banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: la découverte de la demeure de ma maitresse [PV Ishtar Naviento]  (Lu 1863 fois)
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juin 05, 2011, 11:50:44 »

sa fait maintenant des mois que je n'ai plus de nouvelle de ma maitresse Ishtar, depuis ce temps je suis devenue une des prêtresses de la déesse Lust, j'ai de nouveaux pouvoirs ainsi que la mission de rassembler des adorateurs et adoratrices pour cette déesse, mais ce n'est pas pour sa qu'aux moins trois fois par semaines après les cours je ne passe pas à l'antre d'Ishtar pour voir si elle n'y est pas bien au contraire.
malheureusement depuis ces quelques mois, je repart un peut triste de ne pas l'avoir vue, ma maitresse me manque, je voudrais savoir si elle est fière de moi, lui montrer mes nouveaux pouvoirs, lui dire les choses que j'ai faite depuis son absence et la serrer fort dans mes bras.

jusqu'au soir en rentrant après l'école, passant bien sur par l'antre d'Ishtar dans les quartiers de la toussain, l'appelant pour savoir si elle était présente, je tombe sur une lettre de sa part sur l'une des tables de torture, toute contente, je lis sur l'enveloppe " pour Lili", mon cœur battant, j'ouvre l'enveloppe précipitamment, déroule la feuille et lis ce qu'il y a marqué.


ma cher Lili, je sais que c'est temps ci tu ne me vois plus beaucoup, pour dire je suis très occupé, mais si tu veut me rejoindre pour passer du bon temps, voici la formule qui créera le portail qui t’amènera à moi.
ta maitresse qui aime ton petit cul

c'est quelques mots me réchauffe le cœur, sans trop réfléchir, je pose mon sac de cours et file dans la salle d'invocation, une grand pentagramme au sol, j'allume des bougie noir, je suis tellement impatiente de revoir Ishtar que je ne me pose pas la question à savoir pour quelle raison il faut emprunter un portail pour la rejoindre, je me dit juste que je serais de retour chez moi dans la nuit.
ne prenant même pas la peine d’enfiler ma tenue d'esclave, habiller en écolière pour une fois, je porte la tenue réglementaire, c'est à dire un chemisier blanc, un soutient gorge blanc, une mini jupe rouge et noir, une petite culotte rose, de grande chaussettes qui m'arrive à mis cuisses et de petit soulier noir.
habillé ainsi je me concentre un peut et récite la formule plusieurs fois de suite, le portail fini par s'ouvrir, je m'approche doucement et le traverse.

quand j'arrive de l'autre coté du portail, je me sent chuter, poussant un petit crie de peur avant d’atterrir lourdement à quatre pattes, non sans douleur.

AAAIIiiiie...

je me ressaisie de ma chute, avant de lever la tête, la salle ou je viens d'atterrir est immense, le sol brille, mais en regardant de plus prêt, ce sont les jointures des pierres noir qui jonche le sol qui s'illumine comme de la braise, il fait tout de même assez chaud ici, tournant la tête de gauche à droite, je contemple de grande statues de dragons, qui font mine de tenir le plafond, derrière moi une autre grande statue qui tien un anneaux, s'en doute là ou c'est formé le portail, d'ailleurs celui ci n'est plus là.
je ne vois personne des portes et des couloirs parte dans tout les sens, mais ou est Ishtar?
Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juin 10, 2011, 03:59:02 »

Le grand temple du feu que possédait Ishtar était emménagé de centaines de statues de ces guerriers Dragma qui étaient en fait de réel guerriers qui attendaient les ordres. Les murs de briques noires possédaient de nombreuses décorations un peu guerrières, que ce soit des armes à l'apparence très élaborée, des bannières aux couleurs du Royaume d'Ishtar. Le I stylisé en biohazard semblait omniprésent alors que Lili voyait arriver, d'un pas lent et gracieux sa maîtresse. Elle avança vers elle en souriant avant de battre brièvement ses ailes. La dragonne tira sur sa pipe une bouffée de tabac, qui illumina son visage des braises. Elle recracha la fumée par ses naseaux avant de sourire de plus belle, la toisant de son regard mauve.

"Guten Tag, ma jeune Lili... Cela faisait bien longtemps qu'on ne s'était pas revu, n'est-ce pas ? Cependant, mon invitation n'est pas juste sympathique... Relève-toi et suis-moi."

Ishtar se retourna et commença à marcher calmement à travers les couloirs de son temple. Elles arrivèrent dans la grande salle du trône qui était à l'échelle de la personnalité d'Ishtar... La salle immense, entourée de colonnades et de ces grandes statues, il y avait une toile gigantesque représentant Ishtar derrière un grand siège luxueux qui servait de trône à cette dragonne aussi puissante qu'implacable. Des tableaux un peu spéciaux entouraient la salle. Cela ressemblait à de grands tableaux dont la toile était en latex. Le motif en relief, c'était des personnes... mais à bien regarder, c'était de vrais personnes ! Ishtar s'était entourée de soumis dans des tableaux de latex, qui respiraient par des trous spécifiques et aui se masturbaient en permanence pour son bon plaisir. (exemple)

"Même si je suis très occupée, je sais me renseignée... Tu m'as trompé avec une déesse, n'est-ce pas ? Je sais que tu as traînée avec Lust... Et pire encore, tu as modifié ton corps sans ma permission."

Elle attrapa soudainement son pénis en passant sa main sous la jupe de Lili. Ishtar le garda serré dans sa main avant d epasser sa main de façon critique sur la tenue de cette dernière. Ishtar soupira.

"Ya du relâchement... Qu'est-ce que c'est cette tenue ?! A poil maintenant, aller !"
« Dernière édition: Juin 10, 2011, 07:44:54 par Ishtar Naviento » Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juin 10, 2011, 07:07:19 »

en regardant toujours sur ma périphérie, je remarque aussi qu'il y a de nombreuse statues de taille humaine, ainsi que des armes et autre décorations qui décore les murs, mais bien vite j'entends des pas qui résonnent au loin, je vois alors Ishtar sortir d'un des couloirs, d'un pas lent et gracieux sa pipe à la bouche, elle viens vers moi.
arriver à moi, je la vois tirer une bouffé sur sa pipe avant de recracher la fumer par ces naseaux, un sourire se dessine sur ces lèvres avant de me dire bonjours, que sa fait un moment que l'ont ne sais pas vue.
toute contente, un grand sourire se dessine sur s'illumine sur mon visage avant de lui répondre.

oui maitresse sa fait bien longtemps.

j'avais envie de la prendre dans mes bras, pour lui montrer que j'étais contente de la revoir, mais je ne pouvais pas faire sa sans son autorisation.
elle me dit alors que son invitation n'est pas juste sympathique.
que veut-elle dire par? pas juste sympathique?
mais je n'ai pas le temps de réfléchir puisqu'elle me demande de me relever et de la suivre, je m'exécute, essuie mes mains et mes genoux avant de la suivre, nous traversons quelques couloirs d'un pas lent, avant d'arriver dans une autre immense pièce, de grandes et grosses colonnes soutienne le plafond, ici aussi de grande statues un peut partout, au mur de grande toile, mais je ne comprend pas trop ce quelles représentes, c'est en y regardant plus précisément que je remarque que les tableaux bougent, mais étant trop éloigner des murs je ne comprend pas pour qu'elle raison ils bougent.
brusquement Ishtar s'arrête, je stop le pas à coté d'elle, avant qu'elle ne m'explique qu'elle est très occupé, mais qu'elle sais se renseigner.
je ne comprend pas ce qu'elle veut dire avant qu'elle me demande si je l'ai  trompé avec une déesse.
je suis surprise qu'elle le sache et tente de répondre.

n... non ce n'est pas...

mais elle ne me laisse pas m'expliquer et balance ces accusations, comme quoi elle sais que j'ai trainé avec la déesse Lust, et pire encore, que j'ai modifier mon corps sans sa permission.
comment elle sais tout sa alors que sa fait des mois qu'elle ne ma pas vue, peut être que quelqu'un me suis et lui rapporte tout mes faits et gestes, je ne vois que sa, à moins qu'elle puisse lire dans mes pensées.

ce n'est pas ce que vous pensez maitresse, je... AAAAAAH...

d'un geste vif, je sent sa main ganté empoigner mon pénis encore moue par dessus ma petite culotte, moi qui l'avais fait sortir de mon bas ventre pour lui faire la surprise juste avant de passer le portail, c'est raté.
sur le coup, elle me coupe dans mes explications alors que je pousse un crie de surprise en sentant sa main serrer mon membre, je baisse la tête et rougie des joues.
quand elle relâche la pression de ces doigts sur mon sexe masculin, je relève quelques peut la tête et constate sur son visage qu'elle n'est pas contente, en même temps sa main passe de façon négligente sur mes habits d'écolière.
quand elle à cette tête je préfère ne pas la regarder en face, sa ne présage rien de bon, je l'entends soupirer avant de me dire qu'il y à du relâchement et me demande ce que c'est que cette tenue.
quelques peut intimidé je lui répond.

c'est ma tenue pour...

mais elle n’a que faire de mes explications, puisqu'elle me coupe une nouvelle fois la parole avant de m'ordonner de me mètre toute nue sur un ton autoritaire, sans hésiter je m'exécute.

bien maitresse...

j'enlève tout d'abord mon chemisier que je laisse tomber au sol, suivie de ma petite jupe, puis mon soutient gorge, dévoilant ma poitrine toujours décorer des anneaux qu'elle ma mis, je retire ensuite mes chaussures ainsi que mes chaussettes, je fini par ma petite culotte rose que je descend le long de mes jambes, dévoilant à Ishtar mes petites fesses, ma petite fente toujours décoré de mon anneau clitoridiens et mon nouveau sexe masculin au repos, mesurant pour l'instant 5 cm en pointant vers mes petit pieds.
toujours le regard baisser je lui dit.

voilà maitresse...

j'attends qu'elle me dise de bouger avec une certaine appréhension, je sais qu'il y à des tas de choses qui trotte dans sa tête, la plupart son malsaine, ce qui me fait un petit peut peur. 
Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juin 20, 2011, 03:40:22 »

Ishtar regarda Lili une fois toute nue, lui tournant autour. Elle considérait cette jeune femme comme sa propriété et la voir aller chez d'autres entités supérieures et profiter de cadeaux et autres transformations ne lui plaisait pas du tout. Si Lili voulait obtenir un sexe masculin, elle aurait put aussi juste lui demander. La dragonne se sentait insultée par sa disciple qui semblait être devenue bien ingrate. Pensant au supplice qu'elle allait lui faire subir, elle claqua des doigts. Des petits soumis arrivèrent, tenant des vêtements pour sa disciple désormais futanari. Sans attendre, les soumis prirent les mains de Lili et glissèrent sur eux des gants en latex. Puis ce furent ses jambes qui reçurent des bas en latex.

"Tu as été très vilaine Lili... Vraiment très très vilaine."

Elle mit sa main sur le crâne de Lili et poussa vers le bas, la forçant à se mettre à genoux. Elle guida sa tête vers son entre-jambes, la laissant voir sous sa jupe qu'Ishtar n'avait pas de culotte. Elle claqua de nouveau des doigts et les soumis amenèrent d'autres gadgets. Ils glissèrent sur ses bras un mono-gant, sorte de gaine qui retenait les bras en arrière en un seul, fermé par des boucles de ceinture et comportant un grand anneau à l'extrémité. Ishtar fit installer une chaîne aux chevilles de Lili qui passa dans ce fameux anneau, la maintenant les bras dans le dos. Autre claquement de doigts et les soumis apportèrent un bandeau pour les yeux en latex qui serra le crâne de Lili et recouvrit parfaitement ses yeux sans laisser une seule chance de visibilité. Puis un autre bandeau arriva, mais celui-ci avait un trou pour la bouche avec un anneau de métal pour maintenir la bouche ouverte. La poigne de la dragonne devint plus forte dans ses cheveux.

"Voila ta punition méchante fille !"

Ishtar colla son visage contre son vagin, la positionnant convenablement. Une dizaines de secondes se passa quand soudain un liquide chaud s'écoula dans sa bouche. Cette fois il ne faisait aucun doute... Ishtar la punissait en faisant d'elle un petit urinoir vivant. La dragonne fit un petit rire avant de presser bien fort sa bouche contre.

"Si tu en laisse échapper, je te marque au fer pour que tu te rappel toute ta vie à qui tu appartient ! Désormais tu es marquée par mon odeur... Ceux qui auront un minimum de sens développés sentiront sur toi l'odeur de la puissante Ishtar et mon courroux si on essai de t'approprier. Tu es à moi, à personne d'autre !"
Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juin 20, 2011, 08:23:45 »

attendant qu'elle disent quelques choses, je regarde au sol, je l'entends marcher d'un pas lent autour de moi, je sent son regard sur moi, ce lourd silence me fait peur, jusqu'au moment ou j'entends un claquement de doigt.
je vois alors de petits soumis sortir de l'ombre, quatre pour être précise, des affaires en mains, les deux premiers viennent se placer de par et d'autre de moi, avant de me soulever les bras et de m'enfiler le long gants de latex, avant de repartir dans l'ombre.
les deux suivant viennent eux aussi de par et d'autre de ma personne, avant de se mettre à genoux, me soulevant chacun leurs tour une jambe pour m'enfiler de long bas en latex, avant de eux aussi repartir dans l'ombre.
ajustant moi même ce que ces soumis viennent de m'enfiler sur les bras et les jambes, j'entends maitresse Ishtar me dire que j'ai été très vilaine, vraiment très très vilaine.
je reste tête baissé, honteuse, je redoute le pire, pourtant je ne comprend pas trop pourquoi elle m'en veut.
je sent alors sa main venir sur ma tête et appuyer fortement, je comprend qu'elle veut que je me mette à genoux, ce que je fait sans discuter.
je la vois se placer devant moi, enfin je vois surtout ces pied se placer devant moi, alors que sa main est toujours sur ma tête, elle me tire vers son entre jambe tout en faisant basculer ma tête vers le haut, ma tête passe sous sa jupe, m'offrant la vue de sa fente imberbe, décorer de multiple piercings.
j'entends alors un autre claquement de doigts, mais je ne vois pas ce qui se passe, mais je sent mes bras être réunie derrière mon dos et glisser dans une sorte de fourreau avant d'être fermement fermer par des boucle de ceintures, c'est tellement serrer que sa me fait mal au épaules.
je sent aussi des bracelets entourer mes chevilles avant d'entendre le bruit d'une chaine et de sentir celle ci être accrocher aux bracelets de mes chevilles tout en retenant mes bras en arrière.
je suis vraiment dans une position très inconfortable, je commence vraiment à avoir peur, un autre claquement de doigt se fait entendre avant qu'un bandeau en latex vienne recouvrir mes yeux et serrer lui aussi fortement derrière ma tête, maintenant plonger dans l'obscurité total, je ne peut que me fier à mes autre sens et redouter le pire.
pensant que c'est terminé, je sent un autre bandeau venir sur ma bouche avant que des doigts viennent m'ouvrir largement la bouche de force et que je sente un anneau métallique venir entraver mes dents, m'obligeant à garder la bouche grande ouverte, sa me fait mal à la mâchoire et ne fait qu'augmenter mes appréhensions, alors que je gémis un peut de douleur.

je sent la main d'Ishtar empoigner fermement mes cheveux avant de l'entendre me dire " voilà ta punition méchante fille".
Ishtar tir alors ma tête violemment vers son entre jambe, sentant sa douce peau et ces multiple piercing contre mon visage avant qu'elle ne colle mes lèvres contre sa vulve, me maintenant fermement pendant plusieurs longues secondes, je n'ose rien faire puisqu'elle ne me la pas demandé, mais c'est alors avec dégout que je sent un liquide chaud asperger ma langue et remplir ma bouche, je comprend vite que ce n'est pas sa mouille, mais bien son urine que je sent me remplir la bouche.
j'essaie comme je le peut de sortir ma tête, de me soustraire à cette humiliation dégoutante et dégradante, mais Ishtar me tien fermement la tête et augmente encore plus sa poigne, plaquant davantage mes lèvres à sa vulve avant de m’avertir que si j'en laisse échapper, elle me marquera au fer rouge pour que je me rappel toute ma vie à qui j’appartiens.
je suis terrorisé, sur ce qu'elle me demande, mais aussi sur ce qu'elle compte me faire si j'en laisse échapper, moi qui pensais qu'elle était une douce maitresse, qu'elle m'aimait et ne me donnerais que du plaisir, je suis choqué par son comportement.

alors que j'avale, non sans avoir envie de vomir une première grosse gorgé de sa chaude urine, elle m'explique que désormais je suis marquer par son odeur, que ceux qui aurons un minimum de sens développé sentiront sur moi l'odeur de la puissante Ishtar et son courroux si ont essaient de m'approprier. elle me dit que je suis à elle et personnes d'autres.
je comprend maintenant ce qu'il l'a fâché, mais ce n'est pas une raison pour m’humilier et me rabaisser, j'avale une deuxième, puis tout le reste qu'elle met dans ma bouche dans de grande gorgées, son urine à une forte odeur sans doute pour me marquer à vie de son odeur, mais celle ci me donne la nausée, j'ai vraiment envie de vomir, mais je me retient comme je peut puisque sa m'étonnerais qu'elle apprécie beaucoup que je vomisse ma dite punition.
avalant les dernière goutes qui tombe dans ma bouche, je craint pire encore pour la suite, je commence à pleurer sous cette humiliation ultime, pensant au pire alors que je sais qu'Ishtar est une fanatique des piercings et des tatouages, fâché contre moi, mon nouveau sexe masculin pourrait très bien être la cible d'une de ces nouvelle œuvre sadique. 

Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Juillet 16, 2011, 04:53:07 »

Ishtar souria, satisfaite du travail de Lili. Elle a enduré sa punition comme une grande. Elle caressa les cheveux de sa soumise avant de lui mettre dans la bouche un bonbon à la menthe antiseptique pour éviter les risques inhérent à l'ondinisme. Puis elle caressa les cheveux de Lili, devenant soudainement douce et agréable de nouveau. La colère de la dragonne est passée en même temps que sa punition.

"Comprend-moi. Je ne veux pas que tu t'offres à d'autres personnes au point de les suivre aveuglément juste pour un peu de plaisir. Je tiens à toi, tu es mon apprentie. Ta place est à mes côtés, pour devenir une sorcière indépendante vis à vis des dieux. Ils ne feront rien pour toi à part jouer avec ton destin. Avec moi c'est ta propre personne qui deviendra meilleure et je te donnerais le pouvoir d'infléchir ton propre destin, pour que tu devienne ce que tu veux."

Elle aida l'humaine à se relever avant de se diriger plus en avant du trône, vers les peintures vivantes de latex. Recrachant un peu de fumée de sa pipe, elle avança souplement, ses pas résonnant dans cette antre alors qu'elle s'approche du grand siège richement décoré. S'installant, sa queue écailleuse passant par un trou prévu à cet effet, elle regarda son humaine avant de lui sourire.

"Si tu voulais tant que ça un pénis, il fallait me le demander. Je me serais fait un plaisir de t'en donner un."

Elle croisa ses jambes, continuant de la regarder.

"Maintenant que tu as subie ta punition, tu as le droit à un cadeau pour que je te rappel plus agréablement qui est ta maîtresse. Dit-moi Lili... qu'est-ce que tu as envie de baiser là maintenant ? Veux-tu une belle créature qui te suceras ? Un beau mâle qui baisera ton derrière ? Décrit-moi ton fantasme en te masturbant devant moi et je te l'offrirais, huhuhu."
Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 21, 2011, 08:48:43 »

mes lèvres toujours collé à l'intimité d'Ishtar, continuant de pleurnicher, je redoute la suite avec la plus grande inquiétude, je sent alors sa main qui me maintenais fermement contre son intimité relâcher la pression et caresser ma chevelure alors qu'elle se recule un peut, sa jupette passant sur mon visage avant de revoir enfin son visage.
elle est souriante, non pas un de ces sourire sadique, mais un sourire satisfait, sa main venant déposer une sorte de bonbon à la menthe dans ma bouche avant de m'enlever cette anneau qui maintiens ma bouche ouverte et de revenir caresser ma chevelure.
je ne sais quoi penser, je suis un peut confuse, suçant le bonbon qu'elle ma donner comme un sorte de récompense pour avoir bien obéis.

je l'écoute alors qu'elle me dit d'une voie douce de la comprendre, qu'elle ne veut pas que je m'offre à d'autre personnes au point de les suivre aveuglément juste pour un peut de plaisir.
même si Ishtar n'aime pas sa, je sais pourquoi j'ai suivi la déesse Lust, elle m'a donné des directives que j'ai accepté et elle m'a offert de nouveau pouvoir que je n'aurais s'en doute jamais eu si je ne l'avais pas rencontré, de plus sa ne m’empêche en rien d'être l'apprentie d'Ishtar.
elle me dit ensuite qu'elle tiens à moi et que je suis son apprentie.
ces mots me touchent beaucoup, arrêtant de pleurer, mes joues prennent une tinte rosé.
elle continue et me dit que ma place est à ces coté pour devenir une sorcière indépendante vis à vis des dieux, que ceux ci ne feront rien pour moi à par jouer avec mon destin.
c'est un peut la même chose pour elle, pour l'instant cet elle qui se joue de mon destin en me faisant faire ce qu'elle désire.
elle termine sa phrase en me disant qu'avec elle, c'est ma propre personne qui deviendra meilleur, qu'elle me donnera de pouvoir d'infléchir mon propre destin, pour que par la suite je devienne ce dont j'ai envie.
mais si c'est avec elle que je doit être pourquoi m'as-t-elle laissé sans nouvelle pendant des mois?

je réfléchie à ce qu'elle viens de me dire, tout en terminant de sucer le bonbon qu'elle ma donné, je la vois s'approcher de moi et m'aider à me relever avant de marcher devant moi vers son trône, je la suit sans dire un mot, gêné par cette barre qui entrave mes chevilles, la regardant se déhancher à chacun de ces pas, je regarde ces longue jambes, ces fesses que j'arrive à voir de temps à autre alors que sa petite jupe virevolte au rythme de son avancé, elle fini par se retourner et s'asseoir, je reste à quelques mètre d'elle et la regarde, mon regard dérivant quelques fois sur sa poitrine.
elle me sourie avant de me dire que si je voulais t'en que sa un pénis, il aurais fallu que je lui demande, qu'elle se serais fait un plaisir de m'en donner un.
je la regarde un peut étonné et lui répond.

mais maitresse, sa fait des mois que je n'ai pas eux de vos nouvelles, comment j'aurais pu faire pour vous le demander?

comme réponse de sa part, je n'ai qu'un croisement de ces belle jambes, un laps de temps dans lequel j'arrive à entrevoir un quart de secondes sa fente imberbe.
mon regard se voulant être discret, mais ne l'est pas du tout puisque celui ci revenant sur son visage elle me regarde et me souris avant de me dire que maintenant que j'ai subit me punition, j'ai le droit à un cadeau pour me rappeler plus agréablement qui est ma maitresse.
je m'attends vraiment au pire.
elle me demande alors ce que j'ai envie de baiser là, maintenant.
je marque un temps d’arrêt de quelques secondes, essayant de comprendre ce qu'elle me demande avant de lui dire.

comment sa maitresse? qu'est ce que...


je n'ai pas le temps de finir ma phrase, qu'elle décrit plus précisément sa question, me demandant si je veut une belle créature qui me suce? ou bien un beau mâle qui me baise les fesses? elle me demande de décrire mon fantasme tout en me masturbant devant elle et elle me l'offrira.
ces quelques questions brusques me choquent un peut, mais en même temps fait tressauter mon sexe masculin qui commence à s'exciter, alors que je repense à la délicieuse bouche de la déesse Taj et au deux minautores.
les ordres d'Ishtar son un peut contradictoire, alors que j'ai encore les bras attaché dans le dos comment veut-elle que je me masturbe?
sentant mon sexe, grandir et grossir sous les yeux de ma maitresse, je reste quelque peut gêné, essayant de tout faire pour éviter que mon sexe se dresse, je me trémousse en serrant les jambes, mes joue devenant rouge de honte, je lui dit.

mait... maitresse, je... je suis encore attaché, je ne peut pas me masturber en même temps...
pour ce qui est de mon fantasme... heu... les deux me tente bien... je... je n'ai pas beaucoup utiliser mon nouveau sexe depuis que je l'ai...et ... pour ce qui est des beau mâles... je n'en vois pas très souvent...


mes fantasme avoués, mon sexe est maintenant totalement dressé, faisant une vingtaine de centimètres pour quatre centimètres de large, mon gland pas complètement décalotté, quelques goutes de liquide séminal sorte déjà du bout de mon gland.
Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Août 05, 2011, 09:28:26 »

Ishtar souria en claquant des doigts. Les serviteurs approchèrent et débarrassèrent Lili Ivanes des attaches et des entraves qu'elle avait. Finalement ça commençait à devenir intéressant pour la dragonne qui croisa les jambes souplement. Il existe un plaisir qu'énormément de monde partage, avoué ou non. C'est de passivement observé du sexe et d'avoir du plaisir à voir ça. La plupart vont simplement en vitesse derrière leur ordi pour en regarder le contenu pornographique, mais Ishtar avait un genre bien à elle de profiter de ça. Elle souria en entendant les plaisirs inavouables de sa soumise.

"Bien bien. Tu vas pouvoir te servir de ton sexe masculin... Mais avant cela, je t'offre une bonne baise avec un mâle bien membré qui feras certainement de son mieux pour te donner l'impression que le septième ciel est trop facile à atteindre. Huhu. Faites entrer, mes serviteurs."

Les jeunes hommes armés de hallebardes allèrent vers une grande porte qu'ils ouvrirent calmement, comme sur leur garde. Qu'est-ce que la tsarine dragonne avait caché derrière ça et qui allait se jeter avidement sur Lili pour se satisfaire à fond ?...


-HJ- Attend un message avant de répondre Lili. -HJ-
Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry
Les Mâchoires Ferreuses
-

Messages: 42



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 05, 2011, 11:46:35 »

Alors que les portes s'ouvraient, la servante pouvait distinguer plusieurs formes, mouvant plus ou moins rapidement mais de manière plutôt humaine, s'agitant quelque peu en voyant la barrière s'ouvrir.
Bien vite, un hurlement rauque déchira le pseudo-silence et cinq orcs dont l'un, un orc noir, était plus massif que les autres, s'élancèrent dehors, vêtus seulement d'un pagne et dépourvus de chaînes.

Approchant des gardes, ils leurs hurlèrent dessus des insultes en une langue rauque et barbare que Lili ne pourrait déchiffrer, mais sous la menace des armes se contentèrent de grogner et d'avancer en foudroyant les gardes du regard.

Alors que les pas résonnaient bruyamment sur le sol, les regards se braquèrent sur la jeune femme installée devant eux, des regards lubriques ne manquant pas de la détailler, laissant les guerriers comme figés, intrigués par cette personne presque nue.
L'orc noir jeta un regard à Ishtar, accompagné d'un sourire, il avait visiblement compris et poussait deux des quatres orcs l'accompagnant en avant. Ceux-ci s'avancèrent à pas de loups, comme on chasserait un gibier, avant de commencer à renifler la demoiselle, les mains prenant le relais pour la palper, leurs mains pouvant facilement empoigner les seins de la demoiselle, pas comme leurs pagnes qui eux peinaient à garder leur contenu enfermé, visiblement envieux de découvrir leur nouvelle amie.

L'orc noir observait toujours Ishtar, amusé également, retenant ses deux autres gars d'une main pour les inviter à patienter, ces derniers étant également assez excités par la scène, piétinant le sol en attendant de se jeter sur la demoiselle.
Tandis que le grand orc ricanait en observant la dragonne, les deux profiteurs, eux, commençaient déjà à arracher des lambeaux de vêtement à leur nouveau jouet, ayant finalement sortis leurs membres douloureux, continuant de malaxer les seins et les fesses de Lili...
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Août 06, 2011, 04:43:43 »

alors que mon regard reviens sur le visage d'Ishtar, celle ci sourie et claque des doigts.
ces serviteurs viennent alors m'enlever les chaines que j'ai aux pieds ainsi que ce gant géant qui entrave mes bras.
maintenant plus à l'aise, seulement couvert par ces gants et ces bats en latex, elle me dit que je vais pouvoir me servir de mon sexe masculin, mais qu'avant sa, elle m'offre une bonne baise avec un mâle bien membré, qui d'après ces dirent fera certainement de son mon pour me donner l'impression que le septième ciel est trop facile à atteindre.
je me demande à quoi ressemble l'homme qu'elle m'offre, j'espère qui est beau et tendre.
quand Ishtar demande à ces serviteurs de le faire entrer, je me retourne, ils s'exécutent sans discuter, mais ceux ci ont l'air sur leurs gardes, leurs hallebardes à la main, ils ouvrent doucement la porte.

la porte maintenant grade ouverte, je distingue plusieurs ombres qui bougent et qui se rapproche, mais quand j'entends un hurlement rauque résonner dans la grande salle, j'en est le sang glacé.
ce hurlement n'est pas du tout humain et j'ai rapidement confirmation de ce que je pense, alors que je voie cinq orcs franchir la porte, la lumière de la grande salle les dévoile un par un, quatre d'entre eux sont de couleur verte et l'un d'entre eux plus grand et massif que les autre est de couleur noir.
ceux ci sont grand, musclés et vraiment pas attirant, ils ne portent qu'un pagne comme seule habit, mais aucune chaine ne les empêchent d'agir à leur convenance.

je commence à être inquiète, quand ces orcs passe devant les serviteurs, ceux ci leurs hurles dessus dans un langage que je ne comprend pas, mais sa ne doit pas être des politesses.
les serviteurs quand à eux brandissent leurs armes pour les maintenir à distance, mais vue la taille de ces orcs, ils pourrait facilement n'en faire qu'une bouché.

il se rapproche du trone d'Ishtar et par la même occasion de moi, leurs pas lourd résonnent, les serviteurs passé, ces cinq créatures regarde vers le trône, plus précisément vers moi, je sent leurs regard me détailler, sa me gêne et détourne le regard allant d'une main cacher mon intimité.
je n'ose pas bouger de peur de désappointer Ishtar, mais si sa ne tenais qu'à moi je serais déjà partie à toute jambes.
la vue de ces orcs fait revenir en mémoire Naan, cette orc femelle hermaphrodite, sa brutalité, sa violence,son odeur, ces perversités et surtout son énorme verge.
si ceux là sont aussi bien monter que l'était Naan, je suis foutu.

les orcs s'arrête un instant à quelques pas de moi, avant de voir l'orc noir pousser deux de ces hommes vers moi, ceux ci s'approche sans faire un bruit, ils hument mon parfum.
de mon coté une forte odeur nauséabonde viens à mes narines, sa viens d'eux il n'y à pas de doute.
les deux orcs se rapproche encore plus, je pousse alors un hoquet de surprise en sentant leurs grosse mains se poser sur moi, je commence vraiment à avoir peur alors qu'une main de chaque orcs viens empoigner chacun un de mes seins.
ils les soupèse, les malaxes, pince mes mamelons, les caresses, leurs attouchement et leurs odeurs me dégoute, me faisant lâcher quelques gémissements plaintifs.
de ma main qui ne cache pas mon intimité, je tente de repousser leurs bras, mais ils sont tellement fort et grand que je peut rien faire.
relevant la tête vers leurs visage, ils ont l'air concentré sur mon corps, l'un d'eux se met même à baver, en descendant le regard je remarque que leurs pagnes est déjà fortement déformé et que se qu'il y à dedans n'a pas l'air petit, sa me fait même peur.

quelques temps après les deux orcs qui me pelote commence à chacun leurs tour arracher le peut de vêtement qu'il me reste, d'abord mes gants, puis mes bats qui finissent tous en lambeau par terre.
les deux orcs sorte alors leurs queue s'en doute trop à l'étroit de leurs pagnes, ces barreaux de chair sont effectivement de grande taille, de couleur verte comme leurs corps, de grosse veines les parcours et une forte odeur en résulte, j'en fait même la grimaces.

de plus en plus inquiète et apeuré de la suite, je tourne la tête vers Ishtar d'un air apeuré et d'une vois timide je lui demande.

mai... maitresse... vous m'aviez parlé d'un homme... et... ils sont cinq...je doit vraiment... le faire avec eux?
Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Août 06, 2011, 06:02:33 »

Ishtar regardait l'orc noir qui était le chef. Malgré ce qu'on pouvait penser, Ishtar n'avait nullement capturé ces Orcs, ils étaient venu de leur plein gré après une longue conversation avec la Tsarine. En effet, peut-on imaginer que de telles créatures peuvent être retenues contre leur volonté en cage ? Bien sûr que non. C'était surtout comme une bande de mercenaire. La dragonne voyait que l'orc noir posait ses yeux sur elle, donc par politesse rendu, elle lui offrit aussi un regard et un sourire malicieux avant de regarder Lili, déjà aux prises avec deux orcs qui avaient bien envie de se vider maintenant.

"Calme-toi Lili. Tu n'a pas à avoir peur. Ils ne sont pas là pour te faire du mal. Je sais que tu aimes encore beaucoup le sexe avec les hommes et je sais que les orcs sont les mieux membrés de toute la région. Ils ne sont pas là pour te dévorer ou te faire du mal. Evite de te stresser et laisse-toi aller. Et crois-moi, après cela tu pourrais fortement apprécier la suite des événements."

Ishtar observait encore les orcs à l'ouvrage. Ce n'était pas bien compliqué quand on y pensait. La société des orcs était simple et harmonieuse. Le plus fort dirige, les autres ferment leur gueule. C'est certainement le schémas de société le plus pur qu'on ne verras jamais. Et la dragonne avait un talent caché. Elle parlait cette langue barbare et mystérieuse qu'on n'oserait murmurer dans les sociétés les plus éclairées. C'est un réalité un dérivé du Draeni et du Troll.

"Throm'ka! Mok graftor Ogar ak Akra’Kor Turnunok Lili. Oki Doki Ogar ?"
Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry
Les Mâchoires Ferreuses
-

Messages: 42



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Août 29, 2011, 12:42:47 »

L'orc noir observa d'un air ravi ses deux larbins jouer avec la petite humaine, et sans l'instruction prononcée par la dragonne, il aurait déjà fini la partouze par un délicieux banquet, mais les seuls règles étaient claires, et il les accepta d'un hochement de tête en direction de la "patronne", retenant un filet de bave entre ses dents acérées.

De son côté, le nouveau jouet des peaux-vertes s'agitait et se débattait, essayant d'échapper à l'étreinte sexuelle des deux orcs, quasi identiques à ceci près que l'un avait la canine gauche de cassée, et l'autre la droite, sinon, ils étaient aussi musclés l'un que l'autre, un formidable musculature rendant les mouvements de la soumise presque ridicules, des membres de la taille d'un avant bras, d'une forme similaire à celle d'un humain et qui ne manqueraient pas de prouver sous peu leur efficacité.

Alors qu'ils achevaient de tripoter leur offrande, les deux créature se déplacèrent, "Droite" devant Lili et "Gauche" derrière, masturbant légèrement leurs membres verts foncés à la surface lisse et propre pour garder un peu de vigueur pour le moment à venir.
"Droite" fit le premier pas, empoignant les cheveux de Lili pour la tirer en avant, son gland entrant en contact avec les lèvres de la demoiselle qui, sous la force brut, serait bien vite forcée de les ouvrir.

"Gauche", quand à lui, empoigna d'un main les hanches de la victime d'un jour, la tenant à l'horizontale pour l'aider à gober le membre gonflé de Droite, appuyant fermement son pénis là où devait se trouver normalement un vagin, et sous la surprise recula, tenant toujours la demoiselle en lâchant un "Kiki ?" d'étonnement.
Néanmoins, pénis ou pas, il était déterminé à rentrer le sien quelque part, et l'énervement le gagnait tandis qu'il empoignait de nouveau le sexe en rut pour l'appuyer sur le derrière rebondi de Lili, cherchant à rentrer sans aucun préliminaire dans le rectum de la soumise, la poussant ainsi un peu plus contre le sexe humide de Droite, et la douleur provoquée par cette sodomie soudaine ferait sûrement ouvrir la bouche de bien des dames, alors pourquoi pas Lili ? De toute manière, elle était maintenant suspendue en l'air, et si elle ne voulait pas se faire ramoner la tête dans le sable, il fallait bien qu'elle se serve de la verge pour se tenir, un sacré sandwich.

De son côté, l'orc noir regardait toujours, hautain, la dragonne, tenant fermement les deux autres orcs. Dans la coutume orc, ceux qui tapent fort parlent entre eux et personne ne les dérange, aussi envoya-t-il les orcs se balader -et surtout effrayer les gardes- dans l'arène, pointant du doigt la dragonne :


Zog zog !
Journalisée
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Septembre 08, 2011, 06:09:29 »

les deux orcs sur moi continue leurs attouchements, malaxant, caressant et pelotant mes seins, mes fesses, mon ventre, mes jambes sans aucune gêne.
Ishtar me dit de me calmer, que je n'ai pas à avoir peur, qu'ils ne sont pas là pour me faire de mal.
c'est facile à dire, ce n'est pas elle qui est aux prise de ces deux grande et immonde  créatures puantes qui ont déjà leurs énormes braquemarts sortie de leurs pagnes.
d'ailleurs la taille de leurs queues ne me rassure pas du tout, elle sont aussi grande que mon avant bras et aussi presque aussi épaisse, peut être 5 ou 6 centimètre de diamètre et parcourus de grosse veines verte.
elle m'explique qu'elle sait que j'aime encore beaucoup le sexe avec les hommes et que les orcs sont les mieux membré de toute la régions.
les orcs sont peut être les mieux membrés, mais coté hygiène et tendresse ce ne sont pas les mieux placé, d'après ce que j'ai pu entendre dans les village de Terra.
Ishtar termine de m'expliquer en me disant qu'il ne sont pas là pour me dévorer ou me faire de mal, elle me demander d'éviter de stresser et de me laisser aller.
toujours pareil, c'est facile à dire quand ont ne se fait pas peloter sans ménagement par ces trucs puant.
Ishtar fini sa phrase en me disant de la croire et qu'après sa, je pourrais fortement apprécier la suite des événements.
j'espère vraiment que la suite sera plus appréciable que la vue de ces monstres vert, mais avec Ishtar ont peux s'attendre à tout.
mon visage montrant toujours de l’inquiétude je lui répond.

très bien maitresse... je vais essayer de me détendre...

mon regard remonte sur les deux orcs qui continue de me peloter de partout, tout les deux me regarde avec un regard envieux, il y en a même un qui bave, mais le plus incommodant, c'est leurs odeurs, une odeur forte de mâle en rûte, tellement forte que j'en fait la grimace.
je viens poser mes mains sur les abdominaux de ces deux gaillard alors qu'il continue leurs attouchements qui ne me laisse pas indifférente, ma poitrine, mes fesses et mon bas ventre se réchauffe petit à petit, mais aussi mon propre sexe masculin est excité par ces attouchements, il est d'ailleurs fièrement dresser de ces vingt centimètre, j'ai aussi de temps à autre des bouffées de chaleurs ainsi que des frissons qui parcours entièrement mon corps.

j'entends par la suite Ishtar parler dans une langue totalement inconnue, malgré les nouveau pouvoir que Lust ma donné, je ne comprends pas un traitre mot de ce qu'elle dit, ce qui n'est pas pour me rassurer puisque dés sa phrase terminé, les deux orcs qui me touche passe la seconde.
celui à ma droite se place devant moi, masturbant d'une main sont énorme membre, alors que celui qui est à ma gauche se place derrière moi.
pendant leurs déplacement j'ai quelques secondes de répit, devant moi, je peut contempler la magnifique musculature de cette créature, dommage que son visage soit aussi ragoutant.

pendant ces quelques secondes de répit, je repense aux conseilles Ishtar, me détendre, ne pas avoir peur.
je prend de grande inspiration, expire doucement et tente de contrôler mes craintes et mes inquiétudes, essayant de faire abstraction de leurs odeurs.
c'est alors qu'une main puissante empoigne ma chevelure et m'oblige à me pencher en avant, j'en lâche un hoquet ainsi qu'un cris de surprise et de douleur alors que l'orc devant moi viens écraser mon visage contre son gros dard.

HHAAAIIIIIEE... AAAAAAAAAH... vous me faite mal... AAAAH...

son énorme gland viens contre mes lèvres fermées, son liquide séminal souille ma joue et mes lèvres, je l'entends grogner d'impatience.
quelques peut paniqué, j'amène une main contre sa hanche pour essayer de le repousser alors que mon autre main viens repousser à plusieurs reprise son énorme membre qui reviens inévitablement gifler ma joue.
l'odeur de ces sécrétions est encore plus forte, j'en est presque des hauts le cœur.

heurg... non, c'est dégoutant... lâcher moi... AAAAAH...

les doigts de la main qui repousse se membre sont aux aussi enduit de se fluide gluant et puant.
mais alors que je commence à m'accroupir, je sent une autre main puissante saisir ma hanche et me soulevé, mes pieds ne touche plus le sol, je suis suspendu entre ces deux créatures immondes, à leurs merci, je commence vraiment à avoir peur, surtout quand je sent la queue de l'orc derrière moi venir en contact avec mon propre membre masculin lui aussi en érection, suivie d'un kiki d'étonnement de sa part.

le gourdin de l'orc devant moi toujours contre mes lèvre que je persiste à garder fermé, continue de souiller d'avantage mon visage.
maintenant en suspension, je ne cherche plus à repousser le membre de mes lèvres, mais plutôt à garder ma tête à ce niveau pour éviter de souffrir d'avantage alors qu'il me tiens toujours par les cheveux, mes mains maintenant fermement ces hanches pour éviter de chuter en avant.

je sent alors quelques choses d'énorme écarter mes petites fesses et appuyer contre ma rosette, la peur me gagne, mon corps se contracte, mes yeux s’écarquille, je comprend ce qui vas arriver, gagné par l'inquiétude que m'exprime.

non... qu'est ce que vous faite?...vous ne pouvez pas rentrer par la... je ne suis pas prête...maitresse dite leurs de ne pas faire sa... maitresse... maitresse... non... AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH...

je sent alors son énorme gland forcer pour rentrer dans mon anus, mes sphincters contracter l'en empêche quelques secondes avant de cédé sous cette force brute, je sent mes sphincters se dilater douloureusement, je hurle de douleur, me cambre et commence à pleurer sous cette assaut brutal, sentant ce membre s'enfoncer centimètre par centimètre, raclant contre les parois de mon intestins.
sa pousser me fait crier de plus belle la bouche grande ouverte et me pousse davantage contre le membre de son collègue qui se trouve devant moi.

AAAAAH... retirer le... retirer le... AAAAAAH... c'est trop gros.... AAAAAAH...


Journalisée

Ishtar Naviento
Créature
-

Messages: 759


Torn between heaven or hell


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Septembre 13, 2011, 04:45:44 »

Ishtar fumait tranquillement à sa pipe en regardant le spectacle. Elle aimait bien voir ça finalement, même si Lili était sa disciple préférée. En réalité, elle la considérait un peu comme sa plus proche élèves, même si elle était un peu désinvolte et dur à maintenir. Elle se disait que cette humaine était juste un peu trop aventureuse pour garder une seule maîtresse. Elle espérait que cette baise ramène Lili a de meilleurs sentiments et se rende compte que ce n'est que sa maîtresse qui peut la guider efficacement. Ishtar offrait à cette humaine une baise digne de ce nom. Les orc étaient connu pour être des amants enflammées et aussi très efficaces.

"Calme-toi Lili. Ne panique pas autant. Ca te fais mal parce que tu résistes. Laisse tes seules pulsions te guider. Car vu l'érection de ton membre masculin que je vois de là, tu es visiblement très très excitée... Tu devrais le ranger en toi et laisser les queues des orcs te prendre en double, huhuhu. Ils apprécieraient bien mieux cela."

Ishtar prit une inspiration dans sa pipe en regardant l'orc noir qui dirigeait cette petit troupe. Il n'était pas content d'avoir découvert une futanari au lieux d'une femme normale. Elle recracha la fumée par ses naseaux avant de croiser les jambes en s'installant confortablement. Elle allait devoir répondre à l'orc.

"Aka'Magosh Ogar, Aïyish !"

Elle remerciait l'orc de continuer à jouer avec Lili et aussi lui demander d'y aller franchement maintenant. Après tout, ils étaient lancés mais il fallait donner du contentement pour tout le monde. Elle s'installa plus confortablement, une jambe par dessus son accoudoir, écartant assez largement ses cuisses. Sa robe en latex se repoussant sur le côté, elle montra son string en latex moulant parfaitement ses lèvres intimes. Glissant sa main gantée dans le sous-vêtement, elle commença à se doigter en regardant le spectacle. Ca se produisait devant elle, alors pourquoi ne pas en profiter ?

"Hmm..."

Elle commença avec deux doigts pénétrant son sexe de sa main gauche, caressant de son pouce son clitoris. Ses gestes lui donnaient tout le plaisir qu'elle voulait, se masturbant sans gêne. Un peu de mouille coula entre ses cuisses alors que le string épousait maintenant la forme de la main d'Ishtar. Reposant sa pipe dans un renfoncement de l'accoudoir, elle amena sa main droite libéré à son sein gauche, le prenant dans sa main sans en retirer la robe. Elle se mit à gémir calmement, regardant le spectacle.

"Han oui Lili... Je me fais du bien en te regardant..."
Journalisée



Merci à Crimson Karma pour le dessin ! - Profil Hentai Foundry

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox