Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Yazill en visite à Ashnard

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Yazill

Créature

Yazill en visite à Ashnard

mardi 19 mai 2020, 21:55:02

Ashnar la sombre, Ashnar la terrible, Ashnar la cruelle… L’ennemie héréditaire. Depuis que j’étais en âge de comprendre un peu le monde des adultes, j’avais entendu mille horreurs à propos de l’empire ennemi et sa sombre capitale. La guerre perdurait malgré les années, sans qu’un camp ne l’emporte sur l’autre. Quelque part, ça me rassure aujourd’hui. Je me dis que si la dictature devait l’emporter sur ma ville natale, ça serait déjà fait. Malgré tout les attaques perdurent, sans espoir de gagner, mais elles maintiennent notre cité dans l’angoisse de la guerre, la mobilisation des troupes, les deuils et les restrictions fréquentes. Néanmoins, depuis ma malédiction, n‘ayant plus d’espoir de vie sociale, je me désintéresse de tout ça, du destin des hommes et de la politique. Il m’est même venu l’envie d’aller voir de plus près cette fameuse cité noire, si monstrueuse, si maudite par les miens. Dans ma peau de chat, je suis de toute façon en danger partout et tout le temps. Quiconque me trouvera trop démoniaque un jour, ici ou là-bas me tueras, et ç’en sera fini de Yazill alias Bertaut Brichaseuil, ex-fils d’artisan de Nexus.

Donc un beau matin je pars, quittant ma ville natale incognito par une grille des égouts. Et, mon baluchon sur une épaule, ma hallebarde sur l’autre, me voilà cheminant vers le territoire ennemi. Le danger n’est pas si grand. Personne ne prête vraiment attention à un si petit personnage que moi en rase campagne. Le paysage défile donc, au rythme lent de mes petits pas de chat, et change petit à petit au fil des jours et des nuits. Le plus périlleux en définitive ici comme ailleurs sont les chiens errants ou les loups. Quelques rapaces nocturnes aussi, car j’aime voyager de nuit. Ma vue me le permet et on y croise moins d’importuns. Le moins marrant c’est de dormir dehors, « à la fraîche » et de se nourrir. Point de bonnes gens à qui quémander de la nourriture ici, point de poubelles à fouiller, point d‘auberges… Je me contente de mulots que je parviens à attraper de nuit. J’entends les ultrasons à présents, et ils communiquent entre eux par ultrasons. C’est pas ce que je préfère, surtout quand je ne peux pas faire de feu, mais à la guerre comme à la guerre….

Si bien que quelques semaines plus tard, me voilà en vue de la ville maudite d’Ashnar, capitale de la dictature. Faudra un jour qu’on m’explique la différence entre une dictature et une royauté.  Je suis plus si sûr que ça diffère autant qu’on me l’a dit. Me voilà donc au pied des remparts à la tombée du soir d‘un jour de pluie… Comme pour sortir de ma ville, je me faufile par les égouts pour entrer dans celle-ci. Quand on y pense, mes remparts sont pleins de trous pour les petites créatures comme moi. Je suis trempé jusqu’aux os. Il pleut depuis le matin sans interruption. Dans les égouts, je croise des rats trop gros pour rester serein. Et surtout ils me regardent d’un œil beaucoup trop menaçant. Je leur crie dessus, les insultant, les sommant de dégager le passage. L’effet de surprise est garanti ! C’est pas tous les jours qu’ils croisent un chat avec une voix humaine… Je me hâte de sortir  de là, remontant à la surface à la première occasion.

La pluie n’a pas cessé, dégoulinant sur les toits, submergeant les gouttières encombrées, et réfléchissant toutes les lumières sur les pavés. J’ai l’air d’un rat tout miteux, trempé comme je suis. J’éternue, et cherche à me repérer parmi les masses sombres et imposantes des bâtiments… Mais je ne connais pas la ville. Et à cette heure tardive les passants se font rares pour ne pas dire inexistants. Sans doute la rigueur des restrictions locales ? Je longe les murs, priant pour ne pas croiser de chien… J’ai bien faillit mourir plus d’une fois d’une crise cardiaque avec ces imbéciles ! Sans compter qu’ils manquent de me bouffer pour de bons une fois sur deux ! Comme pour les rats, ma voix les surprend souvent, me laissant l’initiative. Mais son effet dissuasif ne dure pas toujours longtemps. Ah tiens !? J’entends des pas ! Des gens viennent. Je file vers eux, ils me mèneront quelque part au chaud. Oups ! Je me plaque à un mur dans l’ombre dès que je réalise qu’il s’agit d’une patrouille défilant au pas en rangs par quatre. Mon coeur s’est emballé, je reprends mon souffle. Je croise bien des soupiraux aux pieds de habitations ici et là par lesquels je pourrais me glisser. Mais c’est toujours risqué d’entrer quelque part sans y avoir été invité. Les gens sont violents quand il s’agit de défendre leur foyer. Je continue, errant de rue en rue au hasard, cherchant les endroits animés. Mais par moment le doute me saisit ! Et s’il n’y en avait plus à cette heure ? Dictature oblige ? Extinction des feux… restrictions de temps de guerre… que sais-je !? Ils sont où ses quartier chauds ici ? Mon ouïe et mon flair de chat devraient m’y conduire. Mais la pluie brouille un peu les pistes. Je me pose un moment, me calme et me concentre sur mes sens félins, moustaches comprises… Quelques minutes passent et… je me laisse guider, filant dans une autre direction… Quelques rues plus loin nous y sommes ! Des fenêtres éclairées, des voix, des bruits de couverts. Mon cœur de chat a un battement plus fort. Je m’approche prudemment, le balluchon sur l’épaule, et ma hallebarde dans l’autre main pointée vers l’avant.                 
« Modifié: jeudi 21 mai 2020, 08:22:08 par Yazill »
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnar

Réponse 1 mercredi 20 mai 2020, 17:56:44

Céleste ! La bien-aimée d'Ashnard ! Ou comme beaucoup de gens la surnomait la Valkyrie... Jeune Princesse originaire de Misselia, grande ville qui était alliée à Nexus ! Qui malheureusement à subit l'assaut de l'armée du mal, la famille princière fut capturée, jeter dans l'arène pour se battre. Le Roi et Reine périrent et à la grande surprise des spectateurs la Petite réussie à survivre. Enchainant maintenant les combats, féroce combattante qui arrive à terrasser n'importe qui ou quoi... Ca dépendait de ses adversaires, car à des moments elle ne savait pas trop ce qu'était la créature qu'elle devait affronter. Ashnard comptait très peu d'humains dans ses rangs, c'était le plus souvent des orcs, gobelins, minotaure ou autres bestioles du genre. On avait aussi de nombreux démons à la botte de Lucifer, ou indépendant qui voulaient faire leur preuve dans les rangs de l'armée. Cette guerre était vraiment complexe et se jouait sur beaucoup de front en même temps, chacun voulait tirer son épingle du jeu. Enfin... Tout cela passait au-dessus de la tête de notre Petite. Combattante, elle savait que la fin de sa vie allait un jour tomber au centre de l'arène ! Mourir sur scène par un combat plus fort qu'elle, enfin elle espérait, c'était ce qui était de mieux... Car son adversaire pouvait aussi l'épargner et lui demander de devenir sa putain... Il faut dire que le corps de Céleste était très agréable et nombreux étaient les hommes qui rêvaient de l'avoir dans leur lit... Si cela devait arriver... La Petite se donnerait sûrement la mort.

Enfin, le moment n'était pas encore arrivé ! Il ne fallait mieux pas y penser. Autant, profiter du moment présent de toutes les richesses qu'elle accumulait au fur et à mesure. Dans sa tour surplombant la ville, Céleste se prélassait dans son immense lit un livre à la main elle se délectait de différentes légendes sur des créatures nordiques ! Des Dieux en tout genre, elle en arrivait même à perdre le fil. Même ici, Céleste n'avait pas perdu l'habitude de se plonger dans de la bonne lecture, elle ne pouvait plus en parler avec ses parents malheureusement... Mais elle avait trouvé d'autres oreilles attentives, ses deux fidèles compagnons ! Ses lions ! Le mâle avait pour prénom Sverre et la femelle Dagmar, quand la Petite finissait de bouquiner, elle racontait ce qu'elle avait apprit, ceux-ci t'entendaient l'oreille comme-ci ils aimaient l'entendre raconter ses histoires. Heureusement, qu'ils étaient là. Céleste les aimaient plus que tout, se blotissant régulièrement dans la crinière du mâle trouvant ensuite le sommeil. C'était ses deux protecteurs, ses anges gardien en dehors de l'arène.

Doucement Céleste referma son bouquin, terminant son Chapitre sur le Dieu Loki ! La tromperie incarnée. La pluie battant contre sa fenêtre la ramena petit à petit dans la dure réalité...

"Il est l'heure de sortir..." Murmura Céleste à ses lions.

La Princesse devait se rendre à l'auberge de la capitale pour avoir les instructions sur son prochain combat. C'était devenue une habitude, chaque semaine elle allait à la pêche aux informations, savoir contre qui elle allait se battre, les enjeux du duel, sur qui les parieurs mettaient les plus grosses sommes... C'était un petit trafic très lucratif pour eux.

Doucement, elle se leva de son lit et commença à se préparer, enfilant une longue robe noire dans un tissu très léger, presque transparent. Elle orna son corps de bijou en or, ses poignets, ses chevilles, le tour de sa taille, dans sa chevelure rien n'était oublié. Céleste aimait beaucoup trop les biens qu'elle avait accumulé ! A ses oreilles pendaient des petits pendentifs verts, des pierres précieuses en forme de crocs ! C'était parfait ! Elle s'admira de longues minutes devant son miroir, ajoutant des touches de parfum sur sa peau. Elle attrapa ensuite une longue cape noire, à la base de celui-ci de la broderie représentant des papillons s'envolant. La Petite, la passa sur son corps et remonta la capuche, pour ne pas être mouillée. Comme elle sortait, elle avait l'intention de profiter un peu, mangeant généralement un bon repas à l'auberge, un bon morceau de viande ! Voilà qui la faisait saliver.

"On y va !" Ajouta Céleste une fois prête, elle attrapa une petite bourse remplit de pièce sur sa commode qu'elle glissa dans sa poche avant de descendre de sa tour.

La Petite marchait dans les rues sombres d'Ashnard, elle ne croisa presque personne sauf l'armée qui faisait leur tour de garde. En même temps avec cette pluie, personne n'avait envie de sortir, c'était normal. Ses deux lions marchaient fièrement à côté d'elle, l'encerclant pour la protéger d'un éventuel danger, même si elle savait se défendre seule à présent. Elle passait devant les habitations, ceux qui vivaient dans la capitale avaient beaucoup d'argent pour payer les loyers qui étaient relativement chers dans ce lieu. Certains, bâtiments un peu miteux étaient exclusivement réservés aux prisonniers ceux qui allait mourir dans les prochains jours... Soit dans le plus grand des silences, soit sur la place publique, soit dans l'arène à combattre jusqu'à la mort. Céleste espérait ne pas tomber sur un prisonnier... Car c'était toujours très dur pour elle de prendre une vie.

Céleste allait arriver à l'auberge quand ses lions se mirent à réagir bizarrement, soufflant, retroussant légèrement leurs babines imposantes. Car il ne faut pas oublier ils avaient l'apparence de lions, mais c'était des créatures fabriquées de toutes pièces, des hybrides ! Ils étaient énormes ! Massifs, tout en muscles ! Des armes de guerre au service d'une petite fille.

"Qu'est-ce qu'il se passe mes beaux ?" Lâcha la Princesse se tenant sur ses gardes, avançant à présent lentement...

Et ce qu'elle découvrit la fit sourire ! Ce n'était en rien une menace. Mais plutôt un jouet pour ses gros félins... Un espèce de petit chat se tenait debout devant l'auberge il devait faire à peine une trentaine de centimètres de haut... Céleste aurait pu le prendre pour un simple rat au premier coup d'oeil, sauf qu'il est rare qu'un rat se promène avec une arme et un sac sur le dos.

"Qui es-tu ? Et que fais-tu ici en pleine nuit ?" Lâcha froidement Céleste à cette créature inconnue.

Elle avait pris pour habitude de se méfier des nouvelles têtes qui apparaissait dans la Capitale, d'où ce ton très froid qu'elle venait de lui lâcher. Car à la base Céleste, était une jeune fille très triste d'être toute seule dans cette Capitale.

"Il ne sert à rien de fuir... Mes compagnons prendraient un malin plaisir à te chasser !" Un mot simple mot de Céleste et ce chat n'était plus de ce monde.


Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnar

Réponse 2 mercredi 20 mai 2020, 18:59:29

Il me semblait bien avoir sentit quelque chose, mais j’étais bien trop occupé à attendre en grelottant qu’un client sorte de cette fichue auberge pour y entrer en me faufilant entre ses pattes. Et tout à coup, cette voix de femme qui retentit dans mon dos ! Je sursaute violemment, me vrillant sur place dans la panique de voir ce qu’il y a dans mon dos, lâchant un drôle de miaulement incontrôlé :

- MrraAAArrwww !!   

Tombant sur les fesses après avoir envoyé valser baluchon et hallebarde, le cœur battant la chamade, j’ai à présent la jeune femme et ses deux énormes lions dans mon champ de vision. Je les fixe, essoufflé, éberlué, jambes tendues écartées sur le pavé, une main sur le cœur, l’autre s’appuyant par terre, comme pour m’assurer que le sol est bien réel. Je cherche trop mon souffle pour réussir à parler tout de suite. Quelques interminables secondes s'écoulent, avant que je parvienne enfin à articuler,

- Hhhhhh… Hhhhhh… M… Mais vous Hhhh… Vous êtes folle ! HHHhhhh… Vous avez, Hhhhhhhh… F… Faillit me tuer !!!

Ma poitrine de chat soulevant en un rythme rapide ma petite main posée dessus. Mon cœur se calme un peu, mon souffle avec lui.

- Me chasser ? Hhhhhh… P… Pourquoi voudriez-vous me chasser ? HHhhhhh… Est-ce que j‘ai l’air d’un lapin ? Hhhh… Hhhhh…

Dis-je de ma voix d’homme éraillée, presque celle d’un vieux pirate. Je me remets doucement, me relève… et ramasse mes affaires, gardant un œil craintif sur le trio. J’essaie dévaluer mes chances de survie si elle mettait à exécution ses menaces. Je l’en crois parfaitement capable. Je ne pense pas que les lois Ashnariennes protègent un chat comme moi des caprices d’une bourgeoise. Car à mieux la regarder à présent, je vois bien qu’elle tient le haut du pavé, ça ne fait aucun doute. J’arrange ma tenue comme je peux, changeant de ton pour un phrasé plus familier, plus détendu,

- Vous m’avez fait une de ces trouilles !  J’ai bien cru que ma dernière heure était arrivée. Parfois, j’vous jure, je m’étonne de la solidité de mon cœur !

Puis, arrangeant mon cache-œil et le réajustant, mon baluchon à mes pieds et ma hallebarde appuyée contre mon épaule, j’ajoute encore,

- Moi c’est Yazill Madame… Et j‘essayais d’entrer là-dedans… Avant ma crise cardiaque.

Montrant l‘auberge derrière moi d’un coup de pouce par-dessus mon épaule. Puis, désignant l’un des lions d’un coup de menton, je demande,

- Ils sont tous comme ça les chats ici ?  Ou ils sont spéciaux ces deux-là ?     
   
Je feins de ne pas en avoir peur, mais en vérité, je suis mort de trouille et dois déployer des efforts énormes pour ne pas trembler de tout mon corps. Je vais peut-être bien mourir dans une minute alors, j’essaie de donner le change ; de sauver la face ; de meubler dignement mes derniers instants.     
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnar

Réponse 3 jeudi 21 mai 2020, 04:52:34

Céleste regarda la petite créature se mettre à hurler ? Miauler ? Elle ne savait pas trop, c'était un mélange des deux, on va dire... Puis, le chat tomba en arrière faisant tout valser les affaires qu'il portait. La situation était vraiment très étrange... Pourquoi il venait d'avoir peur comme ça ? Il ne savait pas qu'ici il fallait toujours être sur ses gardes et jamais laisser quelqu'un vous surprendre sous peine de perdre la vie ? Finalement, ce matou avait eu de la chance de tomber sur la Petite.

"Si j'avais réellement voulu te tuer je n'aurai même pas pris la peine de te parler !" Le ton de la Princesse était moins dur, comprenant qu'elle n'avait pas à faire à quelqu'un natif d'Ashnard...

Un étranger de la Capital qui cherchait un peu de frisson ? Si c'était le cas, il avait été reçu ! Comme Céleste savait qu'il n'était pas du coin ? C'est très simple d'abord cette réaction, ici il ne faut jamais montrer à quelqu'un qu'on a peur c'est le meilleur moyen de se faire manger tout cru. Deuxième indice l'utilisation du vous, dans la Capitale aucune marque de respect, aucune politesse même envers l'armée. Il fallait montrer qu'on avait des bonnes grosses couilles ! Encore plus quand c'était une femme et Céleste avait su en imposer au fur et à mesure sa réputation n'était plus à faire. Par contre pour se petit chat, s'il comptait rester ici, il allait devoir travailler un peu... Car plusieurs choix s'offraient à lui ! La mort tout simplement ce qui était pas mal comparé au deuxième choix. Finir chez un collectionneur de créature... On en trouvait pas mal ici, des êtres malsains qui aimaient débourser des grosses sommes pour mettre la main sur des bestioles un peu étrange qui sortent de l'ordinaire. Et ce chat à grosse tête pouvait en faire partie ! Céleste savait aussi quand elle sera plus là, ses lions finiraient aussi de cette façon. Cette idée la dégoûtait.

Sans un mot de plus, Céleste fixait le chat se remettre de ses émotions, se redressant, ramassant ses affaires petit à petit. La pluie continuait de s'abattre sur le groupe devant l'auberge... C'était assez désagréable il fallait bien le dire, alors que le bâtiment était juste à deux pas. Ah... Le petit chat reprit la parole. Confirment ce que Céleste savait déjà... C'était un étranger. Comment il pouvait l'appeler Madame ? Elle qui était la célèbre Valkyrie. Enfin...

"Ils sont spéciaux et ce n'est pas des chats, ne va pas les mettre en colère, je ne suis pas sur de pouvoirs les retenir !" Céleste laissa apparaître un sourire carnassier... C'était juste pour lui faire encore un peu peur, ses lions se mettant alors à grogner comme s'ils lisaient dans les pensées de la Petite. Elle laissa de longues secondes passer, sans rien rajouter, avant de lâcher.

"Je rigole bien sûr !" Le visage de Céleste s'attendrit un peu, des traits un peu moins dur.

"Yazill tu m'a dit... Je vais te donner quelques conseils, fais attention à toi ! Tu es à Ashnard ici, pas dans un village lambda, si les gens apprennent que tu es faible ils feront qu'une bouchée de toi. Tu n'es qu'un petit encas qui demande juste à être dévoré... Ce n'est pas ta petite arme qui fera peur aux créatures qui se trouvent ici... Surtout, si tu n'arrives même pas à ouvrir une porte !" La Princesse se doutait bien qu'il attendait que quelqu'un ouvre cette porte pour pouvoir rentrer dans l'auberge, sinon pourquoi il serait en train d'attendre dehors comme un rat.

"Tu veux rentrer, je vais te faire rentrer ! Et je te conseille de rester à mes côtés juste pour analyser un peu l'environnement." Céleste lui proposa de le faire rentrer dans l'auberge, il faut dire qu'elle en avait vraiment marre de parler sous la pluie... Et ses lions aussi... Elle allait mettre des heures à coiffer la crinière de son beau Mâle.

La Petite passa devant appuyant sur le loquet de la porte, elle n'avait pas pris le soin de se présenter en retour et il allait vite comprendre pourquoi. Connue comme le loup blanc, les créatures qui se trouvaient là, allait le faire pour elle. A peine la porte ouverte, Céleste pu sentir le chaud de la pièce frapper contre son visage, la bonne odeur de viande grillée arrivée à son nez. Hmmmm... Tenant la porte, ses lions passèrent en premier dans l'auberge, ils connaissaient leur place se postant dans proche d'une table, la place habituelle de Céleste. Puis elle passa, suivit de Yazill.

"La Valkyrie d'Ashnard est là ! Tu es venu voir qui tu vas affronter dans l'arène demain." L'aubergiste était un minotaure assez vieux, il se tenait derrière son comptoir torchon à la main essuyant des verres à bière.

Dans l'auberge, on pouvait entendre les autres clients murmurer - c'est Céleste... Oui la championne de l'arène... Elle va encore gagner son combat demain j'en suis sûr... Je vais miser sur elle... - Elle jeta un rapide coup d'œil dans les alentours pour voir les gens présents. Aucun humains, juste des créatures difformes qui passaient du bon temps autour d'un verre. L'auberge semblait un peu miteuse, rien de prétentieux en tout cas ! C'était bon vivant.

"Alors demain, c'est un combat à mort qui tu vas avoir..." Céleste leva rapidement la main pour faire taire le tavernier.

"On en parlera plus tard ! Je vais déjà manger..." Juste d'avoir entendu combat à mort l'avait dégoûté. La Petite n'aimait pas ça. "Apporte-moi deux belles pièces de viande, avec des accompagnements et deux bières !" L'aubergiste regarde Céleste bizarrement... Pourquoi, elle prenait tout en double, c'est alors qu'il remarqua Yazill.

"Qui es-tu toi ?" Marmonna la créature, tout en soufflant fortement par ses naseaux.

Céleste alla s'installer à sa table, laissant le chat se débrouiller, voir s'il avait retenu ce qu'elle lui avait dit juste avant de rentrer. Se montrer fort ! Avoir du répondant ! Ne pas divulguer ses faiblesses. En attendant, elle retira sa cape trempée et la déposa sur un porte manteau pour la faire sécher, dévoilant son corps de jeune femme, un peu trop frêle, beaucoup trop blanche... Mais surtout ses somptueux bijoux ! Si belle ! Pourtant, aucune réaction dans l'auberge, aucun grognement pervers, ni de sifflement provocateur, tout le monde se tenait à carreau quand elle était présente.   

Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 4 jeudi 21 mai 2020, 09:26:17

J’avais bien compris qu’elle me laisserait en vie. Du moins c’était ce que j’avais décidé de comprendre pour ne pas faire sur moi de trouille. C’est bien pour ça que j’avais sursauté si fort : si elle avait voulu me tuer elle aurait eu trois fois le temps de le faire et je ne me serais aperçu de rien. C’est pas souvent que ma vigilance défaille, mais cette fois c’en fut une belle et je m’en veux terriblement de ne l’avoir pas vue venir. Je réponds à son propos par un regard ému, un haussement d’épaule et soupir. Puis elle me parle de ses lions. Je ne dis rien. Je savais déjà ce qu’ils étaient, me contentant d’un regard apitoyant. J’ai toujours été bon comédien, et à présent je maîtrise mon rôle de chat à merveille. Elle pouffe de sa menace exagérée, se détend un peu, et moi avec, reprenant mon empire sur moi-même ; et installant mon jeu. Ma survie en dépend. Elle me fait alors son petit laïus sur Ashnard… Je la fixe d’en bas, perplexe, comme un enfant qu’on gronde, le temps de saisir le fond de son propos. Donc, si je comprends bien... faut faire le dur ? Bah ! Je n‘en dis rein mais c’est ce que je fais toujours. Sauf que là, elle m’a pris en traître avec ses lions, la garce ! J’ai une grimace boudeuse, rentant la tête dans les épaules, les poings enfoncés dans les poches, mais je n’en pense ne pas moins. Puis, comme pour passer mon examen d’entrée en lui montant que j’ai compris, je rétorque alors, avec ma gouaille typique de vieux pirates désabusé,

- T’en fais pas pour moi ma grande… Si j’ai survécu jusqu’ici, tu te doutes bien que c’est pas par hasard.

Je renifle alors, et crache sur le côté, avant d’empoigner mes affaires. Elle se décide enfin à ouvrir cette foutue porte et nous voila enfin qui entrons. C’est pas trop tôt ! Je la suis, pas discrètement du tout, d’une démarche fière, le ventre en avant, l’arme sur l’épaule et le bagage au bout du bras, prenant des airs de soldat de retour de la guerre. Je comprends vite qu’elle n’est effectivement pas n’importe qui ici. J’en crois pas trop mes oreilles d’ailleurs. Cette petite bonne-femme toute menue et toute mignonne, combattre à mort ? J’ai l’impression qu’on me fait une farce, qu’on me joue une pièce de théâtre. Mais c’est pas possible que tous ces gens soient de mèche juste pour me faire marcher. D’ailleurs l’aubergiste ne m’avait même pas remarqué. Je remarque qu’elle commande pour deux. Je suppose que le deuxième c’est moi ? En tout cas j’veux bien ! À moins qu’elle rejoignait quelqu’un ici pour dîner ? C’est  alors que le minotaure qui sert de patron me remarque et me cause. Fort des conseils de Céleste je plante un regard sévère dans le sien, avec une moue dédaigneuse… Renifle un coup en essuyant mon nez d’un revers de main et, réponds d’un ton froid,


- Si on te demande, tu diras que tu sais pas.

Et soutien son regard quelques secondes comme si j’étais le nouvel empereur de Terra. Je jette ensuite mon arme et mon baluchon sur une chaise en face de Céleste, puis l’escalade, pensif… Une fois grimpé, je me mets debout pour que ma tête dépasse de la table, m’agrippant au bord avec mes petites mains. Mais je suis si petit dans cette peau de chat que seuls mes yeux et mes oreilles dépassent. J’ai un nouveau regard froid pour le minotaure. J’espère que j’en fais pas trop ? Enfin, ce sont souvent les plus grand bluffs qui marchent le mieux. La plupart des gens s’imaginent pas que je puisse survivre sous cette apparence si fragile et parler avec une voix humaine adulte sans être au moins un puissant sorcier. Jusqu’ici ça m’a sauvé la vie ! Pourvu que cet idiot avec ses cornes y pense aussi. J’ai un regard pour ma protectrice, puis j’attrape une serviette sur la table en tendant le bras et me hissant sur la pointes de mes pieds minuscules… retire mon cache-oeil et… commence à m’essuyer soigneusement la tête, la frimousse et les oreilles avec, en soupirant, pas trop fort pour pas que l'aubergiste entende qu'on se connait pas déjà,

- Du coup, je dois t’appeler comment grande ? Valkyrie ? La terreur des arènes ? Beau cul ? Ou seulement la Dame aux lions ? 

Tout en m’essuyant. Je dois faire peine à voir avec mes poils angora mouillés qui partent dans tous les sens et ma gueule de matou renfrognée.              
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 5 mardi 26 mai 2020, 23:24:42

Céleste prenait place sur sa chaise, amusé de voir que l'aubergiste mit du temps à remarquer le petit chat. Il y avait bien des gens de petites tailles dans les Contrées d'Ashnard les plus connus, c'étaient les gobelins et les nains, mais on les repérait très facilement, car ils avaient une grande gueule. Les nains parlaient très fort surtout en arrivant dans une taverne, criant au tavernier diverses commandes. Et les gobelins, avec leurs voix perçantes... Ils cherchaient le plus souvent la merde. Sûrement un complexe dû à leur taille, Céleste pense qu'au fond d'eux, ils souhaiteraient être des orcs, gros, massif, puissant ! Malheureusement, la nature ne fait pas toujours les choses comme il faut.

Enfin, Yazill ne se démontait pas devant l'aubergiste, contournant la question ! Le minotaure se tourna vers la jeune femme aux cheveux noirs qui haussa simplement les épaules tout en levant les yeux au ciel, faisant mine de rien savoir de plus. Après tant qu'il restait proche de Céleste il ne risquait rien ici, il fallait juste qu'il ne se mettent pas les gens à dos. En tout cas, ça allait parler dans les chaumières... La Valkyrie qui sort avec quelqu'un ! C'était la première fois, depuis qu'elle se trouvait à Ashnard ! C'était la première fois depuis un long moment, qu'elle allait manger avec quelqu'un et avoir une conversation qui ne parlera pas de l'arène, des combats, des morts, de l'or. Au fond d'elle, elle trépignait comme une petite fille le jour de son anniversaire, mais elle prenait le plus grand soin de cacher ses émotions, juste pour son image.

Assise devant la table, les jambes croisées, sa jupe remontant légèrement laissant voir la pureté de sa peau, elle regarda Yazill prendre place juste en face escaladant la chaise. C'était assez bizarre, juste le haut de sa tête dépassait... Céleste était à deux doigts de lui demander s'il voulait un coussin, ou chercher quelque chose pour le rehausser ! Mais c'était à lui de prendre les initiatives s'il voulait quelque chose de la sorte. Il y avait ce qu'il fallait dans la taverne comme dit ce n'était pas le seul petit être qui venait ici ! A d'autres tables, se trouvaient des chaises plus grandes et sûrement plus confortable pour lui surtout s'il voulait manger comme il faut... Il pouvait soit aller chercher lui-même ce qu'il voulait ou ordonner au tavernier de lui apporter. Vu les regards que le chat jetait au tavernier, Céleste se demandait bien s'il allait le faire ou rester dans cette position pas confortable. En tout cas, elle ne dit rien, jugeant que parler de sa taille n'était pas quelque chose de très approprié alors qu'il essayait d'intimider toute l'assemblée. La Petite, revint à elle quand elle entendit sa voix...

"Hmmmmm... Nous allons éviter Beau cul n'est ce pas !" Comment osait-il lui dire ça... Attends une minute... "C'est que tu as osé mâté mon derrière ?" La Princesse, ne savait pas trop comment le prendre à vrai dire. Elle savait qu'elle n'avait pas des formes très développées, un problème de croissant ? Une mauvaise nutrition ici ? Elle n'en savait rien... En tout cas, niveau fesses et poitrine on avait connu beaucoup mieux. "Enfin... Tu peux juste m'appeler Céleste ! La Valkyrie d'Ashnard c'est le nom que les habitants d'ici m'ont donné pour faire... Comment dire... Hmmm... Que je fasse peur quand je me présente dans l'arène pour combattre ! Céleste ne faisait pas assez agressif pour eux !"

Céleste se coupa, voyant le minotaure apporter déjà les deux bières. Deux énormes chopes en bois, le dessus recouvert un chapeau de mousse !

"Je la suis depuis son premier combat et je peux te dire que la Valkyrie d'Ashnard, c'est mieux que Céleste ! T'es parent, ils pensaient à quoi avec ce prénom... Des minables et ont l'a bien vu !" Le minotaure poussa un ricanement malsain, alors qu'il repartait vers son comptoir. C'est vrai qu'il était dans les spectateurs lors de son premier combat dans l'arène... Demandant du sang !

Il y a bien longtemps, que Céleste avait arrêté de répondre aux injures qu'elle recevait sur ses parents. De toute façon, jamais ça n'allait finir. Le Roi et la Reine morts après avoir pris la ville, c'était une victoire pour eux.

"Je ne me bats pas pour le plaisir ici... Je suis prisonnière, on va dire ! Ma famille était alliée à Nexus, notre ville est tombée et maintenant, je dois me battre dans l'arène, jusqu'à que la mort vienne me prendre !" Ce n'était pas joyeux, elle qui voulait parler un peu d'autre chose là voilà à raconter sa triste vie.

"Bon ce n'est pas tout ça ! Buvons ! On n'est pas ici pour parler de moi, surtout qu'après toute cette attente dehors tu dois avoir bien soif... Enfin..." Céleste ricana, vue sa tête de chat tout mouillé c'était moins sûr ! Elle attrapa ça choper en bois et tape dans celle de Yazill pour trinquer avant de boire une bonne gorgée. Au-dessus de sa lèvre un petit nuage de mousse c'était attachée, ça ne la préoccupait pas vraiment, analysant juste comment le petit chat allait faire pour boire.

Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 6 jeudi 28 mai 2020, 22:23:43

Dans mon corps de chat, mon intuition est décuplée, et bien qu’elle ne le montre pas, je sens bien que quelque chose excite cette femme. Peut-être que c’est moi après tout ? Pas ma personne qu'elle ne connait pas, mais le chat parlant que je suis ? ça ne serait pas si surprenant. C’est pas tous les jours qu’on croise quelque chose d’aussi étrange et exotique que moi. Mais là elle m’enjoint d’éviter le nom que je lui avais trouvé, et feint de s’offenser que je parle de son séant. J’acquiesce, silencieux pour la rassurer, puis rétorque, ricanant,

 - Oh je l’ai pas « matté », je l‘ai vu. C’est différent. Tu serais étonnée de découvrir comment on voit le monde... d'en bas où je suis. je crois que j'ai vu plus de petites culottes que bien des hommes, hé hé hé... 

Et voilà qu’elle s’appelle Céleste. Et comme elle me cause d’arène, de combats, je tique, haussant un sourcil. Mais tâche de n’en rien montrer. Elle est pas grosse, c’est clair. Elle est même toute menue. Alors je vois vraiment pas comment elle foutrait a pâtée à autre chose qu’un portée de chatons, sans se faire démonter. Mais le serveur à corne revient et confirme ses boniments… tout en insultant ses vioques.

- Valkyrie hein ? hé hé  hé… 

Je secoue la tête, bien obligé de la croire malgré tout. Trop de faits concordent et corroborent la thèse. Mais voilà la bière !  Et tandis que j‘essaie de voir comment je vais boire à cette chope sans parvenir à une solution immédiate, elle m’en dit plus sur sa situation. Et c’est tout de suite moins drôle. Condamnée ? À… combattre, à mort qui plus est? Si j’ai bien compris…
Là, j’en reste pantois quelques secondes, me demandant si je vais en perdre l’envie de festoyer. Fixant ma chope inaccessible, comme si j regardais au travers… puis je la regarde, muet, interdit, clignant deux fois des cils, plongé dans son regard clair, comme si j’essayais d’atteindre son coeur. J’en crois pas mes oreilles au fond, avec sa bouille d’enfant, la fureur et le sang… ya qu’ici qu’on doit voir des trucs pareil. Finalement e basse les yeux en un long soupire.
Mais elle n’a pas l’air si traumatisée. Voilà qu’elle sonne le départ de la beuverie. Bon… Soit. Je me masse la nuque et me tourne vers la sale, cherchant un promontoire ou quelque chose pour me mettre à hauteur.  Finalement, n’en voyant pas vraiment, je me hisse sur la table et m’y assoie, la chope entre mes jambes minuscules étendues, écartées… Enroule mes bras autour de la chope, et plonge le museau dans la mousse… Et là je lape, finalement y’a pas d’autres méthode avec une bouche et une langue de chat. Et bien vite un début de ronronnement, encore timide, se fait entendre.       
[/i]
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 7 jeudi 11 juin 2020, 10:53:31

Céleste regard Yazill se mettre sur la table pour se mettre proche de la chope et tremper son museau dedans, c'était aussi une technique ! En tout cas la Petite avait bien vu qu'il avait eu du mal à gober son histoire et se posait des questions de comment une fille comme elle pouvait réussir à survivre dans une arène, contre des créatures en tout genre ! Ben ça... C'est le grand mystère même pour Céleste... Sa force, ses pouvoirs et tout ce qui va avec... Elle ne sait pas d'où cela pouvait venir. Enfin, cela lui permettait de rester en vie.

La Princesse plongea ses lèvres une nouvelle fois dans la chope de bière, pour reprendre une gorgée, avant de reprendre la parole.

"C'est vrai que je n'avais pas pensé qu'avec ta petite taille, tu pouvais voir bien des choses... Tu n'as pas dû voir que des culottes plaisantes ! Je n'ose pas trop y penser !" La Petite poussa un petit ricanement...

"Et sinon pour la Valkyrie je t'ai dit, ce sont eux qui m'ont donné ce surnom. Mais le point principal qui me vaut ce surnom c'est parce que..." La Petite se pencha un peu sur la table pour parler à voix basse. "Je suis vierge ! Et tous ces gros cochons voudraient bien s'amuser..." Elle se remit comme il faut sur sa chaise juste après, pour savourer son verre.

"Et sinon toi ! Qu'est-ce que tu viens faire ici ? Si tard et avec ce temps à ne pas mettre un chat dehors ?" Il n'y avait pas d'arrière-pensée avec cette expression... Chat, chien... Voilà quoi, c'est presque pareil !

"On va dire qu'Ashnard n'est pas la ville où l'on souhaite partir en vacances ! Tu recherches quoi ? Le Grand Frisson ?" Céleste avait vraiment du mal à comprendre ce que les étrangers venaient chercher ici, ceux sans réel but... Encore les mercenaires et tout le tralala eux venaient chercher des contrats, ou essayer de s'infiltrer. Mais ce Yazill, il avait quoi à chercher ici ? Lui qui attendait simplement que la porte de la taverne s'ouvre pour chercher un peu de chaleur et de quoi se remplir le ventre.

Tiens en parlant de ventre, il en mettait du temps le tavernier à servir deux pauvres assiettes ! Quoi que... Le revoilà ! Une assiette dans chaque main, deux belles pièces de viandes parfaitement cuites, encore fumantes ! Sur le côté un mélange de légumes au vinaigre, légèrement acide en bouche, mais ça se mariait très bien avec le plat ! Céleste ne put s'empêcher d'attraper une lamelle de poivron avec les doigts pour la porter à la bouche. Un vrai délice !

La Petite se demandait si Yazill allait pouvoir manger tout ça... Enfin, il faisait ce qu'il veut, c'était Céleste qui payait de toute façon, s'il voulait reprendre à boire, il ne devait pas se gêner.
« Modifié: jeudi 11 juin 2020, 11:07:41 par Céleste »

Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 8 mardi 16 juin 2020, 12:42:09

Sa remarque sur les culottes que j’ai vues me fait hausser les sourcils avec une grimace dubitative alors que les images les plus marquantes des laides choses que j’ai vues d’en bas envahissent mon esprit. Je m’empresse de les chasser et écoute la suite. Vierge ? Mes yeux s’ouvrent plus ronds. Je ne connaissais pas assez le terme pour penser qu’il recouvrait cette signification-là aussi. Je me retiens de lui faire une remarque désobligeante à ce sujet. Désobligeante car alors cela signifie qu'elle est encore une enfant ignorante d'un bonne partie du monde des adultes au fond. Mais mon regard reste posé sur elle à la fixer comme une chose bizarre à laquelle on a du mal à croire tandis que je continue de laper ma bière.

La question qui suit me ramène à moi-même, et me pose une colle. Que répondre ?  Je n’en sais rien moi-même. J’ai voulu voir par moi-même ce qu’il en était, je réfléchis quelque secondes et réponds, me grattant la joue, pensif,


- Euh… Ben c’est que, dans cette peau-là, je n’ai pas de vie possible, à part courir le Monde. Alors Ashnard ou autre chose… Il fallait bien que j’y passe un jour de toute façon.

Mais je me dis que si je pouvais y trouver un mage ou un sorcier capable de me délivrer de cette malédiction, au moins je saurais pourquoi je suis venu. Mais comment le lui dire sans tout dévoiler de mes faiblesses ?  Les assiettes arrivent, et je glisse sur ma chaise pour faire de la place sur la table. Puis comme le tavernier les pose je lui demande,

- Eh grand !? Ça serait possible d’avoir un genre de rehausseur, histoire d’avoir la frimousse à hauteur d’assiette quand je suis sur ma chaise ? A moins que vous ayez des chaises plus hautes ? Dans ce cas j‘en veux bien une. Sans vous commander. 

A nouveau je n’ai plus que les yeux qui dépassent au dessus de la table – même sur la pointe des pieds - scrutant le bord de mon assiette et ne voyant que ce qui dépasse et la vapeur qui s’en échappe. Ça sent bon, c’est déjà ça. Laissant le Minotaure s’occuper de ma demande, j’enchaîne,

- Et peut-être aussi pour rencontrer d’autres mages métamorphes ? Histoire d’échanger un peu, et comparer nos savoirs ? Enfin, maintenant que j’y suis, autant en profiter, non ? J’imagine que les connaissances diffèrent toujours un peu d’un pays à l’autre dans ce domaine. Ça pourrait m’être utile. En connaîtriez-vous par hasard ?

M’efforçant de garder l’air détaché comme si ça ne comptait pas plus que ça.              
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 9 mercredi 17 juin 2020, 17:43:50

Est-ce qu'il aurait été bien venu pour Yazill de lui faire une remarque sur la vie... Non ! Il a bien fait de tenir sa langue sur le coup... Céleste était certes jeune et vierge ! Mais elle avait déjà vu beaucoup de choses dans sa courte vie... Son royaume se faire envahir par des monstres, de nombreux gens mourir dont ses parents ! Elle était maintenant qu'une vulgaire prisonnière qui devait écouter les ordres. Bien sûr qu'elle voudrait explorer le monde, découvrir des nouvelles Terre, venger sa famille, trouver l'amour de sa vie... En apprendre plus sur ce qui l'habite. Mais pour le moment, ce n'était qu'une prisonnière et elle restera comme ça...

Enfin, Céleste écouta ce que Yazill avait à lui dire sur ça venu ici, expliquant qu'il parcourrait le monde simplement ! Et qu'il pensait pouvoir rencontrer d'autres mages métamorphose pour pouvoir échanger des connaissances. Entre temps, il demanda au tavernier pour avoir un rehausseur et ainsi pouvoir manger à la bonne hauteur, une bonne initiative, c'était mieux d'être à l'aise comme ça.

La Petite picorait toujours avec les doigts dans son assiette mangeant les légumes attendant que le tavernier ramène ce que le Terranide avait demandé pour attaquer cette belle pièce de viande.

"Si je connais des mages métamorphose... Il doit bien en avoir à Ashnard ! Où dans les environs... Mais si tu veux dans ma bibliothèque j'ai pas mal de livres qui en parlent donc si tu veux venir jeter un oeil ! Après je sais que j'en ai déjà affronté dans l'arène... Malheureusement, c'était des combats à mort, donc tu ne pourras jamais les retrouver..." Et quand Céleste parlait de bibliothèque, ce n'étaient pas seulement 10 livres qui traînaient sur le sol de sa chambre... Non... Elle avait deux murs complets rempli, plus des bouquins traînant un peu partout dans des armoires, sur des meubles etc... En même temps, c'était son passe-temps principal, alors elle collectionnait les livres en tout genre.

Le minotaure arriva alors avec le rehausseur pour installer comme il faut Yazill, Céleste arrêta alors de parler le temps que tout soit mis en place. Et quand le tavernier repartie derrière son comptoir, elle reprit la parole.

"Et donc comme ça tu es un métamorphe... Hmmmm je peux te poser quelques questions ?" La Princesse avait un large sourire aux lèvres et ne prit même pas le temps d'apprendre une réponse de ça part qu'elle se mit à le questionner.

"Pourquoi tu gardes ton apparence de petit chat pour te déplacer alors que tu ne peux presque rien faire ? Et aussi à quoi ressemble ton apparence humaine ?" Un silence de quelques secondes passa. "ET ! Tu peux te transformer en autre chose ? Ceux que j'ai vus pouvaient se transformer en dragon c'était fou !"

Céleste finit part se taire, prenant une gorgée de bière ! Et c'était repartit !

"Tu sais dans les livres que j'ai il parle de beaucoup de choses que j'ai du mal à comprendre... Tu pourrais sûrement m'aider à éclaircir des choses ! Donc si tu veux après notre repas, on peut aller chez moi, tu auras pas à chercher une auberge pour reposer comme ça ? Et c'est gratuit ! Pis tu auras peu-être des informations qui pourrait t'intéresser dedans."

La Princesse était un véritable moulin à paroles quand elle le voulait... Après c'était pas souvent qu'elle pouvait avoir une conversation de la sorte avec un inconnu, c'était vraiment plaisant.

"Et surtout bon appétit, il faut manger pendant que c'est chaud !" Malgré tout ça, elle n'oubliait pas le plus important mangé, elle planta donc son pique dans la chair tendre et son couteau pour en découper un bout, portant le tout à sa bouche. Un délice !


Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 10 mercredi 17 juin 2020, 21:12:00

Je l’écoute, intéressé, patientant que le minotaure m’ait installé plus haut. J’aime bien les gens bavards, parfois ils en disent plus qu’il ne le faudrait, ou qu’ils le voudraient. Ça peut être instructif. Et puis, dans sa situation précaire, avec sa vie remise en jeu chaque jour ou presque, cette femme n’a rien à perdre. Elle peut sûrement s’offrir le luxe de parler sans retenue ni réserve. Mais voilà qu’elle aborde le sujet de ma supposée magie, répondant à ma question. Et je m’aperçois que j’en ai trop dit….

Installé, je commence à manger avec appétit, et surtout avec mes doigts. Ils sont minuscules et mes couverts trop grands. J’ai de la chance, c’est bon et j’ai grand faim. Tout en étant fort concentré sur mon assiette et très occupé à ma dégustation, je l’écoute, attentif.


- Des livres ?  Mmmhh… ça peut-être intéressant.

Je rétorque, intrigué, relevant un sourcil et tournant un oeil vers elle. Un court instant je me prends à rêver d’y trouver un remède à ma situation. Mais faudrait-il encore qu’elle ait LE livre adéquat, surement très particulier et donc très rare… Et que j’y comprenne quelque chose. Ce qui ne signifierait même pas encore que je puisse en obtenir un résultat. Non vraiment, trop de données hypothétiques. Mes espoirs s’envolent. Mais l’idée de voir où elle loge reste plaisante, alors j’ajoute,

- Je serais pas contre y jeter un oeil, j’avoue. Sait-on jamais ? ça se pourait que j’tombe sur quelque chose d’utile.      

Tout en continuant à me délecter de ma viande et de sa sauce. Puis elle enchaîne avec une série de questions périlleuses pour moi sans que j’ai eu le temps de refuser. Je tâche de ne pas y répondre trop vite, prenant le temps de choisir mes mots. Sûr qu’elle est pas bête pour son jeune âge. Ses questions sont logiques,  mais y répondre ne sera pas facile pour moi sans trop lui en dire… A son « pourquoi j’ai cette apparence-là » je jette un oeil autour de moi comme pour m’assurer que personne nous écoute, et soupire à voix basse, afin qu’elle seule puisse entendre,

- Si je suis comme ça, si mal proportionné en plus, c’est que j’ai pas le choix, tu t’en doutes. Sans quoi j’aurais au moins une apparence de chat correcte. Et pas de si petits pieds et de si petites mains.

J’avale une autre bouchée, conscient que j’ai dévoilé là ma plus grande faiblesse. Mais on n’a pas toujours le coeur à mentir. Et là je suis fatigué. Néanmoins j’ajoute,

- Mais je peux me retransformer au besoin.

Ses questions fusent, comme une gamine curieuse. J’en sourirais si ma vie n’était pas en jeu. Je réponds le minimum, mais c’est déjà trop. Mon apparence humaine ? 

- Tu la verras peut-être si t’as de la chance… Mais elle est incomplète. On jurerait que je suis terranide.

Me transformer en autre chose ? Je mens, pour changer, mais avec aplomb.
       
- Ouais, je peux. Heureusement. Enfin je pouvais, je l’ai pas fait depuis longtemps. C’est dangereux. Je garde ça pour les situations d’urgence. 

Finalement, elle m’invite chez elle après le repas ? Bien ! Ça m’arrange, clairement. Je marmonne entre deux bouchées,

- En effet ça sera plus pratique. Merci.

A moitié rassuré quand même parce qu’avec ses lions et ses combats mortels, je ne sais pas exactement où je mets les pieds. C’est peut-être plus dangereux chez elle qu’ailleurs du coup.
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 11 jeudi 18 juin 2020, 02:10:35

Tout en mangeant ce qui se trouvait dans son assiette, Céleste écoutait ce que Yazill avait à lui dire ! Les yeux grands ouverts, elle n'en perdait pas une miette, elle voulait tout savoir... Pourtant, les réponses qu'elle recevait étaient un peu évasives pas trop complète... Quelque peu décevant... La Princesse pensait qu'il cachait des choses, qu'il n'osait pas tout dire... Ne se doutant pas une seconde qu'il lui mentait. Non pour Céleste, sous cette apparence de chat, se cachait quelqu'un d'extrêmement fort ! Qui manipulait très bien la magie... Cette apparence était juste fait pour tromper les ennemis. Donc une fois qu'il eu finit de répondre aux nombreuses questions... Céleste reprit directement la parole, la bouche encore pleine !

"Tu n'as pas le choix pourquoi ?" Comprenant que ce n'était pas très poli de parler avec de la nourriture dans la bouche, elle avala tout rond ce qu'elle avait.

"Les terranides je connais aussi ! Ce n'est pas grave si tu ressembles à cette race, j'en connais ils sont vachement forts ! Ce n'est pas être incomplet, c'est juste être spécial et être spécial c'est super ! Et comme ça on est entre gens spéciaux !" Céleste était relativement positive, dans ce lieu il fallait être mieux être comme çà que broyer du noir toute la journée.

"Pourquoi, c'est dangereux ? Ca demande beaucoup de concentration ? Sa pompe ton énergie vitale ? C'est quoi les autres transformations que tu peux avoir ?" Encore un enchaînement de question ! Un vrai moulin à paroles cette gamine.

"Je suis sur tu vas trouver un truc dans les livres que j'ai ! Au moins le nom d'un mage qui est encore en vie pour savoir où tu peux le trouver, ça sera déjà ça !" Céleste avait vraiment envie d'être utile, pour une fois qu'elle pouvait rendre service, elle voulait le faire bien !

La jeune fille finit d'un coup sa chope de bière la posant sur la table c'était pour faire passer un peu mieux le morceau qu'elle avait avaler tout rond un peu avant, mettant ensuite sa main devant sa bouche pour s'essuyer rapidement. Elle fit signe au minotaure qu'elle en voulait une deuxième pour finir son repas, Yazill pouvait faire de même s'il voulait bien sûr, c'est la maison... Enfin Céleste qui offre.

"Bon par contre... Chez moi... C'est juste deux pièces ! Mais tu verras c'est très grand ! On te trouvera de quoi dormir !"

Dans la tête de Céleste, c'était un peu le bordel en ce moment... Dans un coin, il y avait les questions sur Yazill pour en savoir le maximum, dans un autre c'était comme arranger sa chambre pour lui proposer une couche pour dormir, encore dans un autre elle essayait de repenser à tous les livres qu'elle avait lu pour gagner un peu de temps... Et encore dans un autre, c'était le plus simple, penser à mâcher sa viande avant d'avaler pour ne pas manquer de s'étouffer. Et surtout... Le dessert qu'elle allait manger en rentrant, car ici, le minotaure n'en proposait pas... Son petit plaisir coupable était dans sa chambre ! De quoi finir par une bonne touche de sucre. Yummmmy... Mais avant, il fallait régler les autres choses.

Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 12 mercredi 01 juillet 2020, 11:45:46

Comme elle me demande pourquoi j’ai pas le choix, je hausse un sourcil, relève un oeil sur elle et soupire, en la fixant d’un regard appuyé, pensif. Je sais que je ne dois pas le dire, ça dévoile par trop ma faiblesse. Mais à cette gamine pucelle qui tue des minotaures dans l’arène, je sais pas pourquoi, j’ai envie de me confier. C’est usant de garder un secret tout le temps.  On a besoin de sincérité parfois, et le moins qu’on puisse dire, c’est que, dans la candeur de sa jeunesse, elle parle sans détour. Ce qui m’ôte l’envie d’en faire à mon tour. Donc finalement je soupire ;

- Un accident magique, quand j’étais moins expérimenté. Je me suis retrouvé en chat - enfin, dans cette apparence de chat partielle, difforme - et je ne peux plus en changer autant que je voudrais, ni bien longtemps chaque jour. J’ai un temps limité sous les autres apparences.

Je lape une gorgée de bière.

- C’est la poisse hein !?  Quelle ironie… être métamorphe, et pas pouvoir se changer à sa guise.

Je soupire, m’essuyant les babines d’un revers de manche, les yeux baisés sur mon plat.

- C’est comme ça… Quand on invente la magie, bah, fatalement, on invente aussi l’accident magique. Tout ce qu’on crée, tout ce qu’on invente, connait ses défaillances et ses erreurs un jour ou l’autre, inévitablement… Cette-fois là c’est tombé sur moi.

Et je continue à manger, silencieux tandis qu’elle me bombarde de questions. Je suis parti pour lâcher juste un petit commentaire de temps en temps, en réaction à ce qu’elle dit.

- Ah oui ça… Je suis spécial, tu l’as dis.

Mais quand elle évoque la dangerosité de la magie, là je me sens obligé d’expliquer.
       
- C’est dangereux parce que la magie détourne à son profit l’énergie contenue dans la matière, voire la matière elle-même, fragilisant celle-ci, la rendant momentanément instable. Toute erreur peut avoir de fâcheuses conséquences. J’en suis la preuve.

Elle vante son livre encore, je soupire secouant la tête négativement, n’ayant aucun espoir de réparation.

- Hélas… je ne pense pas qu’il soit possible de remettre les choses en ordre. C’est trop compliqué, trop imbriqué chaque particules… les énergies… l’infiniment petit… En vrai, à faire de la magie on joue carrément avec le feu. Alors quand ça déconne… C’est pour de bon. J’ai déjà bien de la chance d’être encore vie. Et plus encore de pouvoir me retransformer quand même.

Je mange tout ce que je peux à m’en arrondir le bedon, mais j’avale à peine la moitié de mon assiette, même pas, avant de caler définitivement. De même pour ma choppe, lâchant un rôt sonore, pris au dépourvu. Je suis déjà à moitié ivre et totalement repu quand elle se commande une seconde chope. Je m’essuie le museau dans ma serviette, et la regarde manger.    

- Vrai ? Vous m’hébergez pour la nuit ? J’vous avouerais que ça m’arrange grave. C’est pas simple de se loger dans la peau d’un chat. Vous me tirez une fameuse épine du pied.
   
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Céleste

Avatar

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 13 mercredi 01 juillet 2020, 19:22:42

Céleste écoutait ce qu'il avait à dire attentivement, pour en savoir un peu plus sur lui, sur sa vie, de pourquoi il avait choisi cette forme et pas une autre ! Et finalement, tout cela était dû à un accident magique !

"Vraiment c'est possible ce genre de chose ?" Incroyable, on en apprend tous les jours.

Et à cause de cet accident Yazill, ne pouvait pas changer de forme comme et quand il le voulait. Il devait subir les caprices de cette transformation qui ne devait pas lui facilité la vie tous les jours. Déjà au niveau pratique, rien n'était prévu à sa hauteur ou seulement les choses pour les enfants. Et également le regard des autres, quand quelque chose n'est pas courant les autres personnes ont tendance à voir cela d'un mauvais oeil.

La jeune fille continua de l'écouter, c'était un coup de pas de chance ! C'est tombé sur lui pis voilà... Il devait quand même bien y avoir une solution à son problème quand même ? Il y avait des magiciens très forts et en dehors de cela... Le monde était peuplé d'être féerique ou démoniaque qui possédaient des pouvoirs encore plus puissants, qui devaient sûrement pouvoir transformer la matière comme ils le voulaient.

Enfin, un sourire s'afficha quand même à la fin de la conversation quand Yazill accepta de venir chez elle dormir ! C'était la première fois, qu'elle allait recevoir un invité !! Céleste lâcha ses couverts et tapa dans ses mains, toujours ce sourire aux lèvres... Malgré sa vie, on voyait bien qu'elle restait une petite fille qui n'avait pas spécialement eu de jeunesse.

"Je suis tellement contente que tu acceptes de venir chez moi ! Et..." Céleste prit une grande gorgée de bière de sa nouvelle chope qui venait d'arriver à table. Elle remercia le service simplement d'un signe de la main, alors que le minotaure repartait. "Tu peux me tutoyer, je le fais bien ! Et tu le faisais avant, alors restons sur des bonnes bases, je t'ai dit ici pas besoin de faire des manières."

Céleste profita de ce petit temps de répit pour finir rapidement son assiette déjà bien entamée, il ne restait presque plus rien sur celle-ci, un vrai délice ! Comparé à Yazill, son ventre n'était pas du tout arrondit, comme-ci elle n'avait rien manger. Encore une particularité physique qu'elle n'arrive pas à expliquer.

"Tu sais j'ai entendu parler de djinn une fois... Ils peuvent exaucer tous t'es voeux même les plus fous ! Je pense sincèrement que ce genre de chose existe, alors peu-être tu pourrais essayer d'en trouver un et lui demander de d'aider !"

Encore une fois la petite balançait les idées qui lui traversaient la tête. Il faut dire qu'elle n'avait jamais pu aider quelqu'un, alors ça lui faisait très plaisir de proposer des solutions à Yazill !

Voyant que celui-ci avait finit de manger et boire tout ce qu'il pouvait, Céleste s'empressa de descendre ça chope de bière d'une traite ! L'alcool ne lui faisait strictement rien... Cela était encore dû à sa constitution de démon, qui lui permettait de très bien encaisser certaines choses, mais elle n'en n'avait pas encore conscience.

"Dis-moi quand tu veux rentrer chez moi ! Ce n'est pas loin !"

Céleste attendait à présent juste le top départ pour conduire le petit chat dans sa demeure, qu'elle avait financer grâce aux combats dans l'arène. Et une autre question lui trottait dans la tête n'osant pas la poser ici, préférant attendre d'être dans un endroit plus calme et elle avait bien compris qu'elle c'était déjà montré déjà trop curieuse.

**Est ce que je verrais sa véritable forme ?**

Vraiment trop curieuse... Céleste avait envie de voir qui se cachait derrière cette apparence imposée.

Yazill

Créature

Re : Yazill en visite à Ashnard

Réponse 14 vendredi 03 juillet 2020, 00:36:53

Elle s’étonne de tout décidément, hé hé hé… évidemment que tous les accidents existent. Mais je remarque avec elle que j’ai repris le vouvoiement sans m’en rendre compte, j’en souris, gêné et rétorque,

- T’ain t’as raison ! Voilà que je te ressers du vous, comme à une princesse. Bah ! C’est pas ce que t’es ? Mais c’est vrai, c’est brabant.

C’est là qu’elle me parle des Djins, et là, mon regard s’allume d’une lueur nouvelle. J’ai vaguement entendu parler de ces créatures. Un genre de génies, doués de puissante magie. Et pour la première fois depuis que j’ai été maudit et enfermé dans cette fichue apparence de chat mal foutu, l’espoir d’en sortir naît en moi. Mais, je ne veux pas le lui montrer trop clairement, des fois qu’elle s’en serve pour me faire languir ou se jouer de moi. Je tâche de rester détaché comme si la nouvelle n’était qu’une simple curiosité. 

- C’est quoi ça les Djins ?  Des créatures d’ici ?  Ouais… à la rigueur, qui en tente rien n’a rien. On peut toujours essayer d’aller voir.

En vérité mon coeur a doublé sa cadence, et je suis en train de louer le ciel de toute mon âme pour que ça soit vrai, pour que ce génie méconnu  dont elle me parle soit capables de me délivrer de ma malédiction.

- et… ça se trouverait où tes Djins-là ? C’est loin ? 

Autre chose me turlupine, mais je l’évoquerai plus tard : le prix. Aucune créature magique ne travaille gratuitement. Et je suppose qu’aucun Djin ne me soignera pour des prunes. Je me contente de la regarder s’enfiler sa seconde bière. Là aussi, fluette comme elle est je m’en étonne un peu. Je suppose qu’elle devrait vaciller. Mais vu qu’elle n’est pas comme elle a l’air d’être… Je préfère ne pas prendre de pari sur son ivresse supposée après deux chopes. C’est à qu’elle m’invite à décider de notre départ pour chez elle. Je me redresse et soupire, ramassant ma hallebarde ;

- Ben… moi j’ai fini, mais je suis pas pressé. On est bien là aussi encore pour une chope ou deux si tu veux. Fais comme tu le sens, je suivrai. En vadrouille, je ne suis guère exigent. 

Et je me tiens prêt à partir, rassemblant ms affaires. Je sens bien qu’elle a envie de bouger. A son âge elle a la bougeotte, c’est naturel.      
Son apparence "terranide"
Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)


Répondre
Tags :