banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Harley au Pays des Merveilles [Harleen Quinzel]  (Lu 4405 fois)
Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #45 le: Septembre 09, 2018, 11:55:47 »

Puisque le lapin voulait jouer, Harley allait jouer avec elle ! Elle n'était pas du genre à agir avec prudence et en se penchant sur la question, ça se saurait si elle était du genre réfléchie. Quand elle n'était qu'Harleen, oui, même si sa patience avait des limites, elle savait se montrer calme et posée. Mais quand Harley était dans la place, la folie était déchaînée ! Alors c'était parti pour ce petit cocktail de potion magique ! Elle espérait quand même que dans le lot, il n'y avait pas de doublon, ça ne saurait pas drôle sinon. De son côté, elle n'avait pas eu grande chance, des effets qui pouvaient être sympa, mais aucun d'eux ne semblait se placer en première positon pour se dire, hey, ça c'est cool ! Sympa, au mieux. Quant à la Lapine, elle avait tiré le jackpot et cela se voyait de suite avec sa culotte difforme. Bon ok, elle pouvait toujours tenter de l'avoir quand même, mais l’aphrodisiaque lui disait que la lapine devait venir s'occuper d'elle, pas simple donc....

Donc, ça sentait le roussi pour elle... Mais dans le cas présent, elle aimait bien sentir l'odeur du brulée donc ça lui allait. Le regard de la lapine était étrange, mais elle avait tout de même remarqué les petits détails ici et là qui prouvait que la jeune femme n'était pas en manque de sexe, mais le lui proposer l'amènerait déjà à lui sauter dessus. Mais le plus surprenant fut quand même la deuxième lapine. Se faire pousser une queue avec quelques mélanges était dingue, mais elle a vécu à Gotham donc ça lui semblait normal, mais une potion qui vient à faire dédoubler une personne, ça, c'était dingue mine de rien ! Les voir déjà s'embrasser avant de venir à elle, elle aurait gloussé si elle n'aurait pas avalé sa salive tant elle attendait ce moment avec impatience. Sa poitrine lui faisait mal aussi, mais elle savait bientôt qu'elle allait se libérer d'un certain poids donc ça lui allait. Embrassant la lamine – vraie ou fausse, qu'importe – pendant que la seconde était dans son dos à redresser ses vêtements pour la déshabiller un peu plus sans lui ôter ses vêtements.

« Hahaha... Faudrait déjà que vous me laissiez sortir pour ça, heiiiiin ? »

Comme si ses deux-là allaient effectivement la laisser sortir ? C'était bien impossible. Le lapin venait la pénétrer pendant qu'elle s'accrochait à elle avec ses jambes, étouffant un gémissement alors que la seconde lapine voulant en faire de même, prenant par ailleurs le relais sur le baiser. Ça faisait un peu bizarre ce clone, ça faisait du coup qu'elle couchait avec des jumelles ? Ce ne sera pas la première fois avec les clones d'Ivy ou d'elle-même mais quand même. Elle avait du mal à ne pas gémir quand ses lèvres n'étaient pas collées aux siennes, mais cela permettait à l'autre lapin de sucer sa poitrine, la libérant d'un certain poids. Un vrai délice à ressentir. Mais tant de plaisir alors qu'elle était si sensible pour le moment, c'était déjà trop pour elle qui hurlait de plaisir en aspergeant la vraie lapine de son jus sucrée. Ce n'est pas pour autant qu'elle allait faire jouir les lapines, mais la soirée venait d'officiellement débuter sur les chapeaux de roue ! Ça promet une longue nuit tout ça...
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #46 le: Septembre 09, 2018, 05:12:21 »

White Rabbit s’était dédoublée, et l’effet de ses potions allait se conjuguer avec ceux d’Harley. Une prédatrice et une proie... De plus, Harley avait pris une potion aphrodisiaque, de sorte que, à chaque fois que White Rabbit jouirait, l’aphrodisiaque naturel d’Harley l’exciterait encore. Et, avec ses seins chargés, la jeune clown était impatiente. Les deux lapines se redressèrent, à droite et à gauche d’Harley, formant deux superbes bunnies girls en tenue moulante, avec de magnifiques verges en érection.

« Ne t’inquiète pas, Harley, même si l’une est mon clone, je ressens absolument tout ce qu’elle ressentirait... »

White Rabbit lui sourit doucement, et sa main caressa doucement le visage d’Harley. Ses doigts finement gantés glissèrent sur sa joue, et, avec son pouce, elle caressa les tendres lèvres de la femme. Elle pouvait sentir l’impatience d’Harley, tandis que, dans son dos, l’autre bunny girl caressait les hanches de la femme, remontant doucement le long de son corps. Elle posa ses mains sous les seins d’Harley, serrant le corset, puis descendit encore, tandis que White Rabbit embrassait la femme, et approchait son sexe du sien. Le clone de la Lapine écarta doucement le minishort moulant d’Harley, tout en laissant la femme enrouler ses jambes autour du bassin de White Rabbit... Puis la Lapine la pénétra, et frémit de plaisir à ce contact.

Son membre fila rapidement dans cet antre humide, White Rabbit sentant la mouille d’Harley, tandis que ses parois, serrées, bloquèrent sa queue, l’étouffant sous cette chair humide et agréable. Frémissant de plaisir, White Rabbit prolongea encore le baiser, avant de baisser les lèvres. Son clone avait déboutonné le sommet du corset d’Harley, révélant ses tétons, ses seins gonflés remplis de lait. La main du clone s’empara ensuite du visage d’Harley, et lui fit tourner la tête vers elle.

« Là, lààà... »

Nouveau baiser, tandis que White Rabbit venait goûter au délicieux lait d’Harley. Dès qu’elle mordilla le téton et commença à l’aspirer, le lait fusa, faisant doucement gémir Harley, qui était coincée entre les deux femmes. Le long de sa croupe, elle pouvait sentir la verge de l’autre White Rabbit, tandis que la première continuait à la pénétrer, son corps filant d’avant en arrière, soutenue en ce sens par le clone, qui donnait également des coups de balancier avec son bassin.

« Hmmmm... !! »

Le clone de White Rabbit l’embrassait encore, fourrant sa langue dans sa bouche. Un contact délicieux, succulent. Après tout, la Lapine était une femme torride, faite de sensualité et de sexe. Harley ne tarda pas à jouir, tandis que la première White Rabbit délaissa l’un de ses seins pour retourner l’embrasser. Le clone en profita alors pour se déplacer, et suça son autre sein, avalant son lait également. White Rabbit, avec tout ce lait en elle, sentit sa queue croître... Puis posa ses mains sur les fesses d’Harley, et l’embrassa encore, avant de se mettre à jouir.

Harley eut un délicieux orgasme, et White Rabbit sourit encore, rompant le baiser pendant quelques secondes, pour observer la femme.

« Et de un, Harley... Mais rassure-toi, je compte te baiser jusqu’à ce que l’aube se lève. Tu vois, la potion que tu as prise... Elle va continuellement relancer ton appétit sexuel, ton désir, ainsi que le mien, et ce jusqu’à ta plus parfaite satiété. Alors, vu ton endurance sexuelle avec Ivy... »

White Rabbit lui sourit donc, consciente que, pour Harley, un sacré rodéo s’annonçait ! Dans son dos, le clone de White Rabbit s’apprêtait à sodomiser la femme, lui offrant ainsi un plaisir des plus intenses. L’une des autres conséquences de la potion qu’elle avait bu, c’est que White Rabbit pourrait la sodomiser à sec, car, malgré la douleur ressentie, elle ressentirait aussi un plaisir, un plaisir proportionnellement intense à la souffrance qu’elle ressentait.

En clair... Elle allait prendre un pied d’enfer !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #47 le: Octobre 21, 2018, 01:55:28 »

Tout n'était que divertissement pour Harley, même ce rodéo qui se préparait, elle sentait déjà qu'elle allait s'amuser comme une petite folle ! Certes, elle était face à deux lapines membrées en chaleur, tout comme elle, mais elle voyait là que le côté amusant de la chose. La chance a avantagé la lapine, pas elle, mais elle comptait bien tirer son épingle du jeu malgré tout. Elle ne savait pas comment, mais elle y arrivera très certainement. Bien qu'elle avait une idée de qui était la véritable Rabbit, elle préférait ne pas la désigner, préférant laisser un soupçon de doute dans tout cela. Couverte de baiser et de caresse, elle gémissait presque autant que si elle était déjà pénétrée alors quand la lapine se faufila en elle, elle se raidit en étouffant son cri de plaisir dans la bouche de sa partenaire. Que penserait d'ailleurs Pamela de tout cela ? De voir Harley entre les lapins ou même de White Rabbit ? Aucune idée, mais malgré sa fierté, elle savait que sa belle plante serait un peu jalouse. Non pas d'être délaissé – quoique – mais Ivy était parfois possessive, pas toujours, mais par moment, elle préférait jouer les belles plantes autoritaires et garder son petit clown pour elle. N'en déplaise à Harley.

« Hmmmmmmm ! »

Elle flottait déjà sur un petit nuage alors quand en plus, le second lapin venait à elle pour commencer à la téter, la pauvre Harley était déjà folle de joie. Ses mains caressaient les lapines, quand elle ne devait pas se maintenir à elles, elle laissait ses mains se balader sur elle, qu'importe où ses mains arrivaient, elle les caressait en se faisant plaisir.

« HAAAAAAN ! Bande de petites salooooopes ! Vous êtes vraimeeeeent hmmm, coquines ! »

Dire que ça pour débuter, qu'est-ce que ce sera quand elle sera pénétrée par deux fois ? Harley ne tarda pas d'ailleurs à jouir, son corps se crispant de plaisir avant de recommencer une seconde fois quand la lapine venait y déverser sa semence en elle. La langue pendue en dehors de sa bouche, les entraînements d'Ivy vont prouver combien elle était endurante pour un petit clown.

« Hmmm, à ce tarif-là, on va ré-inventer le kamasutra à trois, hahahaha ! Alors me fait pas languir, lapinoux deux. Viens me baiser sinon, c'est moi qui vais te dévorer. »

Enfin, les dévorer, il y avait deux lapins ici. Harley se positionna de façon à accueillir plus facilement le second lapin qui, une fois en elle, fit doucement gémir Harley, dont les doigts se crispaient sur la peau de sa partenaire en face.

« Mhhhhhh !... Allez y mes bunnys... et me décevez pas ou sinon... Je vous viol toutes les deux, hahahaha ! »

Une menace dur à prendre au sérieux, elle n'était pas équipée pour ça et elle était bien trop excité en plus, mais si cela pouvait les motiver un peu plus, allons y. Déjà qu'une queue, elle a pas tenue longtemps et à jouis deux fois avant que le lapin jouisse, alors là... techniquement, elle devrait le faire au moins quatre fois, si ce n'est plus. Quoi qu'il en soit, la chambre était agréablement bruyante, une chance qu'il n'y ai pas vraiment de voisin autour.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #48 le: Octobre 21, 2018, 10:09:33 »

Pour Harley, on aurait pu dire que els carottes étaient cuites ! La jeune femme allait en effet se faire méchamment prendre en sandwich. Les deux bunnies avaient beau avoir une apparence fluette et menue, elles n’en étaient pas moins de redoutables amantes, car bénéficiant de la magie pour s’aider ! Et puis, avec les injections magiques que Harley avait prise, la jeune femme allait tout simplement enchaîner les orgasmes, et faire face à une véritable tempête de sexe et d’orgasmes ! À ce niveau-là, il était même possible de la jalouser tant le plaisir qu’elle allait ressentir promettait d’être intense !

« Là, allez... Jouis pour nous ! Pense au record d’orgasmes en série que tu as eu avec Poison Ivy, et...
 -  ...Dis-toi que ce soir, tu vas crever le plafond ! »

La Lapine dans son dos mordilla le cou d’Harley, puis les deux femmes la pénétrèrent ensuite. Un choc intense, explosif, qui déclencha chez la jeune femme un nouvel orgasme. Et, avec sa cyprine sucrée, les Lapines frémirent, avant de commencer à la bourrer. Elles y allèrent toutes les deux, optant pour un rythme soutenu et appuyé. L’une lui défonçait sa délicieuse chatte d’amour, l’autre lui martelait goulûment le cul avec sa trique. Les deux femmes étaient violentes dans leur manière d’approcher, brutales, besognant sans ménagement la jeune Harley, qui, après son nouvel orgasme, continua à gémir.

Les mains gantées de la Lapine devant elle s’appuyèrent sur ses fesses, et celles de la Lapine affairée à lui pénétrer le cul se posèrent sur ses seins, pinçant douloureusement ses tétons. Le lait fusa alors, car les seins d’Harley étaient bien gonflés, éclaboussant le clone devant elle, qui gloussa sur place.

« Hihi ! Tu fuis de partout, Harley ! »

White Rabbit la gifla alors. De son côté, la bunny girl tirait également de cette séance un plaisir immense, car elle subissait une double dose de plaisir. Deux verges, deux fois plus de plaisir ! Elle gémissait donc, et, à chaque soupir, un nuage rose s’échappait de ses lèvres, une délicieuse poudre aphrodisiaque que sa « victime » inhalait. Harley, elle, se retrouvait prise dans un torrent de plaisir, dans des vagues d’orgasmes, qui l’amenaient à jouir frénétiquement, tandis que les deux femmes la prenaient encore, s’enfonçant mutuellement en elle, rythmant leurs ébats à la perfection.

Harley goûtait ainsi à un plaisir unique, intense, indescriptible, tandis que le lait dégoulinait sur son corps, et qu’elle continuait à couiner, une vulgaire poupée de plaisir se faisant dorloter par ses deux amantes qui la prenaient, et continuaient à la prendre. Les minutes fusaient à toute allure tandis qu’elles la baisaient hargneusement... Et amoureusement !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #49 le: Décembre 03, 2018, 09:45:18 »

Même si elle ne semblait pas avoir les bonnes cartes en mains pour « combattre » la lapine, Harley comptait bien réussir à en sortir victorieuse. Elle n'aimait pas l'échec et quand elle se donnait la peine de réussir, elle y arrivait. Il n'y avait que Batnaze qui arrivait à l'arrêter, mais celui-là, c'était une exception. Qui à Gotham pouvait se vanter de l'avoir détruit ? Il paraît que Bane lui avait brisé le dos comme un cure-dent, mais vu comment il se balade de toit en toit, ça doit être faux ou alors Bat-naze à une colonne vertébrale en adamantium maintenant ? Quoi qu'il en soit, son adversaire n'avait rien de très puissant, pas de gros muscle comme le catcheur mexicain, pas de pouvoir comme sa Pamy – mis à part ses séances d'hallucinations – elle n'était en rien insurmontable. Elle était doublée pour le moment, mais ça ne serait que temporaire. Et même si l'arlequin était du genre Très sensible pour le moment, elle ne comptait pas perdre comme ça.

Il est vrai que ses caresses et ses petits baisers entre autres la rendait toute chose. Alors deux queues en elles et des mains pelotant ses zones sensibles, elle jouissait autant qu'un acteur pouvait tirer en rafale dans un film d'action à gros budget. Elle allait transformer le lit en une véritable piscine si elle enchaînait autant les orgasmes, pressée entre leurs corps, elle voulait tant changer la done, mais pour le moment, cela lui semblait une tache plus facile à dire qu'à faire.

« Rhhhhaaaa... tu... s-sous-estime... ma Pamy-chéééérie, làààà-hummm... »

Ivy maîtrisait tant son domaine, grâce à quelques plantes ou quelques mélanges, la faire jouir à foison comme ça n'était pas une chose très difficile. Elle ne courait pas après ça car Pamela aimait aussi prendre son temps en général, mais elle avait aussi goûter à ce genre de chose avec elle. Peut-être pas à ce point-là en tout cas. Son entre-jambe était similaire à une fontaine, tout comme sa poitrine où White Rabbit en faisait une nouvelle forme de fontaine tant son lait ne cessait de jaillir et s'en asperger une autre lapine. Elle faisait tout pour résister, mais ça restait difficile, très. Mais penser qu'Harley Quinn allait abandonner, car elle avait les mauvaises cartes en mains, c'était mal la connaître. Elle avait toujours un as cacher dans sa manche tel un cliffanger de fin de saison d'une série à succès pour assurer une nouvelle saison. Prisonnière de leur étreinte, elle était ? Faux. Après avoir joui une nouvelle fois, elle se concentra un peu et venait repousser la lapine de devant sur le lit, se dégageant de celle dans son dos pour s'embrocher à nouveau sur sa partenaire.

« Je n'abandonne pas comme ça ! »

Certes, la seconde lapine ne tardera pas à reprendre son travail, mais pour le moment, Harley reprenait l'avantage, le plaisir était toujours là, bien présent en elle, mais pas question de la laisser gagner. Chevauchant la lapine, elle ne comptait pas perdre, elle devrait inverser le compteur et les faire jouir beaucoup de fois. Une mission quasi-impossible vu son « handicap » mais elle allait tenter le coup quand même.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #50 le: Décembre 07, 2018, 09:44:16 »

White Rabbit s’amusait beaucoup avec Harley. Il fallait bien admettre que Harley était... Magnifique ! La prenant avec son clone, la bunny girl était progressivement en train de réaliser qu’elle était en train d’accomplir une sorte de lointain fantasme avec elle. Quand White Rabbit s’était réincarnée à Gotham City, elle s’était intéressée à la faune locale, et son attention s’était très vite portée sur ces femmes évoluant dans ce monde masculin, fait de crimes et de violences. Catwoman, Poison Ivy, Harley Quinn... Le cas d’Harley l’avait intéressé, car, en un sens, elle lui ressemblait. Harley avait jadis été le Docteur Harleen Quinzel, une psychiatre suffisamment talentueuse pour rejoindre l’asile d’Arkham. Elle avait, comme White Rabbit, un côté sain, et un côté fou. Chez White Rabbit, le côté sain s’exprimait à travers son autre moitié, Jaina Hudson, et le côté fou était là, sous la forme d’une magnifique bunny girl hermaphrodite qui, avec son clone, était occupée à pénétrer langoureusement Harley Quinn.

Gémissant longuement, White Rabbit continuait donc à la prendre, allant jusqu’à la provoquer en évoquant Poison Ivy. Là encore, la Lapine savait que les deux femmes sortaient ensemble. Un amour larvé à Gotham qui s’était pleinement exprimé ici, à Seikusu, un amour qui, en un sens, avait permis à Harley de s’éloigner du Joker, son ancien amour... Même si, dans une certaine mesure, cet amour était toujours là, rampant dans les soubassements de sa psyché.

« Hmmmm, tu es si bonne, Harley...
 -  Oui, tu as vraiment un corps taillé pour ça... »

Ivy devait se régaler avec elle ! Mais Harley avait de l’expérience, justement, et, même en se faisant ainsi prendre par les deux femmes, qui pelotaient ses seins et ses fesses, elle repoussa la Lapine située devant elle. Celle-ci sursauta en tombant sur le lit, son sexe dressé en l’air, humide et recouvert de mouille. Sans guère attendre, Harley la rejoignit ensuite, et s’empala sur elle. À ce contact, les yeux de la Lapine s’écarquillèrent de plaisir, et elle posa ses mains tremblantes sur les hanches de sa partenaire, l’aidant ainsi à remuer sur elle.

« Ha-Harley... ! » ne put-elle que gémir.

Dans le dos de la femme, le clone ne tarda pas à les rejoindre, mais laissa tout de même à Harley quelques précieuses minutes pour se faire à cette situation. Chevauchant ainsi White Rabbit, Harley prenait ses aises, essayant de rivaliser contre elles, et ce malgré les pilules qu’elle avait pris. Le lait d’Harley suintait de ses tétons, vu que le clone de White Rabbit avait longuement pincé les tétons de la jeune femme. Elle continuait ainsi à danser, White Rabbit caressant ses hanches de ses mains, le regard comme subjugué par cette fascinante personne qui s’empalait fortement sur elle.

Soupirant doucement, White Rabbit sentait d’ailleurs sa verge l’élancer douloureusement, remuant fortement en elle.

« Hmmm... Harley ! »

Le clone de White Rabbit se rapprocha ensuite, venant se lover dans le dos de la femme, et retourna pincer ses seins, tout en l’embrassant dans le creux du cou.

« Je savais que j’avais eu raison de t’emmener dans mon nid, Harley... Tu es parfaite ! »

Elle l’embrassa ensuite sur les lèvres, la laissant danser sur le corps de son clone. À ce stade, impossible de dire qui était la « vraie » ou la « fausse » White Rabbit, car les deux étaient similaires, et le plaisir que l’une ressentait était également transmis à l’autre... Ce qui expliquait pourquoi la queue de la seconde Lapine se frottait durement contre les fesses d’Harley.

Et leur folle soirée de stupre ne faisait évidemment que commencer !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #51 le: Janvier 12, 2019, 05:29:35 »

Harley avait beau être dans de sale drap face à ses deux lapines qui avaient tout pour elles, et l'arlequin avait ses mauvaises cartes en mains. Mais ce serait mal la connaître que de croire qu'elle va baisser les bras si facilement ! Venant renverser la lapine qui lui faisait face car c'était plus simple et elle soupçonnait cette dernière d'être la Vraie lapine, elle bondissait sur elle pour revenir à ce qui se faisait juste avant, baiser. Mais au moins, c'est elle qui menait la danse cette fois. Chevauchant cette dernière, elle prenait toujours autant son pieds mais à dominer comme ça, c'était mieux. Puis ça lui rappelait un peu sa première fois avec Pamy, quand elle a eut sa queue. Qu'est-ce qu'elle avait été gourmande sa petite rose ce soir-là !

Même si sa poitrine lui faisait un peu mal, elle continua de chevaucher la lapine, laissant d'adorable bruit humide se faire entendre entre leur gémissements à force de copuler comme une lapine, c'est le cas de le dire. Mais par chance, la seconde Rabbit venait dans son dos, non pas pour passer à l'attaque pour le moment mais plutôt pour la traire doucement pendant qu'elle baisait son cou, volant un baiser ou deux en la qualifiant de parfaite ! Mais oui, ça, c'était bien vrai !

« Hahaha ! Han ! Heureuse de voir, haaa, que tu sais huuum, le remarquer ! »

Non pas que l'arlequin se donnait de grand air et tenait à ce qu'on l'admire mais ça faisait toujours du bien de se faire caresser dans le sens du poil. À force de chevaucher sa carotte bien dure, elle arriva à faire jouir cette dernière, de même qu'Harley qui hurla de plaisir avant de se sentir toute légère. Elle serait tomber à la renverse si un second lapin ne serait pas dans son dos.

« Haaaa... bordel... z'êtes pas facile à suivre ! »

Les effets des potions rendait la tâche plus compliqué pour Harley mais elle n'allait pas bandonner. Mais une petite pause ne serait pas de refus, vu que la lapine tenait sa poitrine en main, elle devait bien sentir que son petit cœur s'amusait à se cogner dans tout les sens. Levant une main en caressant le visage du bout des doigts, elle gloussait. Elle ne savait pas qui était la vraie des deux lapines, mais ça lui plaisait.

« Tu es aussi douce qu'un vrai lapin... Tu seras mon lapinou à moi ? »

Bien entendu, son clone aussi, mais LA Whitte Rabbit, restera son lapinou à présent, elle était baptisé, au même titre que Poison Ivy est son Pamy-chérie. Et même bien plus ! Son cœur reprenait peu un peu un rythme plus normal, elle restait tout de même assez excitée par tout cela mais c'était déjà plus normal.

« Laisse-moi deviner, Lapinou... ta carotte te fait bien mal je suppose ? Et tu voudrais que je m'en occupe ? Hahaha ! D'accord, d'accord... mais à une condition ! Toi, tu te soulage comme tu veux avec moi... Mais toi, lapinou deux, tu viens me libérer d'un certain poids... qui commence à me peser un petit peu trop... »

Ses mains se caressaient les seins en disant cela. Ce n'était pas une condition très difficile à mettre en place, l'une aura droit de se vider les bourses et la seconde de se remplir l'estomac d'un bon lait d'Harley, pas mal, non ?
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #52 le: Janvier 15, 2019, 08:50:28 »

Harley était en tout point à la hauteur de ce que la Lapine avait vu dans son esprit, et de ce qu’elle s’était imaginée avant. Une femme énergique, passionnée, qui ondulait énergiquement et avidement sur son sexe, s’empalant sur sa queue. Un plaisir intense régnait entre les deux femmes... Ou, plutôt, entre les trois femmes. Après tout, Harley avait la chance d’avoir deux Lapines rien que pour elle ! Le clone de White Rabbit se dandinait dans le dos de la femme, faisant frotter sa verge contre ses fesses. Elle ne la sodomisait pas encore, même si la chose était tentante. Rien ne pressait, après tout, et, avec une femme comme Harley Quinn, White Rabbit comptait bien prendre son temps. Elle lui avait après tout expliqué que cette femme l’avait toujours intrigué. Dans une certaine mesure, Harley Quinn avait même été une sorte de modèle pour elle lorsqu’elle était venue à Gotham, une criminelle qui avait su s’émanciper du Joker, et qui avait su se faire un nom dans la ville réputée pour être la plus dangereuse des États-Unis. Comment ne pas être impressionnée par un tel pedigree ? Et, au cas présent, il fallait tout de même admettre qu’Harley Quinn était d’une incomparable beauté. Elle dansait donc sur elle, s’empalant longuement, gémissant, tandis que ses seins enflaient et grossissaient, se gorgeant progressivement de lait au fur et à mesure qu’elle prenait son pied.

La clone pinçait donc ses tétons, pour accélérer le processus, tandis que la Lapine, elle, baignait dans une intimité étroite, remplie de mouille. Sa queue avait graduellement grossi dans le con de la femme, comme si elle se fertilisait avec la mouille d’Harley. Les mains de White Rabbit se crispèrent sur ses hanches, et elle soupira encore, se pinçant les lèvres, avant de soupirer, relâchant à chaque fois des nuages d’un gaz rosâtre, un souffle aphrodisiaque qui aiderait encore plus Harley à se relâcher. Avec une femme pareille, la barre était placée à un très haut niveau, vu son expérience avec Poison Ivy... Ce qui excitait encore plus la belle bunny girl.

« Hmmm.. Haaa... Harley, hmmm... Ouuiii, hmmm... Ta... Ta petite Lapine, ma... Ma Harley... »

L’amour envers un autre était encore un concept très nébuleux pour White Rabbit, mais, s’il y avait bien une femme qu’elle était susceptible d’aimer, c’était clairement elle. Et c’est d’ailleurs sur cette idée qu’elle se relâcha. Sa queue tressauta, et un premier orgasme vint saisir la Lapine, qui se mit à jouir dans l’intimité d’Harley Quinn, balançant des chapelets de foutre dans son corps, avant de progressivement se calmer. Harley avait également joui, et ses seins étaient désormais gorgés de lait, ce qui l’amena, tout en reprenant son souffle, à demander qu’on la soulage.

La solution était évidemment toute trouvée, et, dans un sourire, White Rabbit vint donc se redresser, conservant son sexe dans le vagin d’Harley. Elle remonta avec ses mains, pendant que le clone, qui avait servi de soutien, descendait au contraire les siennes, s’appuyant sur ses hanches. Harley pouvait ainsi sentir sur son corps une double paire de mains élégamment gantées glisser sur sa douce peau. Et, effectivement, le corps de la Lapine était tendre, très doux, une douceur de bébé, ce qui rendait ces contacts encore plus stimulants. La bouche de la Lapine rejoignit ainsi la poitrine de la femme, tandis que l’autre White Rabbit se penchait en arrière. Elle souleva légèrement le corps d’Harley et l’amena à se cambrer, relevant ses fesses, ce qui lui permit de mettre sa verge à hauteur de ses fesses.

« C’est à moi de m’occuper de tes seins, ma belle, glissa la Lapine originaire, celle qui venait de jouir.
 -  Et à moi de m’occuper de ton petit cul... Car crois bien que nous allons très longuement te baiser ce soir !
 -  Car je sais que tu peux l’endurer, Harley... »

Et, sur ce, la Lapine posa ses lèvres sur l’un de ses seins, et appuya dessus. Au même moment, son clone enfonça sa trique dans le beau petit cul d’Harley, et soupira sur place. Elle avait replié ses genoux, et se balançait en arrière, revenant ensuite en avant, cherchant ainsi à donner du rythme à sa sodomie sportive, pendant que la Lapine, elle, sentit rapidement, et avec bonheur, le lait d’Harley affluer dans sa bouche.

« Hmmm... Mmhmmm... »

Elle se mit donc à téter, s’attaquant longuement à un sein, pour ensuite s’attaquer à l’autre, car la Lapine était plutôt gourmande, et le bon lait d’Harley était tout simplement délicieux ! Elle en redemandait donc volontiers, pendant que le clone de la Lapine, en sodomisant Harley, et en accélérant graduellement le rythme, renforçait la production de lait. C’était donc un délicieux cercle vertueux de vice !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #53 le: Janvier 29, 2019, 09:52:47 »

Harley n'avait pas fini de s'amuser dans le terrier du lapin blanc et c'était tant mieux ! Faisant l'amour avec ces deux lapinou folles d'amour, elle n'avait point fini d'en distribuer de l'amour. Harley venait de jouir une nouvelle fois avec son lapin, avant de laisser l'une d'elles s'occuper de sa poitrine et la seconde qui avait encore son fusil de charger pour s'occuper comme elle voulait, mais elle avait une petite idée de la façon dont ça allait se produire. L'une était sous elle à jouer avec ses mamelles, Harley étant devenu la petite vache à lait du trio, pendant que la seconde pouvait jouer en toute simplicité avec ses fesses ou du moins, son joli petit trou bine caché ! Harley soupira de plaisir quand tout cela débutait, mais bien vite, ça allait redevenir très intenses !

Celle qui était sur sa poitrine lui faisait un bien fou, mais déjà, le plaisir grimpait rapidement alors quand la seconde venait s'enfoncer en elle. Harley serrait les dents en sentant son corps vibrer de plaisir.

« Hmm, doucement les lapinou... Hum, on a tout notre temps... »

Même si Harley pouvait jouir très rapidement ce soir, ça ne voulait pas dire qu'il fallait se presser, non ? Autant celle sous elle – la vraie ? – allait doucement, même si ce n'était que téter sa poitrine, ça la libérait un peu, donc ça lui faisait du bien. Comme un long pipi après s'être retenue, elle se sentait bien, doucement, en continue. Mais avec la seconde dans son dos, Harley remuait de plus en plus, même si cela lui faisait sacrément du bien, elle aurait préférer quelque chose de plus doux et confortable, mais qui sait, peut-être plus tard après avoir calmé l'ardeur de ses deux lapines ?

« Hmmmm haaaaaa ! T'y va pas de main morte, ma saloooope ! »

Dit-elle en tournant son regard par-dessus son épaule. Harley sentait son liquide d'amour couler de plus en plus entre ses jambes. Harley avait vécu bien pire, rien qu'entre les mains de Pamela, il suffisait qu'elle soit d'humeur joueur et elle pouvait se retrouver perdue au milieux des tentacules et clones en tous genre à subir les envies de la belle rouquine fleuriste. Alors une petite alpine un peu excitée, ça n'égalait pas encore sa Pamy-chérie. Vu sa position, elle ne pouvait pas faire grand-chose, elle s'amusait parfois à écraser son lapinou entre ses seins, une délicieuse façon d'étouffer bien que cela n'était pas suffisant pour risquer de croire qu'elle tentait de la tuer en l'étouffant.

« Hmmm haaaaannnn.... continuer mes jolies !!! »

Elle était heureuse, en extase, tout simplement.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #54 le: Février 02, 2019, 11:32:33 »

Y aller doucement, c’était quelque chose de difficile pour la Lapine. White Rabbit avait toujours été une femme passionnée, une femme qui aimait y aller à fond. Elle ne se retenait jamais, faisant toujours preuve d’insolence, de provocation, sans que rien ne semble devoir vraiment la calmer. Alors, face à une femme comme Harley, la Lapine n’envisageait pas d’y aller doucement, surtout quand elle buvait son lait. Elle se pressait contre son joli corps, très heureuse de pouvoir enfin faire l’amour avec cette femme. Dans son dos, son clone la sodomisait, et tourna encore le visage d’Harley, venant l’embrasser.

« Je ne l’ai encore jamais confié à quelqu’un, Harley, mais...
 -  Quand je suis venue à Gotham, et que j’ai accepté de travailler pour Bane, et de l’aider à provoquer une émeute à Arkham, hmmm...
 -  J’espérai aussi réussir à te libérer, Harley.
 -  Certes, je voulais m’amuser avec Batman, mais je voulais aussi que tu puisses enfin voler de tes propres ailes.
 -  Penser à ton bien-être sans rien attendre en retour... Est-ce que c’est ça l’amour ? »

Avec White Rabbit, rien ne fonctionnait comme cela devait fonctionner. La Lapine était par définition une femme instable, étrange, qui ne réfléchissait pas et ne réagissait pas comme les autres. C’était aussi ce qui faisait son charme, mais il fallait comprendre ce qu’elle voulait. D’un autre côté, elle ne mentait pas en l’état. White Rabbit appréciait beaucoup Harley Quinn, mais elle ne s’imaginait pas en couple avec elle. Devenir son amie n’était en revanche pas à exclure, même si, de son point de vue, elles l’étaient déjà.

Elle continuait en tout cas à la prendre, et même la White Rabbit occupée à boire son lait retrouva, sous l’effet de ce lait, sa vigueur. Elles la baisèrent donc toutes les deux, et la première se coucha alors, après avoir bu pendant plusieurs minutes. Harley se pencha ainsi vers la première Lapine, et elles s’embrassèrent, tandis que l’autre clone recommença à la sodomiser, accélérant le rythme. L’expérience sexuelle phénoménale d’Harley avec Ivy faisait qu’elle pouvait très largement endurer tout ce que la femme lui faisait subir.

Les deux clones continuèrent donc à la prendre pendant plusieurs minutes, sans que la douceur ne semble venir. La machine était lancée, et les coups de reins s’enchaînaient, faisant rebondir le corps de la jeune femme. D’avant en arrière, Harley subissait les assauts incessants des deux femmes, jusqu’à ce que les deux ne jouissent. Un nouvel orgasme, qui vint remplir le corps d’Harley, mais qui eut pour effet de faire redescendre la tension, car le clone s’affala sur le lit, à côté d’Harley.

De cette manière, Harley se retrouva entre les deux lapines, qui se mirent doucement à la caresser.

« Là, là, reprends des forces, Harley, la nuit est encore longue, et nous ne voulons pas t’épuiser...
 -  Même si je pense que ton corps a dû subir bien davantage avec Ivy, non ? »

Chacune complétait la phrase de l’autre, car les deux clones étaient psychiquement reliés. C’était une intense union, mentale et physique, avec Harley qui se trouvait au centre de leur attention mutuelle. Une délicieuse aubaine pour la jeune femme...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 268


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #55 le: Février 26, 2019, 09:56:24 »

Le pied, le panard ! Harley était très bien entouré et elle adorait recevoir autant d'amour de la part de ses deux lapines. Une seule était bien réelle, mais pas grave, elle n'allait pas chipoter pour si peu. Elle était réelle, elle jouait bien avec elle, pourquoi s'en plaindre ? Pendant l'acte, elle venait à lui avouer que son petit jeu pour faire parler d'elle à son arrivée à Gotham était aussi pour faire d'elle une personne libre ! Bon, elle s'évadait souvent d'Arkham, mais elle y retournait aussi souvent. Bref, tout ça pour se rapprocher d'elle en se demandant si ce n'était pas de l'amour ? Hum, elle ne la connaissait pas assez pour juger, elle savait grosso modo qu'à priori, elle l'aimait bien, mais de là à se dire qu'elle l'aimait ? Pourquoi pas. Mais attention, Harley aimait déjà sa Pamy chérie alors elle peut toujours tenter de la ramener à la maison, ça fera un joli lapin pour Kyli, mais devenir plus proche, très intime... Pam ne serait peut-être pas d'accord. Non pas qu'elle voulait faire d'elle une femme fidèle, mais la pauvre à souvent eut droit à des « je t'aime, moi non plus » de sa part. Un mot doux du Joker et elle retombait dans ses bras avant de souffrir une fois de plus.

Alors non, évitons de la faire souffrir plus que ça. Cela dit pour le moment, elle ne pouvait pas spécialement parler, c'était assez compliqué. Trop de passion et surtout de sexe quoi. Bientôt, sa poitrine fut délaissée – le temps de refaire le plein – pour que la seconde lapine revienne jouer avec elle, la comblant une fois de plus beaucoup trop ! La pauvre Harley ne cessait de jouir encore et encore en arrosant ses cuisses de sa propre semence jusqu'à enfin avoir un peu de repos bien mérité avec les lapines qui venaient de la remplir ! Allongée sur le lit, elle avait beau avoir une sacrée endurance grâce à sa petite rose, elle pouvait bien souffler un peu ! Elles y vont pas de mainmorte les fichues bouffeuses de carottes !

« Vous n'avez pas idée mes lapinous... Mais au moins, Ivy elle est seules... Là, je dois gérer des deux côtés ! »

Bonne, certes, elle jouait parfois aussi avec ses plantes, ce qui faisait qu'elles n'étaient pas vraiment deux, mais les plantes étaient moins épuisantes que des lapines aussi bien membrée. Sans compter que l'arlequin avait des effets en plus qui rendait cette pauvre Harley plus sensible à tout cela.

« Dis donc les lapinous.... l'une de vous deux ne veut pas retirer ses jolis dessous ? Comme ça je saurais au moins vous différencier un peu ? Puis je pourrais mieux me rincer l'œil... »

Elles étaient très sexy dans leurs dessous, mais pourquoi ne pas varier les plaisirs ? L'une garde ses dessous affriolants et la seconde se met à nue. Comme ça, au moins, elle sait plus ou moins les différencier pour la suite. La partie risquait fort de vite reprendre donc elle devait profiter un maximum de son repos.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Hors ligne Hors ligne

Messages: 123



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #56 le: Mars 02, 2019, 02:46:59 »

Après cette première séance en sandwich, White Rabbit avait révélé la vérité à Harley. La bunny girl lui avait confié être amoureuse d’elle… Mais, vu les particularités de cette femme, la notion d’amour était sans aucun doute tout aussi particulière pour elle. En tout cas, ce qui était sûr, c’est que la Lapine appréciait beaucoup la belle Harley, ce que cette première séance de sexe avait montré. En faisant l’amour avec Harley, White Rabbit avait pu confirmer ce qu’elle avait vu dans son esprit. Un esprit désordonné, mais étrangement plein d’optimisme, rêvant d’une vie meilleure, rêvant de fonder une famille, initialement avec Le Joker, et maintenant… Un esprit partagé et confus. Car Harley envisageait aussi de fonder une famille avec Ivy, et même… De se marier. Cette image avait agréablement surpris la Lapine, qui n’entendait pas perturber leur couple. Mais, d’un autre côté, elle avait aussi envie de jouer avec Harley, ce qui impliquait notamment de lui faire énergiquement et intensivement l’amour.

Couchée sur le lit, Harley demanda à ce que l’une des deux lapines se déshabille. Elles se tenaient l’une à côté de l’autre, et sourirent mutuellement, gloussant même.

« Nous pouvons le faire, bien sûr…
 -  …Mais ce serait plutôt à toi d’en déshabiller une, ma belle Harley.
 -  …De notre côté, nous avons beaucoup à faire toutes les deux ! »

Côte à côte, elles se tournèrent alors, finissant face-à-face, leurs verges trempées venant se caresser mutuellement. Assises sur le lit, elles se rapprochèrent encore. La main d’une Lapine caressa la joue de l’autre, qui posa sa main sur les fesses de sa comparse, crispant ses doigts sur sa chair… Et elles allèrent s’embrasser. Un baiser tendre et sensuel, où leurs langues jouèrent l’une contre l’autre, se mélangeant onctueusement, tandis qu’elles se pressaient ensemble. Un délicieux spectacle pour la belle Harley, car elles étaient proches d’elle, à côté de ses jambes, s’embrassant tendrement, dégageant un agréable parfum rosâtre qui venait titiller les narines d’Harley.

Face à un tel spectacle, très sensuel, et magnifiquement érotique, rester stoïque devait être difficile, surtout pour une femme aussi turbulente et énergique qu’Harley Quinn…  Mais White Rabbit lui avait dit ce qu’elle attendait, que la jeune femme se déplace, et qu’elle déshabille la Lapine de son choix.

Car White Rabbit devait bien admettre qu’elle attendait avec impatience de sentir les mains d’Harley palper son corps !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox