Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Sydney Hutchins [Valicidée !]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS
Inscrivez-vous

Sydney Hutchins

Humain(e)

Sydney Hutchins [Valicidée !]

vendredi 21 septembre 2018, 18:38:25

Identité : Sydney Hutchins « Fire Spear »
Âge : 32 ans (17 ans physiquement)
Sexe : Femme
Race : Humaine (Avatar)
Sexualité : Bisexuelle

Histoire :

La rencontre entre Esumi et Dean fut assez atypique. L’une travaillait en tant que responsable dans la comptabilité d’une société de transport maritime et le second en tant que Marshal, chargé à la protection de témoins. Le destin a voulu que Dean soit chargé à la protection d’Esumi, qui, à l’époque devait être témoin dans une affaire de corruption. Avec la naissance de Sydney neuf mois plus tard après cette affaire, autant dire que le père Dean a pris son rôle de garde du corps un peu trop à cœur.

Si Sydney passa une partie de son enfance dans les internats, elle ne s’en plaindra pas pour autant. Bonne élève, le fait qu’elle idolâtre son père lui donna une bonne idée de ce qu’elle voulait faire plus tard, visant à vouloir rentrer un jour dans la police. Si jeune et elle avait déjà trouvé ses idéaux. A ses 13 ans, la mutation de sa mère au Japon dans une ville proche de Seikusu, sonnera le glas du couple Hutchins et malgré cette séparation, les parents de la petite Sydney resteront en bon terme, la petite pouvant voir chacun d’eux quand elle veut. Ayant un travail plus stable, c’est Esumi qui prendra sa fille pour le Japon. Rien à signaler à cette époque, une petite amourette de jeunesse à ses 16 ans avec un garçon de son âge du nom de Kaimei. C’est un soir où elle devait le rejoindre au parc pour une sortie en amoureux que sa petite vie tranquille bascula. Le découvrant évanoui près d’une goule, celle-ci semblait plus intéressée par une gamine qui lui aura coller son sac à dos dans la tronche que par un jeune japonais dans les vapes. La course poursuite s’engagea et c’est surtout acculer et coincé qu’une étrange entité du nom de Washark lui proposa un étrange marché. Devenir celle dont elle a toujours rêvé pour sauver son petit-ami. Et c’est là que commencent tous ses emmerdes : la veille elle s’était matée un animé de Magical-girl. Foutue culture japonaise !

Quinze ans plus tard, une nuit dans un entrepôt désinfecté quelques part près du Colorado…

« Tu sais, si je t’ai accordé ses pouvoirs, c’est pour que tu les utilises. »

C’est cette créature, Washark qui sortira de la pénombre alors que le bruit d’un chargeur raisonnera dans le bâtiment, suivi d’un bruit comme si on tapait dans quelques choses de visqueux. Sous les rayons de la lune se tient cette gamine qui n’a pas changé un poil depuis quinze ans, en train de coller plusieurs coups de pieds à un batracien géant, déjà pour se défouler et ensuite vérifier qu’il ne bouge plus.

« Pour que tu te chopes une trique après avoir vu ses merdes me cracher au visage comme la veille et me reprocher ensuite d’avoir fait sauter une partie du bâtiment ? Dans tes rêves ! Je préfère me coltiner ça à la Kalashnikov. Et aussi, juste pour des grenouilles je trouve ça plus sportif. »
« En 15 ans de temps, tu devrais savoir que je suis une entité qui ne possède aucun genre. »

Sydney se frotta les yeux, comme si elle cherchait à se calmer. Pourtant, cette soirée avait bien commencé : laisser tomber cette lance au potentiel de destruction trop grand pour se faire une bonne vieille chasse à la grenouille géante au fusil mitrailleur, histoire d’endiguer ses quelques disparitions une bonne fois pour toute. Il faut dire que ses pauvres bêtes cherchent toujours des femelles pour se reproduire, ses mêmes pauvres bêtes préférant les jeunes femmes, comme quoi même les monstres ont aussi des critères de goûts. Sauf que voilà, Washark vient de mettre un sujet sensible sur la table. Les quinze ans…

« Oui parlons de ses 15 ans justement. Qu’est ce qui a changé depuis ce fameux pacte ? RIEN ! Au fil des ans, mon ex évitait de me présenter à ses collègues pour éviter de passer pour un pédo ! Tout ça pour au bout du compte foutre mon mariage en l’air il y a cinq ans après l’avoir chopé en plein flagrant délits dans MON lit avec une autre. »
« Je ne t’ai pas obligé à signer ce pacte et je te rappelle qu’il a été fait selon tes propres termes. » C’est toujours de cette voix calme qu’il lui répondra. C’est peut-être aussi la raison qui énerve le plus Sydney.
« Pas obligé... j’allais me faire bouffer dans la minute qui suit et puis désolée de ne pas avoir eu l’esprit suffisamment tordu pour me projeter dans l’avenir à latter du monstre en portant un tutu. »
« Dit la fille qui s’est servi d’un caïd comme appât il y a deux mois à qui elle volé la dite Kalashnikov… »

Elle se retourna alors qu’elle cherchait son sac à dos dans le casier pour ranger son arme. Elle fera un signe avec deux doigts, signe qu’il valait mieux se la fermer, surtout sur ce sujet.
« Déjà, je préfère le terme « récupérer pour les bienfaits de ma mission » et ensuite, esprit tordu, à ta place j’éviterais de remettre ça sur la table. Obligée de m’envoyer en l’air pour recharger ma mana, ça ce n’est pas même pas stipuler dans les petites lignes de ton fameux contrat avec moi. »
« Je t’ai déjà expliqué, l’échange de fluide corporelle est une bonne manière pour recouvrir son énergie. Et ce n’est pas une obligation. »

Des excuses, toujours des excuses. Bon après, Sydney n’a pas perdu de temps en 15 ans de temps, et a eu tout le temps de se renseigner sur la magie, ses inscriptions mystiques qui apparaissent pendant l’utilisation de ses pouvoirs par exemple. Oui elle sait comment ça fonctionne, oui Washark est un bon familier qui la conseille bien. Sauf que les petites remarques déplacées, visiblement c’est du plus, surtout qu’il connait bien la situation.

« Pas une obligation, pas une obligation, il est rigolo lui… Autant quand j’étais avec mon ex, ce n’étais pas trop gênant… juste qu’à la fin, il fallait que je coupe son verre avec du viagra parce que les lolicon ce n’était pas son truc mais autant maintenant, je suis obligée traîner les bars pour me « recharger » et éviter d’être crever pendant toute une semaine ! Quand bien sûr je ne me fais pas virer du dit bar ! C’est qu’ils sont très à cheval aux States quand il s’agit d’alcool avec les mineurs… »
« Ne dis pas ça comme si c’était un véritable défi de trouver quelqu’un à ton goût. »
« Parce que tu crois que me taper des mecs qui fantasment à engrosser des gamines à peine adultes, ça me plait ? »
« Vu la nature de notre pacte, il n’y a aucun risque que tu le sois. Pour en revenir à la raison de ma présence, excuses moi d’insister de nouveau sur ton départ précipité du Japon « pour oublier ta rupture douloureuse » mais il faut que tu retournes au Japon et plus exactement à Kuzutetsu. Les barrières entre les dimensions n’ont jamais été aussi fragiles ses dernières années. Le mieux serait de te faire passer pour une lycéenne. »

Un bruit de fermeture éclair qui saute, Sydney vient de fermer le sac un peu trop violemment et surtout elle vient de bloquer sur un détail.

« Attenttenttends… Tu peux me répéter ça ? »
« Les barrières entre les dimensions n’ont- »
« Tu es en train de me dire que je m’emmerde à prendre la pilule depuis des années alors que je suis stérile ? Et ce même à l’époque où je passais tout mon temps à faire des examens médicaux quand je voulais un gosse quand j’étais encore avec Kaimei ? »
« Tu es la Magical girl tel que tu as imaginé il y a quinze ans. Si ton caractère à toujours vouloir jouer les justicières est dû aussi à ton pacte, ton caractère de femme ménopausée aurait pu te donner la puce à l’oreille sur ce su-»

Sydney aurait dû se reconvertir dans le foot car ce soir-là, un curieux qui passait par là après une soirée trop arrosée ayant cru voir un dragon miniature voler par la fenêtre du second étage d’un entrepôt désinfecté. Regardant la lune en mettant le sac sous son épaule, Sydney dématérialisa son armure pour être de nouveau vêtu d’un jean et d’un t-shirt. Kuzutetsu ? Ça va lui rappeler des souvenirs tout ça. Pas le genre de ville qu’elle aurait revoir mais Syd sait qu’elle devrait peu être se faire un peu oublier aux Etats-Unis, la discrétion n’ayant jamais été son fort.

Physique :

De taille moyenne pour une japonaise, cette nippo-américaine n’a rien de bien frappant et collerait même au cliché de la gamine sportive avec pas un poil de graisse et un petit manque de forme féminine qu’elle tient de sa mère. Le côté japonais s’arrête pour ainsi dire là, le reste elle le tient de son père avec des cheveux châtains lui tombant jusqu’à la nuque, yeux bleus frôlant parfois le côté provocateur, cette fille est mignonne sans pour autant chercher à écraser les critères des tops model elle le tient en bonne partie grâce à son côté naturel. Ses tenues décontractées misant sur le pratique le prouvent. Une fille qui transpire la joie de vivre, du moins à priori car la réalité est un peu différente. Lors de ses escapades nocturnes, si elle estime que ses interlocuteurs sont une perte de temps, Fire Spear n’est pas franchement la plus aimable des personnes et ce détail se lit assez bien sur son visage à cause d’un manque de patience assez évident. La croiser sous cette forme, si on ne possède aucune capacité magique ou surnaturel, les témoins auront quelques trous de mémoire assez mineurs sur son visage, un effet secondaire que l’on remarque assez souvent chez un individu lambda quand il croise une Magical girl.

Caractère :

Sydney, c’est la copine de classe avec qui on sympathise assez facilement… ou le copain de classe vu sa capacité à mieux tenir une conversation sur les grosses cylindrées que sur les dernières modes. Friande d’adrénaline, le côté garçon manqué est assez marqué sans pour autant figurer parmi les cas sociaux de la classe. Fêtarde, elle reste surtout plus américaine que japonaise avec un côté yankee qui se sent assez facilement. Par ignorance ? C’est surtout qu’elle a juste envie de ne pas se prendre la tête. Flemmarde de nature, elle l’est encore plus en cours, où seul le sport éveillera chez elle un quelconque intérêt durant son cursus scolaire pour, disons, ne pas trop rouiller.

Voilà ce que l’on peut dire de Syndney dans le quotidien et pourtant ce comportement se sent bien plus lors de ses sorties nocturnes. Il faut savoir que la miss ne fait aucun effort quand il s’agit de se façonner une fausse identité. Le côté mature est plus visible mais c’est surtout celui de la femme déjà blasée de la vie qui se remarquera le plus. Le fait que rien n’est changé depuis quinze ans n’a fait qu’accentuer un caractère de « mal baisé » quand il s’agit de trouver une solution à une menace venant d’une autre dimension. Le problème, quitte à s’attirer les foudres des justiciers en herbe, Fire Spear les préfère expéditive car n’aimant « pas se prendre la tête » comme elle dit si bien, préférant la bonne vieille défenestration que de perdre son temps à faire la morale.
 
Autre :
Vétérane parmi les Magical girl qui ne veut pas crever malgré un taux de mortalité élevé dans ce métier, ses pouvoirs ont grandi avec le temps et en quinze ans de temps, lui donne un sacré potentiel de destruction. Ses « consœurs » retiendront surtout que Fire Spear n’est rien d’autres qu’une grosse cinglée qui explosent tout ce qu’il y a autour d’elle, lui offrant de jolis surnoms tels que « Miss Dommage Collatéraux » ou « Gazoduc » puisque les médias (souvent surveillé de près dès qu’il s’agit d’affaire paranormal), on tendance à accuser les fuites de gaz.
 
Sydney profite d'artefacts mélangeant technologie et magie. C’est donc une lance basée faisant sa taille basée sur l’élément de feu avec laquelle elle se bat. Ses bottines permettent de défier par moment les lois de la gravité et ses gantelets lui octroies une force bien au-dessus de la norme. Ce matériel est lié à elle et elle se doit se doit de l’invoquer comme le ferait n’importe quelle Magical girl digne de ce nom. La robe en tissu, décoré de quelques pièces métalliques d’origine inconnue, est une armure plus robuste qu’elle n’y parait et à tendance à finir en morceau à chaque coup que violent que sa porteuse reçoit.

Washark étant une entité extra-dimensionnelle d'origine inconnu, Sydney n'est rien d'autres que son bras armés et le représente, même si l'entente entre eux deux est parfois difficile et que le respect de la miss envers son patron a fini par disparaître aux fils des ans. Elle ne sait pas grand chose de lui et elle le soupçonne de ne pas en savoir grand chose non plus.

Sans ce matériel, Sydney n’est rien d’autre qu’une fille de 17 ans qui a les capacités d’une fille de son âge, sportive et entraînée mais qui n’a rien de surhumains malgré qu’elle sache bien cogner. Elle peut aussi se venter de s’y connaître en surnaturelle avec des connaissances que ne peut pas avoir un humain lambda. Syd est au courant de Terra puisque c’est son job de s’occuper de ce qui passe les portails et qui viennent faire le souk sur Terre.

Sydney est fauchée et ne peut pas réclamer de bourses d’études sans éveiller les soupçons et le métier de Magical girl n’est pas reconnu au Pôle Emploi, ce qui l'oblige à multiplier les petits jobs. Elle a malgré tout un appartement à Kuzutetsu à son nom, qu’elle a réussi à avoir avec l'argent du divorce avec son ex.

Comment avez-vous connu le forum ? DC de Ayumi Sayako et Ryiah Sylphenir

"Je reconnais avoir pris connaissance du contenu du topic sur le traitement automatisé des données personnelles qui est fait par l'hébergeur de LGJ".
« Modifié: lundi 24 septembre 2018, 00:13:27 par Sydney Hutchins »

Darth Vallon

Créature

  • -
  • Messages: 348


  • FicheChalant

    Description
    Pas tout à fait Neko, crée par l'homme. Supporte pas la notion de servitude et de soumission de sa personne, mais cède toujours à sa curiosité maladive !
    Tout est bon pour apprendre, après tout la vie est, pour lui, aussi jetable qu'un mouchoir, elle est donc là pour être utilisé !

Re : Sydney Hutchins

Réponse 1 vendredi 21 septembre 2018, 19:08:33

Rebienvenue !

(Enfin quelqu'un qui peut parler tout seul aussi d'un point de vue extérieur ;D )

Cassidy Green

Avatar

Re : Sydney Hutchins

Réponse 2 vendredi 21 septembre 2018, 20:07:51

re bienvenue ;D
Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre ;D

Princesse Alice Korvander

Humain(e)

Re : Sydney Hutchins [Alice]

Réponse 3 vendredi 21 septembre 2018, 23:08:00

Oh, une magical girl garçon manqué ;D

Re-Bienvenue sur le forum !

Bon courage à Kuzutetsu !

Tu es VALIDÉE !

Grayle le pérégrin

Humain(e)

Re : Sydney Hutchins [Valicidée !]

Réponse 4 dimanche 23 septembre 2018, 23:00:21

J'adore le personnage ! bienvenue :)

Mitake Ran

Humain(e)

Re : Sydney Hutchins [Valicidée !]

Réponse 5 lundi 24 septembre 2018, 00:19:16

Re bienvenue... Et bonne chance au lycée :P


Répondre
Tags :