banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Walk the line [PV Onishiru]  (Lu 1060 fois)
Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 09, 2012, 12:56:39 »

Un bar parmi tant d'autre, un bar collant, une odeur de tabac froid, Johnny Cash dans le vieux Jukebox ,un mobilier sombre et un vieux barman essuyant son verre.
Ca ressemble plus à un vieux pub anglais qu'à un bar branché, au moins ici vous pouvez être tranquille, personne ne vous jauge, personne ne vous épie à chaque geste de votre part, les personnes qui viennent ici savent qu'ils pourront noyer leur vie triste et monotone dans un verre crasseux remplie d'une bière imbuvable.

Hayley se demande pourquoi ils ont tous voulu venir ici, le burlesque de l'endroit sans doute, au moins ici on s'entend et on peut fumer tranquillement à l'intérieur !
Tout les amis de la jeune femme rient au éclats et boivent dans la bonne humeur, elle aime se genre de soirée, rien qu'entre amis. Au fur et à mesure que l'heure passe la plupart s'en vont.
Hayley sourit en elle même car elle ne travail pas le lendemain et pourra traîner au lit comme bon lui semblera toute la journée si il le faut. 
Ils ne sont plus que 4 à présent, les secrets et les bourdes des absents apparaissent dans les conversations, Hayley ne dit presque jamais rien sur elle-même, justement pour éviter d'être l'actrice principale dans se genre de conversation. Non pas qu'elle est des choses à cacher mais parfois être prudent même avec les personnes de sont entourage vaut tout l'or du monde !
Un autre s'en va à leurs tour et ils ne sont plus que trois, les deux derniers sont ce qu'Hayley n'apprécie pas vraiment alors pour gagner un peu de temps avant de s'en aller à son tour elle décide d'aller faire un tour aux toilettes.

La jeune femme passe devant le miroir, ce lave les mains puis se recoiffe comme toute femme qui se respecte. Elle fouille dans son sac et sort une cigarette mais elle à encore une fois oublier son briquet quelque part.
Elle s'approche du Jukebox et change la musique au hasard pour un vieux tube des années 80, elle reste la absorber par cette machine d'un autre temps, il n'y a plus grand monde dans le bar et personne n'ose râler pour son changement de musique, de toute façons il est rare que quelqu'un ose contredire les choix d'Hayley ou se qu'elle dit, non pas qu'elle soit agressive ou intimidante mais, quiconque qui ose l'embêter doit savoir qu'elle a du répondant ...
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 09, 2012, 09:41:05 »

voilà plusieurs mois que le chef de gang Onishiru avait disparu de son milieu hors-là-loi, personne ne savait où il était et certain membre du Red-Snake profitèrent de son absence pour s'approprier ses biens et tenter de prétendre être le chef du clan. Des affrontements et des prises de tête animèrent le gang et tous le trafique que Onishiru c'était casser le cul à mettre en place commença à s’effondrer. Mais depuis quelque temps, des rumeurs ce propagèrent au sein de cette petite pègre, des âmes chuchotèrent,caché dans l'ombre, des histoires comme quoi le chef légitime du Red-Snake serait enfin de retour avec la ferme intention d'y ramener de l'ordre, son ordre.

Mais où est-ce qu'il était passé tous ce temps, seul cette homme le sait et il est pas près de le dire à qui que ce soit, c'est lui le chef après tous. Mais les rumeurs de sont retours ne font pas plaisir à tous le monde et l'avenir semble en proie au conflit. Une chose est sur, l'homoncule n'est pas le même qu'avant, quelque chose à changer en lui. Mais ça, seul lui le sait.

-...bon il y à encore Bourtman qui c'est éloigner du gang et qui fait sa petite affaire...

le long d'un couloir sombre de l'inquiétant quartier de la Toussaint, des ombres marchèrent en direction d'une lumière émanant d'un petit auberge. Un homme assombrit par la noirceur du quartier couplé à la nuit écouter un adolescent faire une sorte de rapport. Arrivé près de la porte de l'auberge, le grand homme coupa le plus jeune.

-silence! J'en ai ma claque de toutes ces histoires, ce soire je me détend et j'envoie au diable tous ces traitre. Ce soir, Onishiru et de retour et il compte bien s'amuser!

Dit-il avec un sourire malveillant avant de pousser la porte pour entrer dans l'établissement. Il y avait peu de monde et la soirée se présenta plutôt calme, au grand dam du chef de gang. Il se posa un moment au bar et commanda une bière. Après un court instant, Onishiru eut marre de cette ambiance et décida de mettre quelque chose à son gout.

Il ce dirigea vers le Juke-box et vit qu'une belle femme c'était posé vers la machine ce montrant passionné par le son qui en sortait. Quand il arriva vers le Juke-box, il chercha à croiser le regard de la jeune femme et quand il put l'avoir, il fit un petit sourire limite narquois et très faiblement provocateur et fini par mettre une pièce dans la machine et en changer la musque pour quelque chose de plus récent dans un son métal.

Pourquoi avait-il fais cela? Parce que sa l'amusait et il fit attention à la jeune femme pour voir si elle réagissait ou accepterait ce sort sans rien dire.
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 10, 2012, 12:46:23 »

Des hommes entre dans ce bar miteux et commande des bières, Hayley regarde toujours le disque tourner sous l'aiguille d'ou sort le son.
Fatiguer elle reste un moment dans ses pensées comme hypnotiser et à croire que quelqu'un lit dans celle-ci, un homme s'approche à son tour de la machine, elle sent son regard pesant sur elle.
Qu'est ce qu'il veut encore celui là ? Elle tourne la tête pour apercevoir ce grand personnage un sourire hautain coller à ses lèvres et un regard brûlant, lui il a quelque chose derrière la tête !
Est ce qu'il va lui sortir le genre de phrases toute fait qu'elle a déjà entendu plusieurs fois ? Ou tout simplement lui coller une main aux fesses sans ménagement ? Ou l'embrasser fiévreusement sur cette machine ? A croire qu'une fille seule attire tout les taré au alentour en tout cas la jeune femme est un vrai aimant à fou. Elle se prépare à riposter,tendu prête à la charge.
Il sort alors une pièce et la dirige dans la machine, change la musique en plein milieu de l'autre.
Il refait face à la jeune femme avec un air satisfait, Hayley ne répond pas malgré que la colère et l'amusement lui monte aux joues. Et bien on peut dire que ca change de d'habitude.
A, tu veux jouer et bien on va jouer.
Hayley lui sourit, le genre de sourire en coin qui veut tout dire mais, ses yeux lui lance des éclaires.
Elle fouille alors dans son sac et en sort elle aussi une pièce et sans quitter l'homme du regard l'introduit dans la machine et change pour une daube inconnue. Elle attend sa réaction mais,
la jeune femme s'approche alors de l’effronté et lui chuchote à l'oreille:

"Oups !"

Elle se dirige alors vers le bar pour payer sa consommation, histoire de rester dans le coin au cas ou il oserait encore une fois changer cette satané musique, ce n'est pas exactement pour ca qu'elle reste près de la machine et près de lui, c'est pour le fait que quelqu'un est oser "l'affronter", pour une fois quelqu'un est à sa hauteur et sa promet un sacré programme !
Le barman s'approche d'Hayley et lui glisse dans la conversation qu'elle devrait se méfier de qui elle à faire, il a vu la petite histoire qui vient de se passer et la met en garde.
Ce n'est pas un saint ce jeune homme loin de la.
Hayley sourit intérieurement comme si un malfrat pouvait lui faire peur qu'elle idée !
C'est même plutôt amusant !
Elle jettes un rapide coup d'oeil à l'homme, il n'a pas l'air si dangereux que ca ....
Hayley tend sa cigarette au barman,

" Auriez vous des allumettes ? "
Il lui tend alors une petite boite et la remercie, Hayley allume alors sa cigarette tire dessus et expire la fumer vers cette inconnue si mystérieux et "dangereux".
Il claire que ca n'a pas l'air d'être le genre d'homme à faire dans la dentelle mais pour une fois qu'Hayley s'amuse pourquoi pas ...
 
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 10, 2012, 03:01:32 »

cette frustration et ce regard agacé qu'elle lui lança; Onishiru le savourai. Il l'observa alors réagir. Cette jeune femme montra clairement qu'elle ne ce laisserais pas faire. Elle fouilla son sac et en sortie une pièce qu'elle inséra dans la machine, sans quitter Onishiru du regard, et changea la musique pour quelque chose d'aléatoire. Il est claire qu'elle agissait pour provoquer a son tour, ce et son "oups" d'un ton ironique aurai dut agaçait le chef de gang, mais ça façon de lutter contre les autre avais quelque chose de mignon voir attirant.

Elle ce dirigea ensuite vers le bar ne laissant pas le temps à Oni de répliquer. En voyant la réaction du barman, le chef de gang en déduisit que la jeune femme n'était une habituer du coin et même si elle ignorer à qui elle était entrée en confrontation. Les gens, surtout les jeunes femmes, ne s'amusaient pas à cherche les habitants de ce quartier mal-famée, courage ou idiotie? Quoi qu'il en soit elle à pas peur et ça Onishiru apprécie énormément. Il serait vraiment dommage de la laisser partir comme ça.

Il concéda le faite de la laisser victorieuse sur le choix de la musique, mais il n'avait pas encore dis son dernier mots. Il termina son verre et ce dirigea vers le bar ou la jeune fille était posé. Onishiru fut accueillit avec un nuage de fumer de la cigarette que la jeune femme venait d'allumer une cigarette dans l'établissement. Une réaction qui fit sourire Oni.

Il posa son verre vide et commanda un Whisky. Puis il tourna son attention vers la jeune femme puis, avec un petit sourire malicieux, il hésita pas pour enlever le cigarette de la bouche même de la jeune femme.

-il semble qu'il est interdit de fumer dans le bar!

Dit-il avant de tirer une bouffer sur cette cigarette. Dans cette action, il voulait montrer qu'il faisait ce qu'il voulait et que c'était pas une petite inconnue qui allait remettre l’ordre naturel en cause. Le barman finit par servir le verre sans rien demander en retour. Le chef de gang avait une ardoise bien spéciale dans cette établissement. Oni le pris et bu une gorgé et tira une nouvelle latte sur la cigarette et ce coup ci, il lança la fumer au visage de la jeune femme en guise de revenche. Il ne rendit pas la cigarette mais la laissa bien à porter de la jeune femme.

-sais-tu dans quel endroit? C'est plutôt dangereux pour une personne comme toi.

Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 10, 2012, 09:19:25 »

Comme prévu il la suivie quelques secondes après, dos à lui elle sourit amuser, que ce si dangereux inconnue puisse être aussi sensible au petit jeu de la jeune femme lui plaisait énormément.
Hayley n'est pas du genre à jouer à ce genre de jeu, ou a parler à des inconnues surtout dans ce quartier malfamé, à croire que ses amis aimer la savoir en danger.
Le fort caractère d'Hayley lui valait de toute façons ici ou ailleurs des réactions entière, soit vous l'aimiez soit vous la détestiez, il n'y avait pas d'entre deux.
Une fois son verre servit, le jeune homme se tourne alors vers la jeune femme pour lui voler sans gêne sa cigarette de la bouche !
Hayley bouche bée le laisse faire sans répliquer, presque abasourdit devant ce sans gêne apparent. La colère monte alors très vite dans ses veines pour finir à son apogée quand ce malfrat ose lui cracher la fumer à la figure.
Interdit de fumer dit-il ? Sans réfléchir à son geste et sans ménagement, elle lui glisse encore une fois à l'oreille:

" Je sais très bien ou je suis, et on va bien voir lequel de nous deux est le plus dangereux"

Sur ces paroles elle retire des mains sa cigarette, tire dessus pour finir par l'éteindre dans le verre de whisky de cette effronté !
Elle lui sourit alors, lui fait un clin d'oeil pour finir par revenir vers ses amis qui s'en vont eux aussi, Hayley ce demande alors si elle doit les suivre ou rester ici régler ses comptes avec cette homme ?
Même si une petite voix lui crie de les suivre car après tout il n'est pas bon de rester toute seule dans ce genre d'endroit mais, partir maintenant serait perdre la face devant ce mec arrogant et Hayley ne le supporterais pas.
Elle les laisses alors partir et fais mine de jouer avec son portable le temps de finir son verre, la jeune femme sort alors une autre cigarette pour se calmer un peu et elle espère que cette fois elle pourra la finir sans problème !   
La musique est atroce encore une fois elle aurait du laisser cette homme faire son choix et s'en aller, pourquoi faut-il toujours qu'elle prenne tête à quelqu'un ?
Sa nature sans aucun doute mais, cette inconnu semble parfait pour jouer un peu et égailler cette soirée ennuyante !
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 12, 2012, 02:52:47 »

La jeune femme répondait bien au provocation et cela Onishiru savoura sa façon de ce montrer choqué quand ce dernier lui pris sa cigarette. Elle avait du répondant, elle hésitât pas à s'approcher de lui et à lui lança une remarque sous entendant qu'elle pouvait être plus dangereuse que lui. Elle ignorait à qui elle avait à faire et ça Oni adorait plus que tous. C'était décider, c'est avec cette fille que le chef de gang allait s'amuser ce soir.

C'est sans surprise que la jeune femme repris de droit sa cigarette et tira un coup dedans, mais la suite surpris légèrement Onishiru. Personne ne lui avait manquer autant de respect sans subir son courroux plus tard, sa tombe rien car cela rend cette rencontre plus savoureuse encore.

La jeune femme tourna le dos et ce dirigea en direction de la porte. Un petit groupe venait à peine de quitter le lieu et elle sembler vouloir les suivre. "elle est sans doute avec eux" ce dit Onishiru, mais pour lui il était hors de question de la laisser partir comme ça sans lui faire payer son affront. Par bonheur, son portable attira son attention tendis que son petit groupe avait déjà quitter l'établissement. C'est le moment idéal pour la retenir de grès ou de force.

Onishiru s'éloigna de sa place pour ce diriger vers la jeune femme. Il arriva par derrière puis sans la moindre, passa ces bras autours de la taille de la jeune femme et l'enlaça pour la bloquer contre lui. Il voulait lui faire comprendre qu'elle ne s'en tirerais pas comme ça. Il lui glissa, tous bas.

-tu joue à un jeu dangereux, jeune fille et à vouloir jouer avec le feu on fini par ce bruler.
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Octobre 12, 2012, 08:42:15 »

Depuis qu'elle était petite Hayley ne supporter pas être toucher, plus exactement depuis son enfance ... Si elle ne l'avait pas choisi ou si la personne qui oser poser une main sur elle était quelqu'un de malsain elle pouvait enter dans une colère inexplicable, enfin pour ce qui ne peuvent pas comprendre les cicatrices d'un passer douloureux.
Il pouvait même parfois s'agir de ses propres amis mais, en règle générale la jeune femme essayer de faire passer le message en douceur.

En ce qui concerner cette étrange inconnue, s'était autre chose au moment ou il était entrer dans ce bar Hayley avait senti que quelque chose se passerait. Une tension ou quelque chose d'autre.
Amuser par sa colère quand elle lui pourri son verre, elle finit par rejoindre ses amis qui était maintenant pas très loin du bar.
Elle poussa la porte quand une étreinte puissante l'en empêcha, qui oser l'empêcher de sortir ?
Au fond d'elle Hayley savait qu'elle était peut-être aller trop loin ce soir avec cette homme et qu'elle aller le regretter.
Ses soupçons fur fondés quand elle l'entendit chuchoter à son oreille, elle essaya de se dégager de son étreinte mais rien n'y faisait il tenait bon !

"Je n'est rien demandé il me semble que c'est toi qui à commencer ! Tu serai gentil de me lâcher !"

Elle regarda autour d'elle est personne n'oser regarder la scène qui se jouer devant eux, bande de dégonfler ! Personne ne l'aiderait à se débarrasser de lui !
Hayley se demander ce qu'il aller faire d'elle maintenant pour sa petite vengeance puérile.
La jeune femme libéra un bras pour finir par mettre un coup de coude dans les cotes de l'inconnue, après tout elle allé pas se laisser faire comme ca, ce n'était pas une fille facile et elle aller lui montrer, il aimer jouer et bien il ne serait pas déçus .
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Octobre 13, 2012, 03:50:04 »

La soirée avait commençait plutôt lentement et péniblement. Mais cette rencontre fortuite dans ce bar miteux ne faisait qu'enjouait le chef de gang. Trop longtemps qu'il ne c'était pas amusé et maintenant qu'il avait trouver quelqu'un avec un fort caractère, il allait pas la laisser partir comme ça.

Onishiru sentit combien la jeune femme était énervé de pars le faite qu'il l'avait agrippé de cette manière par la taille. Comme toujours, la jeune femme se débattit refusant de vouloir jouer avec lui. La colère monta d'un cran chez elle et cela amusait grandement Onishiru. C'est sans doute sous l'effet de la frustration que la jeune femme lui lâcha tous haut.

-Je n'est rien demandé il me semble que c'est toi qui à commencer ! Tu serai gentil de me lâcher !

La seul réponse qu'elle eut n'était rien d'autre qu'un rire amusé. Il avait pas l'intention de vouloir la lâcher aussi facilement.

-c'est peut-être moi qui à commencer, mais...

Onishiru fut surpris par un coup de coude venant de la jeune femme et fut couper dans sa réponse. Il desserra sa prise ce qui permit à la jeune femme de pouvoir ce libérer de son emprise. Dans un rapide mouvement, Onishiru put attraper sa victime par une poignée pour l’empêcher de s'échapper. Il parvint à la tirer vers lui pour enfin la plaquer contre un mur. C'était la première fois de la soirée que Onishiru faisait acte de force. Mais elle l'avait chercher. Il la regarda bien dans les yeux et fit un sourire de satisfaction.

-je crois que tu as pas bien compris ma p'tite dame. Tu as emmerder la mauvaise personne ce soire.

Il approcha son visage proche de celui de la jeune femme et ajouta tous bas.

-et ce soire, j'ai bien l'intention de m'amuser et c'est avec toi que je vais jouer.

Sur ces mots, il passa un petit coup langue sur la douce joue et telle un sac à patate, la souleva et la posa sur ces épaules. Il entama son déplacement avec sa petite victime sur les épaules en direction des chambre à l'étage.

Dans le bar, personne bougeait. Le barman baisser les yeux faisant comme de rien ne c'était passé. Trop habitué à la façon de s'amuser de son client.
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Octobre 14, 2012, 12:56:27 »

Elle ne cesser de se répéter encore et encore, qu'elle l'avait bien chercher, que s'était de sa faute et que malgré la panique elle devait avouer que ce petit jeu lui plaisait beaucoup.
Il est rare de trouver des personnes qui vont jusqu'au bout de leurs actes ou de leurs penser, pour une fois elle était tomber en face de quelqu'un semblable à elle même et cela la perturbé beaucoup.
Hayley était déjà tombé sur quelqu'un avec un caractère fort, malheureusement il lui avait briser le coeur et depuis elle ne faisait plus confiance à personne à part à elle même et encore.
L'homme peut-être la pire des pourritures, peut-être le pire des salops quand vous pensez avoir mal au point de non retour il vous montre que ce n'est pas fini.

Hayley était prise de panique quand il lui fit comprendre que ce n'était que le début de la soirée pour les deux, personne ne bougeait, personne n'oser dire quoi que ce soit, la plupart continuer de parler entre eux sans jeter un coup d'oeil à la pauvre jeune fille.
Sans ménagement il la pris sur ses épaules avec difficulté puisque jusqu'au bout Hayley se débattrait, jusqu'au bout elle continuerait de jouer.
La jeune femme ignorait que le bar eu des chambres à l'étage, ils entrèrent tout les deux dans une petite chambre éclairer par les lumières de chevet.
Le jeune homme claqua la porte derrière eux et Hayley en profita pour tomber des épaules de ce taré.
Elle fonça sur lui bêtement pour l’assommer mais, il était claire que cette homme avait dix fois plus de force qu'elle et il la plaqua à nouveau contre la porte de cette chambre.

" Je te préviens toi aussi tu vas passer un mauvais quart d'heure !"

Dit-elle les yeux remplie de rage et d'envie à la fois, deux sentiments très distinct se qui embêter beaucoup Hayley.
En face d'elle ce jeune homme était plutôt séduisant et ca n'arranger pas les choses. 
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Octobre 14, 2012, 03:18:45 »

La jeune femme ce débattait comme un beau diable et cela rendait le déplacement légèrement difficile, mais pas inintéressant. Onishiru parvint à l'amener jusqu'à une chambre où il put fermer la porte juste à temps avant que la jeune fille lui échappe de son emprise. À la grande surprise du chef de de gang, elle ce ruât sur lui afin de le frapper. Une réaction des plus intéressante et étonnante auquel Onishiru est eut à faire. Onishiru parvint à l'attraper et réussit à la plaquer contre la porte.

-Je te préviens toi aussi tu vas passer un mauvais quart d'heure !

Elle était emplit de rage à l'encontre de son agresseur et ne montrait aucun signe de peur ou d'envie de fuite. Cette jeune femme voulait l'affronter et elle n'allait pas ce laisser tomber sans combattre. Cette réaction venant de la pars de sa victime étonnant au plus haut point Onishiru qui était confronter pour la première fois à une résistance acharné, il admirer cela même si il était persuader que c'était perdu d'avance face à lui. Cette petite lui plaisait de plus en plus.

Onishiru parvint tant bien que mal à immobiliser les bras de la jeune fille d'une seul main en les gardant bien au dessus de la tête de la jeune femme. De l'autre main, il s'amuser à caresser le doux visage de sa petite victime. Il laissait même sa main ce balader très légèrement sur le reste du sublime corps de la jeune femme. Puis, cette revint jusqu'au visage et d'un forte poigne, attrapa la mâchoire de la jeune femme et l'obligea à le regarder droit dans les yeux.

-tu as beaucoup de courage, tu me plait vraiment.rare sont celle qui ont oser me résister.

Puis enfin s'approcha du visage de la jeune femme et d'un geste rapide, il ce mit à l'embrasser. Ce fut un baiser cours mais au combien des plus agréable. Après de s'être délecter de ce baisait, Onishiru caressa encore une fois la jeune femme et laissa sa main ce diriger vers l'arrière de sa tête et d'un geste précis, délia ou déchira un bout de la robe de la jeune femme de façon qu'elle ne pouvait plus tenir seul. Puis avec brutalité, déplaça la jeune femme et la lança dans le lit.

Il pris de le temps de savourer chacun de ces instant puis ôta sa veste et son haut pour ce retrouver torse nu et ce dirigea vers le lit pour ce coucher et bloquer la jeune femme sous son corps. Il chercha à embrasser de nouveau la jeune femme et laissa sa main essayer de caresser l'entrejambe de sa proie.

-tu es belle et forte, tu dois être une vrai tigresse au lit, haha!
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Octobre 14, 2012, 03:19:22 »

S'était déjà perdu d'avance, les dés était déjà jeter, il ne restait qu'à essayer et continuer de se débattre en vain.
Elle se débatté pas par plaisir mais par fierté, et ca aussi il l'avait remarquer.
Hayley devait l'avouer il avait plus de force qu'elle ne l'imaginer, et malgré ses tentatives pour qu'il lâche enfin prise ne servait pas à grand chose à part faire grandir la soif de pouvoir et de soumission du jeune homme envers elle.
Ils ne se quittaient pas une seconde du regard, tout était intense et passionner, la façons dont il lui bloquer les bras, les caresses sur son visage et son corps.
Elle perdait presque la tête, presque elle arrivait encore à savoir se qu'il se passer.
Une fois bloquer face à lui, si près de son visage qu'elle sentait son souffle saccadé par l'effort de toute cette bagarre,

" tu as beaucoup de courage, tu me plait vraiment.rare sont celle qui ont oser me résister."

Il s'empara aussi tôt de ses lèvres une fois fini, un baiser court mais, passionner qui électrisa Hayley cette fois elle avait complètement perdu la tête.
La jeune femme aimer qu'on l'embrasse et malgré tout qu'on la violente aussi un peu.
Sans s'en rendre compte une de ses main vint déchirer les boutons du derrière de sa robe et dans un geste rapide et précis les fit voler dans toute la pièce, la jeune femme se retrouva en sous vêtement sous les yeux fiévreux de son agresseur.
Hayley n'eu pas le temps de répondre quoi que ce soit ou de lui mettre tout simplement une bonne claque pour avoir oser déchirer sa robe préférer !
Dans un mouvement il la fit valser dans la pièce pour finir par s'échouer sur le lit, à peine eu t'elle compris que pour une fois il était bien trop occuper à se déshabiller et qu'elle aurait pu fuir qu'il foncer déjà sur elle.
Elle roula tout de même sur elle même et finit sur le ventre pour chercher quelque chose à coter du lit à lui balancer.
A elle avait beaucoup de courage ca s'était sur elle était surtout borner !
On ne mettais pas la demoiselle aussi facilement dans son lit !

Il réussit tant bien que mal à la glisser sous lui, il y avait bien longtemps que la jeune femme n'avait senti le poids d'un homme sur elle et quel homme !
A vrai dire il était littéralement beau, pas un default.
Il lui plaqua à nouveau les bras au dessus de la tête et réussi à nouveau à l'embrasser, cette fois il s'y appliqua comme il faut, langoureux et passionner à la fois, comment allait-elle faire pour dire non ? pour montrer que non elle n'avait pas si envie de lui alors que ca la brûler de l'intérieur.
Alors qu'à chaque baiser elle désirait qu'une chose, qu'il recommence !
Il arrêta une seconde pour la regarder encore une fois droit dans les yeux et émit l’hypothèse de ses performances au lit. Hayley rougit aussi tôt sans y pouvoir quelque chose.
La panique monta aussi quand elle sentit une de ses mains frôler son soutien-gorge et descendre lentement caresser le bas de son ventre nu et frôler à nouveau son entrejambe.

Cette fois elle se débâtit encore plus fort et réussi à lui faire lâcher un bras, elle en profita pour lui griffer le dos dans toute sa longueur, espérant que la douleur le déconcentre.
Il poussa un râle,

"Ca aussi ca te plait ?!"

Il aimait son courage et bien il aller voir, elle glissa alors sa main vers l'arrière de sa tête et lui tira les cheveux elle plongea alors dans son cou et le mordit gentiment, puis lécha la morsure
S'était le premier geste qu'elle faisait envers lui, elle l'embrassa sous l'oreille puis la lui mordit...
Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Octobre 15, 2012, 12:59:01 »

Ces baisers furent d'un délice. Cela faisait trop longtemps que Onishiru n'avait pas gouter de tel saveur. Était-ce du faite qu'il n'avait pas joué comme cela depuis trop longtemps? Ou plutôt de cette jeune femme à la forte personnalité? Onishiru ce penchait plutôt sur la deuxième réponse. Jamais une femme lui avait apporter autant de plaisir de jouer avec. Quand il put l'immobiliser sur le lit, Onishiru l'embrassa langoureusement, c'était quelque chose de plus fort que d'habitude, un pur plaisir.

Il y prit tellement de plaisir à l'embrasser, qu'au moment où il voulut allait plus loin dans ces caresses, la jeune femme parvint à ce libérer un bras de son entreinte et de tenter de l'attaquer encore une fois mais ce coup si c'est le dos qui pris sous la forme d'une monstrueuse griffure qui fut suivit par une petite ironie sur sa façon de voir le plaisir. Ensuite, elle attrapa le chef de gang par les cheveux et l'attira contre elle pour jouer de morsure et de léchouille au cou ainsi qu'à l'oreille  au plus grand étonnement de l'agresseur.

Onishiru ne s'attendait pas à un telle retournement, du moins pas sous cette forme. Mais l'être humain est quelque chose de complexe et soumis à l'appel de la chaire. Sont fort caractère démontre que la jeune femme veuille prendre les choses en mains, une chose ne doit pas être oublié, C'est Onishiru qui mène la danse.

Oni laissa faire un moment la jeune femme avant de prendre la direction des chose. D'une main ferme, il attrapa les cheveux de la jeune femme et tira pour éloigner sa tête de son oreille. Il la regarda bien dans les yeux et approcha sa tête puis lui appliquer à petit baiser sur ces douce lèvres avant de ce retirer à nouveau.

-ho oui! Sa me plait beaucoup.

Il rapprocha de nouveau son visage et à l'aide de son emprise par les cheveux libéra l'accès vers le creux du cou de la jeune femme en la forçant à tourner la tête. Aussitôt, il se mit à lécher et à embrasser le cou de la jeune femme. Il laissait sa langue ce balader partout dans cette petite zone.puis il chuchota tendrement.

-la nuit ne fait que commençait, nous allons nous amusez tous les deux, je le voit dans ton regard.

Il finit par mettre un peu de distance entre lui et elle et l'observa coucher sur le dos. Puis, de ces deux mains et avec force, agrippa le soutien-gorge de la jeune femme et d'un geste brusque, déchira le vêtement laissant les magnifiques seins de sa proie. Sans perdre un instant, il ce recoucha sur elle et de sa bouche attrapa un des seins. Il jouait à lécher le tétons en s'amuser à tourner autour. Puis enfin, il ce mis à le mordiller tendrement mais assez pour chercher à la faire réagir. Son autre mains avait agripper l'autre sein et le malaxer avec force et entrain.

Délicatement, il redirigea sa main vers l'entrejambe et repris les caresse précédemment avorter.
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Octobre 15, 2012, 02:46:52 »

Le temps s'était arrêter, Hayley n'en revenait toujours pas de se qu'il se passer à l'instant même, comme un rêve éveiller, ou un cauchemar elle ne savait pas trop.
Les minutes défiler et sa prenait plus la tournure d'un rêve érotique sacrément plaisant qu'un cauchemar.
Pour une fois quelqu'un était à sa hauteur, pour une fois on oser lui montrer que malgré son fort caractère elle n'était pas la chef cette fois.
Pour une fois elle avait à faire à a un vrai homme ...

La jeune femme n'eu pas le temps de finir son chemin de baiser dans le cou du jeune homme qu'elle sentait déjà sa main se glisser derrière sa tête.
D'une poigne il lui tira les cheveux par la racine, ce n'était pas douloureux juste se qu'il fallait.
Des frissons parcouru l'échine d'Hayley, c'est bon il avait trouver un des points qui faisait perdre la tête à la jeune femme.
En tension entre l'oreiller et le jeune homme, ils se regardèrent un moment, fiévreux tout les deux, puis l'embrassa à nouveau pour se retirer une nouvelle fois et lui susurrer,

 -ho oui! Sa me plait beaucoup.

A croire que chaque tentative pour le désarçonner ne lui donner encore plus de force et d'envie.
Il tira à nouveau sur ses cheveux ébène et fondu sur son cou comme elle l'avait au par avant, vengeance ? Sans doute.
Le souffle d'Hayley se saccadé à chaque fois qu'il lui embrasser cette zone, à croire que son corps était hypersensible à chaque geste du jeune homme.
Malgré tout elle ne supporter pas qu'il remporte ainsi la partie, s'était bien trop facile !
Elle le griffa à nouveau par plaisir ou par envie en tout cas elle aimer le contact de sa peau contre la sienne.
Il remonta cette fois jusque son oreille pour lui chuchoter qu'ils avaient toute la nuit,

- Et si je n'en est pas envie ?

Dit-elle a demi mot, même pour elle elle se mentait.
Il s'écarta un peu d'elle l'observant de tout son long, gêner elle rougit à nouveau, qu'est ce qu'il préparer, une lueur dans son regard fit peur à Hayley.
Elle comprit très vite se qu'il avait derrière la tête quand il pose une main sur le sous vêtement de la jeune femme, elle mis par réflexe ses mains sur sa poitrine avant qu'il ne lui enlève complètement, il finit quand même par lui arracher et retira les mains d'Hayley qui barrer la route vers un amusement plus prononcer.
Il revint sur elle et cette fois il n'y avait plus grand chose qui les séparer, il se mit à lécher les tétons de le jeune femme et en mordit un doucement, Hayley se cambra aussi tôt sous la douleur et le plaisir mélanger, il la torturer encore et encore et ce n'était pas fini.

Elle ne le quittait presque pas du regard, à chaque fois qu'il gagner un sourire malicieux ce dessiner sur son visage et il reprenait la partie.
La jeune femme sursauta quand elle senti une main caresser doucement le bas de son ventre pour finir par s'échouer cette fois vraiment sur son entre jambe.
Elle essayer de remuer dans tout les sens et de serrer le plus fort possible ses jambes pour éviter l’accès de la main du jeune homme vers son intimité.
Il réussit quand même à se frayer un passage et la caressa doucement mais surement au travers de son boxer en dentelle.
Il arrêta sa danse sur seins et éloigna un peu son visage pour voir qu'elle effet il faisait à la jeune femme. Elle essayait de ne rien laisser transparaître sur son visage du plaisir qui monter par vague en elle. Sans s'en rendre compte son bassin suivait doucement ses gestes précis, en demandant à chaque fois plus. Il ne fallait pas qu'elle gémisse, ou qu'elle ne respire fort, elle ne voulait pas lui montrer à qu'elle point elle brûlait intérieurement.
Il lui prit à nouveau le visage entre les mains et amena deux doigts de l'autre à la bouche d'Hayley, elle n'ouvrit pas la bouche et essaya de partir de l'autre coter mais il l'en empêcha et réussi à les lui faire lécher elle n'eut pas le temps de les croquer qu'il repris les caresses mais cette fois sous le sous-vêtements d'Hayley.
Cette fois un hoquet de surprise sortit de la bouche d'Hayley, elle se cambra doucement et encercla de ses bras le corps muscler de son amant d'un soir.

Il fallait qu'il l'embrasse maintenant, avant qu'elle ne se mette à crier de plaisir et qu'elle ne perde la face devant lui. Elle lui prit à son tour le visage à une main et l'embrassa fougueusement pour tenter de calfeutrer les gémissements qui sortait de sa bouche et de l'autre elle descendit lentement de ses pectoraux jusque ses abdos pour finir vers la braguette de son pantalon.
Elle aussi elle devait lui faire perdre la tête, elle aussi elle voulait gagner !
Elle défit le devant du pantalon et sentit le membre dur du jeune homme prés de sa main, elle le caressa doucement, lentement pour le faire languir et le torturer aussi un peu.

Il continuait les caresses sur l'entre jambe d'Hayley et cette fois passa la barrière de sa chair pour finir par entrer complètement en elle.
Cette fois elle gémit et se cambra en dessous du jeune homme qui souriait plutôt fière de la petite vengeance qu'il avait entreprit pour la punir d'avoir elle aussi jouait avec lui ....

Journalisée
Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Octobre 19, 2012, 04:31:35 »

- Et si je n'en est pas envie ?

C'était mignon, elle était devenue dépendante des envies de son corps mais elle luttait encore pour ne pas avouer à son agresseur. Malgré ses dire, son corps ne mentait pas. Il montrait ses envie en trahissant la jeune femme qui ce cambrer et réagissait sous les baiser et les caresse de Onishiru. Le chef de gang savait la ou il fallait caresser pour la faire réagir le mieux possible. Malgré c'est divers tentative de la jeune femme pour masquer ses envie, elle n'arrivait pas à les dissimuler. Elle étouffa ses crient en embrassant son agresseur fougueusement et le faite qu'elle veuille le garder le plus près possible d'elle prouva une fois de plus ce qu'elle voulait.

La jeune femme ce montrait plus entreprenante qu’auparavant, ce qui n'était de loin pas étonnant vu son caractère. Sa main atteignit le pantalon d''Onishiru et le défit faisant paraitre son membre tendu. Elle se mit alors à le caresser pour faire faire réagir Oni qui apprécier grandement son initiative.

Pour répondre au caresse de la jeune victime, Onishiru pénétra deux doigts dans l'antre du bonheur de la jeune proie commençant à caresser son intérieur. Il y commençait doucement puis accéléra progressivement tentant d'atteindre de plus en plus le fond de la jeune femme.

Ce qui ce passait en Onishiru est sa victime était très intense. Jamais, le chef de gang n'avait connut cela avec une de ces victimes et ce ne le dérangeait aucunement, bien au contraire, il savourait son retour à Seikusu.

-tu peu mentir si tu veux, sache que ton corps, lui ne peu mentir

il retira ses doigts du sexes de la jeune femme et lui montra alors ces même doigts mouiller par l'excitation de la jeune femme. Il embrassa à nouveau fougueusement la jeune femme avant d’enchainer.

-alors tu aimerais que j'arrête ici et maintenant? Je peu m'en aller et te laisser comme ça si tu le désires!

Un nouveau sourire victorieux et attendit que la jeune femme le supplie de continuer. De toute façon, partie comme ce l'était, il allait pas la laisser comme ça, pas temps que ce feu brulait dans leurs corps. Quand il eut ce qu'il voulais, Oni repartie dans son petit dans le sexe de la jeune femme.

Pendant un long moment, les deux jeunes gens se caressait l'un l'autre profitant de ces instant intimes des plus chaud. Autant l'un que l'autre prenait plaisir. Puis, Onishiru voulut s'amuser à sa façon. Il ce coucha, alors sur le dos tendit que sa main attrapèrent à nouveau les cheveux de la jeune femme et avec une très légère force mais, sans brutaliser pour autant, obligea le visage de la jeune innocente de ce diriger vers le sexes tendu de l'agresseur.

-ne sois pas timide, tu sais ce que désires.

Onishiru ferma alors les yeux et laissa au bon soin de la jeune lui faire plaisir. Il sentait lui aussi ce feu qui brulait en lui et qui ce présentait sous la forme des son sexes tendus et qui ne demandait que l'on lui fasse du bien. Après un instant laisser au mains de la jeune femme, Onishiru eut marre et par la même prise, éloigna la jeune femme et la jeta sur le lit. Il ce mit dessus et commença  à déposer des baiser sur le ventre de la jeune femme et à descendre vers sa culotte, un vêtement qu'il ôta rapidement. C'était à son tour de faire du bien à la jeune femme. Il commença à lécher l'antre intime de la jeune femme avant de la pénétrer de ça langue. Il chercha à la faire réagir le plus possible.
Journalisée

Hayley Green
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Octobre 23, 2012, 10:38:45 »

Il savait exactement ou appuyer, ou aller et comment le faire pour faire perdre la tête à notre jeune victime, pas si victime que ca après mûre réflexion.
Il faisait chaud ce soir, tellement chaud dans le corps d'Hayley,elle aimer tellement la passion qu'il y avait entre les deux, dans cette chambre.
Il va vite en elle, puis doucement puis vite, elle s'accroche comme elle peut à lui, elle lui embrasse le cou le mort presque.
Hayley veut qu'il continu encore et encore, sa monte en elle, le plaisir la presque possédé entièrement. Elle se cambre à chaque pression dans son vagin, la jeune femme ne le quitte pas du regard, elle ne veut pas rater ses yeux qui l'obsède depuis le début de la soirée, elle ne veut pas quitter se regard qui à l'air d'apprécier se qu'il voit.
Sans s'en rendre compte la jeune femme laisse échapper des gémissements, elle a totalement perdu cette fois.
Il retire alors ses doigts et les approches d'elle, il est claire que son corps la délibérément trahie:

"-alors tu aimerais que j'arrête ici et maintenant? Je peux m'en aller et te laisser comme ça si tu le désires!"
 
Un petit sourire narquois se dessine sur son visage, il connait déjà la réponse, il sait d'avance se qu'elle va lui répondre.
" Va t'en maintenant et je te tue !"
Elle lui tire alors par les cheveux pour l'amener jusqu'en face de son visage et lui dit alors droit dans les yeux,
" C'est claire ? Ou c'est moi qui m'en vais et te laisse comme ca ! "
Pour faire comprendre ses mots elle l'embrasse passionnément, et commence de rapide va et vient sur son membre dur, puis les stop d'un coup mais reste la main poser sur son sexe.
Il redescend sa main vers l'antre de la jeune femme et recommence son petit manège, elle suit le même rythme sur le membre du jeune homme mais s'arrête parfois submerger par le plaisir.
Il est rapide et attentionné, qu'elle sent déjà l'orgasme arriver, elle sent déjà cette chaleur parcourir son bas ventre, la jeune femme s'accroche à son cou et lui chuchote,

" Je t'en supplie continu ..."

Il s'arrête et glisse une main dans son épaisse chevelure brune, il guide alors sa tête vers son sexe et la jeune femme comprend très vite se qu'il souhaite.
Sans attendre et sans pudeur, elle lèche l'extrémité de son sexe, ce n'est pas sa chose favoris loin de la mais, elle ne se sent pas de refuser ce soir.
Hayley veut tout de lui même ca, elle le lèche de haut en bas puis le prend totalement en bouche elle commence de lent vas et viens et s'aide de ses mains, elle s'arrête parfois sur le gland et l'entoure de sa langue, la jeune femme continu de plus en plus rapidement.
Il l'arrête en plein milieu lui retirant encore les cheveux, certaine trouverais sa dégradant ou violent elle, elle adore.

Hayley vole à nouveau sur le lit, se demandant se qu'il l'attend encore une fois, avant qu'il ne commence sont nouveau petit jeu, elle choppe ses lèvres au passage et l'embrasse jouant avec sa langue et ses lèvres, elle lui mort la lèvre inférieur et le libère pour qu'il continu.
Il fait naître des frissons à chaque baiser poser sur sa peau sensible, à chaque centimètre de descendu elle sait se qu'il lui prépare, quelque chose divin, quelque chose de tellement intime qu'elle en rougit d'avance.
Sa petit culotte vole dans la pièce et il s'attaque à son intimité comme un loup affamé.
Elle soupire de plaisir quand elle sent sa langue lèche son anatomie, d'abord au dessus puis l'intérieur, la jeune femme glisse une main dans les cheveux de se dieu pour l'incité à continuer cette douce torture.
Il joint alors à cette caresse deux doigts et recommence ses vas et viens, cette fois elle se cambre totalement entre ciel et terre, entre plaisir et chaleur.
Elle ose descendre son regard vers se qui se passe en bas et croise le sien fiévreux, sadique presque et fière de l'effet qu'il fait à cette demoiselle.

Doucement il s'arrête puis remonte doucement vers elle déposant encore des baisers sur son ventre.
Hayley n'est plus la même personne elle est possédé par l'envie et l'excitation elle ne veut que lui, lui tout entier sur elle, en elle.
Elle s'agrippe à nouveau à lui, sans se quitter du regard, elle l'embrasse comme pour lui dire merci, elle glisse sous lui mimant des vas et viens, ses jambes l'entourant elle n'attend plus qu'il se décide à arrêter de jouer et à prendre les choses au sérieux.
Son sexe glisse près de son intimité, son ventre est remplie de papillons, elle ne veut pas le supplier, elle veut qu'il continu et si il faut que ca dur toute la nuit ...
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox