banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Night Comes Down [Arashi]  (Lu 93 fois)
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 81



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« le: Août 08, 2018, 09:45:47 »

Impossible de refuser une invitation au Palais Nocturne, encore plus lorsqu’elle émanait de Lilith elle-même, reçue par l’intermédiaire d’un de ses corbeaux. C’était un honneur parmi les plus grands honneurs, et Helel, malgré son rang, s’en trouvait ravi. De plus, il savait que l’endroit était un foyer pour plusieurs de ses anciennes connaissances, qu’il espérait croiser à nouveau en ces lieux.

Le Palais se trouvait au milieu d’un gigantesque désert de sable, constamment plongé dans une nuit constellée d’étoiles. Dans le ciel trônait une lune, d’une taille considérable, bien plus grosse que celle qui ornait la nuit des mortels. Elle éclairait le Palace, construit selon une architecture d’Orient, bardé de tons dorés qui relevaient les éclats de pierres précieuses ornant les minarets, et le blanc immaculé de la pierre calcaire. C’était beau. Peut-être un peu trop ostentatoire.

« Sieur Helel. » Salua le jeune page à l’entrée, s’inclinant humblement devant la figure massive qui le toisait, l’enjoignant à pénétrer dans le hall. « Ma Maîtresse espère que vous passerez un bon séjour. Le banquet a lieu à l’étage. » Dit-il, avant de s’occuper des invités suivants.

Helel répondit d’un hochement de tête, guidé par ses sens de bête sauvage, plutôt que par les instructions du jeune domestique. Il sentait la nourriture, son fumet parfois faisandé, parfois presque sucré. Mais ses jambes, animées par l’instinct, ne le menaient vers aucun festin épicurien. Il traquait une odeur qui lui était familière, et pourtant tellement différente.



Silat avait l’habitude des mondanités du Palais Nocturne. Combien de nobles infernales avait-il du distraire, à la demande de Lilith ? Elles aimaient la façon dont il leur faisait la conversation, son côté blasé et pourtant plein de mesquinerie. On disait entre les femmes du Palais, qu’il était un excellent compagnon de soirée. Et elles se l’arrachaient lors des évènements mondains, pas si différentes des humaines.

Mais ce soir, le Palais Nocturne connaissait l’un de ses plus grands banquets. Dans la foule et le brouhaha, le jeune assassin avait pu s’extirper hors du flot continu d’invités. Il avait trouvé un moment de calme, une certaine solitude, dans des bains qu’il connaissait bien. Combien de succubes avait-il allongées contre la pierre froide, avant de leur faire l’amour ? Il pencha la tête en arrière, nu dans son bain, pensif.

Arashi. Il ne l’avait pas vue depuis longtemps. Difficile d’oublier cette Vampiresse, encore plus lorsqu’il prenait un bain dans l’immense salle du Palais. Il avait goûté le corps de cette femme en ces lieux, il y avait de cela… Quelques années ? C’avait été si bon, si chaud et agréable. Il s’en mordit la lèvre inférieure, ressentant encore les caresses de cette nuit si étrange.

Silat en soupira, que ce corps lui manquait… Il l’aurait dévorée vivante, si elle avait été à sa portée, il l’aurait baisée comme s’il l’aimait. Collé à elle, leurs lèvres liées. L’assassin jeta un œil à son sexe, bien évidemment rendu dur comme la pierre par les souvenirs et les fantasmes. Doucement, il se mit à branler sa queue, préférant ses fantasmes à la chatte d’une vulgaire succube au banquet.

S’il n’avait pas été aussi perdu dans ses pensées, peut-être le démon aurait-il senti, reconnu l’odeur si particulière d’Arashi, elle qui obsédait ses sens. Pourtant, il ne fit que l’entendre pousser la porte des bains, et jeta un œil intrigué dans sa direction. Oh, la voir ici ne l’étonnait pas, mais il était bel et bien surpris. Pourtant, il fit comme si de rien était, continuant ce qu’il avait commencé.

Ils étaient tous deux des créatures de la nuit, après tout. Elle avait bu son sang, elle pouvait bien le regarder se masturber sans en rougir. Enfin, Silat ne s’était jamais embarrassé de manières. Fermant doucement les yeux, il soupira, puis rouvrit un regard taquin vers la Vampiresse.

« Tu tombes bien, je pensais justement à toi. » Murmura-t-il avant de se lever pour sortir du bain, le sexe absolument rigide et tendu, la peau et les cheveux couverts de gouttes d’eau. Il s’avança vers Arashi pour la prendre délicatement dans ses bras, sans se soucier de son érection brulante, son chibre bien dur qui devait venir se plaquer contre son ventre. « Content de te revoir. » Et il ne parlait pas que de son plaisir charnel.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Août 09, 2018, 01:09:41 »

La Nocturne marchait lentement dans cette somptueuse endroit. Cela va faire des années qu'elle écoute les ordres majoritairement de la grande mère Nocturne, elle frémit à se rappeler du fameux jour qui la changea à jamais. Elle se mordit la lèvre, le goût de la mère Nocturne lui revint, puis lentement elle pensa à un autre moment de cette soirée, Silat. Elle frémit de ce souvenir, elle avait toujours eut un grand estime de cet homme dans le passé, son physique l'avait charmer en premier, mais lors de cette soirée leurs corps dansèrent dans une danse endiablée et elle put goûter au sang de l'homme, si doux, si parfais. Juste à cette idée, les yeux de la jeune femme brillèrent d'envie, puis elle rougit en regardant autour d'elle, espérant que personne ne l'ai vue presque fantasmée sur place.

Ce soir un grand banquet est prévue, elle soupira, elle aimait les banquets cela était certains, mais il n'y avait jamais la qualité qu'elle appréciait, elle cherchait toujours quelque chose de différent mais aussi de si... ancien?

Arashi portait en cette soirée une magnifique robe sombre mais au reflet de rouge, ouverte dans le dos jusqu'à l'orée des fesses, mais surtout gardait en avantage les formes avantageuse de la polymorphe. Elle gardait dans les lieux du palais cette nouvelle forme, de long cheveux rouges, des yeux brillants comme des pierres précieuse, mais surtout un corps fait pour charmer.

Durant le banquet, une odeur d'ancienneté la frappa. Il était ici? Elle eut un sourire et rapidement suivit cette odeur, rapidement arrivant devant une porte. Les bains, de nouveaux souvenirs la frappèrent,une nuit délicieuse. Elle ne se gêna pas et lentement ouvrit la porte et entra, elle fut surprise de le voir dans les bains si seul, puis rougit un moment en le voyant ainsi s'offrir un plaisir en solitaire, une si belle vue. Elle ne parla pas, ne voulant pas briser le charme de ce moment, qu'il brisa de lui même en la regardant de cet air taquin, un air taquin qu'elle imita doucement.

" Tu tombes bien, je pensais justement à toi. " Dit-il en un murmure.

Il se leva, partant vers elle. Elle ne résista pas et observa son corps, l'admirant, il n'avait pas changer heureusement, tout était encore parfait. Elle sourit quand il la prit contre lui, puis un peu plus en sentant son erection contre son ventre.

"Content de te revoir. "

Elle approcha son visage près de lui, leur souffle à quelque millimètre.

" Ce n'est pas juste toi qui est content de me revoir. " Murmura-t-elle d'un air taquin.

Doucement, elle glissa ses doigts contre le corps de Silat, du bout des doigts elle détaillait chaque muscle, mais fit exprès pour éviter son sexe dans les caresses. Elle gardait son regard river sur lui, souriant tendrement, ses yeux brillant doucement alors qu'elle se serra un peu plus contre lui, ses doigts dansant contre sa peau alors que sa robe se retrouva un peu plus mouiller par la faute au corps de Silat. Elle approcha encore plus ses lèvres de ceux de Silat, les frollant sans pour autant l'embrasser, elle l'observa tendrement encore.

" Cela va faire si longtemps... J'espèrais que nous puissions nous revoir bien plus tôt,  mais je suis heureuse de te revoir, toi et ton... "

Elle glissa seulement un doigts contre son sexe, le frollant du boût de son index pour le faire frisonner.

" Espérons que cela ne soit pas un mirage de ce paradis. " Murmura t-elle.

Taquinement, elle bougea ses lèvres comme si elle l'embrassait sans pour autant en être un, voulant que le pousser dans un jeu, comme dans le passé.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 81



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #2 le: Août 09, 2018, 10:14:36 »

Silat serrait fort Arashi dans ses bras, reposant son visage contre le sien, invitant son menton au creux de son cou, qu’elle y trouve son repos. Elle lui paraissait plus belle encore qu’autrefois, mais toujours aussi douce et agréable à toucher, comme du velours. Le jeune démon rompit l’embrassade pour venir toucher le dos nu de l’intruse, enfouissant une main sous la robe.

Elle le caressait, et il répondait sans le vouloir, les sens à vif. Son torse se soulevait au rythme des caresses de la Vampiresse, ses muscles se contractaient sous son passage, sensibles à son toucher. Il frémissait de la sentir explorer son corps sans la moindre gêne. Elle n’évitait son sexe et sa bouche que pour le frustrer. C’était hors de question.

« Mon gros sexe bien dur à cause de toi ? » Demanda-t-il en prenant le minois délicat de la Nocturne entre ses doigts fins et puissants. Il donnait de petits coups de bassin, faisant glisser son sexe contre la petite intimité de sa tendre amante, malgré la robe toute douce qui servit de fourreau à cette queue empressée. Ne perdant pas la mesure, Silat vint poser ses lèvres contre celles d’Arashi, doucement. « Mhhhh ! »

C’était un gémissement de plaisir, alors qu’il goûtait de nouveau la bouche de cette beauté nocturne, qu’il redécouvrait à quel point ses lèvres étaient moelleuses, délicieuses. Sa main était passée sur la nuque de la jeune femme, l’obligeant à l’embrasser, encore et encore jusqu’à ce que la salive leur en coule sur le menton. Et son autre main avait trouvé place contre les fesses d’Arashi, les griffant légèrement, les caressant avant d’enfin les empoigner avec fougue.

« Tu es un vrai régal, petite vampire. »
Susurra Silat à l’oreille de son amante, avant de donner une bonne gifle sur ses fesses rebondies. Pensait-elle pouvoir jouer avec lui ? Il aimait jouer, encore plus avec elle, mais il avait beaucoup trop fantasmé ce moment pour perdre son temps. « J’en veux plus, encore plus. » Affirma-t-il dans un soupir, tirant sur la robe d’Arashi, impatient, comme s’il cherchait à la déchirer.

Il mit un genou au sol, et enfouit son visage au creux des seins de la vampiresse, inspirant pour humer son parfum de femme. La robe ne voulait céder, car il faisait exprès de ne pas tirer assez fort, et Silat vint donc poser ses lèvres contre un mamelon, à travers le tissu. Il le rendait tout humide, léchant et tétant avec désir, comme si la petite framboise au bout de ce sein était le plus délicieux des fruits. En ce moment ? Elle l’était aisément.

Encore, encore ! Finalement, il n’y tint plus, déchirant le beau vêtement d’Arashi, dévoilant un ouvrage mille fois plus somptueux à ses yeux. Oh, il l’avait bien vu à travers la robe de son amante, mais son excitation redoubla d’ardeur, face à la beauté nue d’Arashi. Sa peau claire, son petit ventre et ses larges hanches. Il y posa ses mains, agrippant fermement, pour venir couvrir les abdominaux de la vampiresse d’une pluie de baisers, à mi-chemin entre l’affection et la passion. Il allait plus bas… Toujours plus bas…

« Arashi. Tu vas me faire le plaisir de te pencher contre ce transat, pas vrai ? » Minauda le beau diable en caressant les fesses dénudées de son amante. Il avait envie de goûter son petit fruit intime, par derrière, le visage enfoui dans ses fesses parfaites. Il la voulait complètement vulnérable sous ses doigts habiles et sa langue intrusive. Qu’elle couine, gémisse et gesticule sans jamais vouloir échapper à cette douce torture. « Allez, fais-le pour moi. » Dit-il en se redressant pour venir l’embrasser, affamé de son parfum.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Août 10, 2018, 07:33:20 »

Désir, quel fort mot pour décrire le moment. Un homme désirant une femme, mais pas n'importe laquelle, une nocturne, une femme de la nuit, une vampire. Il faut dire que cette jeune femme à évoluer depuis leur dernières visites, bien qu'elle gardait bien ce coté presque innofencif? Peut-être étais-ce cela qui lui donnait ce charme? Tout comme un physique qui pouvait à présent faire tourner plus qu'une tête, mais elle ne voulait pas s'en vanter, elle était une polymorphe après tout.

Elle fut rapidement mise à nue, couverte de baisers comme si elle était le plus sonctueux object, elle en rougit même d'avoir autant d'attention, elle n'était pas habituée à autant. Mais elle s'en réjouissait, son corps frémissait sur chaque baiser, sur chacune des pulsions du démon, elle en laissait même pousser de léger soupire, voulant lui faire preuve qu'elle aimait cela.

Alors qu'il parla, elle eut un sourire taquin, vite briser par un baiser, elle ronronna légèrement, continuant le baiser avec passion et sensualité, glissant avec une certaine timiditée et pourtant avec une onze d'aise, une langue, cherchant celle de Silat pour la faire danser avec la sienne. Les doigts de la nocturne carrèssaient le torse du démon, encore tendrement, puis rapidement et à contre coeur elle arrêta le baiser et recula tout aussi rapidement.

Elle le regarda d'un air joueur, puis doucement elle se pencha sur ce transat, lui offrant la vue des fesses douce et parfaite, dont plusieurs se damnerait que pour y toucher. Elle se mit en avantage, voulant en faire saliver ce démon, le faire fantasmer encore plus à cette vue si délicieuse. Mais dès qu'il s'approchera ou tenterait de les toucher, elle s'éloignerait dans un petit rire charmeur.

" Patience mon mignon. "
Dit-elle d'une voix douce, le regardant toujours d'un regard provocateur.

Elle se mordit la lèvre, l'observant avec tendresse à nouveau, se léchant la lèvre après sa morsure, elle sembla réfléchir, puis sourit, reculant lentement, levant un de ses doigts, puis l'agitant, l'invitant à la suivre. Son regard brillant alors qu'elle partit vers un coin plus luxieux des bains. À présent divers joyaux de teinte bleuté et rougeatre, elle partit vers un des bains, y entrant lentement, mouillant son basin avant de s'agenouiller de l'autre coté, sur une marche supérieur du bain, montrant encore les formes de ses fesses, à présent ruissellant de légère goûte d'eau, glissant le long de ses formes.

" Silat... "
Dit-elle tendrement.

Plus Silat s'approcherait, plus il pourrait, ou il ne pourrait pas? ressentir cette fine odeur parfumer, purement aphrodisiaque provenir du bain plus élégant par le travail détailler.

Mais ce qui était le plus important pour le moment était sous les yeux de Silat, une femme s'offrant face à lui, dans une pose presque obscène et pourtant dans cette endroit si riche, cette pose rendait simplement le moment plus séduisant. Silat pouvait sentir les sons de la respiration de la vampire, montrant un désir qui grandissait au sein de celle-ci.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 81



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #4 le: Août 12, 2018, 01:14:13 »

Silat, d’habitude joueur et taquin au possible, se sentait pourtant impatient. Peut-être avait-il déjà tant joué avec Arashi dans ses fantasmes, que le désir prenait le pas sur son naturel. Ou peut-être l’excitait-elle à ce point, comment savoir ? En tous cas, c’était bel et bien avec l’appétit vorace d’un prédateur que le jeune diable lovait son visage contre le ventre d’Arashi.

C’était avec la fougue sauvage d’un animal qu’il couvrait le joli ventre de son amante, de baiser moites et bien chauds. Il n’y tenait plus, sa faim si grande qu’il se mit même à la lécher pleinement, agrippant ses hanches comme si sa vie en dépendait, qu’elle ne puisse le fuir. Mais, lorsqu’enfin il la laissa s’échapper, espérant qu’elle lui offrirait davantage, la fourbe féline ne fit que fuir l’affrontement.

Oh, elle lui avait offert la vue de son beau cul, de son fruit sucré, mais ce n’était que pour mieux lui en nier l’accès. Alors que les lèvres passionnées de Silat approchaient de son petit abricot, que ses mains allaient se poser sur sa croupe pour la maintenir en place, Arashi s’en alla vers une autre section des bains. Elle le narguait même un peu. Voilà que c’était elle, désormais, qui se jouait de son amant impatient.

« Tu vas voir… » Grogna le jeune diable, d’un ton amusé. Il sourit légèrement, suivant la vampiresse d’un pas fluide, les yeux rivés sur ses formes qui ondulaient naturellement lorsqu’elle marchait. S’il avait été plus excité que cela, il en aurait probablement explosé. Allait-elle encore s’échapper, ou bien était-elle réellement prête à s’offrir ? « Tu ne vas pas t’échapper, cette fois. » Affirma le jeune démon en glissant sa main dans la chevelure rouge d’Arashi, tirant doucement dessus.

Il s’assit alors dans son dos, ses muscles collés contre la cambrure vertigineuse de la vampiresse, son sexe dur juste au-dessus de ses fesses. Il l’enserra contre lui, par-dessous sa poitrine d’un bras, l’autre main sur son ventre. Puis, il se mit à respirer son odeur enivrante, le parfum délicat d’une femme, le poison pernicieux d’une créature de la nuit. Il humait fort, si fort qu’elle pouvait sentir son souffle et ses soupirs au creux de son cou.

Silat fit remonter ses mains jusqu’à la poitrine bien ronde d’Arashi, passant ses doigts sur les mamelons de la rouquine. Il faisait rouler les tétons outrageusement érigés entre pouce et index, tirant légèrement dessus. Il pinçait, doucement, puis un peu plus fort, agrippant le téton à sa base, pressant le sein avec une délicatesse empreinte de force masculine.

« Regarde-moi ça, tu pointes comme une folle… » Minauda Silat en venant léchouiller le lobe d’oreille de son amante. Bien vite, il remplaça même sa langue par des dents joueuses, mordillant l’oreille avec tendresse. Puis, il se mit à couvrir son visage de baisers, aussi bien qu’il parvenait à lui couvrir les joues et la mâchoire de ses lèvres de mâle. Il devait prendre le visage délicat d’Arashi entre ses doigts experts, pour l’obliger à tourner la tête, à venir l’embrasser passionnément. « Je vais te manger toute crue, petite Arashi. » Ronronna-t-il après lui avoir mordillé la lèvre inférieure.

Pour l’heure, cependant, Silat ne faisait que masser les épaules de son amante, faisant glisser ses phalanges contre ses bras pour la caresser, dans un moment de répit. Sa bouche, quant à elle, n’en démordait pas, couvrant la nuque et les joues d’Arashi de baisers qui allaient de l’affection au désir. Elle n’avait pas voulu qu’il puisse la goûter ? Elle n’aurait pas le choix, maintenant. Passant ses mains sous ses jambes, il la souleva, avant d’aller la déposer sur un transat confortable. Silat saisit les cuisses d’Arashi, la regardant droit dans les yeux.

« Sage, maintenant. »
Souffla-t-il.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox