banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Au detour d'une ruelle. [PV Onishiru]  (Lu 2937 fois)
Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« le: Avril 11, 2010, 04:45:30 »

Il y a une chose qu’Eleindra n’aime pas dans son métier de tueuse : changer régulièrement d’arme. A chaque fois c’est la même chose, elle ne prend pas soin de son matériel et se voit obligé de retourner dans ce quartier où les gens les plus douteux de Seikusu se rassemblent. Avec ses airs de jeune fille frêle bon nombre d’entre eux pensent qu’elle est une future proie facile à avoir. Pour le moment ceux qui ont voulut tester on vite déchantés.

C’est donc pour la troisième fois ce mois ci qu’elle se rend chez son revendeur. Et c’est d’une façon fort peu discrète et des plus joyeuse qu’elle se montre à lui.

- Salut Marco, comment vont les affaires ?

Ce n’est absolument pas son nom mais de toute façon elle lui change à chaque venu. Le type ravi de voir l’une de ses bonnes clientes se fend d’un de ses plus beaux sourires, l’attrape par l’épaule et l’emmène dans un coin tranquille.

- Alors ma grande, t’es venue voir les nouveautés ? J’ai pas mal de choses qui pourraient te plaire.

- Si vous aviez une arme incassable, là je serait vraiment contente…mais bon montrez moi vos trouvailles.

Le revendeur s’exécute et lui ouvre une malle posée à l’arrière d’un camion. Il explique brièvement les propriétés de chacune sans se donner la peine de leurs donner un nom, la jeune femme s’en moque. Eleindra jauge le tout et jette son dévolu sur celle qui soit disant est d’une précision infaillible.

Elle repart satisfaite sans relever lorsque le vendeur lui dit « A la semaine prochaine ». Elle avança tranquillement, regardant sa dernière acquisition et laissant le monde autour d’elle s’évaporer. La demoiselle emprunte une ruelle sans se rendre compte qu’elle se plante de chemin. Après quelques minutes, elle reporte son attention sur les lieux. C’est certain, elle est perdue. Eleindra fronce les sourcils, son inattention lui jouera des tours un jour.
Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Avril 11, 2010, 05:27:32 »

Onishiru arpentait les rues du quartier de la Toussaint à la recherche d'objet et d'arme qui pourrais semer la mort et le chaos sur terra. Depuis un certain temps, il fréquentait un marchand d'arme clandestine qui lui échangeait des objet précieux de Terra contre des armes terrestres, une affaire en or.

Ce jour là, Onishiru voulait se procurait d'autre de ces fameuse arme à feu, il était accompagné par deux de ses sbire qui lui servait plus pour le dissuasion que pour sa propre protection qui était totalement inutile. Peu de temps avant d'arriver chez ce fameux marchand d'arme, l'homonculus put apercevoir une très belle femme en ressortir, voila un petit moment que le chef de gang ne c'était pas amusé avec de la gente féminine. Il se mis, lui et ses hommes, à la suivre. Sa aurait dommage de laisser une pareil occase lui passer sous le nez.

La jeune femme s'engouffra dans une petite ruelle et montrait des signes très claire qu'elle était perdu. Onishiru ordonna à ses deux gardes de rester à l'entré de cette ruelle pour empêcher les gens d'y rentrer, de plus l'autre coté était bien bloqué donc aucune chance que sa cible ne s'échappe de la sorte.

-excusez moi, mais il semblerait que vous êtes un peu perdu.

Onishiru s'approcha de la jeune femme et osa porter la main frôlant du dos de cette dernière la douce peau de cette belle femme.

-si vous le désirez je pourrais vous aidez, je peu même vous montrer des lieux où le plaisir est au rendez-vous.

La main de l'homonculus se faisait de plus en plus culotté et osa tenter de lui caresser une joue de la même manière de tout à l'heure. Pour Onishiru, si cette belle femme ne voulais pas jouer avec lui volontairement, il s'amuserait avec contre son grès
Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Avril 11, 2010, 07:14:31 »

Eleindra regarda devant elle et constata qu’elle était dans une impasse. Le mieux était de sortir de la ruelle en faisant demi-tour. Alors qu’elle se retournait elle vit un homme s’approcher d’elle. Il n’eut pas de mal à comprendre qu’elle ne savait pas où elle était et lui proposa son aide. Tout en faisant ces propositions il l’effleura par deux fois. La jeune femme eut un sourire en le voyant faire. Ce n’était pas la première fois qu’un homme venait à elle. Elle avait remarqué que sa tenue de cuir faisait son petit effet ce qui amusait grandement la demoiselle.
La proposition était accompagnée d’une seconde plus éloquente. L’homme avait plus envie de jouer que de lui montrer de jolis endroits. En penchant la tête légèrement de coté Eleindra vit deux autres hommes qui gardaient l’entrée. Donc celui qui était devant elle devait être le chef. Elle testerait l’efficacité de son arme sur ces deux là, pour le chef un autre programme lui serait réservé. Puisqu’il voulait jouer elle n’allait pas refuser l’invitation.

- Ahhh ! Comme je suis contente que vous me proposiez votre aide ! Les lieux ne sont vraiment pas sûrs.

Elle accentua son sourire qui devint un peu plus mutin. Ses yeux reflétaient aussi une certaine malice. Elle s’avança vers lui et s’accrocha à son bras.

- Vous dites bien connaître l’endroit…je serais ravie de le visiter en votre compagnie. Vous avez parlé de lieux de plaisirs mais de quels genres de plaisir ?

Elle resserra légèrement son étreinte et se colla presque contre lui. Elle n’était pas timide pour deux sous et ne voyait pas l’intérêt de faire la farouche.

- Ah au fait ! Je me présente, Eleindra et vous avez-vous un nom ?

Tout en posant sa question elle avait commencé à marché vers la sortie de la ruelle. Après tout, si cet homme pouvait lui montrer de nouvelles choses elle était partante. Elle ne se montrait en aucun cas réticente envers le jeune homme qu’elle trouvait à son goût, du moins d’un point de vu physique.
« Dernière édition: Avril 11, 2010, 07:27:24 par Eleindra » Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Avril 11, 2010, 07:47:25 »

La jeune femme semblait appréciait la compagnie de l'homonculus, elle osa même un sourire des plus charmeur. Elle s'accrocha au bras de Onishiru et commença à l'entrainer dans la direction de la sortie tout en lui disant ses mots.

-Vous dites bien connaître l’endroit…je serais ravie de le visiter en votre compagnie. Vous avez parlé de lieux de plaisirs mais de quels genres de plaisir ?  Ah au fait ! Je me présente, Eleindra et vous avez-vous un nom ?

« hum... je crois que je suis tombé sur le gros lot, une coquine » se disait Onishiru dans sa tête. Et avec un sourire qui était limite pervers il lui répondit.

-moi on me prénomme de plusieurs nom, le plus courant c'est Onishiru, mais pour vous, vous pouvez m'appelez Oni.

Les deux jeune gens arrivèrent au même niveau des deux garde qui se mirent à les suivrent à une certaine distance.

-faite moi confiance, le genre de plaisir auquel qui nous fait lever jusqu'au septième ciel, mais attention, je parle de vrai plaisir, pas ce que le drogue peut apporter.

« bon sans, qu'est ce qu'elle donne envie dans cette superbe combinaison » l'envi de l'avoir était très forte pour le chef de gang. Toujours agrippé au bras d'Onishiru. Eleindra suivait la où l'homonculus voulais l'amener. Pendant plus de cinq minutes de marche, Onishiru commençait à avoir la main de plus en plus baladeuse. Il effleurait visage et descendait petit à petit le long du corps si désirable. Il allait même jusqu'à caresser furtivement les fesses de Eleindra.

Au bout du moment, ils arrivèrent dans petit immeuble qui avait l'aire abandonné et montèrent au deuxièmes étage. Après avoir ouvert la porte a l'aide d'une clef, Oni invita la jeune femme à entré juste avant d'ordonner a ses garde de rester là. Il la dirigeait vers une chambre dont un grand lit y était installé. Il s'assied dessus avec sa partenaire.

-donc à présent, je vais te faire découvrir le vrai plaisir.

Onishiru se risqua de l'embrasser dans le cou, dans le cas où elle refuserait, il la forcerais. Enfin c'est ce qu'il croyait.
Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Avril 12, 2010, 12:11:11 »

L’homme se présenta à son tour et lui donna son nom en lui indiquant qu’elle pouvait l’appeler par un diminutif. Ce qu’elle ne ferait pas. Il lui emboîta le pas et reprit la direction des opérations afin de la guider vers cet endroit du plaisir. Lorsqu’ils passèrent devant les gorilles, Eleindra en gratifia un d’un rictus malsain au possible. Bien entendu l’homme ne répondit pas, elle était tout de même au bras du patron. Ce serait dommage d’abîmer la marchandise et risqué pour sa santé.

Pendant qu’ils marchaient Eleindra entendit Onishiru lui dire qu’il pouvait l’envoyer au septième ciel. Allons donc ! Cet homme était bien sur de lui ! Mais malgré tout il avait titillé la curiosité de la jeune femme. Si au départ elle avait l’intention de donner une leçon au garçon, elle se dit qu’elle pouvait changer d’avis. Il pouvait sûrement remercier la simili formienne pour avoir provoqué chez la jeune femme une toute nouvelle curiosité dans ce domaine.

Le guide d’Eleindra ne se gêna pas pour passer ses mains à divers endroits de sa personne. Elle ne s’en offusqua pas et laissa faire. Avec tous ces gestes il avait du voir comment était habillée sa compagne et surtout voir comment se débarrasser des vêtements superflus. Elle ne portait pas une vraie combinaison. Un simple dos nu en haut qui cédait par simple déboutonnage au niveau du cou, un minishort et des jambières. Sous-vêtements inexistants au niveau de la poitrine dos nu oblige. Elle aussi l’observa, son visage l’intriguait. Il avait l’air d’être un type normal mais le fait qu’il ait les yeux rouge sang était étrange. Elle aussi avait des yeux carmin et savait que ce genre de couleur était souvent du à une transformation génétique quelconque. Elle nota ça dans un coin de sa tête en prévision d’un futur  interrogatoire.

Eleindra ne fut pas surprise d’être invitée dans un appartement, vu la tournure que prenaient les choses c’était prévisible. Onishiru colla ses deux sbires devant la porte. Craignait il de voir sa conquête partir en courant ? Il la fit s’asseoir au bord d’un lit et lui répéta qu’il avait l’intention de lui faire découvrir le véritable plaisir. Elle nota qu’il avait changé de ton sûrement sans s’en rendre compte, le vouvoiement n’était plus de mise. Il joignit la parole aux gestes en commençant à l’embrasser  au niveau du cou. Cette fois ci elle eut  une réaction, pas physique mais verbale.

- Le septieme ciel ? Vraiment ?

Elle pencha la tête de façon à avoir ses lèvres aux creux de son oreille en lui mordillant légèrement le lobe.

- Tu as plutôt intérêt à ne pas me décevoir…

Elle avait susurré le tout aussi sensuellement qu’elle savait le faire. Le ton était donné pour le jeune homme, s’il était au niveau de ce qu’il lui promettait, elle serait généreuse en retour. Dans le cas contraire, elle reviendrait à son plan initial.
Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Avril 12, 2010, 01:54:21 »

Cette histoire commençait plutôt bien. Eleindra c'était penché pendant que Onishiru lui déposait de doux baisé dans le cou et lui murmura qu'il avait pas intérêt de la décevoir. Oni leva sa tête et comme pour la rassuré, il la regarda droit dans les yeux avec son sourire presque malsain et lui dit.

-ho ho, exigeante ? Tu me plais de plus en plus. Rassure toi, sa fait parti de mes habitudes de satisfaire autrui. Laisse toi faire, ferme les yeux et savoure ce moment.

Comme c'était agréable pour Onishiru d'avoir trouvé quelqu'un de consentante. Soumettre quelqu'un était certes excitant mais la c'était assez agréable de ne pas violenter pour avoir ce qu'il désirait. Sur ces mots, Onishiru ôta sa veste dévoilant un t-shirt sans manche et la jeta au sol. Il se pencha ensuite vers Eleindre et se remis à l'embrasser à nouveau dans le cou. Ce coup ci il continua à ce pencher et coucha tout en douceur la jeune femme dans le lit. Onishiru était à moitié sur elle et laissait ses mains vagabonder sur tout le corps de Eleindra cherchant le moindre contact avec la peau de la jeune femme.

La main droite du chef de gang descendit jusqu'au niveau des hanches et s'amusa à caresser en passant de la parti de la jambe caché par le minishort jusqu'à la peau libre. Puis il remonta jusqu'aux fesse pour en agripper une et pour la malaxer fermement.

Sa main gauche jouait avec le dos nu. Parcourant d'une omoplate à l'autre savourant cette douce peau. Après quelque minutes de caresses, la mains vint agripper les boutons qui tenais sa combinaison fermé et avec une certaine habilité déboutonna ce maigre rempare. Tout en abaissant son costume afin de dévoiler sa saillante poitrine, Onishiru suivit tous en déposant de tendre baisé le tracé de la combinaison. Quand sa bouche arriva sur les seins de Eleindra, Oni commença à prendre un des tétons avec la bouche et à le sucer.

La main qui jouait avec une fesse de la jeune femme commença à se montrait plus insistant vers son entrejambe et commença à mettre une pression dessus en espérant pouvoir atteindre ses lèvres interne.

Il était assez rare de voire Onishiru se montrait aussi tendre dans une relation, en général il forcer ses victimes pour son plaisir.
Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Avril 12, 2010, 05:40:35 »

Une fois qu’Eleindra est limite imposé ses conditions, Onishiru lui rétorqua qu’elle était exigeante. D’un certain point de vue, il n’avait pas tord mais bon, c’était lui qui lui avait parlé d’exaltation suprême. Et puis elle se rendit compte qu’il était satisfait de ça et la convia à le laisser faire.

A ce moment là, Eleindra s’attendait à être plaqué sur le lit et voir son amant la prendre comme un sauvage. Mais non, il se montrait doux et…attentionné ? Sans le savoir le chef de gang venait de s’éviter une éviscération. S’il essayait de la forcer à quoi que ce soit elle lui ferait découvrir une autre de ces facettes, et Dieu sait qu’elle en a des personnalités.

Le jeune homme se débarrassa de sa veste et reprit là où il s’était arrêté tout en la couchant. La tueuse se détendit un peu sous les caresses qu’il entreprenait et soupira d’aise. Elle senti qu’il faisait vagabonder ses mains sur son corps. L’une d’entre elle s’arrêta sur sa fesse et la massa avec fermeté. Eleindra senti par ce contact que le côté plus dominateur du jeune homme n’était pas si loin. Ce n’était pas plus mal.

Même s’il lui avait dit de se laisser faire, elle ne souhaitait pas être complètement passive. Il mènerait la danse mais ne le laisserait pas pour autant tout faire. Elle commença par passer ses mains sur les bras découvert de son partenaire puis en passant par les épaules elle s’attarda sur le torse. Mais celui-ci était toujours couvert par le T-shirt que Onishiru avait oublié d’enlever.
Elle par contre était à présent presque nue. Lorsque son amant commença à sucer ses tétons, elle lâcha un gémissement de plaisir, ses seins se dressèrent. Le désir était en train de naître dans le bas ventre de la tueuse accentué par les gestes de la main passés vers son entrejambe. Elle écarta légèrement les jambes laissant comprendre qu’elle acceptait qu’il aille plus loin dans l’exploration.

Eleindra posa ses mains de part et d’autre du visage d’Onishiru et le remonta doucement vers le sien afin de l’embrasser. Elle rompit le baiser un instant, murmura un vague « désolée » et reposa ses lèvres pleines d’envie sur celles du jeune homme. Elle voulait débarrasser son amant de son T-shirt devenu à son goût superflu sans pour autant le faire cesser ses caresses. C’est pourquoi le pauvre morceau de tissu se vit déchiré et envoyé quelque part dans la pièce. Il pouvait bien faire de même avec son minishort, elle s’en fichait. Elle était enfin apte à disposer de son torse et y faire glisser ses mains en dessinant parfois les muscles ainsi découverts.
« Dernière édition: Avril 21, 2010, 07:43:33 par Eleindra » Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Avril 12, 2010, 07:04:22 »

Cette relation prenait une tournure plus intense quand Eleindra décida de se laisser aller à ses envis. Elle chercha alors à embrasser Onishiru ce que ce dernier lui accorda sans y mettre d'objection. Cette femme avait un tempérament plus important que ce que pensait Onishiru. Les deux langue s'entre-mêlèrent l'une dans l'autre, une chose plus que agréable. Pendant cette intense embrassade, Onishiru ne stoppa pas le moins du monde les caresses qu'il prodiguait sur le sublime corps que cette belle femme possédait.

Entre deux embrassade, Eleindra s'excusa et d'un geste rapide et efficace, elle déchira le t-shirt du jeune homme. Ce dernier ce fit aucune remarque la dessus, au contraire il appréciait la tournure des événements. Cela signifiait qu'elle était lancé et que rien ne pourrait l'arrêter. En réponse, Oni renforça ses caresses surtout celle qui se faisait au niveau de son entrejambe.

Onishiru adorait sentir les douces mains de la jeune femme parcourir son torse pendant que ce dernier continuait à l'embrasser. Après un certain moment, Onishiru senti que Eleindra en voulait plus et il allait en profiter pour lui faire découvrir une de ses spécialité.

Il fini par quitter la bouche de Eleindra et se mis à descendre en direction de la poitrine de la jeune femme tous en y déposant des baiser. Mais il ne s'arrêta pas. Il continua sa descente jusqu'au minishort de la jeune femme. Là, il déboutonna le vêtement et ouvrit la braguette. Il donna deux-trois coup de langue sur son bas-ventre avant de lui dévoiler un de ses atout. Il tira sa langue qui se mis à s'allongea de manière incroyable. Étant un être artificielle, Onishiru avait la capacité d'allonger sa langue et c'est ce qu'il fit. Cette dernière s'engouffra tel un serpent dans son minishort à la recherches de l'intimité de la jeune femme. Dès qu'il eut atteins l'entrée du sexe de Eleindra, Onishiru se mis à le lécher abondamment dans son propre vêtement.

Il adorait voir cette belle jeune femme réagir à ses coup de langue et il n'allait pas de main morte. Il sentait l'excitation de la tueuse augmenter au fur et a mesure qu'il donnait des coups de langue. Pris par sa propre excitation, Onishiru usa de sa force pour venir à bout du minishort et de le déchirer comme eut subit son t-shirt. Et au même instant. Onishiru la pénétra de sa langue pour atteindre le fond de son sexe déjà bien stimulé. Il faisait des allé-retour, pliant sa langue pour frôler les moindre paroi vaginal. Bientôt, Onishiru y mettre un autre membre et fera connaitre à Eleindra le sens au mot plaisir.
Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Avril 13, 2010, 11:39:39 »

Eleindra senti que son amant répondait à sa demande et redoublait d’attention au niveau de son intimité. Il l’embrasait toujours et semblait apprécier. Et puis d’un coup il stoppa et se libéra de l’étreinte de la jeune femme. Quelque peu frustrée de perdre son attention elle tiqua mais comprit vite son projet en le voyant descendre vers son entrejambe. Aucune femme ne pouvait résister à ce genre de traitement.

Elle le regardait descendre doucement en laissant  un sillage de baiser. Une fois Onishiru arrivé à destination elle fut surprise par ce qu’elle était en train de voir. La langue du jeune homme s’était allongée pour ressembler à un petit serpent. Ça couplé aux yeux rouges, la théorie de l’être modifié se confirmait pour elle. Ses pensées s’envolèrent quand la langue s’aventura au niveau de son sexe. Elle fut parcourue d’un frisson. Elle ferma les yeux et laissa sa tête retomber en arrière. Elle sentait s’accroître en elle une douce chaleur qui se diffusait à mesure que son amant lui donnait des coups de langue. Son intimité commençait à clairement s’humidifier de cyprine. Sa respiration se saccadait petit à petit et les gémissements de plaisir s’intensifièrent.

- Onishiru…c’est…si…

Elle ne put finir sa phrase interrompue par un gémissement plus fort que les autres alors qu’il insinuait sa langue dans son vagin. Elle sentait les diverses stimulations des va-et-vient. Elle se cambra de plaisir et écarta plus les jambes afin de laisser à son amant un meilleur champ d’action. Elle posa une de ses mains sur l’un de ses seins et se massa doucement pendant que la seconde main se perdit dans la chevelure d’Onishiru. La douce torture rendait la jeune femme brûlante de désir. Elle appréciait le traitement qu’il lui infligeait et commença à onduler du bassin. Son esprit s’échappait pour laisser son corps prendre le contrôle de la situation.

- Oni…

Elle avait prononcé son nom dans un soupir d’aise. Elle appréciait ce qu’elle était en train de vivre mais l’envie d’aller plus loin était devenue plus forte. Elle voulait que son amant passe à l’étape supérieure. Le sentir en elle et contre elle. Eleindra le regardait avec envie attendant qu’il vienne à elle.
« Dernière édition: Avril 13, 2010, 04:35:34 par Eleindra » Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Avril 13, 2010, 02:03:33 »

Onishiru labourait copieusement l'intérieur du sexe de Eleindra. Elle gémissait et se cambrait sous les coups de langues de l'homonculus, écartant les jambes comme si elle voulait en avoir encore plus. Comme cela était plaisant à voire. Elle voulut même dire quelque chose mais le plaisir l'en empêcha, oui le plaisir. Il était claire qu'au début, Eleindra doutait des capacité que prétendait Onishiru mais à présent, elle en redemandait.

Après un long moment ou Eleindra subissait les tortures interne prodiguait par le jeune homme, Onishiru retira sa langue et remonta sa tête vers celle de sa compagne tout en parcourant son corps de sa langue et y déposant de sa salive mélangé à la cyprine de la jeune femme. Arrivé à la hauteur de la tête de Eleindra et après que la langue ait repris une taille normal, Onishiru se mit à embrasser la jeune femme afin de partager avec elle le gout salé de la cyprine.

Pendant que Onishiru embrassait Eleindra, il en profita pour défaire son pantalon et de l'abaisser afin de sortir son membre tendu par l'excitation. À l'aide de ses mains, Onishiru écarta les jambe de Eleindra et plaça le bout de son gland contre le sexe mouiller de son amante. Il quitta les douces lèvres et lui dit tous en gardant les yeux fixé contre ceux de la jeune femme.

-cela te convient-il ? Et j'ai pas encore terminé.

Et sur ces mots, il enfonça son sexe au plus profond du vagin de Eleindra. Brulant d'envie, Onishiru partit dans un vas-et-vient assez frénétique. Il pris le cou de Eleindra, d'assaut avec ses baiser tous en la serrant contre lui. Il désirait sentir le doux corps de son amante contre le sien. Petit à petit, le souffle de Onishiru commençait à s'accélérer, « que c'est délicieux » se disait l'homonculus, il sentait son sexe dans le corps de Eleindra et il adorait cela. Il adorait aussi voire sa compagne dans de tel état. Si elle ressentait du plaisir dans tous sa. En tous cas lui, oui et même beaucoup, il avait rarement connu sa.

Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Avril 13, 2010, 05:51:41 »

Oh que oui, elle avait douté de lui. Elle l’avait prit pour un prétentieux et c’était elle qui s’en mordait les doigts. Elle allait devoir présenter des excuses à celui qui commençait à la rendre ivre de plaisir.

Onishiru remonta enfin vers sa compagne du jour. Il vint l’embrasser et lui fit goûter sa cyprine. Elle ne connaissait pas ce goût mais ne le trouva pas désagréable et répondit avec ferveur à son baiser. Dans un même temps il s’était débarrassé de son pantalon et avança son sexe tendu vers son intimité ruisselante. Il lui demanda si elle appréciait. Evidement qu’elle appréciait sinon elle serait partie en le plantant là ! Enfin ça, c’était avant de voir la langue du chef de gang, elle pensait jusque là qu’il ne pouvait lui tenir tête, mais un certain doute s’installa dans son esprit. Pour toute réponse l’homme eut le droit  à un sourire des plus charmeur.

Le moment qu’elle attendait tant arriva. Il s’introduisit en elle avec vigueur. Son plaisir n’en fut que renforcé. Il commença des va et vient énergique et rapprocha son corps du sien. Elle comprit qu’il avait autant envie qu’elle. Elle en fut ravie, que son compagnon prenne du plaisir était aussi important que celui d’en recevoir.

Elle passa ses mains dans son dos et enfonça légèrement ses ongles dans ses omoplates. Pas de quoi le faire saigner mais le plaisir qui l’envahissait devenait si intense qu’elle cherchait à se raccrocher à lui. Onishiru accélérait la cadence. Le corps d’Eleindra réagissait de plus en plus et elle sentait sa cyprine couler le long de ses cuisses. Ses gémissements se transformèrent peu à peu en cris. La tueuse s’abandonnait complètement à son amant.

Elle sentait son souffle contre son épaule et ses baisers dans son cou. La douceur de ces actes contrastait habilement avec la forme de violence que son amant développait dans ses reins. La jeune femme aurait souhaité que cet instant dure éternellement, mais elle sentait la chaleur de son bas ventre qui la conduisait inexorablement vers la jouissance. Elle devinait que son corps allait d’un moment à l’autre exploser.
« Dernière édition: Avril 21, 2010, 07:46:13 par Eleindra » Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Avril 13, 2010, 06:43:42 »

Les coups de reins étaient de plus en plus violent et plus rapides. Sa compagne avait passé du gémissement au cris tant l'intensité du moment se faisait violent. Onishiru sentait que la jeune femme s'agrippait fermement à lui enfonçant ses ongles dans son dos. Cela n'était pas désagréable du tous et montrait combien Eleindra était prise dans l'excitation.

Onishiru sentait qu'au fond de lui le plaisir ultime se ferai tantôt ressentir mais que sa compagne aussi était au bord de l'orgasme. Il fallait que Eleindra jouisse avant lui. Une chose était sur pour l'homonculus, c'est que la jeune femme prenait son pied au moins autant que Onishiru lui même. La jeune femme mouillait abondamment quand la cadence des va-et-vient augmentèrent progressivement. Les cris de la jeune amante atteignirent un hauteur qui firent résonner toute la chambre. Ce n'était plus qu'une question de temps avant le grand final.

Onishiru sentit une grande explosion une demi-secondes avant que ce dernier éjacula le tous inondé par un puissant cris provenant de Eleindra. Les deux amants venait de jouir presque en symbiose. Et l'instant d'après, le silence revint dans la chambre. Seul le bruit des respirations des deux amants était perceptible. Onishiru venait de passer un moment qu'il n'avait jamais connu auparavant.

En temps réelle, Onishiru se serai levé habillé et il se serai en allé sans demander son reste, mais là non. Il était tellement bien dans les bras de Eleindra qu'il voulait rester ainsi encore un moment, il n'y a pas de mal de profiter un paisible moment de détente dans les bras d'une ravissante femme. Il mis un bon moment avant de retirer son sexe enduit de liquide interne et de se coucher de sur le dos juste à coter de sa belle compagne. Tentant de reprendre son souffle, Onishiru s'exprima avec son sourire pervers habituel.

-wouaw! Tous mes compliments pour ce moment quasi paradisiaque. Ai-je réussis à combler tes attentes?
Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Avril 14, 2010, 12:09:56 »

Une fois les deux amants libérés par leur jouissance, ils se reposèrent un instant. Onishiru avait l’air d’apprécier la présence de la jeune femme qui de son coté n’était pas en reste. Elle acceptait bien volontiers qu’il reste contre elle un moment. Quand le jeune homme se retira pour rouler sur le dos il lui demanda si elle était satisfaite de son expérience. En doutait il ? Ou avait il envie de l’entendre le la bouche de la jeune femme ?

Elle se lova contre lui et posa sa tête sur son épaule avant de lui répondre :

- Je dois bien avouer que tu as dépassé mes espérances…

Même si la jeune femme avait été comblée, elle en demeurait néanmoins toujours pleine de désir. Elle caressait le torse du jeune homme avec délectation. Elle se stoppa net. Qu’est ce qui lui prenait de continuer ? Non, elle devait se ressaisir. La proximité d’Onishiru ne l’aidait pas. Elle pensa qu’une bonne douche froide lui serait bénéfique. Elle se leva et se dirigea vers la porte.

- Il y a bien une salle de bain ici non ?

La question ne demandait pas de réponse réelle, c’était surtout fait pour indiquer son intention au chef de gang. Elle hésita un instant. Et puis zut ! Pourquoi se priverait elle d’un bon moment ! Elle se retourna et alla chercher la main de son amant. Sans lui demander son avis elle l’entraîna à sa suite dans la salle de bain. Après tout lui aussi avait besoin d’une bonne douche, non ? Elle l’attira sous l’eau, le cola à elle et l’embrassa tendrement.

Après une courte danse entre les deux langues Eleindra rompit le baiser et lui lança un sourire similaire à celui qu’il lui avait fait précédemment. Elle descendit tout en laissant un sillage avec ses lèvres sur le torse de son partenaire pour finir au niveau de son bas ventre. Elle jeta un œil vers son partenaire et entreprit de redonner sa vigueur à son phallus. Elle posa délicatement l’une de ses mains sur le pénis et commença des caresses pendant que son autre main s’occupait de ses bourses. Elle finit par le prendre en bouche afin de faire des va-et-vient. D’abord court et lent et augmentant le rythme a chaque mouvement. Parfois elle donnait quelques coups de langue au niveau du gland et le léchant de haut en bas. Elle s’activa un moment afin d’accorder suffisamment de plaisir à celui qui lui en avait tant donné mais fit en sorte de ne pas le laisser atteindre la délivrance finale. Elle remonta vers lui et se recolla contre lui afin de mettre leurs deux sexes en contacts. Elle planta ses prunelles dans celles d’Onishiru.

- Dis moi, si je n’avais pas été consentante…que ce serait il passé ?

Elle voulait simplement découvrir une partie de l’autre personnalité de son amant.
« Dernière édition: Avril 21, 2010, 07:47:30 par Eleindra » Journalisée

Onishiru
Avatar
-

Messages: 731


Homonculus leader du gang du "Red-Snake"


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Avril 14, 2010, 12:11:54 »

Onishiru était à l'aise dans le lit en train de reprendre des forces, Eleindra c'était mise contre lui et lui faisait quel que caresse sur son torse. Elle lui confia qu'elle ne s'attendait pas à passer un pareil moment. Onishiru était plus que satisfait. Il aurais eut envi de rester ainsi toute la journée mais la jeune femme se leva d'un coup et fit une question qui ressemblait plus à une remarque sur l'endroit où se trouvait la douche.

Eleindra fit demi-tour et alla chercher la main de Onishiru et l'attira dans la douche. Il semblerait que la jeune demoiselle en veux encore. Sous l'eau courante sous la douche, Eleindre et Oni s'embrassaient un bon moment. Puis avec un sourire similaire a celui qu'avait Oni, Eleindra descendit la tête le l'on du corps d'Onishiru pour porter son attention sur son sexe. La jeune femme entreprit de redonner de la vigueur à son membre qui n'attendait qu'une petite attention pour revenir au combat.

Onishiru se laissa aller au caresse que lui prodiguait sa douce amante, il avait échanger leur rôle sans dire le moindre mots. Il posa ses mains sur dans les cheveux de la jeune. Le chef de gang sentait son sexe tendre et son excitation avec. Il n'avait qu'une envi, prendre encore une fois Eleindra ici et maintenant.

La jeune femme se relava et se colla contre Onishiru sentant ainsi le son membre plaqué contre le bas-ventre de son amante. Après une série d'embrassade et se laissa aller dans une série de caresse, Eleindra posa une questions perspicace.

-Dis moi, si je n’avais pas été consentante…que ce serait il passé ?

Le jeune ne s'attendait pas à cela du tous, devait-il lui avouer qu'il l'aurait violé, non pas du tous. Et il serai surement difficilement croyable de dire qu'il l'aurais laissé partir. Onishiru préféra détourner la question avec une autre.

-tu as accepté de me suivre en sachant ce qu'il t'attendrai, pourquoi cette question ?

Les caresse d'Onishiru se montrait un peu plus ferme, surtout sur la main qui s'occuper de ses fesses. Puis brusquement, Onishiru plaqua Eleindra contre la porte vitré et de sa même main leva la jambe de la jeune femme pour la poser contre ces hanches.

-allons te pose pas de questions, amusons nous plutôt. Je sais que t'en meurt d'envie.
« Dernière édition: Avril 14, 2010, 01:35:59 par Onishiru » Journalisée

Eleindra
E.S.P.er
-

Messages: 407



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Avril 14, 2010, 03:49:01 »

Une fois sa question posée, Eleindra vit le jeune homme réfléchir un court  instant pour finalement lui renvoyer la balle dans la figure. En effet, elle était parfaitement consciente de ce qu’il avait l’intention de faire d’elle quand il a « proposé son aide ».

Seulement, elle pensait être en position de force face à lui et avait juste voulu s’amuser un peu. Elle voulait lui donner une leçon, lui montrer que les femmes ne sont pas toutes faibles et qu’elle n’était pas un jouet. Ah c’était une belle réussite… Non seulement elle ne l’avait pas tué mais en plus elle avait délibérément joué avec lui.

- Tu m’as proposé de jouer avec toi, et moi j’aime m’amuser.

Alors qu’elle lui répondait, elle se fit plaquer contre la vitre de la douche. L’acte était plus violent que dans leur rapport précédent. Avait elle réveillé quelque chose en lui ? Ce n’était pas pour lui déplaire. Il remonta la jambe d’Eleindra sur sa hanche et lui demanda d’oublier le questionnaire. Il lui dit qu’elle avait envie de lui mais l’inverse était tout aussi vrai au vu de ses réactions.

Pourtant, il n’était pas allé plus loin que lui lever la jambe, comme pour attendre son consentement. Chose bien étrange pour quelqu’un qui, habituellement, prend sans demander. Elle l’embrassa fougueusement et s’empala elle-même sur le sexe tendu de son amant. Elle commença les va-et-vient en attendant qu’il l’accompagne.

- Je viens de le dire, j’aime m’amuser.

Pour elle c’était une invitation. Ses mains caressaient doucement son dos. Dans un même temps elle déposait des baisers dans le cou de son amant allant parfois jusqu'à le mordre, rien de bien méchant juste de quoi lui montrer où en était son envie de lui.
« Dernière édition: Avril 21, 2010, 07:48:37 par Eleindra » Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox