Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Communion avec les feuilles et les fleurs (Nyoras Club)

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Winnifred

Terranide

Elle avait laissé tout le superflu à Oldham : argent, nourriture. Winnie était donc dans son plus simple appareil, complètement nue, au milieu des bois sacrés, situés à une bonne heure de marche de son village natal. Elle s'y était rendue avec quelques autres jeunes filles de sa communauté, au coucher du soleil. Une carriole les y avait conduites, et c'est à la lisière du bois qu'elles s'étaient dévêtues, cachant chacune leurs vêtements sous des branchages.
Puis chacune était partie de son côté, comme le voulait la tradition. Une fois par mois, lors des chaleurs, chaque jeune fille devait quitter la communauté pour se reconnecter à ses racines sauvages, quittant toute forme de civilisation. Elle passait donc quelques jours dans un lieu sacré - ici une forêt en l'occurence - coupée de son entourage.

Elle avait passé la nuit dans un lit de feuilles moelleux. Winnie s'était donc levée, avait pris un petit déjeuner rudimentaire, composé de racines et de baies. Elle s'était rendue au bord d'un point d'eau secret, pour se laver. Assise au bord de l'eau, coupée des regards, elle se délectait du bruit du clapotis, et des oiseaux qui gazouillaient.

La calme environnant n'arrivait pas à la calmer cependant. Elle bouillait. Son esprit était vite parasité par des images salaces… Insatiable petite Winnie… La Saison des Amours était un exercice difficile. Il demandait rigueur et retenue, ce que n'avait clairement pas notre jeune femelle. Et c'est machinalement que ses cuisses s'étaient écartées, sans qu'elle ne s'en rende compte. Alors, elle glisse un doigt taquin le long de sa fente... Puis commence à se masturber, d'abord de simples caresses, puis elle remonte vers son clitoris, qu'elle titille de manière experte. (image nsfw)

- Hmmm...


Elle commence à mouiller légèrement, lubrifiant son doigt qui glisse mieux. Son autre main remonte sur son superbe sein, l'empoigne. Et ses gémissements se perdaient au milieu des bruits de la forêt… Mais quelque chose la coupe, net. Un bruissement dans les bois derrière, non loin. Winnie ferme les cuisses et se redresse, prête à plonger dans l'eau pour se cacher si jamais…


Nyoras Club

Légion

  • -
  • Messages: 317
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Un club qui tient plus de la maison close où travaillent 8 extra-terrestres à la sexualité débridée.

Re : Communion avec les feuilles et les fleurs (Nyoras Club)

Réponse 1 mercredi 13 mars 2024, 00:51:10

(PoV : Ada)

Parfois, même l’une des plus gourmande des nôtres a besoin d’un petit break ! Après tout, aussi plaisant que soit notre ‘travail’, c’est sympa de se vider la tête de temps à autre.
C’est dans cette optique qu’aujourd’hui je me promène sur Terra incognito. Mieux encore, sous apparence masculine ! J’attire bien moins bien l’attention ainsi, non pas qu’il y ait grand monde dans le coin. Les filles m’ont conseillées de faire un petit tour dans une forêt, genre bien éloignée de toute grande ville humaine… et elles ont raison, c’est très reposant !

Ça fait maintenant quelques heures que je me promène sans objectif défini en ces lieux. Matinal, j’ai déjà croisé beaucoup d’animaux, aperçu et étudié quelques arbres que je n’avais jamais vus jusque-là… et surtout, après ces heures à errer, le doux bruit de l’eau se fait entendre. Et avec lui, la promesse d’une bonne baignade !

Il ne me faut pas bien longtemps pour trouver le point d’eau. C’est calme, très calme même, paisible… et il y a une autre personne. Enfin une terranide. C’est comme ça qu’ils sont appelés sur ce monde je crois ? Si je dois la décrire, je dirais qu’il s’agit d’une humanoïde lapine tout ce qu’il y a de plus charmante. Et je ne dis pas ça parce qu’elle est… occupée. Je suis peut-être en congé, mais ça ne veut pas dire que j’apprécie pas ce que je vois… bien au contraire, la voir se laisser aller dans ce petit coin de nature a bien plus de charme que de voir quelqu’un faire la même chose au club.

Pendant quelques instants, je la regarde faire. Je suis indécis : est-ce que je reste ? Est-ce que je pars ? D’un côté, je m’en voudrais de la déranger. D’un autre, je suis tout à fait du genre à vouloir me proposer et l’aider dans son entreprise. Alors que je pèse le pour et le contre un animal approche et, lorsque je bouge pour regarder de quoi il s’agit, sursaute et file droit comme s’il ne m’avait pas vu avant. Mais pire, il fait un bruit fou et la jolie lapine l’entend et s’arrête brusquement. La pauvre a l’air effrayée ! Je crois bien qu’il ne me reste qu’une chose à faire…

Je me lève et sort de derrière les arbres et buissons où j’étais placé. Je lui fais un signe de main pour la saluer en lui offrant un grand sourire, essayant de me montrer amical et rassurant… après tout à sa place je serais méfiant.

« Bonjour ! … est-ce que… vous permettez que je vienne me baigner aussi ? »

Pour accompagner la question, je fais sauter quelques boutons de ma chemise. Nous ne sommes peut-être que le matin, mais il fait bon et elle devinera facilement que ça fait un petit moment que je marche ne serait-ce qu’à l’état de mes vêtements. Ou peut-être qu’elle s’attardera sur d’autres détails si elle a quelques envies charnelles… ?

Winnifred

Terranide

Re : Communion avec les feuilles et les fleurs (Nyoras Club)

Réponse 2 lundi 18 mars 2024, 14:39:05

Le bruissement se fait plus intense, et elle voit détaler un petit gibier. Winnie soupire. Elle avait eu peur. Elle était même amusée par la situation plus que cocasse. Elle alla pour se rasseoir sur le petit rocher sur lequel elle faisait sa petite affaire, quand un autre bruit annonça l'arrivée d'un animal plus gros cette fois. Un petit cri de surprise brise le silence du lieu, faisant s'envoler les oiseaux cachés dans la cime des arbres.

L'animal se révéla plus gros que le précédent, effectivement, puisqu'il s'agissait d'un jeune homme. Winnifred, par automatisme, cacha sa poitrine et son intimité. Ses épaules étaient contractées, sa moue toute aussi crispée. Est-ce qu'il l'avait vue…. ? Il lui sembla que non, vu l'intervalle entre l'apparition du petit animal et la sienne. C'était un pur hasard. C'était sûrement ça. Winnie essaya de se convaincre, ce qui l'aida à se décrisper un peu.

Quand elle vit son ton chaleureux et innocent, elle fut plutôt rassurée. Sa demande était sans arrière pensée, et Winnie hocha la tête. Elle le détailla, scruta le moindre de ses mouvements quand il défit les premiers boutons de sa chemise. Il avait l'air d'avoir fait un peu de route, et après tout, Winnifred n'était pas la propriétaire des lieux. Elle ne pourrait pas l'empêcher de se baigner dans le point d'eau.

Je suppose que le bassin est assez grand pour nous deux, prenant enfin la parole pour briser la lourdeur de l'atmosphère.

Elle soupire calmement et à mesure qu'il avança, elle laissa tomber le bras qui masquait sa poitrine. Winnifred n'était pas du genre pudique, et il l'avait entièrement vue à son arrivée, alors… Son bras tomba, révélant de nouveau ses deux superbes seins ronds et fermes, terminés par deux petits tétons d'un rose tendre. Elle serra néanmoins les cuisses, essayant de masquer la cyprine qui en coulait suite aux caresses qu'elle s'était faites plus tôt. Winnie lui tourna le dos et s'empressa d'entrer dans l'eau pour cacher tout ça. L'eau ne lui arriva qu'à mi-cuisses, et elle se fit hésitante.

Ouh elle est fraîche… marmonna-t-elle presque pour elle-même.

Sa tête mourrait d'envie de se tourner, et ses yeux restaient orientés vers l'arrière à l'affut d'un mouvement de l'inconnu. Elle n'en faisait rien mais elle mourrait d'envie de savoir s'il allait lui aussi se dénuder totalement… Une bouffée de chaleur la prit encore. Ses chaleurs étaient si pénibles. Elle serra de nouveau les cuisses, comme pour s'empêcher de ressentir le désir débordant qu'elle éprouvait. Vite qu'il se lave et qu'il parte ! Elle tourna finalement la tête, curieuse.

Nyoras Club

Légion

  • -
  • Messages: 317
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    Un club qui tient plus de la maison close où travaillent 8 extra-terrestres à la sexualité débridée.

Re : Communion avec les feuilles et les fleurs (Nyoras Club)

Réponse 3 vendredi 29 mars 2024, 00:52:52

Comme je le suppose, ma présence prend de court la jeune terranide. Difficile de lui en vouloir, il y a quelques secondes elle était en pleine masturbation… et le spectacle était vraiment sublime. Je ne doute pas un seul instant qu’il ne doit pas y avoir que de l’eau sur ses belles cuisses, et qu’un feu doit encore l’animer suite à cette interruption… mais malgré tout ça, elle accepte que je vienne moi aussi me baigner.

« Merci, c’est bien aimable mademoiselle. »

Et je continue donc sur ma lancée, enlevant ma chemise. Ne portant rien en dessous, elle pourrait voir mon torse musclé… si elle regardait dans ma direction. Elle semble se l’interdire pour le moment, même si moi je ne perds pas une miette de son joli corps. Ou, vu qu’elle me tourne le dos, de ses fesses qui me semblent des plus douces !
J’arrête de la regarder durant un instant pour enlever le bas, révélant bien des choses qu’elle ne voit à nouveau pas… elle aurait pu constater l’effet que son petit spectacle m’a fait, même si j’ai la sensation que la tension ne va pas redescendre tout de suite. Je l’entends marmonner quelques mots à propos de l’eau, qui est effectivement assez fraîche malgré le temps ensoleillé. C’est qu’avec toute la végétation, il y a beaucoup d’ombre !

« Oui, mais ça devrait faire du bien quand même… c’est qu’on a sacrément chaud non ? Enfin, que j’ai chaud. Après toute cette marche. »

Et peut-être que je sous-entends qu’elle aussi a l’air d’avoir chaud, mais pour d’autres raisons. La voilà d’ailleurs qui tourne la tête dans ma direction, me voyant donc… et bien, nu. La pudeur et moi ça fait deux, alors je ne cherche pas à lui cacher quoique ce soit. Déjà que j’hésite à lui proposer de l’aider à finir ce qu’elle a commencé… !


Répondre
Tags :