Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Erreur administrative [PV : Sya]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry
Inscrivez-vous

Cassandre Harmington

Terranide

  • -
  • Messages: 457
  • avatar


  • FicheChalant

    Description
    ~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~

Re : Erreur administrative [PV : Sya]

Réponse 30 vendredi 19 avril 2019, 09:24:48

Karen aimait son père, mais elle n’était pas Elizabeth. Elle était beaucoup plus indépendante, elle n’était pas du genre à se faire marcher sur les pieds et surtout… Elle n’était pas comme Elizabeth, prête à se sacrifier pour le bien commun, ou pour empêcher de provoquer des conflits… Non, ça, c’était pas le style de notre chère Karen. Karen était du genre à faire ces sacrifices, oui, mais uniquement en connaissance de cause. Elle était empathique, mais pas sacrificielle… Contrairement à Elizabeth qui au fond, était capable de se faire prendre par son père, si comme ça, elle empêchait un conflit d’exister… Bref, sans doute qu’il avait réussi à éteindre l’incendie pour Karen, mais le feu pourrait reprendre…

« Oublions tout ça pour le moment... »

« D’accord, allez, bisous. »

Elle embrassa son père sur la joue, et était bien contente. Elle pensait que son père comprenait que visiblement, elle était grande, et qu’elle pouvait donc prendre ses propres choix. Ainsi, elle retourna tranquillement vers sa chambre. Karen allait bosser son Japonais, étant donné qu’elle était encore loin de maîtriser cette langue, et bien qu’elle parlait parfaitement Anglais comme énormément de japonais, et bien, sans parler la langue locale, elle savait qu’elle risquait d’être fortement handicapée… Donc, voilà, Mary, Elizabeth, et Karen, toutes les trois étaient dans leur chambre… Donc, qui allait voir William ? L’aînée c’était peu probable, et il avait déjà fait son chemin avec la cadette… Il reste alors que la benjamine…

« Mary, je peux entrer ? »

Aucune réponse… Mais absolument aucune. Pourtant, William… Et bien, savait qu’elle était rentrée, étant donné qu’elle s’était montré, avant de se mettre dans sa chambre. Donc cela ne faisait pas de doute, elle était bel et bien rentrée… Donc, pourquoi ne répondait-elle pas ? Oh mon dieu, et s’il lui était arrivé quelques choses ? Bon sang de bonsoir, là… Cela ne faisait aucun doute, il fallait intervenir, il fallait faire quelques choses, peut-être qu’elle était en danger ! Je veux dire, quel adolescente reste dans sa chambre, et ne réponds pas alors qu’on l’appelle ? C’est absolument impossible, donc, cela veut dire qu’une seule et unique chose… Il va falloir ouvrir la porte, pour voir ce qu’elle est entrain de faire… Et ainsi...

Quand on ouvre la porte de la chambre de Mary, on peut voir une chambre assez sobre… Mary derrière son sourire toujours marqué, ses amis… En vrai, était souvent seule. Ses amis, tout était du faux… Elle n’aimait pas spécialement ses amis, elle souriait à des garçons alors qu’elle s’en fichait d’eux… Elle était enfaite assez froide et sans émotion, une sorte de cocon de protection, pour ne plus penser à la mort de sa mère… Bref, elle était là dans son monde, et voilà pourquoi elle n’avait pas entendue son père : elle écoutait de la musique. La musique lui permettait de s’échapper, d’être dans sa bulle, et que personne ne l’embête ainsi… Elle est bien mieux là, cela ne fait absolument aucun doute… Cependant, l’arrivée de quelqu’un fit l’effet de crever sa bulle, et elle dut bien en toute logique répondre :

« Oh Papa, je t’avais pas entendu. »

Cela, c’était pas faux. Elle n’avait rien entendue du tout. Elle n’avait pas entendue les engueulades et montés de voix entre Karen et leur père, elle n’avait pas entendu même que sa sœur ainée était rentrée… Nope ! Donc, elle ne savait pas que son père était dans une situation… Spéciale disons ses derniers temps. Elle n’avait rien entendue, contrairement à Elizabeth, pour l’anecdote, mais passons sur ce point. Là, on parle de Mary, pas d’Elise ! Ainsi, cette première, là, elle était tout simplement entrain de retirer ses écouteurs, et regarde tranquillement son père… Et se demandait pourquoi il venait ? C’était bien l’une des premières fois qu’il entrait comme ça dans sa chambre, et que visiblement, il voulait lui dire quelques choses… Donc, elle était curieuse. Sans doute était-ce quelques choses d’important ? Ainsi, elle demanda simplement :

« T’as besoin d’un truc ? »

On va pas accuser sa naïveté, c’est vrai qu’elle était naïve, mais elle ne pouvait pas imaginer ce qui s’était passé plus tôt, que cela soit la perte de sa sœur, ou bien l’engueulade entre son père et sa sœur… Oh, mais comme est Mary ? Et bien… Presque en provocation, l’adolescente n’avait qu’une chemise, et était en culotte sous sa couverture, bien contente d’avoir pu retirer le reste de ces vêtements. Quand elle était dans sa bulle, elle voulait être tranquille, elle ne voulait pas être contraire par des vêtements… Et ouais quand même ! Cela semble fou, mais voilà, c’était le caractère de Mary. Un caractère éolien, et rêveur, et ainsi, elle offrit un léger sourire à son père, attendant donc une réponse.

Sya

Avatar

Re : Erreur administrative [PV : Sya]

Réponse 31 vendredi 03 mai 2019, 20:49:50

Il fallait tourner la page, plus facile à dire qu'à faire. Mais en attendant, il avait réussi à limiter l'incendie, Karen s'était calmée et tout semblait mieux se passer, pour le moment du moins. Concernant Elizabeth, il la savait de son côté, même pour le sexe ? Ça, c'était encore un peu douteux, il ne savait pas si elle serait prête à retenter la chose de sitôt avec lui, mais il la savait plus proche de lui que ses deux autres filles. Karen, ce serait sûrement la plus difficile à avoir de son côté et bien que pour le moment, son tempérament s'était relativement calmé, il savait que tôt ou tard, son entrejambe allait parler et il allait avoir besoin de l'une de ses trois filles pour se calmer. Donc si Karen ne serait pas la plus simple à convaincre... il pouvait toujours l'y obliger. De toutes façons, après l'acte, il sera bien obliger de l'attacher et en faire plus ou moins sa prisonnière, têtue comme elle était, elle n'allait pas accepter ce geste comme Elizabeth... Et Mary dans tout cela ? Elle restait floue pour William. Est-ce qu'elle allait agir comme Karen ou Elizabeth face à une telle situation ?

Mais, elle était jeune ?! Oui, mais elle était aussi sa fille et pas question de faire de jalousie, donc elle va passer dans un monde plus adulte, que ce soit après ou avant Karen. Qui sait, il pourrait laisser ses filles l'éduquer avant de partager un moment avec lui ? Un petit moment entre trois jolies filles, ça pourrait lui ouvrir l’appétit ? Enfin, après, il y a une différence entre fantasme et réalité. Mais pour le moment, il n'y avait pas urgence, il savait qu'Elise était ok, Karen s'était calmé sans pour autant être cent pour cent derrière lui, il restait la petite dernière qu'il montait pour voir, si tout allait bien, rien de pervers derrière cela. Bien qu'il frappa, aucune réponse. Il ne s'inquiétait pas et ouvrait doucement la porte pour voir si rien ne clochait ? Casque sur la tête ? Bon ok, elle avait bien le droit d'écouter de la musique.

Se rapprochant d'elle, elle le vit enfin et retira ses écouteurs avant de savoir ce qu'il pouvait bien lui vouloir ? Il est vrai qu'il n'a pas été le père exemplaire pour elle. Étant jeune, elle était surtout avec sa mère, ça, il ne pouvait pas lui en vouloir. Il ne l'a jamais délaissé, mais après la perte de sa femme, il avait fait l'erreur de ne pas se tourner assez vers ses filles. Non pas qu'il les avaient abandonnées et ignorées, mais il aurait dû être plus souvent là, plus accessible. Hélas, le chagrin l'avait rendu presque amorphe et discuter ou demander conseil n'était pas chose aisée. Mais comme avec ses deux autres filles, il voyait un peu de sa femme chez sa petite dernière, ce qui la rendait de suite plus mignonne. Enfin, plus attirante, du moins, car chacune de ses trois filles était mignonne.

« Je venais juste voir si tout allait bien, ma puce. Et puis... »

Oui, il n'allait pas juste repartir comme ça, maintenant là, il devait bien être franc et tenter de rectifier le tir, c'était la plus jeune des trois et donc, pour elle, cet objectif était le plus simple à faire. Du moins, il avait plus de temps pour réussir.

« Je tenais à te dire que dorénavant, je serais plus présent pour vous trois. Si jamais tu as un souci, une question ou qu'importe, tu peux venir vers moi, je ferais tout pour vous aider, toi et tes sœurs. Je sais que déménager ici s'est fait un peu brusquement et que ça a chambouler bien des choses pour vous, mais... Mais c'est une façon pour nous de tourner la page, de tenter de nous rapprocher et affronter cela tout ensemble quand ça va mal... »

Adressant un sourire quelque peu mélancolique vers sa petite fille, il tendait sa main, caressant sa joue délicatement.

« Je sais que Maman te manque, ma puce et... je pense que de vous trois, tu es celle qui as le plus souffert de cela... Je m'excuse de ne pas avoir été plus là pour toi, Mary, donc, si tu as besoin de moi, je serais toujours là pour toi, qu'importent l'endroit et le moment. Si cela peut te rassurer... je ne compte pas me remarier ou chercher une nouvelle femme... Ta mère était unique, nous étions tombées amoureux, très jeunes et... Aucune femme au monde ne pourra la remplacer, c'était ce genre de choses que disent certaines chansons ou certains films, l'âme sœur, le grand amour ! Maintenant... C'est vous trois qui comptiez le plus pour moi. Mes filles, ma famille, rien d'autre. »

Il retira sa main, attendant de voir si Mary avait quelque chose à lui répondre, si rien ne sortait de sa bouche, il n'allait pas l'embêter plus longtemps.


Répondre
Tags :