Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Kasja

Humain(e)

Il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde. Vraiment beaucoup de monde. L'information est entrée dans votre cerveau ? Oui ? Continuons. Le brouhaha, l'odeur moite de la sueur, les cris suraigus des enfants, les gens qui la bousculaient. Kasja détestait ça. Mais, bon. Elle aimait la fête foraine. La grande roue et ses secrets, la maison fantôme et ses frissons, les barbapapas et leur kilos, les pommes d'amour et les langues suçant un objet assez...Bref. Non, elle n'aimait pas le bruit et toute cette populace, mais quel plaisir ! Ces lumières qui clignotaient joyeusement en lui faisant des œillades pour l'inviter dans leurs attractions hors de prix. Kasja tournoyait au milieu de la foule, comme une gamine avec sa pomme d'amour. Sa courte robe en dentelle laissait apercevoir ses jolies fesses rebondies, pendant qu'elle contemplait les étoiles qui se mélangeait aux lumières artificielles. Quelle nuit qui se préparait ! Elle adorait l'odeur de la nuit, et tant pis pour les autres ! Tant pis pour leurs odeurs de transpirations et de parfums trop fort qui venait titiller son nez sensible. Tant pis, tant pis ! Ce soir, elle comptait s'amuser. Elle comptait profiter des musiques criardes de la Fête Foraine, profiter des passants qui s'attardaient autour d'elle, alors qu'elle virevoltait comme une folle. Un grand sourire sur ses jolies lèvres minces, sa poitrine secouée par son mouvement rapide.

Le sang lui montait à la tête, elle avait le tournis. Mais qu'importe ! Elle était trop heureuse. On aurait dit une gourmande au milieu d'une pâtisserie où elle pouvait piocher à son bon vouloir. Elle lécha amoureusement sa pomme d'amour en posant son regard osé sur les jeunes hommes. Elle  s'était un peu calmée et s'abritait dessous une échoppe brillante de rose et de rouge. On l'avait sifflé, quand elle tournait comme un derviche-tourneur. Elle aurait voulu leur sourire en leur disant de la rejoindre. Mais elle était en public. Kasja lapa sa sucrerie. Ses longs cheveux rouges se collaient à sa peau un peu mouillée de sueur. Son doux parfum de rose l'entourait. Elle aimait cette fête, c'était décidé. Le doux air estivale la faisait frissonner de plaisir. Quel douceur, partout, partout, partout ! Kasja était aux anges. Elle ferma ses grands yeux enfantins. Une perle de sueur coula sur son front. Maintenant, elle n'avait qu'une envie..! Monter dans la grande roux. Elle entendait la musique, elle avait envie d'y glisser sa voix. Mais, une orgie en pleine ville...Non, pas une bonne idée. Pas déjà ! Un mince sourire pervers se dessina sur les lèvres de la belle professeure. Elle s'élança vers la queue...vers la queue...de la Roue. Buh, buh.

Ses cheveux giflèrent quelqu'un. Un râlement intempestif se fit entendre. Kasja se retourna vers la provenance de ce son peu sympathique. Qui osait être de mauvaise humeur pendant qu'elle mourrait d'envie de sauter (pas des gens, hein, juste de sauter). De sauter en l'air, de chanter à tue-tête dans la Roue, de crier comme une folle. Alors, qui la dérangeait dans son bonheur ?
"-Pardon, mon chou, je viens de te baffer. Désolée, ça va, pas trop de mal...?"
Elle se rapprocha du jeune homme brun à la moue peu avenante. Elle se rapprocha encore de lui, passant sa petite main sur la joue du jeune homme. Mmm...La queue de la roue (!) avançait doucement. Tant pis pour son tour. Elle croqua la pomme d'amour entamée, attendant une réponse de ce jeune homme bien triste.

Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

Vous connaissez le principe des amis? Vous savez, ceux sur qui on peut compter, qui vous aide dans l'adversité, etc... Bah là, le camarade en question était un putain d'abruti! Et il avait mit ce cher Tryzox dans une sacré merde! Le chat avait cru pisté un des monstres originels du Grimm Book. Et là, oh surprise, oh joie, il l'avait perdu pour se perdre ensuite dans une fête foraine à la con! Le chat avait dû être attiré par les lumières, les musiques, les paillettes... bref, cette ambiance festive, joyeuse et agréable qui rendait ces lieux si agréables et géniaux. Mais cette ambiance plaisait pas du tout à Tryzox. Ouais, il aimait bien faire la fête. Mais au milieu des gamins hystériques et capricieux ou encore des ados testostéronés qui font le concours de bite sur les manèges à sensation... C'était vraiment agaçant! Le seul moyen aux yeux du bel homme d'échapper à ça, c'était de bondir dans la première opportunité de se casser d'ici! Et pour le coup... C'était la grande roue! Il y bondit, rapidement, voyant la queue... Ho bordel de merde. Tant pis. Si c'était le prix de son calme! Il monta rapidement et se craqua les doigts, attendant patiemment... Mais soudain, surprise! Le jeune homme se prit un coup dans la gueule. Poussant un "RAAAH! TA MÉRE LA..." ce braillement traduisant clairement qu'il était à bout. Qu'il détestait le fait d'être ici... Quoi qu'il en soit, li finit par se frotter le visage et vit la jeune femme se retourner.

Une rousse. Sulfureuse, elle avait un regard aussi embrasé que sa chevelure et dans de grands frissons, le beau jeune homme vint hausser les sourcils. C'était pas si terrible~ Il finit par tranquillement contempler la belle, sans se gêner. Au visage, une moue et les yeux mi-clos, comme d'hab. Après l'avoir détaillée et examinée du regard, il finit par dire d'un air calme et pourtant un tantinet enjoué

"Oh, c'rien. J'me fais pas fouetter régulièrement à coup de cheveux mais c'pas trop un soucis."

Elle se mit à lui caresser le visage. Ouah, c'était assez chaud pour un premier contact! Depuis quand on pouvait faire ça à quelqu'un qu'on connaissait pas? Aucunes idées. En tout cas, il sentit un truc... Une légère... onde. Un quelque chose en plus que les autres femmes avaient pas. Curieux et intrigué, il se dit qu'il devait garder un maximum de proximité avec elle le temps qu'il éclaircisse ce point

"Euh, tu monte? Tu veux venir dans une nacelle avec moi? C'moins triste à deux, étou."

D'un coup de cul magistral, il se fait une place dans la fille en embarquant la rousse. Lui laisser le choix? Ouais, c'était assez annexe. Il paya les tickets et entra soudain dans la nacelle en gambadant, contrastant avec son air blasé. La scène était... assez épique! Quoi qu'il en soit, il finit par s'installer et demander, curieux comme tout

"Bon, vu qu'j'suis pas encore trop impoli, j'propose qu'on cause. Tryzox, enchanté. T'appelles comment?"

Il manquait quelque fosi des mots dans ses phrases... Et aussi des formules de politesses ou des accords transformés en onomatopées. Mais c'était sa façon d'être! Curieusement, il voulait en savoir plus sur cette fille... Son regard et toute son attention étaient rivés sur elle. Que cachait-elle?

Kasja

Humain(e)

Kasja eut une bref sourire en coin, sympathique et simple, en plissant ses grands yeux rouges. Il était peut-être pas aussi rébarbatif et mal-aimable qui le laissait paraître. Peut-être...Elle hocha la tête vivement, ce qui servait, avouons-le, à rien, puisqu'ils étaient déjà en train de monter dans la nacelle et qu'il avait déjà payer son ticket. Le prix des tickets, trop cher ? Faîtes comme Kasja, baffait un inconnu pour monter avec lui et vous faire offrir votre tour de Grande Roue ! ('Fin, soyez charmante, aussi, avenante, et prête à sauter sur n'importe qui. Ouais, non, en fait. Payez vos tickets)  Elle s'assit doucement dans le coin extérieur de la nacelle, face au jeune homme brun qui était très bel homme, finalement. Franchement, elle aurait pu tomber sur bien pire, non ? Oui. Malgré son air blasé à vous foutre le moral dans les chaussettes, il était vachement mignon. A croquer, même. Elle croqua pour illustrer sa pensée dans sa pomme, regardant un peu l'extérieur. Faudrait qu'elle pense à calmer ses pensées de trentenaire en chaleur. Déjà, elle n'avait que 26 ans, et puis, ça se faisait pas, en tant que prof'. D'abord. Mais, elle s'en contrefichait totalement. Tant pis pour la bienséance. Elle serait une vingtenaire en chaleur, même si ça existait pas. Elle se tourna de nouveau vers lui, plus calmement pour pas envoyer ses cheveux sur un rayon de beaucoup de centimètres.

-Bon, vu qu'j'suis pas encore trop impoli, j'propose qu'on cause. Tryzox, enchanté. T'appelles comment?"

Kasja nota le prénom du jeune homme dans un coin de sa tête. C'était mieux, d'avoir les noms des gens avec qui vous pouvez, peut-être, un jour coucher avec. On disait même que c'était recommandé. Peut-être, oui, effectivement. Avant de répondre, elle essayait d'évaluer l'âge de son interlocuteur. Plus de la vingtaine ? Moins de trente ans..? Sans doute moins de trente ans. Ou pas. Elle n'arrivait pas à savoir, et ça avait le don de l'énerver. De toute façon, il était majeur, en âge de ne pas avoir de problème si la Grande Roue s'arrêtait les laissant une partie de la nuit démunies...Elle avait toujours rêvé de voir ça, et d'être en haut. Avec quelqu'un, pour s'amuser. Buh.

"-Try...Tryzo..? C'est ça ? Ou Tryxzo ?"

Comment ça, vous n'aviez pas compris que niveau futé, Kasja pouvait être en dessous de tout ? Puis, il n'avait qu'à pas se balader avec un prénom pareil. Quoique...Le sien, dans le genre...De oute façon, Tryzox était maintenant épinglé dans le cerveau de la rousse sous le nom de : Tryzo.

"-Moi, c'est Kasja."

Elle sourit doucement, comme une adolescente, sans rougir, à l'inverse d'une gamine de quinze ans. Mais c'était vrai que Kasja ne faisait pas très âgée, elle. On lui donnait le plus souvent 17/18 ans. Kasja jeta un nouveau regard à l'extérieur de la nacelle. La grande roue était aussi lente que toutes les grandes roues, et ils arrivaient au premier quart. Le paysage lumineux, pailleté, joyeux et pleins de couleur était vraiment beau. Un grand sourire béat écarta les lèvres roses de Kasja, qui se tourna de nouveau vers Tryzox.

"-Tu habites dans cette ville ?" Elle avait failli échapper, le "chez tes parents", qui auraient pu mal rendre. "-Ou tu es juste venu pour la fête ? Je veux dire...Tu as quel âge ?"

Allons-y franco. Au moins, elle aurait les informations nécessaires. A quoi ? Heeeeeu. Elle posa le batonnet de la pomme d'amour qu'elle venait de finir, avec un sourire pour Tyzox. Allez, allez, elle aussi était curieuse. Bon, d'accord, sans doute pas pour les mêmes raisons. Mais tout de même.
Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

C'était vraiment impressionnant. Même dans une grande roue, là où il pouvait observer tout le monde de haut, où il était éloigné de toute cette niaiserie, il trouvait le moyen de ne pas être à l'aise. Il détestait vraiment cet endroit... Même si les couleurs le ne gênaient pas trop, il aimait pas. Bah, on vous rappelle qu'on parle d'un Fossoyeur qui peut créer des arc-en-ciel! Mais bon. Il détestait cette endroit dû à cette odeur trop humaine. Trop de viande chaude qui arrête pas de brailler et de courir. Bizarrement, si ça avait été des morts-vivants, ça ne l'aurait pas gêné. Il n'aime pas les humains dû à leur manque de vivant. Un peu paradoxal non!? Il trouvait qu'il leur fallait beaucoup, beaucoup trop pour être content. Dans les Catacombes de MorteDame, rien que le fait qu'il se balade en ville rendait les sourire des undead plus grands encore. Salutations, familiarité... Et il était loin de tous les connaître pourtant! Quoi qu'il en soit, il observa encore un instant cette humanité qui l'agaçait un petit peu dans le cadre de cette fête foraine et tourna de nouveau la tête vers Kasja. C'était comme ça qu'elle lui avait dit qu'elle s'appelait hein? Juste après l'avoir probablement affublé d'un nom pourri... Après tout, avec un X en moins, son nom voulait tout dire. Il était pas débile mais c'est vrai que pour être décalé, il avait pas d'efforts à faire le con! Il finit par sourire un petit peu à la question, le sourire donnant un beau contraste avec les cernes, et répondit

"Euh, j'habite un peu partout. Et j'ai..." il se stoppa net. Sur son visage, on pouvait lire un air perdu. Dans sa tête, il se disait une chose: Merde, j'ai quel âge? Il ne savait plus trop. Il savait qu'il avait dépasser le demi-millénaire mais après, quel était son âge exact? Il tenta de le calculer quand il se dit autre chose: Mais je peux pas lui dire mon véritable âge! Enfin... ça, il ne le pensa qu'après "J'ai 716 ans, un truc du style. Je crois? J'sais plus trop."

Il afficha ensuite un sourire taquin qui dévoila ses crocs. Car oui, à ce stade, ce sont plus des dents mais des putain de crocs! Voilà ce qui ce passe quand on bouffe n'importe quoi... Et qu'on mâchouille une scie à os. Enfin bref! Il espérait que ça passerait bel et bien pour une blague et qu'il n'y aurait pas plus de question. Pour changer vite fait de sujet, il lui dit

"Mais sinon, qu'est-ce qu'une femme aussi belle vient faire ici, seule. Parce que, je crois pas que t'ai un gosse sinan il serait avec toi..."

Oh, il avait grillé son âge? Bah oui. Mais ça il ne lui dit pas. Il ne pensait pas qu'elle le cachait... Comment il sait son âge véritable? Bitch please! Vous parlez à un mec qui passe sa vie à enterrer des gens et vivre avec des Undead! Il arrive à lire sur la chair comme on bouquine une BD. Ouais, un roman c'trop compliqué et il y a pas d'images. Quoi qu'il en soit, il ne pensa pas un seul instant que cette question puisse être mal prise. Il était trop insouciant et se foutait de tout alors au final... Il ne savait pas l'effet que ça aurait et s'en fichait. Il se contentait d'être lui et de parler. Tout bêtement.

Kasja

Humain(e)

Kasja eut un petit froncement de sourcil. Heu..Oui. S'il voulait. L'information ne lui servait à rien. Mais pourquoi ne voulait-il pas lui dire son âge ? Il le cachait...? Ou, juste il avait vraiment 716 ans ? Heiiin ?! Kasja baissa la tête. Putain, elle pouvait en penser, des conneries. Si quelqu'un venait s'infiltrer dans son cerveau, cette personne aurait des surprises peu intéressante, en voyant combien de conneries elle pouvait penser par secondes. Cette phrase ne voulait rien dire. Kasja eut un mince sourire moqueur. Ses sourcils roux se froncèrent de nouveau. Putain, ces dents. Elle était de nouveau dans une période d'étonnement succinct marqué par l'utilisation exagéré de mots grossiers. Elles étaient effrayantes, les dents du jeune homme. Il faisait quoi, pour en avoir des aussi acérés ? Mais il faisait quoi, dans sa vie, ce gars ? Il était pas normal non ? Et puis, ces cernes.

Bon, d'accord, ça rajoutait un côté obscur qui plaisait bien à Kasja mais c'était tout de même à la limite du terrorisant. Les dents, les cernes, le teint blafard. Elle regarda à l'extérieur de la nacelle. Ils étaient au plus haut du tour de la Grande Roue. Elle ne lui répondit pas, trop occupée à se tourner vers la vitre pour avoir une vue d'ensemble. Elle faisait demi-dos à Tryzox,  qui en plus de la vue sur l'extérieur, avait une vue dégagée sur les fesses de Kasja qui ne semblait pas gênée de montrer son arrière-train de la sorte. Ca se saurait, si Kasja était gênée par quelque chose.

Elle se laissa tomber de nouveau sur le siège. La nacelle eut un drôle de mouvement et le ronronnement du moteur qui faisait bouger la grande roue s'arrêta. Le ronronnement s'arrêta ? Pour l'instant, Kasja ne s'en faisait pas. Il ne lui semblait pas que la nacelle s'était totalement arrêtée. Pour l'instant.

"-Un gamin ?! Tu me vois vraiment avec un gosse ?! Le pauvre chou serait déjà traumatisé."

Elle sourit doucement en passant une main dans ses longs cheveux roux. Sa bouche eu un pli un peu angoissé. Mais dans son fort intérieur elle était très contente. Si ce qui se passait, ce passait réellement, le rêve de "rester bloquée dans une nacelle très haut dans le ciel avec un inconnu" allait se réaliser.

"-Je suis venue m'amuser un peu. Rencontrer des ...gens."Elle lui sourit joyeusement, l'air de dire que ça avait fonctionné, en fin de compte. La nacelle se stabilisa. Tout bruit s'arrêta. Ils étaient bloqués à plusieurs centaines de mètres au dessus du sol.

"-Merde...!" Elle se tourna vers Tryzox."Je crains qu'on ne soit bloqués ici pour quelques temps." Ce n'était pas juste le temps de faire monter des gens dans une nacelle, non. Non. C'était un problème technique. Elle eut un petit sourire, et se rassit mieux sur le siège, en passant sa jambe dessous ses fesses.

"-Et toi, tu venais faire quoi ? T'as pas l'air le plus heureux du monde d'être ici, non ?"

« Modifié: octobre 08, 2013, 12:21:50 pm par Kasja »
Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

Tryzox sentit comme un malaise. Décryptant chaque point du visage de la jeune femme, il constata bien vite qu'elle était perdue. Elle ne savait absolument pas quoi penser de l'âge qu'il s'était donné. Et dans ce cas, il y avait deux options possible. La première était que cette femme était comme lui: Une créature de Terra et que donc elle semblait étonné par le fait qu'il soit vieux. La seconde option était qu'elle était humaine mais assez niaise pour croire à cela. Ou alors assez bête pour ne pas comprendre la blague. Ou justement assez intelligente pour voir que cette blague n'était pas une blague mais une information réelle qu'on tentait de faire passer pour une blague. Quoi qu'il en soit, le jeune homme la laissa méditer là dessus en l'observant regarder dehors. Quand elle se tourna un peu, il pu avoir une vue assez magnifique. Il haussa alors les sourcils, se retenant de siffler même si dans sa tête résonne une phrase: Dat Ass. Quoi qu'il en soit, sortit de sa rêverie par la belle qui reprend place, il vient tranquillement ricaner lorsqu'elle lui affirme qu'avoir un gosse était pas son genre. On a donc une trentenaire, super canon, et qui vient seule à la fête foraine pour rencontrer des gens... Intéressant. Enfin, presque autant que ce qui était en train de ce passer! Il pu voir que leur nacelle arrêta soudainement de bouger. Ils étaient tout les deux bloqués sur le point culminant de cette roue... Super... Dans un long soupir, il tourna la tête pour voir la trentenaire et se dit qu'au final, c'était pas si terrible. Enfin... Quand elle lui posa la question, il se contenta de dire, soupirant

"Un ami un peu con qui a été attiré par les lumières. Je le cherchais et au final je l'ai pas trouvé... Bon. Je pense que c'est un peu tard maintenant alors tant pis... Et puis j'aime sérieusement pas l'endroit, alors je me suis dis que dans une nacelle, je serai loin de cette ambiance et plus à l'aise. Je crois que c'est bien réussit~"

Faisait-il référence au calme plus présent ou alors à la canon qui était avec lui? Qui sait. Il soupira d'aise et s'allongea tranquillement sur sa banquette de nacelle, comme un paresseux prêt à dormir. Il était bien mieux ici qu'en bas! Et surtout avec une femme aussi jolie à ses côtés. En la regardant dans les yeux, il palpe toujours ce petit brin de magie qui le perturbe. Qu'est-ce que c'est? Il voudrait savoir mais en parler ainsi devait pas être une bonne idée... Il se contenta de soupirer quand soudain, un petit bug surgit. Le soucis technique bougea l'axe dans un couinement, donnant une impression de freinage sauvage. Pour vous expliquer, Tryzox avait finit au sol, la jeune femme tombant sur lui au passage. Putain, c'te délicatesse sérieux... Soupirant longuement, il avait amortie la chute de la belle mais n'avait pas bougé d'un cil, toujours allongé. Il finit par lier ses mains derrière sa propre tête, agacé

"Azy, rien à foutre, j'bouge pas."

Il se contenta ensuite d'afficher un petit air énervé. Il gardait son charme malgré cela, surtout très ennuyé du fait que ce soit si merdique cette technologie ici... Même lui arriverait à faire un truc qui marche! Quoi qu'il en soit, il laissa un silence s'installer avant de demander après un petit instant

"Sinon, tu compte rester sur moi longtemps? Pas que ça me déplaise mais ça a une connotation super sexuelle quand même."

Il disait ça en restant toujours aussi calme, pas gêné ni quoi que ce soit. Tryzox était quelqu'un de très... Naturel.

Kasja

Humain(e)

Non, effectivement, ça laissait Kasja dans un état un peu second. Est-ce qu'il riait ? Alors son humour était à revoir, même si ces compétences là, ne l'intéressaient pas plus que ça. Est-ce qu'il était sérieux ? Alors, il était fou, et être bloquée dans une nacelle avec un fois qui se croit trèèèèès très très agé, c'était plutôt embarrassant comme situation. Voir, dangereux, mais, bon, c'était fait. Est-ce qu'il était réellement sérieux et avait réellement l'âge qu'il prétendait ? Alors, là, Kasja n'avait plus qu'à sauter de la nacelle pour voir si un monde supérieur existait, à ses risques et périls, et à sa grande bêtise, aussi. Ca mériterai des éclaircissements, cette chose. Oui. C'était décidé, elle demanderait des éclaircissements à cette blague ou de mauvais gout, ou pas blagues du tout qui méritait de savoir si elle pouvait rester tranquille ou si elle devait mourir de peur avec un fou, ou avec un martien, ou un démon, un monstre quelconque qui pouvait être réellement méchant. Ou alors, ben...ben son imagination était réellement trop imaginaire, et elle allait trop loin dans ses suppositions.
    Elle eut un petit sourire en coin quand il répondit. Mmm...Oui, ça allait bien, avec lui. Il était aussi peu gêné qu'elle. Leurs attitudes étaient bien arrangées, dans le fait, ils allaient assez bien ensembles, dans cette nacelle. Même si c'était un peu dérangeant de ne pas savoir si elle pouvait avoir confiance en lui.

"-C'est pourtant bien la fête foraine. Un peu bruyant, sans doute. Oui..."

Elle hocha doucement la tête, se répondant à elle-même avec un soupir avant de tomber sur le jeune homme avec un petit cri de surprise. Elle s'étala sur Tryzox qui amortie très bien sa chute. Avouons même qu'il était confortable, comme jeune homme. Elle se releva un peu pour que le nez de Tryzox ne soit plus en plein dans sa poitrine. C'était aimable à lui de la rattraper mais pour l'instant, elle préférait garder sa poitrine pour elle-même. Elle se releva avant de sourire aimablement, quoique son sourire soit en coin et un peu ... pervers, oui.

"-Si peu...Non, mais tu es bien confortable...A vrai dire, j'hésite à partir."

Elle se releva encore mieux pour s'asseoir doucement sur les hanches du jeune homme, ses cuisses de chaque côté des hanches de Tryzox, sans doute encore moins gênée que lui. Il y avait encore une chose qui la turlupinait, elle, c'était cette horrible musique de la Fête Foraine qui venait jusqu'à la nacelle. C'était horrible. Une vraie torture musicale, pour ses oreilles de musicienne. C'était horrible, tellement horrible. Cruel de lui faire ça. Elle fronça les sourcils. Elle avait juste envie de chanter à tue-tête pour effacer cette mélodie terrible. Mais qui savait ce que ça pouvait faire, si elle chantait comme ça, dans une nacelle, avec un homme...

"-Comment peuvent-ils créer des horreurs musicales pareilles ?!"

Elle se releva doucement en s'aidant d'un des sièges. Elle allait quand même pas rester sur lui toute la nuit. Mmm..? Pourquoi pas après tout ..! Mais pas comme ça, ça n'avait aucun intérêt. Elle s'assit doucement en passant ses jambes dessous ses fesses, laissant le jeune homme par terre, faisant quand même attention à ne pas lui marcher dessus. Tout de même. Elle commençait à chantonner, sans faire exprès, regardant les étoiles et les lumières qui se mélangeait devant ses pupilles d'enfant. La mélodie s'élevait pour l'instant tout doucement dans la nacelle, peu forte. Elle n'osait pas encore chanter vraiment. Elle laissa tomber sa tête dans le coin de la nacelle, pour chanter plus tranquillement. L'air était un peu mélancolique. A la vue des cernes de son jeune ami, elle trouvait que cette musique était toute indiquée. D'accord, un peu triste, mais...

"-I sense there's something in the Wind... L'air de Danny Elfman allait particulièrement bien à la situation, à l'avis de Kasja, qui continuait Sally's Song.

Ce qu'elle ne savait pas ou qu'elle n'avait pas encore totalement compris, c'était que Tryzox était plus qu'un simple humain un peu con et au teint blafard...
Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

Comment ça elle hésitait à partir? Elle se moquait de lui? Elle était assise sur son espace vital. Pire: Sur lui! Enfin, c'était pas mortel hein. Il était pas plus dérangé que cela, même pas du tout, mais c'est juste que dire qu'elle avait pas trop envie de partir, c'était assez louche et perçu bizarrement. Et même, rien qu'avec la façon dont elle était assise sur lui, c'était hyper sexuel! Mais ça le dérangeait pas. C'était plutôt cool même! Mais bon. Il la laissa se rasseoir quand elle décida de le faire même si lui, il restait allongé. Il avait bien dit qu'il ne bougerait pas non? Hé bien le fait qu'il ne bougeait pas, c'était bien la preuve qu'il disait pas ça juste pour rester entre les cuisses de cette beauté. Même si ça ne lui déplairait pas trop de faire cela. Quoi qu'il en soit!! Il entendit la jeune femme se plaindre de la musique et se mettre à chanter. Soudain, il sentit un truc. Un quelque chose. Le genre de tour de passe-passe qui vous rend tout bizarre et qui transpire la magie à plein nez!! Se redressant, il observa la belle dans les yeux avec un regard perçant. Un regard profond qui semblait pouvoir sonder les parties les plus sombres et les plus cachées de votre être. Il savais qu'elle n'était pas normale, c'était une certitude maintenant!! Il gardait ses yeux mi-clos plantés sur cette femme et, finalement, prit la parole

"J'étais sûr qu'un truc était bizarre. Comment tu fais? C'est pas la chanson, t'as un pouvoir donc? Tu es vraiment une humaine? Ou tu viens de Terra? Dis moi tout."

Il semblait vraiment devenir très, très, trèèèès curieux. Et cet harponnage de question n'était rien comparé à ce qu'exprimait l'expression de son visage. Un large sourire amusé et carnassier qui le faisait ressembler à un requin qui veut goûter à sa proie! Métaphoriquement, il lui tournait autour. Ce don l'intéressait. Elle était devenu un trésor, une relique dont il voulait comprendre le fonctionnement. Au final, il devrait même peut-être remercier Cheshire d'être un connard de chat incompétent! Enfin, il verrait plus tard. Faut pas déconner non plus~! Pour l'instant, son attention était encore concentrée sur cette fille et ses réponses. Il lui offrit un joli petit sourire malgré ses yeux mi-clos, avouant

"Et je te montrerai un truc fun, juré~!"

Mais il ne savait pas qu'en montrant ce... "truc"... Il allait créer une suite d'évènement bien troublants! Enfin. Je pense. Vous le pensez aussi. Sisi, je suis la voix off et je vous assure que vous le pensez aussi. Sht, ne me contestez pas. Et taisez vous.

Kasja

Humain(e)

Kasja ne s'était pas attendue à une réaction telle que celle-là. Déjà, il aurait pu ne pas réagir. C'était une option, ça, non ? Oui, il aurait pu être comme n'importe quel humain normal, qui subissait son pouvoir sans comprendre et qui ne réagissait pas en se demandant comment, pourquoi, qui, quand, où. Ou sinon, il aurait pu, bien sûr, réagir. Se dire, mais pourquoi cette folle aux cheveux rouges chante dans la nacelle alors qu'on est bloqués comme des fourmis dans un terrier ? Là, la réaction aurait pu être de la colère, de la surprise, il aurait pu se relever avec un long et gros soupir, en tournant la tête dans tous les sens et en levant ses yeux cernés au ciel, ou plutôt au plafond coloré en rose de la nacelle, qui aurait donné envie de dégueuler à toute personne à la vue de ce rose de barbapapa et de princesse Barbie des plus terribles. Bref, il aurait pu avoir cette réaction, donc. Mais non. Il avait eu encore une autre réaction que Kasja n'avait même pas envisagé. Et pourtant, elle aime bien envisager les réactions, imaginer les paroles futures, les grimaces et les gestes des acteurs de sa vie.

Non, il réagit comme un drogué (et ses yeux donnés vraiment cette impression), comme un drogué devant sa drogue préférée qu'il pouvait retrouver dans l'absolu. Il se releva vers elle, qui se tut comme si sa vie en dépendait, et la fixa. Elle avait l'impression qu'il était en train de la décortiquer mentalement avec ses grands yeux plissés, en train de mettre en lumière tous les secrets de son corps, tous les secrets de son esprit. On aurait dit un loup devant une proie qui cherchait une raison encore plus forte pour ne pas la dévorer. Enfin, en même temps il lui posait tant de questions qu'elle pouvait facilement comprendre qu'il ne voulait pas sa mort mais bien savoir d'où venait son don. Et Kasja sentit le rouge monter à ses joues, par pudeur face à ces questions, et parce qu'en même temps elle était extrêmement contente que quelqu'un comprenne et que ça l'intéresse. Pas qu'il commence à avoir peur, ou à vouloir la mettre sur un lit (enfin, en soi, la mettre sur un lit, ça la dérangeait pas), sur un lit d'hôpital, donc, pour l'hospitaliser et découper ses chairs dans le but de découvrir dans son corps ouvert en deux le pourquoi du comment scientifique de ce don. Bref, les phrases de la narratrice sont de plus en plus longues et indigestes.

Elle s'humecta les lèvres d'un mouvement rapide de sa langue rouge, et dodelina de la tête en lui faisant bien face. Dans sa tête les informations se perdaient entre les limbes de son cerveau. Humaine..? Oui, il lui semblait bien. Un pouvoir ? Appelons ça comme ça. Terra ?! Pardon ? C'était quoi ça ? Kasja fronça un peu les sourcils et hocha doucement sa tête de gauche à droite, ses longs cheveux suivant le mouvement.

"-Ce n'est pas la chanson, non. Ça marche avec toutes les mélodies qui existent, mais l'effet change par rapport à la musique." Elle s'étonnait elle-même, lui racontant tout ça. Mais il paraissait particulier. Puis, il lui promettait un truc fun, et Kasja était une vrai gamine qui adorait les surprise et les promesses. Bonjour la professeur mature, si vous voulez mon avis. "C'est plus un don, je pense. En fait, j'en sais rien, mais si tu penses que c'est un pouvoir...Pour l'avoir compris, déjà, c'est que tu n'es pas comme les autres. Mais je ne connais... Elle s'arrêta en plein milieu de sa phrase. Comme ça, d'un coup. Si il pensait qu'elle venait de cette Terra, peut-être avait-il raison. Ou peut-être serait-il déçu d'apprendre l'inverse. "Enfin, bref. Si tu veux tout savoir, je peux provoquer des choses plus ou moins catastrophique en chantant comme ... des orgies, des suicides, des passages à tabac. Tout est toujours exagéré. C'est lassant." Elle soupira avant de sourire comme une enfant.

C'était à lui, maintenant. Elle lui en avait dit déjà beaucoup. Même s'il n'avait pas toutes les clefs en main, elle avait donné largement sa part. Elle approcha son mignon petit visage du sien en se baissant, avec un sourire malicieux.

"-Ca te suffit pour l'instant ? C'est à ton tour, maintenant.." Elle sourit, soufflant un peu d'air contre les mèches du brun, joueuse.
Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

Alors c'était ça son pouvoir? Un pouvoir lié au chant? Elle pouvait provoquer n'importe quel sentiment? Il faut croire. Parler d'orgie et de suicide dans la même phrase, ouais il y avait moyen pour que son pouvoir soit super dangereux. Elle savait pas comment elle l'avait eut, ni rien... Et faut dire que Tryzox en avait rien à battre. Il cherchait juste à savoir ce que faisait son pouvoir et maintenant qu'il avait eut une réponse, son petit cerveau de psychopathe fossoyeur arc-en-ciel fit le reste. Pourquoi pas assimiler ce pouvoir afin d'en faire une arme? Il avait bien la forme SkullHead alors il pourrait sûrement se débrouiller pour avoir une forme liée à ce don non? Bon, ce serait compliqué et difficile de la maîtriser, sûrement, mais pas autant que de survivre dans ce parc d'attraction qui transpirait, suait la niaiserie humaine! Calmement, il hocha la tête et l'écouta quand elle lui dit que c'était à son tour. Oh. Oui... Il soupira un peu et sortit de sa poche intérieur de veste un énorme bouquin. Oui, il pouvait faire ça! Bref. Il lui montra et l'ouvrit, sur la première page

"C'est le Grimm Book. Le livre des chasseurs Grimm, ceux qui ont écrit les contes de fées. Bah, ce bouquin est LE bouquin et de ce truc se sont échappés les contes alors je dois les récupérer pour les remettre dans leurs histoires. Accessoirement, je peux enfermer un peu n'importe quoi dedans genre, ça..."

Il lui montra Cthulhu. Le dessin semblait si réaliste... On avait l'impression de voir un tout petit peu de mouvement. C'était épatant! Oui, il avait capturé Cthulhu... Enfin, une variante peut-être? BREF! Il se contenta de sortir ses tentacules de son dos, calmement, ces dernières se faisant voir en sortant par le col de son habit et par ses manches

"Tada. Je peux m'approprier une partie de leurs capacités et de leurs dons... Et sinon, je peux aussi faire autre chose, mais ça c'est propre à ma capacité de Fossoyeur."

Il rangea les trucs dans son dos. Soudain... Une sorte d'exosquelette spectral se forma sur lui. Une pseudo armure qui lui donnait un air cool mais surtout, imposant... Sa forme de base de Reaper avec laquelle il comptait lui demander si il pouvait assimiler son don sur les chants. Il s'apprêta à parler et...

"C'est ma forme Reaper ça. Je peux copier des pouvoirs et..."

Crack. Vous savez ce que c'est? Le plancher de la nacelle. Quand il faisait ça, il passait du poids plume qu'il était à une putain de masse de plus de 250kg! Ce qui fait qu'il traversa le plancher avec la belle, un peu surprit. Il y pensa juste... après. Super. Durant la chute, il fit un salto arrière pour se rattraper à l'atterrissage et, galant et voulant pas de la compote de femme sur les pieds, il rattrapa la belle dans ses bras. Au vue du chahut général, il décida d'user de la vitersse que lui donnait cette forme pour fuir, vivement, s'éloignant du parc pour un endroit plus calme: Une ruelle. Il soupira alors, soufflant calmement

"Booon.. Désolé pour ça, je m'y attendais pas. Je prends vite du poids avec cette forme." Il redevint normal, ajoutant "... On pourrait se retirer dans un endroit plus calme..."

Proposait-il. Alors? Ce serait chez lui ou chez elle? Intéressant à savoir n'est-ce pas? Aaaah, le destin. Quel allié sympathique dans ces situations random~!

Kasja

Humain(e)

D’abord, il paraissait toujours aussi content, fou et agité. Puis, il sortit un bouquin de sa poche, bouquin qui ne pouvait pas y tenir. Kasja haussa un sourcil étonné, tant par la taille du livre que par son utilité. C’était une surprise un peu raté, tout de même ! Un bouquin, ce n’est pas très intéressant, non ? Enfin, elle pivota sa jolie tête rousse sur le côté droit, fixant le livre et le jeune homme agité qui commençait à lui expliquer le pourquoi du comment du livre énorme et un peu vieilli qui paraissait intéressant mais abimé. Le livre des frères Grimm ? Les vrais ? Les contes qui avaient bercés son enfance, les contes qu’elle aimait tant et qui lui avaient fait croire pendant des années au prince charmant qu’elle avait du exterminer pour retrouver sa liberté ? Ouais, parce que les Princes Charmants, c’est bien mignons et cavaliers, mais elle devait pas être la princesse des frères Grimm parce qu’ensembles, ça n’avait pas si bien marchés que ça.

Donc ? C’était les vrais Frères Grimm, ceux là-mêmes qu’elle adorait quand même parce qu’elle avait une sacré âme de gamine échappée d’un cirque qui chante pour provoquer un peu tout et n’importe quoi et qui intéresse un peu tout et n’importe qui, et ce malgré le fait qu’elle cherche toujours quelqu’un avec qui finir sa nuit ? Cette phrase n’avait ni queue ni tête mais elle souligne bien l’état d’excitation de Kasja, de la rousse Kasja, devant l’idée d’avoir un livre dans lequel on pouvait en plus de ça enfermer des gens, des choses, des pouvoirs ! Alors, lui non plus n’était pas n’importe qui, n’importe quoi ! Il lui montrait un dessin. Un drôle de petit truc avec des drôles de petites choses, très beau dessin, qu’elle ne savait pas vraiment expliquer, ni nommer ni rien, parce qu’il paraissait bien en mouvement, le dessin, mais la créature dessus était des plus captivante. Elle se rapprocha un peu du Livre, ses cheveux tombant avec elle sur les pages, et ne s’aperçut pas tout de suite que Tryzox faisait sortir des tentacules de sa chemise. Attendez ? Des quoi ?! DES TENTACULES ?

Kasja retint un cri, et essaya de se cacher dans le fond de la nacelle devant ces choses gluantes qui sortaient de son nouvel ami. (Amiiii). Buh. Elle lança un regard un peu étonné, voir effrayé au jeune homme blasé avec qui elle partageait la nacelle. Heu, ouais, mais nan. Garde tes choses avec toi, loin de moi. C’était exactement la transcription du regard de la demoiselle. Exactement. Vous ne trouverez pas mieux partout dans le monde. D’accord. Il pouvait prendre les pouvoirs, lui aussi. Ok. Logique. Maintenant, elle se disait qu’après tout, il n’était juste pas normal, comme elle, elle n’avait donc pas à s’en faire. C’était sans crainte, qu’elle revint vers lui, en hochant la tête comme une élève qui apprend une leçon. Tryzox l’intéressait encore plus, maintenant. Alors, elle se taisait, le laissant s’exprimer et tout lui expliquer.
Un Fossoyeur ? Classsse. Elle hocha de nouveau la tête, ouvrant la bouche pour dire quelque chose, mais un cri résonna. Un squelette, un fossoyeur ? SOIT ! N’ai pas peur.

« -Ok. J’ai pas peur de toi. Ok. Normal. Logique. Putain, dans quoi je me suis foutue avec toi ? »

Il commençait à lui dire que c’était sa forme de violeur. PARDON ? Non. De Reaper. Oh. Pas de violeur, hein ? Rassurez-lààààà. Surtout que ça ne se ressemblait pas, mais le cerveau de Kasja était un peu pas dans con état normal. Elle essayait de calmer son cœur devant ce truc imposant qui avait pris la place du jeune homme brun et mignon. Puis. Badaboum. Elle se retrouva dehors, en train de tomber de la nacelle. Normal. Un énorme cri suraigu échappa de la gorge de Kasja. Puis, elle se retrouva dans les bras du squelette. Puis, dans une ruelle. Tout ça en quelques minutes. Elle n’y croyait plus. Elle sauta sur le sol alors que Tryzox reprenait sa forme initiale. Elle rêvait. Ou elle cauchemardait. Et elle s’entendit dire :

« -On a qu’à aller chez moi, j’habite à même pas dix minutes à pieds. »

Putain, mais tu pouvais pas la fermer ? Non ? Trop compliqué ? Ce gars est fou, tu es folle et vous allez chez toi. Logic. Elle essaya de former un sourire sur ses lèvres andrinoples et lui montra le chemin. Et meeeeerde. Elle avait le cœur qui battait encore à fond, après leur chute vertigineuse de la nacelle. Elle avait presque du mal à marcher, tant elle était émotive, cette petite rousse. Elle cherchait tant bien que mal à calmer les battements de son cœur, sans y arriver totalement. Pourquoi tout tomber sur elle, Mmm ? Pourtant, tout ça paraissait vrai, si on mettait de côté le fait qu’ils auraient du défunter en tombant de si haut. Mais il avait fait casser la nacelle, aussi, avec sa forme de squelette effrayante. Peut-être que comme ça, il pouvait survivre à toute sorte de chose…
Arrivés devant chez elle, elle chercha ses clefs et ouvrit, dévoilant sa maison toute neuve au regard de son invité d’un soir, comme tant d’autres.

« -Tu voulais dire quoi, avant de tomber sur le sol avec moi ? Sous ta forme de viole-pardon. De Reaper. »

Elle sourit, rangeant son gilet sur le porte-manteau. Fais comme chez toi, expliqua-t-elle d’un geste, se calmant. Elle comptait boire un bon coup, aussi. Oui, boire, oublier tout ça, en buvant. Là, son état était tellement stressé, que c'était ou en buvant, ou en baisant, et elle sentait que pour l'instant, elle préférait seulement boire.

« -Une goutte de quelque chose ? »

Une bonne vodka pour elle. Oui. Pour se remettre de toutes ses émotions. Oui. Ouiiii. Je vais bien. Je viens juste de tomber…D’une nacelle.
« Modifié: octobre 22, 2013, 06:38:56 pm par Kasja »
Mes différents comptes :
Kasja Dubrinov, professeure de Musique extravertie
Mia l'Unielfe, elfe guerrière violente et parano



Les Trames de Mia

Les Trames de Kasja

Tryzox

Créature

Oh, pour une femme qui venait de frôler la mort par chute de nacelle, il trouvait qu'elle s'en sortait plutôt bien! Elle était pas trop traumatisée, elle était pas énervée et SURTOUT: Elle avait pas vomit. En tout cas, le cri suraigu qui était sortit de sa gorge avait littéralement transpercé les tympans et saigner les oreilles plus fort encore qu'un concert de Miley Cyrus. Malgré sa mort auditive, il pu comprendre qu'elle lui proposait d'aller chez lui. Il hocha la tête. Marchant avec elle, ils arrivèrent finalement dans une maison, neuve, bien sympa qui fit hocher la tête de Tryzox dans un "Not Bad..." soufflé à voix basse. Il n'entendit pas ce que lui demanda la jeune femme. Sa régénération fit qu'il n'entendit aussi que peu ce qu'elle lui dit. Lui, il n'avait pas compris "Tu veux une goutte de quelque chose?" mais... "Je me touche ou quelque chose?" ... Les yeux mi-clos et un air dubitatif traduit par la position de ses sourcils, l'un arqué, l'autre froncé, il répondit. Autant vous dire que sa réponse fut dites à voix si haute; il est sourd, rappelez vous; que si les voisins étaient là, ils pourraient entendre

"Tu veux qu'on baise?"

Il avait pas comprit en effet comment elle en était arrivée à lui demander cela. Enfin, si il avait comprit normalement, il aurait demandé un thé mais là, c'était pas le cas. Il avait sérieusement comprit une proposition purement sexuelle et il ne comprit pas comment ils avaient pu en arriver là. Les théories se bousculèrent. P't'être que c'était le genre de fille qui fantasmait sur les mec qui les sauvent du style "héros". Donc elle avait éventuellement penser à vouloir sucer un Power Ranger? Space. Autant vous dire que le Fossoyeur se faisait des putains d'idées trop louches. Soudain, son ouïe fut enfin régénérée et il se tapota une oreille pour bien vérifier. Ouais, c'était bon. Il reprit la parole

"Nan parce que moi ça m'gêne pas mais ça m'perturbe, toussah toussah. Et puis j'voudrais que tu me rendes un service avant. Genre, un paiement mais spécial tu vois? Ouais, j'fais un peu prostipute mais vu que j'ai laissé mon amour propre à MorteDame, il est six pieds sous terre tu vois? Non? T'inquiète pas c'normal. Tu pourrais proposer à boire à ton invité en tout cas quand même. Yeah. Well, whatever. T'as du perrier citron?"

Wow. Si ça c'était pas un un putain de gros troll. Le pire c'est qu'il faisait même pas exprès!! Il était vraiment... Complétement à côté de la plaque. Mais en même temps, quand on est mourant tout le monde est conciliant avec vous. Alors quand vous êtes décédé, ils doivent l'être encore plus, ça paraît logique!! Bref. Il fit une moue, attendant de voir ce qu'elle allait répondre. Après tout, elle voudrait bien coucher avec lui pour un paiement "spécial"? Il pensait à la magie hein... Mais surtout: Comment elle allait voir ce quiproquo de concours international de la random situation ever!?


Répondre
Tags :