Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Lylas Hana

Humain(e)

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 15 octobre 09, 2019, 05:42:15 pm

Les parties de jambes en l’air avec les titans pouvaient être longues, très longues, ils semblaient inépuisables et plus le temps passaient plus leurs ardeurs étaient puissantes. Ils avaient participer à des batailles de plusieurs jours, ils en fallait donc plus qu’un coït avec une femelle pour les épuiser et ils pouvaient recommencer très rapidement mais ça elle ne le savait pas encore.

L’ours et le lézard compressait le corps de la jeune femme entre le leur si bien que plus aucun des deux ne la tenait, seuls leur force combiné la tenait entre eux sans qu’elle ne tombe, puissamment enfoncées sur leurs sexes. Sigrif s’amusait avec la langue de Jeska, la sienne si longue qu’elle venait s’entortiller autour de celle de la terranide, rien de comparable à tous les échange du genre qu’elle avait pu avoir par le passer, la douceur de la danse contrastait avec la violence des va et vient qu’elle subissait du même homme. Pendant la durée de l’acte, l’homme-lézard agrippa les seins de la demoiselle pour les peloter avec force pour multiplier les plaisirs pour ne pas que le plaisir ce perde dans la répétition. Berthold compensait la longueur du lézard par sa grosseur  et c’était lui s’agitait le plus férocement lui défonçant l’intimité avec force, chacun de ses va et vient faisait remonter Jeska puis redescendre sur le sexe du lézard sur lequel elle était empalée par l’anus, intensifiant ainsi les sensation procuré par son camarade. Ses puissantes mains lui avait attraper les fesses pour les malaxer de la même manière que Sigrif s’occupait de ses seins. Chacun intensifiaient les mouvement de l’autre dans un cycle de plaisir semblant infini jusqu’à ce qu’il sente le corps de la jeune femme réagir au porte de la jouissance, ils accélérèrent encore jusqu’à ce qu’elle explose dans un orgasme qui fut accompagner par une énorme quantité de semence  venant lui remplir les fondement. Ils n’avaient pas fini de se vider que cela débordait et ils se retirèrent la faisant tomber au sol et finissant leur éjaculation sur son corps et son visage.

Mais c’était loin d’être fini car si deux des terranides avaient pu s’amuser avec la demoiselle, le troisième allait bientôt entrer en scène le temps que ses camarades se repose pour s’y remettre, la nuit était loin d’être fini. Fried s’approcha de Jeska au sol et la regarda avec un air qui n’avait rien à voir avec le regard protecteur allant avec ses manières de gentleman qu’il avait pu montrer plus tôt, dans son regard en se moment on pouvait y voir la férocité et l’envie. Ses puissantes main attrapèrent  les ailes de la teranides à leur bases en les serrant férocement, nul doute que cela devaient être très désagréables pour leur propriétaire. Il la souleva en la tenant toujours par les ailes pour mieux aller la coller face contre le mur sans se préoccuper avec quel force il la cognait ainsi. Appuyant sur son dos sans lâcher ses ailes, il la fit se pencher pour qu’elle lui offre ses fesses et sans aucune douceur, il y enfonça son membre extrêmement dur et commença à la sodomiser avec vigueur, c’était encore plus féroce qu’avec les deux autres.

Jeska

Terranide

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 16 octobre 10, 2019, 12:23:00 pm

C'est au tour de ses partenaires de jouir. Une paire d'éjaculations puissantes qui remplissent littéralement Jeska. A tel point qu'elle ne pouvait tout encaisser. Il y en a tout bonnement trop. Ses amants la laissent choir, mais pas reprendre ses esprits. Berthold lui envoie une dernière giclée dans la face, si puissante que sa tête recule violemment en arrière. La terranide perd l'équilibre et s'étale sur le dos.  Sigrif ne perd pas une miette du spectacle et finit de jouir sur la poitrine de l'ancienne esclave.

Jeska peine a se remettre d'aplomb. Encore sous le choc de l'orgasme qu'elle venait d'avoir, elle essaie de reprendre son souffle. Le regard dans le vague, elle est encore sonnée, mais maintenant, elle se sent presque prête à remettre le couvert. S'ils lui laissaient cinq minutes, ce serait parfait. Soudain, elle sent qu'on la saisit par les ailes. A peine le temps de protester qu'elle réalise qu'on la soulève et qu'on l'approche du mur du fond. Encore une fois pas le temps de réagir qu'elle se cogne contre la paroi. Elle grogne de douleur et se retourne pour réprimander l'inopportun. C'est alors qu'elle voit l’expression sur le visage de Fried et se ravise. Elle laisse l'homme-loup faire. Il lui ravage l'anus dans un pilonnage incessant. Plus que sauvage, l'étreinte de son partenaire est violente. Chacun de ses coups de reins est si puissant qu'il chasse la semence laissée par Berthold de l'autre coté. Jeska quant à elle, est partagée entre douleur et plaisir. Car oui, son amant lui fait mal. Mais d'un autre coté, elle adore ça. Après tout, elle est une terranide comme eux. Il n'est donc guère surprenant qu'elle aime la façon dont ces trois bêtes jouent avec elle. D'ailleurs, les deux autres s'ennuient un peu. Sentant l'envie de ses amis dans son dos, le canidé recule avec Jeska empalée sur son membre. Il s'allonge sur le dos et lâche les ailes de la jeune femme. Il décide alors de passer ses bras sous les jambes de la belle et les remonte d'un coup sec pour plaquer ses mains derrière la nuque de sa partenaire. Ainsi, la cuisinière se retrouve complètement ouverte aux suggestions coquines de Sigrif qui n'hésite pas un instant avant de plonger sa verge dans le sexe de Jeska. Sans se préoccuper de sa partenaire, il force le passage jusqu'à mette son long pénis en entier. Elle le sent explorer des endroits encore vierges de tout plaisir charnel. Encore plus excité par la proximité de son ami, Fried redouble de sauvagerie, et cette bestialité fait écho chez l'homme-lézard qui y va de plus en plus fort, faisant hurler la jeune femme de plaisir. Et tout ça motive énormément Berthold qui se place au dessus du visage de Jeska, face à Sigrif et introduit dans la bouche de cette dernière son gargantuesque gourdin. Il lui nique sauvagement la bouche, et maintenant, tout ce que Jeska peut voir, c'est le grosse testicules velue de l'ours lui frapper le visage à intervalle réguliers. Le plantigrade adore, de là où il est il peut voir la gorge de la femelle prendre littéralement la forme de son sexe!
 
A nouveau, l'ancienne esclave est écartelée entre douleur et jouissance. Et les trois mercenaires semblent se tirer la bourre. Comme si chacun d'entre eux voulait être celui qui baise Jeska le plus fort. Tant est si bien que la cuisinière s'envole au Nirvana pour la deuxième fois. Sauf que là, aucun des mâles ne se retire avant d'avoir fini de jouir. Le ventre de la terranide est si plein qu'il est à présent légèrement bombé. Au bord de l'épuisement, elle roule sur le coté, laissant le sperme de ses partenaires s'écouler de ses orifices.

Mais pas de répit pour les braves, à peine a-t-elle repris son souffle que le plantigrade la soulève par les cheveux et l'empale à nouveau sur la verge de Fried, quant à lui, il décide de forcer l'entrée de derrière. Et Sigrif, d'humeur joueuse, bifle sa partenaire. Quand soudain, ils réalisent que c'est Jeska qui bouge sur leur verges et que c'est bien elle qui a pris le sexe du reptile en main et qui le suce avec envie.
« Modifié: octobre 11, 2019, 11:54:58 am par Jeska »

Lylas Hana

Humain(e)

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 17 octobre 10, 2019, 03:42:33 pm

Fried semblait être un tout autre homme comparé à comment il s’était comporté plus tôt, il avait semblé si gentil, si intentionné que cela pouvait être choquant de le voir agir ainsi dans un contexte intime mais c’était sa manière de faire, les trois terranides avaient une manières plutôt féroce de se faire plaisir. Le loup ne ménagea aucunement sa partenaire, chacun de ses coup de butoir était puissant et s’enfonçait profondément en elle alors que son corps se faisait projeter contre le mur, lui écrasant le visage à chaque va et vient. Il n’était peut être pas aussi long que Sigrif ni aussi large que Berthold mais le juste milieu couplé à sa férocité  compensait plus qu’il e fallait.

Après lui avoir assez fait goûter le mur il la fit reculer avec lui sans se retirer d’elle afin de s’allonger et de continuer ainsi à lui faire connaître les plaisir du sexe brutal, pour encore aller plus loin, il la fit changer de position en la prenant dans une prise de soumission en même temps, laissant son vagin en libre-accès aux deux autres. C’est Sigrif qui vont combler le vide en allant explorer l’antre qu’il n’avait pas encore visiter et toujours sans aucune considération de sa douleur, il s’immisce en elle de tout son long, passant au travers de tout ce qui pourrait retenir son long membre.  Le troisième compère vint se placer au dessus d’elle pour pouvoir lui ravager la bouche de la plus féroce des manière.

Une nouvelle fois, ils la remplissent mais ne se retire pas pour autant, et Berthold la replace sur le sexe du loup quand elle roule sur le coté, elle serait à bout de force avant eux et temps qu’elle ne s’évanouissait pas de fatigue, ils n’avaient aucune raison de s’arrêter. Alors que Sigrif donnait des biffle à la demoiselle alors qu’elle s’était fait redresser pour s’empaler sur le sexe bien droit de Fried, il sentit qu’elle reprenait du poil de la bête en se mettant à le sucer avec passion ce qui le fit siffler :

« T’es plutôt endurante, on adore ça. »

Le loup se pose fermement sur les hanches de Jeska, il en faisait le tour avec ses énormes mains et il la fait monter et descendre sur son sexe rapidement en même temps qu’il continuait ses mouvement de va et vient, associant les deux façon de faire pour encore plus de plaisir. Berthold quant à lui vient se placer derrière elle et passe ses mains sur sa poitrine pour la peloter avec force, poussant parfois sa tête contre le sexe de Sigrif pour qu’elle s’empale dessus ou la plaquant contre celui de Fried pour qu’elle le sente encore plus profondément. Une main s’occupant de sa poitrine, l’autre était libre également d’aller s’occuper de son entrejambe et il enfonça trois doigter pour la doigter avec force.

Jeska

Terranide

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 18 octobre 11, 2019, 12:30:57 pm

Cette fois, Jeska essaie de ne pas faire que subir. Elle se donne. Bouge ses hanches et se sert de ses mains. Mais le rapport de forces est trop en sa défaveur. Et il ne faut pas longtemps avant que les bêtes reprennent le contrôle. Et finalement, c'est un troisième orgasme qui vient secouer la terranide ailée. Ses yeux roulent dans leur orbites et elle si elle ne perd pas conscience, elle n'est plus en mesure de bouger. Les mercenaires se retirent et la regardent longuement. Couverte de sueur, de salive et de sperme, les orifices débordants de leur semence, ils la contemplent comme des peintres fiers de leur "oeuvre".

Seulement, ils n'en ont pas fini avec elle. Berthold la bascule sur un coté et lui lève la jambe opposée au sol pour qu'elle fasse un angle droit avec le reste du corps. Il la prend alors sauvagement par devant, utilisant la jambe levée comme d'une base pour se cramponner. Sigrif sourit et s'insinue par derrière, se servant aussi de la jambe de la belle comme d'un point d'appui pour la pénétrer sauvagement. La cuisinière n'en peut plus, dans cette position, c'est comme si elle sentait leur verges s'entrechoquer en elle. Elle pousse un gémissement de plaisir vite étouffé par Fried qui s'empresse de lui remplir la bouche. Après une bonne heure de sauvage défonce, Jeska jouit à nouveau. Elle ne s'est jamais sentie aussi pleine de sa vie. Malheureusement, la fatigue de sa journée de travail et les orgasmes à répétitions commencent à avoir raison de son endurance. Doucement, elle se laisse aller à fermer les yeux. C'est pour les trois amis qu'elle s'est enfin habituée à leur immenses pénis. Et qu'il est temps de passer à la vitesse supérieure. Berthold la soulève et enfile sans difficultés l'anus de la jeune femme sur son épais chibre plantigradesque. C'est alors que le lézard et le loup se décident à faire équipe pour remplir ensemble l'intimité de Jeska. Surprise par cette double pénétration vaginale, elle sort de sa torpeur et se met à hurler, plus de douleur que de plaisir cette fois. Ce qui ravit ses amants qui se sentent maintenant encouragés dans leur démarche bestiale.

Lylas Hana

Humain(e)

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 19 octobre 11, 2019, 09:46:52 pm

N’importe qu’elle femme rêvant de longs échanges corporelles serait jalouse de Jeska en ce moment, ils ne savaient pas depuis combien de temps ils étaient en train de s’envoyer en l’air avec la jeune femme mais les trois colosses savaient que cela faisait plusieurs heures déjà. Chacun d’entre eux avait jouit une quantité phénoménale de semence en elle, chaque éjaculation était puissante et bien qu’on s’attendrait que chacune serait plus pauvre que la précédente c’était le contraire, chacune de leurs éjaculations étaient plus intense que la précédente. D’ailleurs on pouvait voir le corps de la demoiselle se gonfler tant elle était remplit et les sexe ne la quittant pas agissait comme des bouchon qui l’empêchait de se vider..

Ils la sentaient commencer à vaciller et à vraiment être fatigué, ils ne connaissaient pas son histoire mais ils étaient sûrs qu’aucune de ses précédentes partie de jambes en l’air n’avait pu être aussi intense que celle qu’ils lui proposaient. Après l’avoir pris en sandwich une nouvelle fois en étant allongé, ils repartirent pour la reprendre debout, Berthold la relevant pour la soulever et l’enfiler sur son sexe, lui écartant ainsi encore plus l’anus, se retrouvant dans la position qu’avait  Sigrif au tout début, en terme de longueur la sensation n’était pas comparable, tant la différence était grande mais la largeur ne pouvait qu’être meilleure. Mais pour la suite et peut être la fin, ils voulaient y aller franchement, abandonner toute bride et lui faire connaître la plus intense baise qu’elle n’ait jamais connu.

Alors que Berthold la tenait enfilée, les deux autres prirent d’assaut son antre intime. Sigrif et Fried s’étaient collé l’un à l’autre pour pouvoir joindre leur sexe respectif et pénétrer la jeune femme sauvagement, La combinaison des deux étaient un peu particulière mais était encore plus grosse que le sexe de l’ours. Alors qu’ils allait et venait en profondeur à une vitesse extrême galvaniser par les crie de Jeska, Sigriff commence à lui fouetter le corps avec sa queue animale. Les écailles lui éraflant la peau, tantôt les jambes, les bras, tantôt les flancs, les seins et les fesses :

« On devrait te faire venir avec nous, c’est rare de trouver une femelle lors long voyage. »

Après l’avoir fouetter Sigrif alla enrouler sa queue autour de la gorge de Jeska assez pour qu’elle sente les écailles sans pour autant l’empêcher de respirer, crier ou la blesser afint de profiter des cris et de la bouche ouverte pour y présenter le bout pour qu’elle le lèche.

Jeska

Terranide

Re : Un service "trois pièces"

Réponse 20 octobre 16, 2019, 01:04:35 pm

Et voilà Jeska se fait encore défoncer. Elle crie. Elle hurle. Elle adore. Mais tant de promiscuité finit par réveiller l'instinct territorial des hommes-bêtes. Après qu'ils aient joui encore une fois dans la jeune terranide, il est dorénavant hors de question de cohabiter. Chacun la veut que pour lui. Heureusement, les mercenaires se connaissent depuis assez longtemps pour savoir quoi faire dans ce cas. Fini le sexe à plusieurs, il faut maintenant attendre son tour. Ils la ravagent alors à tour de rôle jusqu'à ce que le soleil soit haut dans le ciel. Finalement, les trois mâles se tiennent côte à cote devant une Jeska à genoux, pantelante, mais le sourire aux lèvres. Malgré tout elle a passé un super moment. Sigrif, Berthold et Freid se masturbent devant leur partenaire, prêts à lui donner une dernière giclée. Soudain, la cuisinière avance vers l'ours et c'est elle qui prend les choses en main. Enfin, vu la taille de son engin, elle n'en a pas trop de deux pour qu'il finisse sur elle comme il se doit.

L'éjaculation st si puissante qu'elle en est presque assommée. Sonnée, elle lâche le membre viril que Berthold récupère à la volée pour lui balancer une deuxième salve sur la poitrine qui la fait tomber sur le dos et une troisième sur son bas-ventre. Les deux autres ne se font pas prier pour la recouvrir de foutre. Ainsi, Jeska ressemble à un oiseau mazouté de sperme. Baisée si fort et si longtemps qu'elle ne peut plus bouger, elle regarde ses amants se rhabiller et partir. Alors, elle leur dit, en guise d'adieux.

"Les gars... si vous repassez dans le coin... revenez me voir..."

Un sourire et un clin d'oeil plus tard, elle s'abandonne à un sommeil bien mérité. Vu comment ils lui ont refait l'intérieur, un peu de ménage sera nécessaire, mais ça attendra...


Répondre
Tags : pv magdalena