Le Grand Jeu - Forum RPG Hentai

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des œuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible.
Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans.

En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Vous acceptez également le traitement automatisé de données et mentions légales de notre hébergeur.

Voir les derniers messages - Eliott Syler

Nos partenaires :

Planete Sonic Reose Hybride Yuri-Academia L'Empire d'Argos Astrya Hybride Industry Iles Mystérieuses THIRDS Petites indécences entre amis
Inscrivez-vous

Voir les derniers messages

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - Eliott Syler

Pages: [1]
1
- Ok les gars, voilà la poule qui arrive droit devant moi. Je sens qu'on va carrément bien s'amuser avec elle. Ouuuuuais.

J'appelle mon nouveau pote Huang, pour lui dire que j'ai en vue la prof qui quitte le bahut. Le plan était tout con, mais grâce à moi, il allait fonctionner carrément d'enfer. Le truc qu'il fallait faire, c'était que je l'attire en l'endormant sur une connerie à lui raconter, pour la faire venir avec moi dans un immeuble où attendent Huang et ses potes. De là, on la capture et on la baise dans la cave. Pour résumer la situation, J'ai récemment rencontré Huang en entendant une histoire sur lui à propos d'une baston où il aurait foutu une batte dans le cul du capitaine du club de baseball, dans lequel il est. Ca s'est passé dans un lieu de stockage et il a frappé en plus la meuf du gars et même son pote qui n'a rien compris. En soit c'était pas seulement que la baston qui m'a faite rire, mais ce qu'il leur avait tout simplement fait. Comme je n'ai pas encore trouvé assez de vrais bons potes dignes de ce nom par ici, pour faire tous les bons sales coups que j'aimerais, je suis allé tout simplement le voir en personne. J'ai alors vu le mec et c'est là que j'ai directement compris que ça pourrait fonctionner entre-nous. Je lui ai expliqué vite fait ce que je savais faire et que j'adorais m'en prendre comme lui à des plus faibles. A persécuter les nuls qui ne valent rien et aussi à chercher à baiser des bonnes salopes. Il avait déjà une petite bande, mais nous avons réussis à vite nous mettre d'accord. Chacun avait vraiment de quoi rapporter quelque chose à l'autre et tout ça en s'amusant sur le dos des autres. Donc tout le monde y gagne dans l'histoire, sauf et bien... les perdants d'en face. Encore que ça dépend si on parle de toutes ces nymphos qui adorent se faire baiser, comme cette prof qui ne va surement pas résister à ce qui l'attend. Shael, la prof de philo, qui est arrivée ici tout récemment. Une bonasse de première, que j'ai vu directement arriver avec sa bonne petite tête de salope. J'ai évidemment voulu la baiser dès la toute première heure de cours. Mais il n'a pas fallut attendre longtemps, pour que mon désir de réalise plus vite que prévu, grâce à Huang qui m'a appelé le jour même. Bien qu'on ne soit pas dans la même classe, il a eu l'idée géniale de vouloir directement la mettre au pas et lui expliquer les règles, en prenant l'excuse qu'il n'avait pas aimé sa façon qu'elle a eu de lui parler. Donc en résumé, on a mit très vite un plan en place contre elle, pour punir cette petite prof insolente et qui doit mouiller comme elle en peut plus, en voyant tous ses élèves la mater. Quand la belle salope avec ses cheveux de rousse commence à partir sans m'avoir vu, je commence ensuite à marcher derrière elle. Après deux petits carrefours de rien du tout, je fais semblant de pleurer en me rapprochant d'elle.

- Snif. Madame Shael? Snif. Il faut que je vous parle. On veut me faire du mal... J'ai peur!

D'abord surprise, elle me pose ses questions idiotes et bateaux, dans le genre sur qui me veut du mal et quels sont mes problèmes. C'était pas mal. Elle mordait déjà lentement à l'hameçon.

- Ecoutez... Pas ici. J'ai besoin de vous parler, mais je ne veux pas qu'on me voit ici avec vous en plus. Je... Je pourrais vous mettre en danger. Est-ce... Est-ce que vous voulez bien qu'on s'en aille vite d'ici? Je vous dirais tout ensuite. Mais pas ici. Ils... Ils... Je sens qu'il arrivent!... Oh non...

Bien qu'elle semble un peu perdue, elle marche tellement bien dans la combine, qu'elle comprend vite le sois-disant danger dans lequel je suis. Elle accepte donc de me suivre, sans poser plus de questions. Nous commençons donc rapidement à courir et j'ai si bien réussit mon coup avec mon éternelle apparence trompeuse, qu'elle me suit aveuglément comme un bon toutou, avec ma main dans la sienne. Brave fille.

- Vite! Vite!Il ne faut pas perdre de temps!

Tout en la manipulant pour qu'elle me suive le plus longtemps possible, nous finissons par ralentir, alors que nous arrivons déjà doucement vers le fameux quartier de la Toussaint, là où Huang et les autres nous attendent. Je continue de faire exprès de gagner le plus possible encore du temps, en prétextant avoir besoin de récupérer mon souffle, tout essayant de la forcer à ne pas s'arrêter.

- C'est bon... Je suis bientôt chez-moi. Je me sentirais en sécurité après...

Comme je sentais qu'elle voulait commencer à ralentir, j'essayais de la convaincre encore par les sentiments. Et à moins qu'elle soit idiote ou carrément très intelligente, elle marche à fond et s'imagine que j'ai besoin d'une protection rapprochée en urgence. Que je ne devais pas être seul, jusqu'à ce que nous arrivions. Pour ne pas éveiller ses doutes, je commence à lui raconter une histoire à dormir debout. Un truc dans le genre où je serais persécuté et que parmi mes persécuteur, l'un d'eux voudrait soi-disant me faire la peau, parce que je l'aurais vu accidentellement dealer sa came avec quelqu'un qui ne voulait pas être reconnu. Bien sûr elle me sort le coup d'appeler la police et compagnie. Sauf que le temps que j'explique toute l'histoire que j'invente du début à la fin, elle ne se voit pas arriver au pied de l'immeuble où attendent cachés les autres.

- Ah! Merci madame Shael. Je crois que je suis enfin arrivé chez-moi, grâce à vous!

Je finis tout juste de lui parler, que Huang et ses potes se montrent. Mais j'aimais tellement me prendre au jeu, que je continue juste un instant, histoire de m'amuser avant qu'on aille la baiser sauvagement dans la cave, juste en-dessous.

- Oh non! Ils m'ont suivit! Quelle horreur! Au secours! Je suis foutu!

Tout en faisant semblant d'être terrorisé, je me cache derrière le dos de la prof qui finalement garde plutôt assez bien son calme, malgré que ça sentait qu'elle avait peur aussi. Quand ils commencent à s'approcher d'elle, je la pousse en plein sur Huang. La stupide prof ne voit rien venir et la voilà maintenant prise au piège.

- Et une prof qui va terminer dans la cave pour se prendre des bites, une! Ahahahaha!

2
Le coin du chalant / Dangerous trap
« le: mercredi 13 avril 2022, 21:55:27 »
Bienvenue sur mon chalant. Je recherche principalement du hentai cru ou du viol, avec des personnages de sexe masculin, féminin ou mixte, dans tous les genres et de tous les âges. Si vous êtes intéressés, vous pouvez m'envoyer un message en privé ou venir me voir sur le Discord, au nom de "Reven".

Je serais aussi intéressé par un lien avec un joueur qui jouerait le rôle de la propre mère d'Eliott, dans le but d'avoir des rapports incestueux. Le lien serait principalement sexuel car aucun des deux ne s'apprécient vraiment. Eliott chercherait plus à l'humilier et à jouer avec elle, bien qu'elle puisse tout à fait aimer ça aussi.

Les Rps

Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Chapitre 1 : Une poupée qui tombe en morceaux [Lucy Trend] [Hentai] [Gore] [Viol] [Violence physique]
Eliott qui est partit avec quelques gadgets, remarque une femme qui se tient nue et sans tabous devant la fenêtre de chez elle, alors que la nuit est tombée. Le garçon pervers entre en faisant sauter la serrure et décide de l'agresser sans sommation, en la menaçant. Mais la situation va très vite déraper et prendre une tournure qui sera la fois violente et inattendue.

Chapitre 2 : Ma prof dans la cave [Huang Jinyu] [Shael] [Hentai] [Viol]
Shael qui quitte l'établissement scolaire où elle commence tout juste à enseigner, rencontre une jeune fille en détresse en cours de chemin. Tandis qu'elle la suit, elle finit par lui expliquer ses soucis, avant de finir par arriver aux pieds d'un immeuble peu engageant dans les quartiers de la Toussaint. Malheureusement, Shael apprend à ses dépends qu'elle vient de tomber dans un piège odieusement manigancé quelques heures plus tôt, entre celui qui se faisait passer pour une jeune fille en détresse et ses amis qui se révèlent soudainement à elle. Elle va se retrouver entrainée dans une cave où elle y subira un viol multiple, histoire de bien comprendre qu'elle ne doit pas contrarier le chef de cette bande comme elle l'a fait durant ses heures de cours, à peine quelques heures plus tôt.

Chapitre 3 : Une sortie souillée [Enothis] [Hentai] [Viol]
Pour sa seconde journée de voyage scolaire à Oruga-Samu, Eliott part visiter un temple avec une partie de son groupe. Durant celle-ci, ce dernier finit de plus en plus par se diluer, au point que Eliott se retrouve à se balader dans des couloirs silencieux. C'est alors qu'il repère sa prochaine victime, une fille de son école qui se retrouve en train de prier devant une grande statue de l'une des nombreuses salles. Nul doute que le garçon compte bien lui exaucer ses prières à sa propre manière.

Idées de lieux pour rp

A défaut de proposer des contextes pré-construits, que l'on peut facilement trouver en discutant et ayant déjà mis un aperçu de mes préférences de rp, j'établis ci-dessous une liste de lieux, parmi lesquels vous auriez des chances à un minimum raisonnables, de pouvoir établir une rencontre avec Eliott. Tous les détails sont disponibles, dans le spoiler.

Spoiler (cliquer pour montrer/cacher)

Mise à jour le 04/07/2022

3
Le quartier de la Toussaint / Une poupée qui tombe en morceaux [Lucy Trend]
« le: jeudi 22 juillet 2021, 18:36:20 »
Après avoir finis de faire l'inventaire essentiel, pour commencer à me faire une petite chasse dans cette nouvelle ville bien décadente à mort, je fais un inventaire de mes différents gadgets et de mes objets de survie. Ce soir, je compte d'ailleurs bien m'amuser. J'ai envie de trouver une bonne tête de con, sur laquelle je vais pouvoir me défouler un peu. Tuer le temps pour mon seul plaisir de m'amuser. Voilà ce que j'aime.

C'est donc tout équipé, que je sors du garage de mon père, avec ma tenue bleue habituelle. Ouais c'est carrément celle qui en jette et qui attrape tellement facilement tous les enculés ou les sales petites chiennes en chaleur, que je défonce avec ma bite. Mais bref dans tous les cas, partir en chasse ne veut pas dire ne pas bien s'habiller. J'arpente donc rapidement les rues sombres, en quête de quelqu'un. Jusqu'à ce que je finisse par arriver dans un quartier vraiment glauque et bien chelou comme il faut, avant de repérer clairement la victime idéale.

- Oh putain! Oh la salope!

Elle était là! Juste derrière ses fenêtre éclairées! Une grosse salope qui se ballade à poil chez elle tranquillement! Les seins et la chatte à l'air, dans l'attente que le premier mec qui passe, vienne la baiser direct par tous les trous!

- Ok! Toi ma belle dans moins de dix minutes, je t'enfonce ma bite dans ta chatte de pute, qui doit bien sentir la mouille! Je vais te baiser à mort et tu vas me supplier que je t'en remette encore! Salope!

Le sourire en coin, avec déjà une bonne vibration dans la queue rien qu'à imaginer la prendre et la faire crier pendant toute la nuit, j'avance dans le hall de son immeuble où j'ai repéré la trainée. Devant moi, il y a une porte bien insignifiante, qui ne résistera même pas deux secondes à mes joujous trop géniaux. Je dépose donc mon sac au sol et j'en sors une petite perceuse bien pratique. Je choisis ensuite une mèche appropriée à cette serrure bas de gamme, avant de la placer sur ma perceuse magique! Lorsque j'appuie sur le bouton, je regarde le bout vibrer et tourner avec amusement, avant de vite la faire rentrer à l'intérieur. Exactement comme avec mon pieux qui s'enfoncera en elle, la mèche finit par détruire cette serrure inutile, en quelques secondes seulement.

- Et blang! Hahaha! Quelle classe ce truc là, quand même! Ca c'est ce que j'appelle l'outil idéal, pour rentrer chez les petites allumeuse de son genre!

Je rentre ensuite à l'intérieur et je monte à l'étage où j'avais repéré la nympho. Arrivé dans le couloir, je m'équipe de mon détecteur de présence augmentée. Il s'agit d'une paire de lunettes vertes, qui me permet autant de voir dans le noir, que de repérer la présence de n'importe qui derrière un mur. Les contours ne sont pas toujours parfaits, mais c'était bien assez pour que j'arrive sans problèmes à deviner où se trouvait la catin, que j'allais baiser ce soir comme un dingue.

- Ah! Parfait! Te voilà, ma suceuse de bites!

Après l'avoir bien détectée, je m'approche de sa porte, déjà prêt à réutiliser ma perceuse géniale. J'adapte une nouvelle mèche que je place méthodiquement au bout, avant de la faire tourner en appuyant sur le bouton et de l'insérer dans le système bancal. Il se produit le même exactement bruit qu'en bas, avec la serrure qui pète en à peine deux secondes. Et comme lorsque je rentre chez-moi, je pousse la porte de l'appartement de ma grosse cochonne, pour voir le couloir. Alertée par le bruit que j'ai fais, je la vois arriver vers moi. Bien toute à poil, la catin de mes bijoux de famille s'arrête, en me regardant avec surprise.

- Salut ma pute! C'est ici qu'on peut venir te baiser gratos?

Avec un grand sourire, je me rapproche d'elle et je plaque directement mes mains sur ses deux beaux gros nichons. Lorsque je les enserre bien fort, la catin me donne directement une trique d'enfer! Elle avait vraiment l'air bien foutue celle là, avec ses cheveux oranges.

- Tu sais que t'es sacrément bonne? Je t'ai vu en bas, quand t'étais en train de bouger ton joli petit cul derrière la vitre. Alors comme j'ai cru comprendre que t'étais pas en train de baiser, je suis donc venu. J'ai bien fait non?

Tout en pressant bien fort ses seins, je vois d'étranges cicatrices qu'elle a au niveau des bras et des jambes. C'était comme si on lui avait coupé ses membres, avant de les avoir recollés. Ca avait l'air quand même bien pourri!

- Beurk c'est dégueulasse! C'est quoi ces cicatrices de merdes, que tu as sur toi? Heureusement que t'es bien foutue à côté...

Je retire une de mes mains sur ses nibards pour toucher sa chatte à bites, qui doit déjà bien mouiller pour moi.

4
Prélude / Apparences trompeuses [Vanéalidé !]
« le: lundi 05 juillet 2021, 23:41:49 »
Identité : Eliott Syler
Âge : 15 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Sexualité : Bisexuel

Physique :

Physique efféminé avec ses cheveux longs à la couleur bleu ciel. Regard jaune doré à la fois intense et presque angélique, Eliott est une belle gueule facilement souriante, sous ses apparences trompeuses en tout genres. En société comme en privé, il s'habillera toujours en fille, avec une nette préférence pour la couleur bleue foncée. Portant généralement un beau ruban encore plus bleu que sa chevelure, avec une robe courte, toute aussi marquée vers la teinte nuit sombre. Une paire de collants blancs et enfin, des petites chaussures qui relèvent l'ensemble avec tout autant de finesse. Lorsqu'il fait frais, il peut rajouter à sa touche, une jolie petite veste à bouton dorés, ainsi que des robes légèrement plus longues, mais qui laisseront toujours apparaitre ses belles jambes fines. Niveau constitution, Eliott qui mesure 1m64 avec ses 48 petits kilos, est un véritable poids plume. Gracieux, visage innocent mais qui n'a rien de tel dans la réalité, le garçon est encore plus avantagé grâce à son physique à la fois féminin et avenant, auquel il associe des manières qui lui vont parfaitement bien, mais dont il vaudra mieux grandement se méfier.

Caractère :

1_ Qualités et Défauts :

Rusé - Opportun - Prévoyant - Créatif - Acharné

Immature - Provocant - Comédien - Pervers - Malveillant

2_ Détails :

La chose que l'on retiendra presque toujours d'Eliott après avoir l'avoir croisé, est qu'il ne faut pas se fier à ses apparences totalement trompeuses. Bien qu'il ait l'allure d'une parfaite gentille jeune fille, il se sert justement de cet atout pour jouer, manipuler ou piéger ses victimes en leur faisant du mal, à travers toutes sortes de petits jeux souvent douteux ou malsains. Très immature, le gamin qu'il est adore jouer la comédie en utilisant tout un tas de petites manières bien provocantes et adaptées à son physique, qui le sied étonnamment bien. Malicieux au genre très enjoué. Qu'il soit énervant ou envoutant derrière sa fourberie et sa cruauté, le petit pervers qu'il est n'est certainement pas non plus du genre à contenir sa forte libido qu'il éprouve pour le sexe. Qu'il s'agisse de violer. De séduire pour mieux tromper ensuite ou pour tout simplement persécuter les faibles, Eliott vit surtout pour s'amuser aux frais des autres, sans se soucier d'aucune règle et d'aucune conséquence. Et tout cela généralement à travers une sorte de comédie noire derrière ses manières de faire, que lui seul comprendra vraiment.

Cependant, le sale petit gamin pervers, vicieux et très théâtral, a aussi hérité de qualités qui le rendent encore plus dangereux et sournois qu'il n'est déjà. Remplis de surprises, Eliott est aussi un véritable bricoleur et ingénieur né. Il possède sur lui tout un tas de gadgets qu'il maitrise et fabrique sur le bout des doigts, pour pouvoir encore plus facilement nuire à ses victimes. Cela va de la simple mauvaise blague, à des objets qui peuvent devenir de véritables armes. Très prévoyant pour suffisamment anticiper les imprévus. Opportun pour tirer avantage d'une situation qui ira dans son sens, surtout si elle nuit à autrui. Ce drôle de petit génie, doté d'une intelligence égale à sa sournoiserie, aime aller jusqu'au bout de la réalisation de tous ses objectifs, qu'ils soient créatifs, expérimentaux ou malsains jusqu'au dernier degrés. Il sait très vite réagir à des situations et s'adapte facilement au contexte de celle-ci.

Histoire :

Fils d'un ingénieur et d'une mère futile, qui n'a épousé son mari que pour avoir le prestige et l'argent, Eliott grandit avec sa soeur dans la banlieue aisée de Los Angeles, aux Etats-Unis. Dès la naissance, il se montre déjà assez dominant. Râleur, capricieux, le petit qui finit par grandir rapidement, semble pourtant vite s'attacher à son père, la seule personne qu'il estimera vraiment durant toute sa vie. A l'école, il s'amuse déjà à persécuter ses camarades dès son plus jeune âge, qu'il mate à chaque fois sans difficultés soit à travers la violence ou déjà la fourberie. Mais Eliott qui ne semble faire preuve d'aucun investissement pour l'école, développe très vite un intérêt pour ce que fait son père. Petit bricoleur en herbe lorsqu'il traverse ses moments de calme, son père lui achète des premiers kits adaptés pour les enfants, que Eliott monte et termine en un temps record. C'est ainsi que tandis qu'il reçoit de nouveaux kits de plus en plus élaborés, qu'il finit par en arriver à monter ses propres premiers petits objets.

Attirant de plus en plus la fierté de son père, au détriment d'une certaine indifférence de la part sa mère, qui ne pense qu'à dépenser leur argent par les fenêtres, ni l'un, ni l'autre, ne se préoccupe vraiment du comportement de plus en plus déplacé que fait preuve Eliott envers ses camarades. Parfois insolent avec les professeurs dès la primaire, le vilain petit garçon va encore plus se lâcher sur les autres, une fois qu'il entre au collège. Provocant, moqueur, persécuteur, Elliot continue de devenir un petit voyou qui ressemble beaucoup à un diablotin dans le genre, tout en se trouvant des amis peu recommandables avec lesquels il parvient parfois à s'entendre.

En parallèle à ce déchainement d'hostilités gratuites, Eliott finit grâce à certains matériels que lui fournit son père, par fabriquer de vrais petits gadgets élaborés, qu'il n'hésite pas à expérimenter sur ses camarades ou même sa propre soeur. Mais son cas va encore s'aggraver, lorsque son père va gravement se blesser, après avoir testé une nouvelle invention très prometteuse. Cet accident qui le rend partiellement invalide, lui fait perdre son travail. La mère qui ne lui trouve plus rien d'intéressant après ça, finit par divorcer en le laissant sur la paille, pour aller très vite retrouver un autre homme, que Eliott va presque autant détester qu'elle.

Pratiquement privé de revoir son père, ses qualités de petit génie en herbe s'amplifient, pendant que ses défauts s'empirent encore. Tout en voulant faire honneur à son père, il augmente sa petite collection d'inventions qui devient de plus en plus surprenante, avant de se montrer toujours plus hostile à sa façon envers camarade, comme ses professeurs. Au point qu'il finit par s'amuser à violer des filles de son collège, avant de s'en prendre même directement à l'une de ses professeurs, qui préférera quitter l'établissement et garder le silence après ça. Il va en plus tester une dangereuse invention sur l'un de ses camarades, qui va en perdre la vue. Eliott va alors se faire exclure définitivement de son établissement, avant que sa mère qui n'en peux déjà plus de son insolence et de son arrogance permanente, décide de l'envoyer dans un autre collège, pour ne revenir uniquement que les weekends.

Malgré qu'il ait pu garder le lien avec son vrai père, la seule personne que Eliott semble arriver à aimer, le garçon lui fait une promesse de son plein gré, en mettant tout en oeuvre pour marcher sur ses traces. Pour Eliott, sa voie d'ingénieur était déjà toute tracée à l'avance, tellement il faisait preuve d'un certain talent et d'une curiosité permanente et sans relâche, à ce sujet. A côté, Elliot se refait de nouveaux amis encore une fois douteux, avant de retrouver l'ensemble de ses mauvaises habitudes, en martyrisant de plus belle ses nouveaux camarades. Mais Eliott, qui prend de plus en plus conscience de la confusion qu'il crée assez souvent avec son apparence efféminée et avec ses cheveux longs, décide de changer radicalement de look, lorsqu'il se retrouve en pleine crise d'identité. Manipulateur et loin d'être idiot, le garçon comprend vite les avantages qu'il peut encore plus en tirer, grâce à ce changement trompeur qui lui va comme un gant et dont il prend gout.

Lorsqu'il a 15 ans, Eliott qui est avide de découvrir des jeux parfois vraiment malsain, va aller jusqu'à violer sa propre mère pour découvrir le dernier tabou défendu et en même temps la punir pour l'avoir à la fois méprisé pendant tant d'année et abandonné son père que le garçon aime tant. Ne pouvant supporter l'acte humiliant que la mère a subit de la part de son propre fils, malgré qu'elle ait put ne pas y être totalement hermétique, elle préfère se séparer de lui et vivement l'inviter à aller retrouver son père qui est partit vivre au Japon, dans une ville voisine de celle de Seikuzu. Elliot n'hésite pas une seule seconde et il part avec tout son matériel, pour rejoindre son paternel qui tient aujourd'hui un garage, qui lui sert à réparer certains appareils parfois bien sophistiqués. Par chance, Elliot qui s'était investit à apprendre le japonais, dans l'unique but de pouvoir décortiquer les détails de certaines technologies exclusives à ce pays, finit par trouver un établissement qui possède certains moyens de pouvoir l'aider, dans ce qu'il recherche. C'est ainsi que après avoir stocké dans le garage de son père, du matériel parfois très douteux, il s'inscrit en interne et part dans le lycée Mishima, à Seikuzu. Armé de certains de ses gadgets, Eliott est déjà prêt à s'amuser dans son nouveau terrain de jeu, sans savoir que ce dernier représente déjà le lieu idéal, pour pouvoir continuer de commettre librement tous ses méfaits habituels de véritable petit prédateur sournois, à travers son apparence encore une fois éternellement trompeuse.

Autres :

- Kits à gogo : Partout où il va, Eliott aura toujours sur lui un objet d'adapté à la situation du moment, si l'envie lui en prend. Extrêmement variés, il s'arrange généralement pour que ces derniers puissent être facilement transportables, tout en prenant le moins de poids et de place possible dans ses affaires. Il possède tout un arsenal varié, qui peuvent par exemple être des objets de :

- Détections, pour pouvoir suivre et repérer quelqu'un, après lui avoir soit envoyé un produit qu'il pourra détecter par l'utilisation d'un filtre spécial. Ou directement sur son téléphone, après avoir collé un détecteur à sa cible.
- Déplacements, qui sont des chaussures qui peuvent léviter ou augmenter sa vitesse de course, grâce à son système de gravité intégré, que Letyhs a amélioré, pour pouvoir devenir encore plus efficace.
- D'enchevêtrements, grâce à une colle spéciale, tirée à l'aide d'un pistolet adapté.
- D'aveuglement provisoire, lancée à l'aide d'une puissante lumière
- D'éternuements, de gênes respiratoires, grâce à une poudre.
- D'hilarités incontrôlables ou d'autres troubles, avec l'aide de produits particuliers.
- Chocs électriques ou brûlures, en utilisant un petit bâton de métal qui fonctionne comme un taser. L'intensité peut être réglable.
- Un pistolet multi-fonctions, qui peut avoir des effets autant désagréables, que dangereux.
- Des équivalents de sextoys. Plus particulièrement des sortes de vibros, qui peuvent vibrer jusqu'à des intensités insoutenables et qui peuvent même s'accompagner par d'autres effets, la plupart du temps gênants ou douloureux.
- Un couteau de défense avec une lame à cran d'arrêt, qui peut même avoir certains effets rajoutés.

Comment avez-vous connu le forum ? Cinquième compte

Pages: [1]