Nos partenaires :

Planete Sonic Faire un don à l'assoc MLDK Reose Hybride Yuri-Academia
Inscrivez-vous

The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 15 mars 24, 2014, 10:33:10 pm

La louve essaya de me rassurer au sujet de mon visage, mais je n'en crus pas un traître mot. Je les connais bien, les gens qui prétendent avoir tout vu... Ils disent ça, puis dès qu'on enlève le masque, horreur ! Les blasés subissent une grande désillusion. C'est comme toutes les nanas qui se la jouent princesses Disney en prétendant que seule la beauté intérieure compte. Dès qu'elles voient mon visage, elles oublient tous leurs beaux principes et me supplient de le remettre rapidement ! La louve ne devait pas être bien différente de toutes celles-là... Elle avait peut-être vu bien des choses horribles dans sa vie, mais ça n'était rien à côté de mon visage. Voir un spectacle gore est une chose, mais contempler le visage ravagé de votre interlocuteur en est une autre : vous avez face à vous un semblable et devez soudainement partager sa misère... Croyez-moi, j'ai lu assez de regards pour le savoir ! On y lit votre gêne, votre pitié, votre dégoût et votre horreur. Vous détournez les yeux afin de nous empêcher d'y lire ces émotions, mais c'est déjà trop tard.

Mais passons ! Inutile de s'apitoyer sur mon sort, n'est-ce pas, mes amis ? Retournons donc à mon histoire !

Après ses petits mots sur mon visage, elle me dissuada tout simplement d'aider ses petits camarades. Bon, très bien... Comme elle voulait. C'était son problème, après tout, pas le mien... Et c'était sans doute préférable d'éviter de m'en mêler, en effet. Le problème du sauvetage était donc réglé. En revanche, un autre était apparu : maintenant, j'avais tout le thème de "Mission Impossible" dans la tête à cause d'elle !

Tin tin tin tin tin tin tin tin tin... tidoodoo tidoodoo doo doo ! Tin tin tin... Argh, arrêtez ça !

Je fus profondément scandalisé en entendant que la soubrette ne connaissait pas les chimichangas. En plus, elle avait osé écorcher le nom, cette béotienne en tenue de domestique française !

- Comment ? Tu ne connais pas les chimichangas ? Mais j'en ai parlé il y a quelques minutes !
À dire vrai, non : nous avons décrit la recette pour nos amis lecteurs, mais nous n'en avons jamais parlé à voix haute.
Ah oui, exact... Mais elle aurait dû se renseigner sur le Mexique !
La demoiselle ne vient pas de notre monde et n'a probablement jamais entendu parler du Mexique.
Bon, d'accord ! Laisse-moi donc la réprimander pour une autre raison, dans ce cas !

- Comment oses-tu rougir de honte alors que je te fais l'honneur de te soutenir sur mes genoux musclés ?

Non mais... Je me devais de lui apprendre. Une soubrette digne de ce nom devait être corrigée. J'en étais presque sûr... Elle avait besoin d'un maître sévère pour s'accomplir, comme toute soubrette ou tout maître d'hôtel digne de ce nom. De préférence, un maître anglais, mais ça devait tout de même convenir avec un maître américain ou canadien, non ?

- Bien, apporte-moi la carte, que je vois vos plats à emporter !

En lui donnant cet ordre, il me vint une petite idée (ce qui est très fréquent chez moi, génial comme je suis) : et s'il y avait moyen de me cuisiner des chimichangas ici ? Je me frottai le menton en levant les yeux au ciel, songeur. C'était à méditer... Après tout, ça semblait être un bon établissement pour ça ! C'était une idée du tonnerre !

La serveuse revint avec le menu et je le lui arrachai des mains afin de le parcourir du regard.

- Pas de tacos ? Pas de chimichangas ? C'est un scandale !
« Modifié: mars 25, 2014, 02:04:45 pm par The Merc »

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 16 mars 25, 2014, 06:37:43 pm

Visiblement Deadpool devait sacrément tenir à son plat pour presque hurler au scandale. La pauvre serveuse n’avait pas la moindre idée de quoi il parlait et se tenait nerveusement les mains, les triturant tandis qu’elle dandinait presque sur place dans l’attaque que ses clients et particulièrement un prenne sa commade.  Shad nota qu’elle jeta un rapide coup d’œil vers le fond de la pièce. Sans doute son patron était-il posté à cet endroit et s’assurer que le travail était bien fait. Face au ire de Deadpool, la lycane agrippa  entre le pouce et l’index, le haut du menu, le tirant légèrement.

« Tu permets ? »

Et sans attendre une réponse, elle lui retira le menu, le parcourant rapidement.  Pour peu, elle aurait éclaté de rire, mais la Terranide savait se retenir.  Affichant un sourire amusé, elle posa à plat sur la table le menu et désigna un nom complétement inconnu au mercenaire, tapotant son index dessus.  Qui disait autre monde, disait également autre appellation mais Deadpool pouvait aisément trouver son bonheur ici. Il suffisait juste de connaître l’appellation nexuienne et monsieur serait servi.

« Ce nom bizarre là, que tu ne connais pas, c’est la copie des tacos de la Terre. Il suffit juste que tu me dises ce que tu veux et je passerais la commande à ta place. Rien de plus simple ! »

En effet, rien de plus simple quand une personne connaissait ce qui se cachait derrière toutes ces nominations culinaires. Shad laissa le mercenaire masqué lui dire la liste des ingrédients, les répétant avec les noms propres à Terra à la serveuse qui s’empressait de prendre des notes tout en affichant de grands yeux étonnés.  A vrai dire, c’était bien la première fois qu’on lui faisait une telle commande et elle se demandait ce qu’il allait bien pouvoir en faire. Mais le client était roi. Surtout qu’avec autant d’ingrédients différents, la note allait être légèrement salée.  Mais Deadpool était l’invitée de la Louve et elle ne pouvait pas se défaire de sa promesse.

Cette dernière reprit une gorgée de liqueur, laissant l’alcool coulait le long de sa gorge, tandis que du coin des yeux, elle observait la serveuse qui partait en cuisine et qui allait donner la commande atypique de Deadpool au chef. Il ne restait maintenant plus qu’à patienter quelques minutes.  Et un petit silence  quelque peu dérangeant s’était immiscé entre les deux  êtres.  La louve souffla avant de reprendre la parole.

« Comme tu souhaites rester un petit instant ici, veux-tu que je te paye une chambre pour la nuit ? je t’aurais bien proposé de crécher là où je vis. Mais, je ne pense pas y avoir le droit. »

Et elle ne préférait pas prendre le risque. La demeure où elle vivait n’était pas sienne et la Terranide ne voulait pas s’attirer des ennuis inutilement. Mais elle pouvait se permettre de lui payer une petite chambre pour la nuit à venir. De toute manière, sa rémunération devrait tomber d’ici quelques jours et elle était loin d’être dans la cave.

Finalement, la serveuse revint, portant un plateau où était disposé tout ce qu’avait commandé Deadpool.  Elle déposa ce dernier devant le masqué, s’inclinant tout en lui souhaitant bon appétit. Bien sûr, elle aurait aimé savoir ce qu’il allait faire de tout cela, mais le travail l’appelait ailleurs. Sa curiosité ne pourrait pas être étanchée. Au contraire de celle de la lupine qui  attendait de voir ce que Deadpool allait préparer. Surtout qu’il y’avait assez de matériels pour préparer facilement deux à quatre  chimichangas

The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 17 mars 26, 2014, 04:31:32 pm

Heureusement pour la vilaine domestique, la fille à queue de loup (ou de louve ? Pourquoi je disais toujours "loup" alors que c'était une femme, d'ailleurs ? Bon, tant pis ! Après tout, je n'avais pas vérifié sa culotte pour m'en assurer...) vint à sa rescousse et m'expliqua qu'il y avait un équivalent du taco dans ce monde. Il avait juste un nom quelque peu différent, mais ça restait plus ou moins la même chose...

J'étais ravi d'apprendre que j'allais bel et bien avoir mon taco ! Ou ma tortilla... Pouvais-je aussi espérer un chimichanga ? C'était trop beau pour être vrai !

- Bon, alors dans ce cas, dans ma galette de maïs, je veux de la viande de bœuf ou de poulet avec un maximum d'épices et aussi du fromage !

Attendez ! Non, ce n'est pas assez précis si je le dis comme ça. Donc, écoutez bien, petite soubrette en tenue sexy, et soyez attentive à la "traduction" de mon amie ou je viendrai personnellement vous fesser en cas d'erreur ! Car tel est le châtiment pour un sacrilège culinaire, parfaitement... Puis votre tenue appelle ce genre de traitement aussi.

Donc, voici les ingrédients pour faire de délicieux chimichangas : du riz, du fromage, de la viande de porc ou de bœuf séchée et épicée qu'on appelle machaca, de la viande de porc marinée dans la sauce pimentée qu'on nomme adobaba chez nous et de la viande de poulet. Vous n'êtes pas obligée de mettre tous les types de viande dans une même galette ! Vous pouvez également ajouter quelques légumes, comme des tomates, des oignons ou du poivron, si l'envie vous en prend ! Enfin, pas trop quand même, bien sûr... On ne voudrait pas gâcher le goût du reste, pas vrai ?

Enfin, vous avez bien des galettes de maïs ici ? Sur les galettes, j'aimerais de la crème fraîche aussi. Ah, et petits détails qui ont leur importance : les galettes doivent être fermées et frites ! Compris ? Vous faites d'abord frire. Seulement après, vous mettez de la crème dessus ! Si vous le faites avant, ce sera un sacrilège culinaire et vous connaissez le châtiment, n'est-ce pas ?


Je fis alors un geste menaçant de la main droite afin de l'aider à saisir le message. Après une petite hésitation, j'ajoutai :

- Bon, vous savez quoi ? Je pense qu'on va faire autrement. Vous m'apportez tout, je préparerai et vous ferez frire après ! Je ne la sens pas trop avec vous... Je vous connais, vous allez tout gâcher et je serai contraint de vous punir ! Bon, ou alors c'est votre cuistot qui va faire n'importe quoi, auquel cas ça retombera quand même sur vous parce que vous êtes en salle et pas lui. Dans votre intérêt, faisons comme je dis !

Voilà, j'avais fini mes explications... C'était quand même long, mine de rien !

La serveuse partit donc en cuisine, nous laissant seuls. Ma nouvelle amie en profita pour me proposer de m'héberger.

- Bah, laisse, je vais me débrouiller ! Il doit bien y avoir un coin où crécher... Je saurai le trouver tout seul, ne t'inquiète pas trop pour moi ! Je suis un type plutôt débrouillard dans mon genre. Je suis un mercenaire, après tout ! Je n'ai pas envie de te causer d'ennuis avec mes propres problèmes. C'est tellement plus excitant de survivre tout seul ! Tu ne trouves pas ?

Finalement, la serveuse arriva avec le plateau d'ingrédients et je m'empressai tout naturellement de préparer quatre galettes fermées, deux chacun, avant de les renvoyer à la cuisine pour la petite friture. Comme c'était de circonstance, je chantai une petite chanson en espagnol pendant la préparation. Bien oui, il fallait bien une petite ambiance hispanique ! On allait au Mexique, baby !

- Et voilà ! Le gringo a préparé les délicieuses tortillas à frire et attend leur retour pour se régaler !

En attendant leur retour, je profitai de l'attente pour demander à la louve :

- Au fait, qui gouverne ici ? Il y a un président ? Un premier ministre ? Ah, un dictateur peut-être ?
« Modifié: mars 26, 2014, 04:38:11 pm par The Merc »

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 18 mars 26, 2014, 09:11:26 pm

Face à la proposition d’hébergement, la lycane écopa d’un refus net de la part de  son invité. Mais elle n’insista pas, s’il voulait se débrouiller, c’était  son choix et à sa guise. De plus, il était encore en ville et non dans les Terres Sauvage, le danger y était moins présent bien qu’il n’était pas conseillé de se promener dans certaines ruelles à certaines heures. Mais pour cela,  Shad ne s’inquiétait pas, Deadpool avait largement de quoi se défendre et sa capacité de régénération faisait  de lui un ennemi redoutable au combat. En d’autres termes, elle n’aimerait pas se retrouver face à lui car l’issue de la bataille serait déjà cousue de fil blanc. Le mercenaire sortirait vainqueur de la confrontation c’était un point à ne pas douter.

« Comme tu le souhaites, c’était juste une proposition. Ha ta commande arrive ! »


La  Louve observa d’un air amusé Deadpool préparé son fameux plat. En tout cas, la première pensée qui lui vint à l’esprit était que ces chimichangas devaient être fortement consistant avec toute la matière qui mettait dedans. Mais d’un autre côté, cela avait l’air particulièrement appétissant et son appétit n’en était que plus ouvert. Pourtant, elle devait bien avouer qu’elle-même elle n’aurait su préparer ce plat atypique tant les ingrédients qui le composait et l’ordre dont il fallait les disposer était complexe.  Même quelques clients observèrent l’étrange personnage d’un air surpris et curieux.

Finalement, la soubrette fut appelée pour emmener les quatre chimichangas en cuisine afin de les faire frire comme demandé par Deadpool. Ce dernier profita de ce laps de temps pour demander à Shad qui gouvernait  à Nexus. Elle savait que sur terre le mode de gouvernement pouvait varier d’un pays à l’autre mais la plupart du temps, il s’agissait d’un président, quelque fois dictateur.  Ce dernier termes pouvait sied  au Roi d’Ashnard mais pas à la  Couronne gouvernant la cité capitale.

« Ici  à Nexus ? La cité est régit par une Reine, mais disons qu’elle ne peut pas décider toute seule des décisions à prendre. On peut dire que son pouvoir ressemble à celui de la Reine d’Angleterre de la Terre. Sinon oui, nous avons aussi  un roi dictateur, celui dirigeant le pays d’Ashnard. Puis, il y’a quelques autres contrées avec également leur souverain, certains ayant plus de pouvoir que d’autres. En gros,  ce monde fonctionne encore avec des rois et des reines pour résumer. »

Et ce n’était pas plus mal. Au moins, cela évité de gaspiller de l’argent en des campagnes électorales qui ne servaient qu’à flatter l’égo de celui qui se présentait pour monter à la tête du pays. De plus certains qui arrivait à ce statut était complétement  incompétent et plonger le pays dans une misère pire de celle qu’il connaissait déjà. Un souverain mis sur le trône depuis plusieurs année était plus à mène de suivre l’évolution de son pays et de réagir rapidement en conséquence. Après il fallait juste espérer que ce dernier ne soit pas un despote.

En tout cas, la lycane savait que ce n'était pas le cas de la Reine régnante sur Nexus. En effet, elle avait pu vivre une aventure l'obligeant à la côtoyée et elle dû avouer que ce fut une expérience assez enrichissante. Shad avait pu voir l'envers du décors et comprendre comment fonctionner la Couronne au sein de la capitale. De plus, elle n'aurait jamais imaginer l'approchait de si près.

La soubrette revint finalement, les chimichangas frit comme demandé.  Elle déposa le plateau devant Deadpool et lui souhaita un bon appétit avant de repartir.  La lycane  observa les plats fumants et passa sa langue sur ses lèvres par réflexe animalier. Bon sang, cette odeur, elle avait presque envie d’y goûter à ce plat !  Mais le laissera t-elle faire ?  Ou mangea t’il les quatre chimichangas à lui tout seul ?

The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 19 mars 27, 2014, 04:26:25 pm

Comme je le lui avais demandé, la louve me parla du gouvernement de son étrange pays. Je vous rassure : la politique ne m'intéresse pas vraiment, mais il fallait bien meubler un peu la conversation... Un sujet chiant, ça pouvait être idéal pour passer le temps. Après ça, même le plus dégoûtant des chimichangas pouvait apparaître comme une délivrance ! J'avais vraiment hâte de manger...

- Une reine ? Comme la reine d'Angleterre, tu dis ? Cela veut-il dire qu'elle est vieille et ridée ? Dommage... Dans un pays comme le tien, je m'attendais à un truc du genre "jeune reine-renarde ou chatte super sexy en tenue si courte qu'elle ferait passer la tenue d'esclave de la princesse Leia pour une tenue décente en comparaison. Là, franchement, je suis déçu d'apprendre que vous êtes gouvernés par une reine chiante...

Oui, je sais, tu ne m'en as pas fait une description, mais je parie que c'est le cas ! Je suis bon pour deviner ce genre de choses...

Puis, un roi dictateur ? On est soit roi, soit dictateur ! Après, on peut être un roi tyrannique... Un tyran, quoi... Ce qui n'est pas si différent d'un dictateur, je te l'accorde, sauf que le système de gouvernement n'est pas tout à fait le même. Une tyrannie est une forme de monarchie où l'on abuse de son autorité. Enfin, les despotes, je ne les aime pas dans tous les cas ! D'ailleurs, je ne l'ai jamais dit, mais un de mes plus grands regrets est de ne pas être né avant la seconde guerre mondiale ! J'aurais adoré combattre des Nazis et leur faire comprendre que leur tenue classe ne les rendait pas plus cool ! Niveau classe, ils imposaient, mais leurs idées étaient ridicules.


J'en connais un qui va être comblé en lisant le numéro 26...
Qu'est-ce que tu crois ? Je le connais ! Seulement, elle n'est pas censé le savoir et ça bousillera toute cohérence temporelle si j'en parle alors qu'il vient de sortir ! C'est déjà suffisamment le chaos dans ma narration comme ça pour ajouter un truc pareil comme ça... Et puis, j'aimerais ménager un peu ma nouvelle amie ! Mes histoires risquent de l'effrayer...
Combattre Hitler qui voyage dans le temps, c'est trop cool !
Ouais, tu l'as dit... Maintenant, chut ! Dinner time !


En effet, la soubrette arriva avec les quatre chimichangas frits et recouverts de crème. Hmmm... Délicieux ! Comme j'étais un type sympa, j'en tendis deux à la louve afin de lui permettre de goûter à ce délice culinaire. Un bon gars devait savoir partager avec ses amis ! C'était tout de même sympa de passer un petit moment avec elle. En plus, c'était elle qui payait la note...

- Voilà pour toi ! Itadakimasu !

... Qui, je rappelle, ne signifie PAS "bon appétit" ! Oui, je sais ce que ça signifie, donc ne m'embêtez pas avec ce genre de détails, les otakus !

Aussitôt après avoir partagé, je remontai légèrement mon masque et commençai à les dévorer.

Ne voulais -tu pas manger ailleurs ?
La ferme !
Je m'inquiète juste pour la "cohérence narrative".
J'ai dit "la ferme", le littéraire !

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 20 mars 27, 2014, 08:06:11 pm

Un léger rire échappa des lèvres de la Louve. Non elle ne se moquait pas de Deadpool mais plutôt du fait qu’il s’imaginait la Reine de Nexus être une vieille peau.  Son rire cristallin se termina rapidement laissant derrière lui un sourire flotté sur le visage de la Terranide. Elle ne lui coupa cependant pas encore la parole, le laissant discuter sur les termes qu’elle avait précédemment employé. Bon, elle s’était trompée en parlant de roi et de dictateur, mais l’idée était belle et bien là. A ces mots, elle haussa simplement les épaules, ce n’était pas cette erreur qui allait provoquer une mort d’homme. Mais elle devait bien avouer une chose, parler politique était vraiment un fait barbant. Surtout dans un bar où ce type de conversation ne se  prêtait pas trop à l’envers du décor qui les entourait.

Les quatre chimichangas servis, la Terranide s’était attendu à sortir de table en les emportant afin de les manger à l’écart sans risque que tout le monde voit le visage du mercenaire qui semblait tant vouloir cacher. Enfin, il n’avait nullement besoin d’enlever l’intégrité de son masque, juste la partie inférieure jusqu’aux lèvres sera largement suffisant pour dévorer ce plat atypique.  Comme si le mercenaire avait entendu les bruits de protestation de l’estomac de la lycane, il lui passa deux chimichangas qu’elle accepta avec grand plaisir. Mais avant de manger, elle devait revenir en vitesse sur un point.

« Au faite, la Reine ici est différente de ce que tu t’imagines. Crois-moi, c’est tout le contraire d’une vieille peau. Et bon appétit ! »

Si Deadpool passait près du Palais d’Ivoire peut-être pourra t’il voir ou entrevoir la Reine et juger qu’il s’était trompé  quant à l’idée de son apparence. La Terranide se rappela également du fait qu’il pensait que l’un de son peuple pouvait avoir son séant sur un trône. Le jour où un Terranide atteindrait un rang si élevé dans la noblesse n’était pas sur le point d’arriver et la lupine ne put s’empêcher de s’imaginer ce que cela pouvait demander. Sans doute de nombreux conflits liés au fait que  la plupart de la population n’accepterait aucunement tel être sur un trône ou d’un rang légèrement inférieur.  Surtout pas à Nexus ou les Terranides étaient à la base une race d’esclaves. Chacun à sa place.

Mais  maintenant, il était grand temps de manger.  Shad goûta donc d’une franche bouchée ce plat et  dû admettre que c’était rudement bon. Sans se soucier de l’image qu’elle pouvait dégager, elle dévora comme son invité son repas du soir,  se léchant de temps à autres les lèvres pour y récolter les quelques gouttes de sauces qui y restaient accrochées. Ce plat dégageait une multitude de saveurs qui plaisaient aux papilles de la Louve. Pour peu, elle en aurait même mangé un troisième ! Mais mieux ne valait pas abuser des bonnes choses.

« Et ben, c’était…putain de bon. »

Quoi ? Ce n’est pas parce que  c’était une femme qu’elle ne devait pas dire de temps à autre quelques injures. Et puis, là c’était surtout un compliment. La Louve repoussa un peu l’assiette vide avant de poser son regard sur Deadpool. Bien évidemment les quelques blessures, crevasses et aspérités  présentes autours de sa mâchoire n’échappa pas à sa ligne de mire. Elle garda quelques secondes le silence, avant d’hausser les épaules. Plus que le dégoût s’était surtout la surprise qui avait traversé son regard. Elle s’était imaginée à pleins de chose mais pas à cela. Pourtant, elle ne changea pas de comportement, à quoi cela servirait-il de toute façon ?

Désignant d’un coup de menton la chope du masqué, elle lui demanda également s’il désirait une nouvelle tournée et également s’il souhaitait refaire quelques-uns de ses chimichangas favoris.

« Après…je ne sais pas du tout où on pourrait aller. Y’a pas vraiment de cinéma ici ou de parc d’attraction ou de boîte de nuit. Fin c’est pas la Terre quoi »

C’était vrai que comparé aux activités qu’on pouvait trouver sur Terre, Terre n’offrait pas énormément d’activité ludique à tous les publics. Il était possible d’en trouver, mais il fallait savoir où chercher.

The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 21 mars 28, 2014, 03:31:26 am

J'avais tellement faim que j'engloutis rapidement mes deux étouffe-crétins (note du protagoniste pour les béotiens que vous êtes, les lecteurs : les chimichangas). Bon, plus tôt dans notre histoire, l'étouffe-crétin avait été un sandwich, mais ça ne changeait rien au fait que si on mangeait trop vite et en prenant de grosses bouchées, on pouvait très bien s'étouffer... Et justement, j'essayais presque de les gober ! C'était tellement bon... Je n'aurais jamais cru avoir le plaisir de bouffer ça dans ce coin paumé dont je ne connaissais presque rien ! J'avais vraiment trop de chance.

Avant de manger, la louve me corrigea sur un point et me dit que la reine n'était pas vieille. Oh... Vraiment ?

- Bien, dans ce cas, je parie qu'elle est ronde et se gave sans arrêt de brioche ou de chocolat ! Et qu'elle a un ignoble petit chien, peut-être un chihuahua, ou un gros chat persan blanc qu'elle a nommé Messire Bouldepoil... Je suis assez doué pour cerner les profils des gens et je ne pense pas me tromper dans cette splendide analyse. D'ailleurs, si ça se trouve, c'est une gamine qui passe son temps à se plaindre qu'elle n'a pas assez de jouets, une enfant pourrie gâtée qui ferait rougir Joffrey dans "Game of Thrones" ! Je parie qu'elle est du genre à condamner à mort ceux qui n'ont pas assez léché ses bottes ou à avoir en permanence une sucette dans la bouche...

Je finis de manger, tout comme la louve. Cette dernière avait un bon appétit et avait littéralement dévoré sa part. J'étais mal placé pour critiquer, étant donné que j'avais mangé plus vite qu'elle. Cela me faisait plaisir de voir qu'elle avait bien aimé. Comme pour le confirmer, elle fit d'ailleurs une remarque sans équivoque. Avec ça, les choses étaient claires...

- Ouais, je te le fais pas dire... C'est super bon, pour rester poli. En fait, ça fait du bien par où ça passe ! Et attends un peu que ça passe par le duodénum... Bon, ce n'est pas pour maintenant, mais ça va avoir de l'effet sur les intestins, un truc épicé pareil ! Tu vas le sentir passer, baby... Je suis tenté de dire que ça va chauffer au niveau du sphincter.

Bien évidemment, j'avais entre temps remis mon masque en place. Elle avait déjà assez contemplé ma mâchoire comme ça... Normalement, je ne montrais pas ma mandibule comme ça à des inconnues ! Je n'étais pas ce genre de mec facile... J'appréciai en tout cas sa décence à ce sujet car elle ne me fit aucune remarque. C'était vraiment cool de sa part.

Elle était si sympa qu'elle me proposa même de boire encore ou de refaire des chimichangas, mais je ne voulais pas abuser. Après cela, elle me demanda ce qu'on allait faire de notre soirée, en me prévenant qu'il y avait peu de loisirs dans sa ville. Je me demandais du coup ce que l'on pouvait faire sans cinéma, ni parc d'attractions, ni boîte de nuit... Il restait quoi ?

- Non, c'est bon... Et je ne vois pas pour la sortie : je ne connais pas assez pour proposer. Je suppose qu'il y a plein de lieux de plaisir pour s'éclater, mais ce ne serait pas cool d'y aller avec toi, surtout que ça doit pas mal profiter de l'exploitation des tiens... Au pire, je suppose qu'il y a des paquets de salopards que l'on peut éclater ! Un peu de baston, ça te va ?

Oui, j'étais sérieux : il n'y avait rien de mieux qu'un peu de combat pour digérer !

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 22 mars 28, 2014, 07:14:31 pm

« C’est très charmant ce que tu viens de dire là… »

C’est sûr que parler de sphincter juste après un repas épicé, cela avait de quoi couper un peu l’appétit. Mais la digestion était loin d’être finie, donc la Louve n’avait pas besoin de penser à ce problème fort incommodant pour le moment.  Tant qu’elle n’avait pas à courir au petit coin en bousculant tout le monde sur son passage en hurlant » Dégages ! » Tout irait bien. Du moins, logiquement. La petite remarque sur la Reine la fit doucement sourire.  Mais cette fois elle ne rétorqua pas, après tout, s’il restait quelque temps à Nexus, peut-être la verra-t-il un jour aux abords du palais ?

Enfin, pour le moment, les deux personnages avaient eu droit à un repas fort goûteux.  La Terranide avala les dernières gorgées de sa  liqueur fruitée pendant que Deadpool  répondait à ses précédentes questions. Un rapide coup d’œil fut jeté sur les plats maintenant vides de toute substance culinaires. La lycane, se demanda à quel tarif lui serait facturée cette future douloureuse. Reposant le verre vde, elle se saisit de sa bourse de satin accrochée à sa ceinture.

« Fini de manger ? Bon et bien… »

Levant la main, la Terranide fit signe à la serveuse de s’approcher, l’interpellant également pour ponctuer son geste.  Cette dernière s’acquitta de leur demander si le repas avait été à leur convenance sur quoi elle reparti avec une réponse positive. Puis vint le moment que la Louve redoutait, la facture.  La soubrette emporta avec elle les plats vides et revint pour annoncer le prix à l’hôte de soirée. Pas de tickets sortant d’une machine électronique ici, tout se faisait à l’oral.

« Cela fera  30 pièces d’or et 35 pièces d’argent »


La lycane observa la serveuse d’un air dubitatif. Le prix était bien trop élevé, beaucoup trop.  Cela devait coûter plus ou moins dans les 10 pièces d’or et encore, elle était bien gentille. Depuis un certain temps, la valeur boursière de l’or s’était grossièrement abaissée, donnant lieu à des prix complétement dérisoires. Mais la Terranide n’avait pas envie de tergiverser en cet instant. Elle sortit 31 pièces d’or et les donna à la soubrette, lui disant de garder la monnaie.

« Pour ton idée, on peut aller voir au bas-fond mais faudrait essayer de ne pas tuer. Oui, je sais j’ai tué avant, mais c’était de la défense, nuance ! »

A ces mots, elle se leva de table, remettant sa bourse à sa ceinture, attendant que Deadpool fasse de même. Puis, les deux sortirent de l’établissement. Une forte envie d’éructer  frappa la Terranide mais elle ravala ce son venant des profondeurs de son estomac. Au moins, on ne pouvait pas dire que la digestion ne se passait pas bien. Ni qu’elle n’avait pas bien mangé. Une fois au dehors, la Louve indiqua une ruelle servant d’entrée pour les bas-fonds.

« On y va, on flâne et on attend qu’une personne a besoin d’aide ou tu veux foncer sur des inconnus juste pour les taper et leur faire peur ? »

Notez que les deux propositions avaient leur différence distincte. L’une proposait d’aider ceux en détresse, l’autre était juste une pour se détendre, rien de plus. La seule chose qui risquait d’être compliquée à tenir était le fait de ne pas tuer. Ou du moins ne pas tuer de sang-froid sans raison. Ce n’était pas la peine d’avoir toute la ville sur les fesses pour une soirée « détente ».

The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 23 mars 30, 2014, 12:40:33 am

"C'est très charmant"... Oh, est-ce que je sentais une pointe d'ironie dans cette phrase ? Ou alors, peut-être était-ce du sarcasme ? La demoiselle n'aimait pas quand on parlait de tube digestif et de sphincter ? Je ne voyais pas pourquoi : ça faisait partie de la vie ! Bon, j'admets que ce n'était pas très subtil de ma part, mais en même temps, j'étais un mercenaire peu connu pour sa finesse dans certains domaines et elle était une fille un peu louve... Y avait-il besoin de rappeler comment vivaient les loups à l'état sauvage ? Comme me l'avait dit mon oncle Arthur, et il avait toujours été un sacré dur, on en voyait des vertes et des pas mûres dans la nature !

Nous n'avons pas d'oncle nommé Arthur.
Je sais, mais c'était faire pour une quadruple rime en -ur et nos lecteurs ne sont pas censés le savoir !
Maintenant, ils le savent, je le crains. Ils ont toujours tout dans le moindre détail.
Rho, allez ! Comment ils font pour lire mes pensées, en plus ? Ils sont télépathes ? Ce sont tous des X-men ?
Non, elles sont écrites noir sur blanc sur le forum et ils peuvent les lire très clairement.
J'avais la réponse, nerd ! C'était en quelque sorte une question rhétorique, tu vois ? Le Quatrième Mur, c'est ma spécialité. Bref...


La louve n'avait pas trop apprécié ma remarque et je décidai donc de m'excuser par gentillesse.

- Ouais, comme tu vois, je suis un poète ! Enfin, désolé si tu n'apprécies pas trop... Je ne le dirai plus !

De mon côté, j'avais bien évidemment fini de manger. Il était donc temps de payer la note. La douloureuse, comme on disait... Et quand la soubrette annonça le prix, je me rendis compte qu'elle portait bien son nom. D'accord, je ne connaissais pas la valeur monétaire ici, mais pas besoin d'être un génie pour se dire que 35 pièces d'or pour quelques chimichangas et la boisson, c'était un peu excessif.... Franchement, les gens de ce restaurant arnaquaient les clients. Par politesse, je me retins d'intervenir et d'exprimer ce que je pensais, mais ce n'était pas l'envie qui m'en manquait.

Intérieurement, je me fis la promesse d'offrir à cette soubrette la fessée qu'elle méritait. Pour le moment, ça pouvait attendre parce que nous avions d'autres projets, mais un jour... En y songeant, je pouvais commencer à me faire une liste des femmes à fesser dans cette ville. J'avais déjà deux candidates : la vilaine soubrette et la reine. Je ne savais pas s'ils avaient des fêtes nationales ici, mais je comptais bien les aider à en instaurer une : Spank-day ! Le jour où Deadpool fessa la vilaine reine capricieuse qui se trouvait sur le trône. Deadpool, héros révolutionnaire...

Voilà que j'étais encore en pleine rêverie. Excusez-moi un peu pour mes divagations ! Nous sortîmes donc pour nous éclater, mais pas avant de recevoir un petit topo de la part de la louve. Pourquoi, bon sang ? Les gens devaient toujours se la ramener avec leurs règles et leurs principes... Ils tuaient toujours tout le fun ! Ne fais pas ci, ne fais pas ça ! Sois sage, mouche-toi le nez, ne blesse pas, ne tue pas... J'en avais franchement marre à la fin. Je voulais juste être libre ! Bon, bien tant pis pour le fun... Oui, comme j'étais un type conciliant, j'acceptai sans broncher ce que la louve m'avait dit.

- D'accord, pas tuer. Attends... Pas tuer ! Oh, allez ! On est qui ? Des super-héros ? Là, ça craint !

D'accord, avec le recul, je ne l'avais pas totalement fait sans broncher, mais je n'insistai pas pour la faire changer d'avis.

- Non, mais c'est n'importe quoi ! Je peux au moins en tuer un ou deux par légitime défense, non ?

Bon, d'accord, j'avais quand même un peu insisté... C'était normal de défendre ses idées, non ?

Une fois sortis, la louve me proposa deux possibilités : cogner pour cogner, juste pour le plaisir, ou joindre l'utile à l'agréable en sauvant des gens comme un bon héros. L'idée de me faire une réputation de justicier dans le coin me plaisait beaucoup... Cela pouvait être sympathique de débuter dans un coin où personne ne me connaissait. Les gens n'auraient aucun préjugé sur moi.

- Allons sauver des vies et botter des culs ! C'est parti pour l'action !

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 24 mars 30, 2014, 08:45:14 pm

Si la Louve avait été dérangée par les paroles du mercenaire concernant ce qui l’attendait à la fin de la digestion ? La réponse était «  un peu mais pas trop. ». Il ne fallait pas oublier que cela faisait partie de l’ordre naturel des choses, mais peut-être aurait-il fallu qu’il le mentionne avec un brin de tact en plus.  Comment aurait-il agi si la lycane lui avait sortie la même chose ? Le connaissant, sans doute sur le coup de l’humour et de la rigolade. Oui, c’était fort possible.

« Ça va, ça va, je ne vais pas faire chier avec ça. Enfin façon de parler…Toute façon toi aussi tu risques de le sentir passé hein ? Sentir…je pleins déjà mon odorat. »

Et oui, Shad pouvait être aussi «  crue » de temps à autre. Pourquoi devrait-elle garder toujours son sérieux après tout ? La lycane s’étira en sortant du bar, observant un bref instant la nuit étoilée tandis que Deadpool répondait aux questions qu’elle venait tout juste de lui poser. La suite de la soirée risquait fort d’être mouvementée. Et pas qu’un peu, la Terranide se sentait déjà aller au-delà de diverses sources d’ennuis. Bon, ce n’était pas comme si elle n’en avait pas déjà actuellement.
Bien que l’idée de tuer ne dérange pas la Louve s’il s’agissait de s’auto-défendre, le simple fait de se rendre dans une ruelle pour tuer de sang-froid la gênait quelque peu.  Pour sa part,  elle s’arrêterait avant d’entrainer la mort à son adversaire. Mais comme l’avait si bien souligné Deadpool, que se passerait-il si cela venait à dégénérer et qu’ils devraient défendre leur vie ? Après tout, à bien y réfléchir, il y’avait de fortes chances que deux ou trois de leurs futurs adversaires tombent sous leur coup.  La lycane soupira, grattant un peu sa joue droite via son index.

« Bon bon bon, va pour l’autodéfense, mais quand même, évites. »

Sur ces mots, elle s’engouffra dans une ruelle sombre des bas-fonds, aux aguets du moindre bruit, du moindre appel à l’aide d’une pauvre petite femme se faisant honteusement violée, comme il était coutume dans ces bas quartiers. Apercevant au loin un vendeur de sandwich, elle y fit une halte rapide, tapotant son menton avec l’index et le majeure, pensive :

« Dis-moi Dead, tu veux à nouveau un sandwich à l’étouffé ou ça ira ? »

Le vendeur les regarda d’un air incrédule, essayant de comprendre la subtilité de la question de la Terranide. Finalement, un bruit provenant des tréfonds des bas-fonds éclata au cœur de la nuit. Plus de temps pour l’achat du sandwich, il fallait agir ! Sauver cette pauvre petite âme en détresse ! Et donner une réputation au nouveau héros de Nexus ! Oui, un grand programme en perspective. La Terranide releva les oreilles, les agitant légèrement, cherchant la source du bruit avant d’indiquer une direction.

« Par-là ! »

Ruelle à gauche, ruelle à droite, et ainsi de suite jusqu’à arriver enfin jusqu’au lieu du harcèlement sexuel. Un elfe blond en tenue légère était en train de se faire maintenir les poignets derrière son dos par un homme brun portant une longue barbe tandis que son compagnon tripotait les seins de l’être immortelle. Lui n’était qu’un homme aux cheveux court noir, rasé de près. En somme, des adversaires que très peu redoutable.  Shad se retourna vers Deadpool, avant de s’écarter doucement, s’inclinant tout en ouvrant le passage avec ses bras, présentant la scène avec les mains.


« Après toi, très cher héros. »


Et cette fois, aucune chance que les deux malotrus partent en courant. Derrière le dos se trouvait le mur d’une impasse. S’ils tentaient de s’enfuir, ils devront passer sur le mercenaire et la Louve et aucun des deux n’avait pour projet d’en laisser filer un.

[hrp : Oui bon la description des deux mecs est à chier, mais on s'en fou, ce osnt que des pnj ephémères D : ]




The Merc

E.S.P.er

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 25 mars 31, 2014, 09:54:13 pm

La louve en rajouta en disant qu'elle n'allait pas me faire chier avec ça. Bien évidemment, chers lecteurs, je ne pus m'empêcher de rire un petit coup pour des raisons évidentes. Vous connaissez à me connaître un peu, non ? Vous savez que je ne suis pas vraiment un public difficile avec l'humour, bien que le mien soit toujours délicat et raffiné. Bref, ce fut la franche rigolade...

- Faire chier alors qu'on n'arrête pas de parler de digestion ! Ah ah ah ! Non, je plaisante. C'est plutôt nul, en fait.

Grâce à mes arguments imparables (ceux qui pensent que je m'étais juste contenté de lourdement insister peuvent aller s'enfoncer un saucisson où je pense), la louve changea d'avis et accepta quelques morts dans le camp des vilains. Par principe, elle me demanda quand même d'éviter de tuer, sans doute parce que c'était assez salissant, en plus d'être moralement limite.

Je lui répondis en prenant une voix nasillarde, comme un enfant.

- Oui, maman, j'éviterai de tuer les vilains méchants messieurs, promis !

Nous passâmes près d'un vendeur de sandwich et mon amie en profita pour sortir une blague qui me fit de nouveau rire.

- Ah ah ah, sandwich à l'étouffée... Attends, minute... Eh, mais c'est ma blague ! Voleuse !

Non mais... Oser me faire rire avec mes propres blagues ! Quel manque d'originalité de sa part... Puis elle avait encore faim alors que l'on venait de s'engloutir deux chimichangas chacun ? Elle était à demi-louve ou à demi-gloutonne ? C'était quand même une drôle d'idée alors que nous voulions juste cogner sur quelques méchants afin de passer pour des types respectables...

D'ailleurs, un bruit déchira la nuit, signalant notre premier sauvetage. Nous nous y précipitâmes donc naturellement. Deux sales types étaient en train d'agresser sexuellement une... Une Elfe ? Ah, parce que les maids et les femmes-louves, ce n'était pas déjà assez ? Après les otakus, il fallait en plus combler les geeks avec stuff de Fantasy comme les Elfes et les dragons ? C'était quoi la prochaine étape ? J'étais sûr que la prochaine victime allait être une Vulcaine... Non, trop semblable à une Elfe. En tout cas, la prochaine victime serait forcément issue de Star Wars ou de Star Trek pour combler les nerds de science-fiction.

En observant la scène, je ressentis une étrange sensation que je ne pouvais décrire et ne pus m'empêcher de me tenir la tête.

- Ah, mon sens du Quatrième Mur me tourneboule la tête ! Je sens que je vais avoir beaucoup de sauvetages de victimes d'agressions sexuelles dans mes histoires ! C'est sans doute déjà le cas en parallèle... Oh, c'est insupportable... Tant de femmes belles et sexy à sauver en sachant qu'elles m'accorderont de temps à autre leurs faveurs pour me remercier... C'est si horrible !

En même temps, on est sur un forum hentai et le sexe y occupe une place très importante. Il ne faut donc pas s'étonner si on doit passer notre temps à sauver des demoiselles en détresse des griffes d'ignobles violeurs et peloteurs en tout genre. Et dois-je rappeler que l'on n'est pas Spider-Man et qu'une telle chose comme un "sens du Quatrième Mur" n'existe pas ?
Toujours à me pourrir mes délires, hein ? Voix rabat-joie de service !


Comme ma voix intérieure m'avait cassé mon délire, je cessai de jouer la comédie. La louve m'invita à agir. Je m'approchai donc lentement, en observant les trois protagonistes.

- Excusez-moi, mes bons messieurs, mais pourriez-vous lâcher cette gentille demoiselle ?
- Casse-toi !, me dit l'homme qui tenait les mains de la pauvre elfe.
- Vous êtes sûr ? Je trouve que vous vous y prenez très mal et qu'elle mérite mieux que ça.
- Tire-toi ou on te bute !, me dit le second méchant cliché, qui pelotait la pauvre jeune femme.
- Bon, d'accord... Excusez-moi, messieurs, je ne cherchais pas d'histoires !

Je m'éloignai donc en laissant ces deux hommes s'éclater tranquillement avec leur victime du moment.

Non, je plaisante ! Je reculai juste un peu pour être bien derrière le peloteur et envoyai mon pied droit dans ses valseuses. La solidarité masculine exigeait généralement d'éviter cette zone, mais comme on parlait de dangereux pervers, je pouvais me le permettre. L'homme poussa un grognement et se tordit de douleur, agenouillé sur le sol. Je n'avais pas été tendre.

L'autre homme lâcha l'Elfe et dégaina son arme. Les deux hommes étaient à présent bien en colère... Le combat s'annonçait bien fun !

Shad Hoshisora

Terranide

  • -
  • Messages: 4447


  • FicheChalant

    Description
    A un putain de réseau social.

Re : Pull ! [The Merc]

Réponse 26 avril 01, 2014, 06:52:54 pm

Face à la réaction de Deadpool sur le fait que la Lupine avait piqué sa blague du sandwich à l’étouffée,  Shad avait simplement sourie, dévoilant sa dentition plus proche des crocs que de simples dents. Oui c’était là un sourire amusé, cynique, narquois. Mais l’appel de la justice ne s’était pas fait attendre non plus !  Un cri de détresse retentit et nos deux héros filèrent vers le lieu du crime où une elfe était sauvagement agressée par deux hommes d’un gabarit des plus normal. De simples hommes en sommes.   La Louve laissa Deadpool ouvrir la dance.

Ce dernier ne se pria pas pour entamer les hostilités. Tout en l’observant, cachée dans l’ombre, la Terranide se demanda comment elle, elle pourrait agir. Après tout, le mercenaire porté un masque qui lui permettait de passer inaperçu, de rester incognito, même si ce dernier était également là pour cacher les ravages de sa maladie. Mais la lycane qu’avait-elle ? Rien, rien pour rester dans l’anonymat et si c’était pour s’attirer des ennuis, elle préférait éviter de dévoiler son visage au grand jour. Alors que faire ? Rester en retrait, observer les combats et emmener le sauveur de ces dames vers une nouvelle victime à sauver à chaque fois ? Non, l’objectif était bien de s’occuper des malotrus à deux.

Alors que faire ? La scène du combat continuait à se dérouler. Un des hommes étaient à terre, tenant de ses mains son service trois pièces douloureusement atteint. Tandis que son compagnon avait lâché l’elfe et sortie un couteau d’une vingtaine de centimètres. La  victime s’était rapidement  accolée contre un  mur, repliant ses genoux contre elle, tremblante, des larmes coulant le long de ses yeux. En d’autres termes, elle était en état de crise, de stress. Quoi de plus normal après s’être presque violée dans une ruelle sombre ? Enfin, se promener dans de tels quartiers quand on ne savait pas se défendre était aussi illogique que de sauter d’un hélicoptère sans parachute : L’effet était grisant mais l’atterrissage était fort douloureux.

L’homme à l’arme blanche, hurla, brandissant son couteau en l’air tout en courant vers Deadpool dans l’objectif de lui asséner un coup mortel. Cependant, il n’était pas difficile de prévoir ses assauts et de les éviter sans se fatiguer. L’homme courait, bras tendu et tentait de plonger son arme dans le corps du masqué quand il arrivait à sa portée, se faisant à chaque fois emporté par son élan, trébuchant sur quelques pas. Avant de vite se retourner et de recommencer dans des cris proches de barbares, vous savez les cris où seule une note était tenue ?   Ses assauts continuèrent ainsi un petit moment. A vrai dire, le méchant petit violeur se fatiguait lui-même, trop énervé pour remarquer sa couardise.

L’autre homme quant à lui commença à reprendre ses esprits et se releva, observant la scène tout en faisant un pas en arrière. Il n’était pas aussi courageux que son compère et commençait à doucement s’éclipser avant de s’arrêter subitement, tremblant. Face à lui, la Terranide avait revêtu une apparence plus animale, arborant une forme d’une grosse louve tricolore : noire, bleue et un peu de blanc. La gueule du monstre arrivait face au visage de l'’humain et ce dernier pouvait voir les  crocs d’un blanc étincelant le menacer.

Oh elle n’attaqua pas.   La louve se contenta de bloquer l’accès à la seule sortie que pouvait emprunter le complice du viol prématurément arrêté. A chaque fois qu’il faisait un pas sur le côté, l’animal le suivait, son regard  bleuté dardait dans celui de l’incongru.  La Louve émit un grognement pour signaler à Deadpool qu’un de leur adversaire tentait de se faire la malle. Puis, après, il sera fort possible qu’elle gardera cette forme pour se déplacer, peut-être même prendra t’elle Deadpool sur son dos. Elle en était tout à fait capable et cela permettrait de vite rejoindre le nouveau lieu d’agression sexuel. Car oui, dans les bas-fonds, les tentatives de viols étaient monnaies courantes et le masqué rouge et noir aura tout le loisir de sauver de pauvres jouvencelles en détresses.
« Modifié: avril 01, 2014, 06:59:07 pm par Shad Hoshisora »


Répondre
Tags :