banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une curieuse rencontre [PV]  (Lu 305 fois)
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Juillet 17, 2018, 02:34:13 »

Elizabeth n'avait jamais couché avec qui que ce soit dans cet établissement, Marlène était la première. Et au vu de la réputation d'Elizabeth, elle devait sûrement s'en douter. Quelque part, la jeune femme pouvait se vanter d'être spéciale, du moins aux yeux de la belle blonde. Elle possédait en effet un charme que la jeune femme voulait absolument briser pour révéler sa part la plus sombre, elle voulait voir de ses propres yeux la perversion de Marlène. Ce rapport commençait donc doucement... et allait enchaîner sur quelque chose de plus brutal.

Elizabeth se lécha les lèvres en voyant l'intimité de Marlène moulée à travers sa culotte. Elle avait tôt fait de s'humidifier, la jeune femme était indéniablement excitée. Elizabeth se régalait d'ailleurs de la douceur et de la sensualité de Marlène, elle semblait si pure, même dans cette situation... indéniablement, elle allait s'amuser comme une folle.

- Hmmm... tu es si pure... c'est adorable.

Le baiser de Marlène eut pour effet de déclencher la lubrification d'Elizabeth de son côté, qui était bien plus abondante. Elle put d'ailleurs le remarquer quand elle souleva à son tour la jupe de la belle blonde, révélant alors une intimité sans culotte ! Elizabeth n'en portait pas, sûrement signe de ses vices. Son entrejambe dégoulinait dores et déjà de liquide transparent, inondant peu à peu le banc sur lequel elles étaient assises. Un simple sourire s'afficha sur le visage d'Elizabeth, une invitation pour Marlène à ne pas traîner. Son entrejambe voulait qu'on s'occupe d'elle, et vite.

C'est d'ailleurs ce quelle fit pour Marlène, apposant doucement les doigts contre l'intimité de la jeune Française, et commença à la caresser. D'abord avec douceur, ensuite avec un peu plus d'entrain, nul doute que la partie ne faisait que commencer !
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #16 le: Juillet 17, 2018, 04:32:42 »

Quelle ne fut pas sa surprise en constatant qu’Elizabeth ne portait ... Aucun sous-vêtement. Surprise, clignant des yeux, Marlène pouvait d’ores et déjà sentir la mouille de sa camarade couler doucement entre ses cuisses et venir humidifier le banc. Décidément elle était une personne assez perchée, selon elle. Mais cela ne faisait que renforcer son intérêt et sa curiosité envers elle ! Mais il fallait tout de même avouer que c’était déroutant de voir une fille mouiller autant en si peu de temps. Cela déroutait Marlène qui tenta toutefois de rester concentrée.

Difficile cependant de garder les idées claires quand on sentait de délicats doigts venir doucement caresser sa propre féminité. Une vague de chaleur s’empara d’elle et elle ne put retenir un gémissement plus aigu que les autres. « Haan ! » Gémit-elle donc, se pinçant la lèvre alors qu’Elizabeth décida d’y aller plus franchement avec elle. Etait-ce une bonne idée de s’offrir à elle ainsi, alors qu’elle ne la connaissait guère ? Difficile de le savoir. Mais ce qui était sûr était que Marlène adorait ce que Elizabeth lui faisait et cela la conduisit à écarter davantage ses jambes pour lui faciliter la tâche.

Afin de lui répondre elle décida à son tour de venir doucement câliner l’entrejambe de sa nouvelle amie par ses fins doigts. La seule différence fut qu’elle ressentie directement la peau d’Elizabeth contre ses doigts et non une culotte. Un peu gênée, elle parvint néanmoins à agiter ses doigts et commença ainsi à caresser cette zone si sensible et humide. Marlène parvenait difficilement à croire qu’elle était en train de faire ça mais, c’était terriblement bon ! Alors qu’Elizabeth y mit plus d’entrain, Marlène en fit de même et pressa davantage les lèvres intimes de la jeune fille. « Hmm c’est si ... Bon ... Ne t’arrête pas ... » Finit-elle pas quémander, regardant d’un œil sulfureux sa camarade.

Toutefois la situation devenait de plus en plus incontrôlable pour Marlène. Elle ressentait la féminité luisante de mouille d’Elizabeth et cela lui faisait de plus en plus envie. Une si belle chatte, une si adorable jeune fille ... Au bout de longues minutes voilà qu’elle se leva subitement du banc et fit face à l’étrange fille. Marlène la regarda brièvement avant de s’agenouiller devant elle puis, d’un geste sensuel, écarta bien les jambes de son amante pour s’offrir un accès plus large à son intimité. Puis elle approcha doucement son visage. Marlène ne pouvait pas résister ; elle ne pouvait plus résister à l’envie d’embrasser ce sexe, de le lécher tendrement et d’en goûter la mouille qui s’en échappait tant. Ainsi donc l’étudiante offrit à Elizabeth un début de cunnilingus très sensuel, alors que sa langue se pressa tendrement contre son bouton féminin, puis roula vers sa petite fente ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Juillet 17, 2018, 06:39:29 »

Elizabeth se retint de gémir, voulant montrer qu'elle ne se laissera pas faire si facilement. Pour la faire jouir, il allait falloir se montrer à la hauteur ! Bien que le contact des doigts fins de Marlène contre sa chatte la firent frissonner, c'était loin d'être suffisant pour combler le plaisir de la belle blonde !

Mais, à sa grande surprise, la jeune femme s'agenouilla et lui écarta les jambes pour pouvoir attendre l'intimité ruisselante d'Elizabeth. Elle la laissa faire à sa guise, laissant alors ses lèvres intimes au contact des lèvres de la belle. Ses longues et interminables jambes laissaient place à l'intimité trempée de la belle blonde, surmontée de quelques poils pubiens rasés à la manière d'un ticket de métro. La féminité d'Elizabeth est en feu, et elle le ressent jusque dans son bas ventre. A mesure que les assauts de Marlène ne fondent sur son entrejambe, celle-ci s'humidifie davantage, de ce délicieux liquide salé, à un point que l'on serait en droit de se demander comment une humaine peut mouiller autant.

- Continue, plus vite...

Bien qu'Elizabeth se bride en évitant de gémir, la voix de la jeune femme trahit son plaisir. Douce et tremblante, celle-ci reflète parfaitement ce qu'elle ressent au plus profond d'elle. Comme pour l'intimer à s'appliquer davantage, la jeune femme pose une main à l'arrière de la tête de la belle et remue le bassin frénétiquement, barbouillant un peu plus son visage du nectar qui s'échappe de sa féminité.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #18 le: Juillet 17, 2018, 11:39:52 »

Le plaisir montait vite, très vite. Marlène avait cédé à ses pulsions et s’était agenouillée devant Elizabeth, déterminée à utiliser sa bouche pour la satisfaire. Elle avait fait écarter ses jambes pour avoir un meilleur accès et le résultat était donc là ; voilà une Marlène en train de lécher l’intimité de cette curieuse demoiselle qui continuait d’avoir une attitude des plus mystérieuses ! Preuve que cela semblait bien fonctionner, d’ailleurs, était les gémissements accélérés de l’intéressée et surtout le fait qu’elle pressait le visage de Marlène contre elle.

« Hmm ... Hmm ! » Gémissait la jeune fille inlassablement, continuant d’user de sa langue pour venir taquiner ce sexe et remuer dedans. Elle papillonnait entre sa fine fente et sa perle féminine. Et le fait qu’Elizabeth remuait son bassin ne faisait que l’exciter davantage puisque, de cette façon, elle étalait mieux sa mouille contre ses lèvres. En d’autres termes, Marlène était en train de lui prodiguer un très bon cunnilingus ! Et vu la voix d’Elizabeth, cette dernière devait être satisfaite.

Ou du moins commencer à l’être. En tout cas la Française continua à faire de son mieux pendant de longues minutes et accéléra, comme demandé, son rythme. Le liquide intime de son amante coulait doucement dans sa bouche et le goût n’était pas pour lui déplaire. Cependant plus ça allait plus elle aussi ressentait un feu incandescent entre ses cuisses. Bientôt elle ne pouvait plus s’empêcher de se frotter, de tenter de se soulager en dégageant une main pour venir la porter à sa petite culotte. Marlène se mit donc à se caresser elle-même, faufilant petit à petit sa main sous sa propre pièce de lingerie pour venir se soulager.

Elle sentait que son amante n’allait pas jouir rapidement. Devait-elle continuer jusqu’à ce que la délivrance arrive ? Pour le moment elle semblait partir sur ce chemin et continua donc son travail avec sa langue, ne lâchant donc pour rien au monde la féminité d’Elizabeth !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Juillet 18, 2018, 02:59:33 »

Elizabeth ne tarda pas à gémir, se laissant aller au plaisir que lui procurait Marlène. Il fallait bien reconnaître qu'elle était sacrément douée, ce qui ne manqua pas de la faire réagir positivement. Ses jambes tremblaient doucement, prises de soubresauts tout comme son bassin qui s'envahit peu à peu d'une douce sensation de chaleur. La jeune femme est terriblement sensible, au vu du temps passé depuis son arrivée à Seikutsu ou elle s'est retenue de copuler avec qui que ce soit !

- Aaaah... p-petite coquine...

Elizabeth mouille de plus en plus sur la langue de Marlène à mesure que sa langue l'assaille, ce qui lui procure un plaisir grandissant. La jeune femme est d'ailleurs prête à donner un avant-goût de son pouvoir à Marlène, simplement pour s'amuser. C'est si amusant d'observer les réactions la première fois qu'elle s'en sert, pourquoi ne pas le faire en pleine relation sexuelle ? La belle blonde espère seulement que Marlène ne jouera pas les prudes, ou qu'elle ne prendra pas peur. Au moins, elle aura la preuve que la jeune femme est peut-être bien spéciale.

Elizabeth pose donc le bras sur l'épaule de Marlène, et commence à trifouiller dans ses cellules pour provoquer chez elle un micro orgasme de quelques secondes. Cela suffit amplement pour la faire mouiller davantage, d'ailleurs Elizabeth augmente délibérément le flux de liquide intime entre les jambes de la jeune femme. Sa passion pour les fluides corporels est l'une de ses plus grandes sources de plaisir, et elle compte bien en tirer profit. Rappelons que la jeune femme arrive à faire tout cela en ne lui touchant que l'épaule !
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #20 le: Juillet 20, 2018, 11:29:17 »

Vraisemblablement la jeune fille avait quelque chose avec Elizabeth. D’ordinaire jamais elle ne se serait offerte si facilement à quiconque ... Mais, cette curieuse fille avait un quelque chose, une singularité qui faisait qu’elle était terriblement attirée par elle. Marlène se surprenait à adorer lui lécher l’entrejambe et à récolter sa mouille alors que pourtant, ce n’était pas spécialement la chose qu’elle aimait le plus faire dans ce genre de relation. Ainsi donc la Française continua son travail et remua sa langue tendrement dans les chairs intimes d’Elizabeth jusqu’à entendre celle-ci gémir et couiner doucement.

Le signe qu’elle était donc sur la bonne voie ! Il n’en fallu pas plus à Marlène pour qu’elle redouble d’effort. Cependant au milieu de son labeur elle sentit les douces mains de son amante se poser sur ses épaules et, ce fut comme si ce simple contact fut la goutte qui fit déborder le vase ; en effet, Marlène fut soudainement prise de subites mais vives vagues de chaleur. Son sexe était déjà en feu – c’était pour cela qu’elle s’était mise à se toucher elle-même – mais dès lors, le feu ne fit que s’accentuer. Son corps se cambra de force alors qu’elle tentait de se retenir mais, plus ça allait, plus elle ressentait du plaisir.

« Hmm ! » Gémit-elle de manière audible, ressentant donc un micro orgasme, chose très inhabituelle ! Mais il fallait croire qu’Elizabeth lui faisait grand effet ... Si seulement avec ses mains sur ses épaules elle parvenait à la mettre dans tous ses états, cela promettait ! Marlène sentit donc sa culotte s’humidifier de manière bien plus considérable par la suite. Elle mouillait plus généreusement que d’habitude mais, cela, elle ne s’en rendit pas vraiment compte. Marlène était bien trop occupée à procurer du plaisir à son amante et à ressentir toutes les sensations entre ses cuisses. Enfin, pour varier les plaisirs et surtout pour tenter d'achever sa nouvelle partenaire, la jeune fille remplaça finalement sa langue par deux doigts, qu'elle se mit à utiliser afin de la doigter tendrement mais à allure très rapide !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Juillet 21, 2018, 07:30:27 »

Manifestement Marlène a réussit son coup puisque la belle blonde gémit de plus en plus fort. Pourvu qu'aucun élève ne vienne jusqu'ici ! Elle qui s'est tant préservée, il serait dommage que tout soit ruiné maintenant. De plus, tout le monde ne devrait pas avoir la chance de voir son corps nu. Ce serait un affront qu'elle ne pardonnerait pas. Et dieu sait que son pouvoir peut être terrifiant en matière de vengeance...

Mais il peut aussi être très amusant ! Certes, plus pour elle que pour les autres mais c'est le principal. Marlène en a eu un avant-goût, et elle n'a pas eu l'air de mal le prendre. Sans doute ne s'est-elle pas rendue compte qu'Elizabeth venait de trafiquer ses cellules ! Après tout, ce n'est que le début. Dieu seul sait tout ce qu'elle va lui faire, et si elle va apprécier ou non. Après tout, pour certains, le "changement" peut-être très plaisant. L'espace d'une nuit en tout cas. Cette Marlène est trop mignonne pour qu'elle lui fasse du mal, c'est une chance ! Mais elle n'échappera pas a ses petits jeux.

Pour le moment, Elizabeth prend trop de plaisir pour agir. Les délicats coups de langues de Marlène sont trop agréables pour l'interrompre, si bien qu'Elizabeth lui envoie un second micro orgasme un peu plus puissant que le précédent pour la récompenser. Et Marlène lui répond d'une manière appropriée ! Les deux doigts qu'elle introduit en elle la font vibrer, pousser un petit cri, rougir même. Elizabeth passe une main dans les cheveux de Marlène, les yeux clos.

- Aaaaah... hmm... ouiiii...
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #22 le: Juillet 25, 2018, 04:17:37 »

Marlène était très flattée de sentir et entendre que sa comparse aimait ce qu’elle était en train de lui faire. Alors qu’elle-même fut frappée d’un subit mais bienvenu micro-orgasme, elle eut l’impression qu’elle allait partir, qu’elle allait pour de bon jouir alors qu’heureusement, ce ne fut que très rapide et bref. Jouir aussi vite serait peut-être décevant aux yeux d’Elizabeth ! Et elle ne tenait pas à la décevoir. Ainsi donc la jeune fille continua de doigter la mystérieuse élève qui gémissait de plus en plus fort.

Un véritable régal pour Marlène qui poursuivit ses efforts inlassablement. Cependant elle ne pouvait nier le bien fou qu’elle ressentait après son deuxième micro orgasme. Jamais elle n’avait eu ce genre de réaction, ce genre de choses. C’était très inhabituel ... Peut-être était-ce dû au fait qu’Elizabeth lui faisait beaucoup d’effet ? En tout cas elle sentit ses jambes vibrer et son intimité s’enflammer. « Hmm Elizabeth ... » Continuait-elle à ronronner, doigtant la jeune fille, l’amenant au point de rupture.

Cependant elle ne put s’empêcher en parallèle d’utiliser sa main libre pour se soulager elle-même. En effet, Marlène commença à caresser son entrejambe, à effleurer sa propre féminité dans le but et l’espoir de soulager le feu qui commençait réellement à s’étendre. Stimulée par ceci, elle conserva sa posture actuelle envers Elizabeth mais ajouta de nouveau sa bouche ; sauf que cette fois-ci elle alla apporter attention et affection au bourgeon intime de la jeune fille. Sa langue se pressa contre son bouton féminin, elle le titilla et le taquina dans tous les sens alors que ses doigts continuaient, en bas, de taquiner sa petite fente.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Juillet 30, 2018, 08:01:38 »

Elizabeth lui attrapa la tête pour l'appuyer davantage contre son entrejambe trempée, c'en était trop. La jeune femme n'avait pas eu de rapport depuis presque un an, son bourgeon intime était gonflé à bloc et prêt à exploser en tout instant. Il ne lui fallut pas plus d'une petite minute pour jouir d'ailleurs, poussant un long cri étouffé dans sa main gauche pour ne pas rameuter tout le monde. Son intimité cracha une gerbe de cyprine, puis une autre, puis une autre, pour finir par couler en continu hors de son entrejambe. Elizabeth était une authentique femme fontaine, et pas des plus avares. Marlène se retrouva rapidement à boire un peu de ses fluides, voire l'entièreté selon ses envies.

- Hmmm... aaah... je ne te pensais pas ainsi...

Elizabeth se releva, voulant passer aux choses supérieures. Marlène en était réduite à se toucher pour devoir se procurer du plaisir, à elle de lui en donner. Elizabeth retira donc ses bas pour libérer son intimité à l'air libre. Lentement, sa fente commença à s'élargir pour laisser pointer le gland d'un sexe masculin. Puis, d'un mouvement plus sec, un long sexe commença à s'en libérer pour apparaître à l'air libre. Un sexe si long, peut-être d'une quarantaine de centimètres, qu'il en passa au dessus de la tête de Marlène. Elizabeth était désormais dotée d'un long membre tendu et raide, parcouru de veines et tremblant de désir. Nul doute que Marlène aurait du mal à l'accueillir en elle.

- Aaaah... voilààà.... si tu me fais bien jouir, je t'offrirais un cadeau encore plus surprenant.

Elizabeth attrapa la jeune Marlène, sans aucune facilité étrangement, et la hissa à son niveau pour pouvoir l'embrocher de son sexe, la tenant par les jambes. Elizabeth y alla sans douceur, pénétrant d'un coup sec la jeune femme sans vraiment lui laisser la liberté de refuser. De toute manière, qui voudrait lui refuser quelque chose ? Cela semblait impensable à ses yeux. Et alors que sa queue était profondément nichée dans la chatte de sa partenaire, Elizabeth enfonça la tête de Marlène entre sa poitrine monstrueuse. Les choses sérieuses allaient commencer.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #24 le: Juillet 30, 2018, 09:24:39 »

Ça y était, Elizabeth craquait ! Ce fut avec grande satisfaction que la jeune Marlène sentit son amante commencer à céder, à craquer face à ses terribles coups de langue et ses doigts habiles. Quelle excellente sensation cela procurait de sentir sa partenaire jouir ... Même si elle ne s’attendait guère à voir une véritable femme fontaine en action. En effet, alors qu’Elizabeth céda et libéra finalement son orgasme, son entrejambe se mit à laisser couler une impressionnante quantité de mouille, éclaboussant le visage de Marlène qui put, heureusement, s’en régaler à cœur joie. Bien que le goût salé n’était pas exactement à son goût, l’euphorie du moment et le puissant désir qu’elle ressentait à l’égard de son amie fit qu’elle avala absolument tout !

Elle lécha encore et encore, de manière toujours plus effrénée, jusqu’à ce qu’Elizabeth se calme. Ou tout du moins qu’elle en présente les signes. Alors que l’élève pensait que son amie s’était calmée, voilà qu’une bien inattendue surprise vint à elle. La curieuse fille se releva et sensuellement, retira ses bas pour libérer complètement son intimité. Le cœur de Marlène battait très fort et la simple vue de ce collant filant sur les jambes de la jeune fille, la simple vue de ses cuisses mises à nues donnaient des idées bien saugrenues mais excitantes à l’intéressée. Cependant, le plan n’était pas aux flatteries de ce genre.

En effet, Elizabeth montra bien vite ce qu’elle avait en tête. Sous les yeux incrédules de Marlène, une puissante et énorme verge poussa d’entre ses cuisses ! Comment une telle chose était possible ? « E-Elizabeth ?! » S’exclama alors Marlène, complètement confuse, ne sachant quoi dire ni faire. Mais elle sentait, au fond d’elle-même, que rien n’allait la dissuader ou l’arrêter dans son élan. Elle voulait Elizabeth coute que coute ... Et était donc prête à accepter toutes ses bizarreries. Ainsi donc, telle une docile petite poupée, elle se laissa faire et termina donc sur les cuisses de la fille, sur le point d’être pénétrée. « HAAAA ! » Rugit-elle subitement, sentant une violente et explosive douleur la prendre au moment le plus délicat ... La pénétration.

Se faire embrochée par un tel membre, aussi gros et large, n’était pas de tout repos. La douleur explosa dans son corps et quelques larmes coulèrent de ses joues. Cependant les coups de trique commencèrent à venir de plus en plus nombreux et surtout, Elizabeth étouffa sa voix en venant prendre puis fourrer son visage dans sa très opulente poitrine. « HMPFFF ! HMM ... HMmmm ... Hmmmmm ... » Gémit-elle, commençant dès lors à se sentir bien, à se sentir encore plus excitée. Marlène se laissa tout simplement porter par l’extase et bientôt, la douleur fut remplacée par une immense et puissante sensation de plaisir, de bonheur ... D’extase. La jeune fille commença à remuer son visage dans les très confortables seins d’Elizabeth puis entreprit de les lécher et les embrasser de toutes ses forces.

« Hmmm o-oui ! Haaaann ouiii Elizabeth j-je ... Haaaaa ! Fais-moi tienne !!! » Finit-elle par s’exclamer, possédée par le plaisir que lui procurait cette queue ramonant sa douce féminité.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Août 02, 2018, 10:50:07 »

Elizabeth se plia avec plaisir aux désirs de Marlène, la ramonant davantage. La belle blonde lui empoigna les fesses pour avoir meilleure prise, et ainsi pouvoir l'empaler plus sauvagement, à la manière d'un animal. Elizabeth avait beau être très féminine, lorsqu'elle était dotée d'un sexe d'homme, la jeune femme se comportait comme tel. Embrochant littéralement la douce Marlène sur sa queue de quarante centimètres, tenant parfaitement debout, Elizabeth ne cherchait qu'à lui procurer davantage de plaisir dans la brutalité. Ce n'était que le début, et la belle française semblait déjà apprécier. La jeune femme rapprocha donc son visage de Marlène pour l'embrasser langoureusement, sans cesser de la pilonner, éjectant un peu plus de cyprine de la chatte de cette dernière à chaque coup de rein.

- Hmmm... aaah... salope...

Les bruits obscènes de l'intimité de Marlène s'accentuaient à chaque va et viens, à mesure que son entrejambe s'élargissait sous l'imposant membre d'Elizabeth. A vrai dire, celui-ci était si monstrueux qu'il aurait pu assommer facilement la jeune femme. Une énorme queue veineuse et aussi dure que la pierre, bandée comme celle d'un taureau. Heureusement pour la belle française, Elizabeth possédait un pouvoir permettant de la remettre à neuf... si elle désirait conserver l'état de son vagin avant pénétration. Toujours était-il que pour l'heure, la jeune femme se faisait pilonner comme rarement vu auparavant, au beau milieu de ce parc dans un petit bosquet. Les gens n'allaient pas tarder à venir, si cela continuait.

Elizabeth attrapa la joue de Marlène entre ses mains alors qu'elle continuait à la baiser, et lui sourit.

- Je vais te détruire ma chérie. Je vais t'anéantir.

Rapidement, Elizabeth retira son imposant membre de la chatte de Marlène avant d'avoir joui,  et l'enfonça tout aussi sèchement dans son cul, élargissant ses parois anales sans la moindre once de douceur. Une fois ceci fait, sûrement en lui arrachant un hurlement, Elizabeth se laissa aller en jouissant en elle, sa queue déversant une quantité de semence hallucinante.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #26 le: Août 09, 2018, 06:42:36 »

Même si la situation échappait complètement au contrôle de Marlène, celle-ci ne désirait qu’une seule et unique chose ; continuer de se faire empaler par Elizabeth. Celle-ci y mettait tellement de force, tellement de poigne, s’en était tout simplement impossible à lutter contre. Et, pourquoi devrait-elle lutter ? Elle se sentait si bien ainsi. Marlène dansa sur la queue de son amante, montant et descendant au rythme des puissants coups de butoir qui s’enchainaient inlassablement.

La douleur aurait dû être explosive. Après tout vu la taille de ce mandrin ... Mais en lieu et place, la jeune fille ne ressentit que plaisir et extase. Au bord de l’orgasme, elle ne se rendait nullement compte de ce qu’était réellement en train de lui faire Elizabeth pour pas qu’elle ressente la douleur. Si elle avait su cela, sa réaction aurait pu être différente. Cependant elle était dorénavant complètement aliénée et enivrée par Elizabeth qui finit par jouir généreusement en elle. « HMMMM ! » Rugit alors Marlène, toute extasiée, son corps vibrant sur place alors qu’un lâché de papillon eut lieu en son bas-ventre, alors qu’elle se faisait remplir de foutre.

Allait-elle tomber enceinte, d’ailleurs ? Une grande question qui aurait dû l’inquiéter mais qui, pour le moment, n’avait aucune importance. Non, elle n’eut même pas le temps de s’en remettre qu’Elizabeth enchaina et décida de planter sa queue de nouveau en elle, mais en utilisant un autre canal. Marlène sursauta et poussa un cri aigue au moment où elle sentit la juteuse queue d’Elizabeth s’enfoncer tendrement dans son cul. Cependant ... Il n’y avait pas de douleur ! Juste l’étrange sensation de son anus se faire écarteler, couplé à un plaisir immense, indescriptible. Marlène ne pouvait retenir son plaisir et ses cris, surtout au moment où Elizabeth décida de jouir à nouveau.

Son pauvre petit ventre commença à gonfler à force que le foutre s’amasse dans son rectum. Elle était essoufflée, au bord de tout, surtout après avoir subi un second orgasme encore plus puissant et jouissif que le premier. La mouille coulait entre ses cuisses vibrantes, alors qu’elle enfonça son visage dans le cou de son amie, embrassant celui-ci avec beaucoup de tendresse. « Hmmm ... E-Elizabeth je ... Je ne m’attendais pas à ça ... Hmm, quelle autre surprise me cache-tu, petite coquine ? » Finit-elle par lui dire, à voix basse, d’un ton taquin. Un autre baiser dans son cou, avant qu’elle ne remue sur place, stimulant la queue de la jeune fille encore plantée dans son fondement ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Elizabeth Ostwick
E.S.P.er
-

Messages: 76



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Août 13, 2018, 01:13:18 »

D'une simple pression du doigt, Elizabeth appuya sur le ventre de son amante du jour. La jeune femme lui adressa un beau sourire, avant de lui susurrer à l'oreille d'une voix douce et sensuelle.

- Petit cadeau ma chérie.

Marlène commença tout d'abord par remarquer que sa beau brunissait à vue d’œil. Ses lèvres devinrent plus proéminentes, ses cheveux plus crépus, son fessier plus fourni également. Marlène venait tout simplement de changer d'ethnie, et de prendre quelques années de plus. Une belle femme noire venait de la remplacer, sûrement à sa grande surprise. Elizabeth appréciait les peaux foncées, ce qu'elle ne trouvait malheureusement pas beaucoup au Japon... alors pourquoi ne pas s'amuser à en créer ! Quand bien même cela serait temporaire, elle pouvait toujours s'amuser avec.

La jeune femme reposa Marlène au sol pour pouvoir mieux l'observer, son long membre toujours en érection, et lui malaxa les seins pour leur faire prendre un peu plus de volume également. Une chose était sûre, elle était très réussie !

Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1023

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #28 le: Août 13, 2018, 06:36:12 »

Qu’attendait réellement Marlène après sa question ? Etait-ce purement rhétorique ou bien, attendant-elle réellement qu’Elizabeth lui montre quelque chose d’unique ? D’ores et déjà, la jeune fille ne s’était pas plus offusquée de voir les capacités surnaturelles de sa nouvelle comparse à l’œuvre ; une personne normalement constituée aurait réagi autrement. Soit par la peur, ou par la stupeur démonstrative ! Mais en lieu et place, Marlène avait pris cela avec un calme inquiétant ... C’était comme si au fond, elle était excitée à l’idée de connaitre sa première expérience surnaturelle ! En tout cas, passé la surprise du premier instant, elle n’avait pas ressenti de peur. Uniquement de la curiosité, de l’excitation et un désir croissant d’en voir toujours plus.

C’était peut-être lié à son goût secret, très secret, pour le paranormal. Ou plus exactement, son goût pour les histoires de métamorphose. Marlène ne le disait à personne mais, il lui arrivait très souvent de lire sur internet, sur des blogs spécialisés ce genre de fanfictions, d’histoires très brèves créées par des utilisateurs partageant son même fétiche. Des histoires brèves, racontant une transformation physique ou mentale. Marlène s’amusait même à lire des comics fait par des artistes indépendants où le sujet principal était la transformation. C’était un petit fétiche très particulier, inoffensif à première vue.

Inconsciemment, ce qui l’attirait là-dedans était le fait de devenir quelqu’un d’autre ... De changer de soi, d’être quelqu’un d’autre, d’épouser une toute autre vie. Ce qui l’attirait était donc ce désir de changer, d’être quelqu’un d’autre, d’être différent. De ce fait, son esprit ne pouvait à présent s’empêcher de penser à Elizabeth et à l’étendue de ses pouvoirs. Et si, et seulement si, elle était capable d’une telle chose ? C’était au fond ça, ce qu’elle lui avait demandé sans se l’avouer à elle-même. A sa grande et agréable surprise, son amie accepta ! Elle se pencha lentement vers elle puis, appuyant délicatement sur son ventre, murmura à l’oreille de Marlène.

Ses joues rougirent alors qu’elle sentit une étrange mais agréable sensation tout le long de son corps. Une vague électrisante, frissonnante qui partait de son ventre pour se rependre partout sur elle, et même en elle ! Marlène clôtura ses yeux machinalement et laissa échapper un délicat soupir de ses lèvres qui devinrent rapidement plus généreuses et charnues. Elle rouvrit ses paupières et se laissa alors envahir, de plein gré, embrassant la transformation qu’Elizabeth lui imposait. « Ahh ... » Gémit-elle de sa voix qui devenait plus grave, plus chaude et Africaine ! Son corps frémissait de partout alors que sous ses yeux, elle put observer sa peau devenir plus foncé, jusqu’à prendre une très savoureuse teinte chocolatée.

Son fessier se bomba puis prit en ampleur, en masse, lui procurant un plaisir unique à chaque centimètre qu’elle gagnait. Marlène se pinça la lèvre alors qu’elle sentit ses os se réarranger doucement, sans douleur, y compris ceux de son visage. Pour finir, alors que sa voix termina de changer, Marlène sentit ses cheveux devenir plus crépus mais bien plus épais ! Une chevelure dont elle rêvait secrètement ... Et qu’elle avait à présent grâce à Elizabeth. « Haaa ! » Gémit-elle une dernière fois, achevant ainsi sa transformation. Tout son corps était en feu, mais elle parvint quand même à se redresser, à se remettre debout pour s’observer. Elizabeth venait ... De donner naissance à une sublime, à une élégante femme noire. Clignant des yeux à plusieurs reprises, Marlène tenta de parler par sa nouvelle voix. « E-Elizabeth ? Je ... Hm ... Ma voix fait plus mâture ... Et Africaine ... » Dit-elle, un sourire naissant sur ses lèvres charnues.

Se regardant de haut en bas, elle passa ses mains sur son nouveau corps, se caressant, tâtant sa nouvelle peau chocolatée qui était incroyablement douce et lisse, au point qu’elle en brillait légèrement. Marlène caressa ses hanches puis son très généreux fessier ; elle fut surprise mais très ravie de sentir que son postérieur était devenu bien plus tendre, gros et doux. Elle était ... Belle ! Encore plus quand Elizabeth décida de masser sa poitrine pour la faire sensiblement augmenter. « Je ... Je ... Ne sait même pas comment réagir ... C’est tellement incroyable ! Attends, ne bouges surtout pas. » Dit-elle, filant vers l’étang juste derrière pour observer son reflet dans l’eau. A cet instant, elle comprit qu’elle n’était vraiment plus la Marlène de toujours. Son reflet était à présent celui d’une beauté sombre, d’une sublime femme noire plus âgée, plus mature, plus belle qu’elle ne l’aurait jamais pensé ! Ses formes étaient bien plus généreuses qu’avant, lui donnant à présent une silhouette en sablier des plus gourmandes qu’il soit.

Elle rougit à nouveau puis se tourna vers Elizabeth, avant de s’approcher puis de lui sourire. « Tu as un petit faible pour les femmes chocolat, n’est-ce pas ? Je ... Je ne sais pas ce que je vais faire avec cette apparence mais, pour l’instant ... J’ai juste envie de te faire l’amour avec ! » Finit-elle par lui avouer, venant sensuellement plaquer sa bouche contre la sienne, lui offrant un premier baiser avec ces toutes nouvelles lèvres.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox