banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Louve + auberge = ??? (Pv Onishiru)  (Lu 731 fois)
Cheza
-

Messages: 36


Une louve millénaire


Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 06, 2009, 04:14:39 »

Cheza avait réussit à retourner sur Terra grâce à un coup de pouce de la chance, elle avait constatée avec une certaine joie que la meute était encore au complet et qu'il y aurait de nouveaux membres sous peu, aussi la louve voulut se renseigner plus sur les humain vivant dans ce qu'il appelait "ville".

La louve passa par les égouts, n'ayant pas de papier, elle ne pouvait pas montrer patte blanche devant les gardes. De là elle comprit vite que sous la ville régnait le chaos et la puanteur, aussi elle sortit le plus vite possible de cette endroit propice à la maladie et déboucha dans une ruelle sombre et d'où l'on sentait le danger à chaque coin de rue, Cheza évita les groupe de personne, certains étaient des créatures cachant leur véritable apparence sous des trait humains, c'est à croire que les humains est l'espèce qui est maître de Terra.

La louve continua de se balader dans les rues sombres, en gardant la cape sur elle et la capuche cachant la partie supérieur de son visage et ces yeux écarlate que plus d'un prendrait pour ceux d'un vampire, elle vit un écriteaux avec marqué dessus, auberge, elle en savait aps ce que ce mot voulais dire et entra par curiosité, elle put voir ce qu'était une auberge, c'est à ce moment que son instinct disait qu'elle était repérée et qu'elle allait au devant de possible danger qui pourrait s'avérer, avec pas beaucoup de chance, mortel;

- Hè ! La demoiselle en rouge, vient par la
!

La louve vit une humaines complètement ivre lui prendre la mains, il y avait trop de gens pour qu'elle utilise ces dents pour le faire lâcher, aussi elle fit mine de vouloir se débarasser de la main qui tenait son poignet avec force.

- Lâchez moi.
Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 06, 2009, 05:29:27 »

J'étais bien content car le noms de mon gang commençait enfin de sortir de l'ombre, bon je l'admet c'est pas encore se que je pensais mais sa tenait bon. On venait à peine de finir une transaction houleuse, mais sa à bien terniné. Pour fêter cela j'ai décidé qu'on aille boire un pot à la taverne, moi et deux de mes hommes, le premier est un humain équipé pour se battre quand à l'autre c'est un terranide de type rongeur ou rat, j'arrive pas à définir. Quoi qu'il en soit nous nous sommes dirigé vers l'auberge du couché de lune, mon lieu de picole préféré. On entrèrent et je me mis à crier haut et fort.

-Aubergiste trois bière !!!

l'homme derrière son comptoir tira trois pinte de bière et nous les servit avec une sale tronche. Je voulut lui corrigé cela, mais j'avais pas envi de m'énerver ce soir. Assis au bar je commençait à boire ma bière, mais le terranide qui m'accompagnait voulut faire les poches aux autres clients. Je réussi tout de même à l'arrêter avant qu'il ne commette une catastrophe, j'avais tous sauf envi de boire et de me battre dans un bordel pas possible. À ce moment la un cri venant de l'entrée. Me vint au oreille.

- Lâchez moi.


Une adolescente étais embêté par une femme ivrogne. Je tourne la tête et le terranide avait encore disparu. Et voilà ma soirée ne va t'elle pas se dérouler comme je l'entend ? Je me lève et me dirige vers l'entrée. La femme voulut frappé la jeune fille, mais j'arriva in extrémis, à attraper son poignée pour l'empêcher de la taper.

-c'est pas gentil sa !
!

elle me mit une baffe à travers la face me faisant ainsi demi-tour. À ce moment la, un type bourré lui aussi arriva sur moi, il hurlait que s'était sa copine et que fallait pas que je la touche. Je réussi à l'éviter facilement et il alla atterrir sur la table d'un groupe de mercenaire qui en profita pour se jeter les uns sur les autres. Aie !! quel bordel.

-mon p'tit ami!!! 

la femmes soule se jeta sur moi avec un couteau, mais à mon grand étonnement, elle s'arrêta net et poussa un hurlement. La jeune fille l'avait mordu à la jambe. Certes c'est pas galant mais je lui collât un coup de poing pour l'assommer et agrippa aussitôt la jeune fille par un bras et l'emmena avec moi pour l'étage, au passage je vit mes compagnons pris dans une bagarre générale. Une fois en haut, la ou le calme y est encore, je repris mon souffle et m'adressa à elle.

-A merci pour la soirée, que ce que tu fait dans un endroit pareil, tes seul ??
Journalisée

Cheza
-

Messages: 36


Une louve millénaire


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 06, 2009, 08:17:52 »

Cheza essaya de se dépêtrer toute seule de sa situation, enfonçant ces ongle dans la peau de l'ivrogne, qui perçus l'agression et se mit à vouloir lui en mettre une en disant

- Sale garce, je vais t'apprendre les bonne manière.

La louve ne reçu pas la baffe et vit que l'ambiance assez calme de l'auberge vira dans une vrais bataille en miniature, la louve vit enfin le moment de mordre cette humaine qui avait osé la traiter d'humaine, elle mordit à pleine dent la jambe, embarquant au passage un peu de peau arraché, qu'elle recracha vite fait, trop tendre, même un mouton était plus ferme sous la dent, cette femme ne vivra sans doute pas longtemps.

Cheza sentit Onishiru prendre son ras gauche, aussi elle resta sur ces garde, si c'était encore un de ces humains qui voulait profiter d'elle et de sa faiblesse apparente, elle n'hésiterait pas à l'écharper, elle fut étonné par la question, mais dénia au moins répondre, par pur politesse.

- Je visite, j'observe le monde qui m'entoure ...

Un saoul voulut monter par l'escalier, la louve le regarda en plongée, la capuche dissimulant son regard de Onishiru, l'ivrogne blêmit en voyant les yeux complètement rouge de Cheza et voulut la poignarder, elle esquiva avec grâce la lame, qui la frôla, mais l'on voyait bien qu'elle avait fait le minimum de gestes pour éviter d'être blessée, aussi l'humain se prit un coup de genoux dans l'estomac, le faisant redescendre l'escalier plié en deux, simple mais efficace. la cape de la louve avait à peine bougée, elle se redressa et l'on pouvait voir sous un genre de combinaison, les muscle rouler.

- Je suis aussi habitué à ne pas être en compagnie d'être humain.


Sa voix était très calme et il n'y avait aucun signe de fatigue, elle tourna la tête vers Onishiru, mais garda bien la capuche baissée pour cacher ces yeux.

- Et que faites vous ici, créature ?

L'intuition de la louve jouait bien son rôle, de plus son côté loup disait qu'il n'était pas une humain, mais qu'il fallait quand même rester sur ces gardes.
Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Septembre 09, 2009, 08:21:38 »

Sa réponse me fit sourire, mais c'est sa remarque dans la question qu'elle m'avait retourné après avoir, à mon grand étonnement, dérouillé un pauvre ivrogne, qui me fit éclater un rire sonore. « créature » il y avait dans cette phrase une sureté étonnante, comme si elle le savait que je n'étais pas humains.

-moi je ne fais que passer un bon moment.

À ce moment la, un autre homme grimpe les escaliers. Je l'ai tout de suite reconnu, c'était Rufus, un de mes compagnons. Avant qu'il n'atteigne le haut, j'attrapai la fille vêtue de rouge par une épaule pour l'empêcher de le castagner lui aussi, mais à ma surprise elle tenta de me mordre les doigts en émettant un étrange grognement. Holà !?!, j'arrive à les retiré  juste à temps.

-pas lui, il est avec moi.

Arrivé vers moi il me lança essoufflé.


J'ai horreur des devinettes. Je lui ordonna de me la donné et il me répondit que le commissaire Heinnrich étais de la parti. Pas lui ! Il ne va donc jamais me lâcher ? Je lui donna un sac de pièce.

-tien, va donner sa au meneur des mercenaires et demande lui de faire continuer cette foire.

Il n'attendit pas et descendit les escalier à toute vitesse pour se jeter dans la mêler. En me tournant je vit que la jeune fille étais toujours la.

-j'ai un marcher pour toi, soit on se quitte la, soit tu me suis et on sort de ce merdier.

je vit qu'elle hésitait alors je m'approcha d'elle et je voulut la regarder dans les yeux, mais elle détourné le regard, alors je voulut enlever son capuchon et avec une foudroyante vitesse, elle me sectionna un doigt de ses crocs. Je pouvais enfin voire une partie de sa personnalité pour découvrir un peu plus sur elle. En regardant mon doigt manquant repousser, je m'adressa à elle.

-alors tu vois ? On est pareil toi et moi, nous sommes différent du monde qui se tien en ce moment sous nos pied, si tu veux tu peux toujours me suivre.

Je fit demi-tour et continua le long du couloir.  Elle finit part me rejoindre. Et me demanda qui s'était cet Heinnrich.

-c'est un commissaire de la garde de Nexus, depuis un moment il me coure après et essaye de m'avoir. Fait gaffe de pas te faire attraper part lui, il n'aime pas ceux qui ne sont pas des humains.

En bas, le bruit de carnage augmenta, la garde était arrivé. Il faudrait redescendre pour rejoindre la cave à vin il y à un passage qui mène en dehors de la ville. En route une question me titilla.

-en faite, quel est ton noms ?

Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox