Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Irina Tarkovskaya [Sujet 2501]

Créature

A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

dimanche 26 octobre 2014, 20:38:47

Les objectifs de missions brillent dans le champ de vision d'Irina à mesure qu'elle progresse vers sa ravissante petite proie.
Cela fait des heures qu'elle la regarde, qu'elle la suit en silence d'un pas félin et amusé à mesure que la jeune femme marche dans le complexe sous-marin.

Elle lui avait d'abord semblé quelconque, jolie certes, mais quelconque, Irina n'avait pas comprise ce que BIOGENIX pouvait bien vouloir d'une petite mortelle comme elle. Mais celle-ci avait commencé à piquer sa curiosité quand elle avait réussi a déjouer pas moins de trois systèmes de sécurité fort complexe pour s'introduire dans le saint des saints de la zone: les laboratoires.

De toute évidences, la firme ne s'était pas trompée, une fois de plus, cette petite devait avoir du potentiel.

Dommage
, se dit Irina, en pensant à ce qu'ils en feraient...

Apparemment, la jeune génie était venue se servir, et elle semblait avoir des gout de luxe en ce qui concerne les composant de fabrication qu'elle était en train de subtiliser.

Sans le savoir, Laefa vient de se condamner elle même en quittant les rues passantes à une heure aussi tardive pour s'introduire dans cet endroit isolé, ou Irina peut frapper à tout moment.


[Ordre prioritaire: neutralisation]


La cyborg arme son fusil et insère une fléchette enduite d'un narcotique très léger, qui lui permettrait de maitriser la petite voleuse sans souci. Elle épaule son fusil, vise la nuque de sa victime, et tire...




Leafa

Humain(e)

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 1 dimanche 26 octobre 2014, 21:19:03

Leafa entendit le bruit du tir et se jeta au sol immédiatement. Elle put toutefois sentir le projectile frôler sa nuque et partir se perdre plus loin. La guerrière se mit à couvert avant même de chercher à comprendre qui était son ennemi. Une fois à l'abri, elle retira rapidement ses vêtements pour ne garder que sa tenue de combat. Elle mit son casque du même noir lisse que sa tenue et avec ceci, elle lança un scan par sonar de la pièce. Elle vit que son ennemi n'avait pas encore bougé. C'était une femme. Elle était elle aussi en tenue de combat et avait plusieurs armes.

Depuis combien de temps elle me suit elle ? Se demanda Leafa alors qu'elle accrochait ses armes dans son dos. Son arsenal comportait principalement des armes à feu modifiées par ses soins. Un fusil d'assaut semblable à un FAMAS, un fusil de précision SVD et un fusil à pompe SPAS 12 étaient accrochés dans son dos de façon à gêner au minimum les mouvements de la gymnaste. Elle avait aussi deux pistolets Beretta 92 sur ses cuisses.
Leafa se saisit de ces derniers, fin prête au combat.

Elle se glissa discrètement d'une couverture à l'autre, espérant pouvoir jouer à cache-cache assez longtemps pour pouvoir bien analyser son opposante.
Thème musical de Leafa : http://www.youtube.com/watch?v=lMSkC2PGyTs

"Il y a deux moyens de se débarrasser d'un problème : le résoudre ou le détruire." Andrew Ryan, 1960

Irina Tarkovskaya [Sujet 2501]

Créature

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 2 vendredi 31 octobre 2014, 21:24:04

Confortablement dissimulée par son camouflage optique, Irina regarde, un sourcil dressé, le manège de la jeune guerrière au travers de sa vision à rayon X. Car oui, cette surprenante petite humaine était sans nul doute une vraie guerrière pour avoir des réflexes aussi fulgurants. A l'idée d'affronter l'inconnu, l'intellect et le sang d' Irina bouillonne, instantanément son corps se couvre de sueur qui plaque sa tunique contre sa peau et fait transparaitre ses formes les plus provocantes.

Avec la grâce d'une panthère, la cyborg grimpe sur une table d'expérimentation et marche sans un bruit vers sa proie. Elle sautille de table en table et surplombe sans que celle ci le sache, la petite bricoleuse qui progresse à croupie. Elle arrive à sa porté au moment ou Leafa se cache derrière une table d'expérimentation en acier poli et froid, aménagé pour qu'un être humain puisse y être sanglé. Irina sourit à l'idée de tout ce qu'elle pourrait lui faire une fois qu'elle l'aurait vaincu, tout le matériel était déjà sur place...

La cyborg bondit de son perchoir et atterri juste derrière Laefa, elle se penche vers elle et lui chuchote à l'oreille.

Irina - Tu as bien choisit ton endroit pour jouer avec moi petite proie... 

Irina attend que sa victime se retourne en sursaut. Elle est lente, si lente... malgré la surprise et la poussée d’adrénaline que la peur vient sans doute de lui donner, mais c'est la faiblesse de tout les humains qui n'ont pas eu la malchance de tomber entre les mains de BIOGENIX.

Elle la gifle au visage d'un revers de la main droite pendant que de la gauche elle porte un puissant coup de paume chargé d'élèctricité sur les mains de Laefa qui tiennent fébrilement ses armes.



Leafa

Humain(e)

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 3 dimanche 02 novembre 2014, 00:02:38

Petite proie.

Alors premièrement, elle est venue pour moi. Deuxièmement, on va voir qui est la proie, se dit Leafa tandis que la paume de son adversaire lui électrifiait le poignet.

De l'électricité ? Sérieusement ? Et tu croyais que ma combinaison fonctionnait comment ?

Pour appuyer ses dires, elle fit tourner ses flingues et tira en direction de son agresseur. Les deux balles manquèrent leur cible mais frôlèrent ses joues. Leafa prit appui sur ce qui lui servait précédemment de couverture afin de se jeter en avant et de se mettre hors de portée de son opposante. Une fois hors d'atteinte, elle tenta de jouer à un autre de ses jeux favoris. La lycéenne se mit à bondir d'un bout à l'autre de la salle avec une rapidité ahurissante.
Même si la jeune femme était très rapide à la base, ses déplacements actuels étaient clairement inhumains et étaient rendus possibles par un produit que la combinaison de combat injectait directement dans les veines de celle qui la portait. En effet, des petites épines situées à l'intérieur de la combinaison le long de la colonne vertébrale et des omoplates de Leafa déversaient un produit à base d'adrénaline décuplant les capacités physiques de la guerrière.

La lycéenne continua donc son petit jeu d'agilité tandis qu'elle préparait ses armes. En effet, des lames étaient sorties des crosses de ses Beretta et produisaient d'étranges lueurs bleutées. La féline bondit afin de se placer au dessus de son agresseur vers laquelle elle dirigea ses lames. Les lueurs s'intensifièrent brusquement et des rayons du même bleu clair s'échappèrent des poignards. Ces rayons d'énergie brute causent une grande explosion lorsqu'ils rentrent en contact avec de la matière solide. Même si son adversaire esquivait, Leafa avait prévu l'explosion et avait prit assez d'élan pour se mettre hors de portée.
Thème musical de Leafa : http://www.youtube.com/watch?v=lMSkC2PGyTs

"Il y a deux moyens de se débarrasser d'un problème : le résoudre ou le détruire." Andrew Ryan, 1960

Irina Tarkovskaya [Sujet 2501]

Créature

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 4 dimanche 02 novembre 2014, 21:32:08

A la surprise générale, la mystérieuse agresseuse de la lycéenne ne fait aucun geste pour esquiver les projectiles explosifs, du moins en apparence. Car au moment ou les rayons l’atteignent, elle disparait purement et simplement et les rayon d'énergie avec...

[Signature énergétique puissante détecté: menace]
[Activation contre-mesures: sondes de prélèvement]
[Mode activé: Absorbions et analyse]
[Envoi de toutes les données tactiques à BIOGENIX]


Irina réapparait comme une Valkirie, le corps nimbé et les yeux illuminés par l'énergie bleue qu'elle vient d'absorber. Elle lévite au dessus des bureaux, juchée sur deux immenses tentacules d'acier recouvert d'une sorte de silicone organique et translucide. Ces deux appendices semblent lui sortir des épaules comme les prothèses bioniques du Docteur Octopus.

Elle lance à Laefa un regard à la fois pervers et amusé et celle ci remarque que la plaie qu'elle lui à infligée au visage est en train de se régénérer d'elle-même...

Mais sans attendre une seconde de plus, la cyborg repasse à l'attaque, un de ses tentacules fouet la pièce dans un sens pendant que l'autre se dresse, attendant de voir dans quelle direction la lycéenne va tenter d'esquiver pour la saisir en plein vol.

Leafa

Humain(e)

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 5 lundi 17 novembre 2014, 23:39:34

Téléportation, tentacules métalliques, manipulation de l'énergie atomique brute, régénération... Elle s'arrête quand au niveau de la liste de pouvoirs ? Se demanda Leafa. La lycéenne fut amusée de la situation, réalisant qu'elle affrontait ce qui ressemblait fortement à une rivale. En effet, les deux femmes possédaient de nombreux pouvoirs divers et apparemment, les deux aimaient les révéler à leur adversaire en spectacle.

C'était donc au tour de Leafa d'animer la partie. Les veines jaunes de sa combinaison s'intensifièrent autour de sa main droite. Un des pistolets avait été rangé et la main droite de la guerrière était libre. Cette même main se mit à dégager un peu de vapeur.
Un tentacule de métal balaya la pièce. La cible de cette attaque bondit et lança à la manière d'une balle de baseball une sphère glacée qui venait de se former dans sa main droite. Un membre métallique brisa le projectile qui éclata en innombrables particules de glace autour de la gynoïde.

Leafa gagna un peu de temps grâce à cette attaque. Elle fonça vers son sac qu'elle avait précédemment laissé à l'abri du combat afin de laisser les produits de ses larcins intacts. Elle sortit une petite seringue du sac et retira son masque. Elle approcha la pointe de son cou lorsqu'un tentacule de métal l'attrapa à la taille.
Thème musical de Leafa : http://www.youtube.com/watch?v=lMSkC2PGyTs

"Il y a deux moyens de se débarrasser d'un problème : le résoudre ou le détruire." Andrew Ryan, 1960

Irina Tarkovskaya [Sujet 2501]

Créature

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 6 mardi 18 novembre 2014, 00:01:42

Avec une vivacité et une cruauté sans pareille, le tentacule de métal  s'enroule autour de sa prise et la projette à l'autre bout de la pièce comme un simple fétu de paille. La jeune femme, dépossédée de ses armes et de ses gadgets, s'écrase contre une armoire de sécurité dont la vitre vole en éclats.

Irina regarde un instant la seringue que sa proie était sur le point de s'injecter, et la prend à l'aide d'un tentacule pour la placer dans une boite sur sa combinaison déchirée. Puis elle se rapproche de sa proie désemparée et sonnée par le coup. Elle regarde avec appétit son corps à moitié dénudé par le combat et l'impact, admirant la douceur de sa peau et le galbe de son corps fraichement sorti de l'adolescence. A l'odeur acide qu'elle dégage et à la candeur dans son regard, Irina comprend vite que la petite bricoleuse n'est pas très expérimenté sexuellement, cela la ravie. Ce combat l'a beaucoup excitée, et sa chaire fiévreuse réclame désormais sa récompense.

Sans attendre de voir l'état de Laefa, Irina se penche sur elle et laisse librement ses sondes sortir de son corps de tout coté. A celle qui sort telle une queue de chat s'ajoute une autre qui sort de son nombril et deux autres qui viennent vraisemblablement de ses épaules, la jeune femme ne peut pas voir.

Les deux tentacules supérieurs s'enroulent autour du cou et des bras de sa victime, resserrant leur étreinte et la soulèvent comme une feuille pour l'amener devant le regard glacial d'Irina. Celle-ci dépose avec douceur ses deux mains sur son visage et les caresse sans dire un mot. Elle se penche et l'embrase délicatement sur les lèvres pendants que ses mains descendent petit à petit sur ses épaules. Dans un geste violent et sec, elle arrache son chemisier et vient poser le bout de ses doigts sur les tétons encore bourgeonnants de sa victime.

Leafa

Humain(e)

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 7 mardi 18 novembre 2014, 23:01:44

Leafa fut violemment projetée par ce membre métallique et fut stoppée net lorsque sa colonne vertébrale heurta une armoire de sécurité. Le choc provoqua une vive douleur qui empêcha la lycéenne de se remettre rapidement du choc. De plus, elle n'avait plus sa combinaison et les créations qui l'accompagnait. Ainsi, Leafa n'était plus la guerrière féline qu'elle était il y a cinq minutes. Elle était redevenue une jeune et frêle humaine.

Ainsi, son adversaire n'eut aucun mal à la maîtriser et Leafa se fit donc emprisonner par des tentacules métalliques l'entourant et la soulevant. La jeune femme se retrouva nez à nez avec sa rivale qui... L'embrassa ?
Leafa était perdue. Elle comprenait de moins en moins les intentions de son opposante. Mais lorsque cette dernière arracha le haut des restes de la tenue de la lycéenne et entreprit de la caresser, ses intentions devenaient plus évidentes. Cette gynoïde comptait savourer sa victoire en profitant du corps de la vaincue.

Leafa se débattait et parvint à se libérer grâce au fait que toute l'attention de sa rivale était centrée sur sa poitrine. Elle prit appui sur le robot  afin de s'en écarter et se jeta plus loin. Elle tenta ensuite de récupérer ses armes mais elles semblaient loin. La gynoïde allait sans doute la rattraper mais c'était la seule tentative de lutte possible pour la lycéenne désormais sans défense.
Thème musical de Leafa : http://www.youtube.com/watch?v=lMSkC2PGyTs

"Il y a deux moyens de se débarrasser d'un problème : le résoudre ou le détruire." Andrew Ryan, 1960

Irina Tarkovskaya [Sujet 2501]

Créature

Re : A momentary laps of reason [Irina Tarkovskaya - Leafa]

Réponse 8 jeudi 20 novembre 2014, 19:38:24

Gorgée de l'énergie qu'elle a absorbée, Irina sent monter en elle le frisson délicieux de la puissance. Son corps cybernétique, totalement survolté par la décharge, dévore cette source de pouvoir avec voracité pour accroitre ses capacités. Elle se sent plus légère, perçois infiniment plus vite au point que chaque minuscule petit détails, chaque action ou expression de Leafa lui apparait avec une netteté et une lenteur amusante.

Mais celle-ci ne s'en laisse pas compter pour autant, elle parvient même à surprendre Irina en se libérant de son étreinte d'acier. Son idée de prendre appui sur le corps implacable de la cyborg la sidère même par son audace et son ingéniosité. Mais la partie est déjà fini pour sa proie, et elle le sait.

Rebelle jusqu'au bout... même quand tout est perdu... tu me rappel quelqu'un... je ne vais pas te faire de mal... pas trop.

Pense t'elle en regardant les mouvements lents et maladroits de la femme qui, quelques minutes plus tôt, avait été une adversaire ingénieuse et mortelle. Le fait de la voir ainsi vulnérable après s'être montré si combative excite involontairement l'instinct prédateur de la cyborg. En une fraction de seconde, ses longs appendices d'acier fondent sur Leafa.

Guidés par la pensée de leur maitresse, chaque tentacule choisit un membre et s'y enroule, tenaillant chacun de ses poignets chacune de ses chevilles. Ils resserrent leur étreinte au point que la captive sente ses extrémités se raidir, puis, d'un coup sec, ils s'écartent tous les uns des autres, étirant les membres de Leafa à l’extrême. La jeune créatrice se retrouve les bras et les jambes écartés et la poitrine nue dans la sombre salle d’examen dévastée.

Irina se rapproche dans son dos, profitant de l'immobilité de sa victime pour prendre son temps et faire monter la tension sexuelle déjà bouillonnante. Elle à besoin que la jeune femme soit brûlante de désir pour pourvoir lui laver le cerveau et en faire une esclave de BIOGENIX. Et même si la perspective de faire subir à l'innocente le même sort que le sien, son conditionnement et ses implants de contrôlent la maintiennent dans un état d'excitation insupportable qui l’empêche de résister où même de réfléchir normalement.

Elle viens se lover contre le dos vulnérable de sa proie réduite à l'impuissance, passant sa tête par dessus son épaule pour profiter de chacune de ses expression. Elle pose ses mains sur la ceinture qui enserre les hanches de Leafa et retiennent son pantalon. Elle les laisse glisser tantôt sur le tissu, tantôt sur la peau délicate de son bas ventre, jusqu'à ce que ses doigts atteignent la boucle de métal, dernier rempart entre la captive, et sa nudité.

Irina - Détend toi

Murmure t'elle à l'oreille de Leafa. Une goute de sueur perle sur la nuque de celle-ci, Irina la ramasse du bout de la langue et reprend.

Irina - Si tu ne te défend pas ce sera plus facile... tu souffrira moins... et quand j'en j'aurais terminée, tu sera heureuse de m'obéir et de me servir. 


Sur ces mots, elle déboucle la ceinture de sa captive, fait glisser la braguette et tire sur chaque extrémité avec douceur jusqu'à ce que l’étoffe se déchire de pare en pare et glisse le long de ses cuisses écartés.
Mais la cyborg ne s’arrête pas là. Ses doigts commence à caresser la forme délicate que dessine les lèvres pubiennes de Leafa sur le tissu de ses sous-vêtements. Elle passe son index dans la fente encore ferme de la jeune damoiselle et commence à pousser dessus pendant que de son autre main elle reprend l'examen de ses seins, titillant ses tétons du bout de ses ongles acérés.

Irina - Tu as l'air encore peux familière des choses du sexe... je me trompe ? Laisse moi faire et bientôt tu ne pensera plus qu'a ça...


La cyborg passe alors sa main sous la fine étoffe de la culotte de Leafa et commence à la caresser directement, faisant tourner la pulpe de ses doigts graciles autour de son clitoris.


Répondre
Tags :