Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Syria

Avatar

  • -
  • Messages: 54


  • Fiche

    Description
    Une succube (je suis la fille de Tessia) + une humaine = une succube avec des sentiments comme l'amour, l'amitié, etc. Perturbant, n'est-ce pas ?

Anges & Démons [Yeratel]

novembre 01, 2016, 12:40:48 am

D'après ma mère, des anges seraient actuellement en patrouille pour venir la mettre hors d'état de nuire. Peuh ! J'aimerais bien les voir ! Et surtout j'aimerais bien les voir essayer d'affronter ma mère et finir dans son lit.
Elle me dit de faire attention et que je ne dois pas sortir seule mais par souci de simplicité, et un peu par esprit de contradiction, je rentre du lycée seule cette fois. Mais je ne suis pas folle et j'ai pris le soin de masquer le plus possible mon aura démoniaque. Maintenant, à part si un ange me serre contre lui pendant dix minutes, il ne sentira pas mon aura. Je traverse le parc, comme à mon habitude, et tant mieux si un individu essaie de me violer. Cependant, cette fois, je ne tombe pas sur un violeur mais sur un tout autre type d'agresseur. Un homme bien bâtit, blond et franchement attirant se balade dans le parc. Je le suis discrètement alors qu'il s'écartait un peu des endroits très fréquentés. Il va vers les petits chemins plus tranquille, ceux sur lesquels on va quand on veut être seul et ceux sur lesquels des prédateurs peuvent vous agresser.

Il se dirige vers un sentier qui longe la forêt, s'enfonçant même légèrement dans le sous-bois à un moment. Je décide d'utiliser une ruse vieille comme le monde pour l'attirer encore plus loin. Je m'enfonce d'une trentaine de mètres dans les bois en me déplaçant à pas de loup, pour ne pas qu'il me repère. Un fois hors de son champ de vision, j'imite la voix d'une petite fille qui pleure. Certes, cette façon de procéder est vieille mais elle reste efficace. Et parmi tous les démons, les succubes font partie des meilleures en terme de tromperie et d'imitation.
Je grimpe ensuite aussitôt à un arbre et m'assure d'être bien cachée dans les feuillages en attendant la venue de l'homme. Soit il vient comme prévu, soit il n'a vraiment pas de cœur. Qui n'aiderait pas une pauvre petite fille perdue dans les bois ?

Une fois le beau blond arrivé, je l'observe depuis ma branche et ne fais pas un bruit. Je ne le quitte pas des yeux alors qu'il cherche la petite fille. Plus je le regarde, plus je le trouve beau. Mmmm, qu'est-ce qu'il me donne l'eau à la bouche !
Au bout d'un moment, je descend d'une ou deux branches, toujours silencieuse, puis je m'assois sur une branche un peu plus basse. Je place mes deux jambes du même côté de la branche et les balance légèrement. J'inspire un bon coup et interpelle l'homme.

- Vous êtes perdu monsieur ?

Je souris innocemment et n'attend pas sa réponse pour poursuivre.

- Désolé de m'être perchée mais ya pas mal de gens pas très fréquentables qui rôdent en ce moment donc dans le doute...



Yeratel

Avatar

Re : Anges & Démons [Yeratel]

Réponse 1 novembre 01, 2016, 03:03:31 am

Yeratel, Commandant de la sixième infanterie séraphine sur Terre et sur Terra commença sa nouvelle rotation de surveillance sur Terre. Voilà déjà plusieurs mois qu'il était parti pour Terra dans le but de diriger ses troupes. Un difficile affrontement contre une confrérie de sorcières l'avait obligé à rester là-bas. Laissant la ville de Seikusu redevenir un territoire de forte affluence démoniaque. Il y avait beau avoir toujours des séraphins en poste, sans leur commandant leurs actions restaient inefficaces. D'autant que Yeratel n'avait toujours pas trouvé de Lieutenant pour le seconder dans sa tâche, ici, sur Terre.

Revenu depuis seulement trois jours, il n'avait pas perdu de temps et s'était remit rapidement à la tâche. Il savait qu'une meute de goules sévissaient dans les sous-bois de la ville. Des créatures constituées de masse sombre, marchant à quatre pattes avec des crocs recourbés, longs et tranchants. Seul  la Lumière ou le Feu pouvaient les anéantir. Connaissant les techniques de chasse de ces créatures, qui se nourrissent de l'essence de vie de leurs victimes qu'ils ponctionnent avec leurs crocs. Il sait qu'elles agissent la nuit dans les lieux peu reculés.

C'est pourquoi il se promenait dans le parc à la nuit tombée. En ville, quand il risquait de tomber sur des mortels, il était vêtu comme un civil lambda. Il avait un long manteau d'hiver noir en feutre, sur un polo bleu marine et un jean. Il pouvait à tout moment faire apparaître son armure de métal scintillante, alors autant ne pas attirer l'attention. De plus, ses ailes étaient rétractables, ne laissant aucune trace apparente, bien qu'une créature magique pouvait sentir la différence au toucher, ayant deux légères bosses sur ses omoplates.

Il fouinait donc dans chaque recoin à la recherche de résidus magiques démoniaques qui pouvaient le mener à sa cible. Il prenait soin de semer le moins possible ses propres résidus, dans l'espoir de ne pas faire fuir ses proies. Soudain, des pleurs se font entendre, à quelques dizaines de mètres dans les bois. Il se dirige dans cette direction, prenant le soin de ne pas courir, pour repérer le plus tôt possible un éventuel guet-apens. La Lune était quasiment pleine et très lumineuse, inutile de déployer son épée de lumière pour s'éclairer. Naviguant entre les arbres, il tente de retrouver la personne qui a produit les pleurs. Mais plus aucun son ne vient l'aider à la retrouver.

Au détour de ses recherches, une voix en hauteur l'interpelle. Levant la tête, il découvre une demoiselle sur un arbre, perchée. Elle est assise à deux branches au-dessus de lui. Il se demande comment elle a fait pour grimper ainsi. C'est surement une bonne gymnaste, pense-t-il, ignorant sa vraie nature. Il était tout de même méfiant, ce n'était pas rare de voir des jeunes traîner dans les bois, mais une jeune fille seule et isolée qui s'amuse à grimper aux arbres, ce n'était pas courant pour lui. Il se contenta d'un mouvement de tête pour répondre non à sa question, continuant d'observer les alentours.

La demoiselle insista pour entamer une conversation et s'expliqua sur le fait qu'elle était monté sur un arbre. Il décida de sortir de son mutisme.
Pourquoi rester vous ici alors, si vous savez que des gens peu fréquentables rodent ? Lui aussi pose sa question sans attendre de réponse et préfère repenser à la fille qu'il a entendu pleurer. Vous n'auriez pas entendu des pleurs, venant probablement d'une femme ou jeune fille ? Ou peut-être l'avez vous vu ?


Répondre
Tags :