banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: “Je suis esclave par mes vices et libre par mes remords.” [PV Shad]  (Lu 280 fois)
Jeff Alvory
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« le: Mars 31, 2017, 12:24:12 »

[HRP : Ce qui va suivre se déroule après les petites aventures que Jeff aura actuellement sur Terre.]

Chaque jeu comportait des risques. Inutile de préciser que dans ce cas-là, nous pouvions avoir de drôles de surprises. Jeff aimait vivre dangereusement, mais à quel point ?

Il l'avait remarquée dans une rue, la voyant s'approcher avec sa longue chevelure d'ébène. Cette femme se montrait magnifique et sensuelle au simple coup d’œil. Il ne lui suffisait que de ça pour avoir envie de jouer avec elle, voir si elle craquerait. Est-ce qu'elle lui avouera ses sentiments ? C'était difficile à dire, c'était trop tôt... Mais il s'imaginait déjà jouir en elle pendant qu'elle fermerait les yeux une ultime fois. Ce genre de pensées l'excitait, il ne lui suffisait que de quelque seconde pour se sentir à l'étroit dans son jean. Pourtant, elle était à vingt mètres, rien que sa démarche montrait en elle l'intérêt qu'elle méritait d'avoir. Elle s'approchait, de plus en plus et lui la regardait déjà avec intensité, regard qu'elle ne manquait pas de remarquer. Il n'était pas aisé pour une femme comme elle de rendre ce regard, préférant regarder autre pars alors que le feu lui montait doucement aux joues. Il n'attendait que ça, qu'ils se croisent pour finalement débuter une conversation.

« Le feu aux joues vous va si bien, mademoiselle. »

Un regard intense se mêlait à cette voix sensuelle et elle ne pouvait plus s'échapper. Elle qui était plutôt une femme discrète, n'aimant pas se faire séduire de la sorte, là, elle ne savait que dire, que faire. Elle sentait ce regard la fixer, la déshabiller... Comment pouvait-elle être excitée par ce genre de situation ?

« Voulez-vous boire un verre ? »

Elle s'osa à le regarder, gênée. Un sourire se dessina sur son visage suite à cette proposition qu'elle accepta d'un hochement de tête. Ravi de cette réponse, l'homme n'en attendait pas moins pour l’amener dans un bar, ni trop chic ni trop miteux, pour débuter ce premier rendez-vous et pour que le jeu commence.

Les verres s’enchaînaient et les discussions suivaient ce rythme. L'alcool restait un de ses bons amis. Les femmes avaient tendance à se montrer plus ouvertes avec un taux d’alcoolémie un peu plus élevé. Il avait découvert chez elle une femme simple comme il aimait en croiser. Plus le temps passait et plus elle lui donnait des signes que cette soirée ira bien plus loin. Cela avait débuté par un jeu de regard, passant par ce décolleté qu'elle lui dévoilait de plus en plus, finissant par une caresse de son pied sur sa jambe. Il adorait ça, sentir cette caresse parcourir sa jambe, l'effleurant. Cela avait pour effet de l'exciter encore plus. Il était aisé de le remarquer suite à ce regard bouillant qui la fixait.

Il n'aura pas fallu longtemps pour que ce jeu de séduction arrive à son apogée, laissant place à un premier baiser déjà si fougueux, à des caresses simples mais accompagnées de doux frissons. Il avait envie d'elle, elle avait envie de lui. La suite ne se faisait pas attendre alors qu'ils sortaient de ce bar pour se rendre chez elle. Qui aurait pu croire que cette demoiselle aux allures innocentes le prendrait en bouche aussi rapidement ? Il ne manquait pas aussi de se ressourcer avant de laisser place à des gestes bien plus excitant. Leurs esprits ne répondaient plus, laissant place à un plaisir ultime qu'ils partageaient via de nombreux gémissements. La douceur laissait peu à peu place à la brutalité et la nuit se déroulait, encore et encore, jusqu'au petit matin. Ils n'avaient pas dormi et s'en fichaient, cela en avait valu le coup, largement. Chacun retournait à ses occupations, gardant par la suite un contact fréquent. Plusieurs jours passèrent ainsi, les cris se mélangeaient aux claquements de bassin. Jusqu'au jour fatidique...

« Je t'aime... »

Elle venait de jouir et il la fixait. Dommage... Il l'appréciait et adorait leurs moments, mais l'amour c'est le mal, ça fait souffrir. Il allait la soulager de cette peine. L'air de rien, il revenait la baiser, bien plus violemment. La peur la gagnait petit à petit alors qu'il s'empressait d'attraper la première chose qui traînait... Un tournevis... Elle ne pouvait s'échapper, il continuait à la prendre brutalement alors qu'elle pleurait, demandant sa pitié alors qu'il laissait l'outil la caresser doucement.

« Ne dis jamais plus que tu m'aimes... »

Il n'aura fallu que d'un coup, sachant ou viser pour la vider de son sang alors qu'il s'y baignait, jouissant en elle. Il en tremblait, il ne connaissait meilleur plaisir et continuait à prendre ce corps maintenant sans vie jusqu'à s'en lasser. Mais... Il avait fait une erreur ce jour-là... Cette petite tête curieuse d'abord excitée et puis effrayée, il ne l'avait remarquée. Elle venait de le voir tuer son amie et sa vengeance serait terrible. Ce genre d'hommes ne pouvaient pas finir derrière les barreaux, mais torturés jusqu'à ce que mort s'en suive.

Les jours passèrent tranquillement. Une routine commençait à s'installer peu à peu. C'était sans compter cette bande de barbare, le capturant et l’assommant... Il n'avait pas eu le temps de réagir. Méritait-il cela ? Sans doute, la mort était une chose qu'il convoitait, avec laquelle il jouait. Il restait prêt à rejoindre cette vieille amie qui l'attendait de l'autre côté et pourtant... Le sort lui réservait bien pire.

Le réveil fut rude... Il était attaché et en cage. Il ne savait pas où il était mais une peur grimpait en lui. Il avait mal à la tête mais remarquait que ses agresseurs ne l'avaient pas plus blessés. Il n'osait prendre la parole, voulant éviter que son corps soit touché si il l'ouvrait de trop. Peu importe la situation, tant que la mort ne l'a pas trouvé, son jeu continuait. Le choc et le mal de crâne l'étourdissait. Il ne voyait que peu et pouvait pourtant dire qu'il ne connaissait pas cet endroit. Une grande ville se montrait à l'horizon et il comprit que cela était sa destination.

C'était étrange, ça ne ressemblait pas aux villes qu'il connaissait, ça avait presque un air... Moyenâgeux ? Mais où était-il tombé et surtout, qu'est-ce qu'il foutait là ? Trop de questions sans réponses alors que ses assaillants entraient dans la ville. Il ne fallait pas plus de temps pour rejoindre ce qu'il devinait être une place. Il y avait tant de monde... Il ne voyait pas où cela en finissait et les marchandises vendues semblaient étranges à certains endroits. Des personnes semblaient toutes aussi bizarres également.

Après plusieurs minutes, les bandits s'arrêtaient. Jeff ne pouvait pas croire ce qu'il voyait... Des esclaves ? Attendez deux secondes... On comptait le vendre ? Il avait une valeur inestimable pour lui, il ne pouvait être en vente et pourtant, dès qu'on le libérait de sa cage pour l'afficher devant tant de monde, des femmes s'approchaient de lui. Certaines avaient un langage crû, d'autres rougissaient et lui était là, ne sachant que faire. Si il devait voir le bon côté des choses, lui au moins avait encore ses habits. Sa chemise ouverte dévoilant son corps musclés sans doute pour attirer la clientèle... Dire qu'il allait appartenir à une de ces femmes... Pourvu au moins qu'elle soit plaisante à regarder...
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3902



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Avril 01, 2017, 10:28:27 »

Nexus. La grande et glorieuse Nexus ! Capitale de la région et siège de pouvoir des Ivory ! Voilà plusieurs mois que la Louve n’y avait pas mis les pieds. Elle pénétra au sein de la cité en faisant fi des gardes qui la laissèrent passer. Après tout, elle n’avait pas l’air d’être une esclave en fuite mais obtient cependant quelques regards interrogateurs à son égard. Une Terranide qui se baladait librement était un fait rare. Pourtant, bien que l’intéressée aurait pu remonter sa capuche afin de dissimuler ses oreilles et cacher sa queue derrière sa cape elle ne fit rien de tout cela, marchant oreilles relevées et queue battante dans les rues. Folie me diriez-vous ?  Nullement ! La Louve avait pleinement confiance en ses capacités et sa tenue ainsi que ses armes aidaient également à dissuader certains badauds qui voudraient l’accoster. Elle ne demeurait cependant nullement inattentive à tous ce qui se passait autour de sa personne. Un moment d’inattention pouvait s’avérer fatal.

Elle s’arrêta dans différentes boutique. Là un tanneur afin de réparer et renforcer un peu son équipement, ici un forgeron pour s’assurer que ses lames n’étaient pas émoussées. Le métal résistant de ces dernières leurs garantissaient une grande durée de vie mais mieux valait être prudent.  Tant que l’individu avait de l’or sur lui, un client restait un client et la Lycane pouvait aisément aller d’artisan en artisan afin de faire ses emplettes, ayant largement de quoi payer chacun des services auxquels elle faisait appel. Elle fut bien à un moment pris en tenaille par deux inconnus, deux hommes dont les pensées étaient faciles à deviner. Une petite escarmouche finissant par une blessure non mortelle mais suffisante pour mettre en garde et la Louve était de nouveau libre de se mouvoir à sa guise…Jusqu’à la prochaine interaction.  Pourtant, ce ne fut pas un énième chasseur qui la fit s’arrêter mais le stand aux esclaves.

Oh qu’elle aurait aimé brûler ceux qui vendaient cette marchandise et libérer les siens ! Mais même si cette envie la démangeait elle ne pouvait le faire. Cette activité était tolérée. Malheureusement. Alors tout ce qu’elle pouvait faire c’était observer. Ou du moins, c’est ce qu’elle aurait fait s’il n’avait pas attirer son attention. Un homme…Un humain même. Comparé aux femmes et particulièrement aux Nekos et aux Ushi c’était assez peu courant d’en voir un sur l’estrade. Son corps avait été mis en valeur et déjà plusieurs acheteuses potentielle se bousculaient pour mieux l’observer. Qu’elle soit belle ou immonde, ce serait celle ou même celui avec la plus grosse bourse qui le ramènerait dans sa demeure. D’un côté, la Lycane aurait bien pu l’ignorer pourtant elle sentait qu’il n’était pas d’ici. Il suffisait de regarder plus attentivement, ses vêtements, cette montre encore à son poignet que ses ravisseurs n’avait pas retiré et son regard qui semblait se demandait où il se trouvait. Elle hésita, pesant le pour et le contre mais il n’avait rien à faire ici. Il  était sans doute victime d’une sombre machination et quand bien même il réussit à s’enfuir que ferait-il ? Ce monde lui était inconnu.

Restant à distance et observant la suite des évènements, la Louve attendit donc que l’humain soit acheté. Pauvre de lui, car ce n’était pas une femme mais bel et bien un homme qui reçut gain de cause à son égard et qui put monter à ses côtés pour l’observer sous toutes les coutures, allant même jusqu’à le toucher jusqu’à ses endroits les plus intimes sans la moindre hésitation. Quelques plaintes se firent entendre dans la foule mais furent vite calmées tandis qu’une autre marchandise était présentée. L’homme paya la bande de brute qui avait capturé le terrien et s’empressa de lui mettre un collier avec une chaine, le tirant d’un coup sec pour le forcer à suivre.

« Allez viens mon beau, j’vais te mater tu verras J’ai pleins de projet pour toi. »

Il tira de nouveau d’un coup sec, traversant la foule et se dirigeant vers les rues et ruelles de Nexus. N’attendant pas une seconde de plus, la Louve se mis à les suivre, attendant le bon moment avant de frapper tandis qu’il tournait   à un angle de rue. L’attaque fut rapide et précise. Elle avait attrapé l’homme et activé l’une de ses lames rétractable afin de percer sa gorge. Plaquant sa main contre sa bouche, elle l’empêcha également d’émettre le moindre son avant de poser le corps sans vie sur le sol et de se tourner vers l’inconnu, l’observant de pied en cape.

« Il te faudra d’autres habits tu risques d’être trop repérable avec ces habits atypiques ici… »

S’abaissant, elle attrapa la clé du collier sur le cadavre de l’ancien propriétaire et l’utilisa pour libérer l’humain de son carcan de métal.

« Bienvenue sur Terra. Planète jumelle à la Terre.  Je m’appelle Shad….Et oui ma queue et mes oreilles sont vraies. Je ne sais pas ce que tu as fait pour arriver ici…d’ordinaires ce sont plutôt des filles qui sont amenées de la terre mais un homme c’est…rare… »

Elle se tut un instant avant de reprendre :

« J’ai…un peu de temps devant moi, je veux bien répondre à tes questions et t’aider au mieux. Tu es ? »

Bon une première rencontre formée par un assassinat ce n’était pas ce qui y’avait de plus glorieux mais il valait mieux cela que d’être forcé à prendre un inconnu en bouche n’est ce pas ? Enfin, tout dépendait du point de vue de chacun.
Journalisée

Jeff Alvory
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Avril 09, 2017, 09:15:21 »

Cette place était tellement grande et ce marcher d'esclaves... Il était certain que l'humain intéressait et attirait les foules alors qu'il ne se contentait que de regarder devant lui, un air perdu se dessinant sur son visage tout en se demandant quand il allait se réveiller de ce rêve à la con. Ah, si il savait... Ce beau petit rêve allait durer un long moment et lui réserverait sans doute de drôles de surprises. Dans tous les cas, c'est lorsque qu'une première vieille femme toute fripée le touchait qu'il sortait de sa rêverie, repoussant doucement la femme. Et puis quoi encore ? Vous pensez sérieusement qu'il allait se laisser faire par une vieille truie dans son genre ? Son magnifique corps valait bien mieux que ça mais... Lorsque l'on tirait à ce moment et avec force sur la chaîne reliant le collier qu'il a à son cou, il comprenait directement qu'il ne fallait pas faire le malin par ici. Toussant suite à l'étranglement, l'étranger des lieux se remettait droit et se laissait toucher. C'était horrible, vraiment, il n'osait regarder la gueule de ces gens qui comptaient l'acheter. Il adorait de base qu'on le touche, mais là... C'était d'un désagréable et ajouté à cela ce truc qu'il avait autour du coup... Merci l'accueil ! Il avait tellement connu mieux par le passé...

Tout cela lui semblait pourtant si réel, à se demander si il rêvait vraiment... La douleur, les sensations, cela était fortement étrange pour l'humain. Il voulait s'échapper de cet endroit, allez loin, là où on pourrait l'oublier. Il voulait revenir à sa petite bibliothèque et séduire des jeunes demoiselles ! C'était un très bon passe temps ! D'ailleurs c'est à ça qu'il pensait, essayant que son esprit soit le plus loin possible de cet endroit et pourtant... Des mains d'hommes... Tout mais sauf ça ! C'était encore pire que la vieille truie fripée ! En plus, il mettait la main au paquet... Et bien, si tu crois que Jeff allait bander ou autre, c'est raté mon vieux ! Dans d'autres circonstances il t'aurait tué ! Enfin, vu que tu sembles vouloir l'acheter, il en aurait sans doute l'occasion plus tard. L'humain réfléchissait déjà aux diverses façon de pouvoir mettre fin aux jours de celui qui devenait alors son maître.  

Tel un clébard, il se faisait promener en laisse par ce gars. Il avait déjà bien eu des occasions de le tuer, mais ce serait idiot de sa part, surtout en pleine rue. Son esprit chauffait, réfléchissant à trop de choses à la fois, se demandant ce qu'il allait foutre une fois qu'il pourrait s'échapper... Putain... C'était bien sa veine quoi... Qu'avait-il fait de mal pour mériter ça ? Bon d'accord, quelques petits meurtres par-ci et par-là, mais était-ce vraiment si grave ? Pas à ce point là !

Finalement, il s'est avéré qu'il n'avait même pas eu besoin de tuer ce putain de connard, une sorte de machin mi humain mi louve sortant de nul part venait de s'en régler. Que voulez-vous, à ce moment même, qu'il se passe dans son esprit ? Est-ce qu'il avait pris une drogue dure ou quelque chose du genre ? Non, mais, parce que là, il y avait de quoi halluciner quand même ! Tu te réveilles dans une cage, dans un endroit que tu ne connais pas, on te vend comme esclave et puis une sorte d'humanoïde louve débarque, tue ton maître et te parle de manière naturelle. D'ailleurs, elle pourrait remarquer qu'il n'en avait rien à foutre de la mort de l'autre, c'était tant mieux et il ne pouvait s'empêcher de regarder cette chose dont il ne pouvait pas donner de nom. On dira une femme du coup. Dans d'autres circonstances, il aurait bien été tenté de la séduire, ça peut être un fameux trip d'avoir au lit une créature du genre mais bon ! Le temps n'était pas à ça et il écoutait silencieusement. Plus elle parlait et plus il comprenait la situation... Mon cul oui ! Terra, planète jumelle de la Terre. Bah oui et bientôt elle lui demandera de rejoindre le côté obscure de la force tant qu'on y est !

Dans tous les cas, l'humain pensait halluciner, regardant la femme avec un air débile avant de se marrer, lui permettant de relâcher la pression, n'en pouvant donc plus.

« Ah bah bordel... J'dois dire que niveau farce, on fait fort par ici ! C'est quoi la suite ? »

Il regardait un instant la queue et les oreilles de la femme, secouant doucement la tête.

« Moi c'est Jeff, mais bon, ce n'est plus drôle là, c'est bon. Sortez les caméras où je ne sais quoi. Le canular a assez duré. »

Tu en parles d'un canular... En même temps comment réagir à ça ? C'était impossible de croire sur parole tant d'informations d'un coup alors qu'il n'avait jamais entendu parler de Terra. Il pensait à l'optique que cela soit vrai juste un instant, se disant qu'il était finalement dans un beau merdier, sur une autre planète avec seulement une inconnue à ses côtés. Ce serait plus simple qu'on lui dise que la blague est terminé finalement, car là...
« Dernière édition: Avril 09, 2017, 12:40:24 par Jeff Alvory » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3902



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Avril 09, 2017, 01:12:14 »

La Lycane croisa les bras et poussa un profond soupir. Cet homme ne semblait pas comprendre la gravité de la situation et pensait encore utopiquement que cela n’était qu’un rêve, qu’une blague de grande envergure. S’il savait. Oh oui, s’il savait il ne serait pas dans un tel état. Elle porta son attention sur le cadavre gisant au sol, hésitant dans un premier temps à mettre la tête de Jeff vers sa blessure, à l’induire de son sang pour lui montrer que non, tout cela n’était pas un vaste canular. Finalement, la Louve se pencha simplement sur le corps pour lui retirer ses habits et d’un claquement de doigt le fit tout simplement brûler le réduisant à l’état de simple tas de cendre. Si avec ça il n’avait pas déjà la preuve que tout cela était loin d’être une vaste comédie ! Mettant par la suite les habits du calciné dans les bras de Jeff, la Louve rajouta :

« Mets ça, ce sera toujours moins voyant que tes habits actuels…déchirés qui plus est. Tu crois que c’est une blague ? Tu penses que tout cela n’est qu’une vulgaire mise en scène et que le mec là c’était juste une saloperie de mannequin robotique bien foutu ? Bon sang…T’es pas au bout de tes peine…. »

Loin de là ! Terra était une terre remplie de créatures toutes aussi variées les unes que les autres et le régime qui y régnait pouvait en déconcerter plus d’un.  Pour une personne adorant tout ce qui avait attrait à la fantaisie, au moyen-âge ou même à une technologie avancée, cette personne était servie ! Pour une autre qui ne pensait pas croire ce qu’il avait devant les yeux, elle tenterait de cherchait un raisonnement logique à tout cela et c’était actuellement ce que la Louve remarquait pour son interlocuteur. Il ne la croyait pas. Après tout, comment pouvait-on croire cela ?  Jetant un regard furtif derrière elle, elle poussa un autre soupir, sa queue battant tranquillement dans son dos.

« Ecoutes, je suis désolée. Je n’aurais peut-être pas dû agir ainsi, enfin te parler comme je l’ai fait. C’est juste que j’ai pu remarquer que tu n’étais pas d’ici et vu que tu ne connais rien de ce monde…Tu aurais été dans une sacrée merde après que tu aurais réussi à t’enfuir. Car oui, s’échapper de cet homme n’aurait pas été bien trop difficile. Bref, je sais que c’est un peu difficile à croire, mais tout cela n’est pas une blague. Franchement, j’aurais aimé pouvoir te dire que c’en était une mais..non. Mets ces habits, on t’en trouvera d’autres plus tard, je vais juste te laisser observer la population. Si après ça, tu n’as pas changé ton point de vue et bien…Je trouverais autre chose pour te prouver que tout cela n’est pas une illusion.  – Elle se tut un instant avant de marmonner – A moins que ma démonstration de magie n’est suffi à te convaincre..»

Croiser des Terranides, des gardes royales, des elfes, des nains, une ethnie de races diverses et variées devrait en toute logique servir d’argument de poids. Se retournant pour lui laisser un peu d’intimité lorsqu’il mettrait les friches du macchabé, la Lycane repris simplement :

« Qui sait, peut-être qu’on trouvera un moyen de te renvoyer sur Terre….Mais vaux mieux que tu saches où on t’as embarqué….Tu es prêt ? »

Un petit portail faisant le lien entre la Terre et Terra, voilà ce qui serait utile à trouver. Mais, cela faisait bien plusieurs lunes que l’Okami n’en avait pas vu l’ombre d’un seul. Cette journée mine de rien risquait d’être plus mouvementée qu’elle ne le pensait à la base.  Elle leva les yeux vers les cieux, bon sang, qu’est ce qui lui avait pris de venir l’aider finalement ?
Journalisée

Jeff Alvory
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Avril 21, 2017, 11:58:59 »

À croire que plus il se poursuivait et plus ce rêve avait l'air bizarre, réaliste, quoi que de trop. Il ne savait plus tellement où donner de la tête et semblait perdu. Bien qu'il soit bizarre, l'humain n'en restait pas idiot et il devait bien admettre que cette louve avait sans doute raison. En même temps, comment voulez-vous réagir en voyant un corps, d'un coup, partir en fumée ? On pouvait dire qu'il était sur le cul, haussant les sourcils puis regardant à nouveau la femme, sachant d'avance qu'il ne fallait pas la faire chier celle-là ! Ça ne le tentait pas de se retrouver dans le même état que ce pauvre mec, enfin, pauvre... Il l'avait mérité ce connard ! En repensant à tout ça et à ce qu'elle venait de lui dire, c'est sûr qu'il aurait pu tomber bien plus bas. C'est toujours plaisant d'avoir une belle femme à l'allure bestiale venant vous sauver et ce n'est pas lui que ça dérangerait, loin de là. Après, il était loin de vouloir lancer un jeu avec elle, tout simplement car il n'avait aucun intérêt à vouloir sa mort et surtout car, pour la première fois, il devait bien admettre qu'il ne savait pas comment s'y prendre avec ce genre de créatures. Autant écouter, essayer de comprendre et gentiment suivre. Il ne pouvait rien faire de mieux pour l'instant.

Elle avait raison, même si il s'était échappé, il n'aurait su que faire par la suite dans cette vaste terre inconnue. Apparemment, il devait être heureux de sa présence... A vrai dire, il aurait préféré la rencontrer dans d'autres circonstances, mais soit, il se contenterait de celle-ci. Attrapant les vêtements, il la regardait et la laissait finir ce léger monologue.

« Non, non... Je te crois... Enfin, je dois bien admettre que les sensations sont trop réelles et tout ce qu'il se passe montre bien que je ne suis pas dans une sorte de canular... Mais je dois dire que je suis encore vachement perdu. »

Avant qu'elle n'eut le temps de se retourner, l'humain avait déjà enlevé son haut, dévoilant ainsi un torse bien taillé à sa vue. Ce n'était même pas une tentative d'approche, juste qu'il n'est pas forcément pudique dans ce genre de situation où son esprit était concentré à autre chose. Comment sortir d'ici et rentrer chez lui ? Si ça se trouve, cela n'était pas bien compliqué... Il comptait bien lui poser la question alors qu'il enlevait le reste de ses vêtements. Peut-être que la vision de son torse lui avait donné l'envie de regarder plus, même de façon discrète qui sait ? Après tout, il n'était pas moche à regarder, mais tout cela dépendait également des goûts de chacun. Et si elle n'était attirée que par des hommes loups ? On ne sait jamais finalement, il ne connaissait rien d'elle. Il ne connaissait rien de l'endroit où il était tombé, alors si il devait en plus réfléchir aux préférences de certaines races, sa tête finirait par en exploser. Une fois rhabillé, il lui laissait tout le plaisir de se retourner. L'ensemble lui allait bien, même si il est un peu petit mais sans plus. Chez l'homme calciné, cette tenue ne rendait pas grand chose, mais chez Jeff... Ça le rendait plutôt classe ! Il avait fière allure comme ça, mais ne le montrait pas vraiment, les idées étant ailleurs.

Ça tombait plutôt bien, voilà qu'elle répondait à sa précédente question qui s'était logée dans son esprit. À sa manière de le dire, ça n'avait pas l'air si simple de rentrer sur Terre et de plus, il se doutait qu'il allait rester là pendant un moment... Quelle galère comme elle disait ! Il décidait alors de lui raconter en bref son histoire.

« Je suis bibliothécaire à Seikusu. Je ne vois pas tellement ce que j'aurais pu faire de mal. Ce que je sais, c'est que l'on m'a assommé et que je me suis réveillé dans une cage, directement ici. Pourquoi ? J'en sais rien. Je te remercie de m'aider, même si je me doute être une sorte de dérangement. Tu avais sans doute mieux à faire de base. »

En vérité, il s'en foutait un peu d'être un dérangement ou pas, il jouait la carte de la gentillesse bien qu'au final, il n'avait qu'une envie, rester avec elle. Il serait malvenu de sa part de le laisser, maintenant qu'elle l'avait aidé et puis, elle voulait apparemment lui donner plus d'informations sur l'endroit où il se trouvait. Après, il ne voulait pas non plus se montrer comme étant un pot de colle, à un moment donné il faudra bien qu'il se démerde par lui-même si cela prend trop de temps de trouver un moyen de rentrer sur Terre. Car, oui, elle voulait bien l'aider, mais le temps de combien de temps ?

Même si il se montrait un peu plus réceptif sur cette vérité à propos de Terra, son esprit restait chamboulé. Vu que cela est vrai, qu'est-ce qui l'attend dehors, que devait-il craindre ? Serait-ce habituel des créatures aux pouvoirs magiques comme elle ? Si c'est le cas il était faible en ces lieux, très faible. Comment pourrait-il faire pour survivre seul ? Enfin, si il existait un moyen du moins. Lui qui lisait, il avait l'impression d'entrer tout droit dans un roman médiéval fantastique. Ça avait un côté excitant mais effrayant à la fois. Il vivrait cette expérience à fond, se doutant qu'il ne remettrait jamais les pieds ici une fois de retour sur Terre, enfin, qui sait ? 
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3902



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Avril 22, 2017, 12:06:30 »

« C’est tout à fait normal, qui ne serait pas perdu en arrivant dans un nouveau mon…ha bon d’accord, tu te déshabilles sans te retourner…bon… »

Il venait simplement de lui couper le sifflet en retirant le haut de sa chemise déchirée. En réalité, la vue du torse, bien que plaisante de l’homme n’embrouilla pas la Terranide, ni même ne la gêna plus que cela.  Des hommes humains ou autres dans leur plus simple appareil, elle en avait déjà vu quelques-uns, alors un de plus…Non ce fut surtout le fait qu’il le fasse si spontanément, sans honte. L’aurait-il aussi fait devant l’homme qui l’avait acheté ?  L’Okami en doutait fortement. Elle ne se retourna pas, à quoi bon ? S’il avait été pudique, il l’aurait fait de lui-même. Posant une main contre sa hanche, la Louve se contenta d’attendre qu’il se change, ne se privant pas pour le regarder, sa queue battant tranquillement derrière son dos. Une chance aussi que la tenue du mort lui convenait ! Du moins presque, il faudrait lui en trouver une plus adaptée à sa taille mais pour l’heure actuelle…c’était largement suffisant.

« Attends. »

Elle s’approcha doucement de lui et retira une sorte de broche représentant un pinson avant de simplement s’en débarrasser. Mieux valait que l’habit ait l’air neutre et qu’il ne porte pas de marques d’appartenance à une quelconque maison. En touchant le cuir et le tissu de l’habit, la Louve eut une autre confirmation qui fut également donnée par la présence de la broche. Cet homme fut loin d’être un simple badaud et devait posséder une petite fortune. Tout compte fait, avait-elle bien fait de l’en libérer ? Oui, bien sûr que oui ! Riche ou pas, qui voudrait servir un maître ou une maîtresse en tant qu’esclave sexuel ?  Elle se recula de nouveau, le laissant parler et lui expliquer ce qui était et comment il était arrivé ici. L’explication laissa la Terranide perplexe :

« C’est étrange. Habituellement ce sont surtout des jeunes filles, si possible vierge qui sont amenées de la Terre jusqu’ici mais un homme surtout de ton âge…Certes tu es beau à regarder, ça je ne vais pas le nier mais ça ne peut pas être l’unique raison. Tu n’es pas en train de me cacher une part de la vérité hm ? »

C’était plus qu’étrange pour la Lycane mais pouvait-elle le forcer à tout avouer ? Non, il devrait faire cela de son propre chef.

« Tenter de t’expliquer un peu ce qui t’attends par ici risque de prendre du temps, il y’a des tavernes et des auberges non loin où l’on pourra, en toute logique, manger tranquillement. Enfin je ne suis jamais à l’abri de chasseurs d’esclaves… »

Elle passa ainsi devant lui en lui faisant signe de la suivre avant de le regarder par-dessus son épaule et de rajouter :

« Au fait, si tu penses qu’être qu’un simple humain est un handicap,  tu te trompes. C’est vous qui dirigez ce monde…En traitant par exemple ma race comme des bêtes, juste bonne à assouvir vos fantasmes dépravées car nous possédons des attributs d’animaux…Enfin il y’a plus que des humains ou des Terranides par ici.  Mais je te raconterais ça  devant un repas, j’ai la dalle. »

L’Okami avait faim et elle avait largement de quoi payer. D’un côté si Jeff était peu rassurée quant à sa condition de ne pas pouvoir maitriser la magie, elle venait de lui prouver que cela ne signifiait rien et que dans un sens, elle partait néanmoins avec l’avantage de la race. Le duo tourna dans plusieurs ruelles, passant devant un marché fort mouvementé, évitant la place centrale où se trouvait la vente aux esclaves avant de se rentre dans une auberge modeste. L’arrivée de la Terranide fit tournée quelques têtes mais elle les ignora simplement. A présent si l’un tenterait de la capturer, elle n’hésiterait pas à le faire passer de vie à trépas.  Une petite discussion rapide avec le tenancier et  ils purent s’installer à une table où une serveuse vint leur prendre leur commande et qui ne se gêna guère pour mettre en valeurs ses attributs devant les yeux du nouveau arrivant.


Journalisée

Jeff Alvory
Humain(e)
-

Messages: 7



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Avril 22, 2017, 01:27:40 »

A vrai dire, il ne pensait pas au départ à s'exhiber ou autre. Il sait qu'il a un beau corps et n'est pas du genre à le cacher, surtout que là, il ne s'agissait que de le voir en sous-vêtement. Quand bien même son boxer moule assez bien ce qu'il se trouve plus bas, il n'avait aucune honte à avoir à ce niveau-là non plus. Il est vrai qu'il ne l'aurait pas fait devant n'importe quel homme. Après, nous étions loin d'un strip-tease, il n'y avait rien de sensuel dans ce qu'il faisait, un simple changement d'habit. Enfin, la gêne ne l'avait pas gagnée non plus et il remarquait qu'elle le regardait. A cet instant, il se demandait à quoi elle pensait, si la vue était plaisante pour elle. Il remarquait sa longue queue battre dans son dos... Cela serait-il un signe ? Il était rare que les dames restent de marbre devant lui et finalement, ça lui plaisait que la louve ne laisse rien paraître ou presque.

Il avait une confiance aveugle en cette Terranide. En même temps, il n'avait pas tellement le choix. Puis, elle semblait sincère dans sa démarche. Il avait posé ce regard sur cette broche qui ne lui disait rien à lui, il ne connaissait pas vraiment la valeur de ce genre de choses et ne s'en inquiétait donc pas. Tout compte fait, elle lui avouait qu'il était plaisant à regarder. Donc, le mouvement de sa queue de louve était important, cela pouvait apparemment trahir ses pensées. Grâce à ses dires, il savait maintenant qu'elle l'avait maté. Il sait également que certains animaux remuent leurs queues quand ils veulent jouer. Avait-elle eu ce genre de pensées ? Au final, Jeff ne pouvait jamais sortir de son petit jeu, la séduction était toujours de mise bien que là, il ne faisait qu'analyser pour apprendre à connaître un peu plus la femme. Il se doutait qu'il serait amené à la suivre un peu, à moins qu'une quelconque chose ne les sépare. Alors autant mettre de côté la peur de l'inconnu pour en profiter et découvrir ce lieu et tout ses bons côtés.

« Merci. Tant qu'à moi, je dirais que tu es curieuse à regarder. » Répondait-il au compliment.

« Non, vraiment, je ne te cache rien. Je pense être un humain des plus banals. J'ai fait des erreurs, comme tout le monde, mais rien ne méritant ce genre de traitement. »

Il fallait dire qu'il avait également faim. Il la suivait volontiers sans manquer de regarder aux alentours. Il gardait un œil sur sa queue de louve de temps à autres. Peut-être le remarquerait-elle, mais, devinerait-elle qu'il est juste en train de l'analyser d'une certaine façon ? Après tout, il était normal qu'un humain regarde ce corps pouvant lui sembler curieux. Elle reste la première Lycan qu'il croise.

Alors comme ça les humains régnent ici... Au final, ça pourrait lui plaire d'avoir une sorte de pouvoir. Il y réfléchissait... Il ne serait pas du genre à avoir un esclave, tout le concept de son jeu en serait détruit et ça ne l’intéressait pas vraiment. Sauf si cela vient avec le jeu et donc, que les désirs de la femme est d'être une esclave sexuelle. Cela pouvait revenir à la même chose pour certains mais pas pour lui, chaque détail avait une importance primordial ! Dans tous les cas, ça semblait également être un beau bordel par ici aussi. Des humains rendant esclaves d'autres humains et autres créatures... C'est vraiment un retour dans le passé avec une grosse claque dans la gueule.

« J'ai surtout l'impression de me retrouver dans un roman médiéval fantastique... Il serait dommage de partir rapidement avant d'avoir eu le temps d'en apprendre un peu plus. Je dois dire que je ne connais rien à ce monde et que ça éveille ma curiosité. »

Il laissait loin derrière lui son sourire charmeur habituel, bien qu'il la fixait en disant ces mots. Allusion ou pas, c'était à elle d'en avoir son avis. Nul doute que ça en était pour sa part, bien qu'on ne puisse pas aussi facilement comprendre ses intentions. En même temps, voilà qu'un humain débarque dans un monde inconnu et se met déjà en tête de taquiner légèrement une louve, on ne perdait pas de temps ! Il préférait y aller simplement, allant d'allusions, petits regards pour voir si elle était réceptive, y répondrait, ... Il se doutait que non ou bien, pas de suite, mais après tout, il pouvait être étonné.

La suivant encore et toujours, il ne manquait pas de découvrir les bâtiments et autres rues avant d'entrer dans cette fameuse auberge. C'est un endroit qui pourrait se montrer classique par ici, mais Jeff restait émerveillé devant tant de découvertes en un seul coup et c'était loin de se finir ! C'est une auberge que l'on pouvait avoir sur Terre. Tout avait une allure plutôt humaine finalement. Les constructions, les rues et le reste.  En même temps, il se demandait si Terra n'appartenait pas aux créatures auparavant et donc, que les humains soient venus pour tout coloniser et pour instaurer leurs pouvoirs. Cela ne l'étonnerait pas, il n'aimait pas sa propre race, à chercher la guerre partout au lieu d'essayer de vivre en équité avec les points de vue de chacun. Lui était loin d'avoir pour idée d'avoir cette louve comme esclave, il est certain qu'elle éveillait sa curiosité, mais d'un bon côté. Elle l'avait sauvé et l'aidait, il ne pouvait lui vouloir du mal et pourtant... Même après autant d'aide, certains humains pouvaient encore chercher à vous tuer. Peut-être se méfierait-elle de lui finalement, bien qu'elle pouvait déjà se méfier. Se doutant qu'il lui cachait quelque chose bien que l'humain certifiait que non. Il ne pouvait pas lui dévoiler son jeu, sinon il se doutait qu'elle éveillerait un peu moins de sympathique à son égard.

Il était plutôt pensif, ne faisant ni attention au menu, ni à la ravissante jeune serveuse avant que sa voix ne le sorte de ses pensées. Il ne pouvait s'empêcher de lorgner sur les formes mises ainsi en valeur, mais par respect pour la Terranide, il ne regardait que brièvement la jeune femme, lui faisant tout de même un clin d’œil discrètement pour ne pas que la louve ne le voit, étant de profil par apport à elle. C'était juste histoire de bien faire comprendre à cette serveuse que l'arrivant pouvait être intéressé par beaucoup de choses. C'était une façon rapide de se faire comprendre avant de tourner son regard vers Shad.

« Je te laisse choisir, je ne connais pas les spécialités et autres par ici. »

Si ça se trouve, c'était exactement la même chose que sur Terre, il n'avait pas regardé le menu et il se trouverait alors bien bête. Niveau nourriture, il n'était pas difficile, à voir si Shad choisirait bien pour lui ou non.
« Dernière édition: Avril 22, 2017, 01:32:58 par Jeff Alvory » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3902



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Mai 01, 2017, 05:53:08 »

La commande fut sommairement passée. Ce ne serait pas dans cette auberge que Jeff allait goûter réellement à un plat qui allait éveiller ses sens mais ce dernier sera au moins suffisant pour lui remplir l’estomac et lui redonner des forces. Pour se faire, la Louve avait commandé deux gigots d’agneaux avec des pommes de terre en accompagnement, le tout recouvert d’une sauce. La boisson ? Cette fois elle avait demandé ses préférences à l’humain et avait donc commandé en conséquence. Il ne leur restait plus qu’à attendre leur repas. Observant son interlocuteur, la Lycane se mis à tapoter des doigts sur la table en bois, avant d’afficher un petit sourire amusé tout en continuant de le fixer. D’une certaine manière et sans un mot, elle lui indiquait par sa gestuelle qu’elle avait compris une partie de son petit jeu. Puis elle se ravisa et se mis à tapoter plus lentement comme si elle cherchait quoi dire.

« Hum..Par où commencer… »

Expliquer la politique, la géographie, les différentes races et ethnies, les avancées magiques et technologiques à une personne qui ne savait rien de Terra…Voilà qui ne serait pas une mince affaire ! De ce fait, la Louve cherchait le meilleur moyen pour être le plus concise. Finalement, attrapant la boisson qui leur avait été servie le temps que leur plat arrive, elle but une gorgée avant de commencer son récit explicatif. Ainsi, elle narra à Jeff tout ce qu’elle savait de ce monde, le système politique des plus importantes nations, le cas de l’esclavage, le système monétaire, la faune et la flore,  les différents pays…Elle apporta également une touche de ses propres expériences et de ses observations, tentant d’expliquer au mieux les points importants à retenir. Elle n’hésita pas à lui indiquer les lieux où il devrait éviter d’y mettre les pieds par question de sécurité. Le repas arriva également entre temps et tout en prenant de temps à autre quelques bouchées et après avoir avalé elle reprenait ses explications, répondant aussi aux diverses questions qu’il pourrait lui poser. Il lui fallut une bonne poignée de minutes presque une heure pour tout expliquer.

« Et…Y’a encore tant à dire mais je crois que c’est déjà suffisant… »

Le pauvre n’allait pas tenir sinon ! il fallait dire qu’il y’avait pas mal d’informations à récolter en peu de temps et puis pour le reste, peut être le découvrira t’il par lui-même ? En tout cas, l’Okami s’était principalement concentrée sur les points les plus importants. Fixant toujours l’humain sans gêne, la Lycane se tut quelques instants avant de reprendre :

« Que penses-tu faire ? Je veux dire, veux-tu rester ici à Nexus et tenter de te trouver un travail ? Tu étais bibliothécaire c’est ça ? Veux-tu continuer sur  cette voie ? A moins que tu ne veuilles un peu explorer le monde mais…Ce sera à tes risques et périls.  Et au passage…»

Elle attrapa l’os du gigot et se mis à racler la viande à l’aide de son couteau avant de reprendre sa phrase en suspens :

« Si tu penses passer esclavagiste ou me trahir…-Elle mordit simplement l’os pour récolter à la fois la viande et en guise d’avertissement, l’os éclatant sans la moindre difficulté malgré son ampleur – je pense que le message est clair…Et oui ma queue et mes oreilles peuvent trahir mes pensées. »


Et oui ! L’Okami  l’avait remarqué ! Finalement  elle eut un petit rire et fit un signe de la main comme pour lui indiquer de de ne pas s’en faire :

« Ne fais pas cette tête, tu aurais vécu ce que j’ai vécu tu te méfierais aussi..Enfin, le repas te plait ? C’est pas grand-chose mais bon…Donc des idées pour ce que tu comptes faire ? Je te préviens, je ne pense pas rester longtemps en ville. J’ai beau avoir de quoi me défendre, le risque est toujours présent. Et il faudra sans doute jouer un rôle pour passer plus…inaperçue. En gros je vais devoir faire en sorte d’être ta servante quand nous serons dehors.»

Rester en ville et s’intégrer, sortir de Nexus et découvrir le monde….Deux grands choix qui s’offrait à l’humain nouvellement arrivée.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox