banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 42 43 [44]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Les Douze Épreuves de Kiriko [Kiriko Hattori]  (Lu 30787 fois)
Kiriko Hattori
Humain(e)
-

Messages: 542


I will protect you, Sha ♥


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #645 le: Juillet 30, 2018, 02:56:40 »

Cet endroit était des plus étranges, c'était l'évidence même, elle était passée du monde des cauchemars à celui des plaisirs érotiques. C'était quand même assez rare que ses épreuves aillent dans ce sens. Quand cela arrivait, c'était quand les participantes lui tournaient autour et non l'épreuve en elle-même. Cette personne, qu'importe son nom, semblait en savoir beaucoup sur Sha comme sur elle ou ses différentes versions au fil des époques. Mais la sorcière se méfiait, qu'elle cherche à prendre son pied était une chose, qu'elle le fasse et lui donne la solution pour finir au plus vite cette épreuve, là, ça restait un tantinet louche... C'est pour cela que la sorcière cherchait à en savoir plus sur elle ou cet endroit par La même occasion si jamais elle avait l'occasion d'apprendre certaines choses qui pourraient lui être utiles dans très peu de temps. Elle se montait bien bavardes en continuant de la charmer pendant qu'elle lui expliquait des choses intéressantes.

« Il va vraiment falloir qu'on se revoit... »

Dit-elle, bien entendu en compagnie de Sha, si elle pouvait y trouver des réponses ici, autant l'y amener au plus vite, ça ne serait que bénéfique pour elle. Mais puisqu'elle demandait à ce que l'on s'occupe d'elle, Kiriko n'avait pas le choix. Sa queue était plus que bien dresser donc autant faire en sorte de se détendre un peu pour que la fin de l'épreuve soit plus simple pour elle, qu'elle soit moins déconcentrer par tout le reste. Si la récompense était une aide pour finir cette épreuve et amener Sha au sommet, ce n'était clairement pas chère payé. La sorcière repoussait la jeune femme vers le lit pour se placer au-dessus d'elle, les mains à plats sur le lit, à quelques centimètres de son entrée.

« J'ignore si tu es en manque ou uniquement une belle nympho ? »

Dans les deux cas, le résultat sera le même. Venant l'embrasser doucement à son tour, elle s'allongeait doucement sur elle, sa poitrine venant doucement se compresser contre la sienne, son ventre et enfin sa queue qui se frottait à cette zone si sensible. Avec sa main, elle la guidait un peu avant d'enfin trouver ce qu'elle cherchait. Sans le moindre effort, elle put y pénétrer, volant à sa partenaire un délicieux gémissement qui la faisait sourire.

« Hm, quelque chose me fait dire, hum, que la douceur sera pour plus tard... »

Et puis c'était surtout Sha qui avait droit à une Kiriko tout en douceur, les autres avaient plutôt le droit à celle qu'elle était d'habitude, sauvage, forte, dominante. Ses mains venaient se joindre aux siennes pour mieux les plaquer sur le lit.

« On ne sait jamais ce que tu peux avoir en tête alors je préfère te prévenir maintenant... C'est Sha qui portera mon enfant en premier... Pas question pour toi de lui voler cette place. »

Sinon ça pourrait lui coûter cher, maîtresse de cet endroit ou non, quand on touchait à Sha, leur projet, Kiriko ne plaisantait pas. Mais maintenant cela mis au clair, elle pouvait reprendre en pilonnant de plaisir cette jeune femme, la faisant rebondir sur le lit pendant que sa bouche se perdait dans son cou. Mieux vaut lui laisser sa petite bouche en paix qu'elle puisse lui dire combien il est délicieux de prendre son pied. Kiriko comptait bien lui arracher ses quelques précieuses informations qui pourraient lui être utiles. Et sans perdre trop de temps, elle ne voulait pas que ses trois adversaires ne prennent de l'avance sur elle...

« Hahahahaaa.... Tu mouilles tellement... C'est tellement simple de te baiser !!! »

Et loin d'être désagréable, bien entendu.
Journalisée

Sha
Dieu
-

Messages: 758



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #646 le: Juillet 30, 2018, 11:42:01 »

« Oh, ne t’en fais pas, ma chérie, je ne peux pas tomber enceinte, tu sais… Je ne suis pas vraiment une humaine, et… Disons que les règles qui me régentent sont différentes des tiennes. »

Pour une épreuve, Kiriko aurait sans doute pu avoir bien pire que de tomber sur la Maîtresse. Cette femme mettait à l’épreuve votre perversion, et la Celkhane pouvait déjà réaliser qu’elle avait potentiellement trouvé en elle une nouvelle concubine. La belle queue de la sorcière se frottait contre les cuisses de la Maîtresse, qui posa ses mains sur ses fesses, appuyant fermement dessus, faisant crisser la combinaison. Des gloussements et des rires pouvaient se faire entendre autour d’elles, comme si la Maîtresse appelait à elle diverses concubines et autres femmes de joie à la beauté magnifique. Puis la queue de Kiriko se planta en elle, et la Maîtresse gémit sur place, ses ongles serrant la combinaison de la femme.

La bouche de Kiriko s’attaqua à son cou, embrassant sa peau, tandis qu’elle commençait à la prendre, enfonçant sa verge en elle, y allant franchement. Comme elle l’avait souvent démontré, la Celkhane ne se montrait douce et soumise qu’envers sa Déesse. Face à toute autre femme, elle se montrait plus dominante, plus énergique, imposant clairement son rythme. Écartant ses cuisses, la Maîtresse laissa la verge de la femme remonter en elle, et, tout en ayant une main sur le magnifique cul de Kiriko, posa l’autre sur ses cheveux, se serrant contre elle. Kiriko sentait bon, très bon, même, sans compter que son corps… Oh, son corps ! C’était un corps de rêve, un corps aux formes parfaites !

« Hmmm… Oh, Kiriko, tu es tellement magnifique, ma belle…Peux-tu seulement imaginer, hmm… Combien de femmes au sein du Temple rêvent de ton corps ? »

La Maîtresse le savait, elle, puisqu’elle avait accès à tous les rêves possibles. Elle claqua d’ailleurs des doigts, et le décor changea alors. Elles étaient toujours sur le lit, mais au milieu de multiples miroirs, que ce soit sur le sol, les murs, ou le plafond. Des miroirs montrant tous les fantasmes dont la Maîtresse parlait. Dans beaucoup d’entre eux, Kiriko était une dominatrice, faisant hurler quantité de femmes, mais couchant aussi avec des hommes, avec des animaux… L’un de ces miroirs impliquait même Rem, la timide servante de Kiriko, qui se faisait bourrer par la Celkhane, celle-ci portant une tenue noire en latex, un gode-ceinture épais labourant le cul de Rem, une main gantée tirant sur ses cheveux. Une multitude de fantasmes tournant autour d’elle, tandis que sa queue continuait à prendre la Maîtresse.

Celle-ci mouillait effectivement beaucoup, mais il fallait la comprendre. Les personnes physiques venaient rarement dans son royaume, alors, quand la Maîtresse pouvait en attraper une, a fortiori une femme aussi belle que Kiriko, elle ne comptait pas la laisser filer.

« Baise-moi fort, Kiriko, hmmm… Ne pense pas au temps que tu passes ici, je t’ai dit que le temps ne défile pas de la même manière ici. Hmmm… Haaaa… »

La Maîtresse l’embrassa alors, collant son corps au sien.

« Sinon, hmmm… Dis-toi que je suis une belle nympho’… En manque, haaaa… Je compte bien à ce que tu me baises pendant des heures, ma chérie. Ici, la fatigue n’existe pas, seul règne le plaisir, et, comme le temps n’est pas le même, haaaa… Seulement quelques secondes se seront écoulées dans le monde réel. »

Elles s’embrassèrent encore, la langue de la Maîtresse jouant avec la sienne pendant plusieurs minutes.

« Je conserve dans mon domaine tous les rêves, Kiriko… À travers eux, je peux te faire accéder à toutes tes existences passées, et… Mmmm… T’apprendre tellement de choses, haaaa… Mais rien n’est jamais gratuit, ma belle… »

La Maîtresse lui sourit encore, et un tentacule noir vint alors fouetter le cul de Kiriko, comme pour la motiver davantage. Autant dire qu’avec elle, Kiriko venait de se trouver une improbable et étonnante alliée…

« Est-ce qu’on t’a déjà dit que ton cul était magnifique, hm ? Je comprends pourquoi tant de personnes fantasment dessus, haaaa… »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kiriko Hattori
Humain(e)
-

Messages: 542


I will protect you, Sha ♥


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #647 le: Août 09, 2018, 03:56:45 »

Elle restait tout de même méfiante, car jusque-là, cette épreuve semblait bien la plus simple de toute. Coucher avec cette femme ne semblait pas être insurmontable. Mais elle redoutait le coup de couteau dans le dos qui ferait tout foirer. Mais son excitation lui demandait de lui faire confiance, de continuer sur cette voie. Il est vrai que si elle a une astuce pour gagner plus rapidement, ce n'était pas de refus, mais quiconque aura ce fameux trésor en premier sera la cible de trois adversaires. Ça valait le coup ? Pas si sûr. Quoi qu'il en soit, pour le moment, la jeune femme sentait son désir lui dicter sa conduite et elle se dirigeait vers elle, comptant bien lui donner ce qu'elle voulait, mais peu de chance que la Celkhane se montre docile. En dehors de Sha, les autres peuvent se brosser pour obtenir un tel résultat. Baisant la Maîtresse, cette dernière venait à poser une question qui n'avait pas vraiment de réponse, car elle demandait combien de personne fantasmait sur elle ? Beaucoup, mais tant que Sha la désir, elle se fiche du reste à vrai dire.

« Je m'en fout... tant que Sha... me désire... C'est tout ce qui compte, hum ! »

Cela lui ferait bon nombre de partenaires en moins, mais elle ne voyait que sa future femme, si demain elle ne devait coucher qu'avec sa déesse, elle ne serait pas dépaysée. Oh bien entendu ça lui manquera de plus montrer à cette petite ashnardienne vantarde que Caelestis est meilleur qu'Ashnard, mais elle s'en passera, comme pour les autres. Faisant apparaître bien des miroirs autour d'elle, elle était partout, dans bien des situations, mais majoritairement dominante avec des femmes qu'elle connaissait. Mais les hommes, même dominante, beurk, qu'on lui retire ça des yeux. Cela dit, la Maîtresse avait un but bien simple, mais elle en demandait beaucoup quand même ? Être rassasier alors qu'elle ne peut pas être fatiguée ? Voilà qui risque d'être long ! Pas compliquer, mais long.

« Nympho ? Oh non... Vu ce que tu demandes... tu es la reine des nymphos. »

Elle pouvait sûrement lui apprendre bien des choses, des informations qui seront tout aussi utile à Sha avant tout, mais Kiriko était là pour la satisfaire, obtenir ce genre d'informations, mais aussi avant tout, des informations sur l'épreuve, de quoi l'aider à remporter la victoire. Mais quelque chose venait lui fouetter les fesses avant de poser une question bien bête qui la faisait sourire.

« Sha me le rappelle chaque fois que je suis contre elle... Je peux facilement te dire, hum... que c'est sa partie favorite de mon corps... »

Logique. Cela dit, Kiriko pourrait être une femme parfaite, mais comme toujours, seul l'avis de sa déesse comptait à ses yeux. La Celkhane se redressa pour se mettre à genoux sur le lit, tenant la Maîtresse par les hanches avant de commencer un nouveau rodéo qui allait amener cette dernière se cogner contre les étoiles.

« Je te conseille, humph, de tout me dire maintenant, haaa... t'aura plus de voix après ! »

Peut-être bien que oui ? Quoi qu'il en soit, elle ne comptait pas faire dans la douceur et la Maîtresse n'allait pas le regretter, loin de là... Cela dit, elle devra bien relâcher Kiriko tôt ou tard si elle ne voulait pas s'en faire une ennemie. Elle pourrait bien lui dire que des années ici égaleront que quelques secondes, elle devra tôt ou tard revoir Sha, la véritable Sha, pas une vision dans un miroir.
Journalisée

Sha
Dieu
-

Messages: 758



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #648 le: Août 10, 2018, 11:01:13 »

« Te dire… Te dire quoi, haaaa… »

Kiriko la prenait énergiquement, s’étalant au milieu du lit. Sous elle, la Maîtresse prenait clairement son pied. Ses mains pincèrent les fesses de Kiriko, les malaxant fortement. Elle n’était guère surprise d’apprendre que Sha appréciait aussi le postérieur de la femme, ses rêves parlaient pour elle. Et il était très fréquent que, dans ses rêves, la Déesse ne sodomise la femme. Elle la prenait longuement, savourant son cul parfait, et… En le sentant là, contre ses doigts, en pressant la combinaison, en la faisant doucement crisser et en sentant la chair s’enfoncer moelleusement contre ses doigts, la Maîtresse frémit sur place. Que pouvait-elle révéler à Kiriko comme ça ? Les secrets du bannissement de Sha ? Mais jusqu’à quel point pouvait-on croire la Maîtresse ? Jusqu’à quel point racontait-elle la vérité, et pas une vérité, issue d’un songe ? Où se situait la vérité ici, dans la Dimension des Rêves ?

Alors que Kiriko prenait la Maîtresse, des mains supplémentaires caressèrent ses fesses. La Maîtresse avait en effet remonté ses mains pour empoigner les cheveux de la Celkhane, partageant avec elle un long et torride baiser, ce qui fit que ces mains appartenaient nécessairement à une autre Maîtresse, en l’occurrence un clone de celle-ci. Le clone apposa ses mains sur le fessier, et tira sur une fermeture Éclair, dévoilant ainsi l’accès au fondement de Kiriko.

« Espérais-tu vraiment pouvoir agiter un aussi insolent fessier sous mon nez, hmmm… Sans que je n’en profite pleinement ? »

La deuxième Maîtresse approcha son visage de son cul, écartant avec ses pouces les plis de la combinaison, et fourra son onctueuse langue à l’intérieur, léchant le fondement de Kiriko, le préparant pour la suite. La Maîtresse y allait franchement, fourrant profondément sa langue tout en se tortillant sur place. Elle déplaçait également ses pouces, posant le reste de ses doigts sur la combinaison, et s’affaira à son œuvre pendant un certain temps, avant de finir par se redresser.

Maintenant que le cul de Kiriko était prêt, que son fondement était bien dilaté, la Maîtresse ne tarda guère, et enfonça sa verge en elle, poussant un long soupir à ce contact. Elle s’y glissa sans réelle difficulté, tant les parois anales de Kiriko étaient habituées à ce contact, au fait de sentir un chibre, et commença à remuer, pinçant les fesses de Kiriko.

« Que pourrais-je te dire, haaa… Sha est une divinité ancienne, très ancienne. Elle était déjà âgée quand les Olympiens sont apparus, hmmm… Haaaa… Sha… Sha est directement sortie de la Tour, ma chérie. La première version de toi, hmmm… Tu t’es vue à l’époque antique, ma belle, mais… Hnnn… »

La Maîtresse savait des choses, et elle embrassa encore la belle Kiriko.

« Sache que Sha n’a jamais aimé que toi, et que c’est pour toi qu’elle est sortie de la Tour, hmmm… Mais ça, c’est à toi de le lui rappeler, hmm… »

Elle l’embrassa encore, tandis que l’autre Maîtresse gifla le cul de Kiriko, s’enfonçant jusqu’à la garde en elle, avant de se coucher progressivement sur son corps, remontant ses mains pour caresser ses seins, les pinçant, tandis que l’autre Maîtresse, celle qui se faisait pénétrer par Kiriko, posa de nouveau ses mains sur son cul.

« Là, vas-y, hmmm, plus fort… La Tour, haaaa… Ça ne te rappelle vraiment rien ? » lui demanda-t-elle en soupirant longuement, continuant à gémir de plaisir.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kiriko Hattori
Humain(e)
-

Messages: 542


I will protect you, Sha ♥


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #649 le: Août 12, 2018, 09:31:57 »

Ce n'était pas nouveau, il fallait croire que Kiriko avait le don d'attirer à elle toutes sortes de personnes intéressées par elle et surtout son cul. On ne pouvait pas nier être face à une belle chose, une véritable œuvre d'art, mais de là à en profiter en pleine épreuve, c'était un peu excessif, non ? Qu'on y touche, y fasse des sous-entendus dessus ; c'était une chose, mais agir, une grande première depuis le début des épreuves. Mais bon, si cela pouvait lui donner un coup de pouce et en plus de cela lui faire passer un petit moment agréable alors pourquoi cracher dans la soupe ? Kiriko prenait la Maîtresse comme bon lui semble, profitant au maximum de sa proposition, de sa position et de ses informations. Rien ne garantissait la véracité de ses informations, mais elle voulait y croire et découvrir des choses qui lui seront utile, autant pour elle que pour Sha.

« Haaaaa.... Hum oh oui ma belle salope ! »

Profitant de ses pouvoirs, elle venait à faire apparaître un double d'elle, dans son dos qui venait à ouvrir sa combinaison entre ses fesses ? D'habitude, on la déchire, il n'y avait pas d'ouverture comme ça ? Enfin bon, ce monde était onirique après tout. Mais y sentir une petite langue se glisser en elle n'était pas désagréable cela dit, mais elle savait d'avance que la langue n'allait pas être la seule chose à se glisser en elle...

« Fait gaffe à toi... Ta intérêt hum, à assurer... Sinon j'encule ton clone... sur toi... »

De quoi la frustrer un peu ? Sauf si elle ressent aussi ce que son clone vit ? Dans ce cas, ce serait un peu triché, mais bon. Comme prévue, elle arrivait bien vite à se glisser en elle sans que Kiriko n'ait spécialement son mot à dire, si ce n'est gémir un peu plus encore, car on ne pouvait pas nier l'évidence, c'était bon. La Maîtresse évoqua l'un de ses souvenirs les plus anciens qu'elle avait pu voir, quand Sha n'était pas encore que colère et haine, vivant une idylle entre elles si parfaite et harmonieuse en récoltant par la suite la jalousie d'une certaine personne... Cependant, elle mettait un point d'honneur sur la tour, cela devait lui rappeler quelque chose ? Dans ce cas, ce serait un peu triché, mais bon.

« La tour... Hum... Ici ? »

C'était dans une tour qu'ils étaient arrivés, non ? Non, c'était un manoir, mais c'était aussi un labyrinthe spatio-temporel donc... ça restait compliqué. Elle parlait de quoi donc ? La tour de Babil ? Autre chose ? C'était assez fourbe de lui demander cela alors qu'elle était focalisée sur une toute autre tâche après tout. Mais bon, elle avait aussi accepter cela donc cela faisant partie du jeu. À moins que cette tour ne soit autre chose que Kiriko n'avait pas encore visiter ou vue, mais qu'elle devrait voir sous peu ?
Journalisée

Sha
Dieu
-

Messages: 758



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #650 le: Août 13, 2018, 01:48:10 »

La Maîtresse gloussa devant la question de Kiriko, et releva son visage, l’embrassant sur la joue, avant de décaler ses lèvres, les approchant des siennes.

« Non, ma chérie, pas ici... Une autre Tour, la seule qui importe. »

Elle l’embrassa sur les lèvres, guère surprise de voir que Kiriko n’en avait conservé aucun souvenir. Après tout, il s’agissait de sa première incarnation, en un temps immémorial, à une époque où Terra était encore un monde très sauvage, dominé par les elfes, une époque où les royaumes humains n’avaient pas encore vu le jour. La Maîtresse avait beau vivre dans une autre dimension, elle connaissait très bien Terra, et, comme beaucoup d’êtres, suivait avec attention ce qui se passait là-bas. Kiriko, à sa manière, aurait un rôle à jouer dans ce qui se tramait, un rôle qu’elle commençait d’ailleurs déjà à jouer en redonnant à Sha ses pouvoirs, et en l’aidant à lui restaurer la mémoire.

Dans le dos de Kiriko, le clone de la Maîtresse continuait à la bourrer, se glissant avec plaisir dans son cul. Malgré l’importance de la conversation, la Maîtresse était en train de succomber face à ce plaisir jouissif, à cette vague sensuelle qui remontait en elle. Kiriko était une superbe amante, et c’était un véritable plaisir que de la sentir en elle, de sentir la sorcière celkhane se mouvoir joyeusement dans son corps. Kiriko la pénétrait vigoureusement, et la main de la Maîtresse caressa ses cheveux, tirant dessus, soulevant son visage pendant quelques secondes, avant de le relâcher, le corps de Kiriko s’affalant contre le sien. Dans ce monde, dans cet univers, la Maîtresse était la Reine, la Reine qui invitait Kiriko chez elle.

Et, pendant que les ébats se poursuivaient, le décor évolua encore. Les femmes se retrouvèrent au milieu d’un champ rouge, un champ de roses rouges, avec le soleil qui se levait, et qui les éclairait.

« Là, ma belle, ouiii... Hmmm... Can-‘Ka No Rey, le Sanctuaire... C’est là, dans ce champ de roses rouges, que toi et Sha vous vous êtes liées pour l’éternité. Croyais-tu donc vraiment que chacune de tes incarnations était un hasard ? Votre amour est marqué par le Destin, par le ka et par la promesse mutuelle que vous vous êtes faites. »

Des réponses supplémentaires, qui appelaient à d’autres questions. Can-‘Ka No Rey, le ka... La Maîtresse savait effectivement des choses, car elle avait accès aux rêves, et les rêves constituaient une mémoire collective foisonnante. Le décor évolua encore, les roses rouges s’envolant sur place pour les ramener dans la chambre, où Kiriko continuait à se faire culbuter. Des mains voraces pincèrent ses seins, et la soulevèrent légèrement, avant que le clone ne s’affaisse sur elle, frottant son corps contre le sien. Ainsi prisonnière, Kiriko était prise entre les deux femmes, sa queue toujours plantée dans le corps délicieux et onctueux de la Maîtresse, qui la savourait sur place.

La Maîtresse sourit encore, et caressa le visage de Kiriko, l’embrassant une nouvelle fois. Elle mouillait de plus en plus, et se pinça encore les lèvres.

« Plus fort, ma chérie, allez, plus fort, haaaa... »

À ce rythme, la Maîtresse se rapprochait de son orgasme. Et elle comptait bien tenir sa promesse. Kiriko était endurante, très clairement expérimentée dans ce domaine. Elle ne lâchait rien, et la Maîtresse, en mouillant de plus en plus, s’approchait furieusement de son orgasme...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kiriko Hattori
Humain(e)
-

Messages: 542


I will protect you, Sha ♥


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #651 le: Août 15, 2018, 04:09:04 »

Kiriko avait beau préférer Sha et de loin, elle n'était pas aveugle quand elle ressentait un tel plaisir avec une si belle femme. Évidemment qu'elle ne valait pas Sha, mais ça serait mentir de dire qu'elle était médiocre, elle savait y faire, pas au même rang que Sha, mais elle avait ses qualités. Peut-être qu'elle parlait un peu trop durant leur rapport ? Plus silencieux, ça aurait été sympa, elle aurait ainsi pu parler sans être gêné par le plaisir, mieux se concentrer sur ce qui était demander par exemple. Alors évoquer cette tour ne lui disait rien alors qu'elle était même à l'origine de leur amour entre elle et Sha. Pour lui affranchir la mémoire, la Maîtresse lui montra un nouveau décor faite de rose rouge face au soleil se levait. Face à cela, la sorcière se souvenait d'un détail à tout cela, rien qui n'allait changer sa vie ou celle de Sha, mais elle se souvenait de Sha et de celle qu'elle était à cette époque, une Sha similaire à celle qu'elle connaît mais en beaucoup plus douce. Malgré son rôle de déesse, elle n'était pas encore si portée sur le sexe, elle pouvait passer de longues heures avec elle à se caresser et se câliner. Elle savait encore être douce et calme à ce moment contrairement à celle qu'elle avait fini par devenir une fois qu'une personne jalouse ai pourris leur amour...

Leur ébat continuait pendant que la Maîtresse prenait doucement les rênes en main, petit à petit, forçant ainsi Kiriko à être entre les corps chaud, baisant la vraie Maîtresse pendant que son clone était à l'arrière. Ses baisers restaient délicats, rien de violent ou de vorace, mais quand même, la sorcière cherchait avant tout à garder les choses en mains bien que cela n'était pas aussi simple avec une telle partenaire. Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, dans de derniers coups de reins, la sorcière venait à jouir en elle, inondant son entrejambe de son foutre chaud pendant que la clone en faisait autant dans son dos, avec son cul. De doux gémissements s'échappaient d'elle pendant que depuis sûrement bien longtemps, la Maîtresse pouvait savourer ce plaisir ô combien réel...

« Haaaa... Haaa... Maintenant... on va discuter un peu... Ce sera plus pratique... »

Quitte ensuite à lui en donner plus, mais pour le moment, le blabla d'un côté, le plaisir de l'autre. Caressant son visage en écartant quelques mèches de son visage, son sourire restait toujours sûre d'elle, un peu hautain, mais comme toujours. Mis à part Sha, qui Kiriko ne prenait pas de haut ?

« Parle-moi un peu de tout cela... je suis toute ouïe... »

Elle l'embrassa doucement du bout des lèvres en se demandant bien ce qu'elle allait pouvoir lui raconter donc concernant ce passé si lointain qu'elle ne connaissait pas et que Sha avait fini par oublier avec tout ce qu'elle avait vécu par la suite. En apprendre plus était une façon d'aider Sha alors c'était bénéfique pour elle. La sorcière n'allait pas bouger, restant sur elle et écouter attentivement ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire ?
Journalisée

Sha
Dieu
-

Messages: 758



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #652 le: Août 15, 2018, 10:18:09 »

Indéniablement, la Maîtresse avait su faire oublier à Kiriko l’Épreuve, et avait su attirer son attention. Elle lui sourit doucement quand la femme, après avoir joui, se frotta contre elle, et annonça une pause, le temps pour la Maîtresse de lui dire ce qu’elle savait sur le passé commun entre Kiriko et Sha. La Maîtresse lui sourit tendrement en retour, et l’embrassa malgré tout pendant quelques secondes, tandis que son clone disparaissait.

« Il y a tant à dire, Kiriko... Tant à dire... »

La Maîtresse se redressa alors, et attrapa la main de Kiriko dans le creux de la sienne. Le décor changea à nouveau, se transforma sous leurs yeux, tandis que la Maîtresse, heureuse, portant en elle le délicieux sperme de la Celkhane, lui parla.

« Sais-tu ce que sont vraiment les Dieux, Kiriko ? Des esprits surnaturels qui ont besoin de la foi de leurs croyants pour exister... Des esprits qui ont erré au monde pendant des décennies, et se sont peu à peu développés pour avoir une conscience. Tout ça, ma chérie, tu peux le trouver dans n’importe quel bon livre de théologie dans les bibliothèques de Nexus. Mais, ce que beaucoup ignorent, ma chérie, c’est que tous les Dieux ont une seule et même origine... Une origine qui se trouve sur ta planète, sur Terra, à un endroit très précis. »

Le décor montra alors le Palais Impérial d’Ashnard. Une énorme structure, très impressionnante, qui était au milieu d’un lac, entouré par la capitale. Puis l’image évolua, les deux femmes rejoignirent les montagnes au loin, et continuèrent à avancer, traversant les monts, les forêts, les fleuves, les mers intérieures, une plaine foudroyée où des éclairs tombaient continuellement pour longer une ville, Fedic.

« Nous sommes à la lisière du monde connu, Kiriko. La ville de Fedic est à la frontière ashnardienne, et, derrière Fedic, il existe des régions dangereuses, abritant les plus puissants monstres de Terra... Un endroit que même tes pires cauchemars ne peuvent rendre hommage... Les Malterres de la Discorde. »

Succession de nouvelles images, montrant des plaines cendrées, désertiques, des temples abandonnés, des marais puants, une brume épaisse, des villes abandonnées, le tout s’orientant autour d’un château central. Un immense château gothique, fait de pointes acérées qui s’enfonçaient dans le sol comme autant de griffes en métal gigantesques. Mais, au-delà de ce château, il y en avait un autre, une lueur rouge sanguinolente qui se dressait au-dessus des montagnes des Malterres.

Les deux femmes s’en approchèrent, et Kiriko dut sentir un certain malaise, comme de très mauvaises appréhensions, en voyant cette structure sinistre. Une ville se trouvait au pied d’une montagne qui flottait dans les airs, retenue au sol par d’énormes chaînes noirâtres, et, au sommet de la montagne, un château sinistre était juché, chaque tour formant comme une griffe mortelle et empoisonnée qui pointait vers le ciel. Le Casse Roi Russe...

« ...Demeure du Roi Cramoisi. Très peu savent qu’avant, ce château était un endroit paisible, un fortin conçu par les elfes, les humains et les nains, et qu’il menait directement au Sanctuaire, à Can-‘Ka No Rey. Regarde, Kiriko, regarde le champ de roses rouges au bout du monde. »

Derrière l’immonde château, une grande mer de roses rouges s’étalait au sol, séparée du Casse Roi par une forêt enneigée. Les roses se perdaient au loin, jusqu’à la mer. C’était l’image que Kiriko avait vu tout à l’heure, une image qui devrait lui sembler étrangement familière.

« C’est de là que vinrent les elfes, selon la légende. Ou une partie d’entre eux, du moins. Ceci est le Sanctuaire des Elfes, le lieu le plus sacré de la Seldarine, le panthéon des elfes. Et ce que tu vois au fond... »

Au fond, une structure noirâtre se dressait, remontant jusque dans les cieux. La Tour... La fameuse Tour se dressait, immortelle, éternelle.

« C’est la Tour, Kiriko. Jadis, vos contes et légendes en parlaient. La Tour de miracles... C’est de cette tour que viennent les Dieux. C’est de cette tour que Sha a émergé. Il existe une époque bénie, vois-tu, où la Tour était partiellement ouverte, et où les esprits cohabitaient paisiblement avec les individus venant jusqu’au Sanctuaire. »

La Tour se dressait donc, et la Maîtresse reprit, en regardant Kiriko :

« Tu peux accéder à certaines versions antérieures de toi, n’est-ce pas ? Ta première incarnation a voyagé jusqu’ici, et a rencontré un esprit. Un esprit qui sortait de la Tour, et qui s’est lié avec elle. Ta Déesse... Sha. »

La Maîtresse laissa planer quelques secondes, avant de rajouter :

« C’est pour toi que Sha est sortie de la Tour, ma chérie... Par amour pour toi. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags: erotique  cunnilingus  fellation  gang_bang  yuri  futanari  combinaison  tentacules  action  romance  inceste  sorciere  
Pages: 1 ... 42 43 [44]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox