Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

La belle Plante [PV]

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS
Inscrivez-vous

Mei-Ling Zhou

E.S.P.er

La belle Plante [PV]

mardi 23 mars 2021, 21:41:04

Le combat pour l’environnement, c’était mon principal but ! Le deuxième pouvoir rentrer sur Terre, retrouver ma famille et mes amis… Mais pour le moment, je ne savais pas du tout comment faire. Je vivais depuis plusieurs années sur Terra, j’avais réussi à me faire oublier car des scientifiques m’ont longuement recherché, aujourd’hui je mène une petite vie tranquille dans un village loin de la ville. Je me suis construit une maison proche de la forêt, pour pouvoir en apprendre plus sur la faune et la flore qui m'entourent. Je note toutes les découvertes que je fais dans un bouquin et je prends le plus d'échantillons que je peux. Quand je vais ramener ça sur Terre, je vais devenir célèbre et riche ! Grâce à ça je pourrais monter des missions encore plus importantes à travers le monde… J’ai vraiment hâte !

Le soleil se lève doucement sur le village, les rayons traversant la vitre de ma chambre pour illuminer mon visage. Doucement, je viens ouvrir les yeux ! Il est l’heure de se lever et de découvrir ce monde ! Je saute de mon lit, pour aller me préparer dans ce qui me sert de salle de bain. Ce n’est pas le grand luxe, il y a une bassine au milieu de la pièce, des bidons d’eau à côté pour pouvoir la remplir. Le plus souvent, je me lave à l’eau froide et quand j’en ai vraiment besoin, je me fais chauffer de l’eau en bas vers la cheminée… Mais c’est un peu chiant de faire les trajets. Une fois prête, je vais dans ma cuisine manger un bout, préparer mes affaires et une fois prête, je me dirige dans la forêt.

Il fait déjà chaud alors que ce n’est que le matin, heureusement depuis le temps j’ai l’habitude je porte un espèce de short en tissu, autour de ma taille une ceinture avec des couteaux et différents outils attachés pour pouvoir faire des prélèvements. En haut c’est un simple chemisier blanc qui me colle à la peau à cause de l’humidité de la forêt. Très simple, mais en même temps je n’ai pas forcément d’argent pour me payer autre chose… Je n’ai même pas de quoi m’acheter un soutien-gorge, ma lourde poitrine rebondit à chaque bond que je fais… Ce n’est pas trop pratique, mais pour le moment je n’ai pas le choix.

Enfin, ma journée commence plutôt pas mal je découvre une espèce de fleur chaque pédales à une couleur différentes et le milieu ressemble à un bouton qui bouge en fonction du soleil. La tige est recouverte d'épines, je prends pince pour réussir à prélever une des épines pour voir si celle-ci est toxique. Je glisse l’épine dans une petite fiole pour plus tard. Je fais différents dessins, j’écris tout ce que je peux, avant de continuer mon chemin.

Je m’arrête de temps en temps, pour me reposer, inscrire encore des choses dans mon bouquin quand j’arrive dans une zone inconnue… Et la chose qui me marque le plus sont toutes ces vrilles qui m’entourent. J’avais jamais vu une telle chose, certaines étaient recouvertes de fleurs, d’autres choses qui ressemblaient à des fruits.

“Magnifique !”

Je suis, bouche bée, je pose toutes mes affaires par terre pour commencer mon travail de scientifique. Je prends un gang pour toucher une des vrilles qui se met à bouger, je recule un instant, c’est la première fois que je vois ce genre de chose sur cette planète ! Une plante capable de ressentir la sensation de toucher, je note, je gratte sur mon livre ! Je recommence plusieurs fois, caressant doucement cette plante pour voir ces différentes réactions…

Ne m'imaginant pas une seconde que ces vrilles cache un plus grand secret un peu plus loin… Et qu’une créature ne se trouvant que dans mes rêves n’est pas loin !

Akita Celebrindal

Créature

Re : La belle Plante [PV]

Réponse 1 mardi 18 mai 2021, 21:47:44

Après un long périple à travers une lande végétal écrasée par le soleil, les pas d’Akita l’avaient menée dans une forêt. Enfin un environnement plus familier ! Mais une forêt différente de ce qu’elle a pu voir plus tôt lors de ses pérégrinations. C’est une forêt plus profonde, plus épaisse, plus chaude et plus humide. C’est un lieu parfait pour elle, même si elle n’est pas habituée à ce genre d’environnement. La progression lui est difficile dans cette forêt. Même pour elle, l’accueil n’est pas agréable, pas mal d’insectes phytophages, des animaux courant partout et qui ne font guère attention à elle. Étant une plante, elle n’est pas une proie, mais ils doivent trouver étrange de voir un élément de verdure se déplacer au milieu de leur forêt.

La progression dans la forêt touffue est lente et pénible, mais ça n’ennuie pas l’être végétal. Elle n’est pas impatiente et rien ne la pousse à se presser. Rien ne la poursuit ou ne la traque ici, en exil certes, mais plus libre que jamais et au mieux de sa forme au milieu de végétaux tous plus grands les uns que les autres et si nombreux qu’une vie ne serait pas assez longue pour les compter, Même une vie de plante, comme Akita ! De plus, dans cet environnement, personne ne remarquerait sa présence, en tout cas aucun être de chair ne saurait la discerner au milieu d’une verdure aussi luxuriante. Malgré qu’elle soit éloignée de la civilisation, ses yeux distinguent un village dans une ouverture au sein des immenses feuilles. La dame-plante fait donc un long détour pour ne pas croiser d’individus dont elle ignore les intentions, qui pourraient la craindre au mieux, l’attaquer ou la traquer au pire.

Une fois qu’elle trouve l’endroit idéal, l’étrange plante d’un autre monde s’installe. Elle avise un arbre tombé au sol et s’assoit.  Ce qui lui tient lui d’orteils et de pieds s’allongent et s’enfoncent dans la terre meuble, pour son plus grand plaisir, absorbant eau et nutriments, lui redonnant énergie et hydratation. Ses bras, le dessus de ses mains et de ses jambes se couvrent de feuilles pour prendre le peu de lumière du soleil que lui permet les frondaisons très denses de cet endroit luxuriant. Sa chevelure se répand s’allonge et prend du volume, la faisant passer pour un buisson fleuri et fruitier. Pendant un long moment, incalculable pour qui ne connaît que le jour et la nuit comme repère et qui ne sait pas compter, elle sent un mouvement sur une vrille de sa chevelure, qui s’agite telle la toile d’une araignée, lui signalent danger ou proie. Un mouvement, puis des mouvements, trop irréguliers pour être le vent. Intrigué, la dame verte ramène sa chevelure à sa taille initiale et se tourne pour observer l’origine de ses mouvements dans sa "chevelure".

Ses yeux rouges voit alors un être de chair féminin aux formes voluptueuses, faisant des mouvements avec un objet sur des feuilles de papier. Elle se souvient qu’ils appellent cela écrire. Ses yeux semblent briller, sans doute d’un puissant intérêt pour la créature végétale, intérêt que cette dernière ne comprend d’ailleurs pas vraiment. Les êtres de chairs la fuient, la chassent ou la prennent pour quelqu’un de déguiser. Mais simplement la toucher et l’observer, jamais. L’être de chair qui l’étudie ne semble peu vêtu, sans doute à cause de la chaleur et de l’humidité. Akita a appris, depuis longtemps, que les êtres de chair ne sont pas aussi tolérant envers la température et l’humidité qu’elle. Elle détaille du regard l’apparence de son observatrice. Mais ce n’est pas le fait qu’elle l’étudie, qu’elle écrit ou cet étrange objet sur son nez qui cercle ses yeux. Mais plus des seins capables de rivaliser en taille avec ceux qu’arborent l’être vert. Devant une poitrine aussi ample et sans gêne aucune, Akita tend la main, qui s’étire pour englober totalement un sein. Elle masse le sein comme on tâterait un fruit, puis le relâche, satisfaite de sa vérification.


" -Akita est surprise de voir un être de chair possédant cette partie de son corps plus volumineuse que celle d’Akita, sans qu’il n’y ait un objet dur dedans."

Après avoir réfléchit un bref instant, la plante réalise qu’elle ne sait même qui est cette personne.

"Qui es-tu ? Et que veux-tu à Akita ?"

Tout en parlant, les extrémités des vrilles appuient, par intermittence, sur la peau de la jeune femme, comme un animal curieux qui touche pouvoir la réaction.

Mei-Ling Zhou

E.S.P.er

Re : La belle Plante [PV]

Réponse 2 vendredi 08 octobre 2021, 02:49:26

Je remonte comme il faut mes lunettes à l’aide de mon index, avec l’humidité ambiante, elles ne font que glisser et c’est très embêtant quand l’on veut travailler vite et bien. Bien trop occupé à prendre des notes et à dessiner ce que je vois, je ne fais même pas attention aux étranges mouvements des vrilles qui se trouvent un peu plus loin. Et c’est un cri de surprise qui glisse entre mes lèvres quand je sens quelque chose venir attraper un de mes seins, je lâche tout ce que je tiens et je recule, voyant une main verte me tenir, je tourne les yeux pour savoir d’où elle vient et un peu plus loin, je vois une femme couverte de végétaux, nue, avec des feuilles sur le corps.

“Je… Je…”

Je suis sous le choc ! Les yeux écarquillés sous la surprise, je remarque facilement que toutes les vrilles viennent de cette créature à la morphologie d’une humaine… C’est incroyable, je n’avais encore jamais vu quelqu’un de son espèce ici. À première vue, elle n’avait pas l’air très agressive, voire dangereuse sinon elle m’aurait déjà attaqué… À la place, elle avait juste malaxé un de mes seins, surprise de ne pas trouver d’objet dur à l’intérieur pour le grossir. Et oui, dame nature avait été généreuse avec mes atouts et m'avait donné des seins et un postérieur généreux.

Je devais me ressaisir, j’étais une scientifique quand même et cette découverte était incroyable ! C’était une chance à ne pas manquer, j’avais peut-être fait une découverte qui dépassait toutes les attentes. Je prends une grande inspiration pour essayer de dissimuler mon euphorie, avant de prendre la parole tout en me penchant en avant pour ramasser mes affaires.

“Je suis Mei-Ling Zhou, mais tu peux simplement dire Mei pour que ce soit plus simple pour toi et c’est comme ça que mon entourage m’appelle. Je ne te veux pas de mal ne t’inquiète pas, je suis une scientifique et j’étais vraiment stupéfaite de découvrir des vrilles aussi belles… Tu es capable de produire des fleurs, des fruits… Et quand je t’ai touché, t’as ressenti ma main et tu t’es mis à bouger ! C’est vraiment incroyable… Je n’avais encore jamais vu quelqu’un comme toi !”

Je remonte encore une fois mes lunettes, avant de m’essuyer le front pour enlever les perles de sueur.

“Est-ce que tu veux bien me laisser continuer… Promis je ne te ferais pas de mal et je ne ferais rien sur toi sans ta permission !”

Pour le moment, je voulais simplement continuer mon dessin et ensuite pourquoi pas demander à goûter un des fruits ou une des fleurs… Je me demandais bien la saveur de ceux-ci étant donné que je n’avais jamais vu quelque chose de pareil sur Terra. En espérant que ça ne soit pas toxique bien sûr, mais j’allais poser la question avant. Pour le moment, j’espérais simplement inspirer confiance !


Répondre
Tags :