Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Joshua

Terranide

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
J'étais seul enfermé dans une cage, presque tétanisé par le froid de la nuit, heureusement le soleil allait bientôt se lever et les gardes allaient distribuer des soupes chaudes à nous esclaves pour qu'on soit en forme avant la vente de dix-heures. La place des enchères, c'était la première fois que je me rendais là, je vivais avant dans un laboratoire qui a fait toute mon éducation, mon modèle pour servir un futur maître ou maîtresse que je n'ai jamais eu. Je ne sais pas à quoi m'attendre, qui va bien vouloir m'acheter. Je vois à côté de moi d'autres esclaves, mélangés à des espèces que je ne connais pas. Ou encore des hybrides bien plus beaux que moi… Pendant un instant, je doute, je me demande si des personnes voudront de moi.

Le soleil se lève doucement et les gardes commencent à passer, je suis là depuis deux jours. Je dois attendre mon tour pour la vente, c'est pour ça que je passe seulement aujourd'hui. Le stress monte petit à petit et avec la faim qui me tiraille, c'est plus dur de rester calme. Ma queue fouette l'air derrière moi et d'un coup, mes oreilles se dressent sur ma tête ! J'entends des bruits au loin… Ce n'est pas habituel, il y a des personnes qui crient, l'armure des gardes qui grincent, je peux déduire qu'il y a une grande agitation. Tous les terranides se dressent dans les cages, je fais de même collant mon visage contre les barreaux glacés pour essayer de voir ce qu'il se passe.

Les cris se rapprochent et les esclaves s'agitent de plus en plus, les gardes qui nous surveillent nous demandent de rester calme sortant des bâtons pour frapper contre les cages et nous faire reculer. D'un coup, une femme apparaît dans mon champ de vision défiant les gardes avec une lance, elle est très vite rejointe par des hommes, plusieurs dizaines ça n'en finit pas. Les plus forts sont devant pour combattre les soldats alors que sur l'arrière d'autres ouvre les cages des esclaves avec des pieds-de-biche. Une femme arrive à ma hauteur pour forcer la serrure de ma prison et l'ouvrir, elle me crie dessus…

"Fuis ! Tu es libre !! Sors de cette cage et va te cacher on s'occupe du reste !! Fuis !!"

Mes oreilles plaquées sur ma tête, j'ai du mal à bien comprendre ce qu'il se passe, elle attrape mon bras pour me tirer en dehors. Un front comme l'esclavagisme des terranides venait de frapper le marché, il voulait libérer le maximum d'esclaves. En dehors de ma cage, je ne sais pas où aller, je viens de suivre un groupe d'hybride pour suivre la marche. Je viens d'arriver, on me libère et je vais me retrouver dehors alors que je n'y connais rien. Je regarde derrière moi, peut-être que je devrais rester ici… Des gens me poussent pour me faire avancer, le mouvement de foule. Les gardes commencent à riposter de plus en plus fortement alors que certains coincent des terranides pour ne pas qu'ils s'échappent. Je passe entre les mailles du filet pour me retrouver en dehors du camp, je me mets à courir pousser par les gens derrière moi et très vite, on se retrouve en dehors de la ville.

J'essaie toujours de suivre le mouvement qu'on m'impose les oreilles toujours sur l'arrière de mon crâne, ma queue tombant derrière mes jambes. Devant moi, se dessine l'horizon à perte de vue, le soleil produit des jolis motifs dans le ciel avec toute cette place des groupes commencent à se former pour se disperser, j'en suis un sans grande conviction. À l'arrière, je me montre discret et hésitant, mon groupe se disperse encore une fois, puis encore une fois… Et la dernière personne avec moi me fait comprendre au bout d'un moment de prendre un chemin différent du sien pour rester silencieux. Je me retrouve alors seul au milieu de l'inconnu…

Je ralentis le pas pour marcher, mes pieds sont en sang, esclave je n'avais pas le droit à des chaussures, juste un pantalon… Torse-nu, je peux voir plusieurs égratignures sur moi, je passe mes doigts dessus pour enlever le sang. Dans une forêt, je m'arrête proche d'un ruisseau pour boire un peu et me nettoyer, qu'est ce que je vais bien pouvoir faire tout seul… Je devrais peut-être retourner sur le marché, je n'ai pas le temps d'y réfléchir qu'une énorme bête apparaît juste sur ma gauche. Un espèce d'ours qui venait boire à la rivière, je me recule doucement pour ne pas lui faire peur au risque de me faire attaquer, il y a un arbre mort juste derrière, le tronc est ouvert je vais essayer de m'y faufiler… 

Et au moment où j'approche, je peux entendre des crépitements étranges, je n'ai pas le temps de comprendre ce qu'il m'arrive que je me fais aspirer. Vraiment ! Je sens mon corps partir sur l'arrière sans rien pouvoir contrôler, une force contre laquelle je ne peux pas lutter. Et mon corps disparaît de Terra… Je sens mon corps se retourner, voler, des choses me percutent que je ne vois même pas avec ma vision de chat. C'est le noir total et après des longues minutes, je me fais cracher sur le sol. Ce que je ne savais pas bien sûr, c'est que je venais de passer un portail qui reliait Terra à la Terre… Me voilà sur une autre planète.

Et l'orage gronda d'un coup alors que je venais de toucher le sol, à plat ventre dans la boue je me redresse sous une pluie battante, j'ai la tête qui tourne dans tous les sens et je lutte pour ne pas tomber encore une fois. Je fais quelques pas en avant, regardant tout autour de moi… Je ne reconnais rien où est la forêt ? L'architecture n'est pas du tout la même de ce que j'ai pu voir avant… Un bâtiment se dresse devant moi, dessus une pancarte que je n'arrive pas à lire… Je n'ai jamais étudié cette langue au laboratoire, les signes forment un ensemble bizarre : Dojo.

Où suis-je ? Un nouveau coup de tonnerre me fait me courber en avant en mettant mes mains sur mes oreilles pour les protéger, je décide de m'approcher pour trouver un abri, à l'arrière du bâtiment sous l'avant-toit je m'accroupis, grelottant de froid, je passe mes mains sur mes bras, mon torse, mon visage… Je ressemble à un chat de gouttière avec cette boue que j'ai partout et l'eau qui coule sur mon corps et attributs d'animaux. Je vais attendre que le temps se calme pour sortir, je dois me trouver à manger et essayer de savoir où je suis. Si quelqu'un accepte de parler à un vulgaire terranide.

Jido

E.S.P.er

Re : Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Réponse 1 jeudi 30 septembre 2021, 17:31:10

Le temps n'était pas clément en ce jour, un orage des plus violent faisait rage, voilà d'ailleurs bien longtemps qu'il n'y en avait pas eu d'aussi fort. Jido était comme à son habitude à son dojo, seul, car il n'avait pas de disciple, ou du moins, pas d'assez endurant pour tenir la cadence et le rythme de son entraînement, plutôt rustique qui plus est. Jido n'était pas franchement pédagogue non plus. Néanmoins il avait trouvé une autre occupation ces derniers temps, protéger Kitty... Et la jeune femme savait s'attirer des ennuis, non pas qu'elle le fasse exprès, mais elle attirait bien trop la convoitise des hommes. En même temps, comment rester insensible à ses charmes ? Jido lui même y avait rapidement succombé. Pire encore, il ne pouvait plus se passer d'elle, dans le sens physique du terme, Kitty était un petit plaisir qu'il aimait s'offrir une fois de temps en temps. Cette relation semblait convenir à Kitty comme à Jido. Mais le vieil homme cherchait néanmoins une compagnie plus douce, une compagnie de tout les jours. Et bien entendu ses penchants étaient tenaces, il rêvait toujours de trouver un compagnon, quelque peut efféminé, mais un compagnon tout de même !
Jido était également devenu plus vigilant qu'à son habitude, car son nouveau passe temps à protéger Kitty avait peut être donné des idées à certains qui souhaiteraient se débarrasser de son garde du corps avant de s'occuper de la jeune femme. Le vieux guerrier avait alors prit la précaution d'activer en permanence son pouvoir, son oeil ultime, en sommes ses pupilles étaient différente, ces dernières laissant place à deux ouroboros rouge, perçant même l'obscurité. Toujours également armé de son katana, même si dans l'absolue, même sans cette arme il pouvait très largement se défendre... C'est alors que grâce à son pouvoir, il pu distinguer très clairement une jeune créature apeuré à l'arrière de son dojo, par une fenêtre dérobé. Oui, il s'agissait bien d'une créature, car cette chose ne semblait pas totalement humaine, mais néanmoins de ce qu'il en voyait, cette chose paraissait inoffensive, ou du moins apeuré, perdu même. Jido resta méfiant, mais vint faire le tour de son dojo, discrètement, se retrouvant alors derrière cette étrange créature, qui possédait certains attributs animal. Il resta un instant derrière lui, car il semblait que ce soit un homme, aux cheveux long, l'observant, oui, pas de doute, elle était apeuré. Mais Jido, était aussi une créature en son genre, lui aussi était différents en bien des aspects, entre créatures, il fallait se soutenir non ?

"Hé bien... En voilà un matou tout trempé... C'est bien la première fois que je vois quelqu'un comme toi... Mais moi aussi je suis différent... Je constate que tu n'as pas l'air de savoir où aller, et je ne donne pas cher de ta peau si tu reste ici seul. Je peux t'accueillir, quelques temps du moins..."

Dit-il venant tendre sa main à la créature, qui semblait l'intriguer au plus haut point.

Joshua

Terranide

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !

Re : Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Réponse 2 vendredi 08 octobre 2021, 20:28:10

Avec les grondements de l’orage, la pluie s’écrasant contre le sol et l’appréhension de ce nouveau lieu, je n’avais pas fait attention aux bruits de pas qui s’approchaient de moi. Non, je pensais à d’autres choses, je n’arrivais pas à me concentrer… En grande partie à cause du froid qui me mordait la peau, j’avais beau passer mes mains sur mes bras, mon ventre, mes cuisses, je n’arrivais pas à me réchauffer. Tremblant de plus en plus, mes dents venant claquer ! Ce n’était pas un temps à mettre un chat dehors… La faim commençait également à montrer le bout de son nez, je n’avais rien eu le temps d’avaler ce matin et pendant ma fuite. Rien n'allait pour moi…

Et d’un coup, j’entends une voix grave derrière moi, je me retourne brusquement tombant sur les fesses avant de ramper pour prendre un peu de distance avec cet inconnu. Ses vêtements ne me disaient rien du tout ! Ce n’était pas un garde de Nexus, ni d’une autre contrée… Un simple villageois ? J’étais vraiment confus, en l'écoutant parler alors que j’étais presque totalement allongé sur le sol, mes pieds glissaient sur le sol humide quand j'essayais de bouger.

“Je me suis perdu…”

Je pense que dire que je venais de fuir un marché aux esclaves n’était pas la meilleure des solutions.

“Je ne voulais pas vous importuner… Je n’ai pas d’argent pour vous dédommager de votre foyer et de la nourriture... “

Sur Nexus rien n’était gratuit surtout quand ça concernait les Terranides comme moi, c’est pour ça que je signalais directement que je n’avais rien pour payer… Je le vois tendre sa main dans ma direction, il n’a pas l’air très agressif, je doute qu’il veuille me faire du mal. Alors je viens saisir cette main offerte pour me redresser, parler face à face était peut-être mieux et plus convenable qu’un chat qui se traîne sur le sol. Debout, je viens joindre mes bras devant mon ventre, pour frotter mes bras…

Je suis trempé jusqu’aux os, avec de la terre couvrant mon torse. La pluie a complètement trempé mon simple pantalon en toile, venant se coller contre ma peau. À l’arrière mettant en valeur mes fesses et sur le devant moulant mon entre-jambe au repos, signalant que je ne portais pas de sous-vêtement en dessous. On pouvait clairement voir la forme de ma hampe et de mes bourses juste en dessous, qui avec le froid se montrait quand même plus timide que d’habitude.

“C’est très gentil de votre part, mais je ne voudrais pas déranger et abuser de votre hospitalité si je ne peux pas vous remercier comme il se doit… Mais si vous acceptez en échange de l’argent de l’aide pour les travaux d’entretien, ou de force je serais ravi de venir dans votre demeure, Monsieur.”

Je me penche un peu en avant comme pour le remercier avant de me redresser, ma queue de chat pendouille entre mes jambes complètement imbibée d’eau. Alors que mon discours devait se montrer un peu bancal pour lui, utilisant des mots d’un autre temps… Dans mon cas d’un autre monde et ce que j’allais dire n’allait rien arranger à la situation.

“Mes anciens Maîtres m’ont donné le prénom de Joshua, Monsieur.”

Je me devais de me présenter pour les bonnes manières et surtout, s’il acceptait ma proposition, c’était plus convenable. Par contre avec l'utilisation de Maître dans ma phrase, l’homme allait peut-être trouver ça étrange…

Jido

E.S.P.er

Re : Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Réponse 3 lundi 06 décembre 2021, 19:22:49

En voilà une drôle de créature, pensa le vieille homme, venant en faire un instant le tour, malgré la pluie rien ne semblait le déranger. Il contempla le jeune hybride, venant en faire le tour, lentement il vint l'inspecter, de violentes pulsions vinrent monter dans ses reins quand son regard s'attarda sur le fessier rebondie de l'inconnu, moulé par son vêtement trempé. Lentement Jido vint se défaire du haut de son kimono, ou du moins de la veste de celui-ci pour le placer sur les épaules de l'hybride, tandis qu'une main vint par la suite saisir sa queue animal, venant la faire glisser entre ses doigts, en voilà une drôle de bestiole ! Il passa ses mains sur les épaules de l'homme, s'assurant que le vêtement qu'il venait de lui donner soit bien en place. Il vint alors sourire à ses paroles, le payer ? Quelle idée ! Jido allait lui offrir un toit sans espérer quoi que ce soit en retour. Le vieille homme vint alors reprendre l'une des mains de Joshua pour l'amener en quelques minutes dans son dojo. Une information le fit tout de même réfléchir, la créature avait fait mention de maîtres ? D'où venait-il ? Il devait sans nul doute appartenir à quelqu'un, mais cette personne semblait avoir perdu son bien. Une chance pour l'hybride d'être tombé sur Jido...

"Maintenant que nous sommes au chaud, j'aurais besoin d'explication concernant ta condition, la magie ne m'est pas étrangère, mais je n'ai jamais vu quelqu'un de ton genre, avec des appendices animales. Tu as également fais mention de maître ? J'en conclu que tu es un esclave... Rassure toi ! Ici tu seras celui que tu veux être ! Je n'ai guère besoin d'argent ou de tes services, tu peux aller et venir en ces lieux comme bon te semble. Tu ne semble pas être une menace pour moi, aider un inconnu dans le besoin de m'est pas étranger. Nous allons prendre un bain, afin de nous réchauffer, on pourra continuer notre discutions là bas, je te servirait également un repas chaud et préparerait une chambre pour que tu puisses y séjourner..."

Il est v rai que l'intérêt que Jido avait pour Joshua semblait altéré par une certaine envie, ou un besoin plus physique. Il laissa alors Joshua le suivre, ou non d'ailleurs, car il venait de lâcher sa main. Il alla alors en direction de la salle de bain, en réalité il s'agissait surtout d'une sorte de petite source chaude, dans un petit bassin dont la capacité permettait d'accueillir 3 personnes. Jido vint alors retirer le reste de son kimono, affichant ainsi sa musculature, développé mais aussi en arborer la rusticité. Aucune cicatrice, grâce à son pouvoir, jamais le vieille homme n'avait reçu de coupures ou d'entailles. Seul le temps avait su marquer son corps, sa pilosité teinté de gris par endroit. Il laissa également à la vu de Joshua, la monstruosité de sa virilité, pourtant encore endormie, ballotant et se balançant entre ses cuisses, tout comme ses larges testicules, certainement signe d'une grande fertilité. Jido vint alors entrer dans le bain, si il se tenait debout, l'eau ne lui arrivait qu'à la taille. Il se plaça alors au fond du bain, profitant d'une petite assise pour y prendre place, laissant ainsi le choix à l'inconnu de le rejoindre ou non, ou de tout simplement partir de son dojo, le choix lui revenait, et en aucun cas Jido ne lui imposera le sien.

Joshua

Terranide

  • -
  • Messages: 20


  • FicheChalant

    Description
    Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !

Re : Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Réponse 4 dimanche 12 décembre 2021, 17:23:43

Je grelottais sous cette pluie qui ne voulait pas s'arrêter, mon seul pantalon ne me protégeait en rien... L'homme pouvait voir mes muscles se bander quand des frissons remontaient le long de ma colonne vertébrale et il devait comprendre que j'avais besoin de chaleur, si bien qu'il déposa sa veste de kimono sur mes épaules.

"Merci beaucoup... Vous êtes vraiment gentil avec moi Monsieur..."

Je me penche en avant pour le remercier, avant de le laisser caresser ma queue de chat complètement imbibé d'eau de pluie. C'est la première fois qu'on me faisait un cadeau sans attendre quelque chose en retour de ma part. L'homme m'attrapa la main pour me conduire chez lui, la bâtisse où j'avais trouvé refuge était à lui... Je me sentais un peu mal d'être rentré chez lui sans lui demander son autorisation, ce n'était pas des choses à faire. Je le suis sans dire un mot, sentant la chaleur glisser sur ma peau humide c'était tellement agréable et je venais à laisser échapper quelques ronronnements laissant ma queue s'activer, basculant de droite à gauche vers le bas.

"Je viens de Nexus... C'est une histoire un peu compliquée et longue..."

Je me mets à bafouiller est ce que je devais tout lui raconter où éclipser des passages. Cet homme n'avait pas l'air méchant et il venait de dire que je pouvais faire ce que je voulais ici, que je n'allais pas être considéré comme un esclave... Je n'avais jamais été autre chose alors me considérer comme libre, était difficile à imaginer. Si bien que machinalement, je me mets à suivre l'homme pour aller prendre un bain... J'en avais aussi envie ! De l'eau bien chaude ! J'allais continuer mon histoire un peu plus tard me laissant le temps de réfléchir à ce que j'allais bien pouvoir lui dire.

Comme un gamin, je marchais dans les pas de l'homme qui m'avait accueilli chez lui jusqu'à arriver aux sources chaudes. La douce chaleur des bains remontait dans l'air m'englobant dans un cocon de bonheur, la pluie qui n'avait pas encore eu le temps de sécher commençait à s'évaporer sur ma peau à ce simple contact. Son sauveur ne tarda pas à tomber le reste de ses vêtements abordant devant moi son corps nu, je fixe un instant sans entre-jambe... Il avait vraiment un sexe massif, comparé au mien sans était ridicule. Je sens une certaine gêne et également quelques picotements dans mon bas-ventre, sans vraiment m'y attarder... Je le fixe encore quelques secondes avant de me rendre compte que ce n'était pas un comportement approprié et que cela pouvait le gêner...

Je me retourne alors, pour enlever à mon tour mes vêtements, je dépose délicatement le haut de kimono qu'on m'avait prêté, puis j'enlève mon pantalon trempé laissant directement apparaître mes fesses et au moment où je me retourne mon sexe sans la moindre pilosité comme le reste de mon corps. Légèrement réveillé à la vue que j'ai eu juste, avant, j'affiche une moitié d'érection que j'essaie de dissimuler comme je peux, avant de m'avancer pour rentrer dans le bain et de m'asseoir pour la cacher. Nous ne sommes pas très loin et l'idée de pouvoir revoir le sexe de mon sauveur à travers les reflets de l'eau me fait encore de l'effet. Je me mets à me racler la gorge pour penser autre chose et surtout reprendre mon histoire.

"Je vous disais tout à l'heure... Je.. Je suis un terranide, un humain croisé avec un animal, dans mon cas un chat ! C'est étrange que vous ne connaissiez pas mon espèce... J'ai été élevé dans un laboratoire pour être un esclave de qualité ! Qui pourrait plaire à un grand nombre de personnes et que ma vente rapporte beaucoup aux esclavagistes. Dans ce laboratoire, j'étais bien nourri, j'ai appris à m'occuper d'un foyer, à parler, écrire, lire comme il faut comparé à certains de mes congénères. Les scientifiques ont également fait très attention à mon corps pour ne pas que je me blesse ou autre. Et pour finir... Pour garantir un prix irréprochable lors de ma première vente, je n'ai jamais eu aucun rapport sexuel ! Je sais ce que c'est car les scientifiques m'en ont beaucoup parlé, mais je n'avais pas le droit de pratiquer avec les autres esclaves, et même tout seul, sauf pour faire des tests tous les trois mois. Dans le laboratoire, j'étais surveillé tout le temps pour garantir une qualité irréprochable !"

C'était un peu long comme introduction, mais j'avais prévenu juste avant. Mais voilà globalement cela pouvait expliquer certaines choses aussi à mon sujet... Pourquoi j'avais une peau parfaitement entretenue, une carrure assez sportive et pourquoi je bandais aussi facilement devant un homme nu... N'avoir jamais eu de rapport, ne pas avoir le droit de se masturber sauf devant les scientifiques à certains moments... Ça chamboule pas mal de choses.

"Après le laboratoire, j'étais sur le marché aux esclaves, mais des personnes qui sont contre le système sont venus nous libérer... J'ai suivi un groupe ne sachant pas où aller et ne connaissant pas le monde extérieur. Petit à petit, je me suis retrouvé seul et en danger... Et d'un coup le trou noir ! Je me suis fait comme aspirer pour apparaître à côté de chez vous sous la pluie... Je... Ne sais comment l'expliquer..."

Je n'avais pas conscience des portails entre les deux mondes et je savais que mes paroles pouvaient sembler loufoques, je baissais la tête vers l'eau... Et ce je j'espérais se produit dans les reflets, je vois une nouvelle fois le sexe de mon sauveur. Une masse importante à ses deux énormes boules à côté, je serre les cuisses pour essayer de me contrôler relevant la tête sentant mon sexe se tendre de plus en plus. Ma voix se met à s'affoler légèrement...

"C'est tout ce qu'il y a à savoir sur moi Monsieur... Je ne sais qu'être qu'un esclave et sans Maître je ne sais où aller où même me débrouiller. Et de toute façon... Je n'ai aucun droit à l'extérieur, ma race n'est rien aux yeux des autres. Alors je vous remercie encore une fois de votre accueil, de votre gentillesse envers moi et de m'offrir toutes ces choses !"

Je me penche une nouvelle fois en avant et machinalement, mon regard cherche une nouvelle fois son sexe, cette fois ça n'a pas l'air louche. La tête courbée vers l'eau comme attendant une caresse, je peux mieux le regarder... Je ne devrais pas faire ça, mais mes pulsions sont bien présentes, c'est la première fois que je vois un autre homme nu que moi en vrai. Et à présent, je suis totalement dur...

Jido

E.S.P.er

Re : Plus l'orage est gros et plus la chaleur ne sera que douce. [PV]

Réponse 5 dimanche 12 décembre 2021, 23:08:07

En effet, la vie qu'avait eu Joshua ne semblait pas des plus aisé, il avait été crée pour servir et l'ironie dans tout celà était qu'il n'avait jamais pu faire ce pourquoi il avait été conçu. Mais désormais il serait en sécurité, de plus au vu de la réaction de son bas-ventre, et de ses nombreux ronronnement, le jeune hybride semblait plus que ravit d'être en compagnie du vieille homme. La réaction de l'hybride était également une sorte de déclaration quant à son orientation, ou du moins un gros indice. C'est l'empathie qui guida le geste de Jido, il vint alors se redresser, son sexe bien qu'endormit était en grande partie immergé dans l'eau, tout comme ses larges et lourdes testicules. Seul la base de son sexe sortait de l'eau. Il se rapprocha de Joshua, passant une main derrière sa tête il colla cette dernière contre son bas-ventre, le jeune hybride regardait toujours vers les bas, en direction de sa virilité. De son autre main il vint alors caresser la chevelure de l'hybride. Avec le mouvement léger de l'eau, ce dernier poussa sous l'eau le large gland de Jido, qui vint alors se coller et venir frotter contre celui bien plus petit de Joshua, la sensation n'était clairement pas désagréable. Un frisson de plaisir vint parcourir le dos du vieille homme, sa prise sur les cheveux de l'hybride se fit plus accentué, à chaque frottement de leur glands, il venait presque empoigner ses cheveux. Plus les frottements se faisaient et plus le sexe du vieillard venait à se durcir, venant gagner en longueur et en largeur à vue d'oeil. Ce n'est seulement après quelques minutes que sa verge vint atteindre sa taille maximal, 28 centimètres de long pour un diamètre de 10 centimètres. Avec de telle mensuration, sa verge n'avait rien de banal ou d'humain, cette dernière était d'ailleurs beaucoup trop lourde pour se redresser totalement, non, elle avait continué sa plongé sous-marine, elle s'était d'ailleurs glissée sous la verge de Joshua, la sienne étant à présent collé contre celle de Jido. Ainsi le comparatif de taille était sans équivoque, le vieillard venait ainsi de montrer sa supériorité.

"Vois les choses autrement, maintenant tu es libre et tu peux faire ce qui te plaît ! Et si tu tiens vraiment à ne pas être seul... Disons que je ressens le besoin en toi d'avoir quelqu'un au dessus de toi, peut être que celà est du à ton conditionnement ou que c'est tout simplement dans tes gênes. Voilà ce que je te propose, tu peux voir en moi non pas un maître, mais ton protecteur... Il serait également utile que tu connaisses mon prénom. Je suis Jido ! Et je peux te garantir que personnes ne pourra te faire du mal désormais, je te le promet."

Jido pouvait maintenant reprendre un rythme plus doux, sa verge tendu et brûlante le dérangeait pourtant, son large gland était enfoui et contre les bourse de Joshua, appuyant dessus au vu de sa largeur, aussi gros qu'un poing. Ce devait être inconfortable pour l'hybride, ou bien celà devait peut être crée en lui une sorte de sentiment de soumission. Jido decida de prendre les devants, il vint alors s'asseoir sur le rebord du bassin et vint placer Joshua à califourchon sur lui, cette position ne rendit le vieille homme que plus dur encore, sa verge vint alors se tendre encore plus, son poids ne fut plus un problème, elle vint alors claquer contre la bas du dos de l'hybride, sa base étant entre les fesses du jeune homme. Jido vint se munir alors d'un savon, qu'il vint frotter contre le dos de l'hybride, lentement, puis il posa l'une de ses mains sur les fesses rebondie de Joshua, frotter ces dernières avec le petit savon,  qu'il posa juste à côté de lui, le vieille homme vint par la suite étaler un peut mieux le savon, venant saisir de le postérieur galbé de Joshua, le pressant avec envie, le malaxant. Laissant le bout de ses doigts caresser par moment l'entrée de son anus, il profita du fait que le fondement de Joshua se faisait plus glissant pour le guider doucement, se masturbant à l'aide du fessier savonneux de son invité.


Répondre
Tags :