banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: brutale rencontre en direction de la prison Eternum [pv libre]  (Lu 1376 fois)
Lili Ivanes
Humain(e)
-

Messages: 649



Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 24, 2010, 06:24:26 »

cette journée avait vraiment mal commencé, enfin sa dépend pour quoi, Naan m'avait enfin libéré après tout ce qu'elle m'avait fait subir, j'étais de nouveau libre, elle m'avait tout de même laisser une simple culotte blanche, une robe de bergère et des soulier en guise d'habit.
je m'apprêtais à repartir sur le plan de la terre quand mon corps fit des sciènes, l'excitation qui m'emplissais n'arrêter de monter, de grosse bouffer de chaleur me faisais transpirer et Naan qui était déjà repartie à ces occupations, j'avais décider de me reprendre en m'assaillant quelques instant sur un banc, mais très vite je suis tomber dans les pommes.

je ne sais pour quel raison je me suis réveiller dans cette roulotte, mis en cage comme un animal, cage ou j'ai à peine la place de bouger, je ne suis pas seule nous sommes plusieurs homme comme femme empiler dans des cage semblable à la mienne, j'ai juste entendu les chevaliers qui nous escorte parler alors qu'il faisais une petite halte au bord d'un ruisseau comme quoi j'avais sauter sur un animal assez massif et que j'avais fait un démonstration obscène en public avec cette animal d'élevage, l'éleveur avait apparemment appeler la garde qui me mirent au arrêt, je ne me rappel de rien mais si c'est vrai, je venais encore une fois de perdre le contrôle, vivement que ces neuf mois passe avant qui ne m'arrive quelques choses de grave.

je suis s'en doute déjà bien dans le pétrin et je ne sais pas ou ils m'emmènent. 
« Dernière édition: Décembre 18, 2010, 09:36:02 par Lili Ivanes » Journalisée

Rockgreen
Créature
-

Messages: 45



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juillet 24, 2011, 05:23:42 »

voilà un bon moment que je marche en direction de nexus, apparemment c'est une grande capital comme j'ai pu l'entendre dire dans les petits villages dans lesquels je suis passé, bien sur étant sortie de la foret, il à bien fallu que je m'adapte pour ne pas trop attirer l'attention, une créature comme moi n'est pas accepté partout.
c'est pour cette raison que je marche d'un pas lourd habillé d'une grande cape crise  muni d'une capuche, dessous j'ai toujours mon pagne et mon épaulette ainsi que ma masse.
arrivant au sommet d'une dune, je vois une grande tour assez éloigné, sans doute la prison Eternum, mais ce n'est pas ma destination, scrutant horizons je vois de la fumé s'élever, sans doute un convoie avec quelques richesse, de la nourriture et des femmes, oh oui des femmes!
rien quand y pensant je commence déjà à bander, je me dirige alors vers la route me planque dans les buisson attendant ma masse à la main que le convoie arrive.

quelques minutes plus tard, le bruits des sabots résonne contre le sol, je surgis des buissons en poussant un hurlement et donne un violent coup d'épaule contre la roulotte qui se renverse, faisant tomber violemment la cargaison, les chevaux qui tracte la roulotte tombe eux aussi.
six garde en armure son chargé du convoie, armé d'épée et de bouclier, quelques peut surpris leurs chevaux s’emballe, mais voilà que le premiers me fait face, arrivant au galop son épée brandit près à se défendre, je ne bouge pas et attrape le cou de son cheval en pleine course avant de le soulever d'une main et de donner un coup de masse sur ces pattes arrière afin de le retourner et de l'envoyer brutalement au sol, le soldat est écraser sous son cheval alors que je donne un violent coup de masse sur sa monture, le sang gicle de tout les cotés.
un deuxième garde fonce sur moi avec sa monture, je le sens et l'entends venir, j'esquive au dernier moment sa monture et son coup d'épée avant d’abattre à mon tour mon coup de masse horizontalement dans son dos, le soldat est plier et deux dans le mauvais sens, ces os craques son armure se déforme, fracassant au passage la tête de son cheval, tout deux tombe au sol sans vie.
un troisième soldat tente sa chance en hurlant, arriver à bonne distance, je l'esquive lui aussi et fauche les pattes de sa monture qui chute brutalement, le garde est éjecter violemment au sol, il n'a pas le temps de se relever que je lui écrase la tête et une partie de son buste dans la terre en un coup de masse.
recouverts partiellement de sang je dit à ceux qui sont encore en vie.

au suivant...

un autre courageux sort de la selle de son cheval une claymore, longue et grosse épée lourde qui pourrais me faire bien mal si il me touchait avec, il viens au galop sur moi, je commence moi aussi à courir vers lui grandissant ma masse, ce n'est quand arrivant à quelques mètres de lui tout les deux élancé que je lâche ma masse et esquive son cheval du coté ou il ne tiens pas son épée, trop lourde pour être déplacer rapidement, il doit déjà savoir qu'il est perdu, j'attrape sa jambes à deux mains avant de la faire tournoyer autour de moi et de le lâcher en direction d'un arbre, celui ci vol jusqu'à l'arbre et le percute violemment avant de tomber inerte au sol.

les deux autre gardes quand à eux fuis au galop, trop trouillard pour mourir dignement au combat, je récupère ma masse au sol ainsi que la claymore, c'est une épée à ma taille, même si la garde est un peut trop petite pour ma main.
je me retourne et fait le tour de la roulotte renversé pour voir ce que j'ai gagner, plusieurs cage sont éventré des corps d'homme et de femmes morts sur le coup, il y a quelques fruit tomber à terre, j'en ramasse et les mange tout en regardant s'il n'y à pas de survivant, enfin plutôt des survivantes, sa fait un moment que je n'est pas sentit la chaleurs d'un corps de femme.
par chance je découvre qu'il y à deux survivante, une femme chat http://www.deviantart.com/download/95137398/AT_Diaboso__Neko_Girl_by_ForbiddenImmortality.png à la chevelure rouge et tenue de soubrette et une autre jeune fille à la chevelure noir en tenue de bergère.

en attendant qu'elles se réveillent, je vais voir ce que les garde ont sur eux, mais rien n'est intéressant, je prend tout de même leurs chaines et attache mes deux prisonnières, toute les deux ont maintenant des bracelets aux poignets relier par une chaine et aux chevilles relier aussi par une chaine.
attendant que l'une d'entre elle se réveille pour en profiter, je continue de manger quelques fruits.
ce n'est qu'au bout de quelques minutes que la fille chat se réveille enfin, tirant sur ces chaine elle ne comprend pas, je m'approche d'elle, j'enlève ma cape, je vois sur son visage la peur et l'inquiétude alors qu'elle peut voir ma longue et grosse bite sortir de mon pagne.

NON! par pitié... pas sa!

je me met à genoux en face d'elle et relève sa robe, elle serre les jambes et me supplie de ne pas faire sa, mais sa ne fait qu'augmenter mon excitation, je lui écarte les jambes de force avant de lui dire.

laisse toi faire et je ne te ferais pas de mal.

je descends alors ma tête au niveau de son entre jambe, je décale d'un doigt sa petite culotte rose et commence à lécher de ma grosse langue baveuse sa petite chatte qui est surplomber par un filet de poil pubiens rouge et son anus, je me délecte de son odeur qui m'excite encore plus, je la sent tendu elle essai de serrer les jambes mais c'est trop tard.
ma langue s'insinue dans sa petite fente, laissant ma bave gluante et puante la lubrifier, je la lèche pendant de longue minutes avant de me redresser et d'amener mon bassin entre ces jambes, mon grand contre ces grandes lèvres elle me supplie de ne pas faire sa encore une fois.

pitié! pitié! pitié! ne faite pas sa! non! non! AAAAAAARRRRRRGGggggh!

j'enfonce ma queue d'un coup sec et puissant dans son antre chaud et étroit dans un râle de plaisir.

RRRRRRRAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaa!!! putain c'est trop bon! AH! AH! AH!

elle se débat dans tout les sens, je sens ces membranes se contracter de douleur sur ma grosse bite, je commence alors à donner de lent mais brutaux coup de reins, ma verge s'enfonçant au maximum en elle, bien sur je suis loin de pouvoir tout rentrer, mais c'est un pur plaisir de l'entendre crier sous mes assaut.
je viens lécher son visage alors que je la prend comme une bête, elle essaie de me repousser de ces petites mains, mais elle ne peut rien contre le puissant Rockgreen.

je sent le plaisir monter rapidement en moi poussant des râle de plaisir à chaque fois que je rentre profondément en elle, jusqu'au moment ou j’atteins le point culminant de mon plaisir et jouis dans sa petite chatte près d'un litre de sperme.
restant quelques instant enfoncer au maximum bien au chaud dans sa fente, je la sent toute tremblante, reprenant mon souffle je fini par me redresser et me retirer de sa chatte dégoulinante de foutre.
la queue encore à demi bander et enduite de sperme, je me tourne vers mon autre prisonnière, elle semble encore dans les vapes pourtant avec les cris de l'autre fille et les miens sa aurais du la réveiller.
je m'approche d'elle et la bouscule un peut.

hey! HEY! tu dors, réveille toi!

mon doigt puant venant sur la joue de cette jeune bergère.




Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox