Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Prince Andros Magganon

Créature

A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

décembre 01, 2018, 02:38:24 pm

- Je suis vraiment ravie que vous ayez accepter ma proposition dame Arkadia.

Le duc Vernon de Palatiane accompagnait son invitée vers la grande académie de magie en lui témoignant une grande considération. Et pour cause, ce n'était pas tout les jours qu'une archimage de Nexus était de passage à la citée de Palatine. Et encore moins qu'elle acceptait d'y enseigner.

- Nous mettrons à votre disposition tout le nécessaire disponible pour vous offrir les meilleurs conditions d'enseignement.

Le duc souriait sincèrement, très fier de lui. Il avait eut pour projet de faire construire une grande académie de magie. Un acte qui avait pour but de renforcer son prestige vis à vis des autres cités proches, toutes indépendantes et rivales. Mais aussi de renforcer son pouvoir militaire. Et cerise sur le gâteau il avait put négocier pour sa fille, une jolie file de 20 ans, des leçons particulières.

Certes, il avait dû réprimer quelques révoltes contre l'impôt du au coût de la construction et a l'achat des mercenaires.

Les mercenaires. Ça aussi c'était un problème. Depuis peut, sa citée devait faire face à la menace de Raghose le pays des satyres. Mais il était confiant. Il avait engagé deux compagnies de mercenaires pour lutter contre cette menace et il était sur que ce serait suffisant pour repousser ces animaux dans leurs terriers. Ce qui allait lui permettre de se concentrer sur des problèmes plus importants. Arrivé devant le bâtiment une jeune fille aux cheveux noirs qui n'avait pas plus de 19 ans se tenait droite comme un piquet.

-Et voici ma fille. Lindia.
Présenta-t-il.

-Bon.. bon... bonjour madame.
S'inclina respectueusement la jeune fille. De toute évidence il s'agissait d'une jeune fille timide et assez effacée.

Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)



Et cela convenait au duc, ainsi elle ne lui posait guère de problèmes et était bien souvent sage et obéissante. Il avait aujourd'hui toutes les raisons de se réjouir. Les choses se présentaient bien.

--------

L'armée satyre avançait à marche forcée. Andros avait prit un risque. Bien qu'il avait put écraser avec succès l'armée de mercenaires mais plutôt que de poursuivre l'armée en déroute il avait a la place accordé une courte pause a ses troupes avant de les faire avancer a marche forcée vers la capitale ennemie. Son paris était que l'armée mercenaire n'oserait pas revenir affronter les satyres ou rentrer une prise a revers. Même si ils avaient grandement sous estimés l'armée de Raghose quand a son nombre et surtout négligé la presence de canons, une prise a revers était toujours un danger.

Heureusement cela n'était pas arrivé, les mercenaires avaient préférés fuir et les satyre avançaient a grande vitesse en territoire ennemie. Andros avait calculé qu'à ce rythme ils arriveraient bientôt en vue de la ville. Trop vite pour que celle-ci puisse organiser ses défenses et organiser un siège.

La vitesse d’exécution était un élément primordial a la guerre. Et il comptait bien en faire la démonstration.
« Modifié: décembre 07, 2018, 10:55:32 pm par Prince Andros Magganon »

Arkadia

Humain(e)

Re : A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

Réponse 1 décembre 07, 2018, 07:00:15 pm

   Afin de renforcer les liens de l'université de magie de Nexus avec celles des cité avoisinante et de participé à la construction d'école de magie, Arkadia, comme d'autre mage, avait été sommé de se rendre dans la citée Palatiane, sous l'égide du Duc Vernon, car étant la seule n'ayant concrètement rien fait pour l'académie en dehors de Nexus et qu'elle était libre. Le Duc avait fais une demander d'aide pour son projet d'université de magie et avait demander des cours particuliers auprès de l'académie de Nexus, malgré les offres de formation, pour sa fille.

   Voyageant à bord d'une calèche, Flamme d'Or ayant fais sa renaissance, n'était pas état de la transporter, Arkadia mit plusieurs jours pour rejoindre Palatiane, s’arrêtant à diverse auberge, et incinérant quelque brigands. Quand elle fut enfin arriver, elle pris une journée entière sans s'annoncer pour récupérer du voyage, profitant d'un vrai lit et d'une nourriture plus appréciable. Une fois qu'elle se sentit rassassiez et prête, elle alla voir le Duc, se fessant accueillirent en grande pompe. Ce dernier commença par la mener à une sorte de petit château, qui allait devenir l'université de magie de Palatiane.

- Je suis vraiment ravie que vous ayez accepter ma proposition dame Arkadia.
-C'est tout naturelle cher Duc. Répondit Arkadia. L'académie de magie de Nexus à pour vocation d'aider les cités à développer leur systèmes universitaire et je me dois d'y participer.
- Nous mettrons à votre disposition tout le nécessaire disponible pour vous offrir les meilleurs conditions d'enseignement.
-Je n'en doute pas. Après tout vous avez l'ambition d'une grande université de magie, c'est naturel que vous ayez ce qui est de mieux.

   Le temps d'y arriver, le Duc lui parla de sa fille. Une enfant douce et tranquille, studieuse et motivé, bien qu'un peut timide, mais charmante. Il avait de grande ambition pour elle, bien qu'Arkadia devinait que c'était pour ses propres ambitions de pouvoir. En vue de l'entré du château, Arkadia fut en vue d'une jeune fille, assurément la fille du compte. Elle devait avoir la vingtaine et avait une stature sérieuse et droite.

-Et voici ma fille.
Lindia.
-Bon.. bon... bonjour madame.
-Bien le bonjour jeune fille.

   La fille s'inclina, et rien qu'avec sa voix, on sentait sa timidité, voir plus, une fille plutôt effacée. Elle n'a pas du avoir une enfance facile et tranquille. Et déjà Arkadia avait une mauvaise opinion du Duc et de sa fille, mais se garda bien de le faire savoir. Elle se demandait bien ce qu'elle allait obtenir d'elle. Une élevée comme elle risquait bien de n'avoir aucune curiosité et se contenterait de faire ce qu'on lui dirait, ce qui est une mauvaise base pour un mage, qui se doit d'être curieux et faire plus ce qu'il ne doit. Enfin bon, les cours devrait sans doute l'aider et qu'elle se fait une mauvaise idée.

-Je préfère vous prévenir que l'apprentissage de la magie est une chose qui demande du temps, de la patience et de l'investissement. Ne vous attendez pas à des prodiges en quelque mois.
-Je comprend, c'est vous l'experte après tout.
-Bien j'aimerais m'entretenir avec votre fille, afin d'analyser ce dont elle est capable et ce qu'elle sait.
-Très bien. Un valet sera à votre disposition en cas de besoin.
-Merci, mais cela ne sera pas nécessaire. Suis moi. Intima Arkadia à Lindia.

   Docilement et avec un faible « oui madame », Linda suivit Arkadia d'un pas raide. Arkadia usa d'un sort lui permettant de s'orienté et de la guider, rejoignant, visiblement, une salle de cour. Un peu austère, mais classique.

-Tu possède déjà quelque base et une certaine affinité à la magie, mais qui sont propre à tout ceux qui débute dans la magie ou ceux qui y ont un lien sans le savoir. Mon but n'est pas de t'apprendre des sorts, mais de fortifier ton affinité, de t'ouvrir à plus de magie. Les sorts ne sont que des vecteurs pour canalisé le flux de magie que tu maîtrise et lui donner forme. Si ton contrôle est instable et faible, des sorts seront faible et se dissiperont rapidement, ou dans le pire des cas, deviendront instable et dangereux, au point de te tuer. Saisis tu le concept ?
-Ou... oui madame, je... je pense.
-On dit OUI madame je comprend ! Gronda Arkadia. Un mage se doit d'être sur de lui et s’affirmer, il n'y a pas de place pour la timidité, la réserve et le doute ! La magie passe d'abord par un travail sur sois et son esprit ! Tu devra d'abord t'ouvrir au monde, t'affirmer et prendre de l'assurance. Ton apprentissage n'en sera que plus facile et rapide et ta maîtrise de la magie plus fluide et stable. Si tu ne change pas, ton apprentissage sera difficile et tu sera limité dans tes capacités, et cela peut t'amener sur de sombre chemin pour gagner en puissance. C'est comme ça que la plupart des mages noir naissent, de leur doute et de leur difficulté avec les autres, ils se renferment, stagnent et développe une soif de puissance et de revanche. Ton premier devoir sera le suivant : dans 1 semaine, je veux que ta parole, ton allure et ton regard, est plus d'assurance et plus de doute. Rencontre les gens, discute et instruit toi avec tout les livres que tu possède. Si je juge que tu as gagner assez de confiance, je commencerais ton apprentissage, sinon nous repartirons pour une semaine ! Je me suis bien fais comprendre ?
-O... OUI madame ! Scanda Lindia, d'un voix plus sur et forte.
-À la bonne heure ! J'ai finis pour aujourd'hui. Ouvre toi au autres, sinon il ne s'ouvriront pas à toi.
-Bien madame. Dit elle d'une voix forte, bien qu'encore hésitante.

   Lindia quitta la salle, et semblait avoir subit un électrochoc, son regard déjà plus vivant qu'avant. Arkadia sourit pour elle même, une bonne chose de faîte ! Elle avait fait en sorte que cette petite s'améliore et est de meilleur relation et un meilleur esprit, et elle s'était dégager une semaine. Rentré à Nexus lui prendrais 1 semaine avec de la malchance, ce qui n'était pas envisageable. Elle allait plutôt découvrir la ville et les lieux au alentour, en commençant d'abord pour cette futur université, voir ce que le Duc a à offrir comme matériel. La visite fut plus ou moins rapide, les lieux proches de ceux de l'université de Nexus, en moins onéreux et moins fournit, mais de qualité tout de même. Le Duc était ambitieux, cela se sentait. Alors qu'elle remonta des sous-sols, elle entendit quelqu'un hurler son nom. Et rapidement elle tomba sur un page à bout de souffle.

-Pouf... Dame... Dame Arkadia... le Duc vous fais demander, pouf... la cité est attaquer !
-QUOI ?! S'égosilla Arkadia.

   Sans perdre de temps, Arkadia utilisa un sort de lévitation, allant à grande vitesse vers le château, oubliant le page qu'elle sema alors qu'il courrait. En quelque instant elle fut dans le grand hall où tout le monde était en panique, des serviteurs transportant des objets des valeurs, des vétements, des tableaux.

-Arkadia ! Dieu soit louer vous êtes là ! S'écria le Duc.
-Qui nous attaque ?
-Des sauvages, des animaux barbares venant du royaume des satyres ! Je croyais que mes mercenaires suffiraient à les repousser, plus de la moitié son mort, et beaucoup ont simplement fuit ! Ces ignobles créatures les ont poursuivit, la défense de la cité n'est pas entièrement assurer ! Le temps de regrouper mes hommes et les mercenaires, la porte aura cédée ! Nous devons fuir !
-Combien de temps pour évacuer la cité ?
-Quoi ?
-Combien. De. Temps. Pour. Évacuer. La. Cité ? Redemanda Arkadia, appuyant chaque mots, alors que des flammes remontèrent de ses mains.
-Euh.. bien... je... hem... sans... sans doute quelque heure. Balbutia le duc. C'est la panique total et c'est la 1er fois que ça arrive alors... .
-Je vous les accordes.
-Par... pardon ?
-Je vais vous donner le temps d'évacuer. Réitéra Arkadia, exaspérer, comme si ça coulait de source.

   Sans rien dire d'autre, Arkadia sortie, sous le regard ahurit du Duc. Elle déploya les Ailes de Braises, et s'envola, rejoignant rapidement la muraille de la cité. À une dizaine de mettre au dessus de la muraille, Arkadia contempla l'armée ennemie qui commençait tout juste à se préparer au siège, positionnant des armes de sièges. Arkadia eu un sourire sardonique. Autour d'elle, cinq anneaux de feux se formèrent, 1 mètre de diamètre, imbriquant d'autre anneaux plus petits, chacun tournant dans des sens différents. Arkadia les orienta sur diverse cible, les anneaux accélérèrent, 5 puissant rayon ardents en jaillirent frappant les engins de sièges, les enveloppant dans de puissant déflagration et des bouffés de flammes.

   Les anneaux disparurent, et des dizaines de tourbillons de flammes, de dix centimètres de diamètres, se formèrent, tourbillonnant jusqu'à former des lances de feux, qu'Arkadia lança en une nué. Un pluie de feu s’abattit sur l'ennemie, suivit de boules de feux qui explosèrent, emportant plusieurs soldats. Devant la porte, une puissante explosion de flamme se forma, des flammes ardents s'élevant de plusieurs mètre, avant qu'un élémentaire de feu ne se forme, grand et imposant. Un catégorie incendiaire, violent et puissant, en plus d'être difficile à battre. Ce dernier hurla, un hurlement étrange et terrifiant et créa une épée de feu et de terre fondue, avant de s'avancer, calcinant la terre. Mais les flammes d'où il venait, ne disparue par pour autant, et un deuxième élémentaire en sortie, formant un fouet de flamme et de terre fondu et rejoignant son camarade. Les deux avançaient lentement, laissant un sillage de flamme, de braise et de terre brûlés. Avant que l'ennemie n'arrive à s'en débarrasser, il risquait de perdre beaucoup d'homme.

   Et de sa position, Arkadia rigola à gorge déployée, formant autour d'elle plusieurs bouclier de flammes. Que la fête commence.

Prince Andros Magganon

Créature

Re : A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

Réponse 2 décembre 15, 2018, 02:54:56 am

-FEUX !!!

Les canons firent feux dans un bruit de tonnerre. Un boulet rata complètement son objectif et arracha un pan de maçonnerie. Un deuxième boulet fut tiré trop haut et arracha un créneau ne causant que peut de dommages. Par contre les trois autres boulets accomplir leurs but et heurtèrent la porte de la citée, creusant de larges trous dans sa structure et dégondant l'une d'entre elles. Andros hocha la tête et fit signe aux trompettistes et tambours de campagne de donner aux troupes le signale aux 3000  piquiers d'avancer.

Comme prévue ils étaient parvenus en vue de la cité état avant qu'elle ait put organisée ses défenses. Malheureusement ils avaient été découverts trop tôt pour pendre totalement au dépourvu la cité, mais le résultat était satisfaisant. Andros pouvoir voir les soldats affolés tenter de s'organiser sur les murailles. Trop hébétés pour organiser une défense efficace le temps qu'ils aient détruit les portes. Encore une fois une bonne chose, remplacer les portes d'une citée était plus facile et économique que de rebâtir un mur, si on pouvait s’épargner de futur dépenses une fois la ville prise c'était toujours une bonne chose.

-Ton plan à marcher. Cette ville sera à nous avant la fin de l'après midi.

-Merci Raksana, les choses auraient put se dérouler un peut mieux mais ça aurait aussi put être bien pire. Une fois entrés dans la cité je veux que nos troupes sécurisent les garnisons et surtout le palais.

L'orc eut un sourire complice.

-Tu veux attraper la fille du duc pour toi le plus tôt possible pas vrai ?

Andros rit à cette question.

-Il y a de cela, mais c'est avant tout une décision stratégique. Plus vite nous aurons prit la citée moins il y aura de destructions. Je veux qu'il y ait aussi peut de dégâts à la cité que possible et...

-Par contre cette nana qui vole là c'était prévu ?

Andros leva la tête pour voir une femme flotter dans les aires. Puis il sentit une terrible puissance magique se dégager d'elle. Et il vit les anneaux de feux.

-A TERRE !

Andros eut juste le temps de prendre Raksana par les épaules et de se jeter au sol avec elle avant que les canons n'explosent dans une déferlante de flammes.

-Oh putain...

Andros se releva pour voir que la mage s'était mise à bombarder ses troupes de projectiles enflammés. Et cette débauche de flammes se poursuivit avec l'invocation de deux élémentaires de feux. Qui semblaient très puissants en plus.

Cela ne collait pas, la cité de Palatiane était peut être une citée prospère selon les normes des terres sauvages mais elles n'avaient pas les moyens d'avoir un mage aussi puissant.

Andros se reprit et se mit à analyser ses possibilités stratégiques. Ces élémentaires allaient poser problème mais ils finiraient par les abattre. Le danger était que la cité parvienne à organiser ses défenses, ou pire, parvienne à coordonner une attaque sur ses troupes désorganisées.

Adros claqua des doigts pour ordonner à une estafette terrifiée de se présenter devant lui.

-Fais passer l'ordre aux piquiers d'avancer et d'abattre ces monstres. Que les mousquetaires attaquent leurs flancs et leurs arrières, les frondeurs surveillent les murs et doivent effectuer un tir de suppression si des troupes ennemis s'y positionnent. Et demande aux hyaspidides de prendre des échelles et de contourner la citée pour l'attaquer par revers. Qu'ils sécurisent le duc et sa demeure en priorité.

L'estafette s'inclina avant de courir transmettre les messages. Andros reprenait confiance en même temps qu'il donnait des ordres. Certes l'arrivée de cette mage était imprévue mais les choses restaient sous contrôle du moment qu'il gardait la tête froide. Le plus important était de prendre controle de la cité. Même si ils n'étaient que 500, les hyaspidides ou "boucliers d'argent étaient les soldats d'élites de Raghose, ils seraient assez pour prendre la citée tant que celle-ci resteraient trop désorganisées pour organiser sa défense. Sans parler du fait que leurs attention allait se concentrer sur l'armée principale des satyres.

Andros se tourna et courut vers les dix mages qui accompagnait son armée, aucun n'était aussi puissant que la mage qui bombardait son armée mais ils étaient dix. Et lui même était avec eux.

-Faites descendre cette chienne des airs, invoquez les vents et la foudre !

Sur ces mots, 5 mages se mirent à psalmodier des incantations, de puissantes bourrasques de vents se soulevèrent autour d'Arkadia pour troubler son vole alors qu'Andros et les 5 autres mages coururent vers elle pour lancer une volée de projectile de foudre sur l'archimage de Nexus.

Arkadia

Humain(e)

Re : A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

Réponse 3 janvier 04, 2019, 11:16:25 am

   Arkadia observa l'ennemie s'organiser, et due reconnaître que leur chef avait du sang froid et avait un certain charisme, car ses troupes ne sombrèrent pas dans la panique, restant plutôt calme et organiser. L'ennemie semblait se séparer en 3 groupes : une troupe de 500 soldats à vue de nez, allait contourné la cité, ce qui ne lui plaisait guère, tandis que force de plusieurs milliers d'hommes aller droit vers les élémentaires de feu, ce qui était logique et suffirait à les abattre, non sans perte, et le reste sembler camper sur leur position, sans doute ils allaient continuer à pilonner la muraille. En dessous d'elle, les soldats qui étaient en panique, semblait reprendre du poil de la bête après son intervention, positionnant des archers et armant les quelques catapultes. Mais cela ne suffirait pas, l'ennemie aller s'attaquer à l'évacuation et les troupes en place, malgré le regain de sang froid, semblait toujours pris au dépourvue.

   Le temps de son analyse, elle perçue les signatures magiques d'une dizaine de mages et surtout une autre bien plus impressionnante, de quoi donner du défit. Ce qui commença par de brusque bourrasque de vent, qui la déstabilisèrent. Elle avait perçue trop tard les fluctuations de magie, mais son expérience et sa puissance magique lui permit de ce poser en douceur et de dévier les vents et de contrer les éclairs qui lui furent lancer, déployant ses boucliers face à elle, et ne put que dévier le dernier de juste, qui avaient traverser sa défense, ce qui ne manqua pas de donner le sourire à Arkadia, ne s'attendant pas à autant de challenge.

   Elle dirigea ses élémentaires de feu vers les mages, qui traversèrent les rangs des piquiers sans trop de soucie, vomissant de torrent de flammes et de terre en fusion, immolant vivant des soldats, réduisant en cendre ceux qui avaient le malheurs d'être sur la trajectoire de leur armes de feu et de terre fondue. Le premier transforma son épée en une lance de feu, qu'il lança vers les mages, les prenant de vitesses, empalant l'un d'eux avec plusieurs soldats. Il lâcha un rugissement étrange et refit de nouvelle lance, tandis que l'autre balaya des soldats avec son fouet. Les deux étaient dans une marre de soldat, qu'ils dominaient de plusieurs mètres, déchaînant leur fureur et leur puissance. Les mages durent dresser des boucliers de magie pour éviter d'être empalés par les lances de feu qui éclatèrent en des bouffés de flammes en se heurtant au bouclier. De son côté, Arkadia déploya de nouvelle lance de feu, cette fois sur la troupe d'assaut qui cherchait à contourner la cité.

-Bien, voilà qui devrait les occuper. Vous.
Lança Arkadia en attrapant un soldat qui passait à côté d'elle. Où est votre commandant ?
-Le... le capitaine Akros ? Il... il est là bas.

   Sans le remercier, elle fonça vers lui, non sans déployer plusieurs bouclier de réflexion. Rien qu'à le voir, il était dépassé et tenté tant bien que mal à organiser ses hommes. En voyant Arkadia, il voulut jouer son grade et son autorité pour lui demander de continuer à les bombardes de sort, étant au courant qu'un mage devait venir. Mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, il fut emporter devant la fougue de Arkadia et sa prestance.

-CAPITAINE ! Prenez tout vos hommes et allez défendre les arrières de la cités ! Des troupes sont en route pour couper toute retraite ! Vous pourrez les repousser si vous regrouper tout vos hommes, je me charge de cette endroit.
-Euh... je...
-MAINTENANT ! Hurla Arkadia, des flammes se mettant à parcourir son corps.
-D'accord d'accord ! Paniqua le capitaine. Sol...SOLDATS REGROUPEZ-VOUS ! NOUS PARTONS PROTÉGER L'ÉVACUATION ! Je m'en remet à vous !
-Bien.

   Arkadia se tourna vers l'ennemie. Ses deux élémentaires semaient la panique, se rapprochant des mages, obligeant ces derniers à s'occuper d'eux. Malgré leur puissance, ils ne tarderaient pas à être battue, les mages déployant leur magie contre eux. Arkadia créa à nouveau des anneaux de feu, et tira de nouveau rayon ardent, en direction des mages. Une série d'explosion entoura les mages, emportant une trentaine de soldats. Ses tirs avaient dévier, visiblement ils avaient anticiper et avait dresser des protections magiques, bien qu'en réalité c'était des boucliers pour se protéger des lances de feu.

   Arkadia posa ses mains sur des créneaux et imposa une impulsion magique. De ses mains, des boules se formèrent, déformant la pierre, avant de glisser le long de la muraille, créant des fissures tout le long, jusqu'à atteindre la terre, déformant la terre avant de se multiplier tout le long de la muraille, et que des fissures sur le sol, des dizaines de lance de terre et de pierre en sortirent, formant une véritable forêt de pointe mortelle d'un mètre de long tourner vers l'extérieur. Suite à ça, elle envoya une nouvelle impulsion de magie et cette fois, se fut une vingtaine de protubérance qui se formèrent le long de la muraille avant de partir vers le sol et de se mettre devant les barricades de piques. Les protubérances explosèrent, créant des cratères d'où jaillirent des golems de terre, haut de 3 mètres, qui brisèrent des pics de terres et s'en servirent comme arme de jets, les jetant avec assez de force pour atteindre les troupes ennemies, empalant plusieurs soldats. Même si le feu était son domaine de prédilection, Arkadia maîtrise toute les branches de la magie, dans une moindre mesure certe, mais de manière assez impressionnante quand même. Pour finir, elle entreprit de lancer des boules de feu et des lances de feu, avant de se concentrer pour créer une boule de feu immense.

Prince Andros Magganon

Créature

Re : A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

Réponse 4 janvier 15, 2019, 02:33:03 am

Le satyre grogna de déception en voyant l'archimage planer élégamment jusqu'à la muraille tout en parant toutes leurs tentatives grâce à ses boucliers. Pendant  ce temps ses troupes étaient engluées dans la bataille contre les élémentaires de feux et ces derniers avaient beau s'affaiblir chacun d'eux avaient déjà tuer une dizaine de phalangistes. Et en plus les troupes ennemis commençaient à se réorganiser, des flèches commencèrent à s'abattre sur les troupes satyres, leurs tirs manquaient de coordination et de précision mais Andros savait que quand ils se réorganiseraient elles feraient plus de dégâts.

Ce fut alors qu'il vit les élémentaires le charger directement avec ses mages.

- Murs de magie ! Vite !

Andros et les mages créèrent des boucliers de magie pour stopper les élémentaires les chargeant. Juste assez vite pour détourner une lance de feux qui à la place carbonisa une trentaine de pauvres phalangistes. Andros grinça des dents. Cela n'était pas censé se passer comme ça. Cela devait être une conquête facile avec peut de pertes des deux côtés, et cette fichu mage était entrain de faire subir l'enfer à son armée.

-Glace et eaux !

Sur ces mots Les mages déchainèrent des sorts de glace et d'eau sur les élémentaires de feux, obtenant plus de résultats. Les élémentaires s'écroulèrent en rugissant après une volée intensive de sorts.
Et ce fut à ce moment là qu'il vit des lances de pierre sortir de terre pour empaler les soldats trops proches des murs et qui s'apprêtaient à y poser les échelles, puis des golems de pierre apparurent.

-Vous vous foutez de moi ?! Hurla Andros. Ils venaient juste de se débarrasser des élémentaires de feux et maintenant ils devaient se taper ceux de pierre ?

Ces derniers s'emparèrent des piques sortit de terres pour les lancer à bout portant sur ses phalangistes, en tuant deux ou trois à chaque tirs. Au moment où Andros allait ordonner aux mages de s'en prendre à eux, il se rendit compte que l'archimage adverse préparait déjà son nouveau mouvement. Et il promettait d'être explosif. Elle préparait en effet une immense boule de feux. La plus grosse qu'Andros ait vu jusqu'à ce jour. Et le dernier si il ne trouvait pas vite une parade.

Étrangement il ne paniqua pas, c'était quelque chose qui lui était propre. Dans ce genre de situation critique au contraire son esprit analysait avec plus d'acuité et de précision son environnement. Comme si tout autour de lui se passait au ralentit.

Il analysa comment les choses se déroulaient sur le champ de bataille et ses possibilités. La vérité était qu'il n'y avait aucune solution parfaite, chaque mouvement qu'il faisait rendait ses troupes vulnérables à une menace. Mais pour vaincre il devait neutraliser l'archimage. Les élémentaires, les golems, les soldats, tout ça n'était que distraction, la véritable menace à neutraliser était la femme. Sans elle la bataille était gagnée.

-Mages, concentrés toutes vos forces sur l'archimage, empêchés la de lancer ce sort ! Que les piquiers et les mousquetaires se concentrent sur golems. Les hoplites, préparez les échelles.

Le trompette à ses côtés, bien que tremblant fit tonner les ordres ordonnés par son seigneur. Alors qu'il s'apprêtait à souffler les mages se tournèrent et comme un seul homme se mirent à bombarder l'archimage de piques et autres projectiles de glaces et d'eaux Ils n'étaient pas stupides et avaient compris que leur adversaire était une experte en magie du feux et était liés à cette élément. Certes elle était puissante, mais elle était seul et ils étaient dix, onze en comptant Andros.
Alors qu'elle incantait son sort les boucliers d'Arkadia commencèrent à se briser les uns après les autres sou sla violence répété des attaques. Elle allait devoir faire un choix : Finir son sort et prendre le risque d'être blessée, ou l'annuler pour reconstituer ses défenses.

Pendant ce temps une fois leurs ordres compris les satyres se réorganisèrent, les piquiers se jetèrent en formation sur les golems, leurs longues piques leur permettant de rester à distance de leurs imposants bras et les gênants pour lancer des projectiles. Pendant ce temps là les mousquetaires tiraient sur les invocations, arrachant des morceaux de leur chaire de pierre à chaque tirs. Lentement mais sûrement les monstres s'affaiblissaient.

Quand aux hoplites, plus légèrements armés, ils apportaient de longues échelles faites de planches de bois pour pouvoir marcher dessus plutôt que d'avoir à escalader sans pouvoir se protéger. Là les troupes d'assaut allaient pouvoir attaquer leurs armes et boucliers levés plutôt qu'être à la merci des projectiles ennemis. Pendant ce temps les frondeurs continuaient d'arroser de projectiles de pierres et de plombs leurs ennemis. Ces projectiles  heurtaient de temps en temps les boucliers d'Arkadia, mais l'essentiel étaient destinés aux archers et servants des catapultes. Un archer à côté d'elle qui avait l'erreur de se lever pour tirer une flèche s'écroule, le crane défoncer pendant que deux servant de catapulte plus loins s'écroulaient en tenant leurs bras et leurs côtes brisés par les pierres.


Pendant ce temps les hyaspidides avaient relativement peut soufferts de l'attaque d'Arkadia. Certes ils avaient subits des pertes, mais pas assez pour remettre en cause la mission. Leur commandant décida cependant de poser les échelles sur le mur plus proche que ce qui était initialement prévu au cas ou l'archimage tourne de nouveau son attention vers eux et ne les bombarde. Ainsi, les renforts envoyés par la bouillante archimage passèrent devant eux sans même les croiser, car elle avait fait une erreur dans son estimation. Les guerriers d'élites n'avaient pas pour but d'empêcher de couper la retraite des soldats et des civils. Leur but était de prendre le palais ducal, quasiment sans défense et capturer le duc. Lui et sa fille capturés, les soldats de la cité se rendraient rapidement.

Arkadia

Humain(e)

Re : A la conquête de la flamme [PV Arkadia]

Réponse 5 janvier 26, 2019, 06:14:05 pm

   Malgré leur puissance, les deux élémentaires tombèrent sous les attaques des mages ennemies, employant l'eau et la glace pour les abattre. Au moins ils avaient fait un beau carnage. Arkadia se dit qu'elle aurait peut être du les éloigner des mages. Bon c'était pas important, elle n'aura qu'a les ré-invoquer quand ils seront revenue sur leur plan d'origine. Cela dit, l'impact psychologique semblait pas aussi fort qu'elle aurait voulue, l'armée ennemie toujours aussi déterminés, tout autant que les mages pour l'abattre, déchaînant leur puissance, créant des attaques combinés, passant ses boucliers. Ils voulaient la forcer à stopper son attaque pour qu'elle se concentre sur sa défense.

   Se concentrant, elle déplaça sa boule de feu devant elle, absorbant les attaques ennemies. La boule de feu était assez grosse et intense pour contenir les attaque, mais n'étant pas faite pour la défense, elle risquait d'imploser. Arkadia la dispersa en une myriade de petit boule feu, pas plus gros qu'une pomme, tombant comme une pluie sur l'armée ennemie. Elles ne fessaient pas beaucoup de dégât et de mal, mais assez nombreuse pour semer la paniquer et forcer les mages à dresser des boucliers, de quoi lui donner un peu de répis.

   Arkadia regarda le bas de la muraille, et constata que ses pics ralentissait fortement l'ennemie, l’empêchant d'installer des échelles, les obligeant à les détruire, devenant des cilbes pour les défenseurs et que ses golems, bien que fort, étaient lent et pataud, se fessant détruire lentement, bien que leur attaque à distant furent efficace. L'ennemie se regroupait, et les défenses de la muraille semblait s'établir correctement. Les mages ennemie la ciblèrent à nouveau, et cette fois, Arkadia répliqua avec des projectile arcaniques et des flèches d'acide. Récitant un enchantement, Arkadia enflamma les armes et les flèches des ses alliés, tandis qu'elle dressa des boucliers de réflexions. Les mages n'avaient aucune envie de la laisser faire, l’empêchant d'agir comme elle le voudrait. 10 mages plutôt de bon niveau, même elle ne pouvait gérer ceci en plus de devoir contenir l'assaut ennemie. À ce train, l'ennemie pourra s'installer pour de bon et grimper les murs. Ignorant l'état de l'évacuation, elle devait gagner du temps et repousser le plus possible l'ennemie.

   Elle créa de nouveaux projectiles pour contrer ceux des mages, monta sur les créneaux et sauta. D'aucun dirait que c'était idiot, et suicidaire. Sauf que Arkadia usa de la lévitation pour ne pas chuter comme une pierre et se retrouva face à l'armée ennemie, devant ses barricades de terre et de pierre. Les mages ne pouvaient plus la viser sans toucher leur allier et elle, elle pouvait se déchaîner. Elle inspira profondément et souffla une souffle de feu en se penchant en avant, telle un dragon, enflammant ceux qui était devant elle, des flammes s’échappant encore un peu de ses lèvres. Suite à ça, elle envoya quelque vaques de feu et invoqua des lames ardents, s'occupant de repousser les attaques à l'aide de bouclier, tandis qu'elle s’avance, semant la mort, droit vers les mages.

   Elle ne comptait pas aller à leur rencontre, mais suffisamment inquiéter l'adversaire pour qu'il se concentre sur elle, alors qu'elle est entrain de semer la pagaille et la mort.


Répondre
Tags :