Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride
Inscrivez-vous

Ilinia

Humain(e)

Quand on cherche la bête [PV : Ruatonim]

juillet 09, 2019, 11:31:05 pm

   Zélaria Vert-feuille était une forestière elfe sylvain d'un domaine Sylvain reculé dans les terres sauvages. Ses missions étaient de surveiller les frontières, porter assistance au travailleur et chasser les menaces. Missions dont elle s’acquittait avec brio et ferveur. C'est la voie qu'elle avait choisit, mettant de côté ses plaisirs et rêves pour le bien commun. Rien ne lui échappait et elle était la meilleurs pour pister une bête ou un fuyard.

   C'est la raison pour laquelle on lui avait confié la tache de traquer une bête qui avait causer des ravages dans une ferme, tué les résidents et emporté des bêtes. Une telle créature devait être chassée rapidement pour éviter d'autre accident et que cela ne touche un village. Il n'était pas rare que des bêtes dangereuses traversent les frontières en quête de nourriture, mais il était tout aussi rare qu'elle survivent longtemps. L'attaquer remontait à 1 jours, le temps qu'on découvre le massacre, et dans la même journée, Zélaria était sur place entrain d'étudier les traces et les cadavres.

   Indéniablement, la bête était massive et forte, dans les 2-3 mètres et quelque quintal. Les traces était celle d'un bipède, et au vue de la forme, d’origine bovine. Sans aucun doute un minotaure. C'était contrariant, ces bestioles étaient coriace et forte, avec un goût pour la destruction. Il devait être armée aussi, au vue des dégâts et des corps, une arme tranchante assez massive, peut être hache ou une épée grossière. Il en fallait pas plus, elle savait à qui elle avait à faire et sa direction, car ce monstre n'était pas des plus délicats et discrets. On pouvait le suivre à la trace. Mais plutôt que de s'y engager bêtement, elle versa sur ses vêtements et sa peau un produit de sa conception, effaçant son odeur, s'imprégnant de celle de l'environnement.

   Elle grimpa dans un arbre, et passa d'arbre en arbre ensuite, jouant d'acrobatie et de délicatesse, bougeant que légèrement les branches, suivant les traces, descendant de temps en temps quand il fallait retrouver la piste. Cela lui prit quelque temps, mais elle arriva en vue d'une grotte, niché dans une colline. De mémoire, elle était déjà venue ici en poursuivant un humain il y a quelque jours, qui avait crue bon de venir ici pour capturer un elfe. Son cadavre devait être dans le coin d'ailleurs.

   Elle était en vu de l'entré de la grotte, sur le flan droit. Angle de tir plutôt correct. Impossible de savoir si la bête était là ou non, aussi elle décida de se mettre en embuscade, se fondant dans les branches d'un chênes imposant, à quelque mètre du sol. Elle saisit délicatement son arc et encocha une flèche, mais ne le banda pas, et resta en alerte, guettant sa proie. Elle doutait de pouvoir traverser son cuir, mais elle était confiante dans ses capacités. Il suffisait d'atteindre l’œil, la bouche ou l'oreille pour atteindre le cerveau. Il ne restait plus que la bête.

Ruatonim Ercassam

Terranide

Re : Quand on cherche la bête [PV : Ruatonim]

Réponse 1 juillet 16, 2019, 12:54:09 am

Il fallait bien s’amuser de temps et temps et se nourrir pour vivre dans la nature, cela faisait maintenant de longues années que Ruatonim avait fait des landes dévastées son territoire. Il avait terrasser d’innombrable créatures et fait disparaître bon nombre de marchands, souvent d’esclaves qui pensaient pouvoir se déplacer sur son domaine sans risque. Mais les landes étaient une zone où la vie ne pullulait pas et parfois le minotaure se permettait de s’aventurer à la frontière des terres sauvages, là où les hommes s’installaient plus volontiers.

La veille d’ailleurs, il s’était rendu dans une ferme non loin de là pour s’amuser. Il n’avait pas particulièrement faim mais il avait libérer le bétail  pour en apporter une partie dans la grotte où il s’était installé. Mais le vol pur n’était pas dans sa nature, le plus grand plaisir de Ruatonim était de tuer et il ne s’était pas gêner pour démembrer le fermier et ses fils qui s’étaient jeter sur lui dans l’espoir de le prendre de vitesse mais cela avait été vain et l’énorme hache de la créature les avaient fait passer de vie à trépas en un temps record. Mais ce qui l’avait vraiment amuser c’était le membre de la famille qu’il avait laissé vivant, une frêle jeune fille dont il avait souillé le petit corps au dessus des dépouilles déchiquetées de sa famille, il l’avait ensuite emmener avec lui pour  s’amuser toute la nuit avec. C’était généralement le sort réservé aux femelles qui croisaient sa route, quelque soit leur race ou leur âge que ce soit une halfelin ne lui arrivant pas au genoux ou une dragonne plus grosse que lui avec ou sans leurs consentement.

En cette fin de journée, le minotaure sortait justement de sa grotte avec un corps dans les mains, la dépouille nue et déformée de l’humaine qui n’avait pas survécu aux assauts du monstre qui l’avait souillé pendant des heures durant et même après que son dernier cri ai été poussé et qu’elle n’avait été qu’une poupée inerte sans vie. La créature s’approcha du rebord de la colline et il jeta le corps sans aucune considération et ne le regarda même pas s’écraser plus bas et il retourna dans son antre.


Répondre
Tags :