banniere
 
  Nouvelles:
Venez féliciter nos nouvelles administratrices pour les 9 prochains mois ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: New life in Hell [PV]  (Lu 999 fois)
Asuka Kahori
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 73



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Janvier 14, 2019, 01:37:28 »

Je savais que j’étais en Enfer, dans le royaume des démons... Mais là, étrangement, sous le corps onctueux et extrêmement désirable de cette femme, entre ses cuisses, j’avais comme le sentiment d’être au Paradis. Un Paradis du sexe, du vice, un Paradis dans lequel j’étais plongée avec un délice infini. Elle se dandinait au-dessus de moi, et je récoltais sa mouille, frémissant encore lorsque je sentis Maîtresse Desmina se rapprocher. Je la sentis se lover dans le dos de Dame Faera, même si je ne pouvais rien y faire. Moi, je me concentrai sur l’intimité de cette femme, prenant vaguement conscience que je servais de point de lutte entre les deux démones. J’aurais peut-être dû m’en sentir offusquée, mais j’étais surtout ravie qu’aucune ne songe encore à me découper en rondelles, et d’avoir un beau sexe à lécher. Je prenais aussi vaguement conscience qu’il allait falloir que je discute des modalités pour revenir sur Terre, afin de m’entretenir avec ma famille... Parce que je tenais tout de même à revoir mon père ou mes amis ! Mais, pour l’heure, je léchai surtout, pendant de longues minutes, me régalant de cette mouille sucrée. Elle avait un goût délicieux, irrésistible, le genre de trucs qui me font fondre sur place. D’ailleurs, mon corps se crispait encore sur place, à hauteur de mes cuisses, ma cyprine recommençant à venir, à fuiter le long de ma combinaison. Hey, comment étais-je supposée tenir face à elles, moi ?!

Finalement, Dame Faera se redressa, et je constatai alors que Maîtresse Desmina s’était assise sur le divan, et nous attendait, toutes les deux, pour...

« V-Vous soigner, Maî-Maîtresse ? »

Dame Faera sourit alors, et caressa alors d’une main mes cheveux, avant d’aller me murmurer quelque chose dans le creux de l’oreille. Je rougis timidement, puis je la regardai, comme pour être sûre de ce qu’elle venait de me dire. Elle hocha alors la tête, et je crus alors discerner sur ses lèvres... Un sourire ! Pourquoi est-ce que cette femme était devenue gentille ? Était-ce un subterfuge de sa part ? Je devais sûrement m’attendre au pire, mais... J’obtempérai !

Je me mis à marcher à quatre pattes, rejoignant les jambes de ma Maîtresse, et ma tête remonta entre ses cuisses. J’inhalai son odeur, et posai mes mains sur ses cuisses, les écartant doucement, puis ma tête se nicha contre son bassin, et je me mis à la lécher, tout en sentant Dame Faera se glisser à côté de moi. En fait, la succube prit appui sur ma tête avec sa main, me faisant doucement soupirer, puis s’assit contre ma Maîtresse, se lovant contre elle, fourrant ses jambes à droite et à gauche de son corps, sur le divan.

« Hmmm... »

Dame Faera embrassa alors Maîtresse Desmina, fourrant sa langue reptilienne dans sa bouche, une langue qui s’enroula autour de celle de Desmina, et elle pressa son corps contre le sien. Je sentis alors, contre mes cheveux, quelques filaments liquides, et tremblai nerveusement en constatant qu’il devait s’agir... De la mouille de la succube ! Sa cyprine me tombait sur la tête, et ce simple fait m’excita encore plus (si cela était possible, vu que j’étais déjà très excitée avec l’intimité de ma Maîtresse).

« Je lui ai dit de se charger de ton sexe, Desmina... Je voulais qu’on en profite un peu, que tu ne jouisses pas trop vite... Et qu’elle puisse ainsi comparer nos mouilles respectives. Pour une humaine, ton esclave est plutôt très gourmande... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Desmina
Avatar
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 280

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Puissante démone manipulatrice et autoritaire.
« Répondre #16 le: Janvier 22, 2019, 12:52:17 »

L’injonction n’était donc pas assez claire. Parfois, il m’arrivait de maudire le manque de lucidité chez cette écervelée d’Asuka, même si à vrai dire, cela me fournissait souvent une excuse pour la punir. Un soupir d’exaspération s’échappa de ma bouche suite aux balbutiements de la sotte humaine, avant que la succube n’intervienne auprès d’elle. Qu’est-ce que  Faera manigançait donc ? Celle-ci lui confia quelques murmures à l’oreille, créant un rougissement subtil sur les joues de l’humaine.

*Tu prends encore beaucoup trop tes aises…* Songeai-je en voyant la belle succube inciter mon esclave à marcher à quatre pattes vers moi.

Toutefois, le résultat n’en était pas moins appréciable. Je me repositionnai confortablement sur le divan, de manière à laisser Asuka se faufiler entre mes cuisses bouillantes, percevant son souffle de mortelle effleurer mon bassin. C’était là une véritable faveur pour une esclave. Lui permettre de ressentir ma peau, humer mon parfum, un grand privilège pour cette misérable lycéenne capricieuse.
La vue d’Asuka me fut néanmoins masquée par la succube, dont le corps chaud et onctueux se glissa contre moi, tel un serpent sulfureux, venant se lover au-dessus de moi. Une subtile mimique de mécontentement vint plisser mon front. D’une, l’initiative d’être en position dominée ne me plaisait guère, et de deux, je ne pouvais pas surveiller la performance de la mortelle dans ce cas !

Faera était cependant, extrêmement excitée. La voilà qui vint subitement m’embrasser, joignant ses chaudes et douces lèvres aux miennes, alors que nos langues s’entrelaçaient fougueusement. Terriblement excitée. Je pouvais percevoir cette fièvre à travers ses baisers, aux frissons secouant ses formes voluptueuses, comme si elle exultait d’avoir enfin atteint son but. Un grand excès de confiance aussitôt confirmé par des paroles bien trop osées à mon goût.

« Tu lui ordonnes, hmm… » Commençai-je sur un ton doucereux, mes doigts se glissant le long des seins de Faera, remontant sur son cou délicat.

Peut-être avait-elle perçu le léger agacement dans ma voix, peut-être était-elle trop excitée pour le comprendre. Quoiqu’il en soit, c’était trop tard. D’une main, j’entourai le cou de Faera, l’obligeant à lever la tête, sans serrer toutefois… Pour l’instant.

« Ne pas jouir trop vite ? Comparer ? D’où te vient cette idée que tu es aux commandes, je me le demande...»

Faera commença à ouvrir la bouche, alors qu’une lueur d’affolement se peignit dans ses prunelles, mais je lui coupai le souffle en lui enserrant le cou entre mes doigts. La succube porta ses mains contre mon poignet, mais cela n’avait plus d’effet pour desserrer l’étau d’acier qu’un chatouillis. Son cou délicat ne pouvait s’échapper de cette poigne et, même si je ne serrai pas au point de l’étrangler, elle demeurait incapable de se dégager. Et suffisamment alerte pour voir mon mécontentement.

« Elle est MON choix d’esclave, je n’ai pas besoin de tes félicitations pour connaitre ses qualités. Quant à toi, je ne crois pas t’avoir autorisé à m’appeler par mon nom, petite prétentieuse, est-ce que c’est assez clair ? »

Alors que le visage de Faera se contractait de crainte après cette déclaration pour le moins sèche et menaçante, je relâchai un peu de pression pour la laisser parler. Néanmoins, un seul geste brutal de ma part pouvait anéantir son joli coup de cygne, et la succube en était suffisamment consciente pour balbutier timidement les mots suivants.

« O-oui… »

« Oui, qui ? » Tranchai-je abruptement.

« O-oui, oui maitresse… » Lâcha finalement la succube.

Passablement satisfaite, mes doigts lâchèrent le cou de Faera, remontant le long de ses joues pour glisser l’index dans la bouche entrouverte de la démone. Les joues bouillantes, troublée, le souffle de la belle demeurait chaotique, mais elle se mit tout de même à suçoter mon doigt. Après la crainte et la peur, rien de mieux qu’un peu de douceur pour séduire ses pulsions masochistes enfouies.
Exactement ce qu’il me fallait à moi aussi. D’une main, j’assénai une vigoureuse claque sur le fessier rebondit de Faera qui glapit aussitôt, tandis que mon esclave humaine s’affairait délicieusement entre mes jambes. Un frisson remonta le long de mon échine et, subitement, j’eus envie de davantage. De beaucoup plus.

« Continue Asuka, je t’ai donné un ordre. Et toi, Faera, je croyais que les succubes avaient bien d’autres talents, quand est-ce que tu comptes me les montrer au lieu de ton comportement puéril ? »

En l’occurrence, la magie rose m’intéressait. A n’en pas douter, une succube aussi puissante que Faera devait en être pourvue, et j’étais curieuse de voir si elle pouvait parer son corps d’intéressants accessoires…
Journalisée

Asuka Kahori
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 73



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Février 04, 2019, 02:25:39 »

Qu’est-ce que je pouvais bien faire contre elles, moi ? J’étais là, agenouillée devant ma Maîtresse, glissée entre ses jambes, et léchai donc son intimité. Je n’étais pas forcément très expérimentée en la matière, mais je m’y connaissais quand même un peu... Suffisamment pour continuer à la lécher intimement, à glisser ma petite langue entre ses cuisses, et à me frotter ainsi contre elle. Son sexe était assez bon, même s’il fallait bien reconnaître que sa cyprine n’avait pas le goût de celle de Dame Faera... Mais, de ce que j’avais cru comprendre, Dame Faera était une succube, contrairement à Maîtresse Desmina. En tout cas, il fallait admettre que je commençai à avoir moins peur de la situation actuelle. Je n’aimais pas que ces deux démones se battent, déjà parce que, de base, elles étaient tout de même un peu effrayantes, mais que, en cas de dispute, j’avais peur de me prendre une gifle par inadvertance ou parce que, en pareille situation, il fallait bien trouver une coupable.

Malheureusement, la situation dérapa de nouveau entre les deux femmes. C’était à croire qu’elles étaient incapables de s’entendre ! On avait l’impression de voir un couple de vieux ne pouvant plus se supporter après des années de mariage, et qui s’engueulaient pour un rien. En réalité, alors que j’étais occupée à lécher le sexe sucré de ma Maîtresse, ma tête se redressa brusquement en entendant Maîtresse Desmina s’énerver... Et étrangler Dame Faera. Je me recroquevillai sur place en me reculant, sans trop comprendre les raisons les amenant encore à se disputer.

*Mouais, je n’aime quand même pas ça, c’est toujours sur l’esclave que ça retombe, ça !*

Maîtresse Desmina m’ordonna alors de continuer, tout en provoquant encore Dame Faera. Restant silencieuse, et tout en rougissant encore, j’obtempérai donc, et retournai lécher le sexe de ma Maîtresse. Faera, de son côté, se remettait lentement de la pression exercée par ma Maîtresse, et se caressa la peau, avant de se racler la gorge. Elle observa silencieusement Desmina, qui demanda alors à la voir utiliser de ses talents magiques.

« Disons que, quand on m’étrangle, Maîtresse, j’ai du mal à concentrer ma magie... Mais soit. Et, puisque votre esclave est si entreprenante... »

Oh non ! J’étais sûre que ça allait me retomber dessus ! La main de Dame Faera se posa alors sur ma tête, et je me mis à frémir, tandis que la magie de Faera se mit à puiser le long de sa main. Je sentis alors un fourmillement autour de ma langue, et déglutis doucement, avant que... Je sentis comme une sorte de gonflement à hauteur de ma langue. C’était déstabilisant, à défaut d’être vraiment douloureux. Ma langue se mit à grossir, et même à onduler. Je la sentis s’étirer, tout en couinant encore.

« Elle a bu ma mouille, Maîtresse... Donc, un peu de mon ADN. Et, vu qu’elle a l’air douée de sa langue, j’imagine le bien qu’elle vous fera avec une belle langue fourchue et bien grosse... »

J’essayai de ne pas m’imaginer à quoi ma langue pouvait bien ressembler en ce moment. Elle s’allongeait encore, et je pouvais mieux sentir l’intimité de ma Maîtresse, ce qui m’amena à titiller davantage son intimité, m’enroulant autour de son clitoris. Dame Faera, toutefois, ne s’arrêta pas là, car elle reporta ensuite son attention sur Desmina. Ses seins frémirent alors, tandis que certaines de ses mèches de cheveux se relevèrent. Que préparait-elle ? Je ne pouvais pas le voir, occupée que j’étais à lécher ma Maîtresse.

« Bien... »

Faera ferma les yeux pendant quelques secondes, puis deux masses noirâtres s’élevèrent de son dos, formant ensuite des tentacules rougeâtres, qui ondulèrent à droite et à gauche de son corps. Ils avaient chacun une sorte de grosse bouche avec des pétales recourbées, qui se posèrent sur les seins de Desmina, et commencèrent à les pomper, de multiples langues et tentacules plus petits jaillissant à l’intérieur des bouches des tentacules pour s’attaquer à ses seins.

« Je peux les faire sortir de mes seins... Ou transformer ma langue en phallus, mais... Généralement, c’est plus dégueulasse qu’autre chose. »

Oui, et ce n’était pas moi qui allais la contredire sur ce point...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox