Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données de notre hébergeur.

|Terminé | Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Nos partenaires :

Planete Sonic
MLDK Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos
Inscrivez-vous

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 60 samedi 26 janvier 2019, 02:33:05

Elle même ne savait pas si elle était sincère quand elle disait vouloir se faire engrosser, mais son corps ne lui appartenait plus, elle était complètement à la merci du proviseur, qui faisait effectivement ce qu'il avait envie de faire avec elle sans se soucier de son accord, même si elle n'était pas vraiment en état de refuser. Elle ne savait pas pendant combien de temps ils avaient copulé comme des animaux en rut, mais ce n'était pas vraiment important. Elle pouvait sentir son ventre légèrement déformé par la quantité intense de semence déversée en elle, et alors que le vieillard poussait un souffle en se couchant sur elle, elle passa une main dans ses cheveux blancs, pour lui caresser le crâne tout en le serrant tout contre elle. Elle ne savait pas trop quoi dire, et était si épuisée qu'elle aurait put presque s'endormir si elle ne se trouvait pas dans l'enceinte de l'école. Alors elle passa un long moment, silencieuse, à l'observer en le caressant.

Iki Ota

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 61 samedi 26 janvier 2019, 02:49:53

Pour un homme de son âge, tenir aussi longtemps pouvait sûrement être considérer comme une performance, il s’était vraiment donner à fond pour faire flancher Mathilde et lui ouvrir les portes d’un plaisir bien plus pervers qu’une prostitué qui aime se taper des vieux. Il avait pu montrer sa vraie nature qu’il avait légèrement cachée lors de leur première rencontre coquine, cette fois-ci il s’était réellement montré comme le dominateur qu’il était, il ne lui avait même pas laissé faire quoi que ce soit d’elle même pour ne rien faire d’autre que la baiser sans vergogne.

Après du sexe aussi sauvage, il semblait pourtant être redevenu plus calme mais ce n’était que pour faire bonne figure. Il se laisser caresser le crâne et étreindre que pour lui donner un sentiment de confort qu’il s’amusa à augmenter en l’embrassant doucement sur la poitrine alors qu’il commença à lui caresser le ventre et les flancs avec une douceur en totale opposition à la sauvagerie avec laquelle il lui avait fait l’amour :

« Alors ? Qu’est-ce que t’en a pensé cette fois-ci ? »

Il releva un peu la tête pour la regarder en lui souriant  avant d’aller se frotter contre le creux de son cou, un geste souvent considéré comme mignon. Il avait remarqué la dernière fois qu’elle avait été très sensible aux petites attentions d’après le sexe alors il jouait sur cette corde pour la faire craquer encore une fois.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 62 samedi 26 janvier 2019, 02:55:43

Mathilde était vraiment très sensible aux petits gestes, aux caresses, et le contraste final entre le proviseur pendant l'amour, brutal et violent, et après, calme et aimant, était assez puissant pour faire chavirer le coeur de l'innocente Mathilde, qui, bien qu'elle était une prostituée, était avant tout une jeune fille au coeur tendre, n'ayant jamais connu l'amour. Peut-être était-ce une sorte de complexe d'Electre, ou juste qu'elle était instable sentimentalement, toujours était il que le petit jeu du proviseur semblait marcher à merveille, puisqu'elle lui répondit en lui offrant un sourire que l'on aurait pu attribuer à un chaton. Ou un bébé panda. Un truc mignon.

-C'était vraiment formidable. Et pour vous ?

Malgré la preuve qu'il s'était bien amusé aussi, la question semblait sincère, presque trop innocente pour etre vraie.

Iki Ota

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 63 samedi 26 janvier 2019, 03:09:55

Le proviseur était un manipulateur né et il arrivait toujours à trouver la corde sensible sur laquelle jouer pour arriver à ses fins. Certains diront que jouer ainsi avec des jeunes filles encore assez innocente était facile pour jouer au manipulateur mais c’était oublier que c’était aussi à cet âge que l’esprit de rébellion était le plus fort et c’était là le plus grand rempart à la manipulation. Sur ses nombreuses victimes, rares étaient celles à être vraiment devenue des fanatiques prêtes à tout pour lui, l’esprit était différent chez chacun et le proviseur n’était pas un dieu mais en tout cas il s’en rapprochait pour certaines :

« C’était incroyable, j’espère que je ne t’ai pas fait trop mal, j’y suis aller vraiment fort pour te donner le plus de plaisir possible. »

Il se redressa pour la regarder et posa ses deux mains sur ses joues pour l’embrasser, un véritable baiser sensuel et rempli de chaleur. Il n’avait pas vraiment besoin de ça tout de suite mais il voulait continuer de s’amuser un peu alors autant y aller franchement quitte à aller trop loin pour que ça paraisse vraiment sincère.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 64 samedi 26 janvier 2019, 03:16:41

Mathilde était bien plus naïve qu'elle pensait qu'elle ne l'était, et, en se pensant au dessus de se faire manipuler, elle plongeait tout droit dans la gueule du loup et elle buvait les paroles du proviseur. Il n'était peut être pas un dieu, même pour elle, mais elle le voyait presque comme un chevalier en armure chatoyante chevauchant un destrier blanc pour venir la délivrer.

-Je... C'était vraiment bien, le plus important, c'est que vous vous soyez senti bien.

Bien que ce n'était qu'une ruse du vieillard, Mathilde ne s'en rendait pas compte, et elle continua de se faire manipuler avec entrain, en répondant au baiser passionnel, en passant ses bras pour câliner son partenaire tout en jouant avec sa langue. Elle devenait petit à petit accro à l'homme appelé Iki Ota.

Iki Ota

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 65 samedi 26 janvier 2019, 03:32:44

Le confort était cette chose que tout le monde recherchait et le proviseur savait cultivé cette image d’homme puissant capable de grande chose pour le confort de ses partenaires. Évidemment, il n’allait jamais jusqu’à entrer sur le terrain de l’amour c’était un terrain bien trop dangereux qu’il ne pouvait maîtriser alors aussi forte soit ses déclarations, il mettait un point d’honneur à bien faire comprendre qu’il n’y avait que du sexe entre lui et ses partenaires. Il pouvait revêtir de nombreux masques comme le bienveillant mais jamais il n’allait jusqu’à parler de sentiment pour ne pas avoir à gérer de faux espoirs et surtout car il ne savait pas feindre ce genre de chose.

Il continua de l’embrasser en faisant danser sa langue avec celle de la jeune fille avant de le rompre finalement pour la regarder en souriant :

« J’espère que j’ai le droit à des réductions car si tu es partante pour qu’on couche tous les jours, ça va me revenir cher à force. »

Il rit un peu avant de se redresser pour se mettre assis à coté d’elle et échanger les rôles en la prenant dans ses bras contre lui. Si on retirait les usures du temps, le proviseur avait le physique que toutes les jeunes filles adorent, bien musclés, fort et avec un charisme naturel certain.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 66 samedi 26 janvier 2019, 03:43:26

La jeune fille posa sa tête contre le torse du proviseur en poussant un soupir. Elle ne savait pas vraiment ou elle en était. Après tout, elle ne pouvait pas tomber amoureuse d'un homme si vieux, si ? Un homme qui ne la traite que comme un objet de désir sexuel. Bien qu'elle se dise ça, elle ne pouvait s'empêcher de caresser l'idée. Elle savait qu'il ne l'aimait pas, ou du moins, qu'il l'appréciait, dans le meilleur des cas, mais l'idée de se laisser aller à son coeur et de se dévouer corps et âmes à ce vieux proviseur était alléchante à ses yeux. Elle était confuse. Plus qu'elle n'aurait aimé l'être, quand à ce qu'elle ressentait et ce qu'elle devait faire vis a vis de cet homme. Cependant, son amour du sexe et son corps la trahirent, et avant qu'elle ait vraiment put réfléchir à ce qu'elle allait dire, comme si son corps en se remémorant les orgasmes avait pris la parole a sa place.

-Si c'est vous... Ca ne me gène pas de le faire gratuitement...

Iki Ota

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 67 samedi 26 janvier 2019, 04:02:23

Le proviseur avait ses favorites et certaines filles passaient  plus souvent que d’autre entre ses mains mais c’était une situation précaire car au moment où le plaisir pris commençait à décliner la favorite pouvait se voir reléguer très loin dans le classement. Et si Mathilde faisait parties de ses favorites au vu du plaisir qu’il prenait avec elle, la voir tous les jours pouvait très vite le lasser d’elle mais ce n’était pas bien grave tant qu’il prenait son pied sur l’instant.

Il eut un petit sourire lorsqu’elle avoue que pour lui ça serait gratuit sans souci et il plongea une main dans ses cheveux pour les caresser doucement, il ne s’attendait pas à ce que ce soit si direct mais l’optique de ne plus avoir à payer le tentait bien :

« On verra ça mais peut être qu’au bout d’une semaine, tu en auras marre de toujours avoir la même chose à te mettre sous la dent. C’est intense entre nous pour le moment mais à force tu vas t’habituer à ça et ça sera moins excitant. »

C’était une possibilité tout à fait plausible mais en vérité il s’en fichai mais il voulait savoir à quel point la jeune fille se sentait affamer de lui pour le moment.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 68 dimanche 27 janvier 2019, 00:51:57

Elle s'était légèrement relevée, et était désormais assise. Elle semblait s'être partiellement remise de ses émotions et de l'effort physique, et elle était en train de réflechir aux paroles du proviseur.

-Ce serait embêtant. Je comprends. Néanmoins, n'hésitez pas à m'appeler dès que vous en avez envie, et j’accourrais au plus vite !

EN vérité, elle doutait pouvoir un jour se lasser de l'homme en face d'elle, mais elle avait surtout peur que lui se lasse d'elle.

Iki Ota

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 69 dimanche 27 janvier 2019, 01:35:56

Il savait qu’il était loin d’en avoir fini avec la jeune fille, elle semblait vraiment être devenue accro à lui ou plutôt à sa façon de faire et c’était bien son but. Le vieux pervers était une véritable bête qui marquait chacune de ses conquêtes et c’était là son plus grand fait d’arme, elles se souvenaient toutes de lui, certaines comme le monstre les ayant briser d’autres comme la cause de leur plus grande jouissance.

Il lui sourit encore et se releva en la portant pour aller retrouver le vestiaire afin de se rhabiller en l’emmenant avec lui :

« Toi aussi tu peux prendre rendez-vous pour me voir quand tu en as envie ou m’attendre vers la voiture le soir après les cours quand tu veux avoir de nouveaux les meilleurs orgasmes de ta vie. »

Il rit un peu en se demandant lequel des deux auraient le plus de s’envoyer en l’air avec l’autre.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 70 dimanche 27 janvier 2019, 12:07:23

Elle était complètement sous le charme du proviseur, ça ne faisait absolument aucun doute, et elle se rhabilla en sa compagnie, sûre qu'elle se rappellerait de lui pendant très longtemps encore, tout en se caressant parfois le bas ventre, en sentant la semence encore en elle. Une fois qu'elle fût prête elle se retourna vers le proviseur, toujours doutant de ce qu'elle devait dire, ou faire, pour que lui non plus, ne l'oublie pas.

-Et bien, je n'hésiterais pas non plus, monsieur le proviseur ! C'était un véritable plaisir de "travailler" avec vous !

Elle eût elle aussi un petit rire, elle viendrait surement réclamer sa promesse plus d'une fois, c'était sûr.

Mathilde Heilig

Humain(e)

Re : Allô allô, monsieur le proviseur... [Iki Ota]

Réponse 71 dimanche 27 janvier 2019, 15:56:40

~ RP Terminé ~


Répondre
Tags :