Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Voir les derniers messages - Atsuko Ota

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Voir les derniers messages

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Atsuko Ota

Pages: [1]
1
Le coin du chalant / Les trames d’une princesse perverse
« le: mardi 13 juillet 2021, 06:42:38 »
Bonjour, bonsoir :3
Voici une petite liste de trames que je propose pour ma perso x3

Trames renouvelables

1 – CamGirl (Bisexuel)
Entre deux lectures de cours, Atsuko joue avec son corps devant ses viewers. Parfois elle se fait seulement du bien, parfois elle teste de nouveaux jouets. Il lui arrive même d’être en écran partagé avec d’autres CamGirl.
Vous êtes un viewer nouveau ou régulier, en live ou en salon privé…

2 – Excursion Exhibitionniste (Bisexuel)
Lorsque la nuit tombe, Atsuko part en promenade en ville sans rien sur elle, profiter du vent frais et du regard des quelques personnes croisées sur son corps nu. Elle peut faire ainsi toutes sortes de rencontres, des plus câlines aux plus sauvages.
A quoi ressemblera celle qu’elle fera avec vous ?

3 – Night-club (Bisexuel)
Il arrive parfois qu’Atsuko s’amuse au club de son grand-père Iki, pour se faire prendre sur la piste de danse, sur une table au bar ou dans un box plus intime.
Et ce soir, c’est avec vous qu’elle passera du temps.

Trames uniques:

4 – Malandrin (Bisexuel)
Vous êtes un cambrioleur ou tout autre type de malfaiteur et avez des vues depuis un moment sur la résidence où vie Atsuko. Toutefois, il y’a assez peu d’objets de valeur au final, hormis peut être la jeune fille elle même.
Vous-contenterez vous d’une simple rançon, ou bien jouerez-vous un peu avec la marchandise avant de réfléchir à quoi en faire ?

5 – Pyjama partie (Lesbienne)
Comme Atsuko ne va pas aux lycée, ses amies sont surtout ses collègues CamGirl. Ce soir là, la jeune fille a décidée d’inviter à dormir chez elle une ou plusieurs d’entre elles et vous en faite partie. Il va sans dire que ce sera surtout une soirée orgie.

Trames personnalisées:
Pour des idées plus personnelles, ma boîte à Mp est ouverte !

2
Prélude / Re : Atsuko, Richement perverse [Keiralidée]
« le: mardi 13 juillet 2021, 06:41:39 »
Merci :3

3
Prélude / Re : Atsuko, Richement perverse
« le: vendredi 09 juillet 2021, 13:04:26 »
Merci éwè

4
Prélude / Atsuko, Richement perverse [Keiralidée]
« le: vendredi 09 juillet 2021, 09:37:07 »
Identité: Atsuko Neila Ota
Âge: 16 ans
Sexe: Féminin
Race: Humaine
Sexualité: Bisexuelle

Physique:
Bien qu’étant née à Seikusu, la jeune japonaise possède un teint de peau naturellement plus sombre que la plupart de ses concitoyennes. La raison à cela est principalement due à ses origines maternelles Proche-Orientales. Ainsi, si son père est du pays, sa mère elle, est du Qatar. C’est aussi d’elle que lui vient ses magnifiques yeux verts bouteille, encadrés par une longue et lisse chevelure châtain foncé, ou encore sa généreuse poitrine aux mamelons roses et proéminents, son petit cul rebondit ou son intimité charnue. En fait, seuls ses traits et son mètre soixante sont typiquement japonais.

Vestimentairement, Atsuko devrait porter des tenues correspondant à son statut social, soit aisé au Japon et princier au Qatar. Et c’est ce qu’elle porte en présence de ses parents et du reste de sa famille en général, mais comme ces derniers sont souvent en voyages d’affaire ou politique et sont finalement peu présents, la jeune fille préfère rester au naturel. Il lui arrive toutefois de porter seulement ses bijoux de princesse Qatarienne, pour le plaisir: une tiare, un collier surchargé, des bracelets aux bras et aux jambes, une ribambelle aux hanches et un piercing au nombril, le tout d’or et de turquoises.

Caractère:
Du fait qu’elle soit née d’un père issu d’une famille ancienne Japonaise et d’une mère, fille d’un prince du Qatar, Atsuko a toujours été une fille un peu soumise face à l’autorité masculine, que ce soit son grand père paternel ou maternelle, qui ont chacun abusé du corps de la jeune fille à leur manière. Cela s’en ressent grandement sur son caractère aujourd’hui. En effet, Atsuko ne se voit nullement faire de grandes études dans quelques domaines que ce soit, et ce malgré une étonnante facilité d’apprentissage. Au contraire, elle ne se projette pas plus loin que se faire prendre par des hommes le reste de sa vie.

Cela pourrait rester du fatalisme, si la belle n’y prenait pas du plaisir. En effet, à force d’être éduquée ainsi par ses grands-pères, elle a fini par adorer le sexe, développant même une très forte addiction pour cela. Mais malgré le fait qu’elle aime se faire labourer par tout les trous par de grosses queues juteuses et énergiques (elle aime aussi jouer avec d'autres filles), son éducation familiale fait qu’elle reste relativement soumise et taciturne, ne dévoilant pas ses émotions facilement et restant silencieuse la plupart du temps.

Récemment, elle a même commencée à pratiquer de l’exhibitionnisme, que ce soit sur l’ordinateur ou directement dans la rue, car il faut bien l’admettre, Atsuko a soif de nouvelles rencontres sexuelles…

Histoire:
Comme dit précédemment, Atsuko est née sur le territoire japonais, à Seikusu, d’un père issu d’une ancienne et puissante famille du pays et d’une mère Qatarienne, dont la famille princière investie dans le monde entier. Ces derniers ce sont d’ailleurs rencontrés à un gala organisé par l’une des deux familles et auquel l’autre était invité. Il n’en est toutefois ressortit qu’un mariage arrangé pour rapprocher les deux familles et le couple n’agit que dans l’intérêt de ces dernières, sans ressentir véritablement d’amour l’un pour l’autre.

En cela, leur fille unique n’existe que dans cet état d’esprit, ayant confié son éducation à des nourrices et des précepteurs, avant qu’elle soit suffisamment autonome pour pouvoir se débrouiller seule. Le seul intérêt qu’ils ont véritablement porté sur elle, ce fut pour ses résultats scolaires exceptionnels et sa capacité de mémorisation. De là, le deal fut des plus simple: elle pouvait faire ce qui lui plaisait, tant que ses notes restaient élevées. Mais c’était sans compter sur l’intervention de ses grands-pères.

Son grand père maternel souhaitait en effet la voir régulièrement, officiellement pour prendre des nouvelles et passer du temps physiquement avec sa petite fille, qui mine de rien restait une princesse du Qatar. Officieusement, il l’éduquait comme une des courtisanes de son harem: nue et couverte de bijoux à sucer lascivement des hommes auprès d’autres jeunes filles, où se faisant culbuter entre quelques coussins sur la terrasse du palais.
Son grand père paternel lui, l’éduquait comme une pute d’un de ses clubs privés, à se trémousser à une barre de pôle danse dans son plus simple appareil et se faire démonter par des ivrognes contre le bar.

Dans tout les cas, la petite princesse Qatar-Japonaise subit de telles humiliations, publiques comme privées, qu’elle finit par y prendre goût et en redemander, car tellement plus plaisant que le carcan de soie dans lequel le reste de sa famille était enfermé. Mais Atsuko rêve d’autres choses. Après tout, sa ville natale est réputée pour les phénomènes paranormaux qui s’y passe et avec sa perversité croissante, a eu l’idée de se lancer dans l’exhibitionnisme.

Ainsi, elle consacre ses après midi en camgirl sur des sites porno, en portant ses bijoux de princesse du Qatar, pour son plaisir et celui de ses viewers et, la nuit, sort de chez elle entièrement nue en espérant des rencontres plaisantes et intéressantes. De temps à autre, elle jette un coup d’œil à ses cours et passe les tests du lycée local pour donner le change à ses parents, ou passe un peu de temps avec les membres de sa famille, quand ces derniers reviennent de leurs voyages…

Autre:
Atsuko n’est qu’une simple humaine, elle n’a pas de pouvoirs exceptionnels ou d’origines paranormales. Elle possède toutefois une grande capacité de mémorisation. Il lui suffit en effet de lire ou écouter quelque chose une seule fois en se concentrant un peu pour le retenir toute sa vie. Elle rêve aussi de jeunesse éternelle, pas pour la gloire, la fortune ou le pouvoir, mais juste pour continuer de se faire sauter énergiquement, pour l'éternité.

Comment avez-vous connu le forum ?
Une ancienne de retour :D

Pages: [1]