banniere
 
  Nouvelles:
Deuxième tour des élections d'administrateur, pensez à aller voter ! Sourire

C'est par ici que ça se passe !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Machine à traire [PV]  (Lu 763 fois)
Marguerite
Terranide
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 36



Voir le profil
FicheChalant
Description
Marguerite est une petite terranide vache très simple d'esprit. Elle va croire tout le monde. Elle ne sait rien faire de ses 10 doigts si bien que personne ne l'accepte comme esclave. Attention : Pensez à la traire
« le: Décembre 24, 2016, 03:45:12 »

La terre !!!!

Marguerite en avait entendu parler plusieurs fois déjà. Elle avait entendu que c’était la sœur jumelle de Terra, mais que les habitants n’étaient pas pareille. Là-bas les gens n’avaient pas de pouvoir et ils se ressemblaient tous. Il n’y avait pas des gens comme elle n’ont plus, c’était tous des humains. Marguerite se mit à rigoler toute seule, c’était vraiment très bizarre et elle avait vraiment envie de voir ça ! Des gens avaient dit que pour rejoindre cette fameuse planète Terre il fallait prendre un portail. C’était un truc chelou qui permettait d’absorber les gens et de les propulser sur cette planète. Ça avait l’air marrant. Le petit bémol c’est qu’on ne savait pas où on allait arriver. Mais ce n’était pas grave parce que…

« J’adore les surprises ! Je suis tellement pressée d’aller sur Terre ! »

Marguerite c’était mise en route vers un des portails, il apparaissait tous les jours à la même heure dans une des forêts pas très loin de chez elle. La petite vachette c’était fait toute belle pour cette occasion, elle portait un petit top qui cachait juste sa grosse poitrine et une mini-jupe qui ne lui arrivait même pas à mit cuisse. Ouais pour elle se faire belle, ce n’était pas grand-chose finalement, après il ne fallait pas oublier que ce n’était qu’un esclave. Autour de son cou se trouvait sa petite clochette qui faisait du bruit à chaque fois qu’elle tournait la tête dans un sens. A 8h pile un portail se format devant elle, l’énergie qu’il dégageait fit voler sa jupe dévoilant sa chatte. Ouais toujours au naturel, elle ne portait pas de sous-vêtement !

« Allez Marguerite en route !! »

Sa petite clochette sonna grâce à l’énergie, elle se mit à marcher en direction du portail pour se faire absorber. C’était une impression assez désagréable… Elle sentait toute sa peau se décoller de sa chaire… Son corps n’avait plus aucun repère, elle se faisait trimballer dans tous les sens. Heureusement, qu’elle n’était pas facilement malade ! Elle ne sait pas combien de temps cela a duré, mais d’un coup elle se retrouva cracher sur le sol et le portail disparu derrière elle.

Marguerite se trouvait sur la route… Du béton… Chose qu’elle n’avait encore jamais vue !

« Déjà une surprise ! Je sais pas sur quoi je marche, mais c’est beaucoup mieux que chez moi ! »

Marguerite se mit à sautiller dessus faisant bouger sa grosse poitrine dans tous les sens. Elle n’avait même pas remarqué qui faisait nuit et que l’endroit où elle se trouvait était une rue déserte remplie d’ordure. On pouvait même y trouver des seringues, des capotes usagers qui traînaient par là. Mais la petite vachette s’en fichait car elle était enfin sur la Terre.

« Bon je fais quoi maintenant… Je voudrais bien trouver des humains voir s’ils se ressemblent vraiment tous ou pas ! »

La terranide remit sa jupe en place avant de se mettre à marcher dans la rue s’enfonçant dans le noir. En plein nuit comme ça elle n’allait pas trouver grand monde et elle s’en est vite aperçut quand elle marcha plus de 2heure toute seule.

« Il y a quelqu’un ? Je suis toute seul ? »

Il n’y avait pas un bruit et Marguerite en avait marre et elle avait mal, ses seins étaient tellement gonflés c’était l’heure de faire sortir un peu de lait. Elle se mit donc assise dans un coin, ne trouvant pas de banc, elle s’appuya contre une porte et enleva son haut laissant ses seins à l’air libre. Puis elle appuya alors dessus faisant couler du lait. Même à peine qu’un giclé de lait venait de sortir que la porte qui se trouvait derrière elle s’ouvrit la faisant tomber à la renverse, ses énormes seins à l’air avec du lait qui coulait, sa jupe à moitié relevé laissant voir sa petite chatte.

« Bonjour, je suis Marguerite ! Une esclave vache, vous êtes le premier humain que je rencontre ! »

Toujours couchée par terre, la vachette afficha un large sourire.
Journalisée

James Kâma
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 28, 2016, 12:44:36 »

James était en train de s'ennuyer dans sa tour, quand il eut l'envie de sortir. Il entendit une espèce de détonation, et un bruit qui ressemblait à un son qu'on entendait souvent dans les films de science fiction. Il se mit un pantalon de sport noir, et sortit torse-nu de chez lui, avant de dévaler les escaliers rapidement, avec une batte de base-ball à la main. Lorsqu'il ouvrit la porte qui se trouvait en bas, il vit une jeune fille, adolescente sans doute, avec une paire de seins énorme. Il la dévora du regard, en voyant que quelques gouttes de lait jaillissaient de ses pis, et en voyant sa petite culotte qui était sous sa jupe. Il posa doucement ses grosses mains sur ses cuisses pour qu'elle continue d'écarter les cuisses afin qu'il fixe son sexe avec intérêt. Elle lui déclara qu'elle était une esclave vache et il était son premier humain. Très bien, il se devait de lui montrer l'hospitalité terrienne à cette dingue.

" Bonsoir Marguerite. Moi c'est James. Je suis ravi d'être l'hôte d'une esclave vache... Et vu ton statut, il est évident que j'ai tout pouvoir sur toi..."


Il sortit une seringue, avec un produit qui développait les envies sexuelles de ses victimes, avant de lui faire une piqure sur le sein pour qu'elle devienne une vraie salope à la hauteur de la grosseur de ses seins. Le grand black se mit à côté de la petite vachette et se mit à caresser ses globes laiteux avec le plein de sa main pour la stimuler, pendant qu'il posait sensuellement son nez sur sa nuque, pour la renifler, comme s'il s'agissait d'une proie, qu'il allait déguster avec sa mâchoire puissante : 

" Et il est de mon devoir de t’accueillir avec les égards du à ton rang... Je vais te souhaiter la bienvenue à la terrienne..."

James posa ses lèvres pulpeuses sur celle de la terranide, en un doux baiser, avant de commencer à y ajouter de la passion en forçant l'entrée de sa bouche, avec sa grosse langue, pour jouer avec celle de la vache. Son haleine avait un peu le goût de l'herbe, mais il était tellement excité que ce genre de détail ne le dérangeait aucunement. Il remonta le top, afin de mieux voir ses seins, qu'il se mit à lécher affectueusement, pendant que sa main lui tenait le cou pour qu'elle reste collée au sol :

" Habillée pareillement, faudra pas t'étonner à te faire sauter..."
Journalisée
Marguerite
Terranide
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 36



Voir le profil
FicheChalant
Description
Marguerite est une petite terranide vache très simple d'esprit. Elle va croire tout le monde. Elle ne sait rien faire de ses 10 doigts si bien que personne ne l'accepte comme esclave. Attention : Pensez à la traire
« Répondre #2 le: Septembre 11, 2017, 03:21:16 »

Marguerite se trouvait sur le dos, voyant l'humain qui se trouvait au-dessus d'elle. Les humains ressemblaient beaucoup aux hommes et aux femmes de Terra. Ils n'avaient vraiment de différent. Dans des bouquins qu'elle avait 'lus' oui elle regardait principalement les images, les humains avaient plusieurs bras, voir 3 jambes... Mais ce n'était que des menteurs ! Ils étaient totalement normaux. La petite vachette affichait un large sourire à l'homme, quand celui-ci se pencha sur elle lui écartant les cuisses, pour venir inspecter sa petite chatte.

"J'espère qu'elle est à votre goût, je prends bien soin de ma chatte, Monsieur James !"

Marguerite restait couchée, le lait coulait toujours de ses seins. Elle attendait que James finisse son inspection.

C'est alors que l'homme sorti une seringue de sa poche et l'enfonça dans le sein de la petite vache, elle vit le liquide s'écouler dans son corps.

"Monsieur James c'est quoi que vous venez de me faire ?..."

Mais, elle n'eut pas de réponse, car l'homme commença à lui caresser ses gros seins pour ensuite venir l'embrasser. C'était la façon de souhaiter la bienvenue à la terrienne. Margueritte aimait bien c'était agréable, elle s'amusa avec la langue de l'homme, ne faisant pas trop attention à ce goût bizarre dans sa bouche. En même temps, elle ne connaissait pas l'herbe, elle savait même pas fumer.

Pendant, qu'elle l'embrassait, Margueritte sentie une étrange envie monter en elle. Des fortes pulsions envies sexuelles ! Si bien qu'elle se mit à mouiller directement, ses tétons se mirent à durcir et à pointer dans les airs et la bouche de James sur ses seins la faisait gémir tellement ça lui faisait du bien.

"Je me... Ahhh !! Promène toujours comme ça Monsieur !! Ahhh !"

Margueritte se tortillait par terre, sa chatte brûlait elle devait se faire du bien ! Elle passa alors sa main dessus pour commencer à se toucher, on pouvait entendre les bruits de mouille en fonction de ses vas et viens. Et les pulsions continuaient d'augmenter.

"Monsieur James, s'il vous plait, j'ai vraiment besoin qu'on s'occupe de ma chatte, de mon cul, de mes seins... Je ne sais pas ce qu'il se passe, je veux qu'on me prenne ! HMMM-MM !"

Marguerite se masturbait plus fort, son autre main se dirigea vers ses fesses pour mettre des doigts dans son anus.

"S'il vous plait ! Laissez-moi léchez votre grosse queue aussi ! Je veux votre queue !"


La vachette n'en pouvait plus, elle ne savait plus où donner de la tête, son corps bouillonnait.
Journalisée

James Kâma
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 20



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 11, 2017, 04:51:41 »

Cette jeune fille était complètement paumée, et cela lui plaisait car il pourrait en faire ce qu'il voulait. Soumise, innocente, voilà qui promettait pour un être aussi cruel que James, qui ressemblait plus au grand méchant loup qui serait en train de violer un agneaux... Même si d'après sa tenue, et son comportement allumeur, la jeune fille aux gros pis était clairement consentante. Dans le cas de James, il avait bien une troisième jambe, un membre très volumineux qui rendait toute femme dingue, dés qu'elles avaient un rapport avec lui. Il ne faisait pas clairement dans la dentelle. Elle osa même lui demander si son vagin était à son goût, ce qui le fit rire aux éclats :

" Bien sur, bien serré visiblement... Je pense que tu vas avoir du mal à encaisser mes coups de reins au début, mais tu vas vite y prendre du plaisir... Ce que je viens de te faire, c'est assez simple... Je t'ai mis une drogue, un supplément sensitif qui va te donner des chaleurs..."


La petite vachette était très joueuse, car elle répondit directement à ses baisers, en y ajoutant sa langue. Ce ne serait que bénéfique pour la diffusion de sa drogue dans son corps, qui fut très vite diffusé, à en croire les réactions corporelles de la jeune terranide à gros pis. Il avait mordu ses énormes tétons qui avaient durcis sous l'effet de sa substance, et elle se contentait de gémir en répondant à ses questions. Elle était soumise, c'était parfait, elle était excitée, et ses fluides étaient effectivement en train de couler sur le sol tellement elle était excitée par ses opérations.  James accompagna les mouvements de ses doigts qu'elle avait mise dans sa chatte, avec les siens pour la guider à repousser ses limites, alors qu'elle demandait à ce qu'il s'occupe de chaque parcelle de son corps. Il lui donna une fessée, et commença à la lécher partout, tel un loup qui prend soin de sa proie, avant de lui mettre sa grosse queue dans sa bouche, pour la faire se taire, et à mimer violemment des vas et vients pour qu'elle le prenne bien en bouche :

" Vas y, prend ma bite africaine dans ta bouche de petite garce... Prend la bien en bouche, oui comme ça."

Fit il en lui donnant des fessées, et en claquant ses gros nibards, qui remuait sous la violence de ses petites tapes, de manière fort érotique.
« Dernière édition: Janvier 13, 2018, 03:12:55 par James Kâma » Journalisée
Marguerite
Terranide
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 36



Voir le profil
FicheChalant
Description
Marguerite est une petite terranide vache très simple d'esprit. Elle va croire tout le monde. Elle ne sait rien faire de ses 10 doigts si bien que personne ne l'accepte comme esclave. Attention : Pensez à la traire
« Répondre #4 le: Avril 02, 2018, 08:57:59 »

"Ahhhh Monsieur James !!! AHHHH Vos doigts !!!"

Ses doigts qui bougeaient en même temps que les siens dans sa chatte était tellement bon, tout son corps en chaleur en demandait plus, toujours plus et quoi de mieux que des doigts en plus dans son intimité qui dégoulinait de mouille.

"Monsieur !!!! Mons-..."

Marguerite n'eut pas le temps d'en dire plus, car elle se prit une grosse bite dans la bouche l'empêchant de dire le moindre mot.

La petite vachette se mit alors à lécher ce gros bonbon qui lui était offert. Dévorant cette queue se redressant sur les genoux, pour bien la prendre en bouche. Elle passa une main derrière les cuisses de James pour avoir une prise alors que son autre main était encore vers son intimité pour se doigter pendant qu'elle le suçait.

"HMMMMF HMMMF !"

Si bien que Marguerite poussait des gémissements de plaisir alors qu'elle avalait cette queue. Les claques qu'elle prenait ne lui faisait que pousser des gémissements de plaisir plus fort, toujours autant étouffé par ce morceau de chair dans sa bouche. Elle se faisait littéralement violer la bouche, mais elle aimait ça et elle donnait même du sien pour que cette queue aille toujours plus loin dans sa bouche, faisant des gorges profondes.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox