Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Ike St. Cloud

Humain(e)

  • -
  • Messages: 69


  • Fiche

    Description
    Auteur-compositeur-interprète, électro-pop à la voix suraiguë, idole des jeunes.
    
    1m68, 45 kg, méchamment coloré, sautillant et électrique.

Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

samedi 30 janvier 2016, 00:03:27

La cuvette des toilettes était d'une blancheur immaculée. Elles étaient tout en céramique, jolies et surmontée d'une lunette ovale, également d'un blanc impeccable. À mi-profondeur du bassin d'eau claire, un petit tuyau destiné à lâcher un jet marquait leur conception japonaise. L'accoudoir, commandant le mécanisme par le biais de plusieurs boutons colorés, était situé à gauche et paraissait en parfait état. Un petit bloc bleu marine diffusait une odeur iodée discrète mais agréable.

D'un geste brusque Ike ouvrit la porte du cabinet et tomba aussitôt à genoux devant la cuvette. La propreté maniaque du bassin prit fin quelques secondes plus tard lorsque pris d'un spasme, le jeune homme régurgita son dernier repas. Il parvint cependant à ne pas trop déborder.

C'est bien, t'as assuré ce soir, fit un homme en costume gris qui se tenait debout derrière lui. Tu leur en as mis plein la vue. J'ai discuté avec le maire, il est très content qu'on soit passés.

Le chanteur ne répondit pas de suite, et subit un second hoquet fut plus violent, qui couvrit la céramique d'une mousse brun clair.

Même pour les petites salles ça te fait ça ? Seikusu c'est pas non-plus le Fukuoka Dome de Tokyo.
Ce sont les… petites les… pires… quand tu peux compter les regards… c'est le pire.

Essoufflé, il cracha encore, mais ce ne fut plus que de la bile et de la salive : il ne restait plus grand-chose dans son estomac. Les yeux rouges, il appuya sur le bouton commandant à la chasse d'eau et se releva.

C'était le dernier, tu n'as plus de concert prévu les deux prochaines semaines. Tu vas pouvoir souffler un peu.

Ike hocha la tête. L'agent se dégagea de l'entrée de la cabine pour le laisser sortir. La porte de la loge était juste adjacente. L'adolescent retira sans attendre son tee-shirt – un habit blanc pailleté barré de deux grands éclairs au niveau du torse -- qui était collant de sueur. Le reste de ses habits finit aussi vite à ses pieds. À présent complètement dévêtu, il bouscula de la main plusieurs cintres accrochés en hauteur sur une barre métallique.

Je me doucherai à l'hôtel, ici c'est juste trop naze, fit-il en saisissant un débardeur rouge.
Tu vas pas à l'hôtel directement. T'as une rencontre ici avec un fan.
Oh sérieux ? Fais chier.

Le chanteur grimaça un instant sous le coup de la frustration, et se retourna avec un regard noir pour son agent, son habit à la main.

Fais chier. Qui est le connard qui m'a collé ce truc ?
Moi. C'est la campagne de pub avec NewsGroup Japan. Le label touche 70 000$ rien que pour cette soirée.
T'es un sacré connard JK. Un sacré connard cupide.
Tu te plaindras à ton père gamin, je touche zéro là-dessus.

JK combinait en quelque sorte les deux difficiles métiers qu'étaient agent artistique et gouvernant pour star adolescente. C'était un grand asiatique, sévère de visage et assez carré d'épaules, et qui dans le même contexte pouvait facilement passer pour un garde du corps.

Ike poussa un long soupir en enfilant le débardeur.

J'ai dix minutes ?
Deux : je vais le chercher.

L'agent tourna les talons et sortit de la loge. L'heureux fan élu avait dû recevoir comme consigne d'attendre devant l'entrée des artistes après le concert – elle se trouvait à l'arrière du grand bâtiment circulaire. Elle devait être gardée par un ou deux gorilles ; mais il n'y avait ensuite qu'un couloir à traverser pour se retrouver en face de la loge.

TE PRESSE PAS ! lui cria l'adolescent en refermant la porte derrière lui.


♪                ♪

Quelques minutes plus tard, on frappa à cette même porte.

Ike s'était entièrement changé. Il portait toujours le débardeur coquelicot et avait opté pour un jean slim serré et noir assez simple. Les fans appréciaient généralement de le voir dans des habits plus simples que lors de ses apparitions publiques, le chanteur l'avait remarqué. Ils se sentaient plus intimes avec lui. Pour accentuer le côté naturel (et parce qu'il n'avait pas eu le temps), il avait aussi renoncé à se démaquiller. De près, le make-up violet et noir de ses yeux bleus paraissait un peu excessif, mais c'était nécessaire pour les faire ressortir sur scène.

La loge s'était aussi rangée comme par miracle. Outre le classique trio miroir, coiffeuse, chaise tournante – et les nombreux vêtements accrochés en hauteur, elle ressemblait à un petit salon. Trois poufs cylindriques recouverts de cuir blanc étaient disposés sur un côté, en face d'une longue banquette à l'air douillet (sur laquelle l'adolescent était assis, les jambes croisées) et autour d'une table basse, ronde, en verre. Une grande photographie sépia de Seikusu était encadré sur le mur opposé. Dans un coin, un petit frigo. Le sol était une moquette crème qui se mariait bien avec les tons beiges et marrons de la salle.

Yes, entre ! lança le chanteur avec enthousiasme.

Timothé A. Chouinard

Humain(e)

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 1 dimanche 31 janvier 2016, 22:05:43

Aujourd'hui, Timothé devait passer une journée tout à fait banale. Il n'y avait pas Lycée et il avait un week-end entier de libre. D'ordinaire il le passait à lire, que ce soit chez lui ou à la bibliothèque de la ville. Parfois ses parents décidaient d'aller lui faire prendre l'air et ils allaient se balader dans le parc ou visiter un musée. Le jeune garçon aimait bien ce genre de sortie, mais à vrai dire il trouvait parfois la curiosité de sa mère adoptive un peu exacerbée. Elle était folle de pays, ça se voyait tout de suite et elle tenait vraiment à ce que sa nouvelle petite famille partage cette passion et l'accompagne partout où elle allait. Très amoureux de sa femme, Clark la suivait volontiers dans ses folies et imaginait sans doute qu'il en était de même pour Timothé. Mais notre garçon n'était pas aussi emballé que ça par le Japon. Bien sûr, ça avait son charme. Mais il préférait de très loin la belle ville de Londres. C'est là-bas qu'il avait ses meilleurs souvenirs.

Pourtant aujourd'hui ne serait pas une journée banale. Lorsqu'il arriva dans la cuisine encore endormit, ses parents l'attendaient de pieds fermes, postés l'un à côté de l'autre près de la table avec un espèce de sourire victorieux. Il se tramait quelque chose, c'était évident. La dernière fois qu'il avait vu ses parents adoptifs se comporter ainsi, c'était à son dernier anniversaire, au moment de lui offrir son cadeau.

- Ah Tim ! Te voilà enfin ! S'exclama Clark avec bonne humeur. Approches-toi, regarde, Diane t'as préparé un super petit déjeuner !

Loin de paraître follement excité par la situation, le jeune garçon s'installa devant son assiette et commença à manger en silence. Ses parents trépignaient en l'observant, se retenant sans doute de ne pas cracher le morceau avant qu'il ait terminé. Et à peine sa dernière bouchée avalée justement, sa mère adoptive lui tendit une enveloppe.

- Tiens, c'est pour toi mon chéri. Clark et moi avons pensé que ça pourrait te faire plaisir.
- Nous ne pensions pas gagner un tel prix, mais... enfin je suis certain que ça va te plaire
, ajouta l'homme.

Un peu hésitant, Timothé ouvrit l'enveloppe avec soin et en ira un billet multicolore avec écrit en grand : « Félicitations, vous avez remporté notre concours ! ». Le garçon n'eut pas le temps de lire la suite que ses parents adoptifs s’empressèrent de lui raconter qu'ils avaient participé à un concours et avait gagné une place de concert et un tête à tête privé avec la star la plus prisée du moment : Ike. Tim avait déjà entendu parler de lui, notamment à la télévision ou à la radio.  C'était un chanteur très populaire chez les jeunes en ce moment et tout le monde ne voyait que par lui.
Le jeune garçon fixa le billet avec circonspection. A vrai dire ce n'était pas trop son style de musique, mais Diane et Clark s'intéressaient peu à ses hobbies finalement. Ils imaginaient sans doute que leur petit Timothé adoré dansait sur les titres de cette star tous les jours.
Pour ne pas les froisser, Tim esquissa un sourire et les remercia chaleureusement.

C'est ainsi qu'il se retrouva l'après-midi même dans la voiture familiale, direction la salle des concerts de Seikusu. Ils auraient tout juste le temps d'investir leur chambre d'hôtel, de se changer et de se rendre au concert.
Tim avait accepté de porter les vêtements que lui avait prit sa mère adoptive pour l'occasion. Une chemise blanche élégante et un pantalon de lin noir. Sans doute que les garçons en son temps portaient ce genre de choses, mais pour un concert du type pop électronique d’aujourd’hui... c'était carrément ringard. Mais Timothé avait l'habitude d'être décalé et se ficha royalement de se retrouver au milieu d'une bande d'adolescents multicolores et déchaînés.
Le concert fut un véritable succès, tous les gens présents étaient ravis. Timothé, lui, se contenterait de dire que les sonorités n'étaient pas si désagréable que ça l'oreille et la voix du chanteur très correcte.

Quelques minutes après la fin du concert, Diana le poussa vers un coin discret sur le côté de la scène où se trouvaient plusieurs personnes, dont des agents de sécurité. Elle leur expliqua qu'ils avaient gagnés le concours et au bout d'un moment, un homme assez costaud les rejoignit et fit signe au garçon de le suivre. Les accompagnateurs n'étant pas autorisés, la femme déposa un gros baiser sur la joue du garçon et le regarda s'éloigner.
Timothé était un peu anxieux. Comment expliquer à tous ces gens qu'il n'avait rien d'un fan ? Il aurait préféré laisser sa place à l'une des groupies qui s'était à moitié évanouie tout à l'heure devant la scène.
L'homme qui le guidait commença par le fouiller soigneusement, puis lui demanda d'attendre encore un peu pendant qu'il répondait à un coup de fil. Comme il eut l'air de se rendre compte que ça prendrait plus de temps que prévu, il fit finalement signe à Timothé de frapper à la porte au bout du couloir. C'est avec un pas hésitant que le garçon s'avança et frappa à la porte.
Presque aussitôt, une voix enjouée l'invita à entrer. Tim posa sa main sur la poignet et la tourna lentement, entrant timidement dans la pièce.

Il fut assez impressionné par la beauté de l'endroit. Aucun doute, il fallait être une sacrée célébrité pour avoir une loge pareille. Assez rapidement, il aperçut la star assise confortablement sur un canapé. Un peu intimidé, planté à seulement un pas de la porte qu'il avait refermée derrière lui, Tim resta silencieux, observant le jeune homme un peu plus âgé que lui qui se trouvait être le fameux Ike St. Cloud. Ce dernier serait sans doute surpris d'avoir à faire à une statue muette plutôt qu'à un fan hystérique.

Ike St. Cloud

Humain(e)

  • -
  • Messages: 69


  • Fiche

    Description
    Auteur-compositeur-interprète, électro-pop à la voix suraiguë, idole des jeunes.
    
    1m68, 45 kg, méchamment coloré, sautillant et électrique.

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 2 mardi 02 février 2016, 00:54:31

On l'aura deviné, Ike n'avait pas très envie, ce soir là, de rencontrer qui que ce soit, qu'il soit fan ou non. Le concert, et c'était compréhensible sans doute, l'avait épuisé. Il avait passé un peu moins de trois heures à chanter et à bondir sur scène, presque sans aucune interruption. La chaleur des projecteurs, que sa scénographie voulait nécessairement extrêmement nombreux, celle de la pyrotechnie presque aussi abondante, et l'effort physique, lui faisaient généralement perdre près de deux kilos à chaque fois, alors qu'il n'était déjà pas bien épais. Les critiques pouvaient dire ce qu'ils voulaient sur son style musical ou esthétique, mais une chose était sûre : bien ou mal, l'adolescent y mettait toute son énergie.

Heureusement, il savait assez bien conserver les apparences. Ce n'était pas de la réelle hypocrisie : être agréable avec les gens qui le percevaient comme une icône, même dans les pires situations, était devenu une seconde nature. Il se sentait comme un devoir d'entretenir son propre mythe, et cela avait toujours servi son image. Ce soir ne ferait pas exception. Il contiendrait son humeur.

Hey, bonsoir ? fit-il avec un petit rire au jeune homme qui n'avait pas encore remué les lèvres.

Ce n'était pas la première fois que quelqu'un était submergé par les sentiments en le voyant. Ca lui faisait un peu bizarre, mais on s'habituait à tout. Même aux jeunes femmes s'évanouissant lorsqu'il retirait son tee-shirt. Ike n'était pour autant pas très psychologue, et ne sut pas faire la différence entre un hébétement dû à la situation et une véritable vague d'émotions. C'était que les garçons réagissaient parfois un peu différemment de son public féminin, ils étaient peut-être plus dans la retenue.

Un garçon d'ailleurs ; ça changeait un peu de la gentille fan habituelle à qui il aurait tenu un discours charmeur. Non, si ce n'était pas une fille, alors ce devait probablement être un homosexuel. Le chanteur n'était pas dupe : si sa musique fonctionnait bien dans les milieux jeunes en général, les seuls susceptibles d'aduler assez sa personne elle-même pour participer à ce genre de concours appartenaient souvent à ses deux catégories. Ce n'était pas pour lui déplaire. D'autant que celui-ci était assurément mignon, sous ses airs de type qui ne savait pas ce qu'il faisait là. Cette nonchalance ne manquait pas d'amuser Ike.

Ben, vas-y installe-toi. Fais comme chez-toi. My loge is your loge.

Il lui montra indifféremment d'un ample mouvement de la main un des trois poufs, ou la place restante sur la banquette.

Du coup... le concert t'a plus, ça a été ? Qu'est-ce que tu penses de ma cover de Get Lucky ? C'est la première fois que je la faisais en live ce soir. Il y a quelques notes pas faciles à chopper sur le refrain, c'était un peu la pression quoi !

Le chanteur tendit le bras pour attraper la bouteille d'eau déjà à demi-entamée qui était posée sur la table basse devant lui. Il en bu plusieurs gorgées, puis la reposa et poursuivit :

Excuse, on m'a pas du tout briefé ! Tu t'appelles comment, d'où tu viens, c'est quoi ton dessert préféré ?
« Modifié: mardi 02 février 2016, 21:43:20 par Ike St. Cloud »

Timothé A. Chouinard

Humain(e)

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 3 mardi 02 février 2016, 18:28:15

Timothé hésitait encore beaucoup sur la conduite à tenir. Faut dire qu'il avait pas l'habitude de se retrouver devant une star de la musique ou même une quelconque autre personnalité. Il aurait bien aimé sourire ou dire quelque chose, mais il y avait comme un blocage. S'il souriait comme ça, tout à coup, il aurait l'air bête non? Et parler, oui, mais pour dire quoi au juste ? Peut-être que s'il commençait pas dire « bonjour » ce serait un début ?
Mais rien en voulait apparemment sortir d'entre les lèvres du garçon qui continua stupidement à fixer la star installée dans son canapé. Lui aussi avait l'air perplexe face à cette statue de chair qui le fixait. Heureusement, il n'était pas aussi nerveux que Timothé et finit par briser la glace. Il lui souhaita bonsoir. Voilà, s'il avait dit « bonjour » il aurait eut l'air tout aussi bête en fin de compte. Parce qu'il commençait à se faire tard en fait. Et à cette heure on ne disait plus bonjour. Enfin bref.

Devant le silence contrit du jeune garçon, Ike l'invita à s'installer sur un des sièges que possédait les pièce. Le regard de Timothé passa d'un pouf à l'autre, puis à la banquette, avant de revenir aux poufs. Après une ou deux secondes de réflexion, il finit par s'approcher timidement de l'un des poufs, à une distance raisonnable de la star. Pas trop loin pour ne pas paraître impoli, mais pas trop près non plus pour que ça paraisse gênant.

Ike lui parla du concert, de son nouveau tube et de la difficulté qu'il avait eut à la chanter sur scène tout à l'heure. Timothé n'y connaissait pas grand chose à la chanson, lui-même était un bien piètre chanteur. Lorsque la star but une gorgée d'eau, le lycéen observa d'un air distrait le mouvement familier que fit sa gorge lorsque l'eau coula à l'intérieur. Il s'attardait souvent sur des détails bizarre comme ça.
Lorsque Ike lui demanda soudain son nom, d'où il venait et quel était son dessert préféré, Tim sortit brutalement de sa rêverie et ouvrit enfin la bouche :

- Heu... Timothé. J’habite à Seikusu. Et j'aime bien la mousse au chocolat.

Bon, cette dernière information n'était sans doute pas obligatoire, il s'en rendait bien compte, mais c'était sortit tout seul. Tim fixa ses pieds une seconde, puis regarda de nouveau la loge tout autour de lui avant d'ajouter :

- Je trouve que tu t'en es très bien tiré tout à l'heure. C'était bien. Mais tu sais, ce sont mes parents adoptifs qui m'ont inscrit pour que je puisse te rencontrer. Pour tout t'avouer... j'avais encore jamais écouté une seule de tes chansons avant ce soir.

Il espérait qu'il ne le prenne pas mal, mais Timothé était réputé pour son extrême franchise. Il cachait rarement ce qu'il pensait, quitte à parfois paraître un peu déplacé.
Le lycéen louchait maintenant sur les cheveux colorés de son hôte, qu'il ne trouvait pas si mal que ça finalement. Sur lui, ça rendait bien.

Ike St. Cloud

Humain(e)

  • -
  • Messages: 69


  • Fiche

    Description
    Auteur-compositeur-interprète, électro-pop à la voix suraiguë, idole des jeunes.
    
    1m68, 45 kg, méchamment coloré, sautillant et électrique.

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 4 lundi 15 février 2016, 23:49:27

Le chanteur commença à écouter son interlocuteur, le gratifiant d’un regard qui se voulait concerné. Il savait y faire avec les fans : il savait que pour qu’ils soient heureux, il fallait qu’ils se sentent un peu spécial vis-à-vis de lui. Aussi faisait-il en sorte de sembler intéressé. Mais tout de même, il sortait de concert et sa capacité de concentration n’était pas à son plus haut. Aussi il ne tarda pas à reprendre en main sa bouteille d’eau pour la porter de nouveau à sa bouche.

Pendant qu’il buvait, Ike hochait la tête avec un air approbateur. Jusqu’à la dernière phrase qui le fit brusquement s’interrompre. Il toussota quelques instants. Un peu d’eau était arrivé à la frontière de ses bronches, il avait manqué d’avaler de travers.

Ow…

Écartant cette fois définitivement sa bouteille, l’adolescent affichait à présent une certaine perplexité. Il fronça les sourcils, non-pas sévère mais un peu embêté, et détourna quelques secondes les yeux. Il ne s’était pas attendu à ça, et passé un moment de stupéfaction, sa surprise se manifesta par un rire sincère.

Woah Tim’, celle-là on me l’avait pas encore faite !

Ike passa la main dans sa chevelure multicolore, se frottant la tête avant de refaire face au garçon et de lui sourire, plus calme.

C’est bien, ça m’aide à pas prendre la grosse tête ! On a pas d’image l’un de l’autre, pas d’attente, c’est moins la pression pour nous deux : cool cool. Eh… welcome dans mon univers alors ! Je m’appelle Ike, j’suis chanteur. Enfin j’essaie. Et toi, tu fais quoi de beau ?

Il ouvrit grand les bras, un geste symbolique assez caricatural.

Ils ont bon goût tes vieux n’empêche ! Adopté alors ? Sujet sensible ?

Il trouvait un peu étrange que Timothé ait spécifiquement utilisé le terme adoptif pour désigner ses parents. Le chanteur se disait que s’il n’avait pas voulu que ce soit un sujet, il s’en serait abstenu. Autrement, il savait repérer les brèches dans la conversation, il ne s’en privait donc pas. D’autant qu’avec ses yeux brillants d’une intelligence certaine et son air perdu et timide, Ike ne trouvait pas son interlocuteur désagréable à regarder. Plus question d’expédier la rencontre.

S’appuyant sur le dossier d’une main, la pop-star se leva avec énergie de la banquette. D’un pas leste il fila vers le petit frigo et mit un genou à terre pour se trouver à bonne hauteur.

Je te prends une bière ? Il y a de la XH. Pas too strong pour toi ?

C’était une bière japonaise, en canette, qui ressemblait assez à son équivalent belge : assez amer, plutôt forte, peut-être pas pour les papilles les plus novices.

Timothé A. Chouinard

Humain(e)

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 5 mercredi 17 février 2016, 15:52:21

Timothé était un garçon qui écoutait pas mal de musique. Ça lui permettait entre autre de s'évader, de penser à autre chose qu'à son passé qui lui revenait sans cesse. A sa place, d'autres seraient certainement passé à autre chose, auraient tourné la page et auraient profité de la vie. Mais il n'avait pas réussit et malgré ses efforts il faisaient toujours des cauchemars et pensait souvent à James, à ses mais de l'orphelinat ou encore à sa mère dont il se souvenait à peine du visage. Il s'était replié sur lui-même et était resté un garçon très introverti et solitaire, ne parvenant pas à se faire de amis au Lycée. Mais en avait-il réellement envie ? Peut-être qu'au fond il préférait rester seul, persuadé que personne ne pouvait l'aider ou le comprendre.

Ike l'avait écouté sans l'interrompre, prenant une novelle fois une gorgée d'eau, puis manqua de s'étouffer lorsqu'il réalisa que le jeune garçon en face de lui n'était pas un vrai fan et qu'il n'avait jusqu'ici jamais écouté une seule de ses chansons. Enfin à dire vrai, il avait bien du entendre quelques notes à la télé, mais sans vraiment y prêter plus d'attention. Tim préférait des sons plus... mélancoliques. Plus calmes.

Le jeune garçon parut assez désolé d'avoir autant choqué le chanteur. C'est vrai qu'il pouvait mal le prendre. S'il avait pu, Timothé aurait bien échangé sa place avec un vrai fan, mais c'était un peu tard maintenant. Heureusement Ike parut le prendre assez bien et lui souhaita même la bienvenue dans son univers. Il lui demanda aussi ce qu'il faisait de son côté avant de dire que ses parents adoptifs avait bon goût, se demandant si le sujet de l'adoption était sensible. Sous le compliment, le jeune garçon rougit un peu puis répondit :

- Je suis au lycée... je voudrais devenir avocat. Et... disons que j'aurais préféré rester avec mon précédent père adoptif.

Oui, Tim avait adopté deux fois. Mais pour lui, il n'avait jamais eu qu'un seul père et c'était James. Pas l'immonde connard qui l'avait hait, battu et avait même tenté de le tuer avec une hache dans la grande. Il frissonna à ce souvenir et reprit un peu ses esprits lorsque Ike se dirigea vers un frigo pour lui proposer une bière.

- Heu... non, ça ira très bien.

En vérité il n'avait jamais bu de bière, ni même d'alcool en générale. Mais pour ne pas avoir l'air plus idiot, il préféra s'abstenir de le lui avouer. Lorsque le chanteur revint et lui tendit la canette de bière, la jeune garçon la prit et renifla la boisson avant d'en prendre une gorgée.
Très surpris par le goût assez fort, il ne put s'empêcher de tousser, manquant de peu de tout recracher. Ce n'était pas foncièrement mauvais, mais il ne s'était pas attendu en ça, tout simplement. Un peu gêné, il essuya sa bouche du revers de sa main libre et regarda Ika avec un sourire gêné :

- Pardon... je suis pas habitué.

Décidément, Ike allait finir par penser comme les autres : qu'il était attardé et complètement stupide.  Pourtant Tim aimerait bien s'en faire un ami. Pour une fois, ça ne lui ferait pas de mal. Même si c'était sans doute un peu ambitieux que de devenir l'ami d'une célébrité comme lui. Mais Tim le voyait avant tout comme un jeune homme un peu plus âgé, ce qu'il était vraiment, et pas seulement comme la super star de la chanson. S'éclaircissant la voix, Tim finit quand même par reprendre une gorgée de bière, sans tousser cette fois. Puis il osa poser une question :

- Est-ce que tu as beaucoup d'amis ? Je veux dire... ça doit pas être simple de se faire de véritables amis pour une star tout le temps en tournée, non ?

Voilà une bonne question. Il attendit donc la réponse en regardant timidement l'artiste. C'était peut-être aussi un stratagème pour ne pas trop s'étendre sur son passé.

Ike St. Cloud

Humain(e)

  • -
  • Messages: 69


  • Fiche

    Description
    Auteur-compositeur-interprète, électro-pop à la voix suraiguë, idole des jeunes.
    
    1m68, 45 kg, méchamment coloré, sautillant et électrique.

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 6 jeudi 18 février 2016, 03:14:37

Sa propre bière en main, Ike retourna se jeter sur le pouf adjacent à celui de Timothé. Il y avait un peu moins de distance, de cette manière ; mais il arriva sur le dos, presque allongé et pour sa part très détendu.

Layer, wow, tu dois gérer à l'école ! Moi je pourrais juste pas. Étudier la loi... je trouve ça déjà chaud de juste la respecter vite fait. Mais tu me fileras ton numéro eh ! J'ai jamais réussi à m'entendre avec ces types là.

Il décapsula sa canette, regardant du coin de l’œil son interlocuteur faire de même. Son visage s'éclaira d'un sourire lorsqu'il capta la grimace de surprise et de dégoût que fit l'adolescent dès la première gorgée. Pourtant, il était sûr d'avoir lu quelque-part que la consommation d'alcool chez les jeunes augmentait ces derniers temps – dans un mauvais papier, sûrement.

Haha, va pas trop vite alors ! C'est amer en bouche si t'en a jamais pris.

Lui-même ne se gêna pas pour entamer le contenu de sa canette a grandes gorgées. Pour sa part il avait déjà goûté à pas mal de bières différentes – sans en être un amateur particulièrement éclairé. Ça ne faisait pas très bon genre à la télévision, mais en soirée c'était presque indispensable pour paraître branché. Celle-ci faisait partie des plus communes. L'extra d'énergie que lui donnait la boisson alcoolisée, bien loin de parvenir à le faire grossir, était un coup de pouce appréciable pour tenir son rythme de vie effréné.

Ça va, mon père à moi est plutôt cool. Enfin il l'était jusqu'à ce que je devienne plus connu que lui. Maintenant il est un peu, bah, you know.

Toujours en équilibre semi-allongé, Ike mima dans les airs le mouvement d'une main ramassant frénétiquement de l'argent. Le pouce fait pivot, les doigts font râteau comme sa mère aimait dire en parlant de son ex-mari. Puis le chanteur se redressa soudainement en position assise, faisant face à Timothé.

Oh, ouais, j'ai un tas d'amis... presque 17 millions sur twitter. Ça compte pas vrai ?

Il pouffa et se remit à boire, terminant presque sa bière. Un peu plus sérieux, il se reprit :

Nop, pas trop facile, for real... Les gens arrivent souvent vers moi avec des préjugés. Bons ou mauvais mais j'suis jamais 100% maître de mon image. Même quand ils m'ont jamais vu, ils ont déjà des idées sur moi. 'fin !

Plus il y pensait et plus le fait que Timothé ne le connaisse pratiquement pas lui était finalement agréable. Avec lui il parait de zéro, ou presque, et c'était une idée qu'il trouvait assez grisante.

L'adolescent déposa ce qui restait de sa bière sur la table et se leva pour se diriger vers sa penderie aérienne. Des dizaines de tenues plus ou moins colorées pendaient sur des barres de métal à environ un mètre soixante de hauteur. Il y avait un peu de tout : du prêt à porter comme des pièces uniques faites sur mesure par des couturiers tendances. Tout était cependant très à la mode et généralement, au minimum, assez cher. Ses affaires reflétaient son goût pour les teintes vives, les paillettes, et les coupes moulantes et laissant à découvert de larges zones de peau : bras, ventre, haut du torse...

Poussant à toute vitesse sur les habits comme s'il avait tourné les pages d'un livre, Ike secoua la tête. Il s'était changé seulement quelques minutes avant, mais il sentait que ses vêtements prenaient déjà son odeur.

Sorry faut vraiment que j'aille prendre une douche. Hey ! Tu me choisis un truc à me mettre pour quand je reviens ?

Il se retourna, ravi de son idée. C'était un privilège bien réel de choisir ce qu'il allait porter pour la soirée – du moins il était presque sûr qu'il y aurait bien quelqu'un, quelque-part, prêt à payer pour l'habiller. Cependant les yeux du chanteur détaillèrent Timothé de haut en bas. À l'évidence, l'adolescent était mignon mais son style, ça n'allait pas trop. Avec un sourire en coin, il ajouta :

Change-toi aussi, ça serait cool ! T'es pas trop grand, la plupart des trucs devraient t'aller !

Puis il prit la direction de la sortie, la cabine de douche étant dans le couloir juste en face.

Je reviens dans cinq min'. Et t'es pas obligé de finir ta bière, je les paie pas de toute façon !

Timothé A. Chouinard

Humain(e)

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 7 jeudi 18 février 2016, 18:31:55

Devenir avocat n'était pas simple et il fallait en effet avoir quelques facilités au niveau des études pour espérer aller jusque là. Malheureusement, Tim avait toujours eu un mal fou en mathématiques et en histoire. Ces matières là étaient ses bêtes noires et c'était plutôt handicapant. Pourtant il faisait des efforts et travaillait dur chez lui. Mais rien à faire ! Face à des chiffre ou des chronologies, il était perdu. Alors il n'était peut-être pas très sage que Ike compte sur lui. Enfin... qui sait ? James lui disait souvent que lorsqu'on voulait vraiment quelque chose on l'obtenait toujours. S'il s'accrochait à ses rêves, il décrocherait la lune ! Du moins, il voulait y croire.

Le père du jeune chanteur était quelqu'un de très influent apparemment et qui aimait un peu trop l'argent, quitte à polluer sa relation avec son fils. Timothé avait du mal à comprendre qu'on puisse préférer les billets à son propre sang. Pourtant... son père biologique avait été pareil. Il avait voulut se débarrasser de lui pour récupérer l'héritage que le grand-père avait préféré léguer à son petit-fils. De toute façon, il l'avait toujours détesté. Tim était trop petit pour comprendre ça autrefois, mais aujourd'hui il était assez grand. Et son grand-père était décédé peu de temps après, le laissant orphelin. Ils ne s'étaient même jamais rencontrés.

Un peu perdu dans ses pensées, le jeune garçon en oublia même de répondre à Ike à propos de ce qu'il venait de dire. Il enchaîna sur le sujet des amis. Il en avait beaucoup... enfin des virtuels sur le net essentiellement. C'était assez triste quand on y pensait. Les gens jugeaient souvent sans prendre la peine de connaître réellement la personne. Ike était victime de cela, un peu comme Timothé d'ailleurs. Ça leur faisait un point commun, même si on ne les jugeait pas de la même manière.

- Oui... je connais ça moi aussi, soupira le jeune garçon.

Ike se leva alors soudainement pour s'approcher de la multitude de fringues accrochés dans la loge, semblant chercher quelque chose. Sûrement de quoi se changer. Tim le regarda faire, de nouveau très silencieux, jusqu'à ce que le chanteur annonce qu'il avait besoin d'un douche. Il chargea alors son nouvel ami de lui choisir une tenue et de faire de même pour lui par la même occasion.
Tim se leva, la mine un peu étonnée, et Ike disparut hors de la pièce avant même qu'il n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit. Désormais seul, le lycéen avait l'air complètement déconfit.

- Mais... j'y connais rien moi...

Timidement, il s'approcha des vêtements et prit deux cintres au hasard qu'il leva au niveau de son visage. La plupart des tenues étaient très colorées. C'était le top de la mode, mais bien sûr, le jeune garçon ignorait tout de la tendance vestimentaire. Il portait le plus souvent un simple jean et un t-shirt. Ou au mieux une chemise unie toute bête. Il soupira. Qu'est-ce qu'il était sensé choisir au juste ? Bon, s'il y avait tout ça dans la loge de Ike c'est qu'il devait aimer à peu près tout ce qu'il y avait là. Mais de là à pouvoir accorder un haut avec un bas... c'était une autre affaire.

Tim raccrocha les deux cintres et se gratta l'arrière du crâne. Il regarda autour de lui, comme pour avoir une idée de génie et ses yeux tombèrent par hasard sur une pile de magazines. Il en prit un et le feuilleta rapidement. Il y avait pas mal de mannequins masculins portant des tenues semblables à celles qui se trouvaient là. Il pouvait toujours s'aider de ça comme modèle.

Au bout de quelques courtes, minutes, il avait finit par réunir deux tenues complètes. Il était assez content de son choix, mais ignorait si cela plairait à la star. Tant pis... il pourrait toujours changer si ça n'allait pas. Tim se débarrassa de son costume ringard, le pliant soigneusement pour le déposer sur les poufs et enfila son choix. Il s'agissait d'un t-shirt blanc avec des rayures bleu marine horizontales style marinière, un jean slim noir avec une ceinture et une veste bleue manche trois-quart plutôt bien coupée. Bon ce n'était peut-être pas très pop, mais c'était sans doute mieux et plus moderne que sa tenue de se soir.

Ce fut au moment où il enfilait son pantalon que la porte s'ouvrit. Paniquant sur le coup, Timothé s'emmêla les pinceaux et après quelques essais à cloche pied pour garder l'équilibre il s'écroula sur les poufs. Grognant et grimaçant, il chercha un appui et s'empressa de se redresser pour relever son jean jusqu'en haut et boucler frénétiquement sa ceinture.

- Dé... désolé. J'ai été un peu long pour choisir. Je savais pas... ce que t'aimerais.

Il était décidément toujours aussi maladroit. Rouge comme une tomate, il se recoiffa grossièrement et tenta de ne pas loucher sur Ike qui, évidemment, était rentré en serviette... Chose qui ne le laissait pas indifférent.
« Modifié: mercredi 24 février 2016, 14:20:06 par Timothé A. Chouinard »

Ike St. Cloud

Humain(e)

  • -
  • Messages: 69


  • Fiche

    Description
    Auteur-compositeur-interprète, électro-pop à la voix suraiguë, idole des jeunes.
    
    1m68, 45 kg, méchamment coloré, sautillant et électrique.

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 8 jeudi 18 février 2016, 21:42:41

Il ne fallait pas longtemps à Ike pour se déshabiller et se doucher. Le chanteur avait l'habitude de se préparer pour des apparitions publiques en seulement quelques minutes, là où d'autres gens de son âge pouvaient apprécier de passer de longs moments sous l'eau chaude. Lui ne savait pas vraiment se détendre… du moins pas de cette manière-là. Il était beaucoup trop électrique. Tout juste apprécia-t-il l'odeur de gingembre du savon liquide, son attention étant plutôt concentrée sur le pommeau qui crachait un jet trop étroit à son goût.

Laissant ses habits derrière lui – quelqu'un viendrait bien les ramasser – il attrapa une serviette bleu clair joliment pliée sur un meuble adjacent. Après s'être sommairement essuyé avec, l'adolescent se l'enroula sobrement autour de la taille. Puis il sortit de la pièce, fit quelques pas pressés dans le couloir, parce que l'air y était un peu plus froid, et entra de nouveau dans la loge.

Les yeux écarquillés, Ike put alors observer l'improbable déséquilibre de son invité, qui finit heureusement sa chute dans des terrains douillets. Voyant qu'il n'y avait pas de mal, il se permit d'en rire.

C'est moi qui te fait cet effet là ? le taquina-t-il. Haha. Ouais… remarque… J'ai déjà vu des fans faire des syncopes pour moins que ça…

Ce n'était hélas même pas de la vantardise. Il arrivait assez fréquemment que certaines de ses adoratrices féminines se sentent soudainement mal lorsqu'il en venait à retirer son tee-shirt sur scène. Forcément, sur le plan de l'ego, ce genre d'événement avait tendance à troubler un peu les perceptions. Ike avait assez vite compris qu'il était avant tout idéalisé…

…mais néanmoins, il aurait sans doute pu faire son petit effet même s'il avait été un parfait inconnu. Sortant de la douche, démaquillé, ses cheveux encore trempés lui tombaient, lourds, sur le visage, d'une façon irrégulière mais que n'aurait pas désapprouvé l'emo du lycée ou un Justin Bieber première période. Le reste de sa peau était encore un peu humide, soulignant des reliefs autant dus à une musculature vigoureuse qu'à une  maigreur modérée. Ses côtes comme ses abdominaux étaient apparents, ce qui lui donnait une impression conjointe d'athlétisme et de fragilité. Tout son corps était du reste entièrement glabre, même si ça n'avait pas grand-chose de naturel.

Avec un air de connaisseur, il commenta la tenue qu'avait enfilée Timothé :

Un peu discretos, mais ça gère. Très frenchy. Tu m'as pris quoi ?

Il voyait mis en évidence un débardeur vert, qui aurait été assez classique s'il n'avait pas arboré dans le dos plusieurs entailles qui laissaient quelques minces portions de dos nues, sans être impudique. Une coupe, plutôt féminine à l'origine, revue pour lui. Le pantalon était plus classique, noir mat, mais l'une des jambes était cerclée d'une bande argent lui donnant un peu de cachet.

T'aurais pas vu ça quand j'ai joué au Fillemore l'année dernière ?! Ah ben non… c'est vrai. Mhh, c'est cool ! Tu devrais peut-être faire styliste. D'instinct ça me paraît plus sympa qu'avocat.

L'adolescent porta alors ses mains à sa taille pour détacher sa serviette. Ses lèvres s'étirant en un sourire un peu licencieux, il choisit quand même au dernier moment de se tourner pour ne pas apparaître de face. À la place, il exposa un postérieur bien fait, un tout petit peu plus blanc que le reste de son anatomie.

Hey, sérieux, profite de la vue ! Aux dernières nouvelles la photo vaut bien 100 000$.

Ike remua un peu les fesses de gauche à droite, se pencha légèrement, avant d'éclater de rire. Ce n'était qu'un ado décomplexé qui s'amusait. Il considérait son corps comme un instrument de travail… il n'avait même pas véritablement l'impression qu'il lui appartenait. Le chanteur aurait eu encore moins de pudeur s'il n'avait pas senti que du côté de Timothé, les choses n'étaient peut-être pas aussi naturelles.

Il leva une jambe pour enfiler un boxer blanc qu'il venait de saisir. Sa main attrapa son téléphone portable, qu'il avait laissé sur la table, avant de venir s’asseoir sur le même pouf que son invité. Il passa un bras derrière ses épaules et fit un grand sourire.

Un petit selfie dans cette tenue, et welcome dans l'enfer des paparazzis Tim' ! fit-il en agitant le smartphone au-dessus de sa tête. Il pouffa en appuyant sur le bouton prise. Hehe. Je tweet pas, t'inquiète : mon chargé de com' va criser s'il doit encore démentir la rumeur que j'ai un boyfriend. Surtout que t'aurais le profil pour.

Le chanteur fit une petite moue, plissant les yeux et se donnant l'air intrigant. Il attendit quelques secondes une réaction à la discrète insinuation, regardant Timothé.

Timothé A. Chouinard

Humain(e)

Re : Après l'effort... [Timothé A. Chouinard]

Réponse 9 mercredi 24 février 2016, 14:59:13

Timothé rougissait comme une tomate, vraiment honteux de s'être donné en spectacle de cette manière. Et le fait que Ike le taquine à ce sujet n'arrangeait rien. Il ajusta son haut avec des gestes nerveux, fuyant le regard du chanteur qui était apparemment un habitué de ce genre de réaction. Oui, les fans devaient sûrement tourner de l’œil face à leur idole, mais ce n'était pas son cas, hein ? Il avait juste été surpris que la porte s'ouvre à ce moment là. En revanche, c'est vrai que le fait qu'il soit habillé d'une simple serviette le troublait un peu... Le jeune garçon ne s'était jamais trop posé la question en ce qui concernait son orientation sexuelle, mais il n'était pas idiot non plus. Il était évident que face à de jolis garçons comme Ike il avait tendance à ressentir des choses troublantes. Peut-être qu'il ne s'assumait pas en fait. Tout simplement.

Alors que Tim passait sa main sur sa nuque, légèrement mal à l'aise, la star s’intéressa aux tenues. Celle du lycéen était assez discrète et assez « frenchy » comme il disait, mais ce n'était guère étonnant. Il était né dans un pays francophone après tout et avait déjà visité Paris avec James. Il aimait beaucoup cette culture ne vivait pas au japon depuis assez longtemps pour s'être encore habitué à ce nouveau monde. D'après Ike, il aurait pu s'inspirer de son choix avec un film qu'il aurait tourné. Mais comme Timothé n'avait jamais réellement connu l'artiste, c'était un simple hasard. Bon, de là à devenir styliste... peut-être pas. Même si d'après le jeune homme ça avait l'air d'être un métier plus sympathique qu'avocat.

- Ah... tu crois ?

Tim en doutait un peu. En tous cas, s'il voulait devenir avocat, ce n'était pas vraiment par passion. Il espérait simplement pouvoir un jour sortir James de prison. Car, oui, ce pauvre bonhomme ignorait que son père tant aimé s'était suicidé quelques temps après son incarcération. Personne n'avait prit la peine de le lui annoncer.

C'est alors que Ike retira sa serviette et se retourna, bougeant un peu des fesses en plaisant sur le fête qu'une photo pareille rapporterait un sacré paquet. Sentant le feu lui monter violemment aux jours de nouveau, Timothé s'empressa de se retourner, son cœur battant la chamade contre sa poitrine. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'était pas d'un naturel timide comme lui. Le jeune garçon se laissa choir sur un pouf en soupirant, essayant de paraître un peu plus naturel. C'est alors que Ike vint s'installer tout près de lui avec son portable, portant sur lui un simple boxer.
Le lycéen rougit de nouveau, se crispant un peu. Ah, mais pourquoi était-il obligé de faire ça ? Comment est-ce qu'il était sensé réagir ?

Le chanteur poussa la chose jusqu'à venir entourer ses épaules d'un bras et prendre une photo, ajoutant qu'il ne la partagerait pas sur les réseaux sociaux pour ne pas étendre les rumeurs comme quoi il serait son petit ami. Le pire, c'est qu'il renchérit en disant qu'il avait tout à fait le profil. Les doigts crispés sur le pouf, le regard baissé sur ses pieds, Tim savait qu'il allait finir par faire comprendre au chanteur qu'il le troublait. Il l'avait peut-être déjà comprit depuis un moment d'ailleurs. Avalant difficilement sa salive et faisant tout pour ne pas croiser son regard braqué sur lui, il bredouilla :

- O... Oui ce serait... embarrassant...

Finalement, n'y tenant plus, il se leva brusquement, passant une main dans ses cheveux et regarda la porte. Il valait peut-être mieux qu'il s'en aille... Ike avait certainement mieux à faire que de traîner avec lui. Et s'il comprenait l'effet qu'il lui faisait il allait sans doute se moquer de lui... ou le mettre dehors.

- Je devrais peut-être pas rester ici, je voudrais pas t'attirer des ennuis...

Ou plutôt, il préférait fuir pour ne pas se rendre encore plus ridicule. D'ailleurs, pourquoi Ike avait-il voulu qu'il se change au juste ? Pour sortir ? Non, ça paraissait peu probable... célèbre comme il était il avait sans doute des choses plus importantes à faire que de traîner avec un gars comme lui.


Répondre
Tags :