banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: la petite voleuse [pv Batgirl]  (Lu 1566 fois)
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« le: Avril 04, 2012, 08:30:34 »

Voilà quelques semaines qu'il ne m'arrivait rien de bien palpitant, aucune poursuite, aucun monstres, aucun passage accidentel dans une faille, en somme un long moment tranquille.
Tellement tranquille que sa en devenait ennuyeux, si bien que je du réfléchir à comment animer mes journées sans me mettre en danger pour autant, jusqu'au jour ou j'ai trouvé.
Faire une chose qui me donne la sensation de braver l'interdit, qui me donne de l’adrénaline, sans pour autant que sa ne soit trop grave?
Voler dans les magasins bien sur.

Les premiers jours, j'ai d'abord volé des petite choses, tel que des portes clés, des barrettes pour les cheveux, des chouchous,... des petites choses que je pouvais facilement dissimuler dans mes mains et discrètement mètre dans mon sac.
Le sentiment de culpabilité était présent pour les premières fois, mais l’adrénaline aussi, si bien qu'au bout d'une semaine, la culpabilité c'est envolé et aujourd'hui je conte m'attaquer à plus cher que de simples babioles.
Aujourd'hui ma cible est un sexshop, mais pas un petit sexeshop dans une rue étroite en pleins centre ville ou les vitrines sont cachés par un rideau sombre pour éviter que les gens de l'extérieur ne vois les client qui y entre, non.
Je vais m'attaquer à une grande enseigne de sexeshop non loin du centre commercial, ou il y a un large choix de lingerie et de joués en tous genres pour égailler la vie des couples qui ont trouvé un certaine monotonie.

Arrivé devant le magasin, sa ressemble à un énorme hangar avec marquer en gros "Sexy center".
Je m'avance vers la vitrine et entre à l'intérieur, là une jeune femme me dit bonjour et me demande si je cherche quelque chose.
Habiller d'une jupe marron clair m'arrivant au genoux, d'un polo assez ample avec un léger décolleté, des sous-vêtements très sobre et d'une paire de collant couleur chair, je doit passer pour une coincé au yeux des vendeuses, mais aussi paraitre plus vielle parce qu'aucune ne me demande ma carte d'identité ou ne m’empêche de continuer mon chemin.

Je file alors au raillons des joués sexuelle, plusieurs raillons y sont consacré, je regarde un peut tout ce qu'il propose, quand je vois un joué originale, un gode représentant le sexe de Frankenstein, je prend la boite qui est transparente dans les mains et constate qu'il sont aller loin dans les détailles.
Il est vert, fait 25 centimètre de long pour 5 centimètres de diamètre, parcourue de grosses veines, de cicatrices, un grand proéminent, de grosse bourses, il ont même mis des boulons de la même matière à la base du gode, je me décide à le prendre, sa en fera un de plus dans la collection d'Ishtar.
Je file ensuite aux raillons lingerie et prend quelques sous-vêtements sexy, en regardant les prix je vois que ce n'est pas donné, mais je compte en prendre qu'un et de ne pas le payer, alors autant se faire plaisir.
Je vais en cabine d'essayage, me déshabille et enfile le sou-vêtement que j'ai choisi d'emmener, un petit string rose à dentelle qui ne tien qu'avec des noeux de chaque coté ainsi que le soutien gorge assortie.
Je remet par dessus ma culotte et mon soutient gorge avec lequel je suis venu, renfile mon polo et avant de remettre ma jupe, je viens placer le gourdin de Frankenstein toujours dans sa boite dans mon collant à l'arrière de ma cuisse droite.
Je sais qu'il aurais été plus facile de le transporter sans sa boite, mais les vendeuses pourrais m'entendre le déballer.
Ceci fait, je vérifie devant le miroir que rien ne dépasse, attends encore quelques minutes, de quoi faire croire que je fini mes essayages, puis je ressort de la cabine, raccroche les sous-vêtements avant de me diriger vers la sortie.
La tension monte, le stress aussi, les portes de la sortie s'ouvre quand j'entends derrière moi l'une des vendeuses me dire.

Au revoir madame

Je répond poliment

Au... au revoir

Alors que mon cœur est prêt à exploser.
Je marche quelques mètres tranquillement pour ne pas porter l'attention avant de me mettre à courir jusque dans les quartiers de la toussaint.
Contente de moi, je rigole toute seule en m'imaginant me faire attraper pour vole dans ce genre de magasin, me dirigeant vers la crypte d'Ishtar ne pensant pas une secondes que quelqu'un avait compris mon petit manège et m'avait suivie jusqu'ici.
« Dernière édition: Septembre 17, 2012, 07:22:40 par Lili Ivanes » Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 01, 2012, 04:56:33 »

Easy lover / She'll get a hold on you believe it

La musique défilait dans ses Oreilles, par le biais de ses écouteurs, alors que Kate faisait ses courses. Elle ressortait du supermarché, et continuait ses courses, en se rendant dans un endroit un peu différent : un agréable sex shop dans les abords de la Toussaint. Il faisait jour, et, si le quartier de la Toussaint n’était pas recommandé pour les belles femmes seules, le jour, il y avait peu de risques, surtout dans certaines parties du quartier. Ce sex shop s’inscrivait avec d’autres commerces et boutiques, tel un cinéma, dans la volonté de la municipalité de redynamiser le quartier, de lutter contre le taux de chômage indécent, et de reconstruire toute cette zone urbaine désolée, qui se ghettoïsait de plus en plus. On pouvait louer les efforts de la collectivité, et, de plus, les articles n’étaient pas particulièrement chers... Du moins, par rapport à d’autres boutiques.

*Non pas que je sois particulièrement pauvre, bien sûr, mais je ne tiens pas à ce que Barbara me sermonne de dépenser notre argent dans des culottes en cuir...*

La belle rousse était en train de chercher une tenue en cuir qui pourrait bien lui aller. Dans ses oreilles, Phil Collins et Philip Bailey chantaient en duo sur toute la difficulté qu’il y avait à rompre d’une femme qu’un homme aimait terriblement, mais sans pouvoir la changer. Toute une histoire. Kate s’en souciait personnellement assez peu, mais elle aimait bien la voix de Phil. Elle était en train de choisir une tenue pour une soirée spéciale qu’elle prévoyait dans un club. Une soirée sadomasochiste. Elle se voyait bien y inviter Stéphanie. Ce serait bien son style, après tout.

Elle y songeait, et remarqua alors une jeune adolescente. Surprise, Kate en oublia un peu les combinaisons en cuir, et regarda l’adolescente. En soi, il n’y avait rien de curieux à ce qu’une ado soit dans un sex shop, mais quelque chose avait attiré l’attention de Kate. Elle tenait à la main un curieux gode, étonnant un peu la jeune femme. Lesbienne convaincue, elle n’avait jamais compris comment les femmes pouvaient éprouver du plaisir en s’enfonçant un truc en plastique dans le corps. Kate préférait sentir les doigts fins et délicats d’une femme, c’était tellement mieux ! M’enfin, ça n’avait rien à voir avec la situation actuelle, et elle se corrigea. Il y avait quelque chose qui l’étonnait chez cette fille. Le fait qu’elle semblait nerveuse, qu’elle regardait furtivement autour d’elle, qu’elle donnait l’impression d’être... D’être suivie, d’éviter les vendeuses, de soigneusement veiller à ne pas se faire remarquer. Elle prit plusieurs sous-vêtements (les plus onéreux), et fila en cabine d’essayage. Kate se força à observer les plus proches articles disponibles, à savoir des vêtements très courts, quand l’adolescente finit par ressortir... Sans aucun des articles qu’elle avait pris ! Kate la laissa s’éloigner un peu, puis jeta un coup d’œil dans la cabine d’essayage... Où elle constata qu’il n’y avait rien !

*On a pas de quoi payer, ma jolie ? Hum...*

Voler un string, un soutien-gorge, et un gode Frankenstein, ce n’était pas, en soi, un crime particulièrement grave, mais ça restait une infraction. Kate hésita sur la conduite à tenir. Dans sa voiture, elle avait son costume. Il fallait toujours l’emmener, peu importe les circonstances ; Barbara était pointilleuse là-dessus. Tandis que la jeune fille sortait, Kate réfléchit donc. C’était une fille assez mignonne, et, comme on dit, quand on commence à voler petit, on prend progressivement de l’assurance... Et Kate était parfois assez vieux jeu, surtout envers l’éducation.

*En théorie, je devrais laisser couler, mais... Pourquoi ne pas lui donner une bonne leçon ?*

Cette idée la fit sourire, d’autant plus que la fille était belle, et qu’elle avait visiblement besoin d’en savoir un peu plus sur le sexe ; Kate n’était nullement objective là-dedans, puisqu’elle était lesbienne, et n’éprouvait aucun plaisir avec les hommes. A dire vrai, la dernière fois qu’elle avait couché avec un homme, elle avait vomi sur lui, ce qui, non seulement avait profondément découragé l’homme, mais aussi convaincu Kate de ne rester qu’avec des femmes. Elle sortit sans rien acheter, et fila dans sa voiture, puis démarra, retrouvant rapidement la jeune fille. Elle s’engagea dans une rue, et fila sur un parking, puis arrêta là le véhicule.

Sans trop traîner, Kate sortit, et enfila son costume. Il était inhabituel qu’une chauve-souris sorte en plein jour, mais, parfois, il y avait des exceptions... Utilisant son Bat-grappin, Kate alla se loger sur un toit, et s’accroupit, observant l’adolescente. Elle s’engageait dans des rues désertes et silencieuses, assez dangereuses, Kate la suivant de près. Finalement, Batgirl se décida à intervenir, alors que la jeune fille était dans une ruelle où de la fumée s’échappait d’une grille d’égout. Elle se laissa tomber, et atterrit juste derrière la jeune fille. Elle posa ses mains sur ses épaules, et parla rapidement :

« Voler, c’est mal, petite colombe, glissa-t-elle. On commence toujours petit, avant d’avoir les yeux plus gros que le ventre. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 17, 2012, 08:37:39 »

alors que je rêvasse encore aux diverses scénarios possible dans le cas ou je me serais faite attraper tout à l'heure dans le sexshop, à quelques rues de l'antre d'Ishtar, tâtant avec une main à travers ma longue robe le gode Frankenstein pour être sur qu'il est toujours là, je sent un léger courant d'air avant de sentir un main sur mon épaules.
Je sursaute de peur sur le moment et me retourne précipitamment alors qu'une voie féminine me dit.

« Voler, c’est mal, petite colombe, glissa-t-elle. On commence toujours petit, avant d’avoir les yeux plus gros que le ventre. »

En attendant qu'elle finisse sa phrase, j'ai le temps de détailler cette femme en costume, je ne me rappelle pas avoir entendu parler d'une Japan expos pour ces jours ci, il faut dire que je m'en fiche, mais qu'est ce qu'elle me veut?
Cette femme en costume moulant ces formes de... je ne sais pas trop... chauve souris peut être vue le symbole qui arbore sa poitrine, symbole qui est aussi rouge que sa coiffure, des lèvres pulpeuses, mais je n'arrive pas à voir ces yeux.
D'un air innocente, je lui réponds.

Quoi... Comment ça voler... Je n'ai rien volé du tout... Vous devez faire erreur madame...

En lui mentant, je sent mon cœur battre de nouveau à cent à l'heure, cette monter d'adrénaline qui parcours mon corps, après tout je ne suis pas passer inaperçue pour tout le monde.
Mais m'en étant sortie jusque là, sa serais dommage que je me face attraper maintenant alors que je si maintenant loin de la scène de crime.
Pour la déstabiliser, je lui demande.

Je suis une simple adolescente qui rentre chez elle vous savez. Mais vous pourquoi vous porté ce costume?

En même temps que j’essaie de la convainque que je ne suis pas une voleuse, je me prépare à lancer un sort d'onde de choc avec ma main droite que je met lentement derrière mon dos, après toute les choses et créatures que j'ai put voir sur terre comme sur terra, je me tiens prête à toute éventualité. Cette femme peut bien être une folle psychotique mangeuse de cerveaux ou un truc du genre. 
Ci bien que si elle tente de m’empêcher de rentrer chez moi, je n'hésiterais pas à utiliser la force.
 
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Septembre 20, 2012, 12:07:56 »

« Quoi... Comment ça voler... Je n'ai rien volé du tout... Vous devez faire erreur madame... »

Kate fronça les sourcils, avant de se demander ce qu’elle fabriquait ici. Diable, avait-elle une vie si minable qu’elle en était rendue à poursuivre des adolescentes qui volaient des godes dans des sex-shops ? Elle se sermonna d’être intervenue, jusqu’à enfiler son costume ! Si Barbara la voyait ainsi, elle risquait de péter un plomb... Kate se mit à croiser les bras, hésitant à agir. L’adolescente était nerveuse, paniquée, comme si elle sentait le poids de la culpabilité l’envahir, et Kate essaya de se raisonner, de se convaincre qu’elle agissait avec intelligence, et qu’il n’y a pas de petites actions. Indéniablement, cette jeune fille avait fauté, et, si Kate avait l’impression d’être légèrement moralisatrice, elle espérait bien pouvoir aussi profiter de la situation... Peut-être était-ce aussi pour cela qu’elle avait tenu à sortir son costume.

La jeune adolescente tenta alors de changer le sujet de la conversation, une main dans le dos :

« Je suis une simple adolescente qui rentre chez elle vous savez. Mais vous pourquoi vous porté ce costume? »

Pourquoi elle portait ce costume... Difficile de croire qu’une question si anodine pouvait être si compliquée à répondre... Kate, indéniablement, n’aimait pas jouer à la super-héroïne. Ce n’était clairement pas pour elle de se balader de toit en toit pour lutter contre des criminels, et risquer de se faire trouer la peau. Alors, pourquoi portait-elle ce costume ? Parce que Bruce Wayne était son cousin ? Qu’elle avait découvert par hasard que l’énigmatique milliardaire, l’un des célibataires les plus en vue de Gotham, était aussi un justicier costumé qui avait une espèce de bunker militaire dans les profondeurs de son manoir ? Non plus... La raison était plus simple, et Kate se pencha vers la petite femme pour la lui dire :

« Parce qu’il me donne la sensation d’être libre... Et que ça fait sexy. Mais je ne me trompe pas, petite femme. J’ai le coup d’œil, tu sais... »

Kate rajouta rapidement :

« J’étais dans le sex shop aussi, et je t’ai vu voler ce gode... Mais tu n’as pas à paniquer sur place, je ne vais pas t’emmener au commissariat pour ça... En revanche, je me demandais bien ce qui pouvait une belle jeune fille comme toi à voler un gode ? Tu m’as l’air d’être suffisamment débrouillarde, et d’avoir tous les arguments qu’il faut là où il faut, pour convaincre la gente masculine de te séduire... Ou peut-être que tu préfères les filles ? Ça pourrait être intéressant... »

Le style de Kate, en pleine action. Parler à voix haute de ce qu’elle pensait, traiter avec désinvolture le costume. Oui, Barbara la tuerait. Kate n’avait jamais été un pilier particulièrement solide du projet Batgirl, mais elle n’avait pas résisté à la promesse de quitter cette ville pourrie de Gotham pour Seikusu, le tout dans un superbe penthouse. Quelle folle aurait refusé ? De plus, les autochtones étaient on ne peut plus appétissants, et Kate devait bien avouer que le style gothique de cette adolescente lui plaisait... Tout comme sa belle petite poitrine. Et, vu que la jeune femme semblait nerveuse, Kate se voyait volontiers abuser de son rôle pour profiter de sa peur.

« Quoiqu’il en soit, si tu veux te lancer dans le vol, ma chérie, tu dois commencer par apprendre à mentir... Alors, dis-moi donc... Qu’est-ce que tu comptes faire avec ce truc ? Il faut vraiment être aux abois pour voler une horreur pareille... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 28, 2012, 08:49:28 »

La femme costumé ce penche vers moi avant de me répondre.

« Parce qu’il me donne la sensation d’être libre... Et que ça fait sexy. Mais je ne me trompe pas, petite femme. J’ai le coup d’œil, tu sais... »

Elle ne ce sent pas libre sans? c'est bien étrange, néanmoins elle n'a pas tord du tout sa fait sexy, même si je ne suis pas trop tournée vers les femmes, je peux parfaitement discerner toutes les courbes de sont corps qui sont bien mis en avant.
Mais ce qu'elle dit par la suite n'arrange rien dans ma nervosité, sur quoi ne c'est-elle pas trompé et le coup d’œil sur quoi?
J'ai bien vite les réponses à mes questions.

« J’étais dans le sex shop aussi, et je t’ai vu voler ce gode... Mais tu n’as pas à paniquer sur place, je ne vais pas t’emmener au commissariat pour ça... En revanche, je me demandais bien ce qui pouvait une belle jeune fille comme toi à voler un gode ? Tu m’as l’air d’être suffisamment débrouillarde, et d’avoir tous les arguments qu’il faut là où il faut, pour convaincre la gente masculine de te séduire... Ou peut-être que tu préfères les filles ? Ça pourrait être intéressant... »

Elle était dans le sex shop et elle m'a vue voler le gode? mais comment? pourtant il n'y avait pas grand monde. Quelques clients et clientes ainsi que les vendeuses. Ce serai peux être une des vendeuses? mais dans c'est cas là pourquoi m'avoir laisser partir? à moins que ce soit pour une raison plus personnelle.
à son tour de poser les questions, pourquoi avoir volé ce gode? c'est une bonne question ou peux être que dans mon inconscient mon corps voulait gouter à ce sexe artificielle de Frankenstein.
c'est vrai que j'ai tout ce qu'il faut là ou il faut, que j'aurais très bien put aller au centre commercial draguer un garçon pour le mètre dans mon lit, mais je voulais découvrir de nouvelle sensations et celle de voler les autres est une très grandes sensation, enfin quand on ne ce fait pas pincer.
Quand elle me demande si je préfère peut-être les filles, je retiens un hoquet de honte tout en relevant la tête. Je ne préfère pas les filles aux garçons, surtout que maintenant que j'ai ce sexe masculin que je peux faire pousser quand je veux, je peux ressentir les deux plaisir en même temps.
Je lui réponds sur un ton quelques peux nerveux.

Quoi?... Non je ne préfère pas les filles... Enfin ça dépend lesquels...
Alors vous m'avez vue?... Moi qui pensais avoir fait bien attention... Je me suis trompé.
Si vous m'avez vue pourquoi ne pas m'avoir intercepter dans le magasin? encore que ça m'arrange... surtout si vous ne compter pas m’emmener au commissariat...
Je suppose que vous avez une bonne raison de ne pas appeler la police...


elle me répond alors.

« Quoiqu’il en soit, si tu veux te lancer dans le vol, ma chérie, tu dois commencer par apprendre à mentir... Alors, dis-moi donc... Qu’est-ce que tu comptes faire avec ce truc ? Il faut vraiment être aux abois pour voler une horreur pareille... »

Je rêve ou elle me donne des conseilles pour être une meilleur voleuse?
Ce n'est pas possible, cette femme est sortie de l'asile, en plus elle me demande ce que je vais faire avec ce gode?
Je me ressaisie un peux avant de lui répondre d'une manière plus convaincante pour lui montrer que je sais aussi mentir.

c'est pour une amie, une amie qui met très cher.

Je lui réponds le sourire au lèvres.
Ce n'est pas tout à fait un mensonge puisque j'ai voler ce gode pour Ishtard et qu'elle met très cher, mais notre héroïne va-t-elle croire ce que je lui dit ou va-t-elle penser que je me moque d'elle?
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 29, 2012, 04:35:09 »

La petite adolescente ne tarda pas à cesser de mentir, et à faire part de sa surprise, ainsi que de ses craintes. Visiblement, elle redoutait que Kate n’aille l’emmener au commissariat... Diable, il fallait croire que cette fille venait des profondeurs de la campagne pour croire que la police poursuivrait une jeune femme ayant volé un stupide gode en plastique dans un sex shop. Kate croisa les bras, penchant lentement la tête, tandis que la jeune femme se mettait à exposer ses motifs :

« c'est pour une amie, une amie qui met très cher »

Vu son grand sourire, elle n’avait pas l’air si coupable que ça. Se mordillant brièvement les lèvres, Kate se demanda ce qu’elle fabriquait ici. Ce n’était qu’une gamine... Mais tous les voleurs commençaient toujours petits. Cette jeune femme allait prendre progressivement de l’assurance, et il y avait, partant de là, un risque qu’elle se mette à recommencer, et à ainsi viser des forfaits de plus en plus hauts.

« Si tu en es arrivée à voler pour une amie, c’est que ce n’est pas une très bonne amie, remarqua alors Kate, avant de décroiser les bras. Je passe mes nuits à arrêter des délinquants, à les neutraliser, à assister les forces de police... Je n’aimerais pas que la police te mette le grappin dessus, ni avoir à te neutraliser... »

Cette adolescente était plutôt belle, mais elle avait visiblement l’air d’avoir de mauvaises fréquentations. Kate, toutefois, devait veiller à ne pas être trop maternelle, sachant qu’un instinct protecteur produisait parfois tout l’inverse des effets recherchés. Il ne fallait pas qu’elle agace cette fille, et c’est sur cette bonne idée qu’elle se mit à réfléchir à nouveau.

« Je ne t’ai pas dénoncé, car ça aurait été inutile... Maintenant, tu vas répondre à ma question, et me dire pourquoi tu as volé ce gode... Je ne pense pas que ce truc affreux devait coûter une fortune, alors, pourquoi avoir pris le risque de te faire prendre ? Pourquoi avoir tenté de le voler ? Je ne crois pas que tu aies agi par nécessité, mais plutôt... Je crois plutôt que ça t’a plu, que tu y as ressenti une forme d’excitation sauvage, l’impression d’être libre, d’être un petit oiseau qui enfreint les règles sans se faire prendre, et ressent ainsi une fausse impression de liberté et de toute-puissance... »

Batgirl savait de quoi elle parlait. Elle n’avait jamais volé, mais c’était ce qu’elle ressentait dans cette tenue, quand elle volait le long des toits, et sentait le vent fouetter contre son costume alors qu’elle s’envolait dans les cieux, les ailes déployées. Elle ignorait toutefois comment aborder cette femme, comment lui faire comprendre qu’agir ainsi était, certes répréhensible, mais avant tout dangereux. Kate avait la détestable impression d’être une espèce de caricature d’une bigote, une espèce de puritaine new age qui se lançait dans des sermons inutiles que personne n’écoutait. Cette image n’était pas très agréable, mais elle ne voyait pas quoi faire d’autre pour le moment.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Avril 20, 2013, 05:35:13 »

Cette fille costumé me réponds alors.

« Si tu en es arrivée à voler pour une amie, c’est que ce n’est pas une très bonne amie.

Avant de décroiser les bras.
De mon coté je lui réponds d'un air toujours assuré.

Si c'est une bonne amie, même une des meilleurs que j'ai pu avoir...


Celle ci enchaine sur des sermons.

Je passe mes nuits à arrêter des délinquants, à les neutraliser, à assister les forces de police... Je n’aimerais pas que la police te mette le grappin dessus, ni avoir à te neutraliser... »

Sur de moi face à une fille en costume d'Halloween, je rie à gorge déployé avant de lui répondre.

HA! HA! HA! HA!!! Que la police m'arrête je peut le concevoir si ils sont en surnombre, mais que toi tu me neutralise, je demande à voir...

d'un ton plus dur elle me demande.

« Je ne t’ai pas dénoncé, car ça aurait été inutile... Maintenant, tu vas répondre à ma question, et me dire pourquoi tu as volé ce gode... Je ne pense pas que ce truc affreux devait coûter une fortune, alors, pourquoi avoir pris le risque de te faire prendre ? Pourquoi avoir tenté de le voler ? Je ne crois pas que tu aies agi par nécessité, mais plutôt... Je crois plutôt que ça t’a plu, que tu y as ressenti une forme d’excitation sauvage, l’impression d’être libre, d’être un petit oiseau qui enfreint les règles sans se faire prendre, et ressent ainsi une fausse impression de liberté et de toute-puissance... »
 
Je la laisse terminer avant de lui répondre d'un air toujours aussi assuré.

Tu as répondu à ta propre question, le fait de l'avoir voler m'as à la fois excité et à fait monter mon taux d’adrénaline, j'aurais très bien pu le payer mais j'étais en manque d'action aujourd'hui, de sensations fortes.

je suis toujours prête à envoyer mon sort d'onde de choc au moindre mouvement brusque de sa part surtout après le défis que je lui est lancé sur le fait de me neutraliser.
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Avril 20, 2013, 09:44:23 »

« Tu as répondu à ta propre question, le fait de l'avoir voler m'as à la fois excité et à fait monter mon taux d’adrénaline, j'aurais très bien pu le payer mais j'étais en manque d'action aujourd'hui, de sensations fortes. »

Kate pencha la tête sur le côté. Cette fille était bien présomptueuse... Un peu trop, selon elle. Elle conserva les sourcils froncés, se demandant ce que cela signifiait. Elle la provoquait délibérément, en lui affirmant qu’elle n’arriverait pas à la neutraliser. Kate se méfia donc, et supposa que cette jeune fille devait avoir un arsenal secret.

*Est-ce que tout ça en vaut vraiment la peine ? Ce n’est qu’un simple gode...*

Certes, les faits en question étaient petits, mais elle s’était sentie dans la nécessité d’intervenir. Contrairement aux autres, Kate avait un certain instinct maternel, et se doutait que Lili s’engageait sur une mauvaise voie. Il fallait intervenir avant qu’elle ne fasse des vols plus dangereux, plus risqués, et ne produisent des dégâts plus sérieux à la société. Batgirl réfléchissait donc à une manière d’agir. La convaincre qu’elle faisait une erreur ? Non, ça ne marcherait pas trop. Batgirl n’eut pas à réfléchir trop longtemps avant de lui parler :

« C’est donc l’adrénaline que tu recherches... Tu pourrais mettre cette adrénaline au profit de la société, plutôt que de lancer dans des activités illégales et répréhensibles. »

Elle continua assez rapidement, en croisant les bras :

« L’adrénaline, je sais ce que je sais. Mais ce n’est pas une excuse. J’aime aussi les sensations fortes, et ce n’est pas pour autant que je commets des vols. Tu comprends ? L’insouciance de la jeunesse et l’envie de sensations fortes... Après ce ridicule gode, tu recommenceras, car tu es persuadée que rien ne t’arrêtera... C’est un engrenage auquel je dois mettre fin, pour ton propre bien. »

Le raisonnement de Kate avait été exposé. Elle se tint maintenant face à Lili. Battre une gamine n’était pas pour lui plaire, mais elle sentait bien qu’elle n’aurait pas le choix. La jeune femme se croyait intouchable, et Kate avait bien l’intention de lui prouver le contraire. La justicière se rapprochait lentement, serrant les poings.

« Pour le reste, je crois que je n’aurais aucune difficulté à maîtriser une jeune fille comme toi... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Avril 29, 2013, 11:00:20 »

Nous nous regardons face à face, elle me fixe pendant un moment, je fait de même avant de l'entendre à nouveau ouvrir la bouche.

« C’est donc l’adrénaline que tu recherches... Tu pourrais mettre cette adrénaline au profit de la société, plutôt que de te lancer dans des activités illégales et répréhensibles. »

réfléchissant quelques secondes à ces paroles, je lui réponds.

Tu voudrais que je mette cette adrénalines au profit de la société? Comment ça? Comme toi en mettant un déguisement ridicule et courir derrière les méchants?

La voyant croisé les bras, je me tiens prête à toutes éventualités, mais elle continue sur ces paroles.

« L’adrénaline, je sais ce que je sais. Mais ce n’est pas une excuse. J’aime aussi les sensations fortes, et ce n’est pas pour autant que je commets des vols. Tu comprends ? L’insouciance de la jeunesse et l’envie de sensations fortes... Après ce ridicule gode, tu recommenceras, car tu es persuadée que rien ne t’arrêtera... C’est un engrenage auquel je dois mettre fin, pour ton propre bien. »

Elle essai de me faire comprendre que ce que j'ai fait est mal, je sais très bien que c'est mal, mais ce n'est rien à coté d'autres qui font bien pire, les meurtres, la revente de drogues, les viols, le proxénétisme,... Je sais que je n'irais jamais jusque là, mais encore faut-il elle le comprenne.
Ne répondant pas à ce qu'elle viens de me dire, je la vois s'approcher lentement mais aussi dangereusement de moi alors qu'elle de dit.

« Pour le reste, je crois que je n’aurais aucune difficulté à maîtriser une jeune fille comme toi... »

Sur ces mots, je comprends qu'elle compte passer à l'action, mais c'est sans compté sur l'effet de surprise quand elle verra que je suis capable de me défendre.
D'une voie calme je lui réponds.

"Aucune" n'est pas le bon mot, "difficulté" est beaucoup plus approprié, sur ceux je te déconseille de continuer à avancer, tu risquerais de t'en bruler les ailes.

Mais n'écoutant pas mes recommandations, je la voie continuer.

tu l'auras cherché... YYYAAAAAAH...

Le bras dans mon dos passe alors rapidement tendu devant moi, la pomme de ma main visant la poitrine de batgirl avant d'envoyer mon sort d'onde de choc. La petite chauve-sourie est percuté de plein fouet par mon sort, je la vois être projeté au dessus du sol avant d’atterrir et de glisser sur plusieurs mètres sur le bitume.
Je lui dit sur un ton moqueur.

Je t'avais prévenu...

Je savait qu'après ça, elle ne serait pas contente du tout, je sais que ça ne l'a pas tué, mais une fois de nouveau debout, si elle sais ou je suis elle ne me lâchera plus.
C'est pour ça que je tourne les talons et commence à courir en direction du repaire d'Ishtar, je tourne dans les ruelles qui me sont familières, mais cette longue robe m’empêche vraiment de courir à mon aise manquant à plusieurs reprise de tomber en marchant dessus.


 
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Avril 30, 2013, 01:48:07 »

Cette jeune fille avait besoin d’une petite leçon, tout simplement. Elle éprouvait ce sentiment d’impunité et de toute-puissance qui caractérisent ceux qui violent la loi, et ne font pas l’objet de représailles. Ceux qui comprennent que les normes ne font pas l’objet d’une protection sacro-sainte absolue, et que commettre une infraction ne signifie pas forcément qu’on ira en prison, ou qu’on sera inquiété pour la police. C’était une graine que Kate avait en face d’elle, mais une graine qui risquait de devenir un arbre. Certes, elle était en marge de son travail de justicière, mais elle avait tellement vu de jeunes adolescentes marginalisées, droguées, qui montraient leurs fesses aux flics, s’habillaient n’importe comment, et tuaient pour n’importe quelle raison, qu’elle voyait dans cette jeune fille une âme « innocente » à sauver. Kate se rapprochait donc d’elle, quand la femme utilisa un sort magique. Surprise, Kate s’envola, et glissa sur le bitume.

« Je t'avais prévenu... » lâcha la jeune femme en se mettant à fuir.

Kate secoua la tête, en se relevant.

*Ainsi donc, tu es une magicienne en herbe, petite fleur ? Très bien, on va pouvoir s’amuser...*

Kate sortit son Bat-grappin, et s’envola vers le toit de l’immeuble. L’attaque l’avait surprise, mais la combinaison qu’elle portait faisait aussi office d’armure. Elle s’avança rapidement le long du toit. La petite magicienne courait le long de rues étroites et sombres, silencieuses. Elle s’enfonçait dans ces vieux quartiers des villes japonaises. La petite sorcière était pressée, ce que Kate pouvait voir. Elle avait une robe trop longue, qui l’empêchait de vraiment s’enfuir, et elle manqua à plusieurs reprises de tomber. Elle finit par atteindre une sorte de petite cou abritant un terrain de basket-ball. Kate commençait à avoir une idée, et sortit de sa ceinture un Batarang. Elle attendit que la jeune fille s’approche d’un des poteaux, et lança son arme. Le batarang fendit l’air, et heurta le poteau métallique, se plantant juste devant elle. Kate se mit à lui parler, tout en se déplaçant, s’assurant d’être hors de vue de la jeune femme :

« Tu fuis, petite femme ? Comme une voleuse qui aurait quelque chose à se reprocher ? Tu crois que commettre des infractions, c’est amusant, parce que ça te donne l’impression d’être au-dessus des lois ? »

La voix semblait sortir de nulle part à la fois. Kate se déplaçait rapidement le long des toits, et lança dans une ruelle une petite grenade étourdissante à retardement, tout en continuant à se déplacer. Impossible pour la sorcière de lui échapper. Kate avait réglé son casque pour qu’il affiche des visions X. Elle voyait à travers les murs, et percevait ainsi le squelette de la jeune femme.

« Mais, quand on s’écarte des règles du jeu, petite femme, on rentre dans une autre cour, une autre danse. Et, dans cette danse, il n’y a pas de lois pour protéger ton petit corps. Il n’y a que des proies et des prédateurs, les deux se confondant, jusqu’à ce que le prédateur devienne la proie. Tu te crois forte, parce que tu es capable de faire quelques sorts ? Penses-tu être faite pour suivre cette voie ? »

Kate s’était posée derrière la sorcière, toujours sur un toit, et la bombe étourdissante explosa alors, dans une ruelle, provoquant une forte détonation. Batgirl voulait lui foutre la trouille, car elle se doutait que la jeune femme, vu la manière avec laquelle elle avait décampé, devait déjà être sous tension.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mai 01, 2013, 05:37:54 »

Je continue de courir comme je peux avec cette foutue robe longue et ce gode sous mon collant collé à ma cuisse, t'en que je ne serais pas arrivé au repaire d'Ishtar il ne faut pas que je m'arrête.
Tournant une fois à droit, puis à gauche et encore à droit dans ces dédales de ruelles, j'arrive sur une air de jeux, ce terrain de basket, je suis toute proche, il me suffit de le traverser et...
C'est alors que quelque chose fend l'air juste en face de moi et que cette chose viens se planter dans la poutre métallique du panier de basket, je m'arrête net et me retourne, mais il n'y à personne, il fait sombre, trop sombre.
Je me tourne à nouveau vers la chose qui c'est planté, c'est une sorte de shuriken en forme de chauve-sourie. C'est pas vrai elle c'est déjà remise de mon sort? Je me dit intérieurement.

Très vite j'ai ma réponse quand j'entends sa voie tourner autour de moi, elle me viens dans toutes les directions, difficile de savoir ou elle se trouve.
Mon cœur commence à s'emballer, je zieute tout les ruelles qui m’entoure, avant de zieuter le toit des immeubles, alors que je l'entends dire.

« Tu fuis, petite femme ? Comme une voleuse qui aurait quelque chose à se reprocher ? Tu crois que commettre des infractions, c’est amusant, parce que ça te donne l’impression d’être au-dessus des lois ? »

Mon souffle s'accélère dû à ma fuite, mais aussi dû à la tension qui s’installe en moi, me faire attraper n'était pas dans mes plans.
Sa voie continue de me narguer, mais ou est-elle bon sans.

« Mais, quand on s’écarte des règles du jeu, petite femme, on rentre dans une autre cour, une autre danse. Et, dans cette danse, il n’y a pas de lois pour protéger ton petit corps. Il n’y a que des proies et des prédateurs, les deux se confondant, jusqu’à ce que le prédateur devienne la proie. Tu te crois forte, parce que tu es capable de faire quelques sorts ? Penses-tu être faite pour suivre cette voie ? »

à bout de nerd, je commence à perdre patience et lui cris sur un ton colérique, alors que je me met dos à un des murs.

Sort de ta cachette, je vais te montrer si je ne suis pas forte...

C'est alors qu'une explosion se produit à ma droite, à fleur de peau, je tend mon bras et lance un nouveau sort d'onde de choc dans la ruelle, les poubelles qui si trouvent se déforme et s’étale par terre, je me décolle du mur pour m'approcher de cette ruelle ou une fumé s'échappe.
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mai 01, 2013, 07:12:41 »

« Sort de ta cachette, je vais te montrer si je ne suis pas forte... » lâcha la femme, avec une voix exagérément forte.

Elle était nerveuse, ce que Kate pouvait comprendre. Elle était comme une souris fuyant un chat qui refusait de se montrer. Mais la chasse, après tout, se résumait à ça. Le prédateur cherchait toujours à bénéficier de l’effet de surprise avant de fondre sur sa proie, et Kate n’agissait pas de manière fondamentalement différente. Elle attendait, tapie dans l’ombre, laissant sa proie paniquer. La jeune adolescente maîtrisait la magie, mais il en fallait plus pour menacer Batgirl. Sa bombe explosa alors, et, comme elle s’y attendait, la jeune femme lança immédiatement un sort par là.

*La magie semble venir de ses mains...*

Il allait donc falloir qu’elle trouve un moyen de les immobiliser. Dissimulée derrière une cheminée, elle était face au rebord d’un immeuble, et sortit de sa ceinture une sorte de corde souple et extensible, afin de lui ligoter les poignets. La jeune femme se rapprochait lentement de la ruelle, et Kate sortit la corde, ainsi qu’un autre objet : une grenade fumigène, cette fois. Elle pouvait agir sans cet outil, mais Kate ne tenait pas à commettre une erreur. Elle se releva, et lança alors la grenade fumigène, qui atterrit entre les pieds de la magicienne, et explosa, diffusant une épaisse fumée grise qui l’enveloppa. Kate bondit alors en avant, et déploya ses ailes, se mettant à planer. Elle rejoignit rapidement sa cible, et tomba pile dans son dos. Ses mains attrapèrent fermement celles de la jeune femme, et elle passa son lien autour de ses poignets, tirant ses bras en arrière. Concrètement, elle commençait par tirer un bras, et passa, avec son autre main la corde autour de son poignet, maintenant entre ses doigts l’autre extrémité de la corde, et se saisit de l’autre main, l’enroulant également entre ses liens. Elle relâcha ensuite sa corde, puis poussa la femme, l’envoyant tomber sur le sol.

Elle aurait pu la gifler, mais Kate n’aimait pas taper les jeunes enfants. La fumée se dispersa assez rapidement, et Kate s’avança lentement vers la jeune femme, sa cape enveloppée autour d’elle. Kate se rapprocha, et posa l’un de ses pieds sur le ventre de la femme, appuyant légèrement.

« Leçon satisfaisante ? » demanda-t-elle alors, en se penchant vers elle.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mai 04, 2013, 01:42:42 »

Trop concentré sur la ruelle ou il viens d'y avoir une explosion, que j'oublie de faire attention au autre, c'est alors que tout ce passe très vite, trop vite.
En une fraction de seconde, je me retrouve dans un nuage de fumé si dense que je ne vois pas mes propre mains devant moi, je tousse avant de lancer mon sort à ma droite et à ma gauche, c'est alors que quelque chose m'attrape le poignet et me le rabat violemment dans le dos, je lâche un cris de douleur alors que je sent autre chose s'enrouler autour de mon poignet, je tente de me retourner, mais on m'empoigne l'autre bras par la suite pour rejoindre l'autre dans mon dos, je cris à nouveau avant de sentir une main me jeter au sol comme un sac poubelle, tombant lourdement sur le dos.

La fumer se dissipe peut à peut, je découvre alors cette femme en costume embaler dans sa cape qui me fixe et se rapproche de moi avant de poser un pied sur mon ventre et me dire.

« Leçon satisfaisante ? »

Sur le coup, je suis très mauvaise perdante, je la regarde d'un air énervé avant de lui répondre.

ça ne change rien, qu'est ce que tu vas faire de moi maintenant, puisque tu m'a dit tout à l'heure que tu ne voulais pas me donner à la police?
Journalisée

Batgirl
Legion
-

Messages: 365



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Mai 04, 2013, 12:08:38 »

Kate ne s’attendait pas spécialement à une soumission en bonne et due forme de la jeune adolescente, avec un mea culpa prononcé. Au lieu de ça, elle se tortillait légèrement sous son pied, et répondit assez rapidement, sur un ton agacé, irrité :

« Ça ne change rien, qu'est ce que tu vas faire de moi maintenant, puisque tu m'a dit tout à l'heure que tu ne voulais pas me donner à la police? »

Ne change rien ? Kate se permit un léger sourire, et remua un peu le bout de son pied, qui était logé entre les seins de la femme. Cette fille était vraiment mignonne... Comme toutes celles qui tournaient mal. Batgirl allait peut-être un peu trop loin avec cette jeune femme ? Elle l’avait neutralisé, mais, si elle lui ôtait ses menottes, elle recommencerait très certainement à l’attaquer. Et, si la magie était quelque chose contre quoi elle était formée, elle ne pouvait pas non plus se permettre de la négliger. Quant à remettre cette petite pousse à la police... Pour une histoire de gode volé, la police lui rirait au nez.

*C’est vrai, ça, qu’est-ce que je peux bien faire de cette fille ? La séquestrer et lui imposer de regarder toute la collection des films Disney ?*

Idée peu crédible, en réalité. Batgirl retira alors son pied de son ventre, et croisa les bras sous sa poitrine.

« Je ne te livrerai pas à la police, petite fleur, confirma Kate. Je veux juste m’assurer que tu aies retenu la leçon. J’en ai vu beaucoup, des comme toi... Et de toutes les origines. Certaines sont des fugueuses fuyant des familles aisées où elles sont mal comprises, étouffées, voire même battues. D’autres sont des filles de parents paumés, et, lentement, elles tournent mal... Et les belles petites femmes qu’on aimerait bien croquer, comme toi, finissent par devenir des junkies dont même le plus infâme des bordels ne voudrait pas. »

Batgirl avait fléchi l’un de ses genoux en parlant. Elle savait que la femme avait mis ce gode sur elle... Et, d’ailleurs, pourquoi en avoir volé un ? Simplement pour satisfaire des envies sexuelles ? Ou était-il possible qu’elle l’ait fait pour satisfaire quelqu’un d’autre ? C’était une magicienne, oui, mais la magie, sauf quelques cas exceptionnels, ne s’apprenait pas tout seul. Il fallait un mentor, quelqu’un qui vous formait, vous guidait, vous en expliquait les tenants et les aboutissants. Kate se mit donc à réfléchir. Ses parents ? C’était une hypothèse qu’il fallait résoudre d’emblée, mais elle savait que, si elle posait la question franco, la fille ne lui répondrait pas. Fort heureusement, ruser était dans ses compétences, et c’est ce qui l’amena à dire :

« En tout cas, tu te débrouilles plutôt bien, pour une magicienne. Tes parents seront probablement heureux d’apprendre qu’ils t’ont été utiles, quand je te ramènerai à eux. »

Si elle avait tort, et si les parents de cette femme n’avaient effectivement rien à voir avec son apprentissage magique, Kate était convaincue que la jeune fille le lui ferait savoir rapidement, en se fiant sur cette vieille observation, qui voulait que les perdants refusant la défaite cherchent toujours, d’une manière ou d’une autre, à l’atténuer, afin qu’elle n’ait pas un goût trop amer entre les lèvres.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Juin 23, 2013, 04:25:48 »

Ma question posé, toujours allongé sur le dos, son pied entre mes seins tel une gladiatrice ayant gagné un combat, je la regarde dans les yeux avant de la voir lentement sourire et remuer le bout de son pied.
Mon regard se fait alors plus colérique de m'être fait battre par cette femme en costume d'Halloween, elle semble fier de m'avoir coincé, mais fini par retirer son pied de ma poitrine avant de croiser les bras sous la sienne faisant ressortir ces seins bien mouler dans sa combinaison, avant de me dire.

« Je ne te livrerai pas à la police, petite fleur, confirma Kate. Je veux juste m’assurer que tu aies retenu la leçon. J’en ai vu beaucoup, des comme toi... Et de toutes les origines. Certaines sont des fugueuses fuyant des familles aisées où elles sont mal comprises, étouffées, voire même battues. D’autres sont des filles de parents paumés, et, lentement, elles tournent mal... Et les belles petites femmes qu’on aimerait bien croquer, comme toi, finissent par devenir des junkies dont même le plus infâme des bordels ne voudrait pas. »

Encore des sermons long et ennuyeux, mais elle dit tout de même un bonne chose, qu'elle ne me livrera pas à la police, mais pour ce qui est de me faire retenir la leçon, je me demande ce qu'elle à derrière la tête.
Si elle compte me faire retenir la leçon en me sermonnant pendant des heures, c'est mal barré.
Je la vois fléchir un genoux et se rapprocher de moi tout en continuant à parler.
Son sermon fini, elle regarde mon corps de la tête au pied, je me demande ce qu'elle cherche, je ne réponds rien à son discourt, voyant cela elle enchaine sur des compliments.

« En tout cas, tu te débrouilles plutôt bien, pour une magicienne. Tes parents seront probablement heureux d’apprendre qu’ils t’ont été utiles, quand je te ramènerai à eux. »

Je suis surprise par son compliments, mais je suis par la suite ennuyer par ce qu'elle me dit, si elle me ramène chez mes parents et leurs dit que j'ai volé dans un magasin, ils vont être effondrés, encore plus si elle leurs dit que la dite chose volé est un gode, mais en plus si elle leurs apprend que je pratique la magie... là je suis bonne pour... non ça ne passera pas, elle ne pourra jamais prouvé à mes parents que je pratique la magie, par contre le reste elle le peut, et moi qui est pris mes papiers d'identité... qu'elle sotte je fait.
Quelques peux gêné je lui répond.

Merci pour le compliment, mais tu as tout faux, mes... Mes parents n'ont rien à voir avec ma magie... Ils sont... Morts avant que j'apprenne l’existence de la magie.

Un petit mensonge pour m'assurer qu'elle ne me ramène pas à eux, en espérant qu'elle me croix et qu'elle ne fasse pas de recherche.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox