banniere
 
  Nouvelles:
"Ask not what LGJ can do for you, ask what you can do for LGJ !"

LGJ lance un appel à candidatures pour différents postes importants ici.

N'hésitez pas à vous présenter !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Doublons et coup de vent d'automne (PV avec Amara)  (Lu 357 fois)
Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« le: Janvier 24, 2018, 11:12:03 »

 
     
Une autre soirée interminable au carrefour de la place marchande en ce tranquille milieu de semaine d’automne. Les boutiques du petit centre d’achat délaissé était pour la plupart soit déjà fermé ou presque déserts, mis à part pour les vendeurs et les quelques client du café qui se trouvait au milieu de l’édifice. Assise derrière le comptoir de sa boutique, Hélène se préparais à compter sa caisse et fermé boutique afin de rentrer plus tôt à la maison, ce disant que mieux valait en profiter car de toute façons elle avait une pile de corvée à terminer, trop fatiguée normalement pour avoir eu le temps de tout rangé après le départ   de son fils pour le pensionnat de son lycée.

‘’ Bon, je crois qu’un petit détour pour aller me chercher une bonne bouteille et oublier cette journée monotone me ferais des plus grand bien’se disait-elle en ouvrant le tiroir-caisse qui fit un petit ‘’bing’’ de satisfactions en s’ouvrant pour une des quelques fois de la journée. Le travail de fermeture n’en serais pas un de très longue haleine pour elle se soir en vue des maigres transactions de la journée. Elle poussa un soupir, sachant bien que sont revenue de la journée ne serait que maigre, espérant voir un meilleur achalandage au cours de la fin de semaine à venir. Il n’en fut que de quelques minutes et déjà le total de la journée avait été comptabilisé, Hélène prenant quelques billet pour couvrir  sont achat prévu. Elle jeta un coup d’œil autour, toujours aucuns signes de clients, donc le moment idéal pour fermer boutique et prendre une soirée de repos. Elle se leva de sa chaise, faisant aller ses hanches généreuses mis en évidence dans une robe courte et moulante mauve qu’elle avait eu la chance de trouver dans une autre boutique du mail, celle de son amie Arielle, une couturière de talent qui l’avait faite à la main.

Bien sûr, comme c’est si souvent le cas dans le milieu, c’est lorsqu’on croit qu’aucun client ne se pointe le nez qu’un de ceux-ci faisait son apparition. Elle entendit les pas derrière elle, déposant donc la boite d’article qu’elle allait justement ranger puis se retourna en souriant vers l’arrivant. Bien qu’elle ait décidée de rentrer tout de suite, elle ne pouvait pas cracher sur un peu plus de revenue.


‘’Bonjour! Bienvenu au Zephyr, comment puis-je vous aider?’’
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''
Amara
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.
« Répondre #1 le: Janvier 25, 2018, 08:08:20 »

C’était un soir bien particulier où la lune était absente du ciel.

Tout a débuté quand l’âme de Jyoshua n’a pu accéder au repos éternel. Certains pourraient blâmer l’incident sur l’administration des cieux, d’autres pourraient croire en une malédiction. Quoi qu’il en soit, dans l’impasse, celle-ci s’est retrouvée à rencontrer, malgré elle, le jeune Seita.

Tout a débuté quand Seita n’a pu accéder au méga concert donné par le groupe Ichigo to Ringo.  Certains pourraient blâmer son manque de préparation, d’autres pourraient croire en une malédiction. Quoi qu’il en soit, dans l’impasse, Seita a rencontré, malgré lui, l’âme de Jyoshua.

Avant le concert, le chanteur principal du nouveau groupe émergeant prenait sa dernière ligne après avoir tout juste remplit l’entre-jambes humides de sa dernière partenaire. En fait, partenaire était un bien noble mot pour décrire cette femme de rue. Ichigo était son nom de scène, idée qu’il avait eu après la lecture d’un manga lorsqu’il était plus jeune. Selon lui, rien de tel qu’une petite consommation avant la performance. Pour les fans? Non, pour sa popularité. Avant tout, s’il avait su se tailler une place dans le domaine à son âge, ce n’était surement pas en pensant aux autres.

 Avant le concert, Seita se rendit compte qu’il n’avait toujours pas fait l’achat de billets en ligne comme il se l’était pourtant répété maintes fois. En fait, son portefeuille souvent vide l’avait empêché de se les procurer. Ayant reçu de sa mère des fond sous promesse de comparaitre aux tâches ménagères, il put espérer dénicher un billet de dernière minute sur place. Avant tout, s’il n’avait toujours pas eu de job à son âge, c’était avant tout parce qu’il voulait prendre soin de sa famille et de ses études.

C’est alors que ce soir où la lune était absente du ciel, Seita revenait bredouille du stade où le concert avait lieu.

«Tous vendus, non mais, je ne peux pas croire…»

Seita pensait aux nombreuses fois où sa sœur l’avait mis en garde et lui avait répété de se procurer son billet.

Et merde! Pensa-t-il

Si Seita avait voulu assister au concert c’est bien parce que la fille dont il avait l’œil sur depuis un bon moment allait y être. Encore rêvait-il à elle, la nuit passée. Il avait entrevue sa rencontre «fortuite» avec Aimée, mais qu’il avait en réalité planifié. La semaine passée, il était passé près de son groupe d’amis et avait entendu qu’elle allait à ce spectacle sans ses copines. Une occasion rêvée, s’était-il exclamé haut et fort avant de déguerpir devant l’attention des filles qui le fixait.

Maintenant il errait à pied, en direction de la station de train quand tout à coup, quelque chose de puissant et d’invisible le jeta au sol. Il fut sonné un moment, se demandant s’il n’avait pas encore marché dans un lampadaire sans regarder. Mais autour, le parc qu’il traversait était vide. Se relevant et faisant mine de rien, il poursuivit son chemin. À la sortir du parc, une marchande ambulante s’apprêtait à fermer sa caisse. Sa poitrine avait une dimension de fantaisie et le corps de Seita fut tôt à répondre aux provocations non voulu de la ravissante vendeuse.

Mené par ses impulsions, il se surprit à aller visiter l’échoppe avant qu’elle ne ferme pour profiter de la compagnie de la charmante dame qui eut tôt de se retourner et lui souhaiter la bienvenue. Seita détourna le regard, voulant cacher qu’il zyeutait les courbes de la dame. Elle devait avoir l’âge de sa mère, mais quelques années plus tôt.

"Bonjour! Bienvenu au Zephyr, comment puis-je vous aider?"

«Oh, oui! Acheter, hmm…»

Seita se mit à recherche parmi la marchandise quelque chose qui pourrait piquer son intérêt. Il ne fallait pas dire que la seule raison qui l’amenait à dépenser était cette femme. Comme quoi les femmes avaient ce pouvoir sur vous.

Sa recherche s’arrêta sur une petite figurine d’une fraise aux pattes, queue et tête de chat. Seita se convint que ceci ferait un excellent cadeau pour Aimée, mais encore fallait-il qu’il puisse lui offrir. Sa grande gêne lui empêchait catégoriquement, aussi qu’allait dire les autres à l’école? Subitement, il se permit de rêvasser, imaginant une scène où il aurait pris son courage à deux mains et aurait été dévoilé son amour à Aimée en lui apportant la figurine du chat-fraise. Devant sa prouesse et son estime, elle aurait fondu dans ses bras et il aurait même eu accès à sa poitrine, mais étant gentlemen, aurait attendu qu’il revienne à la maison où il aurait…

*Une petite coulisse de sang apparu sous le nez de Seita*
Journalisée

Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« Répondre #2 le: Janvier 29, 2018, 03:56:42 »

Hélène ce contenta de sourire pour le moment au jeune homme qui semblait plutôt gêné, ne voulant pas faire en sorte qu'il se sente pousser ou presser. Elle ce recula alors un petit peu, en profitant pour jeter son regards sur lui. Il avait un petit quelque chose de familier chez lui qui titillais sa curiosité. Peut-être son age qui lui rappelais un peu son fils, voir son attitude général car celle-ci était semblable a celle de Jonathan qui avait aussi un tempérament plutôt discret, bien que un peu moins renfermé.
''He bien s'il y a quoi que ce soit, n'hésitez pas.''

Elle retourna s'asseoir derriere le comptoir en attendant que le jeune homme vienne a elle, soit pour payer ou pour lui poser des questions, n'ayant pas eu grand réponse et sachant qu'il vallait mieu lui laisser un peu d'espace pour le moment.
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''
Amara
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.
« Répondre #3 le: Janvier 31, 2018, 02:59:51 »

Seita revint finalement à ses esprits alors que la dame à la poitrine plantureuse alla se replacer plus loin. Seita se demanda si il avait été vocale dans ses fantaisies. Voyant quelque chose tomber au sol, il comprit vite la vicieuse coulé et essuya le tout. Bien qu'il avait fait un choix parmi la marchandise, toute sortes de scénarios parcoururent son esprit. Se tiraillant, il alla voir la dame pour conseil.

En l'approchant, Seita compris l'ampleur de la tâche. Comment regarder cette dame sans passer par son décolleté? Ne voulant paraître impoli, il se tin à regarder son futur achat, mine d'être réservé. Malgré tout, la difficulté que présentait la situation avait toutefois un effet pervers. Plus Seita pensait à ignorer la poitrine, plus elle occupait son esprit. Une légère bosse se forma dans son pantalon avant même qu'il ne prenne la parole.

«Heum, madame. Voilà, je recherche un cadeau pour une am,... copine... ou possiblement copine. Du coup, je me demandais, voilà, c'est qu'elle aime bien les fraises, heum, non, possiblement, mais elle aime bien les chats. Vous sachez, hein! Alors, oui, pas vraiment les fraises, mais peut-être que oui. Seulement, c'est surtout parce que son groupe favori Ichigo to Ringo...»

Seita se tua. Son regard pris une allure différente. Soudainement, il se compris fixer la poitrine de la dame. De façon instinctive, sa main libre alla se loger sur celle-ci. Appréciant le moment, il revint vite à ses esprits et tenta de retirer sa main. Toutefois, c'était comme si son corps ne lui obéissait plus. Étonné, mais surtout paniqué, Seita tenta de s'excuser, mais ses lèvres ne remuaient plus selon son désir.

«Avec des atouts de cette taille, dit, tu veux faire plus d'argent? Tu es toute tendue, on dirait qu'on ne te baise plus convenablement depuis un bon moment.»

Un sourire se dessina sur son visage, toutefois, ce n'était pas le sien. Qui plus est, cette main qui massait maintenant la poitrine de la marchande n'était pas là par son gré. Son autre main vint déposer le jouet sur la poitrine avant de se mettre également au massage.

Chose étrange, Seita cru voir les mamelons de la dame se durcir lentement.

Journalisée

Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« Répondre #4 le: Janvier 31, 2018, 08:59:41 »

Elle eut un moment avant que le jeune homme ne vient à elle, en profitant pour préparer sa caisse pour un achat. Lorsqu’il semblât finalement avoir besoin d’elle, c’est avec le sourire qu’elle lui répondit, mais quelques choses chez le jeune homme ne semblaient pas aller. Elle jeta un regard curieux sur son agissement alors qu’il semblait soudainement perdu dans ses pensé. Son sourire de vendeuse devint plus sincère alors qu’elle s’amusait à comparer le jeune homme a son fils qui lui aussi était du genre à se perdre dans ses pensées. Puis, elle remarqua qu’il n’était pas simplement dans la lune, mais qu’il tentait de la fuir du regard, un regard qu’il rejetait à chaque fois vers sa poitrine qu’elle savait fort généreuse. Elle ne pus s’empêcher un petit rire discret a la réalisation que ce qui semblait déstabiliser le garçon n’était pas tant une préoccupation importante, mais simplement l’effet habituelle de sa poitrine sur les plus sensible à ce genre de charme.  Heureusement, elle n’était pas choquée de cette attention, au contraire c’était lu rappeler que malgré son âge elle avait toujours la cote, ce qui lui plaisait bien. De plus, elle ne pouvait pas en vouloir pour quelque chose d’aussi naturelle.
Elle resta donc ainsi, allant pousser l’audace et la provocation en ce penchant un peu plus vers l’avant, laissant ainsi voir un peu plus loin au creux de sa vallée. Il n’y avait pas de mal à vouloir laisser un bon souvenir l’un de ses uniques clients de la journée.  C’est alors qu’une chose qu’elle n’avait pas vu venir arriva. Le jeune homme si gênés changea complètement d’attitude  et accompagnant son geste de propos fort déplacé vient se servir sans retenue, la main bien au chaud sur la poitrine d’Helene. Choquée, elle recula, ce redressant du coup et poussé par l’impulsion du moment gifla Seita d’une main sans retenue.


‘’Pardon?! Non mais on se permet jeune homme! Je ne sais pas à quoi vous pensé mais il ne faudrait pas vous faire d’idée!’’

Elle le fusillait d’un regard mélangeant l’outrage à la colère.

‘’Et pour ce qui  est de la statuette, c’est 19,85!’’
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''
Amara
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.
« Répondre #5 le: Février 01, 2018, 02:54:19 »

La dame venant de faire un pas en arrière, brisant ainsi ce contact privilégier que la personne de Seita avait initié. Seulement, celle-ci, avec raison, fut offusquée par les avances proposées. Étant réduit à titre de spectateur, Seita ne pouvait cacher sa gêne devant la situation. Automatiquement, une petite coulisse de sang discrète sortit de son nez.

Que, mais, qu'EST-CE QUI VIENT DE SE PASSER BORDEL? Pensa-t-il tout haut

LA FERME! Fit une voix à l'intérieur

Regardant la marchande qui avait prit un regard sérieux et soutenu en sa direction, Seita changea de mine.

«Désolé madame, que crois que nous avons fait faux pas et je tiens à m'excuser du malentendu. C'est seulement qu'avec votre physique bien provocateur et cette façon de me fixer, je croyais que vous me faisiez de l'oeil.»

Non, mais, quoi?

«Voyez-vous, je me suis fait larguer il y a quelques heures par mon premier amour d'enfance. On m'avait toujours dit que c'était celui qui était le plus douloureux et je refusais d'y croire,... jusqu'à présent.»

L'esprit de Seita resta muet devant cette cascade de mensonges. Qui était ce pouvoir, cet esprit qui parvenait à prendre contrôle de lui-même. Était-ce son subconscient? Dans ce cas, qu'est-ce qui aurait pu déclencher ce dernier? Bien qu'il était déçu de ne pas pouvoir accéder au concert et rencontrer Aimée, cela ne voulait pas pour autant dire qu'il avait subit une séparation. Du moins, son subconscient avait interprété la chose d'une tout autre manière. Seita ne pouvait faire autre chose que regarder comment l'échange allait évoluer.

«Et en vous vous voyant, tout amicale comme ça, et bien, cela m'a rappelé que jeune comme je suis, j'avais besoin de chaleur humaine.»

Seita pouvait se reconnaître dans le besoin de chaleur humaine. Encore vierge, il n'avait pu goûter aux plaisirs de la chair. Bien sûr, sa timidité n'était en rien pour l'aider.

«Mais pour adresser des excuses convenables, puis-je avoir votre nom? Tenez, prenez le mien en signe de bon voeux, je suis Jyoshua.»

Seita, ou encore, le corps de Seita fit un pas vers la dame en tendant la main en signe de réconciliation, ignorant la nature marchande de leur rencontre initiale. Le visage et la mine qu'il affichait se voulait à donner une impression d'humilité et de sincérité. Toutefois, quelque chose chez Seita lui disait que tout ceci n'était qu'un bluff.
Journalisée

Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« Répondre #6 le: Février 06, 2018, 05:24:53 »

Hélène se tenait sur ses gardes et écoutait les propos du jeune homme. Celui-ci lui semblait finalement sincère et désolé du malentendu qu’ils avaient eu. A l’écouter il lui semblait bien surtout qu’elle avait affaire à un jeune homme plutôt inexpérimenté et maladroit avec les femmes, ce qui était normale après tout à son âge, sans compter les pulsions que les jeunes hommes peuvent ressentir qui les pousse si souvent à agir sans réfléchir. Bref, avec du recul il n’avait pas l’air si mal, rien de moins qu’un jeune avec la fougue qu’on sait leurs attribués  Elle baissa donc sa garde et vint se reprocher à nouveau de lui. Sa dernière question lui paraissait convenable.

''Helene. Et bon, il n’y a pas de mal, j’accepte vos excuses. Il faut dire, vous ressembler un peu a mon fils, j’ai dû moi-même agir par reflexe comme si j’avais affaire a lui, donc un peu trop autoritaire pour un client qui n’as pas tant fait de mal que ça. Enchanté Jyoshua et désolé pour vous, mais vous savez, vous êtes encore jeunes, donc pas besoin de vous en faire pour une rupture, vous avez encore toute la vie devant vous.’’
Le regard vulnérable de Seita avait disparu, caché derrière la force de caractère et le bluff naturel de Jyoshua. Ses yeux avaient donc un petit quelque chose qui capturait l’attention de la vendeuse d’une façon nouvelle. Un petit quelque chose qui avait un effet étrange sur son corps alors qu’elle les sentait suivre les courbes de son corps.

‘’Écoutez, j’allais tout juste fermer boutique et je n’avais pas vraiment de choses a faire par la suite, peut-être que vous aimeriez aller prendre un petit café, histoire de pouvoir racontez votre histoire de cœur a une vielle femme qui en a déjà vu beaucoup trop.’’


Elle lui offrit un grand sourire emplie de sympathie en lui offrant le réconfort qu’elle croyait qu’il avait réellement besoin.
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''
Amara
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.
« Répondre #7 le: Mars 03, 2018, 08:11:26 »

Seita secoua la tête rapidement. Une douleur l'envahit au niveau du lobe frontal.

- « Jyo..? » fit-il le tout bas

Puis, aucune voix ou réponse, il retrouvait ses esprits peu à peu. Helene, la marchande, semblait avoir pardonné sa conduite. Aussi, il se souvenait s'être engueulé avec quelqu'un d'autre, mais personne de physique. Soudain, Seita se rendit compte qu'il avait à nouveau contrôle de ses mains. Cette situation le perturba et il était un peu perdu, cherchant à comprendre. Heureusement, la dame l'invitait à prendre un café. Peut-être que ceci allait l'aider à voir plus clair. Jamais auparavant n'avait-il eu de réaction de la sorte.

- « Heu, heu oui! Je crois que ça me ferait un grand bien aussi. »

Seita ne se souvenait pas pourquoi il avait répondu qu'il souffrait d'une rupture récente, ni pourquoi il n'avait pas donné son propre nom. Cependant, il sortit le change et paya pour la figurine de fraise-chat avant de la ranger dans son sac messager.

- « Si vous voulez, je connais le café Cyber42 qui est pas loin. Il y a aussi des café-bulles et des gâteaux. »

Le Cyber42 était communément fréquenté par la communauté geek des environs. L'un de ses principaux attraits était des cabines isolés que des jeunes gamers pouvaient louer afin de se connecter à l'internet et y jouer à leurs jeux ou MMO favoris. Ayant été critiqué par le passé des dérangements que les bureaux communs pouvaient occasionner, le café avait prit l'initiative de ces cabines offrant également une barrière convenable pour le son. Également, il leurs étaient possibles de commander des items du menu directement à partir de l'ordinateur de la cabine. Ceci offrait au café un large revenu de ces jeunes hommes qui passaient leurs journées entières dans ces cabines isolés du monde, mais connectés à tous.

Si le Cyber42 pouvait attirer la clientèle masculine, c'était également vrai pour les jeunes filles qui appréciaient l'autre volet du café. Des banquettes et tables basses donnant accès à des fils de recharge pour téléphone. Ainsi, les clients pouvaient recharger leur mobile tout en restant au café. Ceci était nécessaire puisque le café diffusait sur grand écran un jeu pour ses clients. Ceux-ci pouvaient s'y connecter à partir de leur mobile et compétitionner contre les autres participants du café.

Seita avait toujours voulu y aller, mais n'avait jamais eu assez d'argent pour tenter l'expérience. Aussi, s'était pour lui l'occasion parfaite d'enfin faire la découverte du café.
Journalisée

Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« Répondre #8 le: Mars 14, 2018, 10:33:47 »

Bien que surprise du choix du jeune homme, Helene n'en fut pas moins curieuse de découvrir l'endroit. Elle avait a de nombreuse reprise passé devant lors de sa route vers la boutique mais ce n’étais pas du tout sont genre d'établissement habituellement fréquenté. Le fait qu'elle soit la a ce moment, la rendait plutôt heureuse de découvrir quelque chose en dehors de ses habitudes. Suivant le jeune homme dans l'édifice elle parcourait les rangés jusqu’à ce qu'ils arrivèrent tout deux a une petite cabine privé au décoration dignes des amateurs de jrpg , des posters de scene héroïque au aventuriers glorieux et aux aventurières en armure légères couvrant les murs, avec en bonus de très jolie figurines de personnages dans des vitrines protégé décorant les coins de la piece. La femme en profite donc pour jeté un coup d'oeil a ces décorations et surtout au figurines, après tout, elle meme possédant une boutique d'art et de décoration, se sentais naturellement attiré vers celle-ci.

''Oh, mais c'est qu'elle sont superbe! Je ne savais pas que je trouverais objets de cette qualité ici! Ce sont des personnage de jeux-video?''

Elle se penchait pour admirer de plus prés une figurine au courbes presque surnaturelles, a la poitrines plus que généreuse et au long cheveux rouge escalate. Portant une robe longue mais offrant un décolleté profond et enlaçant de manière provocante un grand balais de sorcière, la figurines d'enchanteresse n'avait rien des personnages simple des jeux du passé.

'' Les détails sont telement élaboré, on voit meme le légers renflement de son entrejambe et de ses mamelons au travers de sa robe serrée.  ''

Elle vint finalement prendre place sur la banquette et parcourais le menu des yeux a la recherche de ce qui ferais son bonheurs. Elle se sentait gourmande et une part de gateau double chocolat et un grand café latté ferais parfaitement l'affaire, mais alors qu'elle se demandait si elle prendrais un extra creme fouettée ou non, un bruit provenant de la cabine voisine, résonant par la porte a peine entre ouverte vint attirer son attention. De par son expérience, ses bruits semblait fortement au genre que l'on entendrais normalement dans une chambre a couché et non dans un café. Peu-etre un jeu de sport. Elle avait un peu de mal à ce concentrer et décida de prendre un peu la conversation avec Jyoshua.

Hm..Une idée de ce que tu vas prendre? Et puis, ne soit pas gêné, va-s'y avec ce qui te plait, je te l'offre!
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''
Amara
Humain(e)
-

Messages: 46

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Née Ashnardienne, mais fille d'esclaves, Amara s'affranchit de son passé sous le nouveau nom de Terria. C'est une grande femme qui aspire au pouvoir par tous les moyens possibles sans se soucier d'un égo ou d'une conscience. Suivant son propre code, elle cherche à trouver de nouvelles proies ou partenaires d'affaires.
« Répondre #9 le: Avril 10, 2018, 04:38:56 »

Seita était surprit qu'Helene veuille bien le suivre au café. De plus, quel ne fut pas sa stupéfaction de la voir prendre un intérêt pour les cabines isolées. N'ayant jamais encore été au Cyber42, Seita s'émerveillait de tous les aspects du café, aussi bien la décoration, l'ambiance que le service. Les cabines d'isolement étaient relativement petites, mais assez spacieuses pour que les deux invités puissent s'y asseoir. Ceux-ci étaient toutefois dans l'intimité de l'autre.

Cependant, cette proximité ne leur était pas déplaisante, car les commodités de la cabine étaient largement supérieures à ce que s'attendait Seita. Il y avait même un casque d'écoute branché à l'ordinateur. Helene semblait être fixée sur autre chose; une figurine qu'elle pointait du doigt. Il fallait mentionner que le café connaissait très bien sa clientèle. Ainsi, pour les cabines qui étaient principalement occupées par sa clientèle masculine, des idoles offrant des poses suggestives trônaient sur les tablettes.

Gêné, Seita observait la figurine mise en évidence. Helene ne connaissait probablement pas le personnage, mais il s'agissait de Melicia, une sorcière du fameux jeu populaire de Doki-doki Witch Academie. Ce dernier était l'un des favoris du jeune homme, car il avait fantasmé sur les nombreuses héroïnes de la série. De plus, un animé japonais avait également été produit afin de susciter davantage la vente de produits dérivés tels que la figurine. Ne suivant pas l'histoire original, l'animé s'était plutôt centré sur la vie de ces sorcière dans la vie de tous les jours. Certaines scènes très suggestives avaient aussi bien émoustillé l'audience.

C'est avec ce souvenir de gaieté et d'érotisme que Seita se sentit bientôt son membre se dresser. La gêne d'être aussi près d'une femme plantureuse n'aidait pas à sa situation. Aussi, quant Helene lui demanda ce qu'il allait prendre, le jeune garcon n'hésita pas une seconde.

- "Un. s-s-s-soda itatien, s-s-s-s'il vous plaît". Dit-il gêné

Seita espérait qu'Helene ne remarque pas la situation au niveau de son pantalon. Ainsi ouvrit-il l'ordinateur en proposant un jeu ou encore une vidéo à regarder. Avoir payé pour une cabine avec ordinateur, aussi bien en profiter!

Oh ouais, t'aimerais ça hein? Entendit-il
Journalisée

Ziggy
E.S.P.er
-

Messages: 77

avatar

Esclave en fuite


Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite créature curieuse, naïve et gourmande, Ziggy a un talent pour être au mauvais endroit au bon moment. Cherchant sur Terra un endroit on s’installer et rêvant un jour d'ouvrir une grande auberge ou la nourriture remplira les tables et les convives passeront d'agréables moments.
« Répondre #10 le: Mai 17, 2018, 12:59:43 »

Il passèrent commande, Helene y allant pour un latté aromatisé au noisette et une bonne part de gateau double chocolat, tapant celle-ci au clavier de l'ordinateur et l'envoyant par la suite au serveur qui viendrais leur apporté dés que le tout serais prêt. Une fois la commande faite, une message vient apparaître sur l’écran leur indiquant qu'il avaient droit de participer a une promotion, qu'a l'achat d'un dessert il pouvait prendre gratuitement une 30 minutes de connexion avec le duo de casque de réalité virtuel disponible au bureau. Il s'agissait de la fine pointe de la technologie et le café avait eu l'exclusivité d'en faire profiter à ses client en avant premiere.
-''oh tien! C'est curieux, virtu-ose? C'est un nouveau type de jeu c'est ça?'' Demanda t'elle a Seita étant elle meme plutôt neophyte en matière de technologie.

Elle prit le casque, ne comprenant pas exactement de quelle façon défaire et installer les sangles ou voir meme comment l’installer sur sa propre tête. Elle le tenait justement a l'envers, tentant de jeter un oeil a l'ecran ou elle pouvoir un logo et un message d’accueil flou et hors focus. Elle tendit l'appareil noir et rose au jeune homme, ayant besoin de ses connaissances de jeunesse en matière de jeux video.

-''hum tu veux m'aider a...l’enfiler?''

Entre temps, une jeune fille blonde portant une tenue plutôt révélatrice, de long bas noir a la mi-cuisse, une minijupe carreauté rouge et noire au style écolière qui montais assez haut pour laissé entre voir le bas de ses fesses et flotter la question a savoir si elle portait oui ou non une culotte sous celle-ci. Le reste de son uniforme, une chemise et un veston ouverts a l'avant, laissant une vue bien plongeante dans un décolleté généreux, bien que pas aussi dodue que les atouts de taille d'Helene.   

-''Hihi! Bonjour! Voici vos consommations! Je vois que vous avez de l'intérêt pour notre nouvelle promotion. La premiere demie-heures est gratuite, par la suite le prix varie selon le jeu mais reste encore trés compétitif! Il y a t'il un type de jeu qui vous plairais plus, je peux vous faire des recommendations.''

-''S'il vous plait, je ne m'y connais pas du tout, les seuls jeux que je posséde...sont loin d’être du meme type. Hehehe'' Lui répondit Helene, accompagnant son commentaire d'un petit clin d'oeil. ''Quelque chose qui serais amusant pour une femme de mon age, mais qui pourait bien plaire a Seita, je ne voudrais pas l'ennuyer non plus!''
''oh, hehehehe, alors j'ai le jeu parfait pour vous hihihi! Vous allez voir, les contrôles sont très....intuitifs.''

Et sur ce, elle pianota quelque touche sur l’écran de sa tablette avant de quitter la salle alors que le jeux commençais a ce charger sur l’écran du casque Virtu-ose.
Journalisée

''La cuisine, c'est comme l'amour, on y pénètre avec abandon ou pas du tout ''

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox