Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Le rôle des institutions dans la justice pénale [avec Clara Caster]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Anna Cabalo

E.S.P.er

  • -
  • Messages: 10


  • Fiche

    Description
    E.S.P.er voleuse et amatrice de combats au corps-à-corps. Lesbienne officielle célibataire, ancienne fumeuse solitaire pas si épanouie que ça.
Il avait suffi de deux gros larcins effectués dans des villas très sécurisées pour qu'il souhaitât rencontrer la femme de rouge et de noir. Elle était parvenue à passer outre les mesures de sécurité et à se faufiler malgré des dispositifs de plutôt bonne facture.

*****

Biiiip. Biiiip. Biiiip. Elle n'entendait que la sonnerie de celui qu'elle appelait. Biiiip. Clac.

« Coin coin ?
- Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages. Salut Luv', ici Red. Black & Red, tu me remets ? Ouais, elle-même. Haha, oui. Yep, tu vas bien ? Ah. Ah ? Chouette. Chouette… Dis, Luv', je vais avoir besoin de toi. Et de ta caboche aussi. Surtout. »


*****

L'ESPer avait bénéficié de gadgets d'un contact à elle doué dans le domaine de l'informatique. Même si c'était pas son propre fort, elle avait compris comment utiliser ce qui lui avait permis d'effectuer deux cambriolages ciblant chacun des bijoux particuliers dont la valeur était bien à la hauteur de la prise de risque. Des pièces à l'aura sans pareille dont la brillante lueur colorée semblait captiver le regard. De fins travaux d'orfèvre qui semblaient avoir capté la beauté du monde, sa tristesse, sa joie, pour capturer ces sentiments dans la pierre et les rendre éternels. Radieux étaient ces cadeaux minéraux de la nature qui avaient su intéresser cet homme. En voyant les pierres, ses yeux avaient brillé de la même étincelle et bouche bée, il avait passé bien quarante secondes à contempler, le regard comme vide, rempli de la lumière de la terre devant ses yeux. Après quelques recherches, il avait trouvé la voleuse et fait posé sur une table un sac qu'il avait fait glisser jusqu'à elle. Elle avait ouvert et trouvé des billets. Des liasses de billets, une somme imaginable, certes, mais qui ne pouvait laisser personne indifférent. Aussi, Anna, tenant entre les mains l'argent liquide, d'abord surprise, s'était montrée prête à écouter, le visage inquiet mais le coeur excité, les mains serrées autour de ce fric qu'elle tenait.

La ferme était là, dans les verres des jumelles qui se baissèrent et vinrent se poser sur le siège passager de la voiture volée qu'avait conduit, par cette nuit tombant, une rousse aux longs cheveux.



Un dixième de l'argent avant, le reste lors de l'échange de la marchandise. Usant de son pouvoir d'ESPer, Anna avait emprunté le corps d'une ancêtre qu'elle n'avait jamais connu avant qu'elle ne lui apparût lors d'une visite de musée, trois mois auparavant. La cible : le bétail de la ferme Caster. Une dame morte jeune en faisant la guerre mais qui avait su garder une beauté surprenante sur les champs de bataille. Anna devait effectuer le vol et fuit sur un cheval pour guider le troupeau de bovins vers le point de rendez-vous. Les deux avaient eu du mal à trouver des atomes crochus entre elles, le manque d'engagement d'Anna n'aidant pas à tisser des liens avec une ancêtre ouvertement partisane. Là, le client allait prendre les bovins, fournir l'argent et laisser Anna s'échapper par ses propres moyens. Mais pourtant, leur gout du risque leur avait permis de s'accorder un semblant de respect. La voiture était arrêtée près du point de rendez-vous. Ainsi, Anna était-elle devenue Heliasa en cette soirée.
« Modifié: mardi 24 mai 2022, 18:02:27 par Anna Cabalo »
Je remplis déjà cette signature pour qu'elle soit présente sous tous mes messages.

ClaraCaster

Terranide

Le soleil avait enfin terminé sa course derrière l'horizon, remplacé par la lune qui éclairait chichement le monde enveloppé dans le manteau encré de la nuit. Les vaches étaient dans leur grange, les corvées quotidiennes étaient terminées et les employés de la ferme goûtaient à un repos bien mérité, alors que Clara s'apprêtait elle-même à prendre un peu de temps pour elle avant le coucher. Après un bon bain chaud, elle avait enfilé sa jaquette et une paire de sandales pour aller s'asseoir sur sa chaise berçante, prenant l'air sur la galerie. Les étoiles brillaient fort ce soir, le sombre canevas tapissé de milliards de points brillants qui firent certainement le bonheur des mages et astrologues et autres individus fascinés par les astres. Mais pour Clara, ce n'était qu'un simple petit plaisir après le travail, de quoi satisfaire ses mires pour quelques temps avant d'aller au lit. La vie rurale était simple, il n'y avait aucune place pour les stimulations de la vie urbaine et pour les plaisirs raffinés. Clara avait du mal à imaginer ce que la vie de la ville pouvait offrir, hormis l'occasionnelle visite à la taverne du coin.

L'attention de la terranide fût dérangée légèrement par une lueur au loin, une lueur qui se montra éphémère. Était-ce une lanterne ou une torche portées par de simples voyageurs? Des fermiers des terres environnantes? Clara n'eût pas le temps de déterminer la source de la lumière car les feux furent éteints rapidement. Elle savait néanmoins que c'était tout prêt. La fatigue accumulée durant la journée lui donnait envie d'ignorer ces étranges lumières et d'aller simplement au lit mais la ferme n'était pas un endroit très sécurisé, hormis pour quelques cadenas pour verrouiller les bâtiments importants. Le poulailler, la grange, la maison, toutes verrouillées pour contrer les intrusions. Clara se leva de sa chaise, entrant dans la maison pour récupérer une lanterne qu'elle alluma avant de quitter la lumière de sa demeure. Elle marchait d'un pas prudent mais sûr, aux aguets. Elle resta silencieuse, les oreilles bien ouvertes pour le moindre bruit suspect. Elle ignorait que sur son territoire rôdait une voleuse discrète qui en avait après son bétail et que les lueurs vues plutôt n'étaient ni celles d'une torche ou d'une lanterne mais des phares d'un véhicule venu d'autre part. Clara se rendît à chacun des bâtiments les plus près d'où les lumières semblaient provenir, elle avançait vers la grange, où les vaches reposaient bien à l'abri des prédateurs, protégées par un simple mais solide cadenas.

Anna Cabalo

E.S.P.er

  • -
  • Messages: 10


  • Fiche

    Description
    E.S.P.er voleuse et amatrice de combats au corps-à-corps. Lesbienne officielle célibataire, ancienne fumeuse solitaire pas si épanouie que ça.

Approche de la ferme Caster

Réponse 2 jeudi 02 juin 2022, 04:55:21

Belle ferme. L'endroit a l'air tranquille. En tout cas, j'ai dans l'idée qu'un coin comme celui-là, je n'en aurais pas vu à Tekhos. J'ai trop été marquée par cette ville, c'est dingue. Mais Nexus, c'est le bon endroit. Si je devais mourir dans une grande ville, je choisirais Nexus. Par contre, je ne suis pas totalement conne, jamais j'aurais voulu être agricultrice. On n'est jamais totalement conscient de la réalité d'un travail quand on ne le fait pas, mais c'est un emploi à 100%, la vie de cette femme doit tourner autour de sa ferme. Je comprends pas comment des gens peuvent trouver le courage d'avoir une ferme à eux. C'est trop de temps… Je lève mon chapeau à cette femme, en tout cas.

Il était l'heure d'entrer en action pour Anna pour récupérer neuf dixièmes de la part du contrat. Une belle somme pour laquelle on n'allait pas tuer un noble, mais qui valait bien le vol de bêtes. Le plan était simple : s'introduire dans la ferme, libérer un cheval, lui poser une selle sur le dos et le préparer, puis ouvrir la grange des bovins et, d'un bruit, les réveiller pour les faire sortir en troupeau sous la panique et ainsi les guider à cheval. Et de l'équitation, Anna en avait fait durant plusieurs années pour tromper sa morne vie lorsqu'elle travaillait au service des grandes firmes de Tekhos, oubliant quelques instants le train-train quotidien. Mais allait-ce être suffisant ? La brune avait vite accepté son contrat tacite, trop attirée par l'odeur de la prime, mais ses compétences étaient-elles seulement d'actualité ? Cela faisait plusieurs années qu'elle n'avait pas enfourché d'équidé et en quittant la voiture, fermant doucement la portière, elle était bien consciente d'avoir peut-être présumé de ses compétences, mais il était trop tard pour changer d'avis, aussi se dirigea-t-elle lentement vers l'exploitation, mais n'allant pas totalement sur le domaine, elle s'arrêta et se planqua dans les fourrées en voyant se balader une lumière. Il s'agissait d'un feu transporté par une lanterne. Madame Caster avait visiblement choisi de faire des heures supplémentaires en parcourant ses possessions de long en large, mais cela avait du bon, car l'éclairage permettait de voir le dispositif de sécurité mis en place si l'on était un aigle. Car à la distance qui les séparait, Anna ne pouvait distinguer de tels détails, mais elle ne disposait pas de personnel de garde et ça, c'était déjà observable en repérage, mais encore plus flagrant lorsque la propriétaire des lieux elle-même choisissait de faire la ronde.

La voleuse profita de la faible lueur pour progresser. car le box des chevaux n'était pas la grange  des veaux, vaches et boeufs vers laquelle se dirigeait Madame Caster. C'était l'occasion rêvée pour avancer et assez rapidement, mis Cabalo fut au niveau de la ferme munie de son trousseau dont elle se séparait rarement pour les opérations de ce genre. Mais elle préféra rester planquée dans les fourrés avant d'entrer en action. Il s'agissait de s'assurer que la fermière n'était plus à surveiller les chaines et cadenas. Dès qu'elle allait rentrer chez elle, Anna allait pouvoir entrer en scène
Je remplis déjà cette signature pour qu'elle soit présente sous tous mes messages.

ClaraCaster

Terranide

Tout semblait en ordre sur la ferme jusqu'à maintenant. Pas l'ombre d'une intrusion et la grange était toujours bien verrouillée, la chaine et le cadenas étaient tous deux intacts. Clara n'avait, de prime abords, aucune raison de suspecter la présence d'un individu empiétant sur son territoire mais il restait ces mystérieuses lumières au loin. C'était trop brillant pour être de simples torches ou lanternes, c'était deux phares éblouissants visibles de loin et la terranide ne saurait dire ce qui pouvait provoquer une telle lumière. Peut-être un mage de Nexus qui, pour une raison connue de lui seul, décidait de tester un quelconque sortilège lumineux? La ferme n'était pas en feu et il n'y avait rien d'anormal outre que ces lumières éclatantes. Clara poussa un soupir. S'il y avait une intrusion, aucun signe ne se montrait à elle. L'individu pouvait être caché dans les ombres ou bien avait simplement tourné les talons face à la vigilance de la rancheuse. La terranide opta finalement pour retourner s'asseoir sur sa chaise berçante, gardant néanmoins l'oeil ouvert pour le moindre mouvement. Malheureusement, les aides étaient tous chez eux à se reposer, Clara contempla l'idée d'engager des gens pour faire des rondes ou bien d'acheter des chiens de garde. Il était rare que les fauteurs de troubles se tapent tout le chemin en campagne juste pour voler une ferme qui n'avait rien de précieux et facile à échanger mais Clara ne pouvait s'enlever de la tête les lumières vues plus tôt. Elle décida de rester sur sa chaise un peu plus longtemps, restant aux aguets. Si intrus il y avait, elle voulait le découvrir avant de se lever le lendemain matin avec des récoltes et du bétail disparu.

Anna Cabalo

E.S.P.er

  • -
  • Messages: 10


  • Fiche

    Description
    E.S.P.er voleuse et amatrice de combats au corps-à-corps. Lesbienne officielle célibataire, ancienne fumeuse solitaire pas si épanouie que ça.

Le box des chevaux

Réponse 4 mardi 14 juin 2022, 17:59:10

Ne pas bouger. Respirer le moins fort possible. Voici la priorité de la voleuse tapie qui avait choisi de faire profil bas. Chaque partie de son corps était immobile et la voleuse n'observait ce qui se passait que par les espaces qui lui permettaient d'épier sans se faire voir. Madame Caster était vigilante, une qualité tout à son honneur mais qui se révélait ennuyeuse pour quiconque voulait effectuer un cambriolage chez elle. Avec patience, la voleuse déguisée en l'une de ses ancêtres fixait la propriétaire des lieux en restant dissimulée et sans la quitter des yeux. Voir la fermière sur ses gardes n'était pas chose rassurante et les secondes passaient. La blonde semblait avoir quelque chose derrière la tête et faisait passer un temps précieux. Anna sentait s'écouler les secondes, puis les minutes alors que la travailleuse de jour n'avait pas l'air de vouloir abandonner son gardiennage. Et le client qui attendait surement déjà au lieu de rendez-vous.

Merde, elle va surveiller sa ferme pendant combien de temps ? J'ai un client qui attend et elle va tout faire foirer. Je devrais peut-être déjà ouvrir le box des chevaux. Non, c'est trop tôt ! Il ne faut pas se précipiter alors qu'elle regarde partout !

Mais Madame Caster persistait et signait dans sa décision de monter la garde et l'impatience se faisait ressentir chez la voleuse qui envisageait sérieusement de déjà bouger en direction de son objectif premier. Très lentement, elle sortit de sa cachette, tapie, vérifiant qu'il y avait un chemin au milieu des hautes herbes du champ, mais le risque restait trop grand de faire plier des brins et signaler sa position.

Stop ! Si je sors, je suis repérée. Je devrais peut-être revenir en arrière et passer par le champ de blé, c'est plus sûr.

Mais à cet instant. la fermière choisit de tourner les talons. Sans attendre, toujours tapie, Anna se faufila de sa cachette à un point opposé par le chemin contenant le moins d'herbe et étant le mieux caché, un difficile exercice de jugement qui lui permit toutefois d'être hors de vue de la blonde. Furtivement, elle approcha alors du box et doucement, elle fit entrer ses outils dans la serrure du cadenas. Oeuvrant d'une main, elle retint l'anse de cadenas, qui risquait de s'ouvrir en faisant un "clac". Maintenir fermement l'objet permet qu'il s'ouvrît sans bruit. Tournant l'anse, elle ôta de la porte son seul obstacle pour entrer enfin dans le box, lentement, doucement.

Avançant sans lumière, elle remarqua toutefois que le bois utilisé était un bois noble. Noble et peint. La peinture avait été utilisée partout et huilée, un traitement complexe et onéreux pour un endroit pareil. Le plafond était haut et la structure aérée et plus agréable que l'idée que se faisait la brune d'un box pour équidés. Anna avait fait de l'équitation et le confort du foin installé à la ferme Caster n'était de loin pas celui des éleveurs équestres qu'elle avait côtoyés lors de ses cours, oh non ! Un soin était apporté aux bêtes ici, c'était fou. Avançant doucement, Anna regardait les animaux qui semblaient avoir été récemment peignés. La fermière prenait carrément ce temps ? Ouah, les beaux spécimens ! La voleuse en oubliait son contrat, profitant pour admirer les pelages et la santé des bêtes. Mais alors qu'elle arriva au dernier cheval, celui-ci hennit. il hennit, puis un autre le suivit, puis un troisième !

Sursautant, la voleuse regarda l'entrée et constata qu'elle était loin. La fermière pouvait la surprendre par l'extérieur. Sortir semblait trop dangereux. Anna était à côté d'une porte. Pressée, elle ouvrit et découvrit du foin. Des bottes de foin entreposées. Une ici, une autre là-bas, une pile là, une autre pile par ci. Du foin à foison ! Mais ça braillait dans le box, Anna entra dans la salle du foin et ferma la porte derrière elle, mais ne s'y trompa pas, la propriétaire allait la chercher. Elle court se cacher derrière deux bottes superposée et sortit sa matraque. Plus le choix, elle allait devoir assommer madame Caster pour s'en tirer. Sans faire un bruit, prête à contourner les bottes, Anna écouta. Elle allait se fier au son de la paille sous les pieds de l'éleveuse.
« Modifié: mardi 14 juin 2022, 18:46:20 par Anna Cabalo »
Je remplis déjà cette signature pour qu'elle soit présente sous tous mes messages.

ClaraCaster

Terranide

Le reste de la nuit s'annonçait paisible mais Clara ne pouvait s'ôter de la tête cette idée que quelqu'un était potentiellement en train d'infiltrer son domaine, pour des raisons inconnues. Ces fortes lumières n'étaient pas dues au hasard, d'autant plus qu'elles étaient aux limites du ranch. Mais Clara n'avait vu personne circuler sur son domaine. Une petite garde prolongée allait la rassurer un temps soit peu, quitte à perdre une ou deux heures de sommeil. Elle ignorait cependant que durant sa petite marche de retour vers sa demeure, une ombre furtive s'était glissée devant l'écurie et était parvenue à crocheter le cadenas et à se glisser à l'intérieur. La rancheuse ne le su qu'au moment où elle entendît le raffut provenant de l'écurie, les chevaux hennissant à tue-tête. Elle bondît de sa chaise en un éclair, aggripant la seule arme à portée de main, qui était une pelle. Amplement suffisant pour faire regretter l'intrusion à ce voleur furtif. D'un sprint elle parvînt à la porte entrouverte, le cadenas par terre. La porte grinça alors que Clara pénétrait dans l'écurie, aux aguets. Les cheveux étaient agités et la rancheuse dût prendre un instant pour les rassurer.

-Wooah, on se calme, leur dit-elle en caressant l'encolure des bêtes tour à tour pour les calmer. Elle jeta une oeillade vers l'entrée principale, qu'elle avait à demi-refermé derrière elle. Puis son regard se poussa sur les portes doubles qui donnait sur le grand enclos. Elles étaient toujours fermées ... et il aurait été impossible pour l'intrus de les ouvrir discrètement. Clara prît sa pelle et commença à fouiller l'enclos, à l'affût du moindre mouvement, du moins bruit. La personne qui avait fait paniquer les chevaux était toujours dans l'écurie, cachée quelque part, soit dans un box, ou bien ... dans la réserve de foin. C'était une petite pièce d'entreposage pourvue d'une simple porte d'accès ainsi qu'une ouverture pour permettre d'y déposer le foin directement après la récolte, ouverture munie d'une porte basculante qui faisait la moitié d'un homme moyen en hauteur, s'arrêtait à mi-hauteur d'homme et faisait un bon deux mètre de largeur. Clara s'approcha de la porte en gardant l'oreille ouverte. La porte de dépôt n'était pas prévue pour être ouverte de l'intérieur mais ce n'était pas impossible et si l'intrus en faisait la tentative, Clara le saurait. Les pas de la terranide la menèrent lentement vers la porte. Elle s'arrêta un moment pour écouter puis, tenant sa pelle d'une main, elle aggripa la poignée de la porte, attendant un instant avant de la tourner et de la pousser d'un coup, aggripant de nouveau sa pelle à deux mains. Sur ses gardes, elle pénétra dans la réserve, prête à envoyer l'intrus au pays des rêves d'un bon coup de pelle à la tronche.


Répondre
Tags : viol vol futanari