producteurs hormonaux du corps de Lucy, la plongeant dans une douce et chaude excitation. Il put en admirer les signes comme ses bijoux et piercings tintaient à mesure que ses membres étaient saisis par les tressautements délassants du stimulus soudain.
En silence, il attrapa le pied posé contre lui par la cheville, le leva jusqu'à sa bouche. Il ouvrit ses lèvres, souffla dessus, lécha le bout de ses orteils avant de les sucer doucement. Lucy et son rapport étrange à ses pieds ! Rien d'étonnant, sans doute, quand ils étaient touchés par un maléfice aussi spécifique que celui que lui avait jeté sa fille. Il la flattait d'attentions privilégiés, massant la plante de ses deux mains tout en lui suçotant les extrémités, achevant de la plonger dans un état second, un état dans lequel, il le savait, elle ferait fi des signaux d'alerte et se laisserait entraîner jusqu'à ne plus pouvoir nier l'évidence de sa condition.
Délaissant sa plante, il ouvrit les boutons de sa chemise, puis de sa braguette, baissa son pantalon avec le caleçon. Il exposa sa verge raide, dressée au ciel, et laissa la courtisane donner suite à ses promesses.

"Ne crains pas de dépasser les bornes. Sois naturelle."

Lucy Trend

Créature

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 6 samedi 11 juin 2022, 07:59:07

Tout s’enchaîna alors plutôt rapidement, mon client sembla enchanté de ma danse, peut être même un peu trop car contre toute attente, il vint de lui-même saisir mon pied pour l’amener a sa bouche, lui offrant une attention délicieuse alors que je commençais à presque tremblait d’excitation… assaillit de chaleur. C’était surprenant qu’un nouveau client connaissait déjà ou étaient mes préférences mais ce n’était pas vraiment pour me déplaire bien au contraire. Je savourais chaque instant, j’étais au final juste un peu contrariée que cela se passe juste ci tôt.

Mais peu importe, l’homme finit par reposer mon pied avant de déboutonner sa chemise et baissant les parties basses de ses vêtements, révélant alors son sexe… bien excité apparemment. Ce n’était aussi pas pour me déplaire bien au contraire, j’appréciait de voir que je faisais un bon effet a mon client, cela aurait été sinon bien triste s’il ne ressentait rien. Il m’incita une nouvelle fois à être moi-même et ne pas avoir peur d’aller trop loin. Ce n’était pas vraiment à moi qu’il fallait dire ça honnêtement mais j’appréciait ses remarques pour me rassurer.

-Bien sur monsieur, tout pour vous satisfaire.

Et vu qu’au final il semblait bien apprécier mes pieds, j’allais lui offrir une meilleure chance de les avoir de prêt. Je vins alors m’asseoir devant lui, amenant mes orteils proches de son membre pour commencer à le caresser doucement. Je pus faire donc dresser chaque cellule restante qui ne l’était pas encore avant d’enfin d’enrouler la verge par la plante de mes pieds et commencer doucement de monter et de descendre, accélérant légèrement le mouvement de plus en plus. C’était bien la première fois que j’allais avoir du sperme couvrant mes pieds aussi tôt dans une soirée mais pourquoi pas. Je me sentais de plus en plus enivré par tout ceci au point que, continuant de branler mon client, cherchant à le faire jouir le plus fort possible, je me mis à fermer les yeux et m’allonger sur le dos. Commençant a me caresser le corps… m’arrêtant à chaque couture invisible sous ma forme humaine mais tirant tout de même dessous comme pour les faire céder… mais ne les faisant jamais céder. J’adorais ce sentiment de vulnérabilité et quoi de mieux pour être vulnérable que d’être en morceau ? Mais pas devant un client humain.
Je suis différente? Oui. Je suis bizarre? Oui. Je suis dérangeante? Oui, oui oui!! Et ça me plait très bien comme ça!!

Forme humaine:
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
Forme vampire: (attention nudité)
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Asmodeus

Avatar

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 7 dimanche 28 août 2022, 17:01:07

Plongé dans son admiration pour la vampire, Asmodée se laissa aller au goût de la familiarité, s'amusant de la voir le redécouvrir, s'étonner de son appétit pour ses tendances les plus atypiques. La podophilie n'était pas si rare qu'on le pensait, et le nombre de feet pics se vendant en ligne pouvait en témoigner, mais il est clair que ce n'était pas le genre de choses auxquelles on pouvait s'attendre naturellement de la part d'un parfait inconnu.

Elle pouvait toujours songer que son nouveau client avait été rencardé sur-mesure par un autre client. Elle pouvait aussi penser à une heureuse coïncidence. Reste qu'Asmodée, sous ses traits humains, ne lui donnait pas de raison de songer à autre chose ; pas encore, en tout cas. Il se contenta de profiter de son contact, la laissant se charger de son membre avec ses orteils agiles, ses pieds délicats. Il se laissa aller dans le fauteuil, laissant les yeux baissés sur elle.

Doucement, il laissa son pouvoir émaner vers elle, l'excitant subtilement, mais sûrement, et la vit se tortiller au sol, les yeux fermés, en tirant sur ses membres. Un non-initié pouvait croire à quelque kink bizarre venant d'elle, mais le démon savait très bien de quoi il s'agissait. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'il laissait le plaisir monter en lui, finissant par fermer les yeux, lui aussi, en gémissant de plaisir. Il pouvait parfaitement contrôler ses éjaculations, mais il comptait donner un soupçon de satisfaction à Lucy ; un semblant de contrôle avant la grande révélation.

"C'est ça ! Oui, continue !"

Ses gémissements montèrent en intensité, jusqu'au soupir lourd qui annonçait sa jouissance. Et sa semence se libéra du bout de sa verge, se répandant alentour, mais coulant surtout le long du manche, et entre les orteils et sur les pieds de la courtisane, qui put calmer ses caresses.

Mais son client n'en avait pas fini avec elle, et il rouvrit les yeux pour les baisser sur elle.

"Accompagne-moi dans la salle de bains. Nous allons nous nettoyer avant la suite."

Lucy Trend

Créature

Re : esclave de l'enfer. {Lucy Trend / Asmodeus}

Réponse 8 mardi 11 octobre 2022, 16:31:25

Un début prometteur mais étrangement rapide, il fallait croire que j’étais tombé sur le bon client. J’avais surement été recommandé par un de mes autre client a cette personne pour avoir un effet si précis et si efficace en si peu de temps. Cependant, j’espérais tout de même que cela ne serait pas tout. J’observais un instant, sa semence couler entre mes orteils et… j’aurais cru pendant un moment que le client allait laver… de manière « manuelle » mais… étrangement, il n’en fut rien, au contraire il vint recommander de l’accompagner a la salle de bain.

-Oh oui bien sûr, je vous suis.

Je vins me relever et le suivit sans prendre trop d’attention aux traces que je laissais. Au final il ne m’avait rien donné pour que je m’essuis au moins de manière superficiel alors je suppose que cela ne le dérangerait pas.

-J’espère que ce début vous a plus, je suis sûr que je vous ferrais passer une nuit formidable.

Continuant de l’accompagner, je finis par lui emboiter le pas lorsque nous arrivâmes dans la salle de bain. Je vins simplement entrer et l’attendant, lui et ses indications, ne sachant pas vraiment quoi faire ensuite.

-Que dois je faire ensuite pour vous monsieur ?
Je suis différente? Oui. Je suis bizarre? Oui. Je suis dérangeante? Oui, oui oui!! Et ça me plait très bien comme ça!!

Forme humaine:
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)
Forme vampire: (attention nudité)
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)


Répondre
Tags :