banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Reine d'un soir [Magdalena + gang]  (Lu 145 fois)
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« le: Juin 03, 2018, 04:54:19 »

Demain soir. Tu as l'adresse. La porte sera ouverte. J'ordonne, tu obéis. A prendre ou à laisser.

C'est avec ce simple message que Magdalena avait lancé cette soirée qu'elle voulait organiser depuis un moment maintenant. Elle avait trouvé les candidats par divers moyens, les avait gardé au chaud et avait tout mis en place. Restait à savoir s'ils viendraient.


Symon fut le premier à se présenter ce soir-là. Ancien footballeur aux Etats-Unis, il avait été blessé à son entrée à la NFL. Comme d'autres, il avait dû renoncer au rêve d'une vie et se repenser. Il lui avait fallu traverser le monde et venir au Japon pour espérer se faire un nom dans le monde du catch, un monde où ses muscles et son endurance toujours croissants lui offraient de belles opportunités. Il avait tout donné depuis plus d'un an pour se mettre au niveau, apprendre les règles et les mouvements, jouer les figurants pour des superstars qui l'éclipsaient totalement.
C'était dur, et il n'avait pas un moment pour lui. Mais ce soir-là, il s'était arrangé pour s'absenter tôt et faire le mur. Il rejoignait Magda, un nom que connaissaient bien les adeptes de pornographie. Lui-même n'était pas tellement branché dans ce domaine. Il n'avait jamais non plus rien fait de très extravagant avec une fille. Il savait qu'il ne serait pas seul avec elle, mais il avait tellement besoin de se défouler qu'il se fichait bien de briser les murs de son inexpérience. Il voulait être une star, gagner des millions et n'avoir à rougir de rien. Il valait mieux avoir fait des trucs extrêmes que de devoir avouer n'avoir jamais rien fait. Alors il avait enfilé une tenue simple, pantalon de survêtement et marcel blanc, et avait filé, incognito, dans une voiture le menant à son rendez-vous.
Il avait poussé la porte ouverte, comme prévu. Un scotch tenait la clanche ouverte. Il referma derrière lui, débouchant sur un séjour joliment meublé et agencé. La maîtresse du soir n'était pas là. Elle se préparait sûrement encore. Choisissant un divan, il s'assit, et attendit.

Geraldo l'Italien et Dean l'Américain arrivèrent en même temps, le premier en moto et le second à pieds. Constatant qu'ils se dirigeaient vers la même porte, ils se jaugèrent du regard un instant et stoppèrent en arrivant au pied de l'immeuble. Ils s'évaluèrent l'un et l'autre, deux montagnes de muscles figées dans l'attente de quelque chose.
Geraldo était un seigner automobile installé au Japon depuis des années. Il croisait Magda régulièrement lors de leurs trajets de la semaine. Ils s'étaient remarqué là, échangeant des regards gourmands l'un envers l'autre jusqu'au jour où la blonde lui avait glissé un mot, et avait disparu de son quotidien. Il en était venu à se demander s'il devait garder cette adresse quand elle avait enfin écrit, Dieu savait comment, l'invitant pour une occasion ... très spéciale. Il avait dit oui, et le voilà.
Il faisait face à un concurrent très intéresant, un autre brun bien bâti, venu lui du grand Midwest américain. C'était un globetrotter en même temps qu'un touriste sexuel et un véritable amoureux de la pornographie. Il avait déjà tourné dans plusieurs films et était un gros fournisseur de films amateur. Magdalena faisait partie de ses actrices favorites, et il nourrissait même envers elle une passion presque malsaine. A cause de la distance, il n'avait jamais pu lui proposer de tourner ensemble, mais son passage au Japon lui en donnait l'occasion, et il avait répondu présent avec grand plaisir pour sa soirée gang bang et dominatrice dans l'espoir d'obtenir un rôle avec elle devant la caméra. Il espérait secrètement qu'une caméra serait là ce soir.

Les deux hommes finirent par se sourire. Ni l'un ni l'autre n'avait de raison de rougir ou de s'inquiéter, et ils semblaient tous les deux contents de voir qu'ils étaient tous les deux sportifs, et qu'ils ne risquaient pas de s'handicaper l'un et l'autre ni de décevoir les attentes de leur vénérée maîtresse du jour. L'un comme l'autre n'avait pas non plus de problème à venir la servir ensemble. Tous les deux avaient envie de son corps de longue date, chacun s'imaginant des scénarios sans limites et de longues heures de débauche endiablée. Ils ne l'aimaient pas. Il aimaient le sexe, et ils aimaient son corps et sa lascivité. Ils voulaient se la faire, sans ambigüité ni promesses.
Ils montèrent à leur tour et poussèrent également la porte ouverte. En voyant que le troisième était déjà là, Dean retira le scotch et ferma la porte de l'appartement. Symon s'était levé pour les accueillir, et chacun se présenta enfin.

" Elle a dit qu'elle commanderait, qu'on serait à son service. Je me demande comment ça va tourner, " disait le catcheur noir tout en empêchant l'excitation de l'attente gorger son membre trop vite.
" Moi, je suis trop impatient. J'ai vraiment dû me retenir pour ne pas aller attendre tout de suite en bas. C'est pas ma première fois en groupe, mais bon, faut dire que la nana a du caractère et des arguments, " répliqua l'Italien, visiblement rassuré et très heureux d'être là, enfin, à attendre l'heure proche.
" Boys, Mags n'est pas une fille comme les autres. Votre vie va changer aujourd'hui, pourvu que vous ne merdiez pas. Ca fait des années que j'attends ça. J'en ai fais des pays, des hardeuses et des filles, mais aujourd'hui, c'est spécial. J'ai apporté un truc pour être sûr que vous nous fassiez pas honte et la déceviez pas. "

Après ces mots, l'Américain, qui avait servi de l'eau à tous les trois dans la kitchenette ouverte, sortit une plaquette d'une poche de son jean moulant et fit tomber une pilule bleue à côté de chaque verre. Sans un mot, il en prit une en bouche et vida son verre. Les deux autres se regardèrent. Aucun des deux ne voulait admettre vouloir se rassurer, mais Dean venait de leur mettre le doute. Ensemble, ils s'avancèrent et l'imitèrent, avalant leurs pilules bleues.
L'effet ne serait pas immédiat. Magdalena aurait le temps d'arriver, de les exciter elle-même avant que le produit ne fasse son effet et ne les tienne pour des heures. Elle aurait droit à sa soirée parfaite et à ses trois étalons bien montés et infatigables.
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juin 04, 2018, 11:27:46 »

Magdalena ne manquait jamais d’inspiration pour varier les plaisirs et ajouter des hommes à sa listes déjà bien longues de partenaires sexuels. Ses films bien que très nombreux n’étaient qu’une goutte d’eau dans la vie de cette insatiable créature avide de sexe et de luxure, pas un seul jour ne passait sans qu’elle n’ait envie de sexe et elle trouvait toujours des partenaires prêt à la combler. Cependant ce soir là était un peu spécial, c’était une des rares fois qu’elle organisait une soirée chez elle, elle avait eu envie de s’amuser avec des hommes forts à la musculatures de dieux grecs et elle avait trouvé  son bonheur.  Elle avait passé des annonce sur pas mal de site internet dans l’espoir de trouver au moins un de ses apollons. Elle avait également aborder beaucoup d’hommes en pleine rue, elle était habitué à cette pratique, c’était régulier qu’elle choisisse un homme au hasard dans la rue et que ça se finisse en partie de jambe en l’air dans le premier endroit à l’abri des regards, elle n’avait donc pas eu de mal à glisser de petites invitations dans la poche de jolis mâles. Et évidemment, un autre moyens de recrutement qu’elle avait utilisé c’était ses propres réseaux sociaux, beaucoup de ses fans lui envoyaient d’eux, souvent nus et en mettant leur atouts en avant.

Au final il ne restait que trois prétendants, elle aurait pu en inviter plus, elle avait déjà fait parties avec des dizaines de participants mais elle voulait quelque chose de plus intimiste pour cette soirée. Le mot d’ordre était que c’était elle qui dirigeait et que ses compagnons devraient faire ce qu’elle demandait, ça pouvait les laisser imaginer bien des choses et elle pouvait se montrer particulièrement malicieuse. Elle avait laissé la porte de chez elle ouverte comme toujours lorsqu’elle était chez elle pour laisser ses trois partenaires du jour l’attendre le temps qu’elle se prépare.

Elle avait pris un bain pour se relaxer et avait passer un petit temps à la salle de bain pour se coiffer et choisir un parfum, elle en choisit un à la rose, elle n’en mettait pas trop pour que ce ne soit pas agressif mais juste assez pour que cela sente lors d’une inspiration. Elle avait quitté la salle de bain en étant nue pour rejoindre sa chambre, alors qu’elle était dans le couloir elle entendit que ses partenaires étaient arrivés, elle sourit et choisit sa tenue pour aller à leur rencontre. Elle ne s’habilla ni en robe ni en une quelconque tenue élaborée, la belle blonde avait choisit un simple ensemble de lingerie fine composée d’une petite culotte et d’une nuisette blanches et bleues avec des nœuds en guise de fermeture. Elle fit un tour sur elle même devant la glace et fut satisfaite du résultat.

Elle décida ensuite de faire son entrée en descendant les quelque marches qui séparait l’étages du rez-de-chaussée où l’attendaient trois apollons soigneusement choisis. Ils étaient en train de discuter  en étant dos à l’escalier de là où elle arrivait. Elle en profita pour se coller au dos de celui du milieu et posa ses mains sur les fessiers des deux autres pour les palper en gloussant :

« Bienvenue, chez moi mes chéris. J’espère que je ne vous ai pas trop fait attendre. »

Elle se recula pour aller se posa dans le fauteuil en croisant les jambes, tendant celle du dessus à ses prétendants :

« Venez donc me montrer à quel point vous me désirez en me baisant le pied. »

Elle ne laissait pas le temps de faire les présentation et commençait directement ce pourquoi ils étaient tous là.
Journalisée
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #2 le: Juin 04, 2018, 02:28:00 »

La chaleur de la pièce avait monté d'un cran quand Magdalena s'était finalement présentée, ses prétendants, si on peut appeler ainsi un trio de mâles en rut, se retournant vers elle pour admirer sa tenue légère et diaphane, les courbes séductrices de son corps et les promesses inavouables de son visage d'ange au sourire démoniaque. On pouvait dire qu'elle savait comment susciter le désir et assurer une mise en scène. La patronne, c'était elle, et elle savait exactement ce qui lui fallait et comment l'obtenir. Elle n'avait qu'à ordonner.

Et c'est ce qu'elle fit. À son commandement, les trois hommes commencèrent à avancer. Ils jouèrent un peu des coudes en constatant qu'ils se lançaient tous ensemble. Les trois voulaient avoir la meilleure place et être le premier à se plier à ses désirs, comme voulu.

Geraldo hésitait à s'exécuter trop vite, cela dit. Sa fierté d'Italien, de mâle méditerranéen en prenait un coup. Malgré sa volonté et un échange d'empoignades avec Dean, il fut dominé et un croche-pied bien ajusté le fit tomber à plat ventre.
Symon était resté en arrière, un peu intimidé, mais il s'élança en voyant le duel s'achever. L'Américain avait posé le genou devant les pieds de Magdalena, avec un regard dévorant, mais il attendait ce moment depuis trop longtemps. Il avait envie de lui dire, s'arrêta une seconde, et ce assez pour son concurrent à la peau noire pour l'attraper et le faire basculer.

Symon fut finalement le premier à l'atteindre. Lui n'hésita pas une fois arrivé là. Il était le plus intimidé et le moins expérimenté, et on n'aurait pas attendu ça, mais il avait ce désir brûlant qui le dirigeait.
Il ne toucha pas au pied de la belle, la laissa décider si elle monterait ou descendrait comme un gentleman. Se mettant au pied du fauteuil, semi-allongé sous les jambes de Magda, il caressa la plante de son pied rose et parfumé et entreprit de l'embrasser, de taquiner ses orteils avec le bout de sa langue.

Les autres ne tardèrent pas. Après avoir réalisé que son hésitation risquait bien de lui coûter des faveurs, Geraldo avait accouru à quatre pattes pour venir embrasser le côté intérieur du pied convoité. Dépité, Dean dut encore jouer des coudes pour se faire une place, s'installant à la dernière place disponible pour apprécier le goût délicat de la peau que les autres voudraient bien lui laisser.
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juin 05, 2018, 10:35:22 »

Magdalena gloussait en regardant les trois hommes se battre pour être les premiers à venir lui baiser le pied comme elle l’avait ordonner. C’était un ordre tout ce qu’il y avait de plus classique et rien de très spéciale, elle pouvait se montrer beaucoup plus joueuse mais elle gardait ses idée pour la suite quand la situation s’y prêtera mieux. Pour le moment, elle se contentait de tendre le pied et de glousser en sentant leur bouche dessus :

« Pas la peine de se battre voyons, il y en aura pour tout le monde, ne vous inquiétez pas. »

Elle souriait en les regardant et en profitait pour poser ses mains sur ses seins et les es presser doucement l’un contre l’autre devant eux. Elle regarda Symon qui avait été le premier à arriver jusqu’à son pied et lui sourit alors qu’elle tendit la jambe pour lui caresser le visage avec le pied :

« Remonte pour embrasser mes jambes, je veux sentir tes lèvres sur chaque millimètre de ma peau. »

Le but était de trouver quelque chose à faire à chacun de ses compagnons pour ne pas les frustrer, c’était contre-productif. Elle relâcha ses seins pour  pour ses ses mains sur les accoudoir du fauteuil :

« J’ai aussi deux bras alors faites pareil mais sur eux. Je veux veux sentir mes bras et mes jambes couverts de baisers, hihi. »

Elle s’amusait bien pour un début de soirée, elle faisait goutter son corps à des hommes qui étaient venu là pour la dévorer et ils n’étaient pas près d’oublier cette soirée.
Journalisée
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #4 le: Juin 05, 2018, 12:57:58 »

Les trois mecs entendaient bien qu'ils n'avaient pas à se battre, mais le mélange de désir, d'anticipation et de concurrence restait mine de rien fair play. Leur ardeur à servir exprimait au moins leur plaisir d'être là. Maintenant qu'elle était bien entourée et qu'elle donnait les ordres, les passes d'armes s'étaient calmées au profit du plaisir commun de l'instant.
Ils s'exécutaient au son de sa voix, leurs respirations et le bruit de leurs baisers s'accompagnant occasionnellement d'un soupir de satisfaction, pour sa peau douce, pour son parfum, pour son goût sucré.

Symon et les autres s'appliquaient à bien remplir les attentes de la reine du soir. Leurs lèvres couraient lentement sur sa peau, la couvrant de petites sensations humides, sur chaque petit morceau de sa jambe et de ses bras. Notre héros du moment, penché sur la jambe offerte de la belle, péchait néanmoins par son manque d'expérience.
Là où les autres n'arrivaient qu'en haut de ses coudes, il avait déjà atteint son genou et il sembla réaliser sa précipitation. L'air de rien, il passa à l'autre jambe, redescendant vers sa cheville tout en se penchant dans ce qui ressemblait de plus en plus à une prosternation. Une posture dans le thème de la soirée.

Geraldo et Dean rivalisaient quant à eux de créativité dans leurs attentions, s'observant mutuellement jusqu'à ce que sa poitrine généreuse ne brise le contact. Avec des sourires malicieux et des regards ardents de désir, ils sussurèrent à son attention en s'approchant de ses épaules, de simples murmures suaves flottant à ses oreilles.

" Ta peau est assez douce pour faire pleurer les anges."
" J'ai rêvé de toi. Je crois que je rêve encore."
" Tu es ma star, mon corps est à toi."

Entre les soupirs et les murmures, Magdalena était servie par un sacré trio d'adorateurs...
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Juin 06, 2018, 11:00:37 »

Magdalena soupirait d’aise en se laissant faire en souriant, les lèvres qui e posaient sur sa peau pour l’embrasser l’excitaient beaucoup. Elle regardait chacun de ses partenaires qui s’occupait de différentes parties en souriant. Ce genres de petites attentions lui plaisaient particulièrement et ils avaient l’air tous particulièrement joueurs eux aussi malgré qu’elle sentait qu’il y en avait un moins à l’aise que les autre cela ne la dérangeait pas, ce n’était pas trop perceptible. Elle gloussa lorsque les deux garçons qui s’occupaient de ses bras arrièrent à ses épaules et s’aventurèrent pour lui murmurer aux oreilles :

« Oui, vous êtes à moi, mes chéris. »

Elle releva les bras pour poser ses mains dans les cheveux des deux homme et joua un peu avec en souriant avant de les relâcher. Elle pencha la tête en arrière et écarta doucement les jambes :

« Vous voyez les ruban qui retiennent mon haut et mon bas ? Je veux que vous alliez les retirer avec les dents. N’oubliez pas de descendre en baiser dans le cou et de monter de la mienne manière pour toi qui à la charge de me retirer ma culotte. »

Elle ne serait pas rester habillée bien longtemps mais elle n’avait pas invité ses trois beaux apollons pour juste l’embrasser et l’admirer dans sa petite tenue et elle n’était pas vraiment la personne la plus patiente en matière de sexe, les baisers et les caresses lui plaisaient mais elle préféraient passer assez vite au vif du sujet :

« Et lorsque vous m’aurez retirer mes « habits » et libérez mes seins et ma petite minette, vous pourrez continuer de poser vos lèvres dessus. De les embrasser, de les sucer et les lécher. »

Elle gloussa en se replaçant bien sur son fauteuil, tête en arrière pour laisser libre accès à son cours pour la descente de ceux qui avaient la charge de son haut et de sa poitrine et en écartant bien les jambes pour celui qui aurait le plaisir d’être le premier à avoir accès à son intimité.
Journalisée
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #6 le: Juin 06, 2018, 04:02:28 »

Magdalena ne perdait pas de temps. C'était une très bonne chose pour les trois hommes s'occupant d'elle avec application, car ils étaient là pour une chose, assouvir les besoins de la belle, et ils ne se sentiraient délivrés de leurs pulsions sauvages qu'une fois la soirée consommée. Mais en attendant, la tension montait à vive allure, et ne faisait qu'accroître la puissance de l'anticipation et la fureur du désir. La coquine savait comment transformer le désir d'un homme en besoin, en besoin de se donner à elle tout en prenant tout ce qu'un homme pouvait arracher à une femme. Un sexe ardent était autant un moment de jouissance que de violence, et c'était paradoxalement ce qui le rendait aussi bon.

Alors que Symon, après un ronronnement de satisfaction, ait commencé à remonter sur ses cuisses pour se diriger doucement vers le fruit défendu, les deux autres garçons continuaient de murmurer et de soupirer, montant jusqu'à ses oreilles pour les lécher et les mordiller avant de commencer à descendre, tout doucement, vers sa gorge, vers son corsage et ses seins, vers le noeud enfermant l'amplitude de sa féminité.
Symon avait gagné en assurance et apprenait vite. Magdalena ne pouvait plus vraiment distinguer la timidité et l'hésitation du premier instant. En baissant les yeux, elle pouvait deviner une bosse naissant sous le coup de l'excitation sur son pantalon. Il n'avait pas encore d'érection, ne faisant que subir l'effet naturel de son anticipation et de son désir, mais déjà il semblait devoir faire honneur à la réputation des hommes noirs, l'engorgement s'étendant contre la cuisse droite sans qu'elle puisse estimer la longueur précise, ni deviner ce qu'il en serait une fois la chose prête à servir.

Tandis que leur comparse s'affairait à ne pas oublier la moindre parcelle de la cuisse de Magdalena, extérieur et intérieur, alternant entre une jambe et l'autre sans se presser, Geraldo et Dean arrivaient bientôt, une fois les épaules, la gorge et l'échancrure couverts, au point où ils ne pourraient plus avancer sans exécuter les ordres très clairs de la jolie blonde au goût sucré de rose et de passion. Ils souriaient, ricanaient avec amusement tandis qu'ils taquinaient brièvement l'objet du désir à travers son vêtement, la forçant à les diriger, en leur agrippant les cheveux, vers le noeud escompté.

" Quelqu'un a envie qu'on accélère. "
" Elle connaît son affaire. "
" On n'a pas le choix d'obéir à la lettre. "

Dans un soupir commun, ils attrapèrent chacun un bout du noeud du bout des dents, et tirèrent doucement. Les boucles rétrécirent avant que le lien ne saute d'un coup. Tirant un peu plus, ils écartèrent complètement la petite chemise de nuit pour révéler sa poitrine généreuse, et ceci étant se firent rapidement un devoir de la couvrir de baisers, de suçons et de léchouilles, n'épargnant ni le galbe de ses formes ni la pointe de ses mamelons.

Pendant qu'ils s'amusaient, Symon arrivait à son propre but. Le manque d'expérience ne se révéla pas ici. Il s'exécuta sans attente, faisant sauter un noeud d'un coup sec de ses dents, avant d'écarter le tissu du bout de la langue pour embrasser les creux de son pelvis, les alentours de sa petite minette, finissant par faire sauter le deuxième noeud sans cérémonie de la même façon que le premier. Le tissu glissa pour révéler la fameuse petite bête dont on avait tant parlé. Il s'appliqua pour dévoiler sa cachette de sa langue, mouillant et séparant des lèvres déjà bien humides pour aller titiller le museau, la petite fraise du minou. Il alternait entre baisers et coups de langue, changeait entre caressers bucales animées et roulis délicats, descendait souvent jusqu'à son antre chaude et accueillante, léchant la mouille à l'entrée de son sexe et parfois jusqu'à son anus, poussant à l'occasion du bout de la langue sur son vagin pour lui arracher un peu de fluides et d'excitation. Il murmurait avec plaisir et envie pour témoigner à Magdalena de son bon accueil et du plaisir de se trouver entre ses cuisses grandes ouvertes, un plaisir défendu offert au moindre de ses mots.

" Cette chatte est bien câline et pas sauvage. "
" Permission d'en venir aux mains, maîtresse ? "
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Juin 07, 2018, 10:55:27 »

Magdalena savait comment jouer avec l’excitation de ses partenaires, elle se savait irrésistible et elle en jouait très bien. Elle aurait pu commencer par aller chercher les sexes des homme d’elle même mais ça n’aurait pas été si appréciable que de les laisser jouer sur elle. Elle soupirait d’aise en les sentant agir comme elle leur avait demandé, tendant son cou à ceux qui avait la mission de descendre et écartant encore un peu les jambes pour donner le meilleur accès possible à son entrejambe. Elle se laissait faire plaisir et elle gloussa lorsque son petit haut tomba après que le nœud le retenant ait été défait.

Elle se pencha un peu plus en arrière pour que sa généreuse poitrine soit en libre accès pour les lèvres des deux gourmands qui n’avaient pas perdu un instant pour se jeter dessus. Elle soufflait chaudement de plaisir en sentant leur lèvres et leur langue sur sa peau et ses tétons qui ne tardèrent pas à pointer :

« Hm, oui c’est pas mal. Sucez les bien et malaxer les yeux avec passion. »

Elle gémissait également lorsque les coups de langue de Symon se faisait sentir sur son intimité et elle avait resserré ses cuisses sur sa tête pour le bloquer là. Elle appréciait aussi beacoup ces petites attention et elle le faisait entendre :

« Ha, oui. Rentre bien ta langue et bouffe moi la chatte. »

Elle y allait tout en finesse mais elle avait bien envie de savoir ce que chacun valait et autant y se donner à fond dès le début, elle voulait que ce soit intense tout le temps :

« Vous avez cinq minutes pour faire ce que vous voulez avec mes seins et ma minette. Après je veux vous voir les trois devant moi, la bite à l’air. »

Elle avait bien profité et elle avait envie de passer à l’action à son tour, être passive n’avait jamais été quelque chose quelle supportait trop longtemps.
Journalisée
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #8 le: Juin 07, 2018, 12:58:26 »

Les hommes ne s'appliquaient pas que pour lui faire plaisir. C'était d'abord pour leur plaisir à eux qu'ils lui donnaient ce qu'elle voulait. Plus elle s'excitait, et plus elle était chaude et se lâchait, plus leur récompense serait intense et plus ils profiteraient de ses charmes. Après tout, c'était le thème de la soirée : ils se retrouvaient entre adultes consentants pour donner libre cours aux pulsions de luxure bouillonnant en eux. Les trois partenaires du jours avaient tous leur histoire distincte, mais dans le fond ils étaient là pour la même chose et avec la même envie, et la même ardeur courait en eux.

L'effet des pilules qui se faisait sentir n'y était pas non plus tout à fait pour rien. A mesure que leurs corps produisaient hormones et phéromones en réponse au composé, leur sang se mettait à pulser plus fort, leurs corps s'échauffaient et, peu à peu, l'afflux de tout ce mélange accru par la science faisait que leurs pulsions prenaient doucement le pas sur leur raison.

" Tu veux un brouttage, tu vas en avoir un poupée, " lui grognait Symon en augmentant peu à peu la pression sur ses deux trous, le bord de son anus bien dégagé comme les premiers morceaux de sa chatte bien ouverte.
Il poussait dans son vagin du bout de sa langue, pas bien loin mais assez pour en écarter les parois détendues et lui faire répandre sa cyprine sur sa bouche et sur son menton. Avec sa permission, il utilisa ses doigts, pas pour la doigter mais pour venir la taquiner de tous les côtés à la fois, lui caressant la minette en enfonçant légèrement pour en titiller les points sensibles quand il léchait son petit museau, et jouant avec celui-ci quand il lui revenait le goût de sa mouille.

Les autres ne disaient pas grand chose, mais maintenant qu'ils pouvaient faire selon leurs envies ils s'étaient rapproché, masquant presque Symon du champ de vision de Magda, lui offrant la possibilité de visualiser à volonté ce qui se passait entre ses cuisses serrées sur sa tête tandis qu'ils massaient et continuaient d'embrasser sa poitrine. Leurs corps musculeux ainsi rapprochés créaient à la fois une impression d'intimité supplémentaire, d'union plus étroite, comme leurs lignes dures et puissantes se collaient aux douceurs de Magdalena.

Mais à peine la situation commençait-elle a devenir vraiment chaude qu'ils s'interrompirent.
 
" Cinq minutes ! " annonça Geraldo avec un sourire taquin en s'écartant d'elle, suivi de près par Dean.
" Des ordres sont des ordres, " ricanait ce dernier tout en aidant le dernier compagnon à s'extraire des cuisses insistantes de la belle insatiable.
" Ah ! Messieurs, garde à vous ? "

Les trois hommes rirent ensemble tandis qu'ils se débarrassaient rapidement des quelques vêtements qu'ils portaient. Passées les pieds, le tout fut très rapide, les hauts volant rapidement à travers la pièce à l'image de leurs chaussures. Ils s'y prirent plus doucement pour leurs pantalons, taquinant Magdalena avec un peu de suspense, laissant les bosses de leurs boxers, proéminentes maintenant que la pilule avait atteint l'effet désiré, lui donner une idée de ce à quoi elle avait droit ce soir.
Ils s'y prirent tour à tour pour révéler leurs contenus, observant Symon en premier, qui fit glisser le vêtement pour révéler la verge sombre et épaisse ayant gonflé contre sa cuisse. Elle sauta brutalement de sa prison quand il arriva à mi-cuisse, révélant un mât noir au gland profilé pour la pénétration, qui éclaboussa Magdalena de quelques gouttes de liquide sortant de son bout.
Dean s'y prit avec moins de lenteur, attrapant son sexe à travers le vêtement pour le comprimer obscènement, avant d'aller le chercher et de le sortir pour l'exhiber avec une fierté toute propre à son pays. Il était plus commun, même si d'une taille dépassant bien le double-décimètre, avec une bonne circonférence et une sculpture en arc léger, un serpent sournois qui se frottait aux parois pour y frotter le point G.
Geraldo fut peut-être plus cérémonieux que les autres, retirant son bas sans chichi mais avec l'application réservée à un objet précieux, tout en adressant un sourire complice à la blonde qui attendait toujours sa surprise. Il révéla un sexe similaire en taille à celui de Dean, mais épais et circoncis, avec un gland épais et taillé pour les pénétrations sans douceur et le travail en profondeur. Si Symon avait certainement la plus grande, Geraldo avait la plus intimidante, et Dean avait un outil d'orfèvre que seule une vraie délurée comme Magdalena pouvait anticiper comme une source de plaisirs surprenants.

Elle faisait enfin face aux trois apollons, architectures de lignes puissantes et taillées à la serpe pleines de santé, révélant dans leur plus simple appareil peut-être les trésors les plus intéressants de leurs personnes. Cela n'avait même pas pris plus d'une minute en tout, mais pour les soupirants bien excités ce temps avait été comme une éternité. Ils ne firent pas attendre Magdalena pour venir réclamer son offrande à leurs virilités dévoilées, s'avançant de quelques pas tous ensembles pour placer leurs glands gorgés de sang et gouttant de liquide séminal à une distance indécente de ses traits délicats, les offrant à son examen et à ses attentions soigneuses.
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Juin 08, 2018, 10:05:47 »

Magdalena avait connu des choses bien plus impressionnantes que trois sexes d’hommes aussi musculeux soient-ils, des choses que ses compagnons n’imagineraient même pas mais il fallait tout de même avouer que de voir ses trois prétendants nus face à elle lui ouvrait l’appétit. Les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer et elle était tout excitée de s’être fait lécher et peloter. Elle se leva donc de son fauteuil pour s’avancer au milieu des trois garçons et s’accroupir avant de se mettre à genoux, elle se retrouvait pile à la bonne hauteur :

« Trois belles queues qui ont l’air toutes bien savoureuses. Miam. »

Elle gloussa et leva les mains pour empoigner les sexe des deux hommes qu’elle avaient sur ses coté, sa prise était forte et elle commença à les branler avec intensité. Ils avaient intérêt à être endurant car elle ne faisait pas dans la demi-mesure et elle ne mettait pas longtemps à faire jouir ses partenaires alors les trois élus de ce soir devraient se montrer endurant ou prêt à jouir à de multiple reprise sans fatigué. Une fois qu’elle eut commencé de branler es deux sur ses coté, elle se pencha un peu pour poser ses lèvres sur le gland du troisième qui lui faisait face et lui donna de grand coup de langue autour avant de le sucer. Elle joua un petit temps avec seulement le gland avant de finalement engloutir la totalité de la sucette sans crier gare.

Elle pratiquait avec expertise, ses mains serrées bien fort sur les sexe, elle utilisait le pouce pour caresser les glands pendant qu’elle agissait de la même manière avec sa bouche. Elle faisait d’intense va et vient, faisait s’engouffrer l’imposant sexe qui lui faisait face au fin fond de sa gorge. Elle agit ainsi pendant plusieurs minutes avant de se tourner pour faire profiter un autre de es compagnon de sa délicieuse bouche et se mettant à branler celui qu’elle suçait avant :

« Ne vous retenez pas de jouir mais faites le sur mon visage pour l’instant. Celui qui me gicle dans la bouche, je lui coupe la queue à coup de dent. »

Elle gloussa, c’était plutôt violent mais au moins c’était clair. Elle voulait se prendre des faciales pour le moment. Ils auraient bien le temps de la faire boire plus tard.
Journalisée
Lamnard Kystrejfter
Humain(e)
-

Messages: 186

avatar

Chegnar Guevaring


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancien esclave nexusien, c'est un orateur et un mystique, fort et agile, qui a pris les armes contre ses maîtres et suit depuis la voie d'un homme libre.
Un temps résident de Son'Da, il a quitté la ville pour mener sa lutte personnelle contre les esclavagistes, écumant côtes et cours d'eau par bâteau.
« Répondre #10 le: Juin 08, 2018, 10:25:13 »

Les trois hommes grognaient d'aise en se faisant branler et sucer avec intensité par la jolie blonde. Ils passaient leurs mains dans ses cheveux à l'occasion, mais globalement ils se contentaient de la laisser aller à son ouvrage. Passée la première gorge profonde qui leur avait arraché des cris de surprise et d'excitation, ils s'étaient laissé aller à leur plaisir. Leurs queues énormes dégoulinaient de présperme, qui souillait les mains délicates mais surprenamment fermes de la jolie demoiselle de tous les plaisirs. Elle bavait sur leurs verges et leurs couilles en déglutissant quand elle les prenait en bouche, et rapidement la scène entière se couvrit de bruits humides de chairs lubrifiées et de bouche abusée. Les gars l'encourageaient à se donner à fond, soupiraient de plaisir. " Vas-y ma belle, prends-la bien en gorge, " ou encore " T'arrêtes pas, j'vais te donner c'que tu veux. "

Elle passait à la troisième queue quand une main puissante se saisit de ses cheveux. Symon la tourna face à lui et un sperme épais et chaud gicla sur son visage dans des grognements de plaisir. Elle continuait à branler les deux autres en souriant, et Dean lui vint sur la joue à son tour en riant. Geraldo restait le plus endurant. Elle passait à sa queue, plus grosse que d'autres. Elle dut bien écarter les joues et ouvrir bien grand pour la faire passer. Lui aussi n'était plus loin de lui donner ce qu'elle voulait. Elle pouvait constater avec bonheur que les mecs continuaient de bander bien dur, ne perdant pas de leur entrain et de leur ardeur après lui avoir donné leurs premières giclées. Avec leur jouissance toute récente, ils étaient même encore plus sensibles qu'avant. Il y avait moins de soupirs que de grognements satisfaits quand Geraldo la tira en arrière juste avant de lui éjaculer en puissantes pulsations en pleine figure.

Les autres continuaient de couler. Il leur restait du sperme dans la queue et il se mélangeait aux autres fluides pour se répandre sur ses mains à son tour. Elle se retrouvait couverte de fluides masculins, qui se mélangeaient à sa bave sur son corps et sur leurs membres, et gouttaient sur le plancher autour d'elle ou sur son bassin et ses jambes.
Journalisée

" Joue selon ton plaisir, et ta satisfaction sera la mienne. Ne presse pas les choses, le chemin rend la récompense plus belle. Voyons où cela nous mène, et tant mieux si ça égale nos attentes, et kumbaya si ça dépasse nos espérances. "

Magdalena Takao
Humain(e)
-

Messages: 205

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Juin 13, 2018, 10:19:55 »

Magdalena s’occupaient de ses partenaires avec expérience et leur faisait goûter à une de ses pratiques favorite, elle maîtrisait la gorge profonde à la perfection et elle n’avait peur d’aucune taille de sexe. Elle les branlait donc énergiquement tout en donnant la même ardeur dans le suçage de la queue qui se trouvait entre ses lèvres passant de l’une à l’autre au bout de quelques instants. Elle leur avait demandé de lui gicler sur le visage et non pas dans sa bouche, évidemment cela n’était aucunement lié à un quelconque dégoût mais plutôt à une idée un peu particulière qu’elle avait eu.

Elle gloussa donc lorsque chacun de ses compagnons fini par se déverser sur son visage, elle se pencha un peu en arrière pour se retrouver sous les sexes et se laisser asperger de sperme. Elle pouvait constater qu’ils étaient tous encore bien dur et produisait d’imposant jet, de quoi lui faire plaisir encore et encore. Après qu’elle eut reçu toutes les offrandes lui étant destinée, elle se releva et tourna le dos à Symon et recula pour le coller contre son torse musclé. Elle écarta un peu les jambes tout en se penchant un peu pour poser son entre-fesse contre le gland du gaillard et s’agiter doucement :

« Soulève moi et enfonce toi bien dans mon cul. Mais écarte moi bien les jambes pour que les autres puisse me rentrer dedans aussi. Vous vous débrouillez mais même dans cette position, je ne veut pas en sentir un à l’extérieur. »

Cette position était parfaite pour recevoir deux sexe même c’était légèrement plus complexe d’entrée à trois mais ce n’est pas ce qui faisait peur à la belle bimbo. Elle en profita pour lever les bras et les enrouler en arrière autour du cou de Symon pendant qu’elle s’enfonçait sur son imposant sexe. Ce fut le malheureux qui se posa face à elle qui eut l’honneur de se faire embrasser à pleine bouche par la jeune demoiselle et partager le contact du sperme dégoulinant sur son visage.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox