Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Blame it on my blood [PV Shael]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Koshiro Ikeda

Créature

Blame it on my blood [PV Shael]

mercredi 27 avril 2022, 22:47:57

C’était supposé être un rendez-vous tout à fait normal. Lorsque son téléphone affichait le nom d’un médecin et amie de longue date, il ne pouvait pas refuser l’invitation. Après tout c’était grande grâce à ses talents en matière de science et de magie, qu’il tenait encore sur ses deux pieds. Rien de romantique, il connaissait la soif de connaissance de la jeune femme, qui souhaitait avant tout recueillir des informations sur l’hybride. La femme avait choisi un restaurant classieux, placé non loin d’un parc et ou les clients pouvaient déguster leurs plats tout en étant proches de la nature. Le genre d’endroit que Koshiro aimait éviter. Néanmoins il se prêta au jeu et se vêtit élégamment pour l’occasion. Une chemise légèrement déboutonnée, un pantalon et des chaussures lui donnant un air professionnel mais décontracté en même temps. 

Le diner se déroula sans encombre. Koshiro comme à son habitude, traita la scientifique avec une grande courtoisie. Elle cherchait à comprendre son était psychologique, à savoir si la vie à Seikusu était plaisante. Son attention envers son ancien patient était plaisante à voir, elle était devenue comme une grande sœur pour lui, même s’il refusait de l’avouer. Une soirée sympa en résumé, jusqu’à ce que la jeune femme disparaisse sans un mot. Personne ne l’avait vu sortir et évidemment c’est pile à ce moment-là que Koshiro commençait à s’inquiéter à autre chose qu’un payement à effectuer.

Avec un corps beaucoup chaud, un esprit plus qu’embrouillé et une envie d’attaquer tout ce qui bouge, il se rendit rapidement compte que son diner avait caché une drogue puissante. La femme qui l’avait invité ici avait réussi à le drogué ou peut être était-ce quelqu’un d’autre. Malheureusement toute enquête devait attendre et le jeune homme décida de s’éloigner d’un restaurant ou toutes les autres personnes l’observaient avec inquiétude. Comment ne pas remarque un gars qui regarde toutes les femmes comme des petits morceaux de viande et se comporte comme une bête sauvage lorsqu’il est approché. Partir avant qu’on lui demande devenait préférable, chaque fessier féminin qui passait lui donnait envie d’y déverser toute une rage qui grandissait à chaque seconde et toute provocation finirait par transformer l’endroit en un champ de bataille à ses yeux.

Il était tard, le soleil c’était coucher depuis quelques heures et le parc fut le meilleur lieu pour que la drogue finisse par perdre son effet.

Evidemment plus le temps passait et plus l’état de l’hybride empirait. Il errait sans but et ne savait même plus ou il se trouvait et il résistait à l’envie de trouver une cible appétissante à prendre. Malchanceux comme il était, il finit par trouver une femme devant lui. Une blonde, plutôt petite mais possédant de belles formes. Elle ne pouvait pas le voir et ne l’avait pas entendu s’approcher. Koshiro ne pu s’empêcher de fixer la longue chevelure et surtout les appétissantes cuisses devant lui. Lorsque sa conscience l’implorait de rebrousser chemin, son corps ne répondait plus. Il ne restait pratiquement qu’un mâle assoiffé et fatigué de résister à une tentation devenue bien trop intense. Une grosse bête au membre viril devenu anormalement grand, s’approchant lentement d’une demoiselle. Son manque de discrétion rendirent ses pas audibles, une branche pourtant large s’était écrasée sous son poids lourd.

« Oh je vous ai fait peur ? »

Lorsque leurs regards se croisent, il ne semble plus du tout affecté par le produit étranger dans son sang. Pourtant il est toujours là, à cause de lui son corps bouillonne. Lorsque ses yeux se posent sur les deux prunelles de son interlocutrice, sa conscience finit par disparaitre. Koshiro affichait une expression loin d’être aussi effrayante que ses envies, toujours calme comme si rien ne se passait. Il n’y avait qu’une petite étincelle à peine visible dans son regard qui le rendant plus sauvage qu'en temps normal, lorsque son corps s’approchait lentement de sa cible.

Si la femme tentait s’enfuir, il sera déjà prêt à attraper son bras. Sa vitesse sera étonnante et la poigne assez forte pour cause une grande douleur. Cependant il ne voulait pas la blesser trop grièvement, ce serait dommage d’endommager un si beau produit de la nature.

 

Shael

Créature

Re : Blame it on my blood [PV Shael]

Réponse 1 jeudi 28 avril 2022, 22:59:00

Je continue de nouveau les investigations que tu m'as demandée de te faire parvenir, lorsque tu reviendras me voir ici, dans ce monde que les êtres majoritairement humains appellent la Terre. Dans mes précédentes notes, j'ai poursuivis l'observation minutieuse des phénomènes qui restent étroitement liés aux fameux portails dimensionnels. Tu as donc déjà remarqué encore une fois par toi-même, que si certains d'entre-eux restent fixes, d'autres bougent sans discontinuer, même ici. Tout comme toi, je reste à la fois très curieuse et excitée de savoir pourquoi cette ville nommée Seikuzu, regorge d'une activité aussi importante de ces portails. Ce soir, avec tout simplement ce carnet et ce crayon bien pratique, objet résolument dépassé dans ce monde auquel je m'habitue tant bien que mal, je suis arrivée dans un parc. Grâce à l'objet que tu m'as personnellement fournis, je peux facilement voir ces flux intra et extra-planaires qui gravitent à hauteur variable, autour de nous. Heureusement que leur présence n'est pas non plus démesurée, sinon je pense que les locaux se seraient sérieusement inquiétés du phénomène dont ils semblent pourtant ignorer. Il...

Le crayon dérape légèrement de mon carnet de notes personnelles, lorsque j'entends un bruit de craquement dans mon dos. J'étais tellement absorbée par mes notes et la chasse aux portails, que j'ai à peine remarqué comme je me suis peut-être un peu trop éloignée du chemin régulier du parc, maintenant totalement nocturne. Bien sûr, j'en avais déjà largement vue d'autre avant. Mais je dois d'autant faire plus attention, que je peux encore à peine utiliser mes pouvoirs magiques. Et donc quand je me retourne pour voir d'où vient ce bruit qui m'inquiète légèrement, je vois un homme. Un... Un rôdeur nocturne ici? Mince... Moi croyait pouvoir rester tranquillement toute seule par ici, pour continuer mes recherches...

- Euh... Hem bonsoir. Oh non, ne vous en faites pas pour moi. Je passais juste par là. Belle soirée, n'est-ce pas?...

Tout en essayant de garder comme d'habitude mon calme dans ce genre de situation, j'observe avec méfiance l'homme qui s'avance vers moi. La meilleure méthode à avoir dans ce genre de situation, est d'éviter de montrer sa peur. Seulement, bien que ce monde n'ait rien d'aussi dangereux que celui d'où je viens, me savoir autant privée de ma puissance a quand même de quoi m'inquiéter un peu. Grâce à ma vision nocturne naturelle, il m'est malgré tout facile de voir les traits de cet homme. Et sans même savoir quoique ce soit sur lui, quelque chose me mettait déjà mal à l'aise. Quelque chose me disait, que je ne devais pas rester là plus longtemps. Ce type ne m'inspire tout simplement pas du tout confiance...

- Désolée si je vous ai dérangé. Je vais retourner de là d'où je suis arrivée. Je vous souhaite une bonne soirée.

C'est avec un début de malaise, que je commence à me reculer doucement de lui. Sans faire de gestes brusques, pendant que des feuilles et des petites branches craquent parfois sous mes pieds, je recule pas à pas. Et lorsque je pense avoir pris une distance à peu près raisonnable pour lui tourner le dos sans risque, j'opte pour la fuite. J'avais hésité entre ne rien laisser paraitre jusqu'au bout, mais j'ai déjà trop d'expérience avec tout ça, pour savoir quel peut-être la véritable nature de certaines personnes et surtout celle des hommes, quand ils croisent une femme isolée dans de tels endroits reculés. J'utilise ensuite la magie du vent, que j'active dans une forme d'aura invisible autour de moi, pour pouvoir me déplacer avec encore plus de légèreté et de vitesse. Bien que le sort fonctionne, je suis embêtée de voir l'efficacité particulièrement diminuée que je reçois en retour, alors que je me serais tout simplement envolée dans les airs en un seul bond, si j'aurais été chez-moi. Je crois que la vie ne va pas être si simple que ça, par ici. Mais j'ai encore un long travail à devoir à faire, avant de repartir un jour définitivement d'ici...
« Modifié: vendredi 13 mai 2022, 17:26:09 par Shael »

Koshiro Ikeda

Créature

Re : Blame it on my blood [PV Shael]

Réponse 2 vendredi 29 avril 2022, 23:30:43

La jeune femme recule, sage décision, mais cela n’arrête pas le prédateur devant elle. Lorsqu’elle commence à fuir, Koshiro la poursuit naturellement. La vitesse à laquelle la proie se déplace est étonnante, grâce à l’usage de magie, mais l’hybride qui la poursuit n’a rien en lui envier. Au contraire, il la rattrape rapidement sans même essayer de contrôler sa force. Le bras petit de sa cible est écrasé sous sa poigne et laissera une belle marque. Qu’elle soit terrorisée ou complètement enragée, il y a vraiment peu de chances que quelqu’un l’entende. Koshiro pousse la jeune femme vers le sol et la laisse tomber.

« Tu es rapide mais pas assez pour me battre, même avec tes petits tours de magie. »

Il y avait quelque chose qui le révulsait dans cet art qui défiait les lois de la nature. Certes, il serait mort sans cela mais si la magie n’existait pas, il ne serait probablement pas là à bander comme un animal en rut devant une demoiselle qu’il mettait en danger. Sans peur il s’avança vers la magicienne, annulant ou encaissant tout attaque. Koshiro se sent plus fort que jamais, peut être même invincible. 

« Débats-toi si tu veux mais tu ne vas pas m’arrêter facilement. »

Sur ces mots il attrape brusquement le haut de la tenue de la jeune femme et le déchire, dévoilant une partie ce qu’il y avait en dessous. Sa poitrine n’est pas spécialement grande mais suffisamment belle pour motiver le mâle à continuer ses méfaits. Cependant il la relâche encore, souhaitant savourer le moment et la réaction de la femme. Pendant ce temps, un sourire s’affiche sur son visage. C’est à peine visible, surtout avec le peu d’éclairage mais il s’amuse bel et bien. Il remonte ses manches, se doutant bien qu’elle chercherait à fuir encore ou se défendre.

« Allez fait-de ton mieux pour t'en sortir, ce ne sera pas très drôle si c'est facile. »

Shael

Créature

Re : Blame it on my blood [PV Shael]

Réponse 3 vendredi 13 mai 2022, 18:31:44

Malgré que j'ai tout fait pour profiter de l'élan et de l'effet de surprise, je suis presque immédiatement arrêtée nette dans ma course. Ce sale type qui ne s'est pas laissé abusé par mon sort, m'attrape fortement par le poignet, ce qui me fait tomber au sol dans un nouveau bruit de craquement. Je le regarde entre l'agacement, mais aussi l'inquiétude et la surprise, lorsqu'il me dit avoir décelé ma magie. Mais qu'à cela ne tienne, car je ne compte pas me laisser impressionner aussi facilement que ça. Puisqu'il cherche la bagarre, je ne perd pas une seconde pour tendre la main vers lui et d'essayer de le repousser par une violente bourrasque. Je peste intérieurement, en me rappelant encore une fois l'inefficacité de mes sorts magiques. En plus d'être vraiment beaucoup trop faibles ici, lui semblait bien plus puissant que la plupart des individus de ce monde. Le garçon avec son air de fou ou peut-être  de drogué, ne perd pas son temps pour m'attraper par le haut et déchirer le tissu, qui craque sans la moindre résistance. Là aussi encore une fois côté vêtements, la magie ne permet même pas de renforcer un minimum les piètres résistances de ce genre de tissu.

- Lâche-moi! Espèce de pervers!

C'est avec la poitrine à l'air, que j'essaie de repousser ce sale type à coups de divers sorts magiques, mais sans aucun succès. Tout ce que j'obtiens de sa part, c'est juste un foutu sourire ironique, à la fois lubrique et méprisant. Aucun doute que ce garçon ne partirait surement pas d'ici, avant d'avoir obtenu de moi ce qu'il voulait... Je n'étais plus dupe depuis fort longtemps, avec tout ça. Depuis que j'ai débuté mes toutes premières aventures, quand je n'étais encore qu'une simple enfant, en vérité... Le scénario reste donc toujours le même, peu importe l'endroit où l'on se trouve. Il y a des natures profondes venant de la part de certains individus, qui ne changeront décidément jamais nul part. Et ce monde, ne semble finalement pas mieux lotis que les autres à ce sujet... Malgré tout, j'essaie de ne pas me laisser abattre et de tenter encore quelque chose, avec un coup de bluff. Avec un peu de chance, peut-être que ça suffira à refroidir les ardeurs de cet idiot.

- Ca suffit! Recule et pars, si tu ne veux pas que j'appelle sur le champ quelqu'un qui viendra te tailler en pièces!

Je n'ai évidemment jamais vraiment été du genre à facilement impressionner qui que ce soit, sauf lorsque j'en arrive à démontrer efficacement mes pouvoirs magiques. Malgré ma tentative désespérée pour essayer de lui faire peur, il m'était toujours possible de faire vraiment venir mon amie, en cas d'urgence. Hélas, même au nom de notre très forte amitié, ce genre de situation ne faisait pas vraiment pour elle partit d'un critère d'urgence pour elle. Elle n'était pas dure, mais elle a toujours eu cet aspect naturellement frigide en elle, qui fait qu'elle semble avoir du mal à comprendre ce genre de situations. Et puis je n'aimais pas la déranger constamment non plus. Résultat, j'ai donc bien peur de ne pas pouvoir trouver d'autres solutions pour espérer m'en sortir.


Répondre
Tags :