Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

Madison Broow

Humain(e)

  • -
  • Messages: 58


  • FicheChalant

    Description
    Madison ou encore bonne petite chienne ! Dans son ancien lycée, l'étudiante à rencontré une jeune femme du prénom d'Alisse qui la considérait comme sa chienne lui faisant subir les plus atroces choses en matière de sexe ! Pourtant Madison avait l'air d'aimer ça et aujourd'hui dans son nouveau lycée tout semble recommencer comme avant avec des nouveaux Maîtres !

Une surprise surprenante ! [Pv]

septembre 23, 2014, 01:26:10 am

Lundi matin… Madison venait d’ouvrir les yeux, elle était dans son lit, bien au chaud sous la couette. Comme un bon lundi matin, la jeune fille était toute patraque quand son réveil se mit à sonner. Elle tendit la main pour l’éteindre, elle serait bien restée au lit tellement elle était claquée. Faut dire qu’elle avait passé un week-end plutôt agitée ! La jeune fille avait passé ces deux jours chez sa nouvelle Maîtresse. Elle c’était fait défoncée plusieurs fois aussi bien ses petites fesses, que sa chatte, elle avait également eu sa dose d’humiliation… Enfin sa dose… Madison n’en n’avait jamais vraiment assez. Elle adorait se faire maltraiter, brutaliser à longueur de journée.

Madison resta un instant dans son lit repensant à ce que lui avait fait sa Maîtresse… Si bien que directement, elle se mit à mouiller sa petite culotte comme la chienne qu’elle était Mélinda lui disait assez que c’était une petite chienne. La blondinette passa directement sa main dans sa culotte, elle commença à caresser ses lèvres intimes. De sa main libre elle chercha un gode qui traînait prêt de son lit. Madison se tourna pour se mettre sur le flan, elle leva une jambe elle approcha le gode prêt de son postérieur et doucement elle commença à le pénétrer. La sodomie lui faisait un bien fou, elle se mit à gémir aussitôt. Soupirant sous sa couette. Ses doigts vinrent pénétrer son intimité. Le temps passait comme au ralentie…

L’étudiante pénétrait ses fesses avec hargne, alors que ses doigts s’agitaient en elle. Tout son corps se réchauffait, elle suait légèrement et elle se mit alors à jouir après un bon moment. Elle plongea sa tête dans son oreiller pour lâcher un long cri, elle mouilla complètement sa culotte et un peu le drap housse de son lit. Madison enleva le gode qui était en elle pour se remettre sur le dos, reprenant son souffle comme elle le pouvait. Elle tourna alors la tête pour regarder l’heure…

« Merde ! »

Le temps était passé beaucoup trop vite, elle allait être en retard pour le premier cours de la journée, il fallait qu’elle se dépêche et vite. Madison poussa la couverture qui était sur elle et sauta de son lit. Elle enleva sa culotte alors qu’elle courrait dans son appartement, elle en chercha une propre dans son armoire. Puis elle mit sa tenue d’étudiante, c’était une tenue réglementaire. Madison avait donc une jupe plissée qui lui arrivait au dessus des genoux et en haut un joli chemisier blanc orné d’un nœud papillon noir également. C’était assez sobre, mais plutôt classe.

Madison attrapa son cartable, pour partir en courant de son appartement. Elle descendit en courant les marches, ouvrir la porte du bâtiment pour continuer à courir dans la rue. Heureusement qu’elle était sportive dit donc, courir pendant plusieurs minutes voir des heures ne la dérangeait pas du tout. Le lycée se trouvait plutôt prêt, enfin de compte, l’étudiante passe les grilles quand l’alarme se mit à sonner.

« Juste à temps ! »

Ca lui apprendra à se donner du plaisir dès le matin. La blondinette ne s’arrêta quand même pas de courir, il fallait maintenant qu’elle arrive à sa salle. Tous les autres élèves venaient de rentrer, elle arriva alors et prit la table qui restait. Au fond à droite… Il n’y avait personne à côté d’elle… Elle allait encore se faire bien chier pendant toute les heures de cours qui allaient suivre.

Le professeur arriva dans la salle, c’était le prof de maths pour bien commencer le lundi tient… Il était suivit du directeur d’établissement. C’était plutôt bizarre, qu’est ce qu’il faisait ici ? Tout les élèves se levèrent et le saluèrent ensemble.

« Bonjour jeunes gens ! Aujourd’hui nous allons accueillir une nouvelle élève, alors j’espère que vous allez bien accueillant avec elle. Vient rentre ! » Le Directeur se tourna vers la porte et une jeune fille apparut.

Madison écarquilla en grand les yeux, ouvrant légèrement la bouche. Elle n’en croyait pas ses yeux.

« Je vous présente Alisse ! »

Cela ne pouvait pas être possible, Alisse n’était plus là ! Elle était dans un autre établissement, Madison avait refait sa vie sans elle, elle avait de nouvelles Maîtresses maintenant.

« Alisse tu peux allez t’assoir prêt de Madison, il reste une place ! »

Et il fallait quelle se retrouve à côté d’elle. La blondinette n’osait pas bouger d’un poil, enfin elle était surtout sous le choc de voir Alisse en chair et en os.

Françoise de Sade

Dieu

Re : Une surprise surprenante ! [Pv]

Réponse 1 septembre 23, 2014, 01:15:54 pm

J'avais pris l'habitude d'observer les humains, notant des noms et des idées pour me divertir. À chaque fois qu'une situation piquait mon intérêt elle était consignée dans un petit carnet afin que je n'oublie pas de m'en charger plus tard. Le nom suivant sur la liste était Madison Broow, une véritable petite trainée qui avait été séparée de sa maîtresse légitime et qui avait ensuite cédé a ses pulsions, s'offrant joyeusement à d'autres. Son sentiment de culpabilité devait être encore puissant et le retour de sa propriétaire légitime était probablement ce qu'elle pouvait redouter le plus au monde. Elle s'était enfuie sans dire au revoir, sans prévenir, laissant sa maîtresse adorée derrière elle. Elle aurait pu se battre pour la revoir, elle aurait pu retourner là-bas mais, elle ne l'avait pas fait, elle se complaisait dans sa nouvelle situation, loin de sa véritable maîtresse. Une aussi mauvaise chienne ne devait pas rester impunie et ce qu'elle redoutait le plus intérieurement devait arriver. Sa maîtresse devait revenir dans sa vie et lui infliger une punition digne de sa trahison, sans oublier de refaire son dressage correctement.

J'étais allongée dans mon lit, tenant la liste au-dessus de ma tête. Le carnet s'est dissous, devenant une espèce de boue noirâtre en lévitation avant de gagner en volume pour prendre la forme d'un corps de femme. Sa couleur a également changée pour devenir une copie parfaite du corps d'Alisse. Cependant utiliser un vulgaire pantin pour cette tâche ne serait pas amusant. Je me suis dis que d'être amenée jusqu'ici et voir sa maîtresse bien aimée se jeter à mes pieds pour les lécher pourrait lui infliger un électrochoc intéressant. Il serait aisé de lui faire croire par la suite qu'Alisse n'avait jamais existé et que depuis le début j'étais sa maîtresse adorée.

"Leopoldine ! Aux pieds !"

Mon esclave avait été amputée des quatre membres mais, lorsqu'un de mes ordres ne pouvait être exécuté autrement elle les faisait repousser. Ainsi ses jambes et ses bras ont repoussé, lui permettant de marcher à quatre pattes jusqu'à mes pieds. J'ai pointé la copie d'Alisse du doigt avant de lui ordonner :

"Retire ton bandeau ! Bien, prends cette apparence."

L'esclave s'est immédiatement exécutée, retirant son bandeau pour regarder mon doigt, puis ce qu'il pointait, avant de se transformer en Alisse. Elle s'est levée, tournant sur elle-même pour me montrer chaque parcelle de ce corps comme je le lui avais appris.

"Cela vous convient Maîtresse ?"

"Très jolie. Oui ça ira Leopoldine. Je n'ai plus besoin de toi maintenant."

Cela faisait parti des missions que ma Déesse du masochisme ne pouvait pas remplir seule, il fallait une authentique dominatrice pour la mener à bien, un rôle qu'elle était incapable de tenir. Un liquide noir s'est mis à suinter de mes doigts, se muant en une sorte de petit insecte, un ver muni de pattes. Je l'ai jeté à la figure de mon esclave, regardant mon parasite pénétrer par l'une de ses narines pour aller se loger directement dans son cerveau. Je me suis endormie et j'ai ainsi pris le contrôle du corps de ma chienne dévouée, je pouvais sentir son plaisir d'être utilisée comme un vulgaire outil. J'ai de nouveau fais apparaitre du slime noir, me servant du parasite comme base pour en créer plus. Cette fois-ci il a recouvert ce corps nu, formant sous-vêtements et uniforme scolaire, sans oublier le sac et les fournitures. J'avais la maîtresse, maintenant il ne me manquait plus que sa chienne pour commencer à m'amuser.

Lycée de Seikusu, quelques heures plus tard :

Je m'étais servi de mon slime pour faire tous les papiers nécessaires à mon transfert, à ma place en internat, je n'avais pas de temps à perdre avec la paperasse terrienne. J'avais été accueillie par le principal, écoutant son discours de bienvenue en faisant semblant de le trouver passionnant. Mais le moment que j'ai le plus attendu, c'est le moment de rentrer dans cette salle de classe. Le moment où les yeux de Madison se sont écarquillés en me reconnaissant, l'expression de son visage était délicieuse, comme si elle venait de voir un fantôme.

"Je vous présente Alisse !"

"Bonjour ! J'espère que nous nous entendrons bien."

"Alisse tu peux allez t’assoir prêt de Madison, il reste une place !"

"Ok !"

Je me suis avancée vers Madison sans la regarder, comme si je ne la connaissais pas et je me suis assise à côté d'elle. Le cours a débuté et je n'ai strictement rien dit, rien fait, laissant ma petite Madison cogiter seule dans son coin pendant la moitié du cours. Puis j'ai pris une feuille pour griffonner dessus :

"Bonjour Madison, ou plutôt : Bonjour ma petite chienne. J'espère que tu sais quoi faire pour te faire pardonner. Parce que j'ai vraiment très mal pris le fait que tu me laisse derrière de la sorte ! Mais parlons un peu de toi. Tu aimes ta nouvelle classe ? Ici aussi tu te fais sauvagement tringler par la moitié du corps enseignant ? Il y a des élèves que tu as envie de te taper dans cette pièce ? Quand tu renverras ce papier avec tes excuses au versos, assure-toi de ne pas écrire mon nom, je t'interdis de m’appeler autrement que Maîtresse sale petite fugueuse."

Puis j'ai plié le papier avant de le jeter sur sa table, toujours en l'ignorant royalement. Lorsqu'elle me l'a renvoyé, je me suis aperçue qu'elle n'avait pas répondu à toutes mes questions. J'ai donc griffonné un rapide :

"Réponds à toutes mes questions chienne ! Sans exception !"

Et je lui ai re-balancé le papier, en pleine figure cette fois. Mieux valait pour elle qu'elle réponde correctement cette fois-ci.
« Modifié: septembre 23, 2014, 01:21:27 pm par Françoise de Sade »

Madison Broow

Humain(e)

  • -
  • Messages: 58


  • FicheChalant

    Description
    Madison ou encore bonne petite chienne ! Dans son ancien lycée, l'étudiante à rencontré une jeune femme du prénom d'Alisse qui la considérait comme sa chienne lui faisant subir les plus atroces choses en matière de sexe ! Pourtant Madison avait l'air d'aimer ça et aujourd'hui dans son nouveau lycée tout semble recommencer comme avant avec des nouveaux Maîtres !

Re : Une surprise surprenante ! [Pv]

Réponse 2 septembre 23, 2014, 10:06:24 pm

Madison avait toujours les yeux grands ouverts, elle se retenait de garder la bouche fermée. Le Directeur signala qu’il y avait une place de libre à côté de la blondinette… Pourquoi cela devait tomber sur elle, directement la jeune fille détourna son regard, ne sachant pas où se mettre. C’était la dernière chose que Madison aurait put s’imaginer… Retrouver Alisse, sa Alisse qu’elle n’avait pas vue depuis longtemps.

La petite blonde regarda son ancienne Maîtresse s’approcher de la table, mais elle ne posa pas un seul regard sur elle. Elle fit comme si Madison n’existait pas, une pure inconnue. Pendant un instant la jeune fille douta, est-ce que c’était bien Alisse ? Oui, elle l’aurait reconnue entre mille ! Pourquoi elle ne lui parlait donc pas ? Madison baissa la tête regardant la table, ses cheveux cachaient un peu son visage… Elle tripotait ses doigts, se frottait les mains avec vigueur, elle ne savait pas quoi faire. Devait-elle lui adresser la parole ou non, l’appeler Maîtresse encore ?...

Dans la tête de l’étudiante c’était en clair un très gros bordel ! A plusieurs reprises pendant le cours, Madison ouvrit la bouche comme si elle voulait parler, puis s’arrêtait sans dire un mot soupirant. C’était son ancien Maîtresse, maintenant Madi’ en avait des nouvelles. Elle était très heureuse avec ses nouvelles Maîtresses… Mais Alisse était la première, pourtant elle l’avait quitté. Ahhhh… La jeune fille était totalement ailleurs n’écoutant pas du tout le cours. La panique avait envahie son corps, comment sa chère Alisse allait-elle réagir quand elle apprendra tout ce qui c’est passé.

Pourtant un papier qui venait d’arriver sur sa table la sortie de ses pensées, il venait d’Alisse. Madi’ tourna directement la tête dans sa direction, mais elle l’ignorait encore. Craignant le pire, l’étudiante déplia le papier et se mit à le lire. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien lui dire… La jeune fille attrapa un stylo dans sa trousse et se mit à écrire doucement, prenant le soin de bien choisir ses mots. Elle replia alors le papier pour lui renvoyer… Elle espérait que tout allait bien se passer.

Elle espérait mal… Le papier revint assez vite et cette fois dans sa figure. Alisse n’était pas contente, pas contente du tout. Il n’était pas bon de la contrarier, Madison le savait… C’est pour cela qu’elle barra tout ce qu’elle avait écrit pour reprendre.

« Bonjour Maîtresse… Je vais d’abord commencer à répondre à vos questions… Je suis très bien dans ma nouvelle classe, je m’entends très bien avec mes camarades. »

Le très bien voulait aussi bien dire amicalement que sexuellement.

« Je me suis déjà fait prendre sauvagement, part plusieurs personnes du corps enseignant et pour finir dans cette classe je voudrais bien me taper plusieurs garçons. Celui qui se trouve à droite prêt de la fenêtre au premier rang, mais aussi son copain. Juste de m’imaginer un plan à trois avec eux me fait mouiller. »

Voilà qui répondait maintenant à tout ses questions. Maintenant passons aux excuses et surtout à l’explication de cette nouvelle situation.

« Je ne voulais pas vous laissez seule Maîtresse. Mes parents m’ont changé d’établissement à cause de mes notes en baissent. Je n’ai rien eu le droit de dire, ni de faire. Ils ne voulaient entendre parler de rien… Je voulais tellement rester avec vous, j’étais très mal de ne pas avoir eu le temps de vous dire en revoir et vous expliquez la situation. Je voulais tellement garder contact avec vous Maîtresse. »

Madison fit une petite pause, le plus dur restait à venir.

« Part contre Maîtresse, je dois vous avouez quelque chose… Au début de mon année j’ai bien eu du mal à faire ma place, à trouver mes repères sans vous j’étais totalement perdue. Pourtant quelques mois plus tard, j’ai retrouvé des Maîtresses. Deux Maîtresses on prit votre place et s’occupe de moi en ce moment. »

Voilà qui était dit, enfin écrit. Restait à savoir comment Alisse allait prendre le fait qu’elle avait été remplacée par deux femmes et que surtout que Madi’ semblait y tenir.

La jeune fille replia le mot et l’envoya sur la table de son ancienne Maîtress, n’osant pas la regarder, elle attendait simplement le retour du mot.

Françoise de Sade

Dieu

Re : Une surprise surprenante ! [Pv]

Réponse 3 septembre 24, 2014, 12:59:11 am

Savoir que Madison attendait le retour du mot en vain était assez jouissif vu ce que j'avais prévu de faire. J'ai regardé le mot atterrir sur ma table, le laissant ainsi quelques secondes pour savourer cet instant. Puis je l'ai déplié, lisant rapidement son texte avant de sortir mon stylo pour noircir certains passages. Une fois mon travail fini, j'ai sorti un autre papier pour y inscrire : "À partir de maintenant tu vivras avec moi à l'internat. Je vais faire en sorte que tu ne me déçoive plus jamais. Range ça dans ton sac tout de suite.". J'ai placé ce papier dans un autre, plus grand, qui était en fait le papier officiel disant qu'elle était acceptée à l'internat et qu'elle allait se retrouver dans ma chambre à partir de ce soir. Puis j'ai lancé le tout sur sa table.

J'ai attendu qu'elle range tout ça dans son sac pour pouvoir passer à la suite. Maintenant il fallait lui faire comprendre ce que coutait une telle trahison. Pas de menaces, la faute était déjà faite donc il fallait punir, lourdement, devant tout le monde. J'ai pris le premier papier, celui sur lequel je lui posais des questions, celui sur lequel elle avait répondu et je l'ai pressé entre mes doigts jusqu'à obtenir une petit boule compacte. Puis j'ai profité du fait d'être au fond de la classe et que personne ne regarde pour me pencher vers Madison. Sitôt en position j'ai envoyé le papier vers le prof de math de toute mes forces, avant de me remettre le plus vite possible en position pour faire semblant de prendre des notes. Le papier a rebondi sur l'arrière de son crâne, lui faisant légèrement incliner la tête par réflexe.

"QUI A LANCÉ CA ???"

Furieux le prof de math a ramassé le papier sur lequel les petits secrets de Madison étaient écrits, l'agitant en l'air en demandant qui l'avait lancé, personne ne répondit, plongeant la salle dans un silence pesant.

"Bien ! Parfait ! Puisqu'il y a quelque chose d'écrit dessus je vais le lire à voix haute devant toute la classe !"

À ce moment là j'ai regardé ma petite chienne en lui souriant, avant de me concentrer à nouveau sur le professeur pour ne pas perdre une miette de l'humiliation publique de ma petite fugueuse.

"Hum, hum ! "Bonjour Madison", tiens donc ! Mademoiselle Broow ! "ou plutôt : Bonjour ma petite chienne" ? Et bien voilà un surnom dont je ne serais pas fier à votre place ! "Mais parlons un peu de toi. Tu aimes ta classe ?". Raaah c'est trop gribouillé après, on ne comprend plus rien ! Ah si voila ! "Bonjour Maîtresse… Je vais d’abord commencer à répondre à vos questions… Je suis très bien dans ma nouvelle classe", Maîtresse ? "Je me suis déjà fait prendre sauvagement, part plusieurs personnes du corps enseignant et pour finir dans cette classe je voudrais bien me taper plusieurs garçons. Celui qui se trouve à droite prêt de la fenêtre au premier rang, mais aussi son copain. Juste de m’imaginer un plan à trois avec eux me fait mouiller.", M-Madison ! Qu'est-ce que vous écrivez ? Vous n'avez pas honte ? Je finis : "j’ai retrouvé des Maîtresses. Deux Maîtresses on prit votre place et s’occupe de moi en ce moment." ! Et bien c'est du propre Mademoiselle Broow ! Nous allons lire cela ensemble avec le principal et vos parents pour voir ce qu'ils en pensent ! Et vous resterez à la fin du cours !"

Afin de ne pas me faire griller je devais me forcer à ne pas rire, à être la plus neutre possible. La pauvre Madison devait trembler de peur sur sa chaise, pauvre petite chose. Et les têtes que tiraient les autres élèves valaient également le détour. Mais ne t'inquiète pas petite chienne, Maîtresse veille sur toi ! À la fin du cours je suis restée juste à côté de la porte de la salle de classe, afin de profiter de l'échange entre ma petite chienne et le professeur. Comme ça si ça ne tournait pas comme je le voulais je pouvais envoyer un parasite prendre le contrôle du professeur. Lorsqu'ils sont sortis j'ai également attrapé les mains des deux garçons dont elle parlait un peu avant, leur faisant signe d'écouter avec moi en silence. Intrigués ils se sont exécutés.
« Modifié: septembre 25, 2014, 11:54:09 pm par Françoise de Sade »


Répondre
Tags :