banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Les trimeurs [Orphée Delrosaria]  (Lu 49 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 826



Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 16, 2018, 06:52:30 »

Assis au sol le dos appuyer contre sa moto de guerre et plusieurs paquets et ustensile posé devant lui, Ariman fit l'inventaire des ingrédients qu'il comptait cuisiner pour son repas de bivouac. Etant un seigneur de guerre du chaos il aurait très bien pus demander à ses subordonnés de s'occuper de la cuisine mais pendant certaine période ou il était de repos Ariman préférais jouer un autre rôle que seigneur maléfique ou capitaine de son vaisseau spatial. Terra était selon lui la planète la plus amusante pour faire l'aventurier. Malgré son aspect pour le moins effrayant l'Obliterator était beaucoup plus sociable quand il ne jouais pas le rôle du despote et préférait de moins s'occuper de corvée lui même. Il y avait même une certaine satisfaction de cuisiner son propre repas.

- Hum ! Bon ! 1/2 L de Vin blanc sec, 1/2 L Eau, 3 Oignon, 4 Gousse d'ail, 2 cuillérée à soupe de Farine 4 feuilles de Laurier, 2 branches de Thym, du sel et du poivre, 4 Tomate, 175 g de graisse d'oie, 1kg de Haricot blanc, 1 Clou de girofle et du Persil. Dit il au fur et à mesure qu'il sortais ses ingrédients de ses différents paquets et les mettait dans une marmite pendu par quatre solides piquet et chaines au dessus de son feu de camp.

Restait maintenant la pièce principale à mettre autrement dit la viande pour compléter son ragout de mouton. Le hic c'est que le mouton en question était encore en vie et l'Obliterator eu un peu une drôle d'impression que la bestiole savait quel était le sort que Ariman lui réservait car malgré les liens qui lui entravais les pattes et le bâillon elle se débâtais furieusement pour essayer de s'échapper. A y réfléchir deux fois c'est quand même la dernière fois qu'il embarque une bestiole vivante. La prochaine fois il demandera aux hommes bêtes du chaos qui l'ont revendus de préparer la viande et la salé ensuite. Seul hic c'est que Ariman connaissait bien les hommes bête et notamment d'avoir la main un peu trop lourde questions cuisson ou salage de viande quand il ne la mangeait pas crue ou faisandée.


- Bon reste plus que toi à découper et cuisiner. Ne le prend pas mal le mouton mais je meurt de faim et en plus de cela ta viande m'assurera au moins une ou deux semaines de nourritures en plus de ce que contiens mes vivres. T'inquiète pas je vais faire en sorte que cela aille vite. Dit Ariman qui mélangea ses légumes et attendit leur cuisson tout en consultant sa liste de recette sur ce qu'il avait besoin pour son ragout et réfléchissant ensuite sur ce qu'il comptait garder en viande une fois le moutons découper en tranche et salée.

Ce que Ariman ignorais toutefois au sujet de ce mouton c'est qu'il était un peu spécial et l'Obliterator n'avait pas mesuré que la bestiole qu'il comptait cuisiner appartenais déjà à quelqu'un. Les hommes bêtes était des créatures stupides car ils avaient capturés le familier d'une démone et que cette dernière était à sa recherche après avoir effrayer bien malgré elle une harde d'hommes bêtes après que ses derniers ont compris à qui ils avaient affaire. Ils auraient très bien pus accompagner la démone à récupérer son bien mais l'Obliterator et le fait qu'il était l'arbitre des quatre puissance de la ruine les faisaient tout autant flipper. Ils ne pouvaient indiquer à la démone la direction ou Ariman était partis.
Journalisée
Orphée Delrosaria
Créature
-

Messages: 42


Semi démone masochiste et nymphomane


Voir le profil
FicheChalant
Description
- La jeune femme est née des amours entre une brebis et un minotaure
-Elle a toujours vécut dans un donjon.
-Aujourd'hui elle voyage dans le monde en souriant et en offrant son corps pour avoir un peu de chaleur.
« Répondre #1 le: Septembre 16, 2018, 07:21:00 »

« Rondoudou ? »

La jeune femme grimaça doucement. La mission qu’elle faisait aujourd’hui était assez simple, elle devait juste chercher des plantes. Bon pour cela il fallait frapper quelques petits monstres. Bon elle parvenait à les tuer plutôt par hasard. Et son mouton avait décidé de se promener un peu. C’est qu’il ne voulait pas se faire bouffer.

Il avait donc choisit un coin tranquille où dormir. Ce qui avait fait qu’il fut facilement capturé par un tribut d’homme bêtes. Et le mouton se débâtit de son mieux, mordant même les créatures. Bon ce fut vint puisqu’il fut attacher patte et bouche pour ne pas qu’il morde.

Le temps que la jeune femme remarque son absence il était trop tard. Beaucoup trop tard.  La démone était tombée par hasard sur la tribut mais elle avait bien reconnus l’odeur de son mouton sur eux. Et elle s’était fâchée, mais tout rouge ce qui lui arrive peu souvent il faut le dire. La jeune femme est quelqu’un d’assez placide habituellement mais pas cette fois. Pas quand on kidnappés son pauvre compagnon.

Pour les faire parler la jeune femme n’avait pas réfléchit et elle en avait coupé un en deux. Bon pour dire franchement…. La jeune femme n’avait pas voulut le tuer, elle avait voulut frapper avec son hallebarde a coté de l’homme, mais comme toujours elle avait mal visé. Bon tant pis au moins il avait parlé.

C’est donc sur la piste de l’homme qu’elle se mit en chasse. Priant Satan pour qu’elle arrive a temps. C’est un peu comme si elle chargeait qu’elle arriva sur le campement de l’homme. Allez s’avoir comment elle parvient a freiner avant de foncer dans l’homme.  Ces pieds s’enfonçant dans le sol pour s’arrêter, elle avait le souffle court. Son souffle soulevait sa lourde poitrine que cachait a peine son armure en cuir.

« C… C’est mon m…mouton . »

Bon il faut qu’elle reprenne son souffle aussi. La jeune femme se redresse de toute sa taille,

« Il est a moi rendez le. »

Ha voila elle parle un peu mieux. Bon elle s’avait qu’elle n’était pas très sérieuse avec son pantalon plein de sang et de poussière. Elle savait bien que son visage n’était pas assez méchant même si lui aussi était couvert de sang. D’ailleurs sont regard était plus suppliant qu’autre chose.

« C’est mon ami. »
Journalisée

Ariman
Créature
-

Messages: 826



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 16, 2018, 08:22:56 »

Après avoir verrifier que ses légumes étaient cuits Ariman était sur le point d'égorger le mouton qui se débâtais de plus belle.

- Rhaaaa ! Bouge pas et laisse toi faire ! Si tu te débat tu risque d'avoir mal et j'aime pas faire souffrir inutilement. Dit Ariman qui s'énerva un peu.

Si cette bestiole continue à s'agiter comme cela il risque de générer trop de toxine dans le sang et cela risque de gâter le gout de la viande. Remarque fait si cette créature semblait douer de conscience elle avait toute les raison d'avoir peur. L'Obliterator avait généré des Mechadendrite bionique garnis de scies et de lames pour tronçonner la bestiole et l'écorcher après sa mort et une lame énorme pour la décapiter.

Au moment ou Ariman était sur le point de transformer la créature en Kebab il entendit un boucan abominable dans les buissons. L'Obliterator fit volte face au moment ou une créatures sortis des fourrés et lui serais rentré dedans si elle n'avait pas freiner avant. Ariman fut surpris tandis que les tronçonneuses de ses Mechadendrite se figèrent. Au début il pensa à une attaque il avait bien faillis réagir avec violence jusqu'à ce qu'il se rend compte qu'il avait affaire à soit une Terranide ou une caprigaurs femme bêtes et elle lui réclama son mouton.


- Qu'… Quoi ? Dit Ariman qui fut surpris mais se repris ensuite. Faut dit que pour une Terranide elle ne manquait pas de cran pour s'attaquer à lui quoique l'Obliterator remarqua qu'elle était couverte de sang. Peu être était elle une guerrière redoutable et cachant bien son jeu derrière son air de cruche. Elle avait après tout une arme et une armure.

- Ah non ! J'ai payer 3 pièce d'or pour ce mouton aux hommes bêtes ca coute un bras et cela fait deux jours que je n'ai pas manger correctement. Se défendis Ariman qui ne voulait pas se séparer de son plat et se préparant à se faire attaquer mais le comportement de son adversaire le déstabilisa. Maintenant elle avait un regard suppliant et disait que c'est son ami.

- Merde qu'es qui me prouve que ce mouton est à toi. Ce genre de bestiole sauvage on en trouve de partout ici. J'ai juste eu la flegme de le chasser ?
Demanda t'il en s'asseyant sur une souche alors que son arsenal disparus absorbé par son armure. Cela montrait que Ariman ne voulait pas ce battre mais ne voulait pas non plus lâcher sa proie. La fille avait intérêt d'avoir de bon arguments pour le convaincre.

Alors qu'il attendit les contres arguments de la filles il pris une timbale métallique et une cafetière thermos qui étaient posé prés du feu. Une forte odeur de café se fis sentir quand Ariman se servis une tasse.
Journalisée
Orphée Delrosaria
Créature
-

Messages: 42


Semi démone masochiste et nymphomane


Voir le profil
FicheChalant
Description
- La jeune femme est née des amours entre une brebis et un minotaure
-Elle a toujours vécut dans un donjon.
-Aujourd'hui elle voyage dans le monde en souriant et en offrant son corps pour avoir un peu de chaleur.
« Répondre #3 le: Septembre 17, 2018, 03:39:52 »

Bien sur que le mouton se débattait il n'était pas comme ces idiots  de bête qui se calmait simplement parce qu'on leur demandais. Lui il était le compagnon d'un démon. Bon pas hyper puissant le démon mais bon. Il aimait beaucoup sa petite maîtresse.

Trois pièces d'or ? Elle n'avait pas cela sur elle . Comment elle allait pouvoir lui racheter. Doucement elle fouilla un peu dans sa besace pour sortir, trois lapin dodu. Il avait encore leur peau mais elle les avait bien vidé de leur entrailles, elle comptait les manger se soir mais bon si elle pouvait sauver son mouton.

A se moment le mouton parviens a finir de grignoter la corde . Et après avoir un peu bouger la gueule, la voix du mouton s'éleva doucement. Étrangement posée , presque la voix d'un dandy.

« Il y a en effet méprise messire. Cette dame est bien ma maîtresse. »

Un petit sourire apparus sur le visage de la moutonne qui avança un peu plus, tendant les lapins a l'homme en armure. Un peu plus calme moins paniquée elle observait a présent le corps de l'homme. Elle n'avait jamais vus une armure pareil qui absorbait les lames. Avant d'avancer elle avait sagement poser sa lame, parce que maladroite comme elle était, elle risquait de faire tomber la lame sur l'homme.

« Tenez pour votre repas. J'ai pas les sous pour vous rembourser. Mais je peux le faire autrement ? »

Doucement elle penche la tête, observant l'homme, elle pourrait même offrir son corps si on lui demandait. C'est qu'elle dépensait l'argent presque aussi vite qu’elle le gagnait ce qui lassait régulièrement rondoudou.. Puis son regard glissa doucement sur le corps de l'homme, enfin sur son armure.

« J'ai jamais vus d'armure qui mangeait les armes. »

Oui oui elle change de sujet comme cela, aussi facilement. Il faut dire qu'elle est un peu conne notre moutonne ; Conne mais pas méchante.
Journalisée

Ariman
Créature
-

Messages: 826



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Septembre 17, 2018, 04:11:57 »

Quand le mouton réussit à manger son bâillon et parla, Ariman surpris avala de travers son café et eu un peu de mal à reprendre son souffle. Maintenant il comprenais pourquoi le mouton avait des réaction anormale. Il était doué de conscience.

- Ah les imbécile ! Crétins d'hommes bêtes ! Pesta l'Obliterator après avoir cracher son café qui avait manqué de l'étrangler.

Si il y avait bien une chose que Ariman ne faisait pas c'est de manger une créature doué de conscience et si le duo disait vrais et bien l'Obliterator avait bien faillis faire une gaffe surtout que maintenant il se mis à scanner son diner après qu'il lui ai parler et ensuite la fille et le pic d'énergie qu'ils émettaient l'étonna assez.

Visiblement ce duo émettaient une énergie proche du Warp ce qui confirma à Ariman qu'il n'avait pas affaire à une Terranide et son animal, mais une succube et son familier. Par contre le comportement de la succube était vraiment à des année lumière du comportement commun de son espèce.


" Elle est vraiment cruche  ou c'est une bonne comédienne ? " Se demanda Ariman qui fronça les sourcils méfiant quand la succube lui proposa du lapin à la place de son familier.

Après réflexion Ariman estima que la succube ne semblait pas dangereuse du moins pour lui et visiblement elle essayait avec sincérité de le rembourser.


- Mmm ! Bon d'accord je veux bien de tes lapins mais je n'en prendrait que deux sur les trois. Cela me remboursera. Tu devrais préparer le tien et le saler si tu est une aventurière. La viande fraiche ne conserve pas longtemps sans sel ou sans moyen de conservation ? Dit il après avoir poser les deux lapin sur la souche ou il était assis et libera le familier de la succube.

Alors que Ariman coupa les liens la question de la fille l'étonna un peu plus au sujet de son armure.


- Ah bon ? Tu es pourtant une succube ? Une créature comme toi aurait vite identifié l'Obliterator du chaos que je suis. Ca m'étonne d'ailleur que tu n'ai pas l'air de me connaitre ? Sur la plupart des Enfers je suis assez connus ? Demanda t'il en invitant la fille et son mouton prés de son feu.
« Dernière édition: Aujourd'hui à 02:17:09 par Ariman » Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox