banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Drôle d'invocation? [PV Véro Behemot]  (Lu 826 fois)
Sya
Avatar
-

Messages: 1841


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 29, 2011, 07:39:22 »

Si Sya devrait trouver un défaut à ses journées, c'est que beaucoup de ses journées se ressemble en général. A moins de passer du temps avec une de ses rares amies ou de trouver une maitresse hors du commun – sous plusieurs sens – cela ressemblait à de la monotonie. Actuellement, elle était au service d'une noble comme parmi tant d'autres, une qui avait de drôle de lubie même si cela ne gênait pas l'ange au service de la luxure. En effet, cette ravissante noble confiait souvent des missions qu'elle exécutait que rarement. Après lui avoir proposer ses services, elle voulait par exemple manger en regardant Sya en pleine ébat amoureux avec l'une de ses servantes. Elle voulait que son esclave la compliment souvent sur son apparence, sa gentillesse, cela pouvait caché un manque d'amour de la part de quelqu'un de sa famille ou dans sa vie sentimental? Il lui arrivait parfois d'être plus douce, elle pouvait appeler Sya pour qu'elle pose sa tête sur ses cuisses et l'ange se faisait caresser la tête, parfois pendant plus d'une heure sans prononcer le moindre mot. Mine de rien, cette étrange femme avait fait naitre en Sya une curiosité des plus hauts points. Elle voulait un jour connaître son passé ou parler sincèrement avec elle, sans le rapport de classe supérieur. Mais pour une noble, c'est plutôt dur! En tout cas, elle ne lui avait spécifier de tenue particulière comme celui d'une soubrette, sa tenue blanche suffisait. Après, pour le collier autour du cou et ses drôles d'oreilles non naturel, elle ne pouvait ni les retiré ni les camouflé.

Cette fois-ci, l'ange reçut un nouvel ordre de la part de sa noble maitresse, lui lécher la jambe. Certes, cela ne la déplaisait pas mais elle se demandait pourquoi elle avait toujours des envies aussi étrange? Ne pouvait elle pas se contenter d'une soubrette ou d'un objet sexuel? Pourquoi toujours ce genre d'ordre? Peu importe au final, elle s'exécuta et obéissait au doigt et à l'œil en y mettait corps et âme. La noble l'autorisa à caresser ses jambes en même temps mais alors qu'elle avait à peine commencer, une étrange lueur avait éclairé l'ange sous le regard étrange et paniqué de sa maitresse. La lueur se fit de plus en plus grande et Sya venait de disparaître pour se changer en une flotté de poussière étoilé dans le grand manoir. Presque instantanément, elle se retrouva dans un décor différent de là ou elle se trouvait. Une pièce assez grande, mais pas de maitresse aux jambes nue devant elle. Qu'elle était cette endroit? En se retournant pour tenter de se repérer, elle avait vu une jeune femme belle avec une chevelure presque argenté. Une jolie tunique couvrait son corps même s'il laissait son ventre à l'air libre. Elle ne tira pas de conclusion hâtive et restât sagement à regarder la jeune femme.

« Excusez-moi mais ou somme nous? Et si je peux me permettre, qui êtes vous? »

Sa voix comme son regard se fit neutre et attentait patiemment sa réponse qui pourra peut-être éclairé sa lanterne car pour le moment, cela ne lui était jamais arrivé. Au premiers abord, elle ne semblait pas méchante au moins! Reste à savoir qu'elle sont ses attentions.
Journalisée

Vero Behemot
-

Messages: 40


Tu veux du plaisir ? Tâche d'y survivre mon beau.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 29, 2011, 08:48:32 »

- Maîtresse, quelqu'un a laissé ceci au porte de votre demeure.

Je me tourne vers mon serviteur ... C'est bien Albert, celui qui me sert de cocher pour mes balades et me prépare mes monture quand je souhaite faire une escapade en solitaire. Il savait pertinemment qu'il ne risquait pas grand chose, il était conscient de la vie qu'il me devait et faisait tout pour ne pas me déplaire.

- Qu'est-ce donc ?

Le jeune humain me tendis le bout de tissu, avec prudence je l'ouvre et constate qu'il s'agit d'un grimoire, en le feuilletant rapidement je constate qu'il y a plein de formule magique et des rituels. Je regarde Albert.

- Nous allons bien nous amuser, Albert, je vais faire tourner le pages rapidement et tu me diras "stop", ce qui définira le sortilège ou le rituel que je vais entreprendre,  n'ai crainte je sais où me procurer des cobayes.

Je fis défiler à vive allure les pages et quand mon serviteur dit le mot, je fige la page.

- Hum ... Un sort d'invocation de démon majeur, ma foi cela peut être intéressant ... hmhm ... deux pousses de mandragore,  un pentacle de dix pieds de diamètre tracé avec de la poudre de fée mélangé à du sang de chevreuil et dix corps humains vivants.

Je  mémorise le tout et referme le livre d'un coups sec, cette journée paraissait d'être amusante, moi qui n'ai jamais essayé la magie cela était un test que je ne pouvais refuser pour avoir une idée de mon potentiel en tant que pratiquante. Le sortilège paraissait compliqué et d'un niveau élevé, aussi même si j'échoue cela ne sera pas un mauvaise signe.

-Albert, prépare moi Belladone, je vais faire un petit tour à la prison d'Eternum ... j'étaie censé accueillir un noble, fait passer le message que je suis malade et qu'aucune visite n'est autorisée, dit que j'ai un mal de Diable, cela le tiendra à distance un petit moment, le temps que je revienne.

Je pris le temps de fouiller dans mes armoires, la poudre de fée fut vite trouvée, mais aucune trace de sang de chevreuil, il va falloir que j'aille faire un petit tour au marché. Une fois mon inventaire fait, je pris tout d'abord la route vers le centre de Nexus, arrivant à marchander le sang de chevreuil pour un prix très modique, venait le soucis des dix corps offert en sacrifice, il n'y avait que dans une prison que l'on pouvait disposer des prisonnier comme bon nous semblait, à condition de débourser une petite somme pour acheter le silence des gardes.

Une fois devant la prison, je lança immédiatement une bourse aux gardes, qui m'ouvrirent sans hésiter la porte de la prison, un petit homme rachitique vint me voir.

- c'est un plaisir de voir une duchesse aussi ...

Il me gave ce petit être à fait tant de phrases mielleuses, aussi pour ne pas perdre de temps je lui coupe la parole.

- Je ne suis pas là pour palabrer pendant des heures, j'ai un projet qui nécessite une dizaine de prisonnier, sachant qu'ils risquent de grouiller peu après votre fosse commune. Puis-je les choisir pour que mon projet soit terminé au plus vite ?

Le petit être était un de ses charognards qui ne pensait qu'à l'argent, aussi ne fut-il pas surprenant de le voir revenir à la charge en sortant des arguments purement grotesque.

- C'est que dix prisonnier c'est un nombre de main d'oeuvre en moins et cela risque de causer une grosse perte. Si vous pouviez compenser cela par une petite contribution, cela pourrait facilement d'arranger.

Ce que je déteste ses humains, sans vouloir en entendre plus je lui lance une bourse bien remplit, il s'empressa de compter et vu la somme déboursée il ne pouvait plus rien me refuser. Il me laissa choisir, je ne pris que des femmes, elles semblaient beaucoup plus en forme que les hommes. Mon oeil expert vint à choisir cinq femme ayant un passé militaire et donc ont des muscles, cinq autres étaient des jeunes arrivante et avaient réussi à préserver leurs virginités. J'ordonne qu'elles soient attachées les unes aux autres et d'avoir une grande pièce de disponible.

Puis les gardes endormir les sacrifices, autant qu'elles ne bougent pas pendant le rituel, je trace le cercle, dépose un pousse de mandragore au nord, vers le froid, et l'autre à l'ouest. Une fois tout ceci de fait il ne restait plus qu'à activer ce pentacle et voir ce qui allait se passer.

Je pris une bonne inspiration et me mis à réciter la formule, seulement vint un moment où j'eus une petite hésitation sur le mot et tenta ce qui me vins à l'esprit. Le pentacle se mit à rougir, comme  si le sang et la poudre étaient de la lave en fusion, vint ensuite une colonnade de flamme, puis plus rien, c'est alors qu'apparut une jeune fille. Elle ne ressemblait en rien à un démon, même mineur.

« Excusez-moi mais ou somme nous? Et si je peux me permettre, qui êtes vous? »

D'un pas sûr je me dirige vers cette créature et la regarde sous toute ses couture, avant de pousser un soupir.

- Mouais, j'ai du foirer à ce moment là.

Je regarde de haut cette créature ailée, quoi de plus normale quand on est plus grande que cette chose.

- On est à a prison Eternum et je suis la duchesse Veronique Behemot Fifine. Comme je t'ai invoqué tu vas gentiment répondre à mes question. Es-tu un démon  et si ce n'est pas le cas, t'es quoi comme créature.

Franchement je doutais que cela soit un démon, avec une bouille d'ange comme ça il y a de gros doute et aucun appendice démoniaque. Mon sortilège avait réussit en partie, mais restait à savoir si cette chose allait m'être utile ou non.
Journalisée

Sya
Avatar
-

Messages: 1841


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 30, 2011, 06:41:04 »

C'est à rien comprendre! Sya était tranquillement en train d'exécuter les ordres donner, à savoir lécher la jambe d'une noble aux drôles de goût et voilà qu'elle se mit à scintiller avant d'avoir un blanc de quelques secondes avant de se retrouver dans un endroit totalement inconnu! La pièce ou elle se trouvait était aussi grande que la chambre de son ancienne maitresse, mais plus sombre et plus sale aussi. Elle avait beau fouiller dans sa mémoire, jamais elle n'avait mit les pieds ici. Déjà, comment elle avait atterrit ici? Jamais elle ne c'était mise à briller avant d'atterrir ailleurs alors pourquoi? Toujours à genoux, elle avait remarquer derrière elle une femme, plus belle que son ancienne maitresse mais inconnue elle aussi? Pour le moment, elle ignorait totalement ce qui se passait et restât donc sur les « gardes ». N'oublions pas que même armée jusqu'aux dents, Sya est prête à sourire et jurer fidélité – pendant un moment – à des filles qui pourraient la faire souffrir. Une confiance aveugle envers le sexe féminin. Mais bon, pour le moment, elle questionna juste cette femme sur l'endroit ou elle était ainsi que son identité. Qui sait, elle connaissait peut-être Sya avant qu'elle ne porte ce nom, lorsqu'elle était une simple ange?

La jeune femme s'approcha et observait l'ange esclave sous plusieurs angles, avec un œil intéresser tout de même. Elle ne bougeait pas et n'ouvrait pas la bouche non plus vu qu'elle ignorait ses intentions. Après tout, elle était peut-être à l'origine de sa venue ici? Elle ignora ses premiers mot et affirma qu'elle avait rater quelque chose? Quoi donc? Bonne question! A ce moment-là, l'ange remarquait seulement le pentacle sur lequel elle était installer. Elle n'y connaissait pas grand-chose en invocation mais cela avait tout l'air d'être de type démoniaque! Ce n'est pas pour autant qu'elle en avait peur, elle fut juste étonner de ce trouver dessus. Au moins, elle savait ou elle se trouvait, dans la prison Eternum sur le territoire Thékos. Elle donna aussi son nom. Cette jeune femme était donc une duchesse? Un grade vraiment élevée quand on sait que Sya reste une esclave indépendante. Le pentacle était donc à l'origine de sa venue ici mais pourquoi elle? Ha? C'était surement pour ça que ça avait rater, elle ne devait pas être celle qu'elle voulait invoquer. Ce fut ensuite elle qui devait se présenter à Véronique Behemot Finine. Elle se prosterna et sa tête toucha le sol quelques secondes avant de relever la tête vers la duchesse pour ne pas lui manquer de respect. Pour ce qui était de comment devait se comporter une esclave, Sya connaissait toutes les règles par cœur!

« Enchanté Mademoiselle la Duchesse Véronique Behemot Finine. Je ne suis pas un démon mais un ange. Plus précisément, un ange esclave aux services de toutes femmes, ainsi qu'une prêtresse de la luxure. Je me prénomme Sya, c'est un plaisir de vous connaître Mademoiselle la Duchesse Véronique Behemot Finine. »

ça faisait long – citer son nom comme ce qu'elle était exactement - mais en tant qu'esclave, elle se devait de donner le nom en entier tant que cette dernière n'en avait pas reçut l'ordre. Cela pourrait paraître étrange pour cette duchesse de rencontré un ange qui était esclave et en plus une prêtresse de la luxure! Les anges sont censé être aux services des Dieux et ne devraient pas avoir un lien avec des choses comme la luxure! Mais pourquoi pas après tout? Lust était bien une déesse donc pourquoi ne pourrait elle pas avoir d'ange sous ses ordres? Elle n'avait jamais eu la chance de rencontré sa déesse mais elle espérait un jour pouvoir la rencontré. Gardant sa position  à raz du sol, elle gardait le sourire en regardant la Duchesse. Elle pourrait très bien la servir, elle était très loin de son ancienne maitresse en plus. De plus, son contrat allait bientôt finir d'ici quelques jours donc ça ne sera pas une grosse perte. Au pire, elle pourra la revoir plus tard et se faire pardonner en restant plus longtemps. Elle savait que l'invocation avait rater vu ce que la duchesse avait dit mais peut-être était-ce à cause d'un certain point?

« Si je peux me permettre, pourquoi m'avez vous invoquer Mademoiselle la Duchesse Véronique Behemot Finine? Avez vous besoin que je soit à votre service peut-être? »

C'était loin de lui déplaire. Malgré son ton hautain comme beaucoup de nobles, elle restait très belle  et l'ange voulait se rendre utile envers son invocatrice. C'était la première fois après tout qu'elle se faisait invoquer, le type d'ordre pourrait changer? Elle espérait juste pouvoir réaliser ce qu'elle souhaitait lui demander? Pas des ordres qu'elle ne pourrait pas réaliser. Après tout, elle n'était pas un être magique qui pouvait réaliser des vœux, bien que ses pouvoirs étaient plutôt développer pour réaliser les choses en rapport avec le sexe. Du moment que cela ne concerne pas les hommes – sauf leurs morts! - elle peux toujours faire du mieux qu'elle pouvait pour elle!
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox