Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Li Hua

E.S.P.er

- Madame Hua vous êtes convaincue que vous ne voulez pas que je…

Li lève la main en l'air pour dire à son domestique de se taire avant de le dévisager, elle n'aimait pas qu'on insiste quand elle avait donné ses consignes.

- Je n'aime pas me répéter vous savez.

Le majordome disparu du cabinet pendant que la patronne finissait de dresser ses affaires. Elle avait été contactée par un préposé de Monsieur Venceslas Gordian, une énorme richesse de la ville pour arranger une entrevue en toute discrétion. C'est pour ça qu'elle voulait y aller seule et ainsi elle pouvait faire ce dont lle avait envie. Li ne savait pas combien de temps le rendez-vous allait occuper, c'est pour ça qu'elle n'avait pas bloqué sa soirée ni la journée du lendemain.

Elle ferme les loquets de sa mallette qui contenait des papiers importants, des échantillons d'opium et autres archives. Elle n'avait nul détail sur l'arrangement que voulait lui suggérer Monsieur, c'était une vaste énigme pour Li. En tout cas, c'était l'heure d’y aller si elle ne voulait pas être en retard, c’était le début du printemps et les soirées étaient encore fraîches, la patronne s’arrêta en face de son dressing pour saisir un long châle en plume d’oie sauvage pâle. En dessous, elle avait décidé pour une interminable robe ajustée ouverte sur sa jambe droite jusqu’à son genou, cramoisie, avec des motifs asiatiques comme certains kimonos.

Li descendit dans son parking pour choisir la voiture qu’elle allait prendre, une vieille américaine grise, passe-partout, à l’intérieur il y avait quand même l'installation indispensable pour y brancher son GPS. Car Monsieur Venceslas demeure à l'extérieur de la ville, dans la forêt adjacente pour plus de quiétude elle présume. Il y avait une bonne demi-heure pour échapper de la ville et une quinzaine de minutes pour parcourir les bois, Li alluma la radio pour avoir un peu de compagnie et se vider l’esprit avant son rendez-vous.

La route fut agréable et Li arriva dans les temps, se garant devant la résidence, l’agent de Monsieur Venceslas l’attendait devant pour l’accueillir comme il se devait.

- Monsieur.

Il l’aida à sortir de la voiture avant de la mener à l’intérieur du somptueux jardin, Li en profitait pour contempler les sculptures qui se trouvaient là un certain érotisme s'en dégage sans être véritablement vulgaire. Un homme de goût ainsi qu'un fil conducteur pour lui conseiller des œuvres rares que Li avait en sa possession… L’agent du propriétaire des lieux, faisait la discussion avec la dirigeante de la famille Hua, jusqu’à aboutir devant la porte d’entrée qu’il ouvrit pour la laisser passer en première et lui expliquer qu’il allait la laisser ici Monsieur Venceslas ne devrait pas tarder à arriver. En partant, il prit les clés de sa voiture pour la décaler, ainsi que son châle en plume lui libérant les épaules pour qu’elle se sente plus à l’aise. Li sentait encore une jeune fraîcheur lui effleurer la nuque lui offrant un frémissement.

- Merci.

L’agent disparut dans la résidence, laissant Li seule dans l’entrée qui dans un silence religieux s’arrêta sur l'imagerie centrale un gigantesque tigre qui prenait une humaine, elle s’approcha ses talons claquant sur le sol pour constater les détails. C’était la première fois qu’elle voyait une sculpture de cette nature, se demandant bien quel artiste avait pu la façonner, ça devait être une commande spécifique. Si l’occasion se présentait, elle ne manquerait pas de lui demander la symbolique derrière.

Venceslas Gordian

Dieu

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Venceslas Gordian est un Dieu (sexuel) de magie né dans les Plans. Il est un très puissant magicien qui voyage souvent entre Terra et la Terre. Dans ces deux mondes, il est un riche homme d'affaire, enquête perpétuelle de nouveautés et d'aventures. Capable d'alterner entre sa forme véritable d'homme-tigre et celle d'un bel humain, il peut s'adapter à tous les milieux sociaux.

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 1 vendredi 25 mars 2022, 20:27:48

Je suis sur la terrasse, en train d’observer le coucher de soleil. La fin d’après midi allait laisser la place à la soirée, puis à la nuit. Les journées rallongent alors il ne fallait pas s’attendre à ce que cela se produise rapidement. Dommage, j’aime beaucoup la nuit, elle est propice à la chasse et au sexe. Ce soir, je vais peut-être pouvoir faire l’un ou l’autre. J’ai passé pas mal de temps à faire préparer cette soirée. Un repas convenable attend patiemment, au cas où tout se déroulait correctement. Il y a aussi des collations et une petite musique d’ambiance, mais pour l’heure je profite simplement de la douce fraicheur du soir. Au-dessus de ma tête, les étoiles brillent, fenêtres sur des mondes épars et mystérieux.

Je vais rencontrer Li Hua, une dame distinguée de prime abord, mais qui cache de sombres affaires criminelles. Une prédatrice en somme, c’est quelque chose que j’apprécie. Pour ma part je suis bien préparé, moi aussi. Je suis habillé avec une belle chemise rouge, légèrement ouverte sur mon torse, avec un pantalon blanc qui met mon petit cul en valeur et de belles chaussures gris clair. Mes manches, retroussés, laissait voir ma belle montre et des avants bras musclés. Je ne m’étais pas parfumé, laissant mes phéromones emplir les lieux, comme à mon habitude.

-   Monsieur, Dame Hua ne va pas tarder à arriver. Dois-je aller l’accueuillir ?

C’était un de mes agents, celui qui avait organisé la rencontre, à ma demande.

-   Oui, faite donc ça. Je vais finir de me préparer.

L’homme disparu rapidement, tandis que moi je me dirige alors vers le salon. Je jette un œil et je range deux trois objets indélicats, des choses qui ne sont pas à leur place. Puis je monte à mon bureau, à l’étage afin de réfléchir quelques minutes à certains de mes dossiers. Je sais à l’avance le genre de choses que pourrait me proposer Li Hua, il s’agit de savoir ce qui est faisable ou non. Après tout, cette dame avait des liens partout. Ce serait intéressant de voir jusqu’où, et ce qu’elle est prête à faire pour saisir une occasion. Allait-elle être du genre prédateur ? Ou allait-elle se transformer en proie devant moi ?

Je me tourne vers la fenêtre, les lumières des phares de voitures illumine la pièce jusqu’alors plongé dans l’obscurité. Mes yeux luisent, comme ceux des chats l’espace d’un instant. Puis je me rapproche de la fenêtre, écartant le rideau afin de voir en contrebas la belle voiture qui se gare et mon agent qui va à la rencontre de la jeune femme. Il la fait entrer … bien, c’est elle.
Je ne prends pas la peine de descendre immédiatement, je préfère la faire attendre un petit peu. Mon agent monte les escaliers et vient me trouver.

-   Monsieur, elle est là, dans le salon.

Je le regarde de biais.

-   Parfait, merci bien. Restez en retrait je ferais appel à voir si nécessaire.

-   Bien sûr monsieur.


Puis doucement, je m’approche de l’escalier que je descends, et je me dirige vers le hall. Je trouve là une belle femme en train de regarder la statue quelque peu zoophile qui trône en ces lieux.

-   Li Hua ! Je suis heureux de pouvoir enfin faire votre connaissance ! Vous êtes tout simplement magnifique … splendide !

Je ne manque pas de remarquer la beauté de ses courbes et j’en viens à avoir deux trois idées sur la manière d’en profiter. Je rapproche d’elle pour lui faire un salut formel, tel qu’on en fait dans cette partie du monde.

-   J’espère que vous avez fait bonne route, le trajet peut être long depuis la ville et la route est traître en certains endroits.

Li Hua

E.S.P.er

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 2 dimanche 27 mars 2022, 21:08:36

Les précisions de cette sculpture étaient véritablement impressionnantes, le visage de cette fille aux portes du plaisir, les caractéristiques du tigre concentré dans l’acte, Li s’arrêta plusieurs secondes sur les bourses superbes du félin qui étaient en évidence. Quand le maître des lieux fit son arrivée en haut de son escalier, la mafieuse se tourna dans sa direction, affichant un aimable sourire dévoilant à peine ses dents, avant de procéder une petite révérence évitant de s'incliner en avant avec sa robe qui lui imposait une tenue de préférence droite tant elle était ajustée comme une deuxième peau.

- Monsieur Venceslas, je suis si ravie de vous retrouver également ! J’ai énormément entendu parler de vous et j’étais si heureuse quand un de vos préposés à prit contact avec moi.

Li en profite pour remettre ses cheveux en place, détaillant promptement le maître de maison, un homme jeune qui savait prendre soin de lui. Bel homme, il devait aisément faire chavirer le cœur des demoiselles un peu trop prudes.

- Je ne prends jamais de risque en voiture comme je ne conduis pas fréquemment laissant mon valet le faire le plus souvent, par chance la route s'est passée sans le moindre problème, j’espère que ce soir il ne va pas givrer au moment de partir. Je ne serais prendre la route dans ces circonstances…

Elle donnait déjà un peu le ton de la soirée, à ce moment de l’année il n'était pas rare que des gelées tombent dans les forêts et les plaines et Li ne comptait pas prendre la route pour avoir une mésaventure.

- En attendant votre entrez, j’en profitais pour admirer pour sculpture centrale ! Les détails sont vraiment remarquables mais je ne peux m’empêcher de me demander comment vous est venu l’idée de faire élaborer une telle… Oeuvre ! Elle ne laisse pas indifférente, il faut bien l’avouer… Le regard de cette jeune demoiselle proche de l’orgasme donnerait presque envie d’essayer de pratiquer le coït avec cette force de la nature.

Li s’approche de la statue pour déposer ses doigts sur l’animal, caressant la pierre, dessinant les courbes vigoureuses du tigre tout en se tournant vers Monsieur Venceslas pour reprendre promptement la parole.

- Je dois dire que vous avez bon goût.

Attendant les réponses à ses interrogations, les fins doigts de la mafieuse continuent leur parcours sur la statue s’arrêtant au niveau des bourses du tigre les cajolant avec intensité et passion. Le bout de ses doigts traçait les arrondies des testicules sans s’arrêter, est-ce que Li en avait conscience car depuis un moment elle ne faisait que contempler l’homme en face d’elle. Le hasard ou la provocation ? Le mystère était là, Li ne laissait rien transparaître.

Venceslas Gordian

Dieu

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Venceslas Gordian est un Dieu (sexuel) de magie né dans les Plans. Il est un très puissant magicien qui voyage souvent entre Terra et la Terre. Dans ces deux mondes, il est un riche homme d'affaire, enquête perpétuelle de nouveautés et d'aventures. Capable d'alterner entre sa forme véritable d'homme-tigre et celle d'un bel humain, il peut s'adapter à tous les milieux sociaux.

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 3 dimanche 27 mars 2022, 23:09:09

Je la regarde faire, un sourire sur le visage. Je m’approche doucement et je pose aussi la main sur le tigre, admirant également le travail ciselé et les courbes de la musculature. Puis je me tourne vers la jeune femme.

-   C’est une amie, une amante qui m’avait fait cette sculpture en remerciement d’une soirée passée en ma compagnie. Elle m’a affirmé que le tigre était mon portrait. Si vous portez la main un peu plus loin …

Je me saisis de ces doigts délicats, pour les amener un peu plus loin après les testicules.

-   Vous pouvez sentir après mes bourses le pénis qui entre, et les détails de la fente, y compris le clitoris qui, je dois bien le reconnaitre, est une représentation parfaite de ce à quoi j’ai goûté.

Puis je la lâche poliment, la laissant toucher ce qu’elle voulait, me contentant de l’observer.

-   Bien sûr je me suis dit qu’un tel ouvrage, je me devais de le présenter ici, dans l’entrée. Il fait son effet, il faut bien l’avouer.

Je te souris à nouveau, avant de continuer.

-   Sinon je me réjouis que votre route se soit passée sans encombre. Et ne craignez rien, si la route est impraticable, il y a ici une chambre qui vous attends, vous y serez chez vous pour la nuit. Et en parlant d’hospitalité, si vous le souhaitez j’ai fait préparer de quoi grignoter et à boire également. Il y a du saké bien sûr mais aussi du vin chaud.

Je te fais signe, avec grâce et style, du chemin à suivre, sans avoir l’air de te commander pour autant.

Li Hua

E.S.P.er

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 4 lundi 28 mars 2022, 23:03:24

- Je ne veux pas vous manquer de respect, mais je pense que votre amante aime vous jeter des fleurs !

Li se laisse mener un peu plus loin sur le membre du tigre qui disparaît dans les profondeurs de l'antre de la jeune femme pour laisser place aux lèvres froides de la pierre et au clitoris suspendu dans les airs.

- Un homme aussi imposant qu'il soit n'est pas capable d'avoir un si gros paquet entre les jambes. Votre partenaire devait plus faire la comparaison à votre côté sauvage pendant vos états.

Le membre que la mafieuse caressait était bien trop énorme pour un humain normalement constitué, parler de ses bourses et de son pénis était vraiment prétentieux. Peut-être qu'il voulait en mettre plein les yeux à son invité, mais Li ne jugeait pas purement les hommes sur ce qu'ils avaient entre les jambes.

- Mais je ne peux pas nier que cette statue époustoufle quand on arrive dans votre demeure.

Li se détache de la statue, ils n'allaient pas passer toute la soirée dans le hall d'entrée, le maître des lieux l'invitait même à venir s'entretenir autour d'un verre et quoi combler un appétit naissant.

- Volontiers, je n'ai jamais eu l'occasion de goûter du vin chaud, j'ai une préférence pour les bulles je dois bien l’avouer. Depuis que j’ai voyagé en France s'est devenu mon péché mignon.

La mafieuse se laisse guider dans la demeure de Monsieur, en profitant pour regarder la décoration.

Venceslas Gordian

Dieu

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Venceslas Gordian est un Dieu (sexuel) de magie né dans les Plans. Il est un très puissant magicien qui voyage souvent entre Terra et la Terre. Dans ces deux mondes, il est un riche homme d'affaire, enquête perpétuelle de nouveautés et d'aventures. Capable d'alterner entre sa forme véritable d'homme-tigre et celle d'un bel humain, il peut s'adapter à tous les milieux sociaux.

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 5 lundi 04 avril 2022, 18:28:01

J’emmène alors la belle femelle vers le salon, marchant dans le couloir en donnant le bras pour la guider. Sur le chemin, je n’hésite pas à diffuser sans retenue mes phéromones de mâle en rut. Cela faisait souvent son effet sur mes conquêtes. Après les propos que qu’elle avait tenu, j’étais plus que motivé à prouver le réalisme des proportions de la statue à mon égard. D’un ton plutôt taquin, je lance :

-   Je suis heureux de voir que mes bourses vous donnent envie, et je puis vous assurer que tout est fidèle en proportion. Il n’y a qu’à me mettre au défi de prouver la véracité de mes affirmations …

Je me tais un moment alors qu’on entre dans le salon. Je tends le bras pour te guider jusqu’au sofa confortable puis, je m’y assieds à mon tour, m’installant à côté de toi.

-   Bien sûr je serais heureux de faire faire une représentation à votre effigie, si une telle œuvre vous intéresse.

Reprenant alors sur le sujet du vin, je prends un verre et je verse une dose de vin chaud, tout à fait délicieux, que je tends à la jeune femelle puis je m’en sers un pour moi.

-   Vous avez raison, le vin chaud est délicieux. La France est très riche de ce genre de produits si exotiques. J’ai fait préparer des petits fours aussi, si cela vous tente.

Les petits fours étaient fins et ne pesaient ni sur l’estomac, ni sur l’haleine. Je dresse alors mon verre.

-   Trinquons, au plaisir !

Le tintement des verres cristallins se font alors que je ne quitte pas ton regard des yeux, je ne cache pas non plus le début d’érection qui me vient alors que je peux sentir ton odeur. Érection qui est visible sous mon pantalon.

Li Hua

E.S.P.er

Re : Il y a un temps pour chaque affaire. - Venceslas Gordian

Réponse 6 dimanche 10 avril 2022, 20:35:53

Li vient s'emparer le bras du maître de maison se laissant diriger dans sa demeure, regardant les décorations présentes un peu partout pour habiller les lieux. Ses hauts talons claquaient sur le sol à chaque pas que la mafieuse faisait, son bassin ondulant à une cadence régulière, ses fesses chaloupant merveilleusement.

- Pas besoin de vous mettre au défi, vous allez le faire naturellement, je sais que vous avez envie de manifester la vivacité de vos propos et de vos attributs. Juste pour me faire ravaler ma langue.

Un gloussement s’échappe de la gorge de la mafieuse, le taquinant comme elle aimait le faire avec ses clients. Ils arrivent dans le salon, où elle est invitée à s'asseoir sur le sofa, déposant ses fesses sur l’assise moelleuse. Li croise ses interminables jambes devant elle, remontant sa robe, l’ouverture de celle-ci arrive jusqu’à sa cuisse dévoilant une peau entièrement lisse.

- Une œuvre à mon effigie…

Une idée forte attrayante, Li adorait se voir trôner dans son salon, dans l’entrée ou même dans sa chambre. Une superbe image d’elle avant de s’endormir. Li n’a pas le temps d’en rajouter, que le charmant jeune homme lui propose un verre de vin chaud et des toasts. Elle lève son verre en direction du maître de maison pour unir leurs verres dans un son clair. Li apporte la substance sans attendre à ses lèvres pour déguster le nectar chaud, claquant ensuite sa langue pour savourer.

- C’est très bon !

Elle pose le verre sur la table devant, en profitant pour saisir un petit four pour croquer dedans en gardant une deuxième partie entre ses doigts.

- Vous parliez d’une œuvre à mon effigie, grande amoureuse d’art je dois dire que cette proposition a piqué mon intérêt !

Li vient avaler la deuxième bouchée, frottant ses mains pour retirer les miettes.

- Combien de temps faut-il poser, pour avoir un aboutissement parfait ?

Il faut dire que Li n’avait pas envie de poser une journée entière dans une position, il était envisageable de faire des photographies mais cela allait peut-être manquer de détail et elle ne voulait pas. Il fallait capter toutes les émotions réalisables. La mafieuse n’allait pas réclamer le prix d’une telle sculpture, elle avait les moyens de s’approprier tout ce qu’elle voulait.

- Vous qui êtes spécialiste, quelle position serait la meilleure pour me mettre en valeur ?

Li lève les yeux dans sa direction, un sourire apparaissant sur ses lèvres, alors qu’elle se rapproche un peu pour placer sa main sur sa cuisse non loin de son érection sans pour autant l'atteindre. Jouant avec le feu.


Répondre
Tags :