banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un vol de culotte qui ne restera pas impuni {Leona}  (Lu 189 fois)
Akira Takafumi
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 06, 2018, 02:21:21 »

Assis à la table du fond, comme tout bon élève qui se respectait, Akira rêvassait, en regardant à travers la fenêtre. Il ne portait aucun intérêt au professeur donnant son cours, il aurait d'ailleurs était incapable de dire quelle en était la matière si on l'interrogeait là maintenant. L'androgyne avait vue sur la zone d'éducation physique et sportive, où les élèves de la classe de Terminale C faisaient des tours sur la piste d'athlétisme, garçons et filles. Ce qui l’intéressait vraiment, c'était les trésors cachés dans les vestiaires de ces dernières, de belles culottes qui ne demandaient qu'à être récoltées !

Il avait déjà réussi à mettre la main sur ceux des lycéennes de la Terminale A et B, et il comptait bien poursuivre encore sa collection avec la C. Pour ce faire, Akira mit à exécution son plan machiavélique. Il prétexta des maux de ventre, et fût ainsi autorisé à se rendre vers l'infirmerie. Cependant, il s'arrêta en chemin, devant son casier. Son fameux plan nécessitait des préparation. Il l'ouvrit et en sortit un uniforme scolaire, féminin, composée d'un chemisier, d'une jupe, et de bas. Il avait également des ballerines, ainsi qu'un collier et quelques bracelets, des babioles achetés sur la place du marché. Il se changea donc, et ressemblait désormais à une vraie petite lycéenne.

Il se dirigea ensuite vers les vestiaires, sans qu'il ne croise personne sur la route. Apparemment, tout le monde était soit en salle de classe, soit occupé en cours de sport. Jusque là, le plan se déroulait à la perfection. La voie étant libre, il s'infiltra dans les locaux, et franchit la porte du vestiaire des filles. La salle était bien rangé, rien ne trainait par terre ou sur les bancs. Néanmoins comme il s'y attendait, de nombreux casiers y étaient alignés, et à l'intérieur de chacun, la pièce de lingerie tant convoitée.

« Oh putain, c'est le jackpot ! »

Si Akira avait les vaisseaux sanguins plus fragile, il aurait certainement saigné du nez. Avec une frénésie un peu perverse, il ramassa toutes les culottes une par une, et les empilait dans son sac, qui grossissait à vue d'oeil. Parfois, il se laissait enivrer par l'odeur, et se mettait à les renifler, pendant de longues minutes, avant de reprendre sa cueillette. Lorsqu'il les aura toutes trouvées, il comptera bien toutes les ajouter à sa collection !
Journalisée
Leona
Humain(e)
-

Messages: 97



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Mars 15, 2018, 04:52:35 »

Ces temps ci un étrange fléau sévissait a Seikusu, un fantôme ? Un élève à la discrétion d'un véritable ninja ? Un professeur un peu trop pervers ? Difficile à dire mais les culottes quant à elles disparaissaient unes à unes. Décidée à mettre fin à ce mystère et à découvrir l'auteur qui se cachait derrière, j'avais pensé toute la matinée à un petit plan très simple. Loin de moi l'idée de jouer aux justicières j'étais en réalité plus attirée par le désir de découvrir le coupable, et ainsi le faire chanter. Une façon simple et efficace se se procurer un jouet obéissant avec lequel se divertir.

Pour s'y faire, j'avais volontairement laissé ouvert en grand mon casier ou y trainait une belle culotte toute fraiche, soigneusement posée à l'intérieur comme un piège. Si les premiers jours n'avaient pas été fructueux, la fin de semaine elle, décida le petit voleur à passer à l'acte dans les vestiaires. Tapis dans un coin du vestiaire, bien cachée, j'observe le petit voleur... voleuse ? fouiller les casier. Le moins que l'ont puisse dire c'est que l'individu n'y allait pas de main morte, culotte après culotte, sa collection semblait s'agrandir jusqu'à se saisir de la mienne. Ce fut le dernier sous-vêtement dont sa petite main se saisit avant que je ne le plaque de tout mon corps contre les casiers en fer, les deux mains appuyées sur ses poignets.

Et dire que je voulais te tendre un piège, mais je vois que tu es bien trop gourmand, tu serais quand même venu de toute façon hein ?

Ma poitrine soigneusement rebondit dans un corset noir, dont le teint s'accordait parfaitement à mon maquillage pour un look presque gothique, s'appuyait férocement contre son dos. Le jeune homme, ou la jeune femme, était totalement immobilisé entre, pris en sandwich.

Alors comme ça on vole les petites culottes hein ? Laisse moi prendre une jolie photo pour le journal de l'école. Je suis sure que le lycée sera heureux de connaitre le visage du coupable.

Je libère une main pour prendre une photo avec mon téléphone, avant de le replacer dans la sacoche qui me sert de sac. Maintenant que les formalités étaient passées et que mon but était atteint, je devais m'assurer d'autres choses. Fille ou garçon ? C'était difficile de le savoir dans cet accoutrement et ce corps androgyne, le seul moyen de s'en assurer restait encore une main vigoureusement glissée dans son pantalon, à l'improviste. Sans grande surprise, mes doigts refermaient d'une poigne féroce ce qui semblait être une paire de couille. Bien, un peu brutal comme approche, mais au moins maintenant j'en étais sure. Pour autant je ne cédais pas de lest à l'emprise poignante, bien au contraire, je jouais cruellement à les faire rouler dans ma paume qui écrasait à moitié le contenue de sa culotte.

Je vois, tu n'es donc qu'un travelo, une vilaine catin voleuse de culotte...

Relâchant doucement la pression pour le libérer, je le toisais d'un regards toujours aussi froid en lui proposant une porte de sortie.

A combien tu estime ton anonymat ? Jusqu'ou es-tu prêt à aller pour conserver toutes ces culottes et m'obliger à garder le secret ? Je t'écoute petit pervers.
Journalisée
Akira Takafumi
Humain(e)
-

Messages: 38



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mars 16, 2018, 12:18:02 »

Le jeune androgyne était très enthousiasmé par ses trouvailles, et en trépignait sur place. De belles culottes de fille, en voulais-tu en voilà, rien que pour lui. Du moins, c'était ce qu'il pensait. Il ne remarqua aucunement la présence d'une autre personne, dans les vestiaires, qui l'épiait patiemment. Jusqu'à ce que, alors qu'il enfonçait la dernière culotte dans son sac, un sac à dos de lycéen assez classique, il sentit quelqu'un venir le bloquer contre le casier, derrière lui, brusquement. Son premier réflexe fût de se débattre, lâchant son sac, mais il n'avait pas assez de force pour le repousser. Enfin, la repousser, en l’occurrence, puisqu'il s'agissait manifestement d'une fille. N'ayant pas encore pris conscience de ce qu'il se passait, il répliqua.

« Hé mais tu fous quoi, là ? De quel piège tu parles, laisse moi partir ! »

Akira avait beau se trémousser, il n'arrivait pas à s'en sortir, pressé entre le corps tendre de la lycéenne et le métal froid de la porte du casier. Elle était beaucoup plus forte qu'elle n'en avait l'air ! A moins que ce ne soit lui qui était faible ? C'était vrai qu'il avait un corps plutôt frêle, très féminin, et qu'il ne faisait pas de sport non plus. Le garçon n'abandonnait cependant pas, et continuait à se démener comme un beau diable, tout en prenant peu à peu conscience de la situation. Elle l'avait pris en flagrant délit de vol de culotte ! Voilà qui s'annonçait très mal. Si ça venait à se savoir, il allait avoir de sérieux problèmes, toutes les filles à qui il en avait volé lui tomberait dessus. Sans parler des sanctions disciplinaires qui allait suivre. Ou pire, il allait devoir toutes les rendre, et perdre sa collection ! Non, le petit pervers n'allait certainement pas se laisser faire. D'autant plus, que...

« Argh ! Enl..enlève tes mains d'là ! »

Ses bourses, imberbes, sévèrement pressées entre les doigts cruels de la lycéenne, l'androgyne se trémoussait de plus belle, tentant de se soustraire sans succès à sa poigne. C'était terrible. D'un coté il était excité de sentir le contact agréable de sa main contre son sexe, mais de l'autre, la brutalité avec laquelle elle jouait avec ses testicules lui faisait vraiment mal. C'était une sensation très troublante, parce qu'il arrivait quand même à en avoir une érection.

« Putain, mais t'es tarée ou quoi ? »

De la bouche d'un voleur de culotte, c'était assez cocasse. Lorsqu'il fût libéré, il se retourna furieusement vers elle, et fronça les sourcils, tout en essayant de remettre sa verge en place, qui s'était échappée de sa culotte et relevait les pans de sa jupe comme un piquet.

« J'suis pas un travelo, n'importe quoi ! C'est rien qu'un déguisement. Alors, tu va m'rendre ça tout d'suite. Et t'auras rien du tout en échange... catin toi-même ! »

En effet, Akira avait un sacré tempérament, et trop de fierté pour se laisser marcher sur les pieds. D'un geste vif, il s'empara de la sacoche de la lycéenne à son épaule, et se mit à fouiller dedans, quitte à courir à travers le vestiaire s'il le fallait pour gagner du temps, jusqu'à mettre la main sur son téléphone. Il la toisa alors en retour, avec un sourire triomphant.

« Ha ha ! Et toi, à combien tu estimes ton téléphone, hein ? Si ça reste entre nous, et qu'tu supprimes la photo, j'te le rends... ok ? Oh et j'veux ta culotte avec, aussi ! T'approches pas, hein, ou je le jette par terre ! »

Il n'hésiterait pas à mettre sa menace à exécution, s'il le fallait. Du moins, s'il en avait l'occasion.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Dream Away - Le Grand Jeu
ChatBox