banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Meet the Okami [Violidée (2eme session) ~♥]  (Lu 189 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3918



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Juin 30, 2017, 07:49:06 »

Nota bene : Résumer tous les RP serait bien trop long  et compliqué en guise de chronologie, certains points seront donc manquants, je m’excuse auprès de mes partenaires qui ne s’y retrouveront pas.
Pour la partie relationnel, vous pouvez m’envoyer un MP si vous désirez ne pas figurez dans la liste ou au contraire si vous ne comprenez pas pourquoi vous n’y êtes pas. Encore une fois, je prends ce que je considère comme « important » dans l’histoire de Shad, n’allez donc pas croire que votre personnage ne l’est pas si ce dernier n’est pas nommé !
Il s'agit surtout d'une mise à jour globale de la précédente fiche et non d'une refonte complète.




Informations diverses :
Nom : Hoshisora  (utilisation cependant très rare de la part du personnage)
Prénom : Shad
Race : Terranide
Age : 25 ans
Sexe : Femelle
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Physique :
Pourvues de plusieurs formes, Shad possèdes des apparences diverses et variées

Apparence de Terranide.
Shad  arbore un physique courant, ne la démarquant nullement des autres de sa race. D’une taille moyenne d’un petit mètre soixante-cinq et d’un poids avoisinant les mêmes chiffres, la Lycane a pour ainsi dire un poids idéal.  Après cette vue globale et rapide, on notera prestement la présence d’une paire d’oreilles noires  sur le sommet de son crâne. Ces dernières  étant pourvues à l’intérieur d’une petite touffe de poils blancs. Tout comme l’animal dont la Terranide est issue, il lui est possible de pivoter ses oreilles dans tous les sens afin d’être à l’affût du moindre son.  Outre le fait de lui apporter une ouïe plus développée que celle des humains, les oreilles de l’Okami sont aussi les reflets de ses états d’esprits, se relevant et s’abaissant selon la psyché de leur porteuse.

Fonctionnant en duo avec ses oreilles, sa queue, signe encore qu’elle appartient à la race des Terranides, s’agitera et se positionnera en fonction de son humeur actuelle.  Arborant un pelage noir sur les trois quart de sa surface, elle se terminera par une pointe à la couleur blanche comme l’écume, allant ainsi de paires avec ses autres attributs animales.  Suite à cela, le regard de l’interlocuteur risque d’être attiré par la couleur atypique de ses mèches de cheveux, d’un bleu éclatant.   Ainsi sa chevelure  d’une taille lui arrivant jusqu’au milieu de son dos arbore deux couleurs. Noire dans sa plus grande majorité et bleu sur la partie frontale. Une couleur allant de pair avec la couleur de son iris.

Enfin, si on met l’Okami à nue on notera une silhouette musclée et taillée pour le combat.  Une apparence que la Terranide s’est forgée au fil des années lors de ses voyages sur Terra et de ses différentes rencontres, bonnes comme mauvaises.  Mais le corps de la lupine est loin d’être exempt de cicatrices, et ceux qui y regarderont de plus près pourront voir des marques de ses anciennes batailles ou des signes des atrocités qu’elle aura connues par le passé. Notamment une marque au feu rouge légèrement effacée à l’arrière de son épaule droite. Cependant ce qui risque surtout d’attirer le regard au niveau de son dos est l’œuvre qu’elle affiche sur ce dernier. Un magnifique tatouage représentant un dragon et un phoenix qui semble se battre entre eux et témoin d’une ancienne légende. Depuis combien de temps l’a-t-elle ? La Terranide ne saurait vous y répondre, vous donnant comme simple réponse qu’autant qu’elle s’en souvienne, elle l’avait depuis toujours.

En guise d’habits, la Louve porte une armure de cuir rouge. Se déplaçant souvent dans des territoires hostiles et se retrouvant majoritairement dans des situations hors du commun, la Lycane a préféré jeté son dévolu sur un tel habit plutôt que de porter une simple robe ou des vêtements qui seraient plus aguicheurs. L’utile avant l’agréable pour les yeux.  L’armure ainsi portée est pourvues de deux couleurs majoritaires : Le rouge  et le noir. Un noir provenant des tissus formant le pantalon et le haut de l’Okami. Des finitions dorées et des sangles  de couleurs brunes viendront donner le cachet final à l’ensemble. Afin de protéger de la pluie ou pour simplement passer inaperçue en ville, la Terranide possède une cape brune formée d’un capuchon qu’elle peut décider ou non de monter sur le sommet de son crâne afin de cacher ses oreilles.

Mais n’allez pas croire que la Louve est désarmée, loin de là ! Elle possède aux niveaux de son épaule droite et de son poignet gauche quelques couteaux de  lancer.  Avec ceci, la Terranide est propriétaire de trois  lames en adamentium dont deux seront attachées de part et d’autres de sa ceinture et une sera fixée au niveau de son dos. Une quatrième lame est cependant présente, différente de ses consœur. Une lame à l’apparence violine et faite de cristal. Une arme aussi tranchante qu’un rasoir et légère comme une plume que la Terranide doit encore apprendre à maitriser. Pour finir au niveau de ses poignets, la Lycane possède un mécanisme lui permettant de cacher une dague, utilisant un mouvement de poignet précis pour les faire sortir ou les rentrer de nouveau dans leur cachette. Un atout redoutable au corps à corps.

Pour terminer,  une bourse de satin pendra à sa ceinture contenant une certaine somme de pièces d’or.  De plus, au niveau de son avant-bras gauche, un bracelet doré en forme de serpent pourra être contemplé. Un bijou la liant à une créature ailée et ne pouvant être retiré.  Enfin, autour de son cou, la Lycane porte un collier, un talisman en forme d’araignée, présent qui lui fut offert. L’araignée formant le bijou peut par magie prendre vie.  Dernièrement, la Louve a ajouté un autre pendentif, cette fois avec une pierre en obsidienne. Une façon muette de dire à ceux qui voudraient la capturer qu’elle n’y est plus sensible à présent.

Le tout fut enchanté afin qu’en guise de perte, de vol, ou de destruction, d’un simple mot, la Lycane peut retrouver ce qui lui appartient dans un état neuf comme au premier jour.

Apparence animale

La Terranide possède une transformation animalière de deux tailles différentes mais d’une apparence identique, l’une avoisinant la taille d’un warg, bien que légèrement plus grande et l’autre d’une taille gargantuesque. Pour un ordre d’idée, le museau de la Terranide arrivera à hauteur du faciès de son interlocuteur  pour le premier cas  et pour le second sa gueule pourra s’ouvrir à la hauteur d’un homme de taille moyenne. Ainsi et particulièrement sous la forme la plus petite, la Louve pourra servir de monture à qui elle laissera monter sur son dos.

Au niveau de son apparence à proprement parlé, la Louve arbore un pelage composé de trois couleurs, noir, blanc et bleu. Sur la majeure partie de son corps ce sera le noir qui sera la couleur dominante, le blanc n’étant visible que comme sous sa forme commune, au niveau de ses oreilles et de sa queue. Quant au bleu, il partira du museau, passera sur son poitrail et se terminera u niveau de son ventre.  De plus, le bout des pattes de la Terranides est également de cette même couleur.  Au contraire des autres loups à la pupille dorée,  Shad arbora un iris bleutés, légèrement plus clair que celui de son pelage.

Des muscles saillants et des crocs acérés seront l’apanage principal de Shad sous cette forme.

Apparence lycanthrope :

Première grosse différence à noter, la Terranide peut utiliser cette transformation quand elle le souhaite, sans être contraint par le cycle lunaire.  D’une taille avoisinant les deux mètres trente, le pelage noir de l’Okami est recouvert ici et là d’arabesque rougeâtre qui peuvent luirent plus ou moins selon l’humeur de l’intéressée.  Cette fois nul regard azuré mais plutôt deux iris ambrées qui vous fixeront avec attention. On notera également la présence d’une paire de cornes de couleur cramoisie sur le sommet du crâne. Une apparence qui la différencie des autres lycanthropes.

Rapidité, agilités, griffes pouvant lacérer les chaires sans la moindre difficulté,  gueule  munie de crocs menaçants et une aptitude à manier le feu seront les armes de la Louve sous cette forme mi- humaine mi- animale.

Apparence draconnique :

Transformation obtenue il y’a peu cette dernière peut être décrite de la façon suivante :
La Terranide se voit doté d’un corps longiligne de plusieurs mètres arborant des tons jaunâtres, orangés et rouges, renvoyant de ce fait à la couleur du feu.  Une paire d’ailes composées de plumes et non pas d’une membrane servira à Shad pour prendre son envol.  Une crinière de plume partant du sommet de sa tête et terminant jusqu’à sa queue pourra se « relever » si la dragonne se sent menacée faisant ainsi référence au chat qui gonfle ses poils.  Au niveau de la queue et plus particulièrement sa pointe, se trouve un agglomérat de plumes. Rajoutons à cela une paire de cornes orangées et quelques écailles en pointe au niveau du museau ainsi qu’une moustache  et bien évidemment un regard azuré et le tour sera fait.

Point important à noter : La Terranide peut utiliser sa magie du feu sous toutes les formes susnommées.

Caractère :

Le temps change tout comme les personnes. Auparavant calme, naïve et docile, la Terranide se voit dotée d’une nouvelle vision du monde. Est-ce dû à ses nombreuses expériences ? Sans nul doute. A présent, l’on pourrait décrire le caractère de la Lycane comme …un tout.  Il serait bien idiot de définir sa psyché par un simple «  elle est méfiante », tout dépendra en réalité de l’interlocuteur qu’elle aura en face d’elle. Ainsi, un chasseur d’esclave se retrouva face à une Terranide qui n’aura aucun scrupule à présent à le réduire en un simple tas de cendre, prévenant cependant une fois son agresseur de la laisser en paix. Il y’a encore peu de temps, la Louve aurait joué la carte de la fuite pour éviter tout conflit, ce temps est à présent révolu.

Vous êtes un simple voyageur ? Une personne dans le besoin ? Elle viendra vous apporter de l’aide n’étant pour ainsi dire pas fermée aux relations sociales.   Tandis que les premiers trouveront en elle un être sans compassion, les seconds pourront y trouver une alliée de taille dont les seuls désirs sont leurs sécurités et bien être. Peut-être pourrions-nous ainsi parler d’une certaine forme de loyauté.  Singulièrement, malgré son statut au plus bas de l’échelle sociale, la Terranide ne trouvera aucun souci pour répondre sèchement à un être, et plus particulièrement un humain, se désignant comme supérieur en tout point. Mais elle affiche également une forme de respect envers les souverains et tentera de faire profil bas, du moins au début. Le temps lui ayant fait gagner de l’assurance  à ce sujet, il ne sera pas rare de la voir discuter au besoin avec des êtres de fortes importances.

N’allez pas croire que l’Okami est majoritairement froide, loin de là ! En réalité si aucun danger est à porter, elle se fera une joie de se détendre, d’autant plus si vous êtes un expert en massage !  Ceux qui observeront ses attributs animales pourront également définir son état de pensée actuelle. Des oreilles bien droites ? La voilà toute ouïe à vos paroles, une queue qui s’agite nerveusement ? Un signe prouvant la gêne de la Louve. Ainsi, le caractère de la Terranide est lié sans contexte à son interlocuteur qu’il soit bon ou mauvais.

Histoire :

Commençons par le début, ou du moins à la période que se rappelle la Terranide. Son enfance ? Elle n’en a pas réellement des souvenirs distincts, plutôt des vagues remembrances d’un temps sans peine. Pourtant, il lui serait bien difficile à présent de donner un visuel de ses géniteurs, comme si ces derniers avaient été tout simplement effacés de sa mémoire. Le seul souvenir qu’elle en garde, que l’on pourrait qualifier plutôt de règles de survie était le fait que sur Terre, elle devait faire profil bas et ne pas monter ses différences.  Car oui, la Lycane se retrouva pour quelques années sur la planète jumelle de Terra, s’accommodant bien que difficilement à la vie terrienne, apprenant dans leurs institutions et s’intégrant à leur cité. Une éducation qu’elle n’aurait sans doute pas eu sur Terra. Mais le destin  joue parfois un tour funeste et tandis que la Louve aurait pu simplement vivre aux milieux des humains, son identité raciale la rattrapa. Ou plutôt un premier chasseur d’esclave, premier d’une longue liste qui suivra au cours de ces prochaines années.

Terra,  terre natale, remplit de magie et d’êtres de tout horizon. La première impression pour la Terranide ne fut pas la meilleure, humiliée et violée, elle fit la connaissance des marchés publiques et de  la vente d’esclave, se retrouvant bien vite à être l’objet d’un maître.   L’histoire aurait pu s’arrêter là, la Lycane  ne servant ainsi plus que pour le plaisir de celui qui l’avait acheté. Mais la liberté, l’appel du grand air restait supérieur en tout point, et bien qu’à ses débuts elle se retrouvait à passer de mains en mains, à chaque fois elle parvenait à s’enfuir et ainsi jouir d’une liberté auparavant perdue.  Décidant de ne plus rester dans la ville pour sa propre sécurité, la Terranide effectua un exode dans les Terres Sauvages, y trouvant ainsi un refuge. Mais  cette « sécurité » avait un prix et la Louve dû apprendre à survivre par ses propres moyens. Une période difficile où elle renforça son endurance et son agilité et où elle apprit à parfaitement chasser afin de subvenir à ses besoins.

Aurait-elle pu continuer à vivre ainsi ?  En l’occurrence oui, la région était devenue à la fois le terrain de chasse ainsi que le foyer de la Terranide qui s’assurait de rester bien loin des « routes » afin de ne pas être repérée. Mais encore une fois, le destin semblait en avoir décidé autrement et petit à petit, l’Okami se retrouva embarquer dans des aventures  plus rocambolesques les unes que les autres. Une forêt remplit d’Araignée géante à protéger ? Un étrange abattoir au sein de la cité de Nexus à explorer avec pour récompense la vue d’un Grand Ancien ? Une virée en Enfer et la découverte d’une ancienne cité ainsi que l’empêchement de la venue d’un être  encore plus vieux que le monde ?  Une mission de mercenaire dont l’objectif fut de tuer une sorcière réduisant à l’esclavage des Terranides ?  La liste pourrait continuer, le sort semblant faire en sorte que Shad vive bon grès mal grès des aventures de toutes sortes.

Oh mais n’allez pas croire qu’elle va se plaindre !  Rester tranquillement assise à ne rien faire ? Très peu pour elle ! Et même si ces aventures faillirent à plusieurs reprises lui coûter la vie, elles furent également une source  de connaissances non négligeable. Par ailleurs, ces virées atypiques auront tôt fait d’ouvrir à la Lycane un panel de personnalité non négligeable.  Et bien qu’elle ait en majorité rencontrée des êtres avec qui elle aura pu se lier d’amitié, une part de ses rencontres fut également désagréable.  Mise en esclavage, tortures physiques et mentales furent ce qui faillit faire perdre la raison à la Terranide. Une vie de servitude à laquelle elle refusera de se plier entièrement, parvenant à chaque fois à retrouver avec ou sans aide sa tendre et chère liberté.

Dernièrement un voyage aux confins d’un pays lointain à présent oublié  lui permit de lever un peu le voile sur le mystère entourant son tatouage, lui prodiguant une insensibilité à l’obsidienne. Deviendra-t-elle celle qui libérera les siens ? En réalité, cela est fort peu probable. Car ayant observée ses confrères et consœurs, la Lycane aura noté la présence de beaucoup d’entre eux acceptant sans rechigner leur vie de servitude, l’adorant même. Ainsi pour la Terranide,  sauvés ces derniers seraient plus une perte de temps, mais aider un groupe fraîchement mis en cage sera tout à fait à sa portée.   Et à présent où la trouver ? Sur les sentiers de Terra, ici et là dans de nouvelles régions qu’elle se fera une joie de découvrir et en apprendre les mœurs ou embarquer dans un conflit qui n’est pas le sien. Dans tous les cas, que la rencontre soit bonne ou mauvaise, la Louve croisa sur son chemin bon nombre de protagoniste qui auront gravé son histoire et dont certains deviendront importants à ses yeux.

Relationnel :

Au cours de ces aventures,  Shad aura rencontré bon nombres de personnes, dont certaines marqueront un tournant dans son histoire :

Elise : Ou la Reine des Araignée, résidente à la forêt des Toiles.  Une personne qui aura libérée la lycane de sa phobie des araignées. L’aidant à protéger sa forêt de Brahmin, la Terranide y trouvera une alliée et surtout une amie de choix dont l’amitié sera représentée par un médaillon arachnéen. Leurs chemins se croiseront  de nouveau à maintes reprises.

Stephen Connor / Helel : Seul  être où la Terranide accepta de devenir « esclave » ou plutôt servante dans ce cas précis. Il lui offrira une nouvelle forme démoniaque qui sera sacrifiée lors d’une virée en enfer. La seule trace rémanente de ce « don » est à la présence des cornes sous sa forme de lycanthrope.

Alastar Magoa : En Enfer on rencontre toute sorte d’être, et particulièrement des incubes, le Diablotin est l’un de ces démons proche de la Terranide. Et pour son plus grand plaisir ! De plus, sa virée dans l’ancienne cité de R'lyeh et l’empêchement de la venue d’Hastur aura permis à la Lycane d’obtenir les faveurs d’Onyxian, matriarche du clan. Une relation bénéfique en tout point.

Losgar : Ancien prince d’une planète à présent ravagée, l’Okami effectua une mission de mercenaire à ses côtés, une mission qui faillit bien lui coûter la vie. De cela elle récupéra une étrange épée faite de cristal ainsi qu’une nouvelle amitié.

Liam Eckard : Premier vrai esclavagiste à avoir marqué son esprit, ce vampire aura presque réussi à détruire la volonté de la Terranide.  Le temps passé chez lui aura cependant permis à la Louve de renforcer son endurance à la douleur. Néanmoins, elle est à présent très hostile et méfiante aux personnes de race vampirique.

Nãar : Autre esclavagiste et pas des moindres car on parlera de l’Orgueil personnifié, la Louve vivra pendant quelques temps un véritable calvaire. Cependant de tout cela, elle en ressortira plus forte, notamment en tant que combattante.

Seth Sterman : Dragon avec lequel elle se lia d’amitié et qui l’aidera en partie lors de leur première rencontre à maîtriser un peu mieux sa magie.

Tinuviel Lastrim : Elfe rouge du soleil et propriétaire d’un harem, l’elfe retrouva la Louve après sa fuite  de chez Liam Eckard, lui offrant aide et hospitalité.  La Terranide retrouvera au sein du harem ses forces et apprendra également  à manier des armes blanches qui lui seront offertes par l’une des résidentes. Des armes en adamentium qu’elle porte encore actuellement. Ce sera aussi en présence de l’elfe rouge qu’elle commencera à maitriser sa forme de lycanthrope.

Lamento : Demi-elfe avec qui  Shad partira en voyage vers une contrée lointaine et qui sera le premier témoin de l’acquisition de sa nouvelle et dernière transformation. Et tout cela à cause d’un tatouage et d’une ancienne légende.

Ishtar Naviento : Suite à l'arrivée de Shad à Inferis, elle rencontre rapidement l'Amirale Ishtar et son Vice-Amiral Theorem. Rapidement la dragonne et la louve ont fait connaissance à la mode infernoise en couchant ensemble et en s'amusant à frustrer Theorem. Ishtar tient en haute estime cette femme libre et indépendante et lui ouvrira toujours sa porte comme sa couette. Elle pourra donc toujours compter sur son aide ou communiquer avec elle grâce à son localisateur portatif.
….

Inventaires et pouvoirs :

Magie du feu : Auparavant nocive, la Terranide peut à présent maîtriser sans souci cet élément dévastateur,  y étant également insensible. Boule de feu, combustion spontanée, vague de flammes ne sont là que quelques-uns des sors qu’elle pourra utiliser contre ses opposants :

Polymorphie :

La Lycane possède à l’heure actuelle quatre formes dont une avec une taille variable. Tous peuvent être utilisés à son bon vouloir et peuvent utiliser les flammes en guise d’attaques.

Insensibilité à l’obsidienne :

Depuis l’acquisition de sa forme draconnique, la Terranide n’est pas pénalisée par la présence de l’obsidienne. Fait qu’elle mettra en avant en portant un collier avec l’une de ses pierres autour du cou.


Rukhmar :

Corbeau de l’effroi capturé avec l’aide un certain seigneur pourpre dénommé Malk, cet oiseau est liée à la Terranide par le bracelet en forme de serpent qu’elle porte autour de son avant-bras gauche. Il lui est possible de l’appeler au besoin et de s’en servir comme monture, le volatile n’acceptant cependant pas une autre personne sur son dos qui sera tout simplement transportée…entre ses serres.

Médaillon d’Elise :

Un médaillon arachnéen offert par Elise et Médonnée après la bataille de la Forêt des Toiles. Auparavant remplit d’une puissante magie, il est à présent en cours de recharge, sa magie s’étant dissipée lors du renvoi de  Grand Ancien Hastur.  Ce dernier prodiguer une protection contre les poisons à la Terranide.  L’araignée stylisée présent en son centre pouvait également prendre vie, cette dernière semble à présent en sommeil.

Enchantement d’équipement :
Afin d’assurer une certaine sécurité au niveau de son matériel, la Louve l’a simplement fait enchanter, se garantissant ainsi de toujours retrouver ses effets volés, déchirés ou brisés dans leur état originel avant leur perte.

Armes :
Trois épées en adamentiums, une épée en cristal, des couteaux de lancer et des dagues dissimulées sous ses poignets font partie de l’arsenal de la Terranide en cas de conflit armés. Elle saura également utiliser des armes à feux au besoin.
   
Argent :

Un souci qui n’est pas à l’ordre du jour pour la Terranide car elle un accès complet au coffre des Magoa, une récompense qui lui fut offerte par la matriarche du clan. Pour ainsi dire, malgré sa race, la Louve est riche comme crésus.

Galerie d’images :

Forme draconnique
Forme draconnique 2

Shad
Shadrobe
Shad lycane (perte de la version colo pour ce dernier…)
Shad chibi !

Y’en a d’autres mais j’ai la flemme “tousse tousse”.









« Dernière édition: Septembre 16, 2017, 10:13:26 par Shad Hoshisora » Journalisée

Ahri
Impératrice du viol. ♥
Modérateur
-
*****
Messages: 858



Voir le profil
FicheChalant
Description
Kitsune-bi Inari, Renarde à neuf queues ayant obtenue par magie l'apparence humaine, ayant besoin de fluides sexuels pour vivre, Ahri vit généralement seule à la recherche de plusieurs 'esclaves idéales'.
« Répondre #1 le: Juillet 01, 2017, 12:49:59 »

Rebeinvenue, bienvenue.

Comme tu es nouveau/nouvelle, je t'invite à voir : le modèle de fiche de personnage ainsi que le topic de l’orthographe

:troll

Je valide en tant que créature. ♥
Journalisée

♥~~ Dispo par MP si besoin. ~~♥
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3918



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Juillet 01, 2017, 12:56:03 »

Valide moi en tant que race "modo" < 3
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox