Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Mariam

Humain(e)

Orage, soir et désespoir (mascotte)

mai 25, 2014, 03:06:19 am

Etait-elle si désespéré ?

Jusqu'au point de...se retrouver avec un livre de magie noire, ou un truc s'y apparentant fortement pour invoquer...un démon, ouais tout à fait.

Mariam tenait dans ses mains une vieux livre à la couverture cuivrée, un pentacle entouré d'un cercle et d'inscriptions gravit dessus, il n'avait pas de livre. Les pages semblait usée et moins conservées, semblant plus anciennes, que la couverture. Elle haussait un sourcil, incrédule en tenant le livre dans ses mains.

Elle l'avait trouvée dans sa chambre, derrière l'armoire, et avait été plutôt intrigué par l'apparence du livre ainsi de la crédibilité dont il faisait preuve. D'habitude, Mariam ne pense qu'à, ne fait que, ne préconise que des actes sexuels. Sexe, sexe, sexe, voilà ce qui se passe dans la tête de Mariam, elle ne pense qu'à ça et c'est comme si elle en vivait.

Mais ce soir là, c'est soir de tempête, la pluie fouette violemment les fenêtres, le vent cinglant répand ses sinistres hurlements partout, en tout coin, l'orage gronde et le fracas de la foudre fait tout trembler...Surtout ses jeunes adolescentes qui logent non-loin de la chambre de Mariam ou pis encore..même les garçons sont effrayé par la violence certes inouïe de l'orage. Alors ce soir, c'est ceinture pour l'immense appétit charnelle de la jeune française, la plupart des élèves ont beaucoup trop peur, et ça s'entend à chaque coup de tonnerre, suivit par leurs gémissements...C'est d'un ennui !

Elle avait alors ouvert le livre et était tombée sur cette page "Invoquer un Démon". Elle avait alors regardé autours d'elle, incrédule avant de se dire...pourquoi pas ? Tant qu'à faire autre chose de ce à quoi elle fait toujours, autant faire original ! Après tout, son rôle de petite chrétienne n'était qu'un jeu alors, toute seule, pas de raison de ne pas sortir de ça

Mais c'est avec un certain manque d'entrain qu'elle alla préparer ce qu'il fallait. Elle prit quelques bougies, elle en trouva de différente taille, elle les fit un peu fondre pour les coller au plancher en six points puis traça un pentacle à six branches avant de faire un cercle l'entourant. Elle s'assit en tailleur devant, tournée vers lui et rejeta un coup d'oeil sur son livre. Il fallait s'entailler la main et la poser sur le centre du pentacle en fermant les yeux, imaginant la matérialisation...et c'est tout ? C'était si simple ?? Ok. Elle chercha dans sa trousse un ciseaux et se coupa la paume de la main, la coupure ne fut pas très profonde, elle posa sa main comme s'était dit et ferma les yeux, attendant...

Mascotte

Avatar

Re : Orage, soir et désespoir (mascotte)

Réponse 1 mai 25, 2014, 05:25:33 pm

Enfer...
Manoir de la Comtesse de Viceambre...


Les tambours rythmaient le temps avec sauvagerie. Par-dessus le vibrant tempo, les flutes et les violons se déchainaient. Les voix, autant les chants que les hurlements, aussi. Vacarme terrifiant et pourtant fantastique, thème de l’orgie... Dans la grande salle, la fête sulfureuse de la Comtesse de Viceambre battait son plein. Les invités dansaient et copulaient avec enthousiasme. Ils étaient près de cinq cents. Tant de débauche, tant de démesure n’était possible qu’en Enfer. Une coupe de vin en main, Mascotte observait le spectacle depuis sa place. Les corps s’entremêlaient, les flambeaux crépitaient, le tout composait un démentiel ombre et lumière où dominait le rouge. L’air moite était empli d’exhalaisons obsédantes derrière laquelle perçait l’odeur de sueur, de sang et de sperme. A côté du diablotin, un couple atteignait l’orgasme. Puis, presque sans aucune transition, la femme se mit à dévorer son partenaire. Mascotte se décala de quelques pas, histoire qu’un pilier de marbre le protège des morbides éclaboussures. Quelques morts, c’était inévitable. Au loin, il aperçut la maîtresse des lieux virevolter dans sa belle robe pourpre. Elle était accrochée au bras d’un homme splendide, un noble démon assurément. Voilà qu’un domestique en costume sombre adressa un signe au diablotin. Il comprit. Bientôt, ce serait à lui. Il vida sa coupe, la déposa sur une table, puis gagna une pièce annexe.

Elle était réservé aux artistes afin qu’il puisse se préparer. En quelque sorte, c’était les coulisses. Ici, le brouhaha de la grande salle n’était plus qu’une rumeur assourdie. Plusieurs esclaves s’afféraient déjà auprès d’un mystérieux individus encapuchonné. Mascotte n’était pas le seul à vendre ses services. Un autre esclave vint à lui, s’inclina et déclara humblement :


« Monsieur, j’ai votre costume. »
« Parfait. »

Le diablotin se transforma, s’habilla, puis il attrapa quelques accessoires accrochés aux murs.

« Tu peux dégager. Je n’ai plus besoin de toi. »

En effet, il était déjà prêt. Dans quelques minutes, tout au plus, il allait être appelé sur scène. La Comtesse voulait offrir à ses admirateurs une pièce de théâtre qu’elle avait elle-même écrite. Mascotte y occupait un rôle clé. Heureusement, il avait assez peu de dialogue. Inutile de réviser. Quoi que... Un rapide coup d’œil sur le texte ne ferait sans doute pas de mal. Le diablotin allait s’emparer de la feuille, quand, tout d’un coup, il se sentit attiré en l’air. Il crut tout d’abord à une mauvaise farce du type en capuchon, néanmoins il réalisa que non. C’était autre chose. L’attraction se fit irrésistible. Le monde s’effaça, un autre apparut...

Terre...
Chambre de Mariam...


Mariam crut un instant que la foudre venait de frapper dans sa chambre. Le parfum du souffre vint à son nez. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, le pentacle rougeoyait et au centre de celui-ci, un petit être venait d’apparaitre. S’était-elle trompée de rituel ? La créature ne ressemblait pas du tout à un démon et pour cause ! Voilà la demoiselle face à un adorable félin humanoïde. Haut d’à peine un mètre,, potelé, pelage argenté, prunelles bleu azur, truffe rose, belles oreilles pointues, queue en panache, il semblait sortir d’un film d’animation pour la jeunesse et non de l’Enfer. Il était vêtu d’une ample tunique blanche, comme un angelot, et chaussé de sandales assorties. Par contre, l’expression de son regard contrastait avec la naïveté de son visage. Il y avait bien trop de malice et surtout pas une once d’innocence. Ensuite, et surtout, il avait les bras chargés de chaînes, de menottes, de fouets, de pinces, de couteaux et autres outils métalliques.

Mascotte, surpris, laissa tomber tout ça au sol. Il dévisagea Mariam, observa la pièce ainsi que le livre, et comprit qu’il venait d’être invoqué. Alors, il s’exclama de sa gentille voix de peluche vivante :


« Hé, ma grande, tu te rends compte qu’à cause de toi, je vais louper la pièce de théâtre de la Comtesse de Viceambre ? Elle va devenir folle de rage ! »
Krish, alias Mascotte, démon de la souffrance et des fausses apparences
Sa fiche

Mariam

Humain(e)

Re : Orage, soir et désespoir (mascotte)

Réponse 2 mai 25, 2014, 09:01:47 pm

Mariam sursauta en sentant le fracas d'un éclair pas loin de sa fenêtre, elle n'était pas du genre froussarde mais elle aurait cru que ça s'était abattu juste au milieux de sa chambre, elle ouvra les yeux.

Ce fut pour les écarquiller de suite, découvrant premièrement que le pentacle rougeoyait mais aussi, et surtout, deux pieds blancs, recouvert de poils. Elle releva la tête et vu une espèce de de chat ou quelque chose s'y apparentant mais qui avait tout de la peluche, revêtant en plus une tunique blanche et des sandales semblant sortir de l'Antiquité grecque...

Mais ce qui faisait plus du tout peluche, c'est, déjà, ce qu'il tenait dans ses bras, ce que certains pourrait prendre pour des instruments de torture, ce que Mariam apparaissait dans son esprit directement une panoplie pour une quelconque séance sado-masochiste.

Cependant, pour l'instant, elle était choqué par cette apparition autant inattendue qu'étrange, si s'en étais vraiment un, était-ce à ça qu'ils ressemblait vraiment ? Au catéchisme elle avait apprit que le diable pouvait se cacher en n'importe quel être...Et si c'était quelqu'un qui s'était discrètement glissé dans sa chambre pendant qu'elle fermait les yeux, bien que ce fut impossible, elle ferme toujours sa porte d'un verrou, quelle était cette créature ?? Un  costume ??

Les contradictions et les idées fusaient dans l'esprit surpris de la jeune blondinette qui avait les yeux exorbités. Elle se recula vivement quand tout les objets métallique que la peluche tenait vinrent atterrir au sol. Elle se leva, se tenant au mur derrière elle. Elle était habillé d'un tee-shirt gris et un bas de pyjama, pieds nus et à son cou, sa chaînette en or avec un petit crucifix en pendentif , dehors, l'orage sévissait toujours et semblait même s'être endurcit.

La créature se mit alors à parler

"-Hé, ma grande, tu te rends compte qu’à cause de toi, je vais louper la pièce de théâtre de la Comtesse de Viceambre ? Elle va devenir folle de rage !

Mariam était quelqu'un, qui en elle, était de nature blasée mais là...Là elle avouait qu'elle ne pouvait en croire ses yeux. Bon sang mais qu'est-ce qui arrivait ? Il devait y avoir une explication ! Avait-elle vraiment invoqué quelque chose  ?

Elle porta sa main à la poignée de sa porte et vérifia, elle était toujours fermée...Elle reporta son regard sur la peluche, elle n'avait pas ce regard mignon en plastique des jouets dans les magasins...Les yeux grand ouvert elle demanda

-T..T'es quoi toi ??

Elle avait un son agressif , elle n'aimait pas ne pas comprendre les choses, que la situation lui échappe et là, c'était plus que le cas.

-Qu'est-ce que tu fous dans ma chambre..??

Mascotte

Avatar

Re : Orage, soir et désespoir (mascotte)

Réponse 3 mai 25, 2014, 09:59:48 pm

Mascotte croisa les bras et détailla Mariam de la tête aux pieds. Il s’attarda sur son visage, nota son expression. La vue du pendentif lui arracha un sourire plein d’ironie. Aucun doute possible, ce n’était pas une démoniste. Elle n’y connaissait rien. Il s’était fait invoquer par une simple demoiselle certainement en mal de sensations fortes. Elle le questionnait, un rien agressive. Elle ne croyait même pas à son succès. C’en était presque comique.

« Qui suis-je ? Mais voyons, je suis sûr que tu as une petite idée sur la question. »

Le chat angélique enjamba son sinistre attirail et récupéra le livre de magie noir. Il était encore ouvert à la bonne page.

« Hum, qu’est-ce que je lis ici ? Invoquer un démon. Et qu’est-ce que je vois là ? Ho, un pentacle ! »

Il se mit à rire. Et il y avait dans ce rire quelque chose de parfaitement malsain. Il referma le livre avec un petit bruit mat qu’étouffa un éclair. L’espace d’un instant, la chambre fut illuminé en violet vif. Le démon jeta un coup d’œil à la fenêtre. Par-delà, les éléments se déchainaient. Un temps agréable en somme.

« Dis-moi, ma grande, t’as fait ça juste pour t’éclater ? Ou t’avais prévu un truc après ? »
Krish, alias Mascotte, démon de la souffrance et des fausses apparences
Sa fiche

Mariam

Humain(e)

Re : Orage, soir et désespoir (mascotte)

Réponse 4 juin 22, 2014, 10:38:07 pm

C'était de plus en plus étrange, pour tout dire, Mariam se sentait de plus en plus quitter la terre et déconnecter vraiment, elle se croyait en plein rêve. Cet orage, ce pentacle lumineux qui s'était allumé et maintenant..cette espèce de peluche qui faisait, complètement, tellement, totalement...Démoniaque...Tout ça, c'était démentiel ! Elle n'arrivait tout simplement pas à y croire !

Le sorte d'animal se saisit du livre tout en parlant d'un voix  moqueuse semblait-il, elle avait légèrement l'impression qu'il se foutait d'elle. C'était un comble ! Déjà elle était perdue dans ce cadre surréaliste mais en plus, cette peluche se fichait d'elle ! Elle fronça les sourcils  mais  une grand lumière éclaira sa chambre en même temps que la créature avait refermait le livre. Mariam fut une ou deux secondes impressionnée  mais elle se ressaisit. La ..chose lui demanda alors si elle avait compté faire quelque chose, elle reprit sur son ton agressif, se décollant de la porte, penchée en avant,

-Te fous pas de moi ! T'as rien d'un démon ! Et puis non, j'avais rien prévu parce que ça ne devait pas marcher ! D'ailleurs ça n'est pas vrai, ça ne peut pas être vrai ! C'est des conneries !

Mascotte

Avatar

Re : Orage, soir et désespoir (mascotte)

Réponse 5 juin 23, 2014, 12:04:44 am

« Hoooo... Une sceptique ? » répondit le mignon matou avec une moue moqueuse.

Il gloussa. Puis, il se pencha et ramassa, entre le pouce et l’index, un couteau par sa lame. Se servant de celle-ci comme d’un miroir, il jeta un coup d’œil sur son propre reflet. Effectivement, il n’avait rien d’un démon. A côté de lui, le pentacle cessait peu à peu de rougeoyer. Les bougies, elles, continuaient de tranquillement se consumer.


« Ma grande, on ne t’as jamais appris que les apparences sont trompeuses ? C’est vrai, tu devais t’attendre à quelque chose de plus grand, de plus moche, avec des cornes et des ailes de chauve-souris. »

Très habile de ses doigts, il fit danser entre eux le couteau. Cela ne dura que quelques secondes au terme des quelles il enfonça sans prévenir l’arme blanche dans la paume de sa main gauche. La lame ressortit de l’autre côté, luisante de sang. Très vite, son pelage argenté s’empoissa et des gouttes tombèrent au sol. Le petit monstre retira le couteau, un large sourire accroché aux babines. Il semblait ne pas du tout avoir eu mal et pourtant sa blessure était criante de réalisme. Il exhiba sa main perforée.

« Sache qu’on me nomme Mascotte, que je tire mon pouvoir de la souffrance, et que j’ai de nombreuses apparences différentes. Peut-être que je te montrerai mon véritable visage... si tu le mérites. Mais avant... »

Il referma sa main blessée et lécha le sang qui en coulait. Il n’allait lui falloir que quelques minutes pour guérir de si peu.

« ...mais avant, on va jouer. Ce serait tellement bête de perdre son temps. Et puis, il me faut vérifier si tu es une vilaine fille. Dis-moi, tu t’estimes méchante ? »
Krish, alias Mascotte, démon de la souffrance et des fausses apparences
Sa fiche


Répondre
Tags :