Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

The son of the devil (pv Alex)

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry
Inscrivez-vous

Alex Sanderson

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 15 lundi 08 février 2021, 20:28:46

Shenjo se tenait la joue mais continuait de sourire. Visiblement, Miho avait quand même fini par se montrer moins impassible. Mais ce n'était pas pour autant qu'il avait l'air de se poser des questions ou de douter. Toujours bien là, il n'entendait pas partir. Il suffisait de le regarder pour comprendre qu'il n'allait rien lui faciliter. Et qu'il avait largement eu le temps de réfléchir à ce qu'il comptait faire.

« Appelez la police ? Parce que j'ai ramené un collègue de travail ivre mort et fait des avances à sa femme ? »


Il se mit à rire comme pour illustrer le côté absurde de la situation. Se tenant malgré tout un peu la joue et la frottant, il devait bien avouer que cette gifle avait le mérite de développer davantage encore sa soif envers elle. Restant immobile et silencieux, que pensait-elle ? Qu'il n'avait pas eu le temps de penser à la situation ? Cela faisait un moment maintenant qu'il préparait son affaire et dès lors, il avait eu le temps d'envisager la suite.

« Je me doutais bien que tu ne tomberais pas dans mes bras. Et j'avoue que c'est ce que j'espérais. C'est aussi pour cela que je te veux, t'es pas le genre à te donner facilement hein ? »

Il la fixait avec envie et désir. Elle lui plaisait, beaucoup, trop peut-être. Visiblemenent en tout cas, il était prêt à dépasser les limites du raisonnable sans que cela ne lui semble honteux. Mais il la voulait, autant pour son physique que pour ce qu'elle représentait . D'ailleurs les quelques photos du couple qu'il pouvait observer renforcer sa détermination.

« J'entends pas te forcer de toute façon. Si tu ne veux pas me donner ce que je veux, c'est ton droit. Mais sache alors que j'ai le pouvoir de faire en sorte que l'avenir d' Oguro soit aussi noire que fermée. »

Il avait dit cela avec une désinvolture telle qu'on pouvait se demander  s'il se rendait compte de ce qu'il disait. Après tout, il parlait de détruire la carrière d'un homme juste par intérêt personnel.

« Mon père sera ravi d'apprendre que la personne à qui il m'a confié a un gros  problème de boisson. Et qu'en plus, j'ai l'impression qu'il ne m'apprend rien. Quel dommage. »


La fixant, il savait qu'il mentait mais son attitude montrait qu'il ne bluffait pas et qu'il était prêt à aller jusqu'au bout. Signe d'une personne qui de toute façon n'était pas prête à être raisonnée.

« J'ai l'habitude d'avoir ce que je veux. Et quand je perds, je ne perds jamais seul crois moi.Oguro gardera peut-être sa chère femme pour lui mais  il pourra sous peu aller chercher un autre job »

Cela dit, il lui sourit et commença à s'éloigner vers le petit hall d'entrée de la maison. Il semblait prêt à partir. De toute façon les données étaient claires non ? Même si bien entendu, il espérait la voir céder.

Miho Saeti

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 16 mardi 09 février 2021, 08:37:10

Miho était debout entrain de se demander à quel moment tout ceci avait basculé. En très peu de temps finalement, elle se retrouvait chez elle, avec le fils du patron de son mari entrain de subir un odieux chantage. Parce qu'il pouvait dire ce qu'il voulait, c'était bien d'un chantage non ? Il ne voulait pas la forcer ? Alors pourquoi ne partait-il pas ? Se sentant étrangère dans sa propre maison, elle se disait qu'elle allait réveiller, que cela ne pouvait pas être vrai. D'ailleurs elle regarda plusieurs fois vers son mari, allongé dans le divan, en espérant que ce dernier lui confirme cela. Mais non, il n'y avait rien à attendre de sa part. Lui aussi s'était fait piéger , car c'est de cela dont il était question. Shenjo avait préparé son affaire, sans doute depuis un moment.Et Miho se rendait compte qu'elle avait eu tort de sous estimer le jeune homme et de ne pas se confier sur la mauvaise impression qu'il lui laissait.Ou sur le petit jeu qu'il avait mis au point vis à vis d'elle. Maintenant c'était trop tard et elle le comprenait.

Alors dans un premier temps, elle s'était dit qu'il pouvait partir, c'était un mal pour un bien. Qu'il aille au diable de toute façon. Oguro méritait mieux que cela et il était hors de question qu'elle cède à son petit jeu malsain. Elle resterait à veiller son époux et au matin, elle lui expliquerait tout dans les moindres détails. Il comprendrait et alors, le couple ferait front commun. Tout irait pour le mieux, il trouverait un nouvel emploi et finalement tout ceci ne serait qu'une triste histoire.

Alors pourquoi une part d'elle se disait que cela allait anéantir Oguro. Lui qui depuis des semaines se disait fier, content de ce qu'il vivait au boulot. Elle le savait mieux que personne, depuis qu'il avait pris en charge Shenjo il se sentait investi d'une mission presque divine qui allait lui apporter reconnaissance et épanouissement professionnel.Il fallait bien comprendre qu'Oguro avait besoin de cette reconnaissance.  C'était important pour lui. Il était en demande de cela depuis longtemps et cela lui avait permis d'enfin prendre confiance et même un peu d'assurance.Alors comment lui annoncer que depuis le début , la seule chose qui intéressait le jeune homme c'était de coucher avec sa femme ?Et que cette sortie pour boire un verre n'avait que comme but le désir de le voir se saouler.  A tous les coups, il allait être détruit moralement et psychologiquement. Sans compter que Shenjo avait clairement sous entendu qu'il ferait courir le bruit qu'il était alcoolique. Ce qui était faux , mais une rumeur pouvait être plus destructrice que la vérité. Et cela pouvait le suivre même dans une carrière autre part.

Alors que faire ? Miho ne le savait pas mais si elle le laissait partir, elle était quais certaine qu'elle allait le regretter et par extension son mari aussi. C'était terrible de penser cela mais c'était bien le cas. Mais alors, elle allait accepter de se prêter à son jeu malsain et dégeulasse ? Non il en était hors de question. Ce qu'il fallait c'était gagner du temps pour commencer.

« Attendez. Vous ne pouvez pas faire cela, on dira que vous mentez, que vous avez voulu abuser de moi via des mensonges et votre position. »

Après tout c'était logique de penser cela non ? Elle voulait le ramener à la raison. Et surtout lui faire comprendre qu'il pouvait y perdre aussi.

« Restons en là c'est mieux pour tout le monde et faisons comme si vous n'étiez jamais venu ici. »


C'était la meilleure chose pour tout le monde. Tout le monde, vraiment ?

Alex Sanderson

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 17 mardi 09 février 2021, 17:21:48

Ce que Miho ne comprenait pas, c'est que Shenjo avait tout prévu, tout réfléchi et qu'il avait un coup d'avance. Autrement dit, elle pouvait penser avoir une chance, sur le fond, elle n'en avait aucune. Parce que sa réaction, il ne l'avait pas deviné, mais il avait pu l'anticiper malgré tout. Qu'elle tente de gagner du temps et de refuser l'évidence, qui cela pouvait étonner finalement ? Personne et certainement pas lui. Alors , dans un premier temps, on aurait pu croire qu'effectivement il allait partir et faire celui qui était satisfait de cela. Mais bien entendu, ce n'était pas ce qu'il avait en tête bien au contraire. Et plutôt que d'aller dans une explication confuse de la situation, il préféra la tourner en dérision et prendre le contre-pied.

« Pourquoi pas, va donc trouver mon père et lui expliquer que je t'ai fait des avances alors que je ramenais ton mari ivre et alcoolisé que j'ai essayé tant bien que mal d'aider . J'expliquerais de mon côté que cela fait un moment maintenant que j'essaie de cacher ses abus d'alcool réguliers et que je me heurte  à son refus. J'expliquerai comment je me suis tu pendant des semaines pour ne pas l'enfoncer et comment je me suis démené pour ne pas qu'on le voit au travail. J'étais mal pris, après tout c'était la personne sensée me former non ? Alors je n'ai rien dit mais aujourd'hui je ne peux plus me taire.D'ailleurs ne disait-il pas que je faisais du bon boulot?  Et je suis certain que je pourrais trouver d'autres collègues pour appuyer mes dires. Sa femme n'avait rien remarqué ? Logique , il voulait tellement l'impressionner qu'il lui cachait son mal être. Et puis c'est bien connu les alcooliques savent se cacher comme tous les drogués. Ses proches ? Il en a pas beaucoup, d'ailleurs cela peut expliquer son malaise comme son désir de vouloir trouver un moyen de s'échapper. Il ne sentait pas bien dans sa peau au boulot, il se posait mille questions et finalement, un peu à la fois, il est tombé dans le piège de l'alcoolisme.C'était d'autant plus dur qu'il voulait se montrer à la hauteur des projets de sa femme , avec le mariage, la maison achetée et le fait de fonder une famille. C'est triste parce que Oguro n'est pas un vilain gars mais bon, un moment il faut que ces gens se fassent soigner.Cette soirée dans ce bar c'était vraiment la goutte de trop.Et du coup, sa femme tente de me salir car elle a découvert que son mari buvait. Quelle triste histoire »

Il s'arrêta et sourit. C'était un vrai enfoiré, mais un enfoiré malin visiblement. Et comme si cela ne suffisait pas, il dit pour conclure.

« Mais bon peut-être que mon père ne va pas m'écouter ceci dit . Et qu'Oguro trouvera des collègues pour le défendre. »

C'était un monstre froid et cynique. Mais un monstre sans aucun doute. Qui venait de prouver qu'il était prêt à tout pour obtenir ce qu'il voulait . Et que comme il l'avait dit, s'il perdait, ce serait tout sauf seul.

Miho Saeti

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 18 mardi 09 février 2021, 20:36:44

Miho ne savait pas quoi répondre. Figée, elle ne croyait pas ce qu'elle venait d'entendre. Ce type était un monstre. C'était le bon mot oui. Elle ne savait même pas quoi dire tant elle ne s'était pas attendue à cela. Il avait pensé à tout, il avait préparé son affaire de telle sorte qu'elle n'avait même pas l'occasion de gagner du temps. Dans ses yeux, on aurait presque pu voir le moment précis où elle avait compris qu'elle était cernée. Car c'est de cela qu'il était question.  Quoiqu'elle fasse elle ne pouvait pas gagner. Le constat était limpide et cinglant. Cruelle aussi .

Bien sûr, elle aurait pu riposter mais elle en avait même plus la force. Tout ce qu'il avait dit faisait sens. Elle l'imaginait très bien le dire et l'entendre. Et surtout, elle le voyait très bien convaincre son auditoire. Elle avait pensé qu'elle aurait du parler de ses doutes à Oguro mais cela n'aurait servi à rien. Comment pouvait-on imaginer pareil plan et donc l'anticiper ? Miho ne savait même pas comment un être humain pouvait imaginer des choses pareilles. Noircir une personne, gratuitement, pour obtenir ce qu'on voulait. C'était  impensable selon ses propres valeurs. Et justement c'était là le problème. Miho n'avait visiblement pas les mêmes valeurs que lui.Et ce qui aurait du être une chance devenait une faiblesse. C'était injuste et terrible quand on y pensait.

« Briser une carrière, une vie même pour obtenir ce qu'on veut. »

Elle l'avait dit, à peine audible. Elle avait encore du mal à le croire et à le comprendre. C'était tout simplement dément. Regardant en arrière vers son époux, elle était presque soulagée qu'il n'ait pas entendu cela. Cela lui aurait fait mal, beaucoup de mal. Le pauvre. Le pire étant pour elle qu'il n'avait rien fait pour mériter cela. Et qu'une personne soit prête à le calomnier , à le diffamer de la sorte juste pour obtenir ce qu'il voulait, c'était vraiment injuste et terrible. Et surtout, elle prenait conscience qu'il pouvait aller encore plus loin. Cela ne faisait plus aucun doute qu'il était capable du pire et elle n'avait pas l'intention de le laisser faire.

« Je ne coucherais pas avec vous. »

Souffla t'elle, le regardant dans les yeux. Pas question de lui faire ce plaisir là, pas question de céder et de lui donner raison finalement. Elle ne pouvait pas le tolérer et l'accepter. Mais alors quoi ? Elle allait le laisser démolir la carrière de son mari de manière totalement injuste ? Non bien entendu.Elle ne pouvait pas l'accepter. Que faire alors ? Miho ne le savait pas vraiment, mais elle avait compris qu'elle allait devoir lâcher du lest. Seulement aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle ne savait pas comment formuler cela. Tout ceci était bien trop irréel. Et elle ne pouvait pas imaginer ne serait-ce qu'une seconde devoir se vendre pour quelque chose qui était faux et pour quelqu'un qui était un détraqué.  Elle se mit même à culpabiliser. Qu'avait elle fait pour qu'il fasse une telle fixation ? Elle ne le savait pas. Mais ce n'était pas sain comme situation. Et elle ne savait même pas comment réagir ou enrayer la mécanique de quelque chose qu'elle n'avait même pas provoqué.Machinalement, elle se touchait l'alliance. Pourquoi avait-elle la sensation que quoiqu'elle fasse, elle allait perdre?

Alex Sanderson

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 19 jeudi 18 février 2021, 13:39:28

Dans un premier temps, Shenjo avait fait mine de pas l'entendre et de continuer sa route. Mais il ne comptait pas partir non. Car pour la première fois, il y avait une ouverture dans la digue qu'elle avait construite entre eux. Il le sentait dans la timbre de sa voix quand elle avait murmuré  qu'il allait briser une carrière pour avoir ce qu'il voulait. Il avait bien senti que la voix de la jeune femme avait véritablement changée et qu'il y décelait une sorte de murmure de plainte.Shenjo misait depuis le début sur le fait que l'amour de Miho pour son mari allait la faire craquer.C'était ironique, paradoxal, mais pas dénué de sens.Et poussé par cet instinct de vice qui l'animait depuis le début, le jeune homme de 20 ans  savait très bien que le moment était venu d'en remettre une couche. De lui faire comprendre , si c'était encore nécessaire, qu'elle avait le pouvoir de changer les choses et de préserver celui qu'elle aimait.Du coup, après avoir fait quelques pas, il s'arrêta et se retourna , face à elle, la regardant de nouveau de haut en bas comme on regarde un morceau de viande. Cette femme avait définitivement quelque chose de particulier à ses yeux. Il voulait la faire sienne, plus que jamais, autant pour le principe de la posséder que pour celui de la souiller comme cela.Il voulait être en elle, l'embrasser, la caresser et ensuite laisser ce connard d'oguro s'imaginer qu'il avait un mariage et une femme parfait.

« Tu sais ce qui me plait le plus chez toi Miho ? Bien sûr il y a ton corps, ton physique mais pas seulement.Comme je te l'ai déjà dit avant, ce qui me plait aussi c'est que te conquérir est tout sauf quelque chose de facile. Après tout, d'une certaine façon, le fait que cela soit trop facile aurait manqué de saveur non ? Ceci dit, si j'aime ce jeu du chat et de la souris, j'avoue que cela commence à me lasser. Alors je vais te redire de manière plus claire ce qui a déjà été dit de la façon moins equivoque »

Il s'avança vers elle d'un pas ferme et décidé.Il ne s'arrêta qu'à quelques pas d'elle.De nouveau il la mata plus qu'il ne la regarda et prenait un malin plaisir à lui faire sentir à quel point elle n'était qu'un objet de désir pour lui. Il la voyait comme une femme à posséder et rien d'autre. Mais désormais, il était temps d'exprimer les choses clairement

« Soit je pars d'ici et que les choses soient claires la carrière d'oguro dans l'entreprise est morte et enterrée. Et je peux te garantir qu'on lui fera une solide réputation. Soit on monte à l'étage et tu me donnes ce que je veux. Et je te garantis que ce sera notre petit secret et que ton mai ne saura jamais rien . Et dans quelques temps, il sera récompensé de sa loyauté, de ses efforts et vous pourrez continuer à mener votre petite vie de couple parfait et avoir vos gosses. »

C'était vrai que dit comme cela, tout paraissait limpide et clair non ? Sauf que le deal proposé était lourd de sens et de conséquences et qu'il le savait mieux que personne. Et qu'au fond exigeait une réponse maintenant paraissait tout simplement impensable. Mais cela il en avait absolument pas le souci. Ce qui l'avait par contre, c'était le besoin de savoir ce qu'il allait faire d'ici peu. En sachant qu l'urgence jouait pour lui.

« Alors tu choisis quoi ma belle ? »

Miho Saeti

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 20 jeudi 18 février 2021, 16:48:46



Miho était de nouveau sans voix devant son bourreau. Si elle avait encore une fois un doute, désormais, ce n'était plus permis. Complètement paumée, elle avait de nouveau la sensation de sentir le sol se dérober sous ses pieds. Comment pouvait-elle se retrouver dans pareille situation ? Elle n'arrivait toujours pas à le comprendre. Le jeune homme devant elle avait l'air de n'éprouver aucun remord, aucune conscience. Oguro l'avait invité chez eux, il avait ma,gé à leur table, il leur avait présenté sa fiancée et Oguro l'avait traité en toute amitié. Et au final, tout ce qu'il désirait, c'était lui prendre sa femme ? Comment ce genre de choses étaient possible ?

Mais le pire pour elle, c'était qu'elle doive se décider comme cela, comme s'il s'agissait d'un simple échange entre eux. Il venait de le confirmer platement et froidement qu'elle avait le sort de son mari entre ses mains et que le prix à payer était de le trahir et comme si cela n'était pas assez, voilà qu'il exigeait qu'elle se décide rapidement. Et puis, cette façon qu'il avait de la regarder, c'était juste malsain pour elle. Comme si au fond, il la déshabillait déjà sans même qu'elle n'ait besoin d'enlever ses vêtements. Et puis elle n'était pas sa belle.

« Je .. Je vous vous rendez compte de ce que vous me demandez ? »

Qu'est ce qu'-il croyait qu'elle allait dire oui je m'offre à vos sales mains de porcs ? Bien sûr que non. Elle ne  le désirait pas et ne le voulait pas. Il en était hors de question. Mais elle ne voulait pas plus que son époux le paie dans son travail et c'était là tout le piège et tout le dilemne.Et il était clair que ce sale porc l'avait bien compris également. Il suffisait de voir son regard pour le comprendre. Et de nouveau elle avait la sensation que  peu importe ce qu'elle pouvait faire, la marge de manoeuvre était nulle pour elle. Elle ne pouvait pas gagner.

« J'aime mon mari, mais pour son bonheur je dois le tromper. C'est injuste vraiment. »

Elle le disait avec la voix pleine d'amertume. Oui, elle regrettait tout cela et elle voulait bien lui faire comprendre. C'était pas acceptable pour elle que les choses se déroulent de la sorte.Elle n'aimait pas la sensation de ne plus avoir le choix des armes. A quoi bon lui demander son avis alors qu'elle ne pouvait pas obtenir ce qui lui semblait le plus juste à savoir qu'il parte et qu'on oublie cette horrible soirée.

« Je ne sais pas quoi faire. »

Et c'était vrai. Miho se sentait complètement désemparée et ne voulait qu'une chose ; que ce cauchemar cesse pour de bon. Mais visiblement ce n'était pas le cas. Regardant derrière elle vers le divan, elle espérait qu'Oguro puisse lui venir en aide. Sans qu'elle ne sache vraiment de quelle façon à vrai dire.Quel enfer c'était......

Alex Sanderson

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 21 jeudi 18 février 2021, 18:58:46

Shenjo avait beau avoir envie d'elle, tout ce petit jeu commençait à l'énerver. D'ailleurs, pour la première fois, il laissa montrer un vrai agacement dans sa réaction. Cela se traduisait par une levée des yeux vers le ciel avant de replonger son attention pour elle.

« On peut continuer toute la nuit comme cela Miho...... »

Il s'était avancé encore davantage vers elle et lui avait mis la main sous le menton pour venir le saisir. Il l'avait vu se retourner vers son mari ce qui avait eu le don de l'agacer davantage encore. Stupide qu'elle était. Il ne pouvait rien pour elle .

« Il ne viendra pas t'aider . Par contre toi tu peux lui venir en aide et tu sais comment. Alors maintenant je vais être clair : tu dois te décider. Si tu aimes ton mari comme tu le dis alors agis comme il faut et assure toi que sa carrière sera sauvée et qu'il évitera une humiliation certaine. Mais arrête de vouloir gagner du temps et assume un peu la situation. »

Il était venu lui parler dans le visage ou presque. Relâchant l'étreinte sur le menton, il restait face à elle.La matant toujours avec envie, il devait bien avouer qu'elle savait comment faire pour lui donner encore plus d'envie vis à vis d'elle. Et peu importe si ce n'était pas volontaire de sa part. L'effet était garanti. Laissant d'ailleurs sa main droite venir frôler la cuisse gauche de la femme mariée, il laissait un silence pesant entre eux. Sans doute devait elle voir toute sa vie défiler devant elle.

« Et puis il n'y a pas de raison que cela soit désagréable pour toi Miho. »

En tout cas, il voulait s'assurer qu'elle puisse pleinement profiter de ses attentions. Et que malgré ses belles paroles, son corps profite pleinement de ses coups de butoir et de ses caresses. Ayant remarqué qu'à force d'avancer, il l'avait coincé contre le divan où dormait le bienheureux Oguro, elle était prise entre le marteau et l'enclume et que ce soit au sens propre ou au sens figuré, ce qui rendait impossible toute marche arrière. Maintenant il attendait une réponse, et visiblement amusé, il vint, avec ses deux mains, la prendre par la taille pour l'amener contre lui, plongeant dans son cou pour venir lui mordiller le lobe de l'oreille gauche. Visiblement , de son côté, la réponse semblait claire.

« T'as pas idée comme j'ai envie de toi. »

Lui glissa t'il, alors que sa langue se faisait joueuse sur le lobe d'oreille. Shenjo était visiblement prêt à passer à la suite. Quid pour Miho ?

Miho Saeti

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 22 samedi 27 février 2021, 13:50:38

Miho avait une dernière fois repoussé les assauts de Shenjo, tant bien que mal. Coincée contre le divan, elle avait voulu se donner, s'autoriser un baroud d'honneur.En pure perte car elle se rendait bien compte qu'il avait raison. Elle ne pouvait pas continuer comme cela et lui non plus d'ailleurs.Il allait falloir prendre une décision , et quoiqu'elle soit, cela ne pouvait pas se passer bien. Les simples caresses qu'il venait encore une fois de lui imposer lui filer la nausée, elle ne cherchait même pas à le nier. Mais elle en revenait toujours au même point : elle ne pouvait rien faire pour inverser le cours des choses. Regardant toujours derrière elle, Miho espérait toujours qu'Oguro puisse venir l'aider mais c'était juste peine perdue. Elle était seule dans cette galère, avec finalement tres peu de chance de pouvoir s'y prendre autrement.

« Je je veux qu'Oguro reste en dehors de cela. »

Bredouilla t'elle après quelques instants de silence qui purent paraitre une éternité. Etait-elle entrain de déposer les armes ? Peut-être, en tous les cas, elle regarda encore vers son mari comme pour s'assurer qu'il ne pouvait pas l'entendre. Ce serait le pire dans cette affaire.Essayant de lever les yeux vers le jeune homme, elle n'aimait pas voir ce qu'exprimait son regard. Cela la mettait mal à l'aise et pourtant, elle devait aussi bien avouer qu'elle y voyait quelque chose qu'elle n'avait jamais vu chez son époux. Sans qu'elle ne puisse dire si c'était une bonne chose ou pas d'ailleurs.Prenant son courage à deux mains, elle serra les mains, et finit par ajouter

« Et je veux qu'il puisse garder son emploi et même être recompensé pour son dévouement et son travail. »

Elle prenait soin de ne jamais dire clairement ce qu'elle avait en tête. Elle refusait de prononcer les mots qu'il voulait entendre. Mais  il y avait eu un basculement et de toute évidence, elle était prête à passer à l'acte même si elle se demandait encore si elle allait avoir le courage de faire cela. Mais elle n'avait pas le choix. Et c'est ce qu'elle se disait pour se convaincre qu'elle pouvait encore maitriser la situation.......

Alex Sanderson

Humain(e)

Re : The son of the devil (pv Alex)

Réponse 23 lundi 05 avril 2021, 14:34:18

Il s'était légèrement reculé après l'avoir entendu parler comme cela. Finalement, les choses allaient se mettre dans le bon sens . Souriant, il estimait que c'était finalement assez logique même s'il avait fallu attendre un peu plus longtemps que prévu. Mais bon, même la personne la plus digne au monde avait son prix et il en avait encore la preuve. L'ironie finalement là-dedans, c'était de se dire que c'était l'amour qu'elle portait à son mari qui allait la pousser à le tromper. Il y avait de quoi rire si ce n'était pas aussi tragique non ? Quoiqu'il en soi , il pouvait désormais savourer sa victoire et le moment qui allait suivre bien entendu.

« N'aie crainte oguro n'en saura rien. Et je ferai en sorte que le dévouement de sa femme lui soit profitable »

De son point de vue, il était de toute façon bien plus drôle de se dire que ce pauvre type n'allait jamais se douter du sacrifice de sa femme. C'était même ce qui en partie l'excitait dans tout cela. Shenjo avait l'esprit malade et retors et cela se faisait sentir dans ce type de deviance et de pensée.Savourant déjà l'idée qu'elle serait bientôt à lui , il laissa un moment le silence s'installer entre eux avant de poursuivre.

« Si tu me montrais le chemin de la chambre. On y sera mieux »


Après tout pourquoi perde davantage de temps ? Prêt à la souiller dans la chambre qu'elle partageait avec son mari, cette idée avait définitivement quelque chose de grisant et de puissant. Et puis il avait envie d'elle il ne fallait pas l'oublier. Tout cela, il l'avait fait pour elle, dans le but de la faire sienne. Et désormais, ; il touchait au but............


Répondre
Tags :