Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Les jours avaient passés tranquillement depuis son arrivée dans cette ville. Non, elle ne s'était pas fait des milliers d'amis comme dans les contes de fées. Les attaches sentimentales sont de vraies plaies.  Elle préférait passer d'un amant à l'autre, de connaissance à l'autre.  Elle croyait encore que la vie se vivait toujours sans autre conjugaison que le présent.  Elle passait d'une passion à l'autre, d'un projet à un nouveau aussi rapidement qu'elle même en été parfois désorientée.

Sans trop savoir pourquoi, ses désirs du moment se trouvaient dans les objets hors du commun. Lors d'une rencontre , ont lui avait donné le nom d'un homme possédant des artefacts. Que cet homme pourrait l'aider à se procurer de ces merveilles.  On lui avait même raconté que ces artefacts ne seraient pas seulement des décorations ou de simples bijoux: mais qu'ils seraient magiques.  Elle demeurait septique sur ce point. Elle ne croyait pas vraiment à tout cela, mais on lui avait décrit que ces objets seraient l'impressionnée.

Elle avait réussi à mettre la main sur les coordonnés de cet homme aux artefacts si particulier. Un rendez vous avait été donné dans un café. Assise dans le coin du petit café, elle attendit son rendez-vous. Ne demandant que d'être surprise par cet homme et ses artefacts "magiques".



Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 1 juin 24, 2017, 04:39:14 pm

Jusqu'à présent, au travers des nombreux récits comptés de mes doigts, nous avons vu le côté voyageur de la vie de Ghanor, ce terranide particulier considérant la terre comme son véritable foyer. Néanmoins, ces activités sauvages impliquant moult aventures et possibilités de passer l'arme à gauche n'étaient en rien les principaux attraits de sa vie. En effet ! L'homme était un contrebandier, non un aventurier vivant sur les routes. Son principal travail n'était pas de trouver sa marchandise, mais bien de la revendre au plus offrant, contre des pièces d'or sonnantes et trébuchantes ou bien contre de beaux billets verts authentiques. Et d'ailleurs, actuellement, c'était bien dans ce but là que notre bon vieux loup se baladait à travers les ruelles de Seikusu. Il avait rendez-vous avec une certaine Astrid, une simple discussion téléphone suffit à décider d'un horaire pour une première rencontre. Généralement, l'homme n'appréciait qu guère passer par ce genre de moyens, préférant passer par des tierces personnes ou bien simplement une demande claire et net d'un objet en particulier, qui lui permettrait de rapidement se mettre au travail.

Là, c'était une rencontre basique dans un simple café de la ville. Pas réellement le chose dont il était habitué, mais soit. Sa bourse était, comme d'habitude, particulièrement vide. Donc un peu d'argent, récupéré d'une manière plus ou moins légale... C'était bon à prendre. Surtout que la voix qu'il avait entendue lors de ce bref échange était agréable à l'oreille et notre séducteur espérait que le physique de la jeune femme aille de paire avec sa voix mélodieuse.

Notre ami se dirigea ainsi vers le fameux lieu du rendez-vous. Il arborait une veste brune, longue et ouverte, qui dévoilait son torse touffu et musclé. Pour le bas, un simple jean délavé. Son collier toujours autour du cou, comme à son habitude, il n'était ainsi pas dérangé par la multitude d'humains qui ne voyaient pas en lui un être singulier et étrange, mais un simple habitant de Seikusu. Plutôt pratique. Il entra finalement dans le petit café, avant d'observer les différentes personnes présentes. Quelques couples, d'amis ou bien des personnes plus proches, et une seule personne seule. Très certainement la dite Astrid. Plissant doucement les yeux, son regard commença à doucement pétiller, détaillant chaque trait de sa potentielle acheteuse. C'était... Une très belle femme, il n'y avait pas à discuter. Un fruit qui semblait bien mûr et qui n'attendait qu'à être cueillie et dévoré avec appétit. Une femelle intéressante, qui donnait bien envie à l'homme de négocier un peu plus ses produits.

D'un pas assuré, le corps droit, la montagne arriva ainsi auprès de l'inconnue. Large, puissant, imposant, le Terranide dépassait ainsi de plusieurs têtes Astrid qui pouvait ainsi observer la musculature du loup et son attitude fière. Son regard pétillait désormais d'une lueur particulière, réaction de son côté prédateur qui reprenait doucement le dessus sur ses habitudes. C'était toujours le cas, face à une jeune femme attirante. Un point faible, peut-être ?

« Tu dois être Astrid ? » Dit-il.

Commençant directement à la tutoyer, Ghanor souhaitait déjà installer un certain climat entre les deux. L'homme n'était pas du tout du genre à se présenter en costard, pour aligner ensuite les compliments et les marques de respect dans le but d'assoupir son client et en soutirer le maximum d'argent. Le Terranide était un produit de la rue, de ses aventures, de ses souffrances. Et les gens qui méritaient un vouvoiement se comptaient sur les doigts d'une main. Sans attendre, il attrapa une chaise pour s'installer, avant d'appeler la personne compétente et demander un café. La voix du contrebandier était forte, pleine d'assurance, et un rictus de satisfaction était collé sur ses lèvres. L'homme était dans son élément, et il le montrait. Une fois la commande faite, il reposa son regard sur la jeune femme. L'observant de bas en haut, remarquant les formes agréables de sa cliente, il finit par reprendre la parole.

« Je me présente de nouveau. Ghanor Lonefury. De ce que je me souviens de notre appel, tu souhaites entrer dans le magnifique monde des artefacts et objets magiques ? »

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 2 juin 24, 2017, 11:13:03 pm

Elle attendait dans un coin du café, regardant les couples mièvres qui avaient pris place dans les lieux. Elle détestait les gens qui puait le bonheur et l'amour. Peut-être parce qu'elle-même n'avait pas connus cela. Du moins, elle avait cru une fois vivre et connaître l'amour: le vrai. Mais, il l'avait laissé tombée. Il l'avait laissé partir quand elle avait été bannie du clan et n'était jamais venu la rejoindre. Alors qu'il disait l'aimée. Depuis, elle avait en horreur ces couples tout mielleux , qui faisait suer avec leur pseudo bonheur.  Perdue dans ses pensées, elle ne réalisa pas que son rendez-vous était arrivé.

« Tu dois être Astrid ? »

Elle acquiesça  à son interlocuteur et le détailla rapidement. Il sentait le Bad guy à plein nez. Celui qu'une jeune collégienne à peine  mature ne voudrait aucunement présenter à sa  mère, mais dont les rêves en étaient quotidiennement parsemés. Mais, bref, Astrid n'était pas là pour chercher l'homme de sa vie. D'ailleurs, elle ne savait même pas si sa mère était encore en vie ou en étant de  recevoir de la compagnie.  Surtout qu'elle avait contacté l'homme pour un tout autre raison que sentimental. Même si... même si elle accepterait bien qu'il se glisse dans son lit un de ces soirs celui-là.

Elle le laissa s'installer confortablement et passer sa commande.  Elle déplia ses jambes et posa ses avants-bras sur la table et pencha légèrement le buste vers l'avant. Pleinement conscience de chaque gestes  soigneusement calculés. Son buste déborda légèrement de son chemisier, elle regardant l'homme dans les yeux.

"Enchantée Ghanor. Merci d'avoir accepté de me rencontrer. En effet je t'ai contacté, car on m'a dit que tu te spécialises dans tout ce qui concerne les artefacts et les objets "occultes". "

La jeune femme pris une pause, donnant le temps à l'employé du café de déposer le breuvage préalablement commandé. Bon, pas qu'elle était nécessairement gêné par ce qu'elle voulait demander, mais elle détestait les oreilles qui voulaient se les jouer indiscrètes.

"Je... je voudrais savoir exactement l'étendu de tes capacités et tes compétepnces. Être certaine que cela n'est pas qu'une légende urbaine. Que ta réputation est bien celle que tes copains semblent te donner. "

Sa jambe venant caresser discrètement celle du jeune homme sous la table. Elle fixait son regard.

"On dit que tu peux trouver tout et  n'importe quoi. "

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 3 juin 26, 2017, 06:30:54 pm

Le loup n'avait pas réellement pour habitude de faire affaire "directement" auprès des différents acheteurs. Généralement, les prix étaient déjà décidés à l'avance, sans même discussion. Néanmoins, l'homme ne pouvait qu'apprécier la délicieuse vue offerte de sa cliente. Profitant du moment de calme pour mieux la décrire de son regard vairon. Astrid était une véritable beauté humaine : une beau pâle, un regard à en faire fondre un iceberg, et un corps aux formes délicieusement prononcées. En parlant de formes, le Terranide pouvait apprécié avec délectation la poitrine opulente de sa cliente, qui, débordant de son haut légèrement, offrait une petite vision du paradis lorsqu'elle se pencha en avant. Était-ce fait exprès ? Cherchait-elle à réveiller en lui ces plus bas instincts de prédateur ? L'homme ne connaissait pas encore la réponse à cette question, mais si c'était le cas, elle marchait. Déjà légèrement, rien qu'en sentant l'odeur de la jeune femme, le mâle pouvait sentir qu'elle n'était pas propre sur elle... Et cela ne faisait qu'accentuer cette soif de luxure qui bouillonnait au fond de lui.

Elle expliqua qu'un de ses contacts avait donné son nom car il était un spécialiste. Étirant son sourire, rempli de fierté, Ghanor lui même ne pouvait aller contre cette idée. Après tout, les objets et artefacts magiques représentaient une bonne partie de sa vie. C'était sa passion et son gagne pain, deux raisons expliquant l'énorme connaissance accumulée en de nombreuses années. L'homme était très certainement l'un des meilleurs en ce qui concerne ce genre d'objets, en tout cas dans le coin et très certainement d'une grande partie de Terra. Les seuls pouvant affirmer en savoir plus que notre jeune protagoniste étaient très certainement les créateurs des dits artefacts, l'homme n'en sachant en réalité que très peu quant à la conception de ses petites merveilles du monde magique.

« On t'a bien renseigné. Je suis vendeur et collectionneur, j'en connais un paquet à ce niveau. »

La suite fut néanmoins plus intéressante. Perdant son regard dans le sien, la cliente vint doucement caresser sa jambe velue de sa propre jambe, tout en lançant qu'il était capable de trouver tout ce qu'il désirait. C'était... une affirmation en partie vrai. Disons qu'il avait juste besoin du temps nécessaire. Maiiis, la réelle partie intéressante était surtout le petit jeu qui se jouait sous la table. Entre ça et cette mise en valeur de sa poitrine, le Terranide commençait à se demander s'il ne plaisait pas à cette ravissante femelle. De son côté, c'était déjà décidé : il avait envie de la mettre dans son lit. Plissant son regard bicolore, approchant doucement son corps de la table, il glisse sa propre jambe contre celle de la jeune femme. Il caresse, sensuel, et vient même oser lentement glisser le tout entre ses cuisses, avec une lenteur parfaitement calculé. Ses yeux brillaient d'envie, de luxure, et ses pulsions animales reprenaient le dessus.

Il la désirait.

« Bien-sûr. Néanmoins, mes services ne sont pas gratuits... Tu penses avoir les moyen de subvenir à mes demandes ? »

Le sous-entendu était particulièrement présent. Au lieu de simplement demander si elle avait les moyens de payer ses services, il parlait bien de demandes, spécifiant qu'il ne prenait pas que les pièces sonnantes et trébuchantes. De toute manière, les prix étaient particulièrement élevés sur Terre. Le marché des objets magiques étant plutôt récent, ces derniers sont assez rares... Et du coup il est plutôt logique que les prix s'envolent avec. C'était un avantage et un inconvénient. Avantage car chaque vente permettait au Terranide de vivre comme un roi durant quelques mois, inconvénient car trouver un potentiel client était rare et les traversées du désert n'étaient pas qu'un simple cauchemar mais bien une réalité. Néanmoins, au vu de la jeune femme, il était prêt à utiliser une autre forme de paiement... plus physique.

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 4 juin 27, 2017, 11:41:25 pm

Astrid posa son regard azure dans le regard vairon de son interlocuteur. Elle sourit lorsqu’il la suivait dans son jeu de séduction improvisé. Leurs cuisses se frôlèrent et elle était parfaitement consciente du jeu qui   se déroulait sous la table.  Il y avait un je-ne-sais-quoi  qui le rendait séduisant qui avait fait en sorte qu’elle ne repoussa pas  sa main qui remontait dangereusement entre ses cuisses. 

Lorsqu’il parlait de son « prix » un sourire se dessina sur ses lèvres.

« Ne t’en fais point, je saurais très bien subvenir. Mais déjà, il faudra que tu réussisses à me prouver que tu es si exceptionnel. Que tu peux réellement avoir tout et n’importe quoi. »

Après une courte pause, la jeune femme lui expliqua ce qu’elle désirait. Lorsqu'elle était enfant, son père lui avait parlé d'un objet qui été supposément relié à la déesse Vénus.  Un artéfact qui aurait les même propriété de la ceinture magique que la déesse possédait.  Il permettait de raviver l’amour. Bien, elle voulait quelque chose qui ferait exactement l’inverse. Sans entrer dans les détails avec lui, elle lui expliqua qu’elle voulait s’assurer qu’elle saurait se préserver des sentiments. Elle savait qu’elle avait toujours réussi jusque là, mais qui savait prévoir l’avenir. Elle aimait trop son rythme de vie, pour s’encombrer des sentiments.  Et si l’objet pourrait la protéger des sentiments des autres à son égard, cela serait encore plus merveilleux. Rien n’étant plus lourd qu’un Roméo lourdement amoureux. 


« Si tu réussi à me trouver cela, je te promet que tu ne seras pas déçu mon beau. »

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 5 juin 29, 2017, 03:24:48 pm

Comme contrebandier, Ghanor était quelqu'un en qui on pouvait avoir relativement confiance. Ce n'était pas un arnaqueur, ni un profiteur, même s'il appréciait surfer sur les prix relativement élevés du monde humain pour alourdir sa bourse. Après tout, notre jeune ami n'est ni mauvais ni bon, ce n'est qu'une simple âme animée par l'envie d'atteindre le bonheur comme un peu tout le monde. Faire le mal gratuitement ne l'amusait guère, tout comme faire le bien sans aucun service à obtenir derrière. Mais là, c'était une relation qui menait à un bien-être commun : le sien, par des billets verts lui permettant de continuer à vivre dans son petit appartement, et celui de son client qui obtenait son objet pour une utilisation quelconque dont il se foutait complètement. Les demandes étaient aussi nombreuses que les demandeurs eux-mêmes : des armes, des objets quelconques, parfois de simples questionnements sur les limites de la magie via la demande d'artefacts aux pouvoirs loufoques et inutiles. Et savoir combler toutes les attentes n'était généralement pas de tout repos, quoi qu'on en dise.

En tout cas, l'homme était prêt à satisfaire les demandes de cette ravissante jeune femme, surtout qu'elle ne semblait pas totalement insensible à ses charmes. Après tout, notre jeune ami avait cet avantage d'avoir un corps remarquable, notamment de par ce côté animal offert part sa race. C'était une petite curiosité. Même si son collier "effaçait" le côté étrange de son apparence, il n'était pas rare qu'une femme souhaite tester la brutalité animale d'un tel mâle. Peut-être était-ce son cas, étant donné que le magnifique jeu de séduction se passait "dans les coulisses" avançait doucement. Astrid ne semblait pas trouver désagréable la présence de sa jambe remontant doucement ses jambes. Reculant lentement de sa chaise, le loup vint alors doucement écarter les cuisses de la ravissante jeune femme. De là où il était, cela lui offrait alors une délicieuse vision du sous-vêtement de sa potentielle amante. Le sourire aux lèvres, il risqua même de doucement appuyer son pied contre son intimité protégée par le tissu, dans le but de stimuler doucement sa libido, de l'exciter lentement. Lui, de son côté, avait du mal à retenir les pulsions animales faisant naître cette lumière perverse dans ses yeux bicolores.

« Disons que j'ai de nombreux contacts, de nombreuses connaissances et de nombreuses occasions d'aller moi-même sur le terrain. Je peux donc trouver un grand nombre de choses, en effet. » Expliqua-t-il, un sourire figé sur ses babines.

Continuant son petit massage sur l'intimité de la jeune femme, le loup écouta alors la demande de sa cliente, cette lueur perverse et ce sourire toujours planté sur son visage. Elle désirait donc un moyen de ne pas avoir à subir les foudres de l'amour, que cet éclair la frappe elle ou ses potentiels partenaires. Réfléchissant doucement, penchant la tête sur le côté, le loup commença à se rappeler des différents artefacts en sa possession. Avait-il quelque chose du genre ? Autant, pour l'empêcher de ressentir le sentiment amoureux, ce n'était pas très compliqué. Quelque part, au fond d'un sac, il devait bien avoir une bague bloquant totalement ce genre de choses du cerveau de son possesseur. Par contre, pour faire de même avec ses potentiels amants, cela s'avérait plus compliqué.

« Je dois avoir ce qu'il faut, au moins te concernant. » commença-t-il. « Pour le reste, c'est plus compliqué et plus rare, mais je pense pouvoir y arriver. »

Dit-il, son sourire toujours fixé sur ses babines, alors qu'il jouait pourtant de son pied contre elle. Il s'étira doucement, avant de demander l'addition au serveur, qui vint rapidement récupérer l'argent. Malgré la présence de cette nouvelle personne, le loup n'arrêtait nullement son petit jeu, sans que l'homme ne s'en aperçoive. Après tout, notre ami était très friand de ce genre de risques... Une fois les pièces récupérées, le garçon repartit tranquillement, le Terranide reprenant la parole.

« Viens. J'ai une bague qui t'empêchera de ressentir l'amour, elle est chez moi. Comme ça, on pourra discuter du paiement. ~ »

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 6 juin 30, 2017, 07:13:26 pm

Lorsqu'elle senti le pied de son interlocuteur se glisser contre son sous-vêtement, bien que son visage resta le plus neutre possible, un grand frisson lui parcouru le corps. Les plus fins des amants pourraient déjà dire que la jeune femme était déjà prête à se donner.

"Oh bien j'ai confiance que tu sauras te montrer à la hauteur de la réputation que tu possède mon beau."

Ses prunelles toujours plongés dans le regard du vendeur d'artefact, elle laissa l'employé du Café venir prendre le paiement de l'addition. Elle ne lui jeta aucun regard, aucune considération. Elle n'en avait que pour le Terranide. Lui et le jeu qu'ils avaient instaurés sous la table.

Lorsqu'il lui déclara qu'il avait en sa possession un objet qui pourrait répondre à la moitié de ce qu'elle souhaitait un sourire victorieux se dessina sur ses lèvres charnues.  Bien que au fils du temps elle avait réussi à refermer son coeur et sa tête aux faibles sentiments, elle avait parfait l'impression qu'elle pourrait flancher, alors qu'elle ne voulait plus, ne devait plus s'attacher aux gens de son espèce. Bon à ceux des autres espèces ne nous leurrons pas.

"Parfait, je te suis. Nous pourrons discuter d'un "dépôt" comme tu peux me donner que 50% de ce que je désire. Tu auras le restant du paiement lorsque tu m'auras trouvé la deuxième partie de ma requête."

Tentative pour deux protagonistes pour que cette soirée ne soit pas qu'une soirée éphémère? Qui pourrait prédire.
 
Elle se levant, stoppa par le fait même les caresses qui se donnaient sous la table. Prenant ses effets elle le regarda le sourire aux lèvres. Elle n'était pas dupe et née de la dernière pluie dans le jeu de la séduction, elle  se doutait bien qu'il ferait tout ce qu'il peut pour avoir son paiement complet. Elle pris les devant et se dirigea vers la sortie, roulant des hanches lorsqu'elle marchait.





Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 7 juillet 04, 2017, 04:19:04 pm

Le petit jeu sous la table semblait plutôt plaire à la jeune femme. C'était un bon point, prouvant que cette délicieuse cliente avait un esprit bien ouvert sur la chose. Ainsi, avec dextérité, le mâle ne s'arrêtait pas de jouer contre l'intimité de sa belle et potentielle amante, titillant ses lèvres gonflées de ses pieds touffus. C'était certes un peu sale, mais en même temps, cela ne le dérangeait pas outre mesure, le Terranide étant particulièrement ouvert sur les relations sexuelles. Il n'était nullement gêné par ce genre de choses, et appréciait les actes les plus singuliers, permettant au jeune homme de tester et découvrir de nouvelles choses. La belle vint alors parler, lui disant qu'elle lui accordait sa confiance concernant le fait qu'il était tout à fait capable de montrer que sa réputation n'était pas volée.

« Ne t'inquiète pas à ce sujet, Astid. » commença-t-il, un rictus de satisfaction figé sur ses babines. « Je te montrerai ça très bientôt. »

La suite de ses paroles était tout aussi pleine de sous-entendus que les délicats mots du Terranide. Elle parlait du dépôt d'une partie de ce qu'elle allait devoir payer, une avance pour l'artefact qu'il possédait déjà. Bien sûr, le jeune contrebandier avait déjà en tête l'idée de réussir à obtenir la totalité du paiement. Si on parlait bien de payer le tout grâce à un doux moment passé entre les couettes d'un lit assez robuste pour contenir les coups violents du loup, il se savait assez bon pour récupérer la totalité du prix... pour son plus grand bonheur, comme pour celui de sa partenaire. Après tout, Ghanor connaissait ses propres limites et ses propres capacités, et il était déjà décidé à lever la belle jusqu'au septième ciel.

« Allons-y. »

Astrid fut la première à se lever, se dirigeant rapidement vers la sortie. Durant tout le petit trajet de la table à la porte, le prédateur louchait littéralement sur la délicieuse croupe de la belle. Il avait déjà remarqué sa poitrine opulente, délicieuse, et voilà maintenant qu'il avait devant ses yeux une croupe épaisse et dodue, qui accueillerait avec envie n'importe quoi. Se léchant doucement les lèvres, il se leva à son tour pour rejoindre la belle. Il se mit à ses côtés, et vint directement poser une de ses pattes sur le cul divin d'Astrid, se mettant à le peloter avec perversité et envie, tout en regardant la route pour aller chez lui.

« Suis-moi. »

Durant toute la durée de la marche menant jusqu'à son appartement, Ghanor gardait la délicieuse croupe de sa belle dans sa main. Déjà possessif, appréciant montrer que la belle était avec lui, il dégustait les regards jaloux des passants, avant d'arriver au final devant chez lui. D'un mouvement, il ouvrit les grandes portes avant de mener la jeune femme jusqu'au quatrième étage. Une fois monté, il l'invita alors à rentrer dans sa piaule, un appartement tout à fait banal, ni pauvre, ni riche. Un endroit doux et chaud où il faisait bon vivre.

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 8 juillet 06, 2017, 05:37:25 am

Lorsqu'elle se leva pour se diriger hors du café, la brune savait que trop bien que le vendeur d'artefact étudiait la "la marchandise". Quand il déposa sa dextre sur sa croupe, un léger sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Croyait-elle vraiment que l'artefact la protégerais des sentiments amoureux? Une partie d'elle voulait le croire, mais l'autre continuait de croire que c'est histoire était de la camelote. Mais l'homme à ses côtés semblaient ne pas être un charlatant. Oh un beau parleur sans aucun doute, le genre qui serait capable de vendre un congélateur avec de la glace à un esquimau. Peut-être que le secret de la chose était-il d'y croire et combiner le tout avec la volonté. Astrid, n'était pas dépourvue en volonté, elle choisissait ses batailles et combattaient jusqu'à l’obtention de son but. Ce soir, ce but était de passer un agréablement moment avec Ghannor.

Elle percevait bien sa fierté de se promener ainsi si proche d'elle, son bras contre elle, la main recouvrant avec jalousie et possessivité son fessier. Lorsqu'ils furent arriver au logement du Terranide, elle pénétra à l'intérieur son regard scrutant les lieux, le visage neutre. Après un moment de silence, elle se retourna vivement vers lui.

"Alors, tu aurais donc une partie de ce qui pourrait répondre à mes demandes? Je t'écoute. Tu dois bien vouloir que nous parlons des modalités de paiement? "

Elle s'était approché de lui en lui disant ces mots, laissant planer un moment de silence. Ses mains allant lentement caresser le torse velu de son interlocuteur, ses azures s'accrochant à son regard.

"Mais, avant toute chose, j'aimerais évidement voir cette objet. Pour m'assurer que je ne donnerais pas un dépôt inutilement. Et puis, qui sait, peut-être que si l'artefact est si exceptionnelle, une avance pourrait être envisageable pour la deuxième partie.
« Modifié: juillet 06, 2017, 05:42:52 am par Astrid Erlandsson »

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 9 juillet 06, 2017, 02:29:57 pm

Les deux âmes étaient ainsi dans le bel appartement du loup. Enfin "bel" était un adjectif plutôt relatif. En comparaison du foyer de n'importe qui, le lieu de vie de Ghanor ressemblait bien plus à une tanière. L'endroit n'était pas sale, non, mais plutôt bordélique, un espèce de chaos contrôlé dont seul le Terranide connaissait l'ordre. En effet, même si l'endroit semblait n'être qu'un ramassis d'objets posés ici et là aléatoirement, le contrebandier en connaissait en réalité la position précise de tout ce joyeux petit bordel. De ce fait, il retrouvait toujours ce qu'il désirait, sans que ça ne pose réellement de problème. Ça expliquait plutôt simplement pourquoi le mâle ne rangeait rien.

Prenant place dans son domaine, il commença directement à glisser ses pattes sur certains meubles, à la recherche de la bague. Bien décidé à impressionner sa potentielle partenaire et à passer une nuit délicieuse, le mâle contemplait un peu les divers artefacts présents. Oui, artefacts. Ce n'était pas vraiment de bon ton de laisser traîner de tels objets, mais ce n'était que les objets magiques de bas étages, aux effets mineurs sans grandes importances. Bien-sûr, ceux aux effets destructeurs, à la magie puissante, étaient cachés dans des lieux spéciaux et non pas simplement chez lui. Généralement, il n'y mettait que les artefacts prêts à être vendu, par simplicité, histoire de ne pas avoir à faire d'énormes détours avant de réaliser une vente.

Attrapant quelque chose, il laissa alors la belle Astrid s'approcher de lui, et caresser son corps touffu de ses petites mains. Toujours dominant, et toujours envieux de profiter de cette belle femelle, il glissa alors sa main libre dans le dos de sa future amante pour la coller d'un coup à lui. Leurs corps sont l'un contre l'autre, et son torse musclé comprime la poitrine opulente de sa cliente. Frémissant, il approche lentement son visage du sien, laissant s'entremêler leurs souffles.

« Je vais bien sûr te montrer l'objet. Regarde. » Lance-t-il, espiègle, taquin.

D'un mouvement, il attrape alors la main d'Astrid, et glisse alors une bague autour de son doigt. L'objet est ancien, légèrement poussiéreux. C'est une fine bague dorée, qui doit certainement briller de mille feux une fois propre. En son centre, un petit cristal bleuté, qui se mit à briller quelques secondes après être porté. C'est à ce moment que ses effets s'activèrent. Comme expliqué déjà avant, la bague bloquait tout simplement les sentiments amoureux. Elle empêchait son porteur de ressentir de l'amour envers quelqu'un, tout en laissant néanmoins les envies bestiales de sexe. Grossièrement, elle pouvait apprécier quelqu'un, coucher avec, et faire ce qu'elle désirait, sans jamais tomber amoureuse, le moindre instant. Même si l'effet n'était pas réellement vérifiable tout de suite, Astrid pouvait néanmoins sentir qu'une chose avait changé en elle. Au plus profond de son être.

« Et voilà. Maintenant, tu ne tomberas plus dans les bras d'un vulgaire prince charmant aux mensonges bien ficelés, Astrid. » Dit-il, satisfait.

Maintenant que tout ça était terminé, le mâle rapprocha un peu plus le corps de la belle contre le sien. Envieux, impatient, il revint prendre d'assaut la croupe dodue de sa partenaire, utilisant la main dans son dos pour malaxer sa chair douce. Sa langue s'échappa de ses babines, et il se mit à doucement lécher la nuque de la jeune femme, avec perversion. Bordel, il avait envie. De la sauter. D'en faire sa petite pute, le temps d'une nuit, ou deux.

« J'espère que tu es satisfaite... Comment souhaites-tu me payer ? » Dit-il, toujours un peu... taquin.

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 10 juillet 08, 2017, 04:07:18 am

La jeune femme l'avait regardé chercher l'artefact. Sceptique..... Totalement sceptique et certaine qu'il lui donnera un truc sans valeur, trouvé dans une boite de céréales pour enfants. Lorsqu'il lui montra la bague, elle la regarda. Bon, avouons le clairement, elle ne ressemblait à rien aux trucs en plastique des céréales et boutique à 1 euro. La jeune femme retenu de justesse un grognement lorsqu'il lui "passa la bague au doigt". Cela faisait presque trop cliché pour elle, mais d'un autre côté s'il n'avait que demander à ce qu'elle ouvre la main et la mettre sans cérémonie... Elle l'aurait surement trouver grossier, voleur, mal léché. Oui, une vraie femme, rarement satisfaite.

Elle fixa sa main un moment, un sourire léger dessiner sur le visage. Espérant que les histoires qu'ils lui avaient été racontés sur ce type objet soit fondée. Bon, même si ils ne l'étaient pas... Que perdaient-elle?  Une nuit dans la couche de ce qu'elle espérait serait quand même un bon amant. Elle serait vraiment perdante si les deux s'avéraient être de piètre qualité.

Astrid se laissa attirer par le vendeur d'artefact, un frisson lui parcourus le corps lorsque ses mains viriles la caressa.  Son cou se pencha naturellement pour s'offrir à lui et sa langue qui parcourait sa peau blanche.  Plaquant son basin contre le sien, ses mains explorant son corps sous le chemisier de Ghanor, elle sentait grandir en elle l'envie. L'envie de se faire prendre, de ne pas faire que simplement l'amour. Non, mais vraiment baiser, une baise comme si demain n’existait  pas.  Son corps transpirait le désir et la luxure. Lorsqu'il lui parlait de paiement, elle le fixa sérieusement dans le regard.

"J'espère que tu acceptes le paiement .... en nature. J'ai complètement oublié mon argent chez moi. Je te promets que cela faudra beaucoup plus que n’importe quel billet vert. "

Sur ces mots, elle approcha ses lèvres des siennes et l'embrassa sensuellement allant glisser sa langue contre sa jumelle. Elle ne tomberais peut-être jamais plus en amour pour un beau parleur, mais aucun artefact ne pourra jamais lui enlever sa pulsion sexuelle et son envie de sexe. Et ce soir, elle donnera le prix fort pour ce bijoux.


Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 11 juillet 08, 2017, 04:18:09 pm

L'objet fonctionnait, c'était clair est net. Pour faire le test, Ghanor s'était simplement servit d'un ami à lui, amoureux comme jamais de sa délicieuse femme. Il lui a "passé la bague au doigt" durant quelques semaines pour faire le test et le résultat fut bluffant. L'homme ne ressentait plus rien pour sa douce : il la trompait sans remords, se moquait de ses besoins. L'ami remarqua simplement que sans l'amour, cette jeune femme ne serait même pas devenue son ami. Et malheureusement, lorsque la bague est retirée, les sentiments ne sont pas redonnés comme ça : il faut les ressentir à nouveau. Donc... Oui. Le mâle venait de briser un couple pour vendre une bague dont il ne tirera aucun bénéfice, si ce n'est une amante délicieuse. Bah, c'est le jeu, ma p'tite lucette ! En tout cas, avec ça, il était sûr et certains que l'objet fonctionnerait. Après, c'était plutôt compliqué que la belle remarque ses effets, mais bon. Elle devait lui faire confiance.

Chez lui, l'envie était déjà particulièrement élevée. La belle avait un corps à en défier Aphrodite. Des seins opulents, qui semblaient avoir du mal à tenir dans son chemisier, un fessier dodu et bombé, des hanches marquées. Bref, un corps qui n'était fait que pour ça. Que pour la baise, le sexe, la luxure. Et bordel, qu'il comptait en profiter au maximum. Le mâle dominait d'ailleurs la belle de sa taille, de sa stature, de ses presque deux mètres de muscles taillés. Profitant de sa force pour mieux enlacer la jeune femme, il dévore, laisse glisser ses dents sur la peau de sa nuque. Il lui montre qu'il n'est pas qu'un simple humain, et que s'il le désirait, il pourrait lui arracher un morceau de son corps d'un simple coup de dents acérées. Après tout, c'était un Terranide Loup, donc un prédateur habitué à user de sa dentition ! Mais.. non. De toute manière, ce n'était pas son plan... il allait la manger, oui, mais d'une autre manière.

« J'accepte oui... Mais cette bague est très chère, tu sais... Tu vas devoir t'offrir pleinement à moi. » Dit-il, son œil pétillant de perversité.

Le Terranide pouvait enfin s'adonner à son envie et à son plaisir. Ils étaient chez lui, enfermés, et même si les murs n'étaient pas très épais il comptait bien faire crier cette petite chienne, lui briser les cordes vocales en brisant chacun de ses orifices. Et c'est que cette belle semblait bien perverse et docile, parfait ! Sa main libre vint alors agripper son chemisier, avant de libérer soudainement ses deux gros seins d'un puissant mouvement. Son regard bicolore fixe ses deux globes de chair, qu'il vient directement malaxer. Ses doigts palpent la chair de ses seins, avant de venir s'attarder sur ses tétons qu'il malaxe doucement, torture, pince. Son autre main, elle, n'est pas en reste, et malaxe cette croupe parfaite avec perversité. Il vient même glisser sa patte sous son bas pour tater la chair nue, et glisser ses doigts entre ses cuisses pour titiller son intimité.

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 12 juillet 10, 2017, 04:09:18 am

Lorsqu'il parcouru son cou avec sa dentition, un frisson la parcouru. Elle plaqua son corps contre le sien, ses mains parcourant sa musculature avant d'aller se poser sur son fessier rebondi. Le malaxant fortement entre ses petites mains. Un léger sourire se dessina sur son visage lorsqu'il lui parla du fort prix à payer.


Ne t'en fait pas mon beau.... Lorsque je me donne je le fait toujours pleinement. Je paierais jusqu'au dernier centime ce bijou.

Au contact de ses mains ses mamelons durcissent. L'intérieur de ses cuisses étant déjà bien humide et tiède et ce même avant le contact de ses puissants doigts. Le poussant vers le divan, sans quitter ses lèvres et la puissance de son corps. Une fois qu'il est bien assis, sensuellement et au son d'une musique imaginaire, la jeune femme termina de se dévêtir. Déboutonnant les derniers boutons de son chemiser, qu'elle laissa tomber au sol. En bougeant les hanches de gauche à droite alors qu'elle dégrafe son soutien-gorge qu'elle lançant au Terranide. Lascivement elle continua son strp-tease et retira sa jupe et le maigre string qui lui couvrait l'intimité. Durant quelques instants elle continua à bouger de façon suggestive puis s'approcha de lui prenant place sur ses genoux

Alors mon beau.... Tu m'invite dans ta chambre ou tu préfère me prendre directement ici? 

Ghanor Lonefury

Terranide

  • -
  • Messages: 153


  • FicheChalant

    Description
    Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 13 juillet 10, 2017, 02:38:17 pm

Une intuition disait au mâle qu'une très belle soirée s'annonçait. La jeune femme était particulièrement ouverte à ses demandes et semblait prête à payer n'importe quel prix, à donner le meilleur d'elle même pour payer cette bague. Enfin, plus que de simplement acheter l'objet, Astrid semblait tout autant intéressée par passer une belle nuit aux côtés du Terranide. Et il fallait avouer qu'il se languissait tout autant de goûter à la chair brûlante de sa partenaire. Profitant du contact de son corps, le contrebandier ne peut s'empêcher de doucement sourire en sentant les mains de la jeune femme contre son propre fessier. Une manière d'égaliser le tout, étant donné que Ghanor lui même palpait avec violence et perversité la propre croupe de la jeune femme, particulièrement dodue, la sensation délicieuse le rendant réellement fou.

C'était d'ailleurs visible par la belle bosse qui déformait actuellement son bas. Sa queue répondait parfaitement à l'excitation, se gorgeant lentement de sang pour former un épais barreau de chair qui, malgré la protection de tissu, se frottait déjà contre le corps de la jeune femme. Il la désirait. De tout son être. Et il allait en profiter, de chaque instant, de chaque minute, au maximum. Elle voulait payer de son corps ? Eh bien il comptait bien augmenter le prix au maximum !

« Tu as intérêt... Je n'apprécie pas les mauvais payeurs. » Dit-il, moqueur.

Soudainement, la jeune femme vint le plaquer dans un fauteuil. Haussant un sourcil, agréablement surprit par la tournure des événements, le mâle s'installe confortablement dans le siège pour observer le strip-tease offert par Astrid. Son regard bicolore, qui pétille d'envie et de plaisir, dévore littéralement la scène. Une pure vision du paradis, la jeune femme se déshabillant lentement, non sans montrer un délicieux jeu de hanches. L'excitation ne descendait pas, bien au contraire ! Sa queue était littéralement comprimée par son jean, une énorme bosse déformant la prison de tissu, bien visible aux yeux de la femelle. Ce qu'elle était bandante, putain ! Elle montrait d'avance qu'elle n'était pas une débutante, mais plutôt une amante d'exception sur laquelle il aimera passer encore et encore. Du plaisir, du stupre, de la luxure, voilà de quoi allait être fait cette délicieuse soirée.

Une fois le show terminé, la jeune femme vint s'installer à califourchon sur ses genoux. Se léchant perversement les babines, le loup montre sa dentition de prédateur, dans un pur rictus de satisfaction. Les yeux légèrement plissés, son envie à son maximum, le mâle pose de manière possessive sa patte sur le cul dodu de la jeune femme. Oh oui, pour cette nuit, Astrid lui appartenait.

« Je suis pas capable d'attendre... j'ai envie de te sauter, ici, et maintenant. »

Il attire la jeune femme à elle pour venir l'embrasser, usant de sa main libre pour libérer sa verge chaude. La belle peut ainsi sentir un épais membre, bien plus large et long que la moyenne humaine, claquer contre son bassin. D'un mouvement, il glisse alors le barreau de luxure contre son intimité, frottant sa hampe contre sa petite chatte trempée. Enfonçant sa langue épaisse dans la bouche de sa petite chienne du moment, il humidifie son sexe de sa cyprine abondante, tout en stimulant la jeune femme en torturant son entrée palpitante. Sans plus de cérémonies, il vient alors soulever le corps de la jeune femme, et positionne le bout de sa queue contre elle... avant de soudainement l'empaler. Il plante sa lame épaisse au fond du fourreau parfait que forme son intimité, dans un puissant et bestial râle animal.

Astrid Erlandsson

Humain(e)

Re : Aujourd'hui: je veux de la magie (PV Ghanor Lonefury)

Réponse 14 juillet 12, 2017, 04:15:54 am

Le trouble qui envahissait son partenaire était visible. Elle était pleinement consciente qu'il ne la quittait point de son regard perçant.  Lorsqu'elle s'était installé face à lui, assise sur ses genoux, l'immense bosse qui déformait ses vêtements ne pouvait être ignorée. Le regard qui transpirait l'envie l'encourageait à continuer son dé feuillage. Elle voulait lui mettre plein la vue, qu'il ne regrette pas cette transaction et la graver dans sa mémoire et ses tripes.  

Elle hoqueta de plaisir lorsqu'il confirma ne pouvoir attendre pour la posséder. La brunette ne pouvait cacher qu'elle avait envie de le sentir en elle. Étrangement, elle n'avait jamais cru un jour vouloir payer une dette avec autant d'envie. Mais, cette fois son créancier promettait d'être très prometteur. Lorsqu'il sorti l'objet dont convoitait la belle, une lueur traversa les prunelles de la jeune femme. Cela n'était plus une simple histoire d'artefact et de paiement. Astrid avait maintenant besoin de se laisser aller dans le plaisir de la chaire, de s'abandonner totalement dans les bras de cet amant.

Lorsqu'il la pénétra le corps d'Astrid se cambra au même moment que ses ongles se planta dans la chaire de ses larges épaules. Lentement son bassin débuta un doux et ample mouvement rotatif. Cherchant à l'envoyer toujours au plus profond de son corps sa poitrine frappant le torse du  Terranide à chaque fois qu'elle s'empalait sur le goupillon qui la bénissait.

Elle alla enrouler ses longues jambes derrière lui comme si elle cherchait à fusionner encore plus leurs corps ensemble. Ses vas et viens accélèrent faisant presque sortir son membre gorgée de sang de son intimité, pour ensuite replonger violemment dans le plus profond de ses entrailles.

La mauvaise qualité des murs de la demeure ne la préoccupait guère, elle n'essayait pas de retenir de crier son plaisir.


Répondre
Tags :