Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Ablutions [En cours]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses
Inscrivez-vous

Marguerite Clairbois

Humain(e)

Ablutions [En cours]

mardi 15 juin 2021, 16:59:44

Flashback Il y a 2-3 ans
Marguerite a 16/17 ans
Privé Crystal
Toi ma fleur qui a su toucher mon coeur
Je te te le dis avec ardeur et sans pudeur
Marguerite ma belle Marguerite !
Je t'y incite viens me toucher la ...
NON PAS QUESTION !

Ah mais c'est incroyable on croit rêver. C'est l'été ou bien les gars sont toujours comme ça ? La chaleur les rend intenables ! Ils ont pas assez à faire à moissonner leur blé, il faut en plus qu'ils essayent d’entraîner dans la paille tous les jupons qu'ils voient ?

C'est une Marguerite pas franchement charmée par les vers pourtant bien inspirés du brave Victor qui s'éloigne a grands pas du dadais encore à genoux au milieu de la poussière du chemin. Elle avance à grandes enjambées, espérant que le jeune gars n'insiste pas ! Elle n'est pas d'humeur à se laisser conter fleurette aujourd'hui, la jeune paysanne. Il fait bien trop chaud pour se laisser retrousser le jupon et ce Victor tout bien considéré n'est pas si beau.

Elle préfère donc s'en tenir à son plan initial : se hâter de rejoindre le bosquet au bout du chemin qui mène au moulin ! Non sans régulièrement se retourner pour être sûre que un des gaillards ne la suive pas. Un bon coin de baignade, c'est un secret qui se garde jalousement ! Un petit pont traversé, un détour de sentier et fouit, la voilà qui quitte le sentier pour s'aventurer dans le couvert d'un bosquet. Il ne lui faut pas arpenter longtemps le sous bois pour arriver sur le petit bras de rivière dont elle rêvait !

C'est un petit affluent de rivière paisible et calme. Large de quelques mètres à peine et assez profonde pour y nager sans vraiment perdre pieds.
L'eau qui y coule est claire et soumise à un courant très léger, des truites y nagent paisiblement. Les berges sont en pente douce faites de gros galets ronds.  Les arbres fournissent une ombre et une fraîcheur bienvenues alors que les herbes hautes permettent de se dissimuler au regard de quiconque ne viendrait pas spécifiquement marcher dans cette petite combe.

Ni une ni deux, Marguerite n'hésite pas ! Les sabots sont ôt"s, le corset est délacé, la robe est abandonnée au sol. (Elle ne porte que ca par cette chaleur, qu'allez vous imaginer Bien ! Les 5 couches de jupons et les blouses en l'aine, c'est quand le vent est froid !). Et la voilà en tenue de naissance qui plonge avec ravissement dans l'eau fraîche et y commence ses ablutions, et commence à chantonner joyeusement.

Jeanneton prend sa faucilleuuuuh .. larirette lariretteuuuuh.
Jeanneton prend sa faucille et s'en va couper les joncs !
En chemin elle rencontreuuuuh ;. lariretteuh, lariretteuuuuuh !
En chemin elle rencontreuuuuh, quatreuuuh jeuneuuuh et beaux garçons !
Le premier un peu timideuuuuh, lariretteuuuh, lariretteuuuh,
Le premier un peu timide, lui caressa le menton ! Lui caressa le menton !
Le deuxièmeun peu moins sageuuuuh, lariretteuuuh, lariretteuuh ...
« Modifié: mercredi 16 juin 2021, 00:03:00 par Marguerite Clairbois »

Crystal Moss

E.S.P.er

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 1 jeudi 17 juin 2021, 12:14:44

Le soleil est haut dans le ciel, très peu de nuages visibles, voir quasiment aucun, et une chaleur insoutenable à chaque endroit où les rayons du soleil désiraient se perdre. Même pour une personne comme Crystal, qui supporte bien des températures similaire, elle pourrait facilement admettre que cela commençait doucement à faire trop chaud. Et elle n'osait pas vraiment imaginer ce que ressentait Amber qui était dans la même situation, à la différence qu'elle avait naturellement plus de difficultés à la chaleur.
Cela dit, autant elle que la tête aux cheveux roses qui l'accompagne n'admettrait pas aussi facilement trouver les températures actuelle bien trop chaudes, et cela pourrait très bien leur causer quelques soucis dans le futur. Fort heureusement, elles avaient de quoi se protéger d'une telle chaleur, surtout Amber, ne pouvant pas vraiment passer son temps collé à Crystal pour rester fraîche, et même si Crystal elle-même ne serait pas contre de garder Amber contre elle, la chaleur naturelle qu'elle émettait lui semblait être une raison suffisante pour ne pas le faire.

Mais voilà, la petit boule d'énergie condensée qu'est Amber supporte difficilement l'idée de simplement rester à l'ombre des arbres pour la journée, surtout si elle n'avait pas l'occasion de se coller à Crystal avant que les températures baissent dans la soirée. Et donc, alors que Crystal se reposait quelque temps, sa partenaire décide de s'éclipser sans prévenir.
Ce n'est qu'une bonne demi-heure plus tard, lorsque la jeune femme rouvre ses paupières qu'elle tombe sur un mot à son attention, Amber lui laissant savoir qu'elle serait absente jusqu'à ce soir, et qu'elle reviendrait sans aucun doute avec quelque chose pour se faire pardonner cette sortie discrète sans Crystal.

Crystal ne peut s'empêcher de laisser un soupir s'échapper après la lecture du mot, s'étirant quelques instants avant de retourner le mot pour y écrire à son tour. Si Amber avait décidé d'aller se perdre au milieu de nulle part, elle n'aurait qu'à faire pareil. Elle ne prévoyait absolument pas de s'éloigner sur une longue distance, et si possible, elle aimerait rester dans des lieux ombragées ... ou qui lui permettent de ressentir moins violemment les effets de la chaleur.
Laissant le mot bien en évidence dans leur campement, Crystal s'en va se perdre à son tour. Ni elle, ni Amber ne connaissait vraiment les environs, étant loin de Tekhos, et perdu au milieu de nulle part. Elles n'avaient même pas de cartes pouvant indiquer précisément leur emplacement, ayant vaguement une idée pour la route qu'elles devraient prendre pour rentrer, sans pour autant avoir la moindre idée de la présence ou pas de villages ou ville sur leur route. Si ça se trouve, elles ont décidé de camper à deux pas d'un village sans le savoir, et ne s'en rendront compte que lorsqu'elles lèveront le camp.

La jeune femme décide donc d'aller se perdre dans le petit bois qui se trouvait près de leur camp, marchant sans réel but en tête, écoutant simplement les quelques bruits de la nature qui l'entourait alors qu'elle ne pouvait qu'apprécier l'ombre relativement fraîche. Ce n'est pas vraiment le genre d'ambiance auquel elle est habituée à Tekhos, et même si ce n'est pas une forêt gigantesque où elle se trouvait, la verdure la dépaysait sans la moindre difficulté.
Après de longues minutes de marche, les pas de Crystal l'amenèrent à une rivière, suffisamment loin de leur camp pour que ni elle, ni Amber n'ai remarqué sa présence. Et Amber ne l'avais définitivement par remarqué, auquel cas Crystal serait déjà en train de l'entendre bruyamment sauter dans cette rivière.
Cette rivière donnait tout de même une envie folle à la jeune femme d'y plonger, ou du moins y faire trempette. Elle ne pouvait pas vraiment juger la profondeur sans s'en approcher, et plonger tête la première dans une rivière semblait être une recette idéale pour se manger le fond de la rivière. Mais en s'approchant du cours d'eau, Crystal pouvait remarquer une profondeur généreuse. L'eau ne la submergerait pas, mais elle pourrait facilement plonger la majorité de son corps sous l'eau, en laissant sa tête à l'air libre.

Testant vite fait la température du cours d'eau en y plongeant directement une main, Crystal ne tarde pas à se débarrasser de ses vêtements, finissant rapidement au naturel alors qu'elle s'immerge doucement dans la rivière. La température de cette dernière était parfaite à ses yeux, étant loin d'être froide dû aux températures actuelle, mais étant loin d'être glaciale pour autant. Crystal ne s'était même pas gêné pour laisser un long soupir de plaisir s'échapper de ses lèvres alors qu'elle rentrait dans l'eau.
Le calme était présent, au point que le silence en était assourdissant. La jeune femme ne pouvait s'empêcher d'imaginer ce qu'il se passerait si Amber était présente ... il y aurait beaucoup moins de calme, c'est certain, et les oiseaux du bois à proximité seraient probablement moins bavard dans une telle situation.
Mais ce calme allait être dérangé, mais de façon aussi brutale que si Amber était sorti du bois pour venir sauter directement sur Crystal. Non, le calme était dérangé, mais pas absent, quelqu'un s'était visiblement mis à chantonner à proximité, et du peu que Crystal pouvait entendre, il s'agissait sans aucun doute d'une femme.

Cela attirait inévitablement la curiosité de Crystal, qui se dirige doucement dans la direction du chant en suivant la rivière. Assez rapidement, Crystal pouvait apercevoir une autre personne qui profitait du cours d'eau, ce qui ne semblait pas illogique, surtout au vu de la chaleur ambiante.
Crystal restait quelques instants à observer cette femme, ne sachant pas vraiment si elle devrait faire savoir sa présence, continuer à regarder sans rien dire, ou s'en aller en laissant encore le sentiment d'intimité à cette femme. Elle n'avait visiblement aucune idée que quelqu'un était actuellement en train de la regarder après tout. Et attirer son attention pourrait la surprendre, la pousser à prendre soudainement la fuite, et qui sait ce qu'il pourrait bien se passer par la suite. Elle pourrait être forcée d'aller voir après Amber pour s'en aller en urgence pour tout ce qu'elle en savait.

Malheureusement pour Crystal, elle n'aurait pas vraiment le droit de choisir ce qu'elle aurait préféré faire. Et cela pour la simple et bonne raison que la jeune femme perd soudainement son équilibre, l'un des galets sur lesquelles son pied droit se reposait se déloge de sa position, causant une chute de la part de Crystal. La chute était loin d'être discrète, la jeune femme laissant un léger cri de surprise s'échapper de ses lèvres, alors qu'elle tombait bruyamment la tête la première dans l'eau.
Crystal ne restait pas longtemps la tête sous l'eau, ressortant assez rapidement cette dernière, frottant avec une certaine panique et un peu de gêne, ne voyant rien pour l'instant, et n'ayant aucune idée de si elle avait effrayée cette personne avec sa chute ...

Marguerite Clairbois

Humain(e)

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 2 jeudi 17 juin 2021, 16:26:57



Le deuxième un peu moins sageuuuuh, l'allongea sur le gazon ! L'allongea sur le gazon !
Le troisième encore moins sageuuuh, lariretteuuuuh lariretteuuuuuh !
Le troisième encore moins sageuuuuh, lui souleva le jupoooooon ! Lui souleva le jupooooon.
Ce que fit le quatriemeuuuuh, lariretteuuuuuh larir...
PLAOUF !

Mais que ... ? Un grand éclat d'eau fait pousser un cri de surprise à Marguerite qui couvre un bref instant sa nudité avec ses mains. Elle se demande un moment si ce n'est pas ce grand dadais de Victor qui l'a suivie et profitait des bosquets pour l'épier. Mais non, la silhouette qui émerge en toussant et crachant est féminine. Soulagement !

En quelques pas prudents, Marguerite approche et vient se pencher sur la jeune femme aux cheveux blancs, toute gêne pour sa nudité envolée. (Entre filles c'est booooon personne ne trouve rien à redire. Ni prêtre ni ancien du village. Aucune honte à avoir !)

-Heu ... salut ? Tu t'es pas fait mal ?

Tiens donc ... elle semble jeune malgré la couleur de neige de ses cheveux. C'est pas banal. Est-ce une sorcière ? Une albinos ? Elle n'a jamais entendu parler de jeunes aux cheveux blancs dans la région ! En tout cas c'est pas quelqu'un d'ici. Elle vient du village de CLaircombe, de l'autre côté de la crête ? Ces gens là sont assurément bizarres. Et sans gêne, regardez, ils viennent se baigner dans une rivière qui est clairement pas à eux !

Heureusement que c'est une fille, la bande à Roger auraient sorti les bâtons pour la faire partir si ca avait été un gaillard venu roder sur leur territoire !
La elle risque au pire quelques remarques déplacées, des sifflements et des propositions non sollicitées.

- T'es pas d'ici, je t'ai jamais vue dans le coin.




Crystal Moss

E.S.P.er

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 3 lundi 21 juin 2021, 17:45:08

Après sa chute soudaine alors qu'elle observait cette femme inconnue, Crystal s'attendait très clairement à ce qu'elle prenne la fuite en pensant qu'une personne bizarre l'épiait alors qu'elle était sans défense dans une rivière. La jeune femme ne pouvait que se retrouver surprise lorsque ses sens revenaient à elle quelques instants plus tard, se retrouvant soudainement face à face avec cette femme.
Elle s'était clairement attendu à une réaction contraire, restant sans le mot quelques instants devant elle, avant de finir de se redresser avec une certaine hâte, un peu gênée d'avoir attirer l'attention sur elle de cette façon ...

Euh ... salut ...  je ...

Crystal ne savait vraiment pas quoi dire, mais au moins, avec une rapide inspection de son corps, la chute ne semblait pas lui avoir fait de réelle blessures. Peut-être qu'elle aurait un bleu au bras ou à la jambe plus tard, mais rien de bien méchant, elle semblait pouvoir tenir debout sans le moindre problème, et aucune douleur insoutenable ne venait soudainement la frapper.
Tout cela ne changeait en rien la situation plus ou moins gênante dans laquelle Crystal se trouve, restant là face à cette femme sans rien dire. Elle ne cachait cela dit pas du tout son corps à l'aide de ses mains, le gardant totalement exposée sans réelle gêne alors qu'elle joue nerveusement avec une mèche de ses cheveux mouillés, incapable de prendre une décision sur quoi dire ou faire.
Cela dit, une remarque de la part de cette femme brisait momentanément le silence, et Crystal se disait que c'était au moins une occasion de s'échapper de la situation gênante, ou au moins se sentir plus à l'aise ...

Oui, je ne suis pas d'ici ... mais vraiment pas. Je suis en plein voyage, donc c'est normal qu'on ne se soit jamais vue. Je reste surprise par les températures dans les environs, je ne m'attendais pas à ce qu'il fasse aussi chaud ...

La main de Crystal qui jouait avec une mèche de cheveux finit par gratter doucement l'arrière de son crâne alors qu'elle laisse un soupir assez lourd s'échapper de ses lèvres, comme si la gêne qu'elle ressentait s'en allait d'un coup. Elle pouvait difficilement supporter de rester dans une situation aussi gênante si longtemps, et une question lui brûlait les lèvres, une question dont elle avait vraiment besoin de savoir la réponse pour au moins se sentir plus à l'aise ...

Je ... je ne dérangeais rien j'espère ?

Marguerite Clairbois

Humain(e)

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 4 mercredi 23 juin 2021, 11:41:57

Léger rire de la part de la paysanne qui se redresse rassurée et retourne faire ses ablutions. Elle recule de plusieurs mètres et va dans un endroit où l'eau est un peu plus profonde et plus calme. La présence de l'étrangère est acceptée sans plus de questions. Ca de se lancer dans les bavardages.


- Noooon. Tu déranges pas ! Pas moi en tout cas. Les affaires de territoire ca concerne les hommes, pas nous ! Je m'appelle Marguerite. Je viens du village là-bas.


Elle indique vaguement une direction. Difficile de s'orienter dans ces bois quand on n'est pas familier avec le décor, mais ca semble être l'évidence pour elle.

- Le temps des moissons est toujours chaud. Tu as raison de venir te rafraichir ! Tu voyages avec une caravane qui s'est arrêtée dans le coin ?

Malgré la vigilance des soldats, il est connu que voyager seul, surtout pour une femme, c'est très dangereux ! Il parait donc hautement improbable aux yeux de la jeune campagnarde que l'inconnue soit là "seule".

Et pendant que les voix insouciantes des deux femmes se mêlent aux bruissements de l'eau, elles ne se doutent pas que leurs bavardages guident vers elle une silhouette furtive qui avance à l'ombre des sous-bois et des fourrés. C'est Victor. Le brave gaillard, l'acharné jeune paysan, le fringuant voyeur qui a suivi à la dérobée la belle qui vient de l'éconduire. Encore une petite cinquantaine de mètres et il sera là. Deux jolies nymphettes en train de se baigner, ce n'est pas un spectacle qui sera propre à émouvoir ce jeune homme quand il les découvrira ... ?

Crystal Moss

E.S.P.er

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 5 samedi 03 juillet 2021, 15:45:02

Toute gêne que pouvait ressentir Crystal finit par s'évaporer assez rapidement, tout simplement suite au léger rire que que cette femme laisse s'échapper, confirmant qu'elle ne l'avait absolument pas déranger, tout en se présentant au passage sous le nom de Marguerite.
La jeune femme pouvait sentir une sensation de soulagement parcourir son corps, se retrouvant plus détendue à vue d'œil alors qu'un soupir de soulagement se faisait entendre de sa part. Au moins, elle n'était pas vue comme une personne sans la moindre gêne, ou tout simplement comme une sorte de perverse qui épie des personnes au hasard dans une rivière.

Je ne sais pas vraiment quelles affaires ont les hommes dans le coin ... mais je suis d'accord, ce n'est pas du tout mes affaires. Ah, et je m'appelle Crystal ...

Crystal marque une pause dans sa phase, même si elle semblait avoir terminé de parler, affichant un léger sur son visage alors que Marguerite lui révèle la présence d'un village à proximité. En soit, cela fait sens, il n'y aurait pas de raison pour qu'une personne se trouve seule dans le coin, même si une personne qui vit dans une cabane isolée au milieu de nulle part n'est pas une chose impossible ...

Attend ... il y a un village ?!

La jeune femme aurait vraiment aimé avoir connaissance de ce village avant qu'elle et son amie décide de poser leur camp dans la forêt. Même si il n'y avait pas forcément une auberge ou un endroit où elles auraient pu se poser pour la nuit, être plus près d'un village était toujours mieux que rien. Peut-être qu'elles pourraient s'y rendre plus tard, si Amber ne revient pas trop tard de sa petite sortie en douce.
Crystal essaye d'éviter de se perdre trop profondément dans ses propres pensées, Marguerite lui ayant tout de même posé une question. De plus, elle ne voyait pas vraiment de raisons de cacher ce genre d'informations ...

Une caravane ... je ne dirais pas vraiment ça ... à moins que deux personnes qui voyagent ensembles compte comme une caravane, alors oui. Nous nous sommes arrêtés dans cette direction ...

Autant elle ne connaissait pas ces bois, autant elle pouvait au moins indiquer une direction approximative de l'endroit où leur camp était posé. Elle doute fortement que Marguerite soit une bandit de grand chemin, et même si c'était le cas, elle n'avait pas de réelle peur pour sa vie ou celle d'Amber ... elle aurait plus peur pour la forêt qu'Amber risque d'incendier par accident si des problèmes surgissent.
La présence d'une troisième personne échappait totalement à Crystal, la jeune femme ne se rendant pas compte qu'un homme qui lui était inconnu se rapprochait d'elle et Marguerite. Et à moins qu'il ne fasse une gaffe en tentant d'épier les deux femmes, il est possible qu'il s'en sorte indemne ... dans le cas contraire, le dénommé Victor risque de se prendre la première pierre à portée de Crystal directement dans son visage ...

Marguerite Clairbois

Humain(e)

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 6 mardi 06 juillet 2021, 19:19:19

- Contente de te connaître Crystal ! Je ne sais pas si on peut vraiment parler ce caravane si vous êtes que deux ! Ca doit être dangereux de se promener si peu sur la route. Les bandits rodent, on ne sait jamais ce cachent les fourrés au bord des chemins !

De fait, elle ne croyait pas si bien dire, la petite Marguerite ! Car pendant qu'elle discutait et s'ébattait dans l'eau en compagnie de l'étrangère, le brave Victor avait fini par approcher discrètement des deux femmes.  Lui qui était venu pour du spectacle, on pouvait dire qu'il n'était pas déçu ! Deux filles pour le prix d'une. Dont une inconnue qu'il n'avait jamais eu la chance de reluquer jusque maintenant. Il pourrait rester là, à observer sourire aux lèvres les deux nymphettes au milieu de leurs ébats aquatiques. Mais il n'est pas homme à se contenter de s'astiquer le poireau en solitaire quand la main d'une jolie femme pourrait remplacer la sienne. Hardi paysan, le voilà qui se déplace furtivement d'ombre en ombre, de fougère en buisson.  Piètre dragueur mais fin chasseur, il arrive jusqu'aux berges sans faire craquer la moindre brindille. Il s'empare des vêtements abandonnés de l'une ... Il lui faut quelques instants supplémentaire pour localiser les habits de l'autre et les subtiliser également. Il s'éloigne et s'en va les cacher bien loin et hors de vue des deux jeunes femmes. Et pendant tout ce temps, Marguerite l'innocente avait continué de parler joyeusement, narrant avec force détails la nature de son village.

- ... avec une boulangerie sur la place oui ! Même une taverne et un temple, croyez moi que toutes les bourgades des alentours nous l'envient notre temple avec ses belles sculptures ...

Ce ne sont évidemment que des extraits, car en vérité bien peu de choses sont bien importantes dans ce bavardage à moins qu'on ne s'intéresse aux malheurs du père Francois et de ses vaches ou à la terrible réputation de la colline aux pendus qui surplombe le village.L'important est qu'à un moment donné le monologue est soudain interrompu par un Victor surgissant de derrière un arbre et manifestant sa présence. Il a l'expression triomphante, un franc sourire se lit sur ses lèvres.

- Crevez moi les yeux si c'est t'y pas les deux plus belles créatures d'eau qui m'ait été donné d'voir d'ma chienne de vie !

Une pierre vole dans sa direction, il l'esquive de justesse avec un mouvement de corps en arrière, surpris par la réaction d'agression innattendue.

- Wow tout doux m'belles !

- Roh tu l'as raté.

On peut difficilement savoir si c'est du soulagement dans la voix de la jeune paysanne ou du regret. Défoncer le visage d'un gaillard à coup de galet aurait apporté à coups sûr des ennuis devant le baillis du village ! Mais d'un autre côté on peut invoquer la légitime défense dans ce cas, non ?? Elle a en tout cas le reflexe de se baisser dans l'eau pour ne laisser que la tête dépasser, tout en se couvrant la poitrine de ses deux mains.

- Qu'est-ce que tu fiches ici Victor ?!!

- Marguerite, ma belle marguerite ! Tu m'avais donc point dit que t'avais une amie aussi jolie ! Présentes-la moi ! Laissez moi donc v'nir m'baigner avec vous ! J'suis beau et bien bâti et j'ai d'quoi vous régaler la vue avec mon énorme tr...

- DEGAGES

Le jeune paysan prend un air sincèrement peiné. Il porte sa main à la poitrine dans une attitude exagérée.

- Ah. Tu m'brises le coeur ma douce Marguerite ! Et si je te disais que je vos vêtements sont bien cachés et que j'vous les rendrais si vous m'jetez pas comme un malpropre, ca t'ferais t'y pas changer d'avis ?  Allez quoi, juste quelques gentillesses ! J'suis un brave gars moi ! Avide de cajoler 

Il lorgne Crystal et lui décoche un sourire qui pourrait être charmeur s'il n'avait pas quelques dents de travers lui donnant un air vaguement comique en dépit de son corps bâti par l'effort.

- Et toi ma belle inconnue, t'serais t'y pas plus douce et gentille qu'la vilaine peau d'vache avec qui tu t'baignes ? Du genre à être charmée par les atouts d'un beau gars fringuant comme moi ?

Crystal Moss

E.S.P.er

Re : Ablutions [En cours]

Réponse 7 jeudi 22 juillet 2021, 04:09:14

Crystal pouvait difficilement nier le fait que deux personnes qui voyagent ensemble ne faisait pas vraiment une caravane, demandant facilement de multiplier le nombre de personnes pour pouvoir réellement se prétendre comme tel. Et en ce qui concerne les dangers que la jeune femme et son amie ont pu croiser sur la route, ces derniers n'étaient pas vraiment présent pour le moment, le duo ayant sans doute eu de la chance pour le moment.
Mais cette chance allait sans le moindre douter disparaître, Crystal ne remarquant pas la présence d'une troisième personne à proximité, et si elle ne se montrait pas particulièrement active dans la conversation avec Marguerite, cette dernière faisant plus à monologue qu'autre chose, la jeune femme pouvait au moins se vanter d'être bonne à écouter les autres.

Crystal écoutait Marguerite lui parler de son village, la majorité de ce que lui racontait la jeune femme étant des anecdotes sans réelle importance, ou des sujets qui ne serait pas nécessairement intéressant pour un voyageur de passage. Même un lieu avec un nom tel que "colline aux pendus" n'était pas forcément des plus intéressants, même si ce dernier lieu avait apparemment une terrible réputation selon Marguerite.
C'est alors que le monologue de la jeune femme se faisait interrompre par un homme, apparaissant de façon soudaine avec une expression triomphante, ce qui ne serait surprenant, comme l'inconnu était face à deux femmes complètement dépourvues du moindre tissu pour cacher leur corps nus, ne pouvant que se baisser, et espérer que la rivière cache leur corps de leur invité inattendu.
Mais là où Marguerite a eu le réflexe de se baisser, Crystal ne montrait pas vraiment de pudeur soudaine à l'apparition de l'homme ... sans pour autant être ravie de cette visite soudaine, l'Esper ne se gênant pas pour envoyer voler une pierre dans la direction de l'homme, le ratant de peu. Avec un peu de chance, elle aurait pu le toucher.

Le visage de Crystal se durcit un minimum, fronçant les sourcils alors qu'elle lançait tout sauf un regard accueillant à l'homme, masquant sa poitrine d'un bras, prête à relancer une pierre si besoin. Marguerite révèle le nom de l'homme, le dénommé Victor semblant avoir un intérêt plus qu'évident pour Marguerite, même si il n'avait pas l'air de se plaindre de la présence supplémentaire de Crystal.
L'Esper ne peut retenir un sourire amusé en entendant Marguerite interrompre Victor. Il avait beau tenter de séduire d'une façon ou d'une autre les deux femmes avec ses belles paroles, du point de vue de Crystal, il en faisait beaucoup trop. Il était clair qu'il ne souhaitait qu'une seule chose, et cette chose n'était certainement pas une partie de cartes.
Victor, affichant un air peiné, Crystal ayant du mal à dire si la peine était honnête ou pas, révèle aux deux femmes qu'il avait pris soin de disposer de leurs vêtements, cette nouvelle ne donnant pas plus envie à Crystal de passer plus de temps en compagnie de ce Victor. Il décide d'ailleurs de porter son attention vers Crystal, un sourire se voulant charmeur dans l'espoir qu'il pourrait sans doute avoir l'Esper de son côté ...

Ha ! J'ai déjà vu des femmes mieux bâties que toi mon gars, et avec un meilleur sourire en prime !

Crystal n'avait pas d'autres pierres à lancer sous la main, et la pierre la plus proche donnerait certainement assez de temps à Victor pour lui permettre d'éviter le temps qu'elle s'en empare. Mais cela ne signifiait pas que l'Esper n'avait pas un projectile de prêt pour Victor, la main de Crystal qui ne cachait pas sa poitrine étant partiellement dans la rivière, permettant à la jeune femme de faire subtilement apparaître de la glace dans sa main, formant un glaçon suffisamment gros et dur pour que cela puisse servir.
N'ayant aucun intérêt de prévenir d'un tel assaut, Crystal lance une nouvelle "pierre" sur Victor, cette pierre risquant de se révéler plus froide que la première pour le coup, surtout que celle-ci allait réussir à toucher le visage de Victor. Heureusement pour ce dernier, son visage ne serait pas déformer suite à cette attaque, pas plus qu'il ne pourrait déjà l'être, mais le choc soudain force l'homme à détourner le regard, mettant ses mains sur son visage en laissant un cri audible s'échapper de ses lèvres.

Crystal n'hésite pas une seule seconde pour prendre la main de Marguerite, faisant preuve d'une poigne ferme alors qu'elle incitait la jeune femme à la suivre. Elle n'a aucune idée de l'avis que pourrait bien avoir Marguerite concernant le fait de se retrouver totalement nue en plein milieu de la forêt, mais une chose est certaine, elle n'avait pas envie de passer du temps avec Victor ... et ça tombait bien, Crystal n'avait pas l'envie de passer du temps en sa compagnie non plus !
Tenant donc fermement la main de Marguerite, Crystal l'emmène dans la forêt de l'autre côté de la rivière, le temps que Victor se remette du choc, il les aurait perdu. Et même si il est possible qu'il ait une idée de la direction qu'elles aient prises, Crystal a subtilement gelé la berge durant leur fuite, réduisant encore plus les chances que Victor ne les rattrape.
Après quelques minutes avec un rythme entre la marche et la course, les deux femmes finissent par s'arrêter, la poigne de Crystal perdant fortement en force, même si elle ne lâchait pas immédiatement le poignet de Marguerite ...

Désolé d'avoir agi sans prévenir ... je n'avais pas vraiment envie de passer du temps avec lui, et tu n'avais pas vraiment l'air d'avoir envie toi aussi.

Se rendant compte qu'elle avait toujours la main de Marguerite dans la sienne, Crystal finit par la relâcher, laissant un soupir s'échapper malgré elle ...

Il va falloir qu'on trouve de nouveaux vêtements je suppose ... j'en ai bien plusieurs de rechange, mais il faudrait que je retourne à mon campement ... et ... euh ... le regard de Crystal se perd quelques instants dans les alentours ... ... disons que j'aurais du mal à dire où est-ce qu'on a planté notre tente maintenant


Répondre
Tags :